Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Le trio Martin Fayulu-Adolphe Muzito-Patriarche Ciakudia engagés pour la libération du Congo !

Adolphe Muzito, Coordonnateur Lamuka, ancien premier Ministre et le patriarche Ciakudia à  Londres

Tous les Kasaïens "Bana Betu Ba Grand Kasaï" ne sont pas des tribalo-ethniques, Talibans, Wewaïstes et Bena Mpuka qui soutiennent aveuglement de manière éhontée Angwalima Tshilombo, Monsieur 15 %, le fameux collabo, cupide et traître, fils Tshisekedi, qui a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour sa nomination électorale.

Martin Fayulu, Président Élu et patriarche Ciakudia à  Bruxelles

Tous les Baluba du Grand Kasaï ne soutiennent nullement Angwalima Tshilombo, masque et bouclier d'Alias Kabila, qui a volé le destin de tout un peuple. Les Congolais sont devenus la risée du monde entier. Le "pacte diabolique" entre Alias Kabila et Tshilombo fait rire dans toutes les chancelleries du monde. Tshilombo n'a aucun pouvoir. Il est pantin et marionnette. Il a le tapis et un cortège, c'est tout. Il ne dort pas au palais présidentiel, ne voyage jamais dans l'avion présidentiel et n'a aucun pouvoir de nomination de qui que ce soit. Lors de sa visite en Belgique, le Ministre de la Défense, Aimé Mukena a refusé de prendre part au voyage, Tshilombo a tergiversé sur son absence. Il n'a jamais été sanctionné. Tshilombo est un Zombie qui agit dans une inconscience totale contre la RDC. On dirait un drogué, qui ne sait pas ce qu'il fait. Sa Haute Trahison à  l'égard de la RDC est inqualifiable. Il traîne la RDC dans la boue et collabore avec les ennemis de la RDC, s'attend-t-il à  un prix Nobel pour sa traîtrise ? Pour un faussaire, imposteur et usurpateur, il doit plutà´t s'attendre à  autre chose. Les récompenses viendront de ceux qui le soutiennent, pas du prix Nobel !

Londres, décembre 2019, Maman Esther Ndengue Fayulu, Martin Fayulu, Président Élu, patriarche Ciakudia et Me Bamenga

La majorité de ceux de manière atavique soutiennent un faussaire, tricheur, fraudeur, imposteur, usurpateur, traître et collabo qui humilie notre pays et peuple sont dans l'appui d'une coterie tribale. Angwalima Tshilombo est Kasaïen, nous le soutenons puisque nous sommes des Kasaïens. Quelle est la vision politique de Tshilombo? On ne connait pas! Quelles sont les actions politiques de Tshilombo pour le développement du Congo? Rien ! Il est kasaïen, c'est tout. Cette vision archaïque et tribalo-ethnique conduit le pays dans un trou noir et en ruine.

Depuis que Martin Fayulu a posé sa candidature comme candidat-Président de la République, après s'être battu pour l'imperium d'Etienne Tshisekedi de 2011 à  2016, élu par ses pairs à  Genève comme candidat de l'opposition congolaise à  Genève à  aujourd'hui qu'il est le Président Élu, le patriarche Ciakudia s'est démarqué de ses frères Kasaïens-Baluba, malgré les injures et outrages contre sa personne, son soutien à  Martin Fayulu est public, total et sans failles.

1. Martin Fayulu est le Président Élu du peuple congolais. Il est le premier congolais à  qui on a volé l'élection présidentielle et qui se bat pacifiquement pour la récupération de son élection volée. Contrairement à  Jean-Pierre Bemba qui avait "accepté l'inacceptable" lors de l'élection Louis Michel 2006. Et Etienne Tshisekedi "Mulankwasa" en 2011, qui avait prêté serment dans sa parcelle à  Limeté, avait demandé que l'on lui ramène Alias Kabila ligoté pieds et mains liés. Ya Tshitshi qui avait demandé au peuple congolais "Bolala Pongi Ya Ba Bébé" avait fini par négocier son élection avec Alias Kabila contre espèces sonnantes et trébuchantes. Habitude acquise sous la deuxième République, le vieux criait contre la dictature de Mobutu le jour, en catimini la nuit, il allait avec sa jaguar récupérer des cartons des dollars chez le même Mobutu, diable et incarnation du mal zaïrois.

Martin Fayulu est constant. Il est l'un des rares hommes politiques à  avoir cette qualité tant recherchée. La classe politique congolaise est la plus corrompue et anti-patriotique de toute l'Afrique. On devient politique pour se servir du peuple et non pour le servir. Fayulu est droit comme une aiguille. Il n'est pas dans la magouille politicienne. C'est un homme de convictions et valeurs républicaines. Il a gagné haut la main, l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, avec 62,8%. Fayulu est légitime. Et on ne négocie jamais la légitimité du peuple. Homme pacifique, Fayulu se bat pacifiquement. Son engagement dans le combat de la vérité des urnes, est une éducation pour les générations présentes et futures. On ne là¢che rien !

2. Adolphe Muzito est un révolutionnaire. On lui reproche d'avoir été Premier Ministre d'Alias Kabila, après le départ d'Antoine Gizenga de ce poste. Justement, c'est parce qu'il a été PM et qui connait tous les rouages et circuits du pouvoir que Muzito n'est pas n'importe qui. Adolphe Muzito est taciturne ne sourit jamais aux blagues. Depuis qu'il est aux cotés du Président Élu, Martin Fayulu, il n'a pas varié d'un seul iota. C'est d'ailleurs Muzito qui a mis en exergue la statut particulière de Fayulu, il est "Président Élu" et non "Opposant" ! Il a le respect pour le Président Élu et le manifeste publiquement sans hypocrisie.

Sa déclaration martiale sur le Rwanda, pays agresseur, occupant, pilleur et receleur des ressources de la République démocratique du Congo fait jaser dans les chancelleries. Pour la première fois, après Mzée Laurent-Désiré Kabila, un Congolais nomme le Rwanda dans les soubresauts que vivent les Congolais occupés. Il fait cette déclaration la veille de son départ à  Beni, en tant que Coordonnateur de Lamuka, accompagnant le Président Élu, Martin Fayulu et une délégation de 10 personnes. Passer le réveillon de Noà«l à  Beni, aux cotés de nos compatriotes devenus au fil des ans des moutons que des mercenaires et occupants égorgent à  volonté est une marque de courage inouï. Cet acte patriotique entre dans les annales de notre histoire.

Adolphe Muzito n'est pas un sentimental. Son épouse est Kasaïenne mais le Congo d'abord doit recouvrer sa souveraineté face aux deux pays pyromanes: l'Ouganda et le Rwanda, deux armées étrangères d'occupation qui ont eu l'outrecuidance de se battre à  Kisangani en 2000, causant morts d'hommes, femmes et enfants congolais ainsi que la destruction des infrastructures.

Adolphe Muzito épouse les aspirations profondes de notre peuple et de sa diaspora. Il parle comme son peuple. Sans détours et circonflexes. La situation n'est plus tenable. 25 ans de massacres, tueries, pillages, crimes de sang, crimes de génocide et crimes contre l'humanité dans un silence assourdissant de la communauté internationale. Muzito dit clairement qu'il est "Résistant" ! La RDC est sous occupation pour mieux piller ses ressources. Les Congolais doivent " Résister" au lieu de continuer à  tergiverser. Adolphe Muzito l'a compris et intègre cette logique résistante. Comme toujours, ce sont les Bena Mpuka, Tribalo-Ethniques qui dénigrent son discours sur le Rwanda. Fort heureusement, ces vociférateurs-girouettes ne sont qu'une petite minorité. Ce ne sont pas avec des bruits de leurs Wewa qu'ils vont étouffer la déclaration martiale contre le Rwanda de Muzito.

3. Face aux opposants Compradores, le patriarche Ciakudia a choisi Londres comme lieu d'exil, comme jadis le Général De Gaulle lors de l'occupation de la France par l'Allemagne nazie du IIIè Reich. La résistance s'organise. Le patriarche Ciakudia n'est pas dans la complaisance avec le hold-up électoral de Tshilombo, fils Tshisekedi qui après sa Nomination Électorale est devenu ami-ami avec Alias Kabila- Kagame et Museveni. Ses trois partenaires constitue le monstre sanguinaire qui saigne et endeuille en toute impunité la RDC, le plus grand pays francophone dans la région des Grands Lacs. Sans Hutuphobie, Twaphobie ni Tutsiphobie, le patriarche Ciakudia travaille pour un dialogue Inter-Rwandais au Rwanda. Il est inadmissible que Paul Kagamé, le dictateur Rwandais puisse chasser tous les Hutus 85 % de la population rwandaise, qu' il considère comme des " Génocidaires" y compris des bébés qui naissent aujourd'hui et des Twa, peuple pygmée autochtone qui a disparu du Rwanda. Les Rwandais ont droit de vivre au Rwanda. Paul Kagame doit répondre de ses crimes de sang, crimes de génocide et crimes contre l'humanité en République démocratique du Congo.

Le Rwanda est un éternel voisin de la RDC. Et un pays ne change pas d'adresse tous les 4 matins. Le Rwanda a besoin de paix tout comme le Congo. Les Congolais n'ont rien à  avoir avec le génocide des Rwandais. Mais le régime dictatorial de Paul Kagame a fait de ce génocide, un fonds de commerce pour tuer, massacrer des populations pacifiques congolaises et piller en toute impunité les ressources de la RDC. En commettant des crimes de sang, crimes de génocide et crimes contre l'humanité sur le sol congolais, Paul Kagamé agit comme Hitler Noir.

Angwalima Tshilombo n'est pas la République démocratique du Congo. Ce Grand Fakwa du destin du peuple ne peut pas à  lui tout seul décider que la RDC n'a pas le droit de poursuivre des pays voisins qui commettent des crimes sur le sol congolais. Monsieur 15% n'a jamais été élu ni à  Beni, Butembo et Yumbi. Ce politicailleur ventriote, ancien pizzaïolo à  Bruxelles, fait de la politique "Coop". Sa nomination électorale est une écharde de chair dans la conscience patriotique congolaise. Tshilombo n'est pas le Grand Congo à  lui tout seul.

Martin Fayulu tient et tiendra tant que la vérité des urnes ne sera pas respectée au Congo. Le Président Élu connait ce que le peuple attend de lui. Adolphe Muzito prouve aux yeux du monde, qu' il y a encore des Congolais capables de parler au nom du peuple congolais meurtri et en souffrance. Tous les Congolais sont pas des chiens couchant de style Angwalima Tshilombo.

Quant au patriarche Ciakudia, le temps pris pour se parler et d'avoir des séances de travail avec Martin Fayulu, Président Élu et Adolphe Muzito, coordonnateur de Lamuka et ancien Premier Ministre, le message de la résistance s'est ancrée au pays de Pierre Mulele.

Le peuple congolais n'est pas un mouton que l'on égorge en toute impunité. L'heure est aux leaders politiques patriotes. Haro aux politicailleurs-ventriotes-Mabumucrates et tribalo-ethniques qui considèrent notre peuple comme leur marche-pied de leurs intérêts égoïstes et de leurs affaires affairistes!

Justice pour la République démocratique du Congo, tous les Congolais attendent.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6697

Fil des commentaires de ce billet