Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba n'est plus. Du droits de l'homme au hold-up électoral de Tshilombo !

RDC: Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba n'est plus. Du droits de l'homme au hold-up électoral de Tshilombo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph.jpg, mar. 2020


Le bâtonnier Jean Joseph Mukendi wa Mulumba est décédé de suite du Coronavirus. Il est la troisième personne à être emportée par cette pandémie en République démocratique du Congo. 1 an et 3 mois après avoir défendu son neveu Angwalima Tshilombo dans son putsch électoral à la fameuse Cour Constitutionnelle.

Freddy Mulongo-Chebeya.jpg, mar. 2020

Membre de l'Udps, Jean Joseph Mukendi Wa Mulumba a été pendant longtemps le conseiller juridique de son frère Etienne Tshisekedi wa Mulumba. C'est lui qui a été à la tête de la délégation de l'Udps avec le régime d'Alias Kabila à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles et Kinshasa. 

Des thuriféraires avaient réussi à le faire passer pour l'avocat des droits de l'homme surtout dans l'Affaire Chebeya. Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba est-il un mangeur à tous les râteliers: Opposition-pouvoir-société civile ?

En 2015, à Dakar au Sénégal, nous sommes le premier journaliste à rencontrer Paul Mwilambwe, le témoin de l'assassinat de Floribert Chebeya au quartier général de la police national congolaise (ex-Kin Mazières). Après l'interview de son avocat Me Domingo Dieng, ce dernier nous apprend que Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba était à Dakar et avait rencontré le procureur Sénégalais pour s’enquérir du dossier Paul Mwilambwe au nom du gouvernement de kinshasa. En un mot, le régime d'Alias Kabila l'avait envoyé à Dakar pour le dossier Paul Mwilambwe. Et le procureur Dakarois était furieux.

Comment Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba qui était auparavant avocat pour la famille Chebeya, l'icone des droits de l'homme en RDC ayant été assassiné le 2 juin 2010 à Kinshasa, pouvait 5 ans plus tard, c'est-à-dire en 2015 devenir l'avocat du gouvernement congolais dans cette même affaire ? Des mafieux politicards disent la politique est dynamique. Est-ce que cela est-il aussi réel pour les avocats congolais aussi ?

La justice sénégalaise a été saisi en vertu de la compétence extraterritoriale. Devant le juge à Dakar, Paul Mwilambwe, a répété ses accusations. Il affirme avoir vu, via une caméra de surveillance, ceux qui ont tué et asphyxié Floribert Chebeya dans les locaux de la police dirigée à l'époque par le général Numbi, locaux qui était sous la responsabilité de Mwilambwe. Et pourquoi et comment Me Jean Joseph Mukendi wa Mukendi a-t-il accepté cette mission de Dakar ? Paul Mwilambwe était en danger à Dakar !

Nous sommes rentrés de Dakar avec des documents. Nous avions parlé avec l'un des activistes des droits de l'homme connu sur cette découverte.

Election du 30 décembre 2018. La CENI de Corneille Nangaa et la corruptive Cour Constitutionnelle étaient aux ordres d'Alias Joseph Kabila. Angwalima Tshilombo Monsieur 15% qui a fait un deal pour sa nomination électorale. Qui rit vendredi dimanche pleurera. Pantin, vassal et valet d'Alias Kabila, Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe est un diablotin qui se débat dans l'eau bénite, après avoir signer des accords secrets nocturnes , avec celui qui l'a nommé le leader Maximo de Kingakati. En volant l'espoir du peuple congolais, par un odieux deal avec Alias Kabila, Monsieur 15% Angwalima Tshilombo est un faussaire, imposteur et usurpateur. Et depuis qu'il a volé le rêve du peuple du peuple

C'est avec une trentaine d'avocats, tous des Bena Mpuka que Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba s'est présenté à la Cour Constitutionnelle pour défendre le putsch électoral de son neveu Angwalima Tshilombo proclamé vainqueur avec 38%. Le bâtonnier Mukendi s'est discrédité totalement à nos yeux. Il a suivi la voie de la coterie tribale en allant défendre à la Cour Constitutionnelle: fraude électorale, fabrication des faux résultats. Si Angwalima Tshilombo a été élu avec 38% donc 62% ont voté Martin Fayulu. Tshilombo n'a aucune légitimité de notre peuple.
Le comble est que le dimanche 20 janvier 2019 à 2h du matin, l'imposteur-usurpateur Angwalima Tshilombo a été définitivement proclamé cinquième président de la République démocratique du Congo par la fameuse Cour constitutionnelle inféodée par le régime d'Alias Kabila. La Cour Constitutionnelle corrompue de la RDC, elle a ridiculisé 80 millions de Congolais et sa diaspora de 10 millions, en prononçant un verdict éminemment politique mais habillé, comme il se doit, des oripeaux du droit devant les caméras de 5 continents-le direct de la RTNC étant amplifié par des réseaux sociaux. La Constitution congolaise déclare dans son article 149 : La justice est rendue sur l`ensemble du territoire national au nom du peuple. Avec leur trogne magistrale, leur "robe bleu", leur "bonnet bleu", leur "gant blanc de majordome", les fameux 9 juges de la Cour Constitutionnelle ont-ils dit le droit pour le peuple congolais ? La Cour Constitutionnelle est-elle le refuge de la médiocrité en RDC ? Dans pays du monde proclame-t-on les résultats présidentiels à l'heure où les populations dorment, avec des chars implantés dans toutes les grandes artères du pays ?

Il y a plusieurs Me Jean Joseph Mukendi. Celui qui se battait pour les slogans de l'Etat de droit et démocratie, celui qui fut le conseiller juridique de son frère Etienne Tshisekedi wa Mulumba, celui qui a défendu les deux familles Chebeya et Bazana pour s'affubler le titre de l'avocat des droits de l'homme. Celui qui a retourne sa toge noire pour défendre le régime dictatorial d'Alias Kabila dans l'Affaire Chebeya et celui qui a été à la tête d'une bataillon d'avocats pour défendre la fraude électorale de son Angwalima Tshilombo à la Cour Constitutionnelle.

Il quitte cette terre des hommes en ayant contribué à l'instabilité politique de la République démocratique du Congo par son choix tribal et familial. La République, c'est au delà de la famille. Ce sont des valeurs républicaines et idéaux. 

 La coterie tribale n'a pas sa place dans la République.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6862

Fil des commentaires de ce billet