Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Corinne Momal-Vanian nommée à la tête de la Fondation Kofi Annan!

Corinne Momal-Vanian nommée à la tête de la Fondation Kofi Annan

Stéphane Bussard, le Temps de Genève

Freddy Mulongo-Corinne Momal-Vanian 1.jpg, mar. 2020

Actuellement directrice de la gestion des conférences à l’Office des Nations unies à Genève, la future directrice exécutive prendra ses fonctions en juin. Sa venue devrait coïncider avec l’élaboration d’une nouvelle vision pour l’institution privée genevoise fondée par l’ex-secrétaire général de l’ONU, le défunt Kofi Annan.

Depuis le décès en août 2018 de Kofi Annan, l’ex-secrétaire général des Nations unies qui était établi à Genève, la fondation du même nom qu’il avait créée s’est trouvée un peu en quête de sens et de projets. En nommant Corinne Momal-Vanian au poste de directrice exécutive de la fondation, elle entend se donner un nouveau départ et marquer la fin d’une phase de transition. Un conseil de fondation doit se réunir début avril et avaliser la nouvelle vision de l’institution.

Actuelle directrice de la gestion des conférences à l’Office des Nations unies à Genève, cette Carougeoise d’origine française, qui a travaillé à différents postes au sein de l’ONU, notamment à New York, embrassera sa nouvelle fonction à partir de juin prochain et succédera à Alan Doss. Président du conseil de fondation, Elhadj As Sy se félicite de ce choix: «Sa riche expérience en matière de résolution des conflits, des relations internationales et de la coopération multilatérale lui procure une perspective unique et majeure qui servira bien la fondation.»

Corinne Momal-Vanian se dit honorée par cette nomination: «Ayant travaillé avec Kofi Annan quand il était secrétaire général des Nations unies, je comprends la vision qui l’a animé: un monde où toute personne compte.»

Facilitateur

La Fondation Kofi Annan, fondée en 2007 à Genève, ne se veut pas un instrument de coopération internationale en tant que tel, mais entend faciliter des processus de construction de paix durables et de renforcement des équipes dirigeantes. Elle soutient aussi les processus démocratiques et électoraux. Du 9 au 11 novembre 2018, sous la médiation d’Alan Doss, elle a ainsi été sollicitée pour rassembler les sept leaders de l’opposition de la République démocratique du Congo (RDC) dans l’optique de l’unifier en perspective de l’élection présidentielle de décembre de la même année. Un peu à la surprise générale, les sept leaders se sont entendus pour soutenir la seule candidature de Martin Fayulu pour défier Emmanuel Ramazani Shadary, le prétendant choisi par Joseph Kabila, le président de l’époque. Cette belle entente s’est toutefois fracturée peu avant le scrutin.

L’institution de l’ex-patron de l’ONU a aussi joué les médiatrices dans différents théâtres de conflits, notamment au Burkina Faso, en Colombie, en Iraq, au Kenya, au Myanmar et au Sénégal. Elle contribue à aider les pays à renforcer l’intégrité et la légitimité des processus électoraux afin d’éviter les violences. En termes de politiques en matière de drogues, la fondation a joué un rôle majeur, estime l’ex-conseillère fédérale Ruth Dreifuss dans une tribune publiée sur le site de la fondation: «Kofi Annan a joué un rôle clé pour rompre les tabous autour du sida.»

Leuthard au conseil de fondation

Le conseil de fondation a lui-même été renforcé par la venue de l’ancienne conseillère fédérale Doris Leuthard, l’ex-haut-commissaire aux droits de l’homme Louise Arbour, l’ancienne cheffe de la diplomatie argentine Susana Malcorra ou encore Graça Machel, ex-ministre de l’Education du Mozambique.

Porte-parole de la fondation, Genna Ingold le relève. La fondation mettra un très fort accent à l’avenir sur le numérique. En termes de financement, elle le reconnaît: «Les temps ne sont pas faciles.» La pandémie de Covid-19 n’aide pas. 

Hormis le soutien de fondations comme la Bill et Melinda Gates Foundation, la Mo Ibrahim Foundation et le Fonds des Nations unies pour la démocratie, la Fondation Kofi Annan a notamment le soutien de l’Autriche, du Danemark, de la Finlande, de la Norvège et de la Suisse.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6880

Fil des commentaires de ce billet