Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Michael A. Hammer, ambassadeur Américain ou Tintin au Congo ?

RDC: Michael A. Hammer, ambassadeur Américain ou Tintin au Congo ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mike Hammer.jpg, avr. 2020

Pays des politicailleurs médiocres, tricheurs et fraudeurs qui se font appelés abusivement "Excellence", "Honorable". Michael A. Hammer est l'ambassadeur des Etats-Unis en RDC. Tintin au Congo est un petit reporter face au communicateur qui excelle dans sa communication sur le régime Tshilombo. les Etats-Unis ont sanctionné la CENI et la Cours Constitutionnelle, tout en encensant le tricheur Tshilombo!

Freddy Mulongo-Mike Hammer4.jpg, avr. 2020

Qu'est-ce qui se passe en République démocratique du Congo?  Il suffit après avoir consulté d'autres sources, de jeter un coup d’œil sur le compte twitter de Michael A.  Hammer. Omniprésent et très actif sur les réseaux sociaux, Michael A. Hammer, l'ambassadeur des Etats-Unis en République démocratique du Congo, est un homme de terrain. A-t-il le don d'ubiquité pour se retrouver sur plusieurs endroits en même temps ? Il s'est lui même donné le nom de "Nzita" en Kikongo et "Ntkemana" en Tshiluba "Espoir" ! Un ambassadeur soutient la politique de son pays.  Les Etats-Unis ont soutenu la Nomination Électorale d'Angwalima Tshilombo qui n'a obtenu que 15%. Les Etats-Unis ne sont pas empêcher de sanctionner la CENI  et la Cour Constitutionnelle qui ont fabriqué des faux résultats. Drôle de façon d'agir de la part de la superpuissance d'encenser le fraudeur et de sanctionner ceux qui ont contribué à la fraude. Au Congo, les Américains comme les occidentaux ont montré que la démocratie, l'élection et respect du choix du peuple ne sont pas des valeurs universelles. Les Congolais n'y ont pas droit.  

Freddy Mulongo-Mike Hammer 5.jpg, avr. 2020

"Corneille Nangaa, président de la Céni (Commission électorale nationale indépendante), son vice-président Norbert Basengezi et le Conseiller de la même institution, Marcellin Mukolo Basengezi, sont visés par de nouvelles sanctions américaines. Selon le Trésor américain, les trois personnalités sont accusées d'avoir "sapé le processus (électoral) ou les institutions démocratiques en RDC". "Tous les actifs des personnes désignées relevant de la juridiction des États-Unis sont bloqués et il est généralement interdit aux Américains d’effectuer des transactions avec elles," précise la décision de l’OFAC, le Bureau de contrôle des avoirs étrangers.

"Cette action fait suite à la corruption persistante de hauts responsables au sein de la Céni de la RDC et de l'ancien gouvernement de Joseph Kabila pour entraver et retarder les préparatifs en vue d'élections crédibles et inclusives "a déclaré Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor, chargé du terrorisme et du renseignement financier. Washington est "aux côtés du peuple congolais qui s'est rendu aux urnes le 30 décembre, mais reste préoccupé par un processus électoral défaillant dans lequel, après l'élection présidentielle, la CENI a continué à entraver le processus démocratique et n'a pas réussi à faire en sorte que le vote reflète la volonté du peuple congolais", a déclaré l’officiel américain.

Angwalima Tshilombo depuis sa Nomination Électorale a effectué 4 voyages officiels aux Etats-Unis, accompagné par Mike Hammer, l'ambassadeur américain. Aucun voyage d'Etat et il  n'a jamais été reçu à la Maison Blanche, par le président Américain , Donald Trump ! Cela ne remet pas en cause la politique ambiguë des Etats-Unis en République démocratique du Congo. On soutient un fraudeur-Tricheur et Voleur du destin de tout un peuple...on espère qu'il va opérer des miracles ?  Angwalima Tshilombo l'a toujours clamé sur le toit: Alias kabila est son partenaire. C'est grâce à son deal qu'il est bénéficiaire d'une Nomination Électorale. Après 18 ans d'une dictature féroce, et plusieurs milliers de centaines de morts Congolais, on fait comme si de rien n'était.

L'ambassadeur Michael A. Hammer se comporte de fois comme s'il était le chargé de communication  d'Angwalima Tshilombo. Je dirai plutôt son attaché presse. les Congolais ne sont pas dupes. L'accord FCC-CACH est un contrat sous seing privé, qui n'engage en rien la République. Angwalima Tshilombo a vendu le Congo aux ennemis du pays.  Voir le Congo  sombrer dans la misère à cause d'une classe politique ventriote et corrompue, soutenir quand même un politicailleur tricheur alors que l'amitié et solidarité américaine doivent aller au peuple congolais. Tintin au Congo  est un tout petit reporter. Michael A. Hammer, le dépasse et le surpasse avec photos, tweets, facebook...

La Convention de Vienne sur les relations consulaires de 
1963  est claire sur les fonctions consulaires qui  consistent à :
a) Protéger dans l’Etat de résidence les intérêts de l’Etat d’envoi
et de ses ressortissants, personnes physiques et morales, dans les limites
admises par le droit international;
b) Favoriser le développement de relations commerciales, économiques, culturelles et scientifiques entre l’Etat d’envoi et l’Etat de résidence et promouvoir de toute autre manière des relations amicales entre
eux dans le cadre des dispositions de la présente Convention;
c) S’informer, par tous les moyens licites, des conditions et de
l’évolution de la vie commerciale, économique, culturelle et scientifique
de l’Etat de résidence, faire rapport à ce sujet au gouvernement de l’Etat
d’envoi et donner des renseignements aux personnes intéressées;
d) Délivrer des passeports et des documents de voyage aux ressortissants de l’Etat d’envoi, ainsi que des visas et documents appropriés
aux personnes qui désirent se rendre dans l’Etat d’envoi;
e) Prêter secours et assistance aux ressortissants, personnes physiques et morales, de l’Etat d’envoi;
f) Agir en qualité de notaire et d’officier d’état civil et exercer des
fonctions similaires, ainsi que certaines fonctions d’ordre administratif,
pour autant que les lois et règlements de l’Etat de résidence ne s’y opposent pas;
g) Sauvegarder les intérêts des ressortissants, personnes physiques et morales, de l’Etat d’envoi, dans les successions sur le territoire
de l’Etat de résidence conformément aux lois et règlements de l’Etat de
résidence;
h) Sauvegarder, dans les limites fixées par les lois et règlements
de l’Etat de résidence, les intérêts des mineurs et des incapables, ressortissants de l’Etat d’envoi, particulièrement lorsque l’institution d’une
tutelle ou d’une curatelle à leur égard est requise;
i) Sous réserve des pratiques et procédures en vigueur dans l’Etat
de résidence, représenter les ressortissants de l’Etat d’envoi ou prendre
des dispositions afin d’assurer leur représentation appropriée devant les
tribunaux ou les autres autorités de l’Etat de résidence pour demander,
conformément aux lois et règlements de l’Etat de résidence, l’adoption
de mesures provisoires en vue de la sauvegarde des droits et intérêts de
ces ressortissants lorsque, en raison de leur absence ou pour toute autre
cause, ils ne peuvent défendre en temps utile leurs droits et intérêts;
j) Transmettre des actes judiciaires et extrajudiciaires ou exécuter
des commissions rogatoires conformément aux accords internationaux
68
Relations consulaires
en vigueur ou, à défaut de tels accords, de toute manière compatible avec
les lois et règlements de l’Etat de résidence;
k) Exercer les droits de contrôle et d’inspection prévus par les lois
et règlements de l’Etat d’envoi sur les navires de mer et sur les bateaux
fluviaux ayant la nationalité de l’Etat d’envoi et sur les avions immatriculés dans cet Etat, ainsi que sur leurs équipages;
l) Prêter assistance aux navires, bateaux et avions mentionnés à
l’alinéa k du présent article, ainsi qu’à leurs équipages, recevoir les déclarations sur le voyage de ces navires et bateaux, examiner et viser les
papiers de bord et, sans préjudice des pouvoirs des autorités de l’Etat de
résidence, faire des enquêtes concernant les incidents survenus au cours
de la traversée et régler, pour autant que les lois et règlements de l’Etat
d’envoi l’autorisent, les contestations de toute nature entre le capitaine,
les officiers et les marins;
m) Exercer toutes autres fonctions confiées à un poste consulaire
par l’Etat d’envoi que n’interdisent pas les lois et règlements de l’Etat
de résidence ou auxquelles l’Etat de résidence ne s’oppose pas ou qui
sont mentionnées dans les accords internationaux en vigueur entre l’Etat
d’envoi et l’Etat de résidence

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6893

Fil des commentaires de ce billet