Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

BRUXELLES : SOMMET UNION EUROPÉENNE-AFRIQUE 17 ET 18 FÉVRIER 2022 SUR LES FRONTIÈRES DE 1885 : "QUI SONT-ILS" BANGO BA NANI " POUR DÉCIDER DE LA BALKANISATION DU KONGO"? DIXIT SONGA NZILA IKALA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA !

Bruxelles : Sommet de l'Union européenne-Afrique du 17 et 18 février 2022 : Qui sont-ils "Bango Ba Nani" pour décider de Balkaniser le Kongo ? dixit Songa Nzila Ikala Michael Benkoka Ndjoli !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1642698561249.jpg, janv. 2022

Pourquoi l'Union européenne doit-elle décider de quel pays balkaniser sur le continent africain ? Qui lui donne ce mandat ? Qui lui accorde la légitimité ?

Léopold Il, roi des belges avait commis un génocide de 10 millions de Kongo, coupant nos ancêtres des mains pour du caoutchouc. C'est Bruxelles qui veut décider de la Balkanisation du Kongo ?

Paul Kagame, le Führer Noir, a commis des crimes contre l'humanité, crimes de génocide, crimes de terrorisme, crimes de guerre, crimes de sang sur le sol Kongo, c'est le dictateur rwandais que l'Union européenne veut donner la parole en premier pour justifier ses visions expansionnistes et veilleté d'occupation du Kongo. Paul Kagame n'est pas Kongo ! Qui lui donne la légitimité de parler sur le Kongo sans les fils et filles Kongo ? 

Songa Nzila Ikala Ya KIMBANGU DIANTUNGUNUA ne décolère pas et s'offusque d'un Sommet Union européenne-Afrique du 17 et 18 février 2022 pour Balkaniser le Kongo.

Les BANA BILAKA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA  avaient déjà déposé, le 12 octobre 2016, un mémo à l'Elysée et dans toutes les capitales européennes pour signifier que le KONGO est propriétaire de ses richesses et ressources. Dans la nouvelle alliance avec les autres pays, le Kongo ne se laissera plus dicter par des oukases, injonctions et interférences sur ce qui lui appartient.

Comment les européens de l'Union européenne peuvent-ils s'autoproclamer "décideurs"  du devenir du Kongo sans les fils et filles Kongo ? 

« MÉMORANDUM DU 12 OCTOBRE 2016 DE BANA BILAKA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA - B.B.K.D. »

POUR « LA RÉCUPÉRATION DE NOTRE LIVRET PARCELLAIRE CONFISQUÉ DEPUIS LE 26 FÉVRIER 1885 À BERLIN ». 

Sa Majesté Élisabeth II, Reine d'Angleterre, 

Nous, représentantsdes associations Congolaises dans la diaspora réunies au sein de cette plate - forme dénommée Bana Bilaka ya KIMBANGU Diantungunua, BBKD en sigle, venons très respectueusement auprès de votre bienveillance, en cette date de Mercredi 12 Octobre 2016 ; récupérer notre Livret Parcellaire Kongo que vous retenez si bien longtemps. 

Par livret parcellaire Kongo, nous voulons dire notre Souveraineté et tous ses objets corollaires. 

En effet, cinq siècles se sont écoulés à dater d'aujourd'hui depuis que le Kongo a perdu sa souveraineté de suite d'implantations musclées du christianisme suivi de l'islam et des diverses doctrines religieuses sur le continent Africain autrefois appelé Kongo Dia Ntotila. 

A cet égard le peuple Noir surtout au Sud du Sahara avait perdu toute sa dignité humaine et forcé d'abandonner ses valeurs ancestrales. 

Heureusement qu'une frange restée fidèle à Notre Tout Puissant l'Incréé TATA MPUNGU et à la tradition a su perpétrer et redynamiser les acquis vitaux de tous les peuples du Kongo Dia Ntotila. Mfumu Kimbangu Diantungunua, mort de mort violentée par l'administration coloniale Belge en 1921 est bien l'instigateur de cette survie du peuple, de son espoir de reconquête et bien entendu de ce mémorandum. 

Et voici tous ces étrangers venus au Kongo par la force de leurs canons à feu et par la ruse dominent, massacrent, chosifient en silence les Congolais sur la terre même de leurs Ancêtres sans minimum d'humanité au profit de leurs pays ou continents respectifs, en particulier l'Europe et l'Amérique. 

Par ces actions déshumanisantes, vantées sous un cynisme décriant, les conflictualités raciale et spirituelles ont une fois été momentanément démises entre les Blancs  (Européens), les Jaunes  (Asiatiques), et les Rouges  (Arabes) pour assujettir le Peuple Noir en général et Kongo en particulier au travers de la fameuse Conférence de Berlin de 1885 afin de se partager nos terres et puis de confisquer notre Livret Parcellaire. 

Les chartes résultant de cette conférence sont scrupuleusement suivis par tous ceux en charge des politiques ou business sur le Kongo Dia Ntotila en dépit des irrégularités flagrantes avérées jusqu'à ce jour, plus de cinq cents années  (500 ans) après comme si de rien ne touche à la conscience ni à la morale. 

Pire, en connaissance des malheurs des peuples d'Afrique, on utilise toute l'intelligence pour nuire d'avantage ! Comme c'est horrible !

Il est évident que par camouflet au yeux de vos peuples, vous choisissez vos gérants d'Afrique au milieu des autochtones bien sélectionnés à priori, pour un perpétuel malheur des habitants. 

Nous avons néanmoins permis tout cela, jusqu'à hier. 

Aujourd'hui, par le concours de la révisitation de notre passé, nous sommes arrivés à nous identifier puis à nous organiser pour que notre demain soit meilleur et prospère, sous la bannière de notre Souveraineté Retrouvée. 

Aujourd'hui encore, nous connaissons nous mêmes et parce que réconciliés avec les Grands Esprits Kongo et Nos Ancêtres, marchons tous derrières Notre Seul Sauveur Mfumu KIMBANGU DIANTUNGUNUA ; et nos Aïeux sont devant nous. 

Nous certifions qu'il est temps que la régulation de cette souveraineté s'opère. Pour que nos enfants aient le droit inaliénable à la vie et à la prospérité de la même manière que vos enfants ont ; pour que nos enfants aient aussi le droit de bénéficier des richesses de leur terre Kongo comme bénéficient les vôtres, nous réclamons notre Souveraineté que vous bafouées. 

Sa Majesté, 

L'heure est enfin arrivée pour nous de nous prendre en charge, de gérer nos affaires par nous - mêmes afin de construire notre chère Terre Kongo. 

Au vu de ceci, sa Majesté, nous venons en toute humilité et très respectueusement ; en ce jour solennel du Douze Octobre Deux Mille Seize, vous signifier par ce mémorandum, de préparer à nous remettre tout ce qui est nôtre : souveraineté et ce que vous appelez « oeuvres d'art »dans vos musées et temples. 

Nous prenons la liberté de vous faire part de la donne selon laquelle notre demande de souveraineté est un Acte d'inspiration qui nous a été transmise par Nos Ancêtres en accord avec les Esprits Kongo. 

Il vous appartient de faire ce qui est juste et responsable. Nous fondons l'espoir que vous reagirez de manière à établir une nouvelle alliance sincèreet durable avec nous. 

Car le Kongo que nous voulons bâtir sera fondé sur les valeurs divines, il a la vocation pacifique avec toutes les nations de la planète Terre en général et votre nation en particulier. 

Ce Kongo sait dores et déjà qu'il a toujours besoin des autres pays amis pour son développement et ne pourra compter que sur les coopérations bilatérales fructueuses. 

Veuillez agréer, Sa Majesté, Élisabeth II, l'expression de notre haute considération. 

Fait à Paris, le 12 Octobre 2016 

Pour B.B.K.D. 

" PRINCE HÉRITIER DU TERRE KONGO " 

IKALA LIKULU ISALOMPINGA 

EKOTA EYOMBAMBO BONA SANGA SANGA

« SONGA NZILA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA »

BRUXELLES : SOMMET UNION EUROPÉENNE-AFRIQUE 17 ET 18 FÉVRIER 2022 SUR LES FRONTIÈRES DE 1885 : "QUI SONT-ILS" BANGO BA NANI POUR DÉCIDER DE LA BALKANISATION DU KONGO ? DIXIT SONGA NZILA IKALA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA ! 

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7526

Fil des commentaires de ce billet