Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Après la CPI: L.Gbagbo, fin politique est plus grand que JP Bemba, affairo-politique!

Après la CPI: Laurent Gbagbo, fin politique est plus grand que Jean-Pierre Bemba, affairo-politique!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Gbagbo.jpg, juin 2021

Laurent Gbagbo est rentré à Abidjan en Côte d'Ivoire. Après 8 ans à La Haye, il a été définitivement acquitté le 31 mars 2019 des charges de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre par la Cour pénale internationale. Laurent Gbagbo n'a cessé de parler de sa Côte d'Ivoire et des préoccupations des Ivoiriens. Quant à Jean-Pierre Bemba, ancien de la CPI, il demeure un politico-affairiste.

freddy-mulongo-gbagbo

C'est à bord d'un vol régulier en provenance de Bruxelles qui a atterri à 15h45, que Laurent Gbagbo, 76 ans,  est arrivé à Abidjan en Côte d'Ivoire. L'ex-président Ivoirien de 2000 à 2010 a été accueilli au pavillon présidentiel de l'aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan. 

"Je suis arrivé avec les yeux en larmes parce que je n’étais pas là quand ma maman est décédée. Je n’ai pas été là pour l’honorer une dernière fois. Sans elle, je ne serais pas Docteur (en histoire, Ndlr) et président de la République. Sangaré a organisé les funérailles de ma mère. Je demanderai au SG (Assoa Adou, secrétaire général du FPI, Ndlr) de me donner quelques jours pour pleurer les morts", a-t-il déclaré.

freddy-mulongo-gbagbo-1

Ambiance rythmée, liesse populaire, T-shirts et tissus à l'effigie de Gbagbo, l'emblématique opposant à Félix Houphouët Boigny. Son absence n’a pas érodé sa popularité dans son camp. Les habitants de Mama (centre-ouest), son village natal, ont commencé dès dimanche à fêter son retour. « Je suis Gbagbo ou rien. Sans Gbagbo, pas de réconciliation. On a prié pour qu’il revienne. Dieu merci, il revient vivant. On est prêt pour l’accueillir » ! 

Jeudi 17 juin 2021 marque le retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire après dix ans d’absence au pays. Définitivement acquitté par la CPI le 31 mars dernier, l’ancien président ivoirien a été accueilli par des milliers d’Ivoiriens et sympathisants. Laurent Gbagbo est et demeure l'un des acteurs majeurs depuis plus de 30 ans. Alassane Ouattara a validé son retour le 7 avril 2021. Fin 2020, la Côte d'Ivoire lui avait déjà attribué ses deux passeports: ordinaire et diplomatique. 

"Selon la loi du 16 juin 2005 relative aux statuts d'anciens présidents, Laurent Gbagbo devrait bénéficier d'une allocation viagère d'un peu moins de 10 millions de francs CFA par mois (soit plus de 15 000 euros). À quoi il faut ajouter une indemnité contributive de logement ainsi que la prise en charge des frais d'eau, d'électricité et de téléphone, dont les montants sont fixés dans la loi de finances et payés sur le budget de la présidence. L'ancien président de la République bénéficie également d'avantages en nature comme un service de sécurité de dix agents, sous l'autorité d'un aide de camp, officier supérieur des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI) ou de la gendarmerie nationale. Il pourra bénéficier d'un cabinet, trois chauffeurs pour trois véhicules, un personnel domestique, une couverture médicale..."

freddy-mulongo-bemba

Jean-Pierre Bemba avait été condamné le 21 mars 2016 de crimes de guerre (meurtre, viol) et de crimes contre l’humanité (meurtre, viol et pillages) par les juges de la CPI, en application de l’article 28 du statut de Rome sur la responsabilité des chefs militaires et autres supérieurs hiérarchiques. Un mois plus tard, la peine était rendue : 18 ans d’emprisonnement. Pour la chambre de première instance III, l’ancien vice-président congolais avait connaissance des exactions commises par ses troupes envoyées en Centrafrique soutenir le président Ange-Félix Patassé, et n’avait pas pris « toutes les mesures nécessaires et raisonnables qui étaient en son pouvoir pour en empêcher ou en réprimer l’exécution ou pour en référer aux autorités compétentes aux fins d’enquête et de poursuites (art. 28). ».

En prison à la CPI, Jean-Pierre Bemba avait presque abandonné la politique. Bemba était devenu le "Picasso congolais". Il peignait ses tableaux, faisait ses pots en poterie. 

freddy-mulongo-bemba-1

Le 8 juin 2018, Jean-Pierre Bemba a été acquitté par la Cour Pénale Internationale (CPI). L'homme qui a accepté l'inacceptable n'a jamais pris la peine de remercier le peuple congolais qui l'a soutenu. Après 11 ans d'absence dont 10 passés dans une prison de la CPI à La Haye,  Jean-Pierre Bemba était de retour en République démocratique du Congo. Le fameux politicard avait atterri à 9h25 à l’aéroport international de N'djili à Kinshasa le mercredi 1er août 2018. A sa descente du jet privé qui l’a ramené de Bruxelles à Kinshasa, pas un mot de remerciement au peuple congolais qui l'a toujours soutenu. Arrogant et seigneur de guerre, JP Bemba a un mépris pour notre peuple qu'il considère que ce dernier lui doit tout. 

A son retour à Kinshasa, le régime d'Alias Kabila lui a refusé d'aller dans la résidence familiale à  La Gombé. Jean-Pierre Bemba avait passé la nuit dans une chaise plastique à  GB. A Réveil FM International, nous avions dénoncé cette atteinte à  sa liberté.

Nous avons toujours dénoncé l'annulation lors de l'élection Louis Michel 2006 du débat démocratique, inscrit dans la Constitution de Transition qui devait opposer Jean-Pierre Bemba à  Alias Kabila. "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, fourbe, roublard, grand requin, pion de tutsi power, et corrompu jusqu'à  la moelle épinière alors président de la fameuse Haute Autorité des Médias-HAM avait annulé le débat pour favoriser Alias Kabila.

Contre Jean-Pierre Bemba, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi avait utilisé les armes lourdes: muselant des journalistes, bà¢illonnant des médias et opposants. Une fois frauduleusement élu Alias Kabila fit nommer Modeste Mutinga Rapporteur au Sénat pour le récompenser du travail fourni contre son adversaire, des journalistes, médias et opposants.

Nous étions parmi les journalistes et médias invités par la Cour Pénale Internationale pour couvrir le procès Jean-Pierre Bemba à  La Haye. Maître Lyris Kwebe était extrêmement brillant.

Jean-Pierre Bemba est un affairiste. Il est partisan de la politique business.  Il n'est pas fin politique comme Laurent Gbagbo. Politicailleur et ventriote, Jean Pierre Bemba fait de la politique pour un enrichissement personnel. Il se fout des aspirations du peuple congolais. Il est au service de l'Ougandais Yoweri Museni, son parrain. Il n'a jamais condamné l'agression invasion des Ougandais-Rwandais et Burundais contre la République démocratique du Congo.  Le pillage des ressources de la RDC par des voisins envahisseurs occupants et les morts congolais devenus réfugiés dans leur propre pays, ne sont d'aucun souci de Bemba. Son adhésion à l'union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo, après espèces sonnantes et trébuchantes,  prouve à dessein de Jean-Pierre Bemba est un marchand, rien d'autre. 

Laurent Gbagbo est une fierté pour la Côte d'Ivoire et l'Afrique. Jean-Pierre Bemba, une honte pour la République démocratique du Congo et l'Afrique. 

Après la CPI: L.Gbagbo, fin politique est plus grand que JP Bemba, affairo-politique!

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7393

Fil des commentaires de ce billet