Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

BENA MPUKA : PARDIEU, C'EST CATHERINE NZUZI WA MBOMBO, DINOSAURE MOBUTISTE QUI SOUHAITE BONNE FÊTE AUX FEMMES KONGO ?

Bena Mpuka Pardieu !  C'est la dinosaure Catherine Nzuzi wa Mbombo qui souhaite bonne fête aux femmes pour le 8 mars ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1646724017730.jpg, mars 2022

On croit rêver ! On écarquille bien les yeux pour lire. La danseuse de ventre de Mobutu Sese Seko a le toupet de souhaiter bonne fête aux femmes Kongo. Elle qui a passé son temps à danser pour un dictateur, est-elle un exemple pour les femmes Kongo lèvent tôt qui vont aux champs pour nourrir leurs enfants ? Catherine Nzuzi wa Mbombo est-elle un exemple pour les Mamans qui font des beignets pour élever leurs enfants ? La dinosaure Mobutiste ne se moque-t-elle pas des femmes Kongo ? Qu'est-ce que Catherine Nzuzi wa Mbombo, à part s'enrichir elle-même sur le dos de l'État, qu'a-t-elle fait pour des Mamans Kongo ? 

Bourgoumestre de la commune de la Gombé avant de devenir la gouverneure de la ville de Kinshasa, elle s'est accaparée de toutes les villas et résidences coloniales de la Gombé. Ces maisons appartiennent à l'Etat Kongo.

Cette Tribalo-Ethnique qui a pourtant bénéficié de toutes les largesses de la République de Mobutu de Tata Bo ? Moko ! Soutient à tue-tête les nominations tribales de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. Nominations que des Luba Kasaïens dans une République aux 450 tribus. Comme si les autres Kongo n'avaient pas droit d'être honorés par leur méritocratie.

Quel retournement de pagne ! Sous le dictateur Mobutu, Catherine Nzuzi wa Mbombo défendait le MPR-Parti État et l'unité nationale parce qu'elle était à la mangeoire. Sous Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, imposteur, usurpateur et pantin-marionnette des décideurs, la voilà qui défend le Tribalisme éhonté puisque son fils est au gouvernement des WARRIORS. 

Inculte, illétrée et sans manière, Catherine Nzuzi wa Mbombo passe son temps à insulter les mamans des autres. Acariâtre, cette pauvre femme et veuve noire n'a jamais rien réussi de sa vie. C'est Mobutu Sese Seko qui a fait d'elle ce qu'elle est. Elle a siégé au bureau politique et même au Comité Central du MPR-Parti État de Mobutu, avec quelle intelligence ?

Son fils, Nicolas Kazadi Madimba Nzuzi, ministre des finances de Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba saigne la République. Le dossier RAM qui est une escroquerie est géré par la présidence usurpée, le ministère des finances, ministère de PTT, l'Arptc en complicité avec les sociétés des Télécommunications.

Tata Bo ? Moko ! Ekolo Bo ? Moko ! N'étaient que des slogans pour cette Apparatchik dinosaurienne, Catherine Nzuzi wa Mbombo, la tribaliste patentée.

Ce n'est pas à Catherine Nzuzi wa Mbombo de souhaiter la bonne fête aux femmes Kongo. Elle n'est pas une modèle ! Je te récuse ! 

Le 8 mars est d'abord une fête pour des féministes. Mama Kongo est-elle féministe ? Avant de copier une tradition, il faudrait mieux se poser et répondre à certaines questions :

1. Quelle est la vraie place de Mama Kongo dans la société Kongo ?

2. Les femmes Kongo doivent-elles nécessairement être égales des hommes ?

3. L'avortement est-il permis ? Autorisé ? Ou banni ?

4. Devons-nous copier le féminisme venu d'ailleurs ?

BENA MPUKA : PARDIEU, C'EST CATHERINE NZUZI WA MBOMBO, DINOSAURE MOBUTISTE QUI SOUHAITE BONNE FÊTE AUX FEMMES KONGO ? 

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7588

Fil des commentaires de ce billet