Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

BENA MPUKA J-5 : PHILIPPE ROI DES BELGES AU KONGO SERA FACE AUX FANTÔMES DE "CAOUTCHOUC 1er, LÉOPOLD II ROI DES MAINS COUPÉES"!

BENA MPUKA J-5: PHILIPPE ROI DES BELGES AU KONGO SERA FACE AUX FANTÔMES DE "CAOUTCHOUC Ier, LÉOPOLD II ROI DES MAINS COUPÉES " !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1654120013539.jpg, juin 2022

Aïeul du sanguinaire Léopold II, Philippe, roi des belges veut aller en villégiature au KONGO, lunettes noires visées sur le nez, casque coloniale sur la tête, les mains dans les poches, siflotant les airs coloniaux...

L'ambassade de Belgique à Kinshasa prévoit une rencontre de Philippe avec les fameux chefs coutumiers nommés sans terres pour tenter de se donner bonne conscience.

Les BANA ELONGA-BANA BILAKA YA MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA SAVENT QUE LES VRAIS CHEFS COUTUMIERS DU KONGO SONT CEUX QUI SONT PRÊTS DE TRAVERSER LE MUNDELO.

PHILIPPE, ROI DES BELGES VEUT RENCONTRER DES CHEFS COUTUMIERS NOMMÉS, AUTO-PROCLAMÉS, SANS TERRE ET SURTOUT SANS POUVOIRS ANCESTRAUX. 

Léopold II est un génocidaire, tortionnaire et criminel qui va fait pleuvoir des "Mains KONGO" pour du caoutchouc. génocidaire au KONGO.

Entre 1885 et 1908, l'administration belge du roi Léopold II a orchestré un système d'exploitation qui a fait 10 millions de morts au KONGO.

Un massacre de masse ! Une tuerie inouïe de cruauté. Un système qui devait permettre au royaume belge de jouir des richesses économiques que procurait le KONGO. 

En 1885, Léopold II, roi des Belges, obsédé par l'idée de posséder une colonie, se voit attribuer le KONGO comme "propriété personnelle" et se prévaut d'une mission civilisatrice et humanitaire. Il fait main basse sur les richesses locales, le caoutchouc et l'ivoire, s'arrogeant dès 1891 le monopole de leur exploitation. L'administration de "l'Etat indépendant du Congo" organise alors un système répressif, brutal et sauvage, pour faire travailler les populations KONGO.

Massacres de masse, tortures et châtiments corporels, asservissement, villages rasés, rien ne fut épargné aux populations KONGO qui cherchaient à se soustraire au travail forcé, ne récoltaient pas assez de caoutchouc ou ne rapportaient pas suffisamment de pointes d’ivoire. 

La punition la plus répandue était la section de la main. Si les villages ne rendaient pas la quantité de caoutchouc dont on avait besoin, on prenait les hommes mâles adultes et on leur coupait la main. La deuxième fois, on leur coupait l'autre main. Si la famille continuait à ne pas donner assez de caoutchouc, on tuait ! 

Léopold II a fait du KONGO  le pays des mains coupées.

Malgré les manœuvres de Léopold II pour manipuler la presse en arrosant ses interlocuteurs, le scandale fût mondial et a donné lieu à une campagne pour les droits de l'homme, jusque-là inédite. 

Peu avant sa mort, Léopold II a brûlé toutes les archives belges qui pouvaient le compromettre. Certains documents sont restés secret-défense jusque dans les années 1980.

Philippe roi des belges va au KONGO en promenade de santé. Les fils et filles KONGO n'ont besoin ni des regrets ni des remords d'un roi dont l'ancêtre est un génocidaire au KONGO : LÉOPOLD II !

BENA MPUKA J-5 : PHILIPPE ROI DES BELGES AU KONGO SERA FACE AUX FANTÔMES DE " CAOUTCHOUC 1er, LÉOPOLD II ROI DES MAINS COUPÉES" 

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7662

Fil des commentaires de ce billet