Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

FARDC: Un belge nommé par Tshilombo pour gérer les officiers et soldats congolais!

FARDC: Un belge nommé par Tshilombo pour gérer les officiers et soldats congolais!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-FARDC A.jpg, août 2021

Les pères de l'indépendance doivent se retourner par indignation et amertume, chacun dans sa tombe ! Tshilombo Tshintuntu recourt à l'armée belge pour gérer les FARDC. 61 ans d'indépendance pour se retrouver avec un belge pour gérer les officiers et soldats congolais, n'est-ce pas une méprise ? Aucun officier congolais n'est formé pour la gestion des armées ? Il faut un colon belge ?

freddy-mulongo-tshilombofardc

L'information circule déjà à l'Etat-Major des FARDC. Personne n'ose donner le nom de l'officier Belge nommé par Tshilombo, qui doit gérer les FARDC. Son nom circule sous les manteaux. Non fins limiers  en bons chiens "Roquet" ne lâchent rien.

Tshilombo veut ressusciter le fameux colon,  le Lieutenant-Général Janssens qui avait déclaré: "Avant l'indépendance=après l'indépendance" ! Tshilombo recourt à un Belge pour gérer les FARDC, Tshintuntu asila soni ! 

Ce projet de Tshilombo Tshintuntu  de nommer un Belge pour gérer les FARDC doit capoter ! Les FARDC ne sont une armée irréformable.  Ils ont des problèmes d'infiltration, des  dysfonctionnements, de brassage, mixage et même de gestion.  Est-ce que c'est une raison de jeter aux orties la souveraineté de notre armée ? Non ! Seuls les états généraux des FARDC peuvent mettre fin à toutes ces faiblesses. Mais demander à la monarchie belge, d'envoyer un officier belge pour gérer les FARDC, cela est une atteinte à notre souveraineté, c'est un acte de haute trahison.  Depuis le 30 juin 1960, des officiers congolais ne sont jamais formés dans la gestion des armées ? Pourquoi c'est seulement un Belge colonial et colonialiste qui va faire le job ?

Le 30 juin 1960, la RDC devenait un pays indépendant. Malgré cette souveraineté, de nombreux postes clé au sein de l’Administration n’ont pas été occupés par des nationaux et étaient encore gérés par d’anciens colons belges. L’armée nationale congolaise comptait alors 24.000 hommes dont 1.000 officiers blancs. Les noirs les plus gradés étaient des adjudants. 

Une effectif des FARDC qui peut faire pâlir une armée moderne: 164 874 soldats ! Les FARDC sont les seules armées du monde où des criminels autoproclamés rebelles voient leurs grades du maquis être reconnus après leur intégration dans les FARDC. La formation, le détournement des soldes et la précarité sont autant de facteurs qui continuent de miner l’armée congolaise.

Trois officiers des FARDC sont aux arrêts depuis mardi 22 Juin 2021, à Bunia en Ituri. C’est l’auditeur supérieur près la cour militaire de l’Ituri qui a procédé à leurs arrestations. Il s’agit notamment d’un lieutenant-Colonel assumant la fonction de directeur adjoint chargé de l’administration de la 32e région militaire basée à Bunia, et deux majors ayant des charges administratives.

La justice reproche à ces derniers l’augmentation du nombre des militaires déployés sur le front pour combattre les rebelles. D’après certains observateurs, ils ont ainsi falsifié les données pour empocher les soldes et primes des faux effectifs. 

Aux grands maux, des grandes remèdes. Pour les FARDC seuls les états généraux  sont un début de la solution efficace. Il faut y expulser des criminels, malfrats, bandits de grand chemin qui s'y cachent. La solution n'est pas d'engager un belge pour gérer  les FARDC !

FARDC: Un belge nommé par Tshilombo pour gérer les officiers et soldats congolais!

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7414

Fil des commentaires de ce billet