Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

BenaMpuka Une carte d'électeur n'est pas la carte d'identité !

BenaMpuka Une carte d'électeur n'est pas la carte d'identité !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1672930008868.jpg, janv. 2023

Le dernier recensement date de 1984 au Kongo. Depuis l'entrée de l'AFDL en 1997, le peuple Kongo n'a toujours pas de carte d'identité nationale.

Seigneurs de guerre, criminels et génocidaires rwandais se sont emparés de la nationalité Kongo en prenant des armes contre le pays qui les avaient accueillis , nourris , logés et vêtus.

C'est la carte d'identité nationale qui est la pièce administrative mère. La carte d'électeur n'est qu'une pièce administrative fille. Elle ne peut être au dessus de la carte d'identité nationale.

Les rigolotes cartes d'électeur de Denis Kadima, frère de tribu et homme des mains d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba sont navrantes. Les hommes sont zombifiés. Quant aux femmes, elles deviennent des extra-terrestres sur la photo !

Les élections au Kongo sont une chimère. Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est issu d'un hold-up électoral. Le fameux fils d'Ètienne Tshisekedi est bénéficiaire d'une Nomination Électorale par son deal avec Alias Kabila lors de la présidentielle du 30 décembre 2018 !

Le KONGO a besoin urgemment :

1. D'un état de lieu de ses 2 345 409 km2 de superficie.  Kongo est le 11e État du monde par sa taille. Nous devons vérifier qu'aucun cm du territoire ne manque à l'appel.

2. Rendre caduc tous les accords signés par Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba ainsi que ses prédécesseurs qui ne respectent pas la souveraineté du peuple Kongo et ses intérêts.

3. Puis que Kongo est seul face au monde. Les crimes contre l'humanité, crimes de génocide, crimes de terrorisme, crimes de guerre et crimes de sang qui sont commis, c'est pour mieux piller ses ressources. Les 16 millions de morts sont par "Effets collatéraux"...Il y a l'omerta sur le Kongo, un silence coupable et complice du monde contre le KONGO.

Aucun pays n'est un partenaire privilégié s'il ne reconnaît pas les trois génocides au Kongo.


4. L'identification nationale obligatoire. Nous devons éjecter du Kongo, tous ceux qui ont acquis la nationalité Kongo frauduleusement par les armes. Seigneurs de guerre, criminels génocidaires rwandais seront dégagés.

Les criminels Kongo ne doivent plus bénéficier de l'impunité. Les traîtres, Collabos, Imposteurs, usurpateurs contre le KONGO doivent répondre. Les détourneurs des fonds publics made in Tshilombo doivent savoir à quoi s'attendre. 

Lors de l'élection présidentielle Louis Michel 2006, l'abbé fraudeur et tricheur de triste mémoire n'avait pas hésité de faire voter des morts, rwandais, burundais, ougandais pour gonfler les chiffres de votants à l'Est de la République. Tandis que l'Ouest qui n'avait pas connu les affres de la guerre avait moins des votants.

Dans un pays, le plus urgent n'est les élections. Les trois hold-up électoraux de 2006, 2011 et 2018 n'ont rien appris aux filles et Fils Kongo pour se précipiter en 2023 avec des élections boutiquées par Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et sa bande des Fakwa, Frappeurs, Checkuleurs et Ballados d'un pouvoir usurpé qui mène le KONGO au chaos.

Même si tous les Luba Kasaïens, Tribalo-Ethniques, Tribaux, Tribalistes et Tribalisés votent pour Tshilombo, il n'aura jamais la majorité au Kongo !

Il faut penser Kongo plutôt que des individus. Les politicailleurs ventriotes Kongo ne sont que des accompagnateurs de l'occupation. Ils sont tous les garçons de course "Bana Bitinda" de leurs décideurs. Et ils se comportent comme des Mindele Ndombe de leurs propres frères et sœurs.

5. La diaspora Kongo doit pouvoir voter. Cela se prépare. Sur quels critères si ce n'est pas celui de bourrage des urnes qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a choisi 5 pays: Afrique du Sud, Belgique, France, Canada et États-Unis.


Après avoir insulté ses propres compatriotes de BA COMBAT NTABA, BA NYANGALAKATA, BA NDOKI voilà que Tshilombo au lieu d'être FÉDÉRATEUR ET RASSEMBLEUR discrimine les Kongo de l'étranger. Même les enfants Kongo nés à l'étranger doivent pouvoir se rendre au Kongo sans "Visa"!  Les choses doivent changer et bouger. Il est inconcevable que les Kongo ne puissent pas bénéficier de leur pays.


Il est inadmissible et inacceptable que la République de la Gombe  soit pour des étrangers et les Kongo y soient exclus.


Les filles et fils Kongo doivent recouvrer leur souveraineté dans leur propre pays.

Honte aux combattants, patriotes et résistants de la diaspora qui veulent rejoindre la mangeoire de Tshilombo, la députation de Martin Fayulu, se clament de Denis Mukwege ou de Moïse Katumbi.  Corrompus, sans convictions, les ventriotes ont oublié le credo atavique: on ne va pas aux élections dans un pays sous occupation ! 

La carte d'électeur n'est pas une carte d'identité nationale !


Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

BenaMpuka Une carte d'électeur n'est pas la carte d'identité !

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/7875

Fil des commentaires de ce billet