Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

ONU: André Lite Asebea, Ministre des Droits humains fout la honte à  la RDC au Conseil des droits de l'homme à  Genève !

On pouvait lire le désarroi de Madame Kate Gilmore, la Haut-Commissaire adjointe, aux droits de l'homme de l'ONU

L'ambassadeur de la RDC, Zénon Mukongo Ngay accrédité auprès de l'ONU à  Genève, était absent dans la salle ! Il s'est barré, sentant sans doute le coup fourré, d'un nouveau gouvernement des amateurs. Refusant de vivre l'opprobre d'une nation, au Conseil des droits de l'homme, l'ambassadeur Zénon Mukongo Ngay est à  New-York, où se tient la réunion de l'ONU avec des chefs d'Etat sur le réchauffement climatique. Qu'ont-fait les congolais de la République démocratique du Congo pour mériter un ministre pareil ? André Lite Asebea est-il un troubadour, inconscient ou ministre ? C'est vraiment ça le gouvernement Tshilombo attendu pendant 7 mois et qui va apporter le changement au Congo ?

André Lite Asebea a foutu la honte à  la République démocratique du Congo, aujourd'hui, au Conseil des droits de l'homme à  Genève. Il a été incapable ne fut-ce que de remercier la Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme et les distingués invités. André Lite Asebea est-il vraiment à  sa place de ministre aux droits humains? L'ancien conseiller en communication du Ministre de la communication et médias, porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, de triste mémoire, qui a été plus Vuvuzélateur et Goebbels du régime d'Alias Kabila, n'est-il pas entrain par mimétisme de continuer encore à  festoyer puisqu'il est Ministre des droits de l'homme du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilukamba, depuis le 2 aoà»t? André Lite Asebea a-t-il fait le voyage jusqu'à  Genève, pour parler de la savane, steppe et forêt de la République démocratique du Congo, alors que les diplomates au conseil des droits humains, attendent que la RDC expose son plan d'action pour quitter la zone rouge ? Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement "Lucha" avait dénoncé la nomination de cet incapacitaire au ministère des droits humains. A-t-il parlé en français, l'une des langues des Nations-unies ou plutà´t dans sa dialecte du Territoire de Wamba dans la Province du Haut-Uele ? Son discours a été inaudible, inintelligible et incompréhensible.

Avec Marie-Ange Mushobekwa, nous n'étions toujours pas d'abord. Elle était une femme qui défendait son régime, mais l'ancienne journaliste avait du répondant. Avec André Lite Asebea, c'est le comble de la médiocrité. Si le nouveau ministre des droits humains de RDC savait que le Conseil des droits de l'homme des Nations unies est depuis 2006 l'organe intergouvernemental principal des Nations unies sur toutes les questions relatives aux droits de l'homme. Il ne serait pas venu, les mains branlants avec un discours alambiqué et tarabiscoté. Les diplomates à  l'ONU connaissent mieux les réalités de la RDC.

Quel est l'état des droits humains en République démocratique du Congo aujourd'hui ? Félix Tshilombo est bénéficiaire d'une Nomination Électorale après un deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais. La fabrication des résultats électoraux, est une atteinte du respect des droits humains.

On sait maintenant à  qui nous avons à  faire. Un ministre des droits humains de la RDC, irrespectueux des codes civiques et bonnes conduites. Au Conseil des droits humains, il se comporte comme s'il était devant ses courtisans de son parti politique bidon. On ne badine pas avec le Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Une seconde chance est accordé à  ce ministre troubadour. Demain, à  9h, André Lite Asebea s'exprimera encore devant les membres du Conseil des droits de l'homme. Il sait ce qui lui reste à  faire: ne pas dormir et veiller pour se rattraper. L'oral d'aujourd'hui a été NUL !

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6612

Fil des commentaires de ce billet