Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Minembwe: Les Ba Bembe sont Vent debout contre la trahison de Tshilombo !

Minembwe: Les Ba Bembe sont Vent débout contre la trahison de Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Minembwe.jpg, oct. 2020

Les Ba Bembe sont vent debout contre la trahison de Tshilombo. Sa présidence usurpée risque de finir en eau de boudin. Personne ne croità Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba un fêtard, vadrouilleur et liquidateur du Congo. Il vend Minembwe aux Rwandais, demain il vendra kabeya Kamuanga aux Angolais. Tshilombo est dangereux, une calamité pour le pays.

freddy-mulongo-minembwe
Les Ba Bembe sont vent debout contre la trahison de Tshilombo. Sa présidence usurpée risque de finir en eau de boudin. Personne ne croit à Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba un fêtard, vadrouilleur et liquidateur du Congo. Il vend Minembwe aux Rwandais, demain il vendra kabeya Kamuanga aux Angolais. Tshilombo est dangereux, une calamité pour le pays.
La présidence usurpée de Tshilombo risque de finir en eau de boudin. Les Congolais sont en colère. Le deal de sa nomination pour bénéficier d'une nomination électorale dévoile de plus en plus ses méandres. Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le plus grand tribaliste et traître à la nation congolaise. Il vient de vendre Minnembwe aux Rwandais.
LE MESSAGE DE BA BEMBE A FELIX TSHISEKEDI PREPARE TOI ET RUBERWA MINEMBWE EKOTEKAMATE TEKA KASAI © CONGO- ETATS UNIS TV

Minembwe: Les Ba Bembe sont Vent débout contre la trahison de Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-minembweLes Ba Bembe sont vent debout contre la trahison de Tshilombo. Sa présidence usurpée risque de finir en eau de boudin. Personne ne croit à Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba un fêtard, vadrouilleur et liquidateur du Congo. Il vend Minembwe aux Rwandais, demain il vendra kabeya Kamuanga aux Angolais. Tshilombo est dangereux, une calamité pour le pays.
La présidence usurpée de Tshilombo risque de finir en eau de boudin. Les Congolais sont en colère. Le deal de sa nomination pour bénéficier d'une nomination électorale dévoile de plus en plus ses méandres. Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le plus grand tribaliste et traître à la nation congolaise. Il vient de vendre Minnembwe aux Rwandais.
LE MESSAGE DE BA BEMBE A FELIX TSHISEKEDI PREPARE TOI ET RUBERWA MINEMBWE EKOTEKAMATE TEKA KASAI © CONGO- ETATS UNIS TV

Les Ba Bembe sont vent débout contre la trahison de Tshilombo. Et sur les réseaux sociaux nous avons récupéré quelques réactions dont voici:    

Leontina Mujinga: Wandungu yetu tushimamenu budongo yabakamboyetu aitaenda ataa musiongope nimbundogoo yetu kutoka kwa Mungu. Minebwe bunia beni fiisa beni aitaenda Mungu utupikanie vitaa yote musome kitabu kia 20chronicles ch 20:v1-21joo vile Mungu atapikanahii VITAYOTE.

Béni Le Grand Congo: Sisi Bakongo tuko pamoja nawe ndugu na dada zetu wa Babembe kutoka karibu au mbali kwa ajili ya umoja wa watu; tuwe pamoja na tuungane kuwafukuza maadui zetu katika nchi yetu ya Kongo

Mathilde Mubilanzilail: Pourquoi les ambassadeurs de 8 pays doivent être présents pour la cérémonie à Minembwe et non la présence du président. Félix traître cela ne doit jamais aboutir au nom de jésus. Dans une période post-conflits, l’État doit faire très attention dans la prise de ses décisions surtout dans le domaine de la gestion de l’espace territoriale. Ce qu’ils ont fait là, je ne pense pas que ça soit vraiment un remède ».

Notre compatriote Serge Gontcho, Conscience Nationale en Action (CNA) fait cette réflexion: 

Azarias Ruberwa vient d’installer avec force le bourgmestre de Minembwe, en présence d’une forte délégation gouvernementale. Cette opération commando sonne comme une provocation des populations locales et un défi au gouvernement central, en particulier au président Tshisekedi.

Pour rappel, l’entité territoriale Minembwe est une création d’Azarias Ruberwa du temps où il était à la tête de la rébellion pro rwandaise du RCD, avec comme objectif d’octroyer par la force un ancrage territorial à la communauté banyamulenge constituée d’immigrés rwandais dont il est membre, cela contre l’avis des autochtones. Le jour de l’installation, le bourgmestre banyamulenge Gad Muzika était bien présent alors que son adjoint, de la tribu autochtone Bembe était absent. Ceci démontre à quel point l’initiative de Ruberwa est une imposture et augure des tensions qui vont aller crescendo et non baisser. Ceci démontre en plus qu’Azarias se comporte plus comme un agent de l’occupation, raison pour laquelle il a tout fait pour hériter du ministère de la Décentralisation.

Azarias Ruberwa vient d’être interpellé pour cette initiative au Parlement par le député Muhindo Nzangi, élu de Goma, qui se demande pourquoi ce forcing pour Minembwe alors qu’il y a 270 autres bourgmestres en attente d’installation. Ce sera la deuxième bataille de Ruberwa en un mois, après les frictions avec le ministre de l’Intérieur Gilbert Kankonde pour la gestion du recensement à venir. Si on y ajoute l’hostilité des populations locales, Ruberwa se sera montré au clash à trois reprises pour ce qui semble être sa seule cause au pays, la cause banyamulenge, pour ne pas dire la cause rwandaise, contre le Congo.

Mais entretemps, que dit le Président de la République ? La manœuvre de Ruberwa n’est pas un fait anodin pour qu’il y soit répondu par le silence, alors que l’insécurité endeuille toujours l’Est, comme ne cesse de le dénoncer le docteur Mukwege. Qu’est-ce qui peut expliquer le silence, alors que Félix Tshisekedi lui-même avait dit « je suis prêt à donner ma vie pour la paix dans cette partie du pays » ? Par ailleurs, une grande partie de la population est en train de se détourner de lui à cause de son attitude jugée trop prudente, pusillanime même, au contraire de Ruberwa qui n’a pas peur de fâcher les gens, na système ya « niata ye, senga pardon ».

En politique pas plus qu’ailleurs, on ne peut pas plaire à tout le monde. Si Fatshi dit ne pas rêver d’un troisième mandat, ce sera tout à son honneur, mais en attendant il y en a un deuxième qu’il faut gagner, à moins de jeter l’éponge dès aujourd’hui, et un bilan à présenter.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7092

Fil des commentaires de ce billet