Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC : Les 10 raisons de ne pas croire Tshilombo (suite et fin) !

RDC : Les 10 raisons de ne pas croire Tshilombo (suite et fin) !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Oui à la tribu. Non au tribalisme exacerbé. Tshilombo se comporte en chef de bande des Kasaïens. Monsieur 15% a une arrogance inouïe des arrivistes et profito-situationnistes. Ba "Nyangalakata", "Ba Ndoki", "Ba CombatNtaba" ce sont des expressions qu'il a balancé à la diaspora congolaise à Bruxelles, Paris et Londres.

Freddy Mulongo-Fatshi Ntaba -Tshilombo 1.jpeg, avr. 2020

6. Tshilombo a une épine aux pieds "Alias Kabila". Menteur patenté, Tshilombo dirige le Congo par et avec des mensonges. On ne vient pas à la présidence de la République en "stagiaire". On n'est pas "Président" par procuration. Tshilombo est le ministre des Affaires étrangères d'Alias Kabila. Non Élu, Tshilombo est allé nuitamment négocier sa Nomination électorale à Kingakati. Au grand mépris du peuple congolais floué par celui qui est le fils Tshisekedi. Tshilombo est pantin, marionnette et masque d'Alias Kabila. Sa traîtrise et son mépris pour le peuple congolais sont criardes. Il a négocié un pouvoir qu'il n'a pas gagné. Tshilombo a voulu le pouvoir pour le pouvoir. Il pensait entrer dans l'histoire mais il est bon pour la poubelle de l'histoire. Il ne dirige et ne contrôle rien. Son deal avec Alias Kabila est contre le peuple congolais. À part le tapis rouge, il ne fait rien. Tshilombo a fait perdre à la RDC, des années de lutte pour la démocratie. Tshilombo est voleur de toutes les marches contre le régime d'Alias Kabila par la diaspora congolaise au niveau mondial. Il a récupéré et bafoué marches, manifestations, pétitions et autres démarches démocratiques pour anéantir le régime d'imposture et d'occupation d'Alias Kabila. Les patriotes-
résistants-combattants n'ont jamais été mieux trahi que par Angwalima Tshilombo.

7. Tshilombo est clivant : La RDC n'est pas un pays normal. Le peuple congolais tant souffert : dictature, crimes de sang, crimes de génocide et crimes contre l'humanité. Les violences faites aux femmes ont des stigmates dans notre société. Un président même putschiste et non élu mais bénéficiaire d'une Nomination Électorale doit défendre le Congo et manifester de l'empathie envers les Congolais. Il doit rassembler le peuple et fédérer les hommes et femmes pour un Congo meilleur. Il ne doit surtout pas être le président d'un camp mais de tout le peuple. Sachant que cela n'est pas possible. Pourquoi avoir promis aux compatriotes de l'est, qu'une fois élu, il installerai son quartier général à Beni pour lutter contre invasions et crimes ?
Grisé par un pouvoir volé, Tshilombo se comporte en chef de bande. Il est Kasaïen donc c'est aux Kasaïens de profiter. Pourquoi un individu qui a vécu longtemps en Belgique, afficher et affirmer son tribalisme exacerbé, est-ce que c'est raisonnable ?
Tshilombo n'a jamais levé son doigt pour dénoncer et dire stop à ses miliciens qui tapissent le net pour injurier et insulter les compatriotes non Luba qui fustigent sa gestion calamiteuse de la République. Lorsque les Bena Mpuka insultent le sexe de nos mamans croit-il que nous allons-nous taire ? Il s'est appuyé sur ses Tribalo-ethniques mais ils n'ont pas d'épaisseur. "Bokomesana". Nous sommes abusivement qualifiés de "Jaloux" et "Haineux". Dire la vérité, c'est être jaloux d'un Collabo, Traître, Imposteur et Usurpateur. Nous refusons de Komesasana Ya Kimoyibi. Tshilombo est certes Muana Mboka mais il est voleur du destin du peuple congolais. Oui à la tribu. Non au tribalisme exacerbé. Tshilombo se comporte en chef de bande des Kasaïens. Monsieur 15% a une arrogance inouïe des arrivistes et profito-situationnistes. Ba "Nyangalakata", "Ba Ndoki", "Ba CombatNtaba" ce sont des expressions qu'il a balancé à la diaspora congolaise à Bruxelles, Paris et Londres. Or la diaspora congolaise est incontournable. Ce sont les actions de la diaspora congolaise qui ont empêché Alias Kabila à un troisième mandat. Tshilombo n'était pas élu par ses pairs comme candidat commun de l'opposition à Genève. C'est Martin Fayulu  qui a été élu par ses pairs. Dans une volonté de contournement, Tshilombo qui a été battu à plate-couture, est allé négocier une nomination électorale. C'est Tshilombo par ses magouilles qui permet encore qu'Alias Kabila soit Roi au Congo. 

8. Tshilombo est un mafieux politicailleur et ventriote : En Belgique où il a vécu, ses collègues pizzaïolo ignoraient qu'il était le fils Tshisekedi, un grand opposant au Congo. Il ne s'est jamais battu pour une cause noble. Il n'est visible à aucune manifestation au pays contre le régime d'Alias Kabila. En catimini, l'Udps, le parti familial, avec son faux slogan du peuple d'abord a négocié à Ibiza, Venise, Paris... avec le régime d'imposture d'Alias Kabila. Le problème d'Angwalima Tshilombo est qu'il est qu'un piètre jouisseur. Il aime jouir sans aucun effort. Le FCC connaissait déjà ses faiblesses, d'un gars fauché prêt à ramper pour avoir la pitance. Tshilombo s'est allié aux ennemis du Congo. Son Collaborationnisme est néfaste pour la RDC. Tshilombo confond allégeance aux ennemis du Congo et diplomatie. Ce n'est pas au président nommé d'aller chercher des investisseurs. Climat de paix, stabilité politique, environnement paisible d'affaires, lutte contre la corruption qui permettent aux investisseurs de venir d'eux-mêmes. 

9. Tshilombo doit demander pardon au peuple congolais. Il a fait du mal au peuple congolais avec son deal avec Alias Kabila. Rien n'est trop tard. Tshintuntu-Tshifueba doit recouvrer la raison. Le pardon libère. Pour son ventre et  honneur personnels, par son orgueil Angwalima Tshilombo est prêt à tout. Sa politique de "Kosa Leka" montre ses limites. Seule une vraie conversion de cœur et d'esprit, peut lui permettre de revenir à son Dieu.

10. L'avenir de Tshilombo dépend de son retour au camp de la patrie congolaise. Pour le moment, il est dans le camp du faux changement, du braquage des fonds publics, des pillages organisés, d'allégeance aux ennemis du Congo. Un Collabo et Traître peut-il devenir un patriote ? Oui. Mais Tshilombo est un inconscient ventripotent qui se croit arriver en volant l'élection de tout un peuple.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6921

Fil des commentaires de ce billet