Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

La chancelière Angela Merkel à  OIT

Angela Merkel, la chancelière allemande à  l'OIT

La Chancelière allemande, Angela Merkel , a dit à  la Conférence: ``Nous avons besoin de paix sociale, de conditions de travail équitables; nous devons préserver et respecter la dignité humaine. L`OIT a accompli beaucoup de choses - et je vous en félicite sincèrement - mais il reste beaucoup à  faire. J`espère donc, et j`en suis convaincue, que ce qui a déjà  été réalisé vous encouragera à  travailler avec dynamisme et vigueur et à  vous engager pleinement dans cette tà¢che et ce travail”. Evoquant la Journée mondiale contre le travail des enfants, célébrée le 12 juin, et le rà´le de l`OIT dans la lutte contre ce fléau, elle a ajouté: ``Dans le monde entier, 152 millions d`enfants sont contraints de travailler, près de la moitié d`entre eux ont entre 5 et 11 ans… C`est absolument inacceptable et nous devons y remédier ensemble».

Photos d'Angela Merkel à  OIT

Discours d'Angela Merkel à  l'OIT

La chancelière allemande Angela Merkel est venue à  Genève plaider pour des salaires minimaux partout en Europe. Devant la Conférence du centenaire de l'OIT, elle a considéré l'organisation aussi indispensable qu'il y a 100 ans.

Nous avons encore beaucoup de travail qui nous attend' pour atteindre des emplois décents dans le monde, a affirmé Mme Merkel devant les milliers de délégués des 187 membres. Egalité salariale, accès des femmes à  des postes à  responsabilités, lutte contre le travail forcé, la chancelière a vanté les efforts menés par l'Organisation internationale du travail (OIT). Nous en avons aussi besoin qu'il y a 100 ans', a-t-elle dit. Il nous faut la paix sociale. Et d'appeler à  des compromis ceux qui pensent pouvoir avancer seuls face aux défis du XXIe siècle, notamment la numérisation de l'économie dans un monde qui va beaucoup plus vite.

Alors que les discussions vont bon train pour nommer le prochain président de la Commission européenne, l'Allemande a appelé à  des salaires minimaux partout en Europe. Il faut que ceux-ci soient adaptés à  la situation économique de chaque pays et à  des conditions de travail qui honorent les individus.

La chancelière a aussi relevé l'importance de trouver des réponses face aux plus de 150 millions d'enfants contraints de travailler. Et aux plus de 230 millions de travailleurs migrants en difficulté. 'Le travail doit œ“uvrer pour l'humain et non le contraire', a ajouté la chancelière. Et d'appeler aussi tous les pays à  appliquer le tripartisme en vigueur à  l'OIT".

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6513

Fil des commentaires de ce billet