Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Martin Fayulu, démocrate et Grand Homme d'Etat: "Vérité des urnes"!

RDC: Martin Fayulu, démocrate et Grand Homme d'Etat: "Vérité des urnes"!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-FayuluMartin 9411.jpg, janv. 2021








Victime d'un putsch électoral dû au deal par Tshilombo et Alias Kabila, le second a fait bénéficié le premier d'une nomination électorale. Martin Fayulu avec ses 62,8%, pacifiquement a réclamé la vérité des urnes sans pousser le peuple congolais aux violences. Mieux Mafa a des propositions de sortie de crise. Aux Etats-Unis, les partisans de Trump ont escaladé le Capitole pour la vérité des urnes.

freddy-mulongo-fayulu

La vérité est unique et éternelle ! Elle ne change jamais. Martin Fayulu est le roseau "Kekele" du Congo : "Il plie et ne rompt pas". Martin Fayulu est le "Fungola Ya Congo". Martin Fayulu est un exemple pour aujourd'hui et demain. En République démocratique du Congo, contrairement aux Mabumucrates, politicailleurs ventriotes, quémandeurs d'emploi, profito-situationnistes et mangeurs à tous les râteliers, qui font la politique du ventre, cherchent à tout prix la mangeoire et écument la classe politique congolaise, Martin Fayulu s'est démarqué  et se démarque ! Ceux qui envoient leurs fanatiques injurier, caricaturer et insulter gratuitement et quotidiennement Martin Fayulu, sans raison..savent une chose: par sa force de caractère, ses convictions démocratiques bien trempées et la défense des valeurs républicaines, Martin Fayulu les dépassent tous. Ils ne sont que des piètres politicailleurs, opportunistes qui font la politique business. Corrompus et corrupteurs, ils se vendent pour des miettes.  Constant, intègre et droit, Martin Fayulu est rassembleur et fédérateur. Il n'a jamais usé et abusé du tribalisme comme Angwalima Tshilombo, pour diviser les Congolais entre eux. Martin Fayulu du Congo et des Congolais.  Il n'a jamais demandé d'envahir le palais de la Nation pour en chasser l'imposteur-usurpateur Angwalima Tshilombo, faussaire et checkuleur. 

freddy-mulongo-fayulu-2

Paris-Samedi samedi 16 mars 2020: Aucun acteur politique africain n'a osé faire ce que Martin Fayulu a fait Paris. Les Gaulois se demandaient qui est cet homme. Les Résistants-Patriotes-Combattants répondaient: C'est Martin Fayulu, le président élu de la République démocratique du Congo. Et les Français applaudissaient, d'autres klaxonnaient. Jamais on a vu une foule aussi immense pour un politicien. Les Congolais de France, Belgique, Hollande, Suisse, Etats-Unis ont accueilli, avec forte clameur, Martin Fayulu à Château-Rouge et l'ont accompagné jusqu'à la République.

freddy-mulongo-mamanscongolaises-11

Président élu avec 62,8%, Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka aux élections du 30 décembre 2018, a fait une entrée triomphale à Paris, place de la République, samedi 16 mars où il a tenu un meeting sans précèdent dans l’histoire de la politique congolaise, devant une marée humaine de la diaspora congolaise d’Europe qui lui a demandé des armes et exiger le soulèvement populaire. 

freddy-mulongo-fayulu-3

Devant une foule immense qui scandait « Pesa Biso Minduki (donnez-nous les armes)», « soulèvement populaire », Martin Fayulu , en bon leader a promis le soulèvement populaire. Il n'a jamais cédé à la foule qui réclamait des armes. Il y a déjà trop des morts au Congo. Martin Fayulu,  sur la place de la République, a déclaré que l’objectif de la campagne de vérité des urnes est « de faire savoir à tout le monde qu’il y a eu tricherie, qu’il y a eu hold-up électoral et faire à comprendre à tout le monde que le Congo ne peut pas être en marge de la démocratie, c’est-à-dire, par exemple, instituer la règle « qui perd-gagne ». Il a accusé Tshilombode d’avoir trahi le Congo en concluant un accord secret avec Alias Kabila.  Pour Martin Fayulu,  Alias Kabila n’a que quitté le pouvoir en apparence après les élections. Martin Fayulu s’est déclaré seul président légitime de la République démocratique du Congo. Il a appelé le peuple congolais à la résistance pacifique et la communauté internationale à ne pas reconnaître qui a été nommé par le président sortant Alias  Kabila.

freddy-mulongo-capitole

Etats-Unis-6 janvier: Un Capitole assiégé par des militants pro-Trump en colère. Des coups de feu. Des élus, évacués, qui se protègent avec des masques à gaz. Des partisans du président sortant, dont l'un torse nu avec un casque de viking et un autre avec un hoodie barré de l'inscription «Camp Auschwitz», qui se prennent en photo dans les hémicycles des Chambres ou dans le bureau de la speaker Nancy Pelosi, lui laissant des messages menaçants au passage.

freddy-mulongo-capitole-1

L'insurrection avait tout d'une tentative de coup d'Etat, encouragée par Donald Trump, président en roue libre depuis qu'il a perdu l'élection et qu'il crie au «scrutin volé», accusant les démocrates de vouloir «détruire l'Amérique». Peu avant l'attaque, il s'était, près de la Maison-Blanche, adressé à ses militants, sur un ton guerrier, les incitant à se diriger vers le Capitole: «Nous n'abandonnerons jamais. Nous ne concéderons pas.»

Les photos de l’homme à la coiffe de bison, du voleur de pupitre ou encore de l’individu au bureau de Nancy Pelosi ont fait le tour de tous les médias du globe. Mais qui sont ces partisans de Donald Trump?

freddy-mulongo-capitole-2

Jake Angeli, complotiste à la coiffe de bison: Torse nu, coiffe amérindienne avec cornes de bison, maquillage, le «guerrier spirituel» («spiritual warrior»), tel qu’il se décrit lui-même, a aimanté photographes et caméras aux quatre coins du Capitole. Originaire d’Arizona, ce trentenaire a déjà été aperçu à de nombreuses reprises lors de manifestations pro-Trump à Phoenix ces derniers mois, arborant systématiquement sa fameuse coiffe.

freddy-mulongo-capitole-3

Adam Johnson, le voleur de pupitre: Surpris en train d’emporter le pupitre de Nancy Pelosi, le trentenaire au bonnet Trump a spontanément fait un signe amical au photographe, tout sourire.

 

freddy-mulongo-capitole-4

Richard Barnett, militant pro-armes: Venu de l’Arkansas (sud), ce sexagénaire au fort accent du sud s’est invité dans le bureau de Nancy Pelosi, cheffe des démocrates à la Chambre des représentants. C’est «mon bureau», a-t-il expliqué mercredi à la chaîne locale KFSM 5News. «Je suis un contribuable. Je suis un patriote. Ce n’est pas son bureau. On le lui a prêté.» 

freddy-mulongo-fayulumartin-9411

Martin Fayulu, homme de paix n'a jamais usé de la violence. Dans sa vie politique, il a été violenté dans sa chair sous le régime d'imposture d'Alias Kabila. Avec Tshilombo, régime d'usurpation-occupation, les pneus de sa jeep Toyota ont été crevés pour l'empêcher de manifester pour "Minembwe" ! 

RDC: Martin Fayulu, démocrate et Grand Homme d'Etat: "Vérité des urnes"!

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7217

Fil des commentaires de ce billet