Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Kimpwanza avec Kimbangu Diantungunua, victoire spirituelle du Congo!

RDC: Kimpwanza avec Kimbangu Diantungunua, victoire spirituelle du Congo!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-mvulunzi.jpg, août 2021

Kimpwanza, c'est la victoire spirituelle du Congo. Humainement cela paraît mission impossible. C'est comme les esclaves aux Etats-Unis, peu nombreux ont cru à l'abolition. Elle a bien eu lieu le 18 décembre 1865. La conférence de Berlin, qui s'est tenue du 15 novembre 1884 au 26 février 1885, a été organisée afin d'établir les règles qui devaient présider à la colonisation de l'Afrique.

freddy-mulongo-mvulunzi

Six mois après le départ d'Honoré Ngbanda de l'Apareco, la résistance congolaise est confrontée à un tri: l'ivraie est entrain d'être séparé du bon grain. Les méchants, sorciers, esbrouffes, cabotins sont mis à nu. Les mangéristes qui faisaient de la résistance ventre pour rejoindre la mangeoire de l'occupation sont démasqués. La résistance du vedettariat, celle de la cagnotte, de la négociation secrète avec les occupants, de la quête de postes a sombré dans les eaux profondes. La résistance divisionniste, celle qui se règle devant la justice française n'a plus d'avenir. Elle s'est discréditée toute seule. 

Aujourd'hui, le seul bateau qui vaille à prendre pour monter à bord est celui  de la résistance patriotique Kongo avec Mvulunzi Kimbangu Diantungunua. Cette résistance de la deuxième indépendance "Kimpwanza", longtemps étouffée, bafouée et  assassinée, avec Mbuta Ikala Likulu Songa Nzila Ya Kimbangu Diantungunua est celle qui tient vent debout, parce qu'elle est fondée sur la spiritualité. Elle fait appel à Mvulunzi Kimbangu Diantungunua, non violent et pacifique, victime de l'oppression des esclavagistes et néocoloniaux Belges.  Les Congolais doivent remettre Mvulunzi Kimbangu Diantungunua et leurs ancêtres à la première place. Les vrais miracles de Libération s'en suivront. Les Congolais ont tenté d'arracher leur première Kimpwanza: du 30 juin 1960 à aujourd'hui, ce sont les décideurs qui décident. La seconde Kimpwanza ne s'obtiendra pas par des armes, elle sera le fruit d'une victoire spirituelle. Mvulunzi Kimbangu Diantungua est le seul décideur. La victoire sera pour les Bana Ya Elonga ! Le Congo sera nettoyé avec un balai pour y enlever des déchets toxiques et des hommes corrompus. 

Le géniteur de la résistance patriotique, Ikala Likulu Songa Nzila Ya Kimbangu Diantungunua change le paradigme de la victoire. Le combat est spirituel et la victoire le sera autant. Depuis le génocide de Léopold II à celle de l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise, avec des crimes contre l'humanité, crimes de sang, crimes de guerre et crimes de génocide...bouche cousue, silence de cimetière, personne ne parle de ce qui se commettent au Congo. Les Congolais meurent comme des mouches, le monde a besoin des ressources du Congo, pas des Congolais.

Les Congolais n'ont pas besoin des Kalachnikovs ni chars de combat ni aucune arme conventionnelle pour reprendre leur destin en main. Les Bana Ya Elongo ont besoin de se reconnecter avec Mvulunzi Kimbangu Diantungunua et leurs ancêtres Kongo. C'est de cette reconnexion viendra la victoire qui est spirituelle avant d'être physique. La deuxième indépendance "Kimpwanza" celle du vrai changement sans effusion de sang. Le Congo n'appartient pas à Léopold II ni à ses aïeux. Les Congolais ont légitimement droit de bénéficier de leurs ressources sur la terre de leurs ancêtres.  

Les Coloniaux Belges n'ont jamais pensé à partir du Congo. 4 janvier 1959: "Un dimanche comme tous les autres, ou presque, à Léopoldville dans la capitale du Congo. Un meeting politique de l'Abako annulé dans la confusion. Le Premier bourgmestre de Léopoldville, Jean Tordeur, n’autorise pas la réunion, mais trop tardivement pour que l’Abako l’annule : les militants sont nombreux, très nombreux dans un espace clos de l’actuel quartier Matonge. Les orateurs politiques n’arrivent pas, la foule s’impatiente. la sortie agitée d’un match de football, un commissaire de police peu expérimenté, des coups de feu…entre 250 et 500 morts : c’est l’explosion !  L’émeute se transforme en soulèvement populaire : Léopoldville compte 400.000 habitants !  200.000 Congolais se dirigent vers la ville blanche en criant Dipanda, indépendance.

 

DISCOURS DU ROI DES BELGES LEOPOLD 2 © TELEVUVAMU

DISCOURS DU ROI DES BELGES LEOPOLD 2 © TELEVUVAMU

Discours ignoble du roi Léopold II aux missionnaires accueillis au Congo belge en 1883

Devoirs des prêtres et pasteurs blancs dans cette patrie du Congo-Belge 


Révérends Pères, Pasteurs et Chers Compatriotes,
Soyez les bienvenus dans notre grande patrie du Congo belge, la tâche qui vous est confiée de remplir est très délicate et demande beaucoup de tact. Prêtres et Pasteurs, vous venez certes, pour évangéliser, mais cette évangélisation s’inspire de notre grand principe : avant tout, les intérêts de la métropole. Le but essentiel de votre mission n’est point d’apprendre aux Noirs à connaître Dieu.

Ils le connaissent déjà depuis leurs ancêtres. Ils prient et se soumettent à Nzambi Mpungu, que je sache, et aussi à Nzambi Mawesi, etc.
Ils savent que tuer, voler, coucher avec la femme d’autrui, calomnier, insulter, etc. est mauvais. Ayons le courage de l’avouer, vous ne venez pas leur apprendre ce qu’ils savent déjà. Votre rôle est essentiellement de faciliter les administrateurs et les industriels. C’est-à-dire que vous interpréterez l’évangile de la façon qui sert le mieux nos intérêts dans cette partie du monde. Pour ce faire, vous veillerez entre autres à désintéresser nos sauvages noirs des richesses dont regorgent leur sous-sol afin d’éviter qu’ils s’y intéressent ou qu’ils nous fassent une concurrence meurtrière rêvant un jour à nous déloger de cette partie avant que nous ne nous enrichissions.
Votre connaissance de l’Évangile vous permettra de trouver des textes qui recommandent et qui font aimer la pauvreté. Par exemple : « Heureux les pauvres car le Royaume des Cieux leur appartient ; il est plus difficile pour un riche d’entrer au ciel qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille, etc. »
Vous ferez donc tout pour que les nègres aient peur de s’enrichir pour mieux mériter le ciel, les soutenir petit à petit pour qu’ils ne se révoltent jamais un jour.
Les industriels et les administratifs seront obligés de se conformer à ce que je vous recommanderai, à vous Prêtres et Pasteurs Blancs, de temps en temps pour vous faire craindre de ne pas avoir peur de recourir à la violence (injurier, battre).
Il ne faudra pas que les nègres ripostent ou se nourrissent de vengeance. Pour cela, vous leur enseignerez par tous les moyens et vous insisterez pour qu’ils suivent l’exemple de tous les Saints qui ont tendu les joues, qui ont pardonné les offenses, qui ont reçu les crachats et les insultes sans tressaillir, il faudra les décourager et les détacher de tout ce qui pourrait leur donner le courage de nous affronter. Je songe ici spécialement à leurs nombreux fétiches de guerre qu’ils prétendent ne point abandonner.
Votre action doit porter essentiellement sur les jeunes afin qu’ils n’hésitent point de nous saluer. Quand le commandement du Père (Dieu) est en contradiction avec celui des missionnaires qui sont les pères spirituels de leurs âmes, vous insisterez particulièrement sur la soumission et l’obéissance même aveugle.
Cette vertu se pratique mieux quand il y a absence de critique. Apprendre aux é1èves à croire et non à raisonner.

Ce sont là, chers Prêtres, Pasteurs et Compatriotes, quelques-uns des principes que vous appliquerez sans faute. Vous
en trouverez beaucoup d’autres dans les livres et textes qui vous seront remis à la fin de cette séance. Vous verrez donc ce que je recommanderai à vous, Prêtres et Pasteurs Blancs :
1- Évangelisez les noirs jusqu’à la moelle des os afin qu’ils ne se révoltent jamais contre les injustices que vous leur ferez subir. Faites-leur réciter chaque jour : «heureux ceux qui pleurent, car le Royaume des Cieux leur appartient ».
2- Convertissez les noirs au moyen des chicottes, gardez leurs femmes à la mission pendant neuf mois afin qu’elles travaillent pour vous. Courtisez-les s’il le faut et exigez ensuite à ces convertis qu’ils offrent en signe de reconnaissance des bonnes viandes, poules, coqs et oeufs chaque fois que vous visitez leurs villages.
Faites tout pour éviter que les Noirs ne deviennent riches. Pour ce faire, chantez-leur chaque jour qu’il est impossible à un homme riche d’entrer dans le Royaume des Cieux. Faites-leur payer une taxe chaque semaine à la messe de Dimanche. Détournez cet argent prétendument destiné aux pauvres, pour avoir des magasins importants là où vous êtes (Paroisse, Procure) et transformez vos
missions ainsi en de gros centres commerciaux florissants et aidez légèrement les pauvres pour encourager d’autres Blancs à investir régulièrement.
3- Demandez aux noirs de mourir de faim et vous autres, vous mangerez cinq fois par jour ; en plus, que vos ventres soient toujours pleins de bonnes choses et que vos bouches exhalent partout l’odeur des oignons.
4- Instituez pour eux un système de confession qui fera de vous de bons détecteurs pour dénoncer tout noir à une prise de conscience pour la revendication de l’indépendance nationale.
5- Enseignez une doctrine que vous ne mettrez pas en pratique et peut-être s’ils vous demandent pourquoi vous comportez-vous contrairement à ce que vous prêchez, répondez-leur : « vous les noirs, suivez ce que nous disons, et non pas ce que nous faisons ». Et s’ils répliquent en disant qu’une foi sans œuvres est une foi morte, fâchez-vous en appliquant le fouet et répondez-leur : « heureux ceux
qui croient sans protester ».
6- Dites-leur que les statuettes que vous gardez chez vous sont l’œuvre de Satan, confisquez-les et allez remplir vos Musées au Vatican ainsi que ceux de Tervueren. Faites oublier aux noirs leurs ancêtres afin qu’ils adorent les vôtres qui ne les écouteront jamais ; par exemple les saintes : la Vierge Marie, Sainte Thérèse, Saint Martin, etc.
7- Faites-leur prier en les mettant à genoux comme punition et obligez-leur à réciter le chapelet dix fois ou plus.
8- Ne présentez jamais une chaise à un Noir qui vient vous voir. Ne l’invitez jamais, donnez-lui tout au plus une cigarette. Ne l’invitez jamais à manger avec vous même s’il égorge pour vous une poule ou un coq chaque fois que vous arrivez chez lui. Bref, lorsque vous aurez accompli tout cela, notre pays la Belgique sera très riche et c’est plus tard seulement, lorsque les Noirs auront compris, que nous essayerons de les aider pour l’amour de Dieu, car on ne réveille pas un chat qui dort.
Je vous en remercie vivement.
S.E. Le Roi des Belges
Léopold II

freddy-mulongo-ikala

LES PROMESSES DIVINE SUR LA LIBÉRATION TOTALE KIMPWANZA DU KONGO-KINSHASA ! 

• MESSAGES et PAROLES PROPHÉTIQUES DE MVULUZI MFUMU KIMBANGU DIANTUNGUNUA !

LA NUIT DU 10 AU 11 SEPTEMBRE 1921 DANS LA FORÊT DE MBUMA.

• Ne pensez pas qu’il soit humainement possible de nous opposer à ceux qui nous combattent.

• Qu’avons-nous pour nous mesurer à eux ?

• (1ère fois) Ce n’est pas nous de nous défendre, c’est à LUI-MÊME NZAMBI MPUNGU de COMBATTRE À NÔTRE PLACE.

• Réfléchissez bien quand vous chantez les Cantiques d’allégresse; ils livrent des messages du Tout Puissant Incréé Nzambi Mpungu.

• Ne les Chantez jamais sans comprendre. C’est Nzambi Mpungu lui-même qui s’adresse à nous à travers ces cantiques.

• Je vous répète encore : Ne pensez pas que vous serez toujours dans la joie, les souffrances vous atteindront ( viendront des moments très difficiles).

• Je serai arrêté et relégué loin, très loin d'ici.

• Je serai jugé et condamné dans des contrées que vous ne connaissez pas.

• Derrière moi, vous ne m'aimerez même plus.

• Certains diront du mal de moi, m'accusant d'avoir provoqué le désordre dans le pays.

• Il y aura ceux qui ne voudront plus entendre mon nom.

• À l'écoute de mon nom KIMBANGU, ils frémiront tels des gens ayant aperçu un fantôme.

• Certaines personnes présentes ici, seront arrêtées, jugées et reléguées loin de leurs villages.

• Les anciens polygames devenus monogames à la suite de mes enseignements redeviendront des polygames ;

• Ils se diront n'avoir rien vu sur les interdits NZAMBI KIMBANGU qui puissent les convaincre.

• Les anciens fétichistes le redeviendront.

• Vous reprendrez vos anciennes habitudes en force, ainsi que le fétichisme et les danses licencieuses et obscènes.

• Les gens adoreront le mal car beaucoup diront : cela fait longtemps que nous nous comportons de la sorte, rien ne nous est arrivé.

• Vous prêterez surtout attention à ce que vous enseigneront ceux qui viennent d'ailleurs dont nous savons pourtant comment la loi de la force règne chez eux.

• Les initiés des sociétés secrètes me haïront ; ils diront que je suis très mauvais ; ils ne voudront pas entendre mon nom ; dès qu'ils entendront parler de moi, les cheveux de leurs têtes se dresseront comme s'ils sont en face d'un revenant.

• Sachez seulement, comme je vous l'ai déjà dit : ici chez nous, (2ème fois) " C'EST NZAMBI MPUNGU LUI-MÊME QUI COMBATTRA À NOTRE PLACE ".

• Viendra le temps des colportages et des mensonges, celui des insultes, des moqueries et des blasphèmes.

• Certains diront : « qu'en est-il de lui qui se croyait puissant ? ».

• Le doute s'installera dans les esprits de beaucoup d'entre vous.

• À ceux qui m'aimeront et me suivront, ils seront haïs par leurs familles et par les autres gens aussi.

• Sachez que ni mon arrestation, ni même ma mort n'arrêteront le travail de Tata Nzambi Mpungu.

• Même si on vous exterminait, il suffirait qu'il y en ait un qui vive, le travail de NZAMBI MPUNGU (Dieu) repartira et se fera.

• Dans les temps à venir, des puissances étrangères, avec leurs soldats, viendront conquérir notre pays, s'introduisant dans tous les coins et recoins du territoire ne sachant ni ne trouvant en vérité ce qu'ils chercheront.

• Ils erreront partout sans se satisfaire de leurs conquêtes.

• Vous apprendrez la nouvelle d'une grande guerre en Europe ; les Blancs s’entre-tueront ; la guerre sera très violente.

• Une grande guerre de libération interviendra dans notre pays.

• (3ème fois) SACHEZ-LE, CE N'EST PAS NOUS LES NOIRS QUI COMBATTRONS CE PAYS ENTRE LES MAINS DES BLANCS, C'EST LA PUISSANCE DE NZAMBI MPUNGU (Dieu) QUI LIBÉRERA CE PAYS.

• Car il est écrit : Qu'il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée).

• Les anciens demandent à Mvuluzi Mfumu Kimbangu, l'Envoyé de NZAMBI MPUNGU :

• Quel signe NZAMBI (Dieu) nous donne pour que nous soyons convaincus que ce pays sera enfin libéré et nous en serons maîtres car vous nous parlez du sort qui vous est réservé, vous serez condamné à mort, relégué loin du pays et jeté en prison où vous mourrez.

• Mfumu Kimbangu leur répondit :

• Priez et notez ces signes :

• vous verrez les routes carrossables relieront les villages, les routes macadamisées seront construites et des maisons hautes à plusieurs étages.

• Quand vous verrez ces signes, sachez que les Blancs sont à la porte de sortie de ce pays selon la promesse du Seigneur.

• Les intellectuels et les hommes riches se moqueront de l’Église de Nzambi - KIMBANGU ainsi que de sa Bonne Nouvelle du salut.

(LES KIMBANGU)

• Leurs cœurs seront tournés vers le mal.

• Ils fermeront les yeux de peur de voir où est annoncée la nouvelle de Nzambi (Dieu).

• Ils mettront des bouchons aux oreilles de peur qu'ils n'entendent sa parole et la nouvelle de son royaume.

• Les gens aimeront beaucoup de choses inutiles, mais je vous l'assure, le peuple juif trouvera la clémence mais pas vous.

• Aux malfaiteurs, la sanction est prête, de même aux idolâtres qui seront livrés aux méchants pour subir la punition.

• Sachez afin qu'après tout cela, je reviendrai avec surprise.

(Donc lui-même Mvuluzi Mfumu Kimbangu reviendra)

• Tous les méchants n'oseront tourner leur face vers moi.

• Les chants glorieux qui m'accompagneront paralyseront les incrédules et les pécheurs.

• Ils ne pourront ni s'évader ni regarder ce qui se passera, tellement que la splendeur sera forte, dépassant largement l'éclair du soleil.

freddy-mulongo-bana-bilaka

L'HOMME NOIR DOIT SE RÉAPPROPRIER SON IDENTITÉ, SON HISTOIRE ET SA GRANDEUR.

Nous sommes le seul peuple sur cette terre qui a rejeté son histoire, ses rites et traditions pour adorer les coutumes et les traditions des autres peuples.

Nous sommes le seul peuple sur cette terre qui se dit intelligent et se croit important lorsqu'il parle la langue des autres, connaît la science des autres et ignore tout de lui-même.

Nous sommes un peuple en perdition qui ne croit en son génie que lorsqu'il est reconnu par les autres.

Nous sommes ce peuple qui accepte ses conditions de vie misérables en espérant l'arrivée imminente d'un sauveur fabriqué par les autres.

Nous sommes ce peuple qui ne pense plus par lui-même , ne mange plus les fruits de sa terre et dénigre systématiquement sa culture pour singer la culture des autres.

Nous sommes ce peuple qui a honte de lui-même.

Nous sommes un peuple sans mémoire. Qui a oublié que l'Afrique est le berceau de l'humanité et la source des mathématiques.

Nous sommes ce peuple qui se replie sur lui-même de peur d'affronter le monde , un monde dans lequel, sa voix ne compte pas.

Pour défendre nos territoires nous comptons sur les soldats des autres.

Pour soigner nos malades nous utilisons les médicaments fabriqués par les autres.

Pour éduquer nos enfants, les manuels scolaires et les livres sont écrits par les autres. Même notre histoire a été réécrite par les autres.

Pour consommer de l'eau potable, nous avons recours aux compagnies des autres alors que nos terres regorgent de sources d'eau pure.

Pour exploiter nos richesses naturelles, nous ne pouvons pas nous passer des autres.

Pour choisir nos dirigeants , il faut venir s'agenouiller chez les autres.

Le problème ce n'est pas l'autre , le problème c'est nous mêmes.

l'Africain doit se réapproprier sa dignité et son identité pour prendre en main son destin.

Les autres se battent pour eux-mêmes. Lorsqu'ils déclenchent une guerre sur nos terres , souvent c'est pour défendre les intérêts de leurs peuples.

Nous sommes le seul peuple sur cette terre qui ne défend pas ses intérêts. Le seul peuple qu'on insulte sans que cela n'émeut personne.

Nous sommes ce peuple qui, pour préserver les privilèges d'une minorité loyaliste entre en guerre civile avec les armes fournies par les autres.

Personne ne fera notre bien malgré nous.

Au crépuscule de sa vie, Nelson Mandela a déclaré que «ce qui se fait pour nous, sans nous, est fait contre nous».

Méditons et arrêtons de nous lamenter, il faut réagir.

fb-img-1628766906217

DIFFÉRENCE ENTRE LA RELIGION ET LA SPIRITUALITÉ

Dr. Froylan Alvarado, Théologien et phylosophe français, il a construit avec sa pensée une vision intégrée de la science et du mysticisme; de l'évolution de l'esprit et de la pensée.

▪ La religion n'est pas seulement une, il y en a des centaines.

▪ La spiritualité est une.

▪ La religion est pour ceux qui dorment.

▪ La spiritualité est pour ceux qui sont éveillés.

▪ La religion est pour ceux qui ont besoin de quelqu'un pour leur dire quoi faire et qui veulent être guidés.

▪ La spiritualité est pour ceux qui prêtent attention à leur voix intérieure.

▪ La religion a un ensemble de règles dogmatiques.

▪ La spiritualité nous invite à raisonner sur tout, à tout remettre en question.

▪ La religion menace et fait peur.

▪ La spiritualité donne la paix intérieure.

▪ La religion parle de péché et de culpabilité.

▪ La spiritualité dit: «apprends de l'erreur».

▪ La religion réprime tout et dans certains cas c'est faux.

▪ La spiritualité transcende tout, elle vous rapproche de votre vérité!

▪ La religion parle d'un dieu; Ce n'est pas Dieu.

▪ La spiritualité est tout et, par conséquent, elle est en Dieu.

▪ La religion invente.

▪La spiritualité trouve.

▪ La religion ne tolère aucune question.

▪ La spiritualité questionne tout.

▪ La religion est humaine, c'est une organisation avec des règles masculines.

▪ La spiritualité est divine, sans règles humaines.

▪ La religion est la cause des divisions.

▪La spiritualité unit.

▪ La religion cherche à vous faire croire.

▪ La spiritualité, il faut la chercher pour la croire.

▪ La religion suit les préceptes d'un livre sacré.

▪ La spiritualité cherche le sacré dans tous les livres.

▪ La religion se nourrit de la peur.

▪ La spiritualité nourrit la confiance et la foi.

▪ La religion vit dans la pensée.

▪ La spiritualité vit dans la conscience.

▪ La religion s'occupe de faire.

▪ La spiritualité a à voir avec le soi.

▪ La religion nourrit l'ego.

▪ La spiritualité pousse à transcender.

▪ La religion nous fait renoncer au monde pour suivre un dieu.

▪ La spiritualité nous fait vivre en Dieu sans nous renier.

▪ La religion est un culte.

▪ La spiritualité est la méditation.

▪ La religion nous remplit de rêves de gloire au paradis.

▪ La spiritualité nous fait vivre la gloire et le paradis ici et maintenant.

▪ La religion vit dans le passé et dans le futur.

▪ La spiritualité vit dans le présent.

▪ La religion crée des cloîtres dans notre mémoire.

▪ La spiritualité libère notre conscience.

▪ La religion nous fait croire à la vie éternelle.

▪ La spiritualité nous rend conscients de la vie éternelle.

▪ La religion promet la vie après la mort.

▪ La spiritualité consiste à trouver Dieu dans notre intérieur pendant la vie et la mort.

-Nous ne sommes pas des êtres humains qui vivent une expérience spirituelle.

-Nous sommes des êtres spirituels et nous traversons une expérience humaine.-

En un mot, la religion est addictive et stressante alors que la spiritualité est la liberté de croire en Dieu sans aucune condition.

Nous avons complètement tourné nos dos  à notre Dieu et ignoré nos ancêtres pour se souvenir des ancêtres étrangers. 
Voila la cause réelle de notre malheur.

Le pays est rempli de déchets spirituels toxiques de l’humanité.  Nous avons donc perdu nos racines.

Le Kongo est entièrement livré au diable et les soit disant leaders Kongolais sont eux-mêmes adeptes des organisations secrètes, ils n’ont aucune force ou solution pour sauver notre patrie et se contentent à faire diversion. 

Et pourtant, une véritable guerre spirituelle est recommandée pour nettoyer la terre, l’eau, la forêt et aussi le peuple congolais.

Le Tout Puissant dans sa miséricorde nous a finalement envoyé au temps qu’il s’est choisi des élus  à qui il a convié la mission de conduire les enfants égarés dans la maison du père et proclamer ainsi par-là la libération totale du Kongo. 

Prenez une minute pour observer le monde, le constat est qu’il y a et aura encore des grands changements chaque jour qui passe.

En fin du compte, les Kongolais seront les vrais gagnants car nos Ancêtres ont gagné la première partie de la guerre spirituelle qui a eu lieu en 2010.

RDC: Kimpwanza avec Kimbangu Diantungunua, victoire spirituelle du Congo!

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7424

Fil des commentaires de ce billet