Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Touchez pas à  mon Paul Kagamé, dictateur rwandais, bourreau du peuple congolais et Hitler Noir !

Lamuka, c'est le peuple congolais. Lamuka, c'est la vérité des urnes. Lamuka, c'est la souveraineté du peuple congolais qui est au-dessus de toutes les légalités. Lamuka soutient sans ambages, Martin Fayulu, Président Élu du peuple congolais. Lamuka, c'est la déclaration martiale d'Adolphe Muzito contre le Rwanda, pays agresseur, occupant, pillard et receleur des ressources de la RDC. Lamuka, c'est la diaspora congolaise qui réclame l'intégration du patriarche Ciakudia au sein de l'équipe dirigeante pour en finir avec l'occupation rwandaise.

Lamuka, c'est la déclaration précipitée de Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi contre leur frère Adolphe Muzito, coordonnateur de Lamuka alors même que le Rwanda n'avait pas encore réagi. Et qu'à  ce poste de Coordonnateur, les deux avaient brillé par l'inaction.

Jean-Pierre Bemba, avec sa condamnation par la Cour Pénale Internationale-CPI pour subordination des témoins, est un homme fini. Il devait faire profil bas. Seigneur de guerre avec son MLC. Ses accointances avec l'Ougandais Yoweri Kanguta Museveni sont connus de tous. Le fils de Jeannot Bemba traîne des boulets pour des crimes commis sur le sol congolais. Se désolidariser de la déclaration d'Adolphe Muzito, pour le Congo et contre le Rwanda, c'est montrer son larbinnisme envers le Rwanda, pays criminel, agresseur, pillards et receleur des ressources de la RDC.

Quant à  Moïse Katumbi qui vient de mettre son propre parti politique "Ensemble". Il doit éviter que les adhésions puissent se rarifier. Le pacifisme de Moïse Katumbi est légendaire. Le vrai problème est la survie du Congo en tant qu'État-Nation avec ses tueries, massacres, viols et pillages du Rwanda. Si "Ensemble" est un parti satellite du Rwanda, qui soutient Paul Hitler Noir, les n'adhéreront pas massivement à  son parti qui se veut populaire, rassembleur et fédérateur du peuple congolais. Paul Kagame tue impunément le peuple congolais au Congo. Personne n'ose lever son doigt. Pour une première fois, qu'un Congolais, en occurrence, Adolphe Muzito, un ancien Premier ministre, a levé du ton car lui n'accepte pas l'inacceptable. Il ne fallait pas le critiquer publiquement. Faute politique grave.

Si Paul Kagame, Hitler noir peut massacrer les populations congolaises comme des mouches avec un marteau, que les politiques Congolais au lieu de dénoncer, ils cajolent le criminel patenté, il y a quelque chose qui ne va pas.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6700

Fil des commentaires de ce billet