Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Bena Mpuka Maman Jacqueline Mpolo : Papa Maurice Mpolo et Papa Joseph Okito n'étaient pas les domestiques de Papa Patrice Emery Lumumba "!

Bena Mpuka Maman Jacqueline Mpolo : Papa Maurice Mpolo et Papa Joseph Okito n'étaient pas les domestiques de Papa Patrice Emery Lumumba "!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

mpolo_lumumba_okito.jpg, juin 2022

Nous venons de passer 2 heures au téléphone avec Maman Jacqueline Mpolo, fille âinée de Maurice Mpolo, née en 1953.

Très lucide et combative à 69. Elle n'avait que 6 ans 1/2 lorsque son père, Maurice Mpolo 30 ans a été assassiné par des Belges et sa mère, Catherine Wale a été veuve à 27 ans ! 

Contrairement à ce qu'a annoncé sciemment les médias Coupagistes et Hauts parleurs du régime Tshilombo Tshintuntu Tshifueba de Kinshasa, qui par désir de propagande ont annoncé en grande pompe que les familles Lumumba, Mpolo et Okito étaient présentes, afin de donner plus des cautions à la mascarade. Les familles Mpolo et Okito n'ont jamais été associées ni impliquées à l'opération remise de la dent couronnée dorée de Lumumba, sans test ADN !

image (1).jpg, juin 2022
©OLIVIER HOSLET/EPA/MAXPPP 

Même si l'ambassade du KONGO en Belgique,  en complicité avec les autorités belges, ont fait le malin d'afficher trois photos dans la salle de recueillement : Lumumba, Mpolo et Okito devant le seul sarcophage de la dent couronnée dorée. Les falsificateurs adorent falsifier l'histoire. 

images-18-471x642.jpeg, juin 2022

Pourquoi voudrait-on toujours mettre en exergue une seule personne : Patrice Emery Lumumba et effacer le tableau pour les deux campagnons de sa lutte : Maurice Mpolo et Joseph Okito ?

A Londres, on l'appelle affectueusement Mama pasteur ou Maman Combattante, incorruptible dame de fer qui refuse de jongler avec la vérité mais surtout l'injustice"! 

"Nous n'avons été ni contacté, ni associé de près ou de loin à cette manifestation de remise de dent à Bruxelles", nous précise Maman Jacqueline Mpolo.

Roland Lumumba Okito l'appelle "Ma Sœur personnelle" et Juliana Lumumba "Ya Jacky".

Jacqueline Mpolo ne comprend pas cette volonté de l'exclusivité de la part des enfants de Lumumba ?

"C'est vraiment pour notre pays. Des bourreaux sont honorés et des victimes sont oubliés. Nous n'honorons pas nos victimes, mais nous allons nous incliner sur des tombes des autres"!

lumumba_patrice_emery_19_00001.jpg, juin 2022

"Papa Maurice Mpolo et Papa Joseph Okito n'étaient pas des domestiques de Patrice Emery Lumumba. Ils étaient ses compagnons de lutte. Et chacun avait son rôle".

"Les trois n'ont pas été arrêtés ensemble comme le montre le film "Lumumba" de Raoul Peck. L'histoire de l’assassinat de Patrice Emery Lumumba, Maurice Mpolo et Joseph Okito, qui appartiennent à jamais au patrimoine politique commun,  restera grâvée dans la mémoire des Congolais et des générations à venir comme un crime contre l’humanité.

Nos Héros Nationaux demeurent incontestablement le symbole de la lutte pour la liberté, l’indépendance, la souveraineté des peuples, l’intégrité et l’unité dans la diversité.

Né le 4 Mars 1928 à Inongo de Mpolo Edouard et de Bokako Tècle, dans l’ancienne Province de Léopoldville, Maurice Mpolo était originaire du Lac Mai-Ndombe, anciennement Lac Léopold II. Il était marié à Catherine Wale et de leur union sont nés quatre enfants, dont deux filles et deux garçons.

En 1960, après avoir pris part à la Table Ronde de Bruxelles, il se rendit à Conakry, en Guinée, participé à une conférence sur le Panafricanisme.

Il fit partie de la délégation qui accompagna le premier Ministre P.E.Lumumba aux Etats-Unis d’Amérique le 22 Juillet 1960.

Kinois, Maurice Mpolo habitait dans la maison familiale sise sur rue Sandowa au numéro 60, dans la commune de Dendala, actuellement Kasa-vubu. 

C'est à Léopoldville, qu'il rencontra Patrice Emery Lumumba en 1958. Très vite, les deux hommes s’apprécièrent au point, affirme-t-on non sans jalousie, de se vouer l’un l’autre une solide estime, faite de franchise et de fidélité.

Très courageux et très impétueux, Maurice Mpolo était l’un des collaborateurs écouté et respecté de Patrice.

Maurice Mpolo était Député National et Président Provincial du Mouvement National Congolais pour la ville de Kinshasa. Connu pour sa véhémence, fort de son éloquence ainsi que sa force de pénétration d’esprit, il est propulsé par ses pairs, porte-parole du groupe des nationalistes à la chambre des représentants au parlement, où il se caractérisa par son franc-parler.

Aussi sera-il appelé à assumer des charges politiques encore plus importantes.

Maurice Mpolo était Ministre de la Jeunesse et des Sports dans le premier gouvernement Lumumba.

Il est à noter que Maurice Mpolo avait eu à cumuler les fonctions de Ministre de la Jeunesse et des Sports, et celles de Colonel, Chef de toutes les opérations militaires et ensuite Général Chef de Brigade, après le départ du Général Janssens, ancien Commandant en chef de la Force Publique.

au matin du 3 décembre 1960, relate un témoin oculaire, en l’occurrence le lieutenant Nkiey, chargé d’aller chercher Maurice Mpolo, qui devait rejoindre Stanleyville en passant par Inongo, son fief dans l’actuelle province de Bandundu. Arrivé à Mushie, il fut arrêté par l’Administrateur du Territoire local, Jacques Ngaa Ilanga, sur ordre phonique de Mr Victor Nendaka, Administrateur Général de la Sûreté Nationale. Selon les instructions de Nendaka, Mpolo, une fois arrêté, devait l’attendre jusqu’à son arrivée à Mushie, parce qu’il tenait à le récupérer personnellement.

De Mushie, il fut conduit à Kinshasa d’où il sera transféré d’abord au camp Léopold II, l’actuel Camp kokolo puis au camp Hardy à Thysville et ensuite au Katanga pour être assassiné avec Lumumba et Okito.

Bena Mpuka Maman Jacqueline Mpolo : Papa Maurice Mpolo et Papa Joseph Okito n'étaient pas les domestiques de Papa Patrice Emery Lumumba "!

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7699

Fil des commentaires de ce billet