Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Davos,"Rien n'a changé pour le climat" déclare Greta Thunberg !

``Rien n'a été fait» pour le climat en dépit de tous les discours en faveur de l`environnement, déplore Greta Thunberg à  Davos. Le Forum économique mondial a débuté ce mardi par une prise de parole de la jeune militante. Comme une douche froide pour l`élite économique et politique réunie à  Davos, la militante du climat Greta Thunberg a déploré, mardi 21 janvier, que `` rien n`ait été fait » pour le climat en dépit de tous les discours en faveur de l`environnement.

Dans le cadre enneigé de la station de ski des Grisons (Suisse), le réchauffement climatique domine cette année le Forum économique mondial (WEF), à  l`heure où les entreprises rivalisent de promesses et les gouvernements de discours alarmistes. Greta Thunberg à  Davos, le meilleur endroit pour prà´ner le "désinvestissement". Ce mouvement, qui vise à  empêcher le financement de l'industrie des énergies fossiles, a vu son efficacité multipliée par plus de 300 en six ans. Certes, ``le climat et l'environnement sont un sujet d'actualité aujourd'hui», mais ``en pratique, rien n'a été fait», ``les émissions de CO2 n'ont pas diminué», a martelé la jeune Suédoise devant les grands patrons et responsables politiques réunis jusqu'à  vendredi dans la douillette station de ski suisse. ``Je ne peux pas me plaindre de ne pas être écoutée. On m'écoute tout le temps», a dit la militante, devenue égérie mondiale de la mobilisation des jeunes pour le climat.

``Cela fait 50 ans (que Davos existe) et depuis 50 ans les messages qui en sont sortis ont gagné. Mais ces messages ne s'imposent plus. Plus du tout. C'est en partie à  cause de la Chine et de son approche compétitive, et en partie parce que le capitalisme et la démocratie libérale perdent leur légitimité. Et ces deux sujets ne seront pas abordés ici»! Selon un rapport de Greenpeace publié mardi, dix banques régulièrement présentes à  Davos ont à  elles seules financé entre 2015 et 2018 le secteur des énergies fossiles à  hauteur de 1000 milliards de dollars. Le Forum lui-même a été parfois taxé d'hypocrisie climatique en raison du ballet de jets, hélicoptères et limousines qu'il occasionne. Cette année, il tente de montrer l'exemple en bannissant les ustensiles à  usage unique, en montant des buffets sans viande, en compensant les émissions carbone ou en prodiguant des conseils sur le carburant utilisé pour les avions privés.

à€ l`échelle mondiale, les énergies fossiles ont été subventionnées à  hauteur de 5200 milliards de dollars par les gouvernements en 2017, selon les chiffres du FMI. Et du cà´té des investisseurs privés, ce n`est pas mieux. Les 33 plus grandes banques mondiales ont financé les énergies fossiles à  hauteur de 1900 milliards entre 2016 et 2018, selon l`ONG RAN. 700 milliards de dollars ont servi directement à  financier de nouveaux projets d`extraction de pétrole, de gaz ou de charbon. L`idée du désinvestissement consiste donc à  mettre au ban l`industrie fossile en lui coupant les cordons de la bourse et en sapant sa légitimité. En moins de dix ans, le concept s`est développé jusqu`à  devenir un vrai mouvement mondial, même si le chemin à  parcourir reste énorme.

Au pays africains, de commencer déjà  de penser à  diversifier leurs économies. Ceux qui croient qu'ils ne peuvent se développer que grà¢ce au pétrole ont intérêt à  bien réfléchir.

50 ans que les pays africains participent au Forum Economique Mondial, 50 ans que les pays africains continuent de végéter. Nous parlons de tout un continent avec 54 pays. Même si 3 ou 4 s'en sortent mieux, on ne peut vraiment pas parler d'une évolution. L'Afrique avec ses ressources et sa population jeune a tous les atouts pour se développer, pourquoi trime-t-elle ?

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6737

Fil des commentaires de ce billet