Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Alias Kabila

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 26 mai 2022

BENA MPUKA : LES KATANGAIS RÉCONCILIÉS !

Bena Mpuka : KATANGAIS RÉCONCILIÉS ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1653238776730.jpg, mai 2022

La réconciliation commence par le pardon mutuel. Alias Kabila et Moïse Katumbi se sont salués dans la cathédrale saints Pierre et Paul de Lubumbashi.

C'est une douche froide pour les pourfendeurs et ennemis de la réconciliation des Katangais. Si les politicailleurs du Kongo Central, Grand Équateur, Grand Kivu, Grand Bandundu, Grand Kasaï, Grande Province Orientale faisaient pareil que les KATANGAIS, le Kongo se porterait déjà mieux. 

Autrefois amis politiques, Alias Kabila et Moïse Katumbi,  devenus deux ennemis politiques jurés, se sont en fin réconcilié devant des milliers d’hommes et des femmes politiques réunies pendant la messe de Réconciliation à Lubumbashi.

Les deux personnalités ont eu des échanges pendant quelques minutes sous une salve d’applaudissements des politiques.

La cohésion nationale commence par des réconciliations locales au niveau des grands ensembles.

RÉCONCILIATION ? Les KATANGAIS l'ont fait !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 15 mai 2022

BENA MPUKA : FAUT-IL CROIRE À LA RÉCONCILIATION DES KATANGAIS ? ALIAS KABILA ET KATUMBI UNIQUEMENT ? OU PLUTÔT TOUS LES KATANGAIS BLESSÉS : PROPHÈTE JOSEPH MUKUNGUBILA, EDDY KAPEND, PROFESSEUR ÉMÉRITE HUIT MULONGO...

Bena Mpuka: FAUT-IL CROIRE À LA RÉCONCILIATION DES KATANGAIS ? ALIAS KABILA ET KATUMBI UNIQUEMENT ? OU PLUTÔT TOUS  LES KATANGAIS BLESSÉS : PROPHÈTE MUNGUBILA, EDDY KAPEND, PROFESSEUR ÉMÉRITE HUIT MULONGO...

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1652585201972.jpg, mai 2022

Les KATANGAIS vont se réconcilier à coups de lance voix : RÉCONCILIATION ! RÉCONCILIATION ! RÉCONCILIATION DU 17 AU 19 MAI 2022 !

La réconciliation n'est-elle pas d'abord une démarche spirituelle ?

L'initiative de Mgr. Fulgence Muteba, évêque de Lubumbashi, de réconcilier les leaders Katangais est une démarche qui laisse à désirer. Cette démarche est hypocrite. On peut se réconcilier du bout des lèvres sans le fond du cœur. Au lieu de convoquer une rencontre hypocrite de réconciliation, Fulgence Muteba devrait abandonner sa mitre et sa crosse à la sacristie, pour prendre son bâton de pèlerin et aller rencontrer les KATANGAIS Blessés.

Depuis des lustres, le Katanga, conscient de sa position économico-stratégique, liée notamment à la richesse de son sous sol, a toujours pris au sérieux ce concept de leader à qui, il a  souvent donné le rôle des pères fondateurs et de socle de « valeurs katangaises ». Ce statut a souvent été conforté par l’ancrage de ses porteurs à la terre  katangaise mais aussi, par le charisme de ces derniers qui charrient des combats, dans lesquels le katangais s’accroche.

Les Leaders Katangais ne sont tous des enfants de chœurs. Il y a des requins qui aiment bien bouffer des fretins, lorsqu'ils sont en position de force politique.

Ces sont des valeurs humaines qui doivent animer les uns et les autres. La Katangité oui, sans être ennemi d'un Katangais ni des autres Kongo.

Baba Kyungu waKumwanza avant son assassinat par les Talibans de l'Udps, n'était-il pas ennemi des Katangais. Baba Kyungu waKumwanza n'avait-il pas déclaré que les KATANGAIS qui ne voteraient pas Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba seraient empoisonnés ? Les KATANGAIS ont-ils exigé l'autopsie du corps de Baba Kyungu waKumwanza ?

Faut-il réconcilier uniquement Alias Kabila et Moïse Katumbi ? Deux partenaires qui se sont brouillés ?

Le règime d'Alias Kabila qu'avait-il fait de Katangais durant les 18 ans de règne d'imposture et d'usurpation ?

Le procès de l'assassinat de M'zée Laurent-Désiré Kabila n'a jamais abouti durant les 18 ans du régime de son fils putatif. Un enfant au pouvoir peut-il refuser à son père, un procès digne pour connaître la vérité ?

Eddy Kapend a été placé en détention à prison de Makala durant 18 ans. Depuis sa sortie l'homme est aphone.

FB_IMG_1652585219624.jpg, mai 2022

Le prophète Joseph Munkungubila est en exil en Afrique du Sud. Le régime d'Alias Kabila a écrit au président Sud-africain, le mafieux Jacob Zuma pour qu'il n'ait pas ses papiers en Afrique du Sud, avec un mandat d'arrêt international. C' est Muyez, Katangais et ministre de l'intérieur avait fait des tonnes. Et pourtant, c'est le régime d'Alias Kabila qui assassiné ses adeptes à Lubumbashi et Kinshasa. Arrêtés le 30 décembre 2013, ils sont nombreux qui croupissent encore dans des prisons jusqu'aujourd'hui. Ils ont été transféréd de la prison de la Kasapa à Angenga à l'Equateur. 

FB_IMG_1652585211276.jpg, mai 2022

Le professeur Émérite Huit Mulongo Kalonda Ba Mpeta a été arrêté arbitrairement par John Numbi qui était dans la jeep de police à sa résidence, un coup fomenté par Kalev Mutond et Néhemie Mwahila, un faux jeton. L'objectif était de le faire taire. Il a été jeté à la prison de La Kasapa. Il a perdu son épouse Ma Sylvie Katanga, sa santé...les KATANGAIS qui veulent la réconciliation ont-ils eu le courage d'aller le rendre visite à la Kasapa. Fort heureusement, le professeur émérite Huit Mulongo a fait de son emprisonnement un roman. Ses gêoliers n'ont jamais réussi à atteindre son esprit, son intelligence universitaire. 

Prisonnier personnel d'Alias Kabila durant plus de deux ans, le professeur Émérite HUIT MULONGO a publié à Paris son ouvrage: "Voyage au bout de la Kasapaa", qui relate ce coup monté, foireux et mafieux pour le faire taire !

Élection Louis Michel 2006, le foube et roublard, "MOMO" Modeste Mutinga Mutuishayi, avait transformé la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) en étouffoire des libertés. Nous pouvant nous affronter de face, MODESTE MUTINGA AVAIT INSTRUMENTALISÉ UN KATANGAIS DE LA HAM, BANZA TIEFOLO QUI PRETENDRAIT CONNAÎTRE LA FAMILLE MULONGO. CE FELON CORROMPU DE BANZA TIEFOLO, NOUS AVAIT ACCUSÉ À L'ANR. NOTRE INDÉPENDANCE D'ESPRIT CHOQUAIT FACE AUX MAFIEUX DE LA HAM.

Felix Kabange Numbi Mukwampa est connu pour ses intrigues, forfaits et coups bas ! Il n'a ni éthique ni conviction. Il est juste un opportuniste et profito-situationniste. Après avoir pris 15.000 dollars, contribué à l'éjection de Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale, et dans l'attente des jeeps de la présidence usurpée de Tshilombo,  Félix Kabange Numbi lance son FCC-Renaissance.  De qui se moque-t-il ? Pendant 18 ans, il a soutenu l'imposture, l'usurpation et la dictature d'Alias Kabila et il ose parler de la Renaissance ? Il est trop ambitieux le docteur Tournesol ! Politicailleur aux dents acérées, il doit se remettre en question. L'échec d'Alias Kabila , c'est d'abord l'échec des pseudos intellectuels qui se sont transformés en Djalelo au près de l'homme de Kingakati.  Félix Kabange Numbi est un troubadour. Il est un opportuniste patenté, une girouette qui tourne avec le vent. Il s'est autoproclamé "Seul leader de Malemba Nkulu" et veut dégommer Jean-Claude Masangu, un vieux briscard. En bon prédateur aux dents acérées, Felix Kabange Numbi est capable de tout. 

S'il avait un peu de conscience, il devait d'abord demander pardon à l'église catholique romaine d'avoir fait déshabiller des prêtres à Kinshasa. D'avoir arbitrairement voulu fermer l'hôpital Panzi pour fraudes fiscales en janvier 2015. Alors même puisqu'il se dit médecin, il devrait être solidaire du Dr. Denis Mukwege qui soigne les femmes congolaises violées. 

Arriviste, petit couteau du régime d'imposture d'Alias Kabila, qui  a sévi en République démocratique du Congo, Felix Kabange Numbi Mukwampa devenu Apparatchik de la dictature d'Alias Joseph Kabila se croit tout permis. Il est sur tous les coups bas et tordus contre les compatriotes qui eux excellent dans leurs domaines contrairement à lui. Homme d'intrigue, Félix Kabange Numbi Mukwampa est un spécialiste des coups bas. Amnésique, il a oublié d'où il est venu. L'arriviste est parvenu puisqu'il a été ministre d'Alias Joseph Kabila, sans aucun résultat dans les ministères où il est passé ! Accuser les autres auprès de son chef est sa passion. Nullard et prétentieux, Félix Kabange Numbi s'est autoproclamé sans rire "Seul Leader" de Malemba-Nkulu" dans la nouvelle Province du Haut-Lomami. Pardieu, puisque Ministre Incapacitaire sans résultats Felix Kabange se prend pour le nombril de Malemba-Nkulu.

dernière intrigue découverte de Félix Kabange Numbi  aura été la tentative de déstabilisation de Jean-Claude Masangu qui préside l'Union pour le Développement du Congo (UDCO), parti cher à feu Baudoin Banza Mukalay. Félix Kabange veut dégommer Jean-Claude Masangu en l'écartant de la présidence de l'UDCO. La RDC est connue pour le dédoublement des partis politiques. Il est l'arme de destruction massive usée et abusée pour déstabiliser les politiques. Depuis la découverte de cette intrigue le prétendu seul leader de Malemba Nkulu sait qu'il a droit au bois vert en représailles. Car Jean-Claude Masangu n'est pas un homme à se laisser impressionner par le petit ministre du genre de Félix Kabange. Ancien gouverneur de la Banque centrale du Congo, de 1997 à 2013, Jean-Claude Masangu a été l'artisan de la réforme monétaire qui a vu la création du franc congolais. Ancien directeur général de Citibank Zaïre, fils de Jacques Masangu-a-Mwanza, ambassadeur de la République démocratique du Congo aux Pays-Bas, Jean-Claude Masangu est un référent au Katanga. Félix Kabange a déclenché une guerre, il lui faut assumer !

Ministre de la culture et des arts, Baudouin Banza Mukalay est mort à l'âge de 63 ans ! C'est lui et son ministère qui ont organisé les obsèques du "roi de la rumba", le musicien Jules Shungu Wambadio dit Papa Wemba. Baudouin Banza Mukalay avait été député national puis commissaire du peuple (ministre) à plusieurs reprises sous le président zaïrois Mobutu Sese Seko, dont le régime s'était effondré en mai 1997. Président de l'Union pour le Développement du Congo (UDCO), M. Banza Mukalayi avait  été ministre de la Coopération internationale lors de la période de transition 2003-2006. son décès au clinique Ngaliema à Kinshasa, c'est Felix Kabange ministre de la santé qui organisa le fret du cercueil du ministre Baudoin Banza Mukalay dans un cargo de Service Air à destination de Lubumbashi. Les Katangais à l'aéroport de Loano ne crurent pas leurs yeux en voyant le corps du défunt Baudoin Banza Mukalay débarquer de la soute d'un cargo comme un indigent ! Ce qui fut pleurer plus d'un katangais alors même qu'un mois auparavent le ministre s'était investi pour les obsèques de Wembadio. Qu'Alias Joseph Kabila ai eu une haine à l'égard de Baudoin Banza Mukalay qui a vivement déconseillé à l'incapacitaire de Kingakati de briguer un troisième mandat. 

Certes, nous devons mener une vie d’hommes et de femmes réconciliés, réconciliés avec nous-mêmes, réconciliés avec Dieu et réconciliés avec les gens avec qui nous vivons.

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 13 mai 2022

KONGO-BELGIQUE : LES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES FONT RENCONTRER PHILIPPE PRINCE DES BELGES ET ALIAS KABILA À BUJUMBURA AU BURUNDI, JUILLET 2012 !

KONGO-BELGIQUE: LES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES FONT RENCONTRER PHILIPPE PRINCE DES BELGES ET ALIAS KABILA À BUJUMBURA AU BURUNDI, JUILLET 2012 !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1652436124319.jpg, mai 2022

Le peuple Kongo est naïf et amnésique. Les LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES qui gèrent la Belgique depuis une vingtaine d'années sont des sangsues. Sous-couvert de défendre les intérêts de la Belgique, ils font des Affaires au Kongo.

Floribert Chebeya, l'icône des droits humains au Kongo est assassiné dans la nuit du 1 au 2 juin 2010.Lui et Fidèle Bazana, qui était chauffeur de la Voix des Sans Voix "VSV".

FB_IMG_1652436129671.jpg, mai 2022

La Belgique dépêche son roi, Albert II et la reine Paola pour les festivités du cinquantenaire de l' indépendance du Kongo.

FB_IMG_1652436134693.jpg, mai 2022

Pas un mot d'Albert Il, roi des belges sur le double l'assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Silence plat.

FB_IMG_1652436139256.jpg, mai 2022

30 juin 2010. Le roi Albert II, la reine Paola, les chefs d'Etat et invités de marque seront contraints de s'abriter au palais du peuple. En attendant Paul Kagame, Hitler Noir, Führer de Kigali en retard. Une fois, le défilé militaire engagé sur le boulevard triomphal, Paul Kagame, bourreau du peuple Kongo, pillard et receleur des richesses-ressources du Kongo s' était mis à lire un magazine des publi-reportages.

Albert II était Aphone à Kinshasa. C'est au retour du couple royal en Belgique, que les journalistes mondiaux vont révéler le cadeau de parure en diamants, qui coûterait des millions de dollars, que la reine Paola a reçu d'Alias Kabila.

En 2011, il y a eu un second hold-up électoral au Kongo par Alias Kabila. La Belgique n'a jamais ni dénoncé ni levé le petit doigt !

La bande à Louis Michel "Big Loulou", les LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES ne restent pas les bras croisés.

Alors que le 30 juin 2012, prétextant l'insécurité pour un digne défilé militaire, en mémoire des pères de l'indépendance, est annulé. Les Kongo sont invités à fêter cette date dans la méditation et les prières.

LES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES  SE SERONT ARRANGÉS AVEC LE PROTOCOLE BURUNDAIS POUR QUE POUR LES FESTIVITÉS DU 1 JUILLET 2012 DU BURUNDI QUE LE PRINCE PHILIPPE ET ALIAS KABILA SOIENT CÔTE À CÔTE.

LA BELGA AVAIT MÊME TITRÉ: "LE PRINCE PHILIPPE AUX CÔTÉS DE KABILA AU CINQUANTENAIRE DU BURUNDI "! 

ALIAS KABILA QUI A GRUGÉ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE NOVEMBRE 2011 AU KONGO A PARLÉ DONC AU FUTUR ROI DE LA BELGIQUE.

LA BANDE À LOUIS MICHEL "LES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES " VA FERRAILLER POUR FAIRE ABDIQUER ALBERT II DU TRÔNE DE LA BELGIQUE POUR PHILIPPE.

Le 7ème roi de la Belgique, Philippe accède au trône le 21 juillet 2013.

La bande à Louis Michel est dans sa logique de la Prédation au Kongo. LES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES INSTRUMENTALISENT PHILIPPE ROI DES BELGES D'ALLER AU KONGO. PAS POUR LES BEAUX YEUX DES KONGO. MAIS POUR ALLER PUISER DANS LES CARRÉS MINIERS DU KATANGA.

GARÇON DE COURSE ET INCAPACITAIRE, L'ANCIEN PIZZAÏOLO DE BRUXELLES, ANGWALIMA TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA EST UN HOMME DE MAIN DE LA BELGIQUE, NÉO-COLONIALISTE ET NÉO-ESCLAVAGISTE.

TSHILOMBO, LE FAMEUX FILS D'ÉTIENNE TSHISEKEDI N'A JAMAIS GAGNÉ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 30 DÉCEMBRE 2018. MABUNDI FATSHI A FAIT UN ODIEUX DEAL CONTRE LE PEUPLE KONGO, AVEC ALIAS KABILA, LE PION DE LOUIS MICHEL "BIG LOULOU" POUR BÉNÉFICIER D'UNE NOMINATION ÉLECTORALE, MALGRÉ SES 15% DES VOIX.

2023, C'EST L'ANNÉE ÉLECTORALE AU KONGO, LA PARADE DE PHILIPPE ROI DES BELGES PEUT SAUVER LE NAUVRAGRÉ ET VOLEUR DE DESTIN DE TOUT UN PEUPLE : TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA !  PHILIPPE ROI DES BELGES VA AU KONGO POUR LÉGITIMER UN IMPOSTEUR-USURPATEUR. ET DIRE DE MANIÈRE SUBLIMINAL AUX KONGO, VOICI VOTRE CANDIDAT : TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA ! 

DU 6 AU 13 JUIN, PHILIPPE ROI DES BELGES SERA AU KONGO, COMME APPÂT DES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES POUR PILLER LES RESSOURCES DU KONGO.

LA GUERRE RUSSIE-UKRAINE-OTAN N'A PAS FINI DE RÉVÉLER SES DÉGÂTS. LA BELGIQUE DOIT RENFLOUER SES CAISSES ET CHAUFFER LE PALAIS DE LAEKEN, AVEC PHILIPPE ROI DES BELGES, QUI FUT CELUI DE LÉOPOLD II, CRIMINEL ET GÉNOCIDAIRE AU KONGO.

OÙ LA BANDE À LOUIS MICHEL ET SA DYNASTIE QUI DIRIGENT LA BELGIQUE VA-T-IL PUISER EN TOUTE IMPUNITÉ RICHESSES ET RESSOURCES : AU KONGO !

LES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS BELGES SONT DANS LA LOGIQUE DE LÉOPOLD II QUI A COUPÉ DES MAINS POUR LE CAOUTCHOUC AU KONGO. POUR EUX, ILS ONT BESOIN DU COLTAN, COBALT, CUIVRE, LITHIUM, MANGANÈSE, URANIUM... LES CONQUISTADORS SONT DES RIPOUX PRÉDATEURS.

LES BANA ELONGA YA MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA RÉFUTENT LA VISITE DE PHILIPPE ROI DES BELGES AU KONGO, SURTOUT PAS DANS LA ZONE MINIÈRE DU KONGO, INTERDITE AUX ÉTRANGERS.

LE KONGO EST LA CHAMBRE À COUCHER DE MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA.

LE KONGO N'EST PAS UNE CAVERNE OÙ TOUS LES CONQUISTADORS ET PRÉDATEURS MONDIAUX VONT PUISER LES RICHESSES ET RESSOURCES IGNORANT ALLÈGREMENT LES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ, CRIMES DE GÉNOCIDE, CRIMES DE TERRORISME, CRIMES DE GUERRE ET CRIMES DE SANG QUI Y SONT COMMIS !

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 7 mai 2022

BENA MPUKA : GECOCO MULUMBA, LE KULUNEUR !

Bena Mpuka: GECOCO MULUMBA, LE KULUNEUR ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1651949233433.jpg, mai 2022

Le Kuluneur qui a armé les jeunes Kinois des Manchettes Tramontina pour semer la terreur dans la capitale en 2000, fabricant des vrais faux dollars, Trafiquant des Êtres humains "NGULU" avec des faux passeports, Faux Pisseur de sang à la prison de Makala Gecoco Mulumba "Elu" VICE-GOUVERNEUR de Kinshasa!

FB_IMG_1651949241601.jpg, mai 2022

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, faussaire, FOSSOYEUR et incapacitaire à la présidence usurpée... Son cousin vice-gouverneur de Kinshasa. Décidément des mafieux Frappeurs de la famille d'Étienne TSHISEKEDI wa Mulumba ont tous la baraka !

L'état de droit made in Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est une blancherie qui nettoie des Fakwa, Frappeurs, Checkuleurs, Ballados, Criminels, génocidaires ...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 3 mai 2022

BENA MPUKA : GECOCO MULUMBA, ANCIEN INITIATEUR DES KULUNA POUR ALIAS KABILA, CANDIDAT VICE-GOUVERNEUR DE KINSHASA !

Bena Mpuka:  GECOCO MULUMBA, ANCIEN INITIATEUR DES KULUNA POUR ALIAS KABILA, CANDIDAT VICE-GOUVERNEUR DE KINSHASA ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1651565053893.jpg, mai 2022

Nous sommes un peuple sans mémoire. C'est comme ça que nos bourreaux dominent gracieusement sur nous. Des affabulateurs, menteurs et escrocs profitent de la naïveté du peuple Kongo affamé volontairement pour mieux le dominer et l'esclavagiser.

Des vrais guignols tels que Francis Kalombo et Gecoco Mulumba ont loué l'imposteur et usurpateur Alias Kabila de manière christique. L'encensant à la RTNC, matin, midi et soir ! Sans vergogne, les Frappeurs se sont donnés une place au soleil. Fabricant des Vrais-Faux dollars, retouchant les passeports pour des Ngulu... Jouissant de l'impunité, Francis Kalombo et Gecoco Mulumba sont des criminels. 

Grâce au Mécénat de Francis Kalombo et Gecoco Mulumba, les Shegués et autres sans espoir abandonnés de la patrie... Des enfants désœuvrés de Kinshasa ont été transformés en KULUNA, machettes en mains, pour réduire au silence, tous les citoyens et organisations qui combattaient le régime d'imposture d'Alias Kabila.

FB_IMG_1651565061978.jpg, mai 2022

Kinshasa, le début des années 2000 est caractérisé par un terrorisme urbain qui est parallèle à l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise de notre sol. Les apparitions de KULUNA aux armes blanches, des machettes de marque Tramontina, qui vont détaler tout ce qui bouge dans les rues de Kinshasa.

C'est vers le milieu des années 2010 que les escrocs  comme des rats ont commencé à quitter le navire du Josephisme ! Car le Kabilisme équivaut à M'zée Laurent-Désiré Kabila. Le Josephisme est une imposture.

Après avoir avec outrance, magnifié avec zèle un régime d'imposture et d'usurpation, mobiliser tous les naïfs, derrière l'occupant Alias Kabila, Francis Kalombo et Gecoco Mulumba, comme par baguette magique, se sont auto-proclamés "OPPOSANTS" à Alias Kabila.

Jeté à la prison centrale de Makala pour escroquerie, Gecoco Mulumba, par Coterie tribale va faire croire qu'il est victime d'une cabale puisque son oncle est Étienne TSHISEKEDI wa Mulumba "Muula Nkwasa".

En prison de Makala, cherchant à redorer son image à Kingabwa et à bénéficier de la commisération de la part des Kongo de la diaspora, le "Brouteur de Kingabwa" révèlera ses talents de "Frappeur" et "Comédien". Gecoco Mulumba va simuler une maladie mortelle: vomir du sang, pisser du sang et chier du sang pour implorer sa libération pour des raisons humanitaires et son extradition vers l'étranger pour des soins médicaux appropriés.

Des vidéos et photos de Gecoco Mulumba ensanglanté, dans les toilettes de la prison de Makala, vont circuler sur les réseaux sociaux dans le but d'exciter la pitié.

Depuis que son cousin, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba voleur de destin de notre peuple, est bénéficiaire d'une nomination électorale après un odieux deal avec Alias Kabila contre le peuple peuple Kongo, Gecoco Mulumba ne vomi plus du sang, ne pisse plus du sang et ne chie plus du sang. Il pète la santé ! Gecoco Mulumba n'exige plus son extradition à l'étranger pour des soins médicaux, lui qui était au chapitre de la mort.

Gecoco Mulumba est candidat gouverneur de la ville de Kinshasa. À ailleurs, il ne passerait pas même si son Angwalima de cousin est au pouvoir.

Le peuple Kongo est amnésique. Il est pris en otage par des Fakwa, Frappeurs, Checkuleurs, Ballados et Braqueurs !  Nous sommes en plein syndrome de la poule d'Adolphe Hitler, le Führer allemand.

Dans une de ses réunions, Hitler a demandé qu’on lui apporte un poulet.

Il l’a attrapé fort avec une des mains pendant qu’il la plumait avec l’autre.

La poule, désespérée de la douleur, a voulu fuir, mais elle n’a pas pu.

Ainsi, Hitler a pris toutes ses plumes en disant à ses collaborateurs :

« Maintenant, regardez ce qui va se passer ».

Hitler a lâché la poule sur le sol et s’est éloigné d’elle.

Il a pris une poignée de grains de blé, a commencé à marcher dans la pièce et à jeter les grains de blé au sol, tandis que ses collaborateurs voyaient, hantés, comme la poule, effrayée, douloureuse et saignant, courait après Hitler et essayait de saisir quelques miettes, en tournant dans la pièce.

La poule le suivait fidèlement partout.

Alors Hitler a regardé ses acolytes, qui étaient tout à fait surpris, et leur a dit :

 » Ainsi, facilement, on gouverne les idiots.

Vous avez vu comment le poulet m’a suivi, malgré la douleur que je lui ai causée ?_

Je lui ai tout pris…, les plumes et la dignité, mais elle me suit quand même en quête de remoulages. »

 » Ainsi c’est la plupart des gens, ils suivent leurs gouvernants et politiciens, malgré la douleur que ceux-ci leur causent et, même lui ôtant la santé, l’éducation et la dignité, par le simple geste de recevoir un avantage bon marché ou quelque chose à se nourrir par un ou deux jours, le peuple suit celui qui lui donne les miettes du jour. »! 

Après des gouverneurs comme André Kimbuta, le fumeur de chanvre, Ngobila, criminel de Yumbi et incapacitaire de Kin Bopeto, Gecoco Mulumba, Frappeur et Faussaire est candidat vice- gouverneur de Kinshasa !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 21 avril 2022

BENA MPUKA : LES KONGO APPLAUDISSENT LE DÉBAT MACRON-LE PEN EN FRANCE ! AMNÉSIQUES, ILS ONT OUBLIÉ QUE MOMO MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI LES AVAIENT PRIVÉ DU DÉBAT JP BEMBA-ALIAS KABILA LORS DE L'ÉLECTION LOUIS MICHEL 2006 !

Bena Mpuka Election Louis Michel 2006, "MOMO" MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI, président de la  fameuse HAUTE AUTORITÉ DES MÉDIAS (HAM) AVAIT PRIVÉ LE PEUPLE KONGO DU DÉBAT DÉMOCRATIQUE QUI DEVRAIT OPPOSER JEAN-PIERRE BEMBA À HYPOLITE KANAMBE KAZEMBERE MUTWALE ALIAS KABILA !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1650551925431.jpg, avr. 2022

Des compatriotes amnésiques et inconscients qui applaudissent le grand débat démocratique en France, qui a opposé Emmanuel Macron à Marine Lepen pour l'élection présidentielle de 2022 ! Ils trouvent génial qu'un débat ait lieu entre deux candidats dont l'un assume déjà la magistrature suprême et l'autre à l'ambition d'y accéder. Ils trouvent cela légitime.

FB_IMG_1650551907200.jpg, avr. 2022

Et pourtant en 2006 au Kongo, lors de l'élection Louis Michel, "MOMO" MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI avait privé plus de 60 millions de Kongo, un débat démocratique inscrit dans la constitution de transition du dialogue Intercongolais, qui devrait opposer les deux candidats arrivés en lice: Jean-Pierre Bemba et Hypolite Kanambe Kazembere Mutwale Alias Kabila.

Corrompu jusqu'à la moelle épinière, fourbe, roublard et requin, "MOMO" MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI avait muselé les journalistes, bâillonné des médias et opposants.

"MOMO" MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI avait monnayé le non débat. Il s'était vendu et s'était fait acheter par Alias Kabila.

Après le premier hold-up électoral, "MOMO" MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI a été recompensé et catapulté "RAPPORTEUR AU SÉNAT" par Alias Kabila.

Et c'est "MOMO" MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI qui a pondu la loi sur les Anciens chefs d'Etat pour rendre l'ascnceur à son bienfaiteur qui l'a sorti de sa misère. La loi d'impunité de "MOMO" MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI octroie à Alias Kabila 680.000 $ par mois et Tshilombo Tshintuntu Tshifueba 2.070.000 $ par mois. Alors même que leseu fils et filles Kongo vivent avec-1$ par jour.

Mangeur à tous les râteliers, mangeriste patenté, l'homme de la mangeoire MOMO MODESTE MUTINGA MUTUISHAYI N'EST-IL PAS LE MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES DE SON FRÈRE DE TRIBU, TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA ? ALLEZ À GOMA VOIR LES VICTIMES DU VOLCAN NYRAGONGO ! ILS DORMENT SOUS DED BÂCHES BLEUES COMME DES RÉFUGIÉS DANS LEUR PROPRE PAYS !

C'EST BIEN BEAU D'APPLAUDIR LE DÉBAT MACRON-LE PEN EN FRANCE. POURQUOI N'AVOIR PAS APPUYÉ LE DÉBAT DANS VOTRE PROPRE PAYS EN 2006 ? DEPUIS LORS L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU KONGO A ÉTÉ RÉDUITE À UN TOUR.

DE 2006 À AUJOURD'HUI, TROIS ÉLECTIONS PRÉSENTIELLES ONT TOUTES ÉTÉ FRAUDULEUSES. IL Y A ENCORE DES FILS ET FILLES KONGO QUI CROIENT AUX ÉLECTIONS DANS UN PAYS SOUS-OCCUPATION !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 23 janvier 2022

PROCÈS CHEBEYA : HIPPOLYTE KANAMBE KAZEMBERE MUTWALE ALIAS KABILA DÉMYSTIFIÉ PAR LE MAJOR PAUL MWILAMBWE À KINSHASA !

Procès Chebeya :  Hippolyte Kanambe Kazembere Mutwale Alias Kabila démystifié par le Major Paul Mwilambwe à Kinshasa !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1642941916295.jpg, janv. 2022

Floribert Chebeya, l'icône des droits humains au Kongo était mon ami. En mars 2001, il avait participé à notre Festival Fréquences Libres ou le pluralisme radiophonique, tenu au palais du peuple à Kinshasa.

"Flory" Floribert Chebeya est celui à qui le Conseil des droits de l'homme à Genève a tenu à lui rendre un hommage par une minute de silence, en sa mémoire... dans la salle du Conseil des droits de l'homme !

Après ses rencontres à Genève, il passait toujours par Paris, avant de retourner à Kinshasa. J'étais parmi ses amis à qui il tenait de retrouver. Une fois, j'ai eu la présence d'esprit de le prendre en photo sur la place Bastille. J'ignorais que cette photo ferait le tour du monde, reprise et publiée sur plusieurs sites de médias mainstreams et réseaux sociaux.

Depuis son assassinat par le régime d'Alias Kabila à aujourd'hui, on peut dire que le droit de l'homme est en berne au Kongo. Les activistes vociférateurs du régime d'Alias Kabila se sont révélés être des faux droits de l'homme, des tribaux, tribalistes, tribalisés et corrompus avec le régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba.

Le Major Paul Mwilambwe est courageux. Il a décidé de quitter la Belgique et retourner au Kongo pour affronter son procès. Il a démystifié Hippolyte Kanambe Kazembere Mutwale Alias Kabila, le commanditaire de l'assassinat de Floribert Chebeya. C'est en tenue de la police nationale congolaise qu'il s'est présenté à la barre. 

On se souvient encore du Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga qui avait déclaré que Paul Mwilambwe est bégue. Le Pinocchio de la République, l'homme qui ment comme il respire, avait convaincu la famille de Paul Mwilambwe au Katanga de le renier devant les caméras de la RTNC. 

Le président de la voix des sans voix (VSV) a été assassiné en juin 2010 pour le dossier de Bundu Dia Kongo, pourtant lui était de Bukavu.

C'est le Floribert Chebeya que l'on aimé et que l'on continue à aimer.

C'est la constance de défense de Paul Mwilambwe qui est à encourager. La vérité est vérité : c'est Alias Kabila qui est le commanditaire de l'assassinat de Floribert Chebeya. Il y a cinq ans, lorsque pour la première fois, Paul Mwilambwe se décide à parler à un journaliste, j'étais à Dakar. A l'hôtel Novotel, il était venu accompagné de son avocat Me Deng avec qui j'ai fait l'interview. Avec Paul Mwilambwe, nous avions beaucoup parlé. Et j'étais allé avec lui pour rendre visite à son épouse et ses enfants.

Le Major Paul Mwilambwe est rentré à Kinshasa pour défendre son honneur. Faussement accusé et condamné par accoutumance comme un fuyard. C'est l'imposteur Alias Kabila, qui prend des coups secs ! Il a été mainte fois cité comme commanditaire... à Kinshasa !  Dépassé le barbu de Kingakati a connu un accident de trois tonneaux !  Les Fantômes de Floribert Chebeya n'ont pas encore décidé de le prendre.

Dommage que Ma Annie épouse de Chebeya qui est au Canada et l'épouse de Fidèle Bazana qui est en France, ne se soient pas déplacées pour le procès Chebeya.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 4 janvier 2022

RDC : 4 janvier 1959-4 janvier 2022 : Accélération de la Première Indépendance avortée, 62 ans déjà !

4 janvier 1959-4 janvier 2022 : Accélération de la Première Indépendance avortée, 62 ans déjà !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1641295431549.jpg, janv. 2022

C'est TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA, le Libérateur et étendard pour un Kongo: libre, souverain et respecté dans le monde.

Le 4 janvier 1959: Trois Nkoko de petites tailles ont fait le boulot. Ils ont combattu et mis en déroute l'armée coloniale des coloniaux.  Comme à l'époque, les Fils et filles Kongo n'avaient ni photographes ni journalistes. Les chasseurs ont écrit l'histoire à leur manière. Mais cette a précipiter et accélérer la première indépendance du 30 juin 1960, qui ne fut que factice et éronnée.

La feuille A4 sur laquelle ont apposé leurs signatures, les deux premiers ministres, le 30 juin 1960 : de la Belgique et du Kongo n'a aucune en-tête, pas les armoiries de deux pays, pas de cachet sec, signés en stylos bleu et vert... Un vrai torchon ! 

Par désobéissance, ingratitude, course au pouvoir, luttes intestines, désaccords profonds, inimitiés et monstreuses rivalités des politicailleurs, ventriotes et Mabumucrates, vont miner la vie politique au Kongo. Et cela fait 62 ans que le Kongo tourne en rond.

62 ans après, nous avons 4999 partis politiques endormisseurs du peuple Kongo. Des partis mallettes et partis familiaux tribaux sont majoritaires et naissent comme des champignons. Ils ont contribué à tuer le Kongo. 

Aujourd'hui la médiocrité de L'incapacitaire Tshilombo Tshintuntu et sa bande des mafieux, magouilleurs, Tribalo-Ethniques et Ethno-tribalistes, éclatent au grand jour. Pour se moquer de nous, le président Burundais, tenant le drapeau du Burundi avec sa femme, a  prié pour la paix au Kongo. Alors qu'il y a quelques jours des soldats Burundais ont violé le sol Kongo en entrant Uvira.

La présidente de la Tanzanie, la remplaçante Magufuli pour s'amuser déclare publiquement que le Kongo est un grand marché, chacun peut y aller s'acheter ce qu'il veut et prendre ce que bon lui semble. 

Avec quelle spécialité le Kongo est-il dirigé ? Le Kongo appartient à TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA et nos aïeux-ancêtres. Nous ne sommes que des usufruitiers.

1. A Kasa-Vubu, les CONQUISTADORS avaient demandé, quelle religion allait conduire le Kongo ? Il était prévenu qu'il serait en présence de deux malles "Sanduku". Il devrait choisir celle sur laquelle devrait se poser une mouche. Kasa-Vubu, le premier président de la République démocratique du Congo, qui n'avait pas la majorité, a fait le choix de la spiritualité de la marque de la bête 666 et il n'a jamais choisi la malle sur laquelle s'était posée la mouche. La congolisation sera l'expression usitée par des coloniaux pour marteler le désordre et guerre civile permanente dans un pays.

2. Mobutu Sese Seko est arrivé au pouvoir pour un coup d'état. Mais sa politique du recours à l'authenticité aurait pu être une réussite s'il avait choisi TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA comme ÉTENDARD pour le Kongo. TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA ne se mélange pas avec des gris gris, fêtiches... Mobutu Sese Seko n'avait pas une spiritualité claire. Il était syncrétique. Il allait à la messe le matin, l'après-midi chez des Marabouts et le soir dans des loges.

3. M'zée Laurent-Désiré Kabila se disait Musulman. Il n'a jamais reconnu TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA. Et vite, vite, vite il est parti. Trois ans au pouvoir.

4. Hypolite Kanambe Kazembere Mutwale Alias Kabila est le plus rusé qui a jonglé avec tout le monde. Pour son mariage, la célébration fut oecuménique. Il n'arrêtait pas d'aller à Nkamba. L'imposteur-usurpateur n'a jamais réussi à gagner le cœur des fils et filles Kongo, mais il a sévi pendant 18 ans.

5. Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est l'incarnation de la prophétie de TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA sur le traître du Kongo. Il est la continuité du fameux 4ème président. Monsieur 15% a fait un odieux deal avec Hypolite Kanambe Kazembere Mutwale Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo Tshintuntu est le troubadour qui a vendu le Kongo aux ennemis occupants. Il va s'agenouiller dans le Binzambi Nzambi mais son conseiller spirituel fut le dynosaure Kitenge Yezu, l'homme de la Prima Curia au Kongo. A Nkamba, Tshilombo Tshintuntu Tshifueba y est entré avec ses chaussures, aux Émirats Arabes Unis, il s'est déchaussé. Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est un chef de bande avec ses Fakwa, Frappeurs, Checkuleurs, Braqueurs de la République. 

La spiritualité de Tshilombo Tshintuntu est mafieuse. Il a achèté 500 véhicules de luxe à 500 députés godillots corrompus, qui touchent 10 000$ par mois, au prix unitaire de 50.000$, soit 25. 000 000$ au total. Un mois après, il est parti avec sa bande des Frappeurs en Israël solliciter une aide. Les Israéliens lui donné 5 ambulances médicales d'une valeur de 2.000$ chacune comme don, ce qui fait 10.000$.

Entretemps, Tshilombo Tshintuntu s'est déplacé avec une délégation de 150 personnes (amis, frères, cousines... peu d'officiels), les frais de mission pour aller quémander cette aide en israël sont évalués à 2.5 millions $.

- Pour justifier cette mission devant l'opinion, on s'en va déposer une gerbe des fleurs sur le tombeau vide, il a visité la tombe de Lazare, le caillou qui avait tué Goliath, le péage où travaillait Mathieu et in fine on part prier pour les problèmes du Kongo au Mur de lamentations. Il ne lui restait plus qu'à demander à marcher sur l'eau ...

 Massacres et tueries à l'Est du Kongo sont monnaie courante. Avec Tshilombo Tshintuntu, le recul démocratique n'est pas à démontrer, une justice à double vitesse, la corruption institutionnalisée et généralisée , le régionalisme, le sectarisme, le tribalisme, le trafic d'influences, l'enrichissement illicite ... battent leur plein.

Tshilombo Tshintuntu est une calamité. 

LA TROISIÈME PROPHÉTIE DU 17 JUIN 1944 ! 

CONVERSATION PROPHÉTIQUE DU 17 JUIN 1944 de MVULUZI MFUMU KIMBANGU SUR LES PRÉSIDENTS DU KONGO. 

Elisabethville (actuelle Lubumbashi), le 17 juin 1944 à 16 heures.

Lors de la visite du sergent major Kimbanzia Timothée et de M. Kiansumba Jean Paul, le 17 juin 1944 à 16 heures à la prison d'Elisabethville où fut détenu (Simon) Mfumu KIMBANGU (1921 – 1951), le plus vieux prisonnier du monde, né le 24 septembre 1889 et parti spirituellement (ce corps prisonnier de 30 ans était mort), vendredi, 12 octobre 1951 à 15h00’. 

« Les deux visiteurs militaires, d'origine Ba-Kongo étaient spécialement autorisés à rencontrer Mfumu KIMBANGU et à discuter avec Lui ». 

1ère Question :

POURQUOI AVEZ-VOUS ÉTÉ ARRÊTÉ ?

Mvuluzi Mfumu KIMBANGU :

Je n'ai pas été arrêté par l'homme blanc, Je M'étais rendu Moi-même, car, J'avais été trahi par Mes frères Makutu et Mpiodi. 

Depuis Mon arrestation, la majorité des gens de Ma contrée a été convertie au Christianisme - catholicisme. 

Mais, c'est pour rentrer dans l'asservissement, car, c'est un instrument du colonialisme et du racisme. 

Mais, vous allez voir que Mon Nom KIMBANGU sera très Grand et le monde entier viendra dans la contrée de Nkamba pour rechercher Mon Nom. 

On construira des temples extraordinaires et cela entraînera une Croyance Extraordinaire en Jésus-Christ et NON en mon nom KIMBANGU. 

Dans la contrée de Gombe-Matadi, vous verrez des grosses bassines se remplir avec de l'argent de tous les pays du monde entier. 

Par contre, les populations de cette contrée devront prier très fort, plus fort que les autres pour être sauvés, car, ils M'ont trahi. Ils sont pareils à Judas, car, ce dernier avait trahi Jésus. 

Mais, il reste peu de temps, Je demanderai à Mon Père d'aller le rejoindre afin de vous donner l'indépendance totale pour toutes les nations noires. 

Il reste peu de temps pour que cela se réalise, car, Je demanderai aux Anges et ces derniers le feront à Mon Père, ainsi Je vous l'accorderai. 

2ème Questions :

A PROPOS, QU'EST-CE QUE VOUS APPELEZ INDÉPENDANCE, N'EST-CE PAS UN RÊVE ? 

ET COMMENT DEMANDEREZ-VOUS L'INDÉPENDANCE ET COMMENT L'OBTIENDREZ-VOUS ?

Mvuluzi Mfumu KIMBANGU : 

En vérité, Je vous l'affirme, Je M'adresserai aux Mbazi (Anges), qui à leur tour transmettront à Mon Père. Ils Me le diront et Moi, Je vous l'accorderai. 

Vous verrez les Blancs rentrer chez eux. 

Ils fuiront ou seront pourchassés par une Forte Puissance qui les fera partir à pied, abandonnant tous leurs biens. 

Vous verrez parmi nous émerger une personne qui nous sortira du joug colonial, il sera bon mais vous ne le suivrez pas et il sera assassiné. 

Et vous aurez un 2ÈME  PRÉSIDENT. 

Il sera voleur, rancunier et méchant. La dépravation des mœurs envahirait les mentalités, les enfants ne respecteront plus leurs parents, vous verrez l'exacerbation du vol et une grande famine entraînant un climat d'insécurité dans le pays. Vous le détesterez et le chasserez avec hargne. 

LE 3ÈME PRÉSIDENT entrera, il ne régnera pas longtemps ; et suite à sa mauvaise politique, il divisera le pays en plusieurs parties (ou foyers de tensions), vous le tuerez. 

LE 4ÈME PRÉSIDENT : 

Il viendra d’ailleurs, il sera trop jeune et immature, il sera manipulé par le monde occidental ; tous ce qu’on lui demandera par les occidentaux ; il donnera. 

Il y aura beaucoup des voleurs et les détournements des fonds de l’Etat. 

L’insécurité sera présente partout au Kongo ;

La criminalité sera au rendez-vous ; la souffrance augmentera et la misère s’installera. 

Les richesses du pays seront au profit des nomades venus au Kongo ; 

Les routes et les sociétés seront complètement détruites au même moment ;

Il y a aura une désorganisation totale du pays. 

Lui aussi comme le second ; il sera détesté et rejeté par la population avec hargne et grincements des dents. 

LE 5ÈME PRÉSIDENT ; 

Un homme très calme et discipliné ; il aura une tache très difficile à regrouper le pays et mettre fin aux foyers des tensions ; il sera aidé et aura beaucoup d’argent pour reconstruire le Kongo qui dirigera avec probité.

La sécurité sera garantie. Pendant son règne, le Kongo sera prospère. 

Il n’y aura plus d’Esclave : Chacun découvrira ses véritables origines qu’il rejoindra immédiatement, librement. 

Quand vous serez libéré, abstenez-vous du vol, car, le responsable du pays, à ce moment-là, sera un chef de terre et du peuple. 

Il sera aussi un chef de l'argent et de guerre, et aussi un chef de la mort et de grincements de dents. 

Dans l'avenir, dans notre pays, surtout dans la contrée de Kongo, personne ne sera esclave. 

A l'époque, nos ancêtres, pour se procurer l'argent et la richesse, se livraient à l'achat des esclaves pour transporter leurs biens aux fins de commerce. 

Avec l'argent gagné, ils se procuraient de transporteurs ou des esclaves. 

Mais, grâce à une Forte Puissance, personne ne restera dans l'esclavage. 

Les esclaves regagneront leur terre d'origine et réintégreront leurs racines. 

L'Esprit-Saint viendra pour libérer les esclaves !

Vous avez compris que le mauvais esprit engendre le rancunier, le rancunier engendre le méchant, le méchant engendre le meurtrier, le meurtrier enfantera la tristesse. 

Par contre, l'Amour engendre la Paix, la Paix génère l'Amitié, l'Amitié entraîne la Joie. 

Mais sachez, comme Je viens de vous le dire que l'homme de mauvaise pensée engendre le mensonge, le mensonge enfante le voleur, le voleur engendre le meurtrier, le meurtrier produit la souffrance, la tristesse, la haine et la fin du monde. 

Ainsi, rechercher l'Amour qui est source de Joie, de Paix et d'Allégresse qui entraîne aussi le Bien-Être de la communauté.

Fin de citation.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 9 octobre 2021

Chaos et corruptions: Zongisa Ye Na Rwanda, le Patriarche Ciakudia demande pardon!

Chaos et corruptions: Zongisa Ye Na Rwanda, le Patriarche Ciakudia demande pardon!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

tshilombo XI.jpg, oct. 2021

Tshilombo Tshintuntu dirige la RDC comme sa chose. Le pantin-marionnette du Rwanda est plus qu'une calamité pour le Congo. Chaos, vols organisées, corruptions généralisées, Tshilombo Tshintuntu est l'ambassadeur plénipotentiaire de l'occupation du Rwanda au Congo. Il a signé ses accords avec le Rwanda que personne ne connait le contenu. Le Grand patriarche Ciakudia demande pardon à Alias Kabila.

tshilombo

C'est un coup de semonce pour Tshilombo Tshintuntu ! Chaos, vols organisés, corruptions généralisées, détournements systémiques, capitulation face à un pays agresseur, envahisseur et receleur des ressources de la RDC par le Rwanda...le fameux fils d'Etienne Tshisekedi est un incapacitaire qui est allé trop loin dans son rôle de collaborationnisme face à un pays bourreau du peuple congolais. Le coup est venu de Londres contre un groupe des frappeurs à la tête du pays ! Tshilombo jette son oncle paternel, le Grand Patriarche Julien Ciakudia dans les bras d'Alias Kabila, qui lui réclame un coup d'Etat, après une demande de pardon après lui avoir traité de tous les noms d'oiseaux.

Le Grand Patriarche Julien Ciakudia, l'oncle paternel de Tshilombo qui se dissocie de son fils et se rapproche d'Alias Kabila est un changement de paradigme politico-politicien. Comment va réagir le collabo Tshilombo ? Honoré Ngbanda dans son testament à la résistance congolaise avait dit que Tshilombo Tshintuntu a été catapulté sur le trône du Congo pour blanchir l'occupation et qu'il faut le plaquer au sol et lui arracher le livret parcellaire du Kongo. Le Grand Patriarche Julien Ciakudia demande pardon à Alias Kabila de l'avoir appelé Rwandais, alors que le vrai Rwandais trône à la tête du Congo.  Tshilombo Tshintuntu a vendu le Congo à Paul Kagamé, le Zongisa Ye Na Rwanda n'était qu'un vil slogan des escrocs patentés. Tshilombo Tshintuntu en signant des accords avec le Rwanda, sans que personne ne sache les contenus, est collaborationniste assumé. 

"La proposition de SARKOZY faite à Joseph KABILA d'exploiter les richesses du Congo ensemble avec le Rwanda sonna, à l'époque, comme une insulte dans la conscience collective congolaise, surtout dans l'opposition politique qui vit en cela une capitulation à l'occupation des troupes rwandaises dans l'Est via leurs sous-traitants (CNDP, M23,...) et la soumission du Gouvernement au pouvoir de Kigali.

Aujourd'hui, Félix TSHISEKEDI dont le parti s'était inscrit en faux contre cette démarche insidieuse de Nicolas SARKOZY, à la recherche de la clémence du peuple rwandais, suite à l'implication française dans le génocide rwandais, s'est laissé convaincre par Emmanuel MACRON sans en aviser le peuple congolais représenté au Parlement, en signant un accord déséquilibré " Winer Loser ", en lieu et place d'un accord Win Win avec Kigali. Chose que celui que nous avons tant méprisé (joseph KABILA) et qualifié de tous les substantifs péjoratifs n'avait jamais cautionné.

Les civilités trop avenantes ainsi que la mise en lumière du trio MACRON-TSHISEKEDI-KAGAME, au sommet de Paris, ont finalement dévoilé ce que nous redoutions : La capitulation de Félix TSHISEKEDI face à la pression d'Emmanuel MACRON de céder à la solution SARKOZY pour bénéficier du pardon du peuple rwandais tant exigé par Paul KAGAME.

La Présidence de la République congolaise dans un flou artistique argue qu'il y aura complémentarité entre les deux sociétés (Congolaise et Rwandaise) qui contrôlent la chaine des valeurs à partir de l’extraction par la société congolaise SAKIMA et le raffinage par la firme rwandaise DITHER SA.

Comment comprendre que la RDC se cantonne dans un rôle d'extraction et cède la transformation et l'exportation au Rwanda?

Toutes les devises, fruits de l'exportation pèseront dans la balance commerciale rwandaise et la RDC n'y verra que du feu.

QUESTION :

Pourquoi est-ce que tous les accords que Félix TSHISEKEDI signe avec le Rwanda sont-ils opaques et ne requièrent-ils jamais le quitus du Parlement ?

RÉPONSE:

Une seule certitude: Ces accords sont désavantageux pour le Congo au même titre que les contrats chinois ainsi que ceux que la RDC avait signé avec Dan GETLER, pour ne citer que ceux-ci.

Le comble de la bêtise, c'est que, d'une part, le bénéficiaire winner de ce deal n'est autre que le tortionnaire du peuple congolais, Paul KAGAME le négationniste des massacres des congolais par ses troupes non invités, et, d'autre part, le perdant qui n'est autre que le pauvre peuple martyrisé du Grand Est en particulier et les congolais en général.

Devons-nous rappeler ici qu'il s'agit d'une énième haute trahison de Félix TSHISEKEDI ? L' histoire jugera ces faits.

Avec ces dirigeants cooptés par les puissances prédatrices et une population affamée réduit à la plus simple expression, il y a lieu de dire que le Congo ne s' en sortira qu'en faisant renaître P.E. LUMUMBA et Mzee KABILA en nous".

Celles et ceux qui placent leurs espoirs en Félix Tshisekedi sans connaître l'homme, je vous laisse découvrir ses défauts que personnellement j'ai énumérés il y a de cela belle lurette:

Avant d'espérer quelque chose de Félix Tshisekedi, il faut commencer par vous faire une idée sur la psychologie du personnage. Les deux ans du pouvoir de Tshisekedi nous ont dévoilé certains de ses grands défauts incurables :

1. Tshisekedi est un tribaliste luba à l'extrême.

2. Tshisekedi est un homme qui fait des promesses qu'il ne tiendra jamais.

3. Tshisekedi est un homme qui aime l'argent, les plaisirs, la vie facile.

4. Tshisekedi est un paresseux qui ne travaille pas ses dossiers.

5. Tshisekedi est un homme qui ne sait pas apprendre pour s'améliorer.

6. Tshisekedi est un homme qui ne sait pas faire la différence entre les amis du Congo et les ennemis du Congo. On peut poursuivre la liste, mais, personnellement, je préfère attirer votre attention surtout sur ce 6ème défaut : un président qui ne sait pas faire la différence entre les amis et les ennemis de son pays est une catastrophe dont les conséquences pourraient affecter plusieurs générations après son règne. On dit qu'il a tellement signé d'engagements à l'étranger au nom du Congo que nous risquons de perdre notre pays.

Boniface Musavuli.

En demandant pardon à Kanambe, c’est un cri du cœur qu’il est entrain de lancer suite à la déception de ce pouvoir de Tshilombo. L’Udps a traitée Kabila de tous les noms, mais la voir aujourd’hui à côté de celui qui était considéré comme monstre, c’est vraiment aberrant et écœurant. En plus le. Rwanda est devenu plus influent à la vie politique, économique et militaire du Kongo sous le régime de Tshilombo ( udps). Qui aurait cru à ça, 3 ans passé?? Je comprends les frustrations de ce monsieur qui a beaucoup œuvré aux côtés de Étienne Tshisekedi.

Jackson Na-Ngwal

Julien Ciakudia demande pardon à Joseph Kabila. Je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer. Tant qu'on y est pourquoi ne pas demander pardon au maréchal Mobutu ??? Parce que Julien Ciakudia et son parti udps, parti  des voleurs, des escrocs, des tribalistes et de la trahison, c'est ce parti qui est à l'origine de la déliquescence de notre pays aujourd'hui. Au lieu de demander pardon à Joseph Kabila, ayez le courage de demander d'abord pardon à Mobutu et à tout le peuple zaïrois pour votre escroquerie. Si vous avez encore un peu de bon sens, c'est à tous les zaïrois et au premier d'entre-eux de l'époque qu'il faut implorer le pardon, car, Joseph Kabila a travaillé pendant dix-huit ans a consolidé le pouvoir de Paul Kagame et Félix Tshilombo a pris le relais pour continuer et parachever le travail de Kabila. Il est dans la continuité, c'est comme un coureur de relais qui passe le bâton et bien Joseph Kabila a passé le bâton à l'Udps. Pourquoi vous ne voulez pas demander pardon au maréchal Mobutu ? Du temps de maréchal Mobutu nous n'avions pas eu autant de morts, des femmes violées. C'est le bilan de celui que vous demandez pardon, Joseph Kabila. Votre haine envers le maréchal Mobutu n'a plus sa raison d'être du moment que la seule référence qui vaille c'est l'époque de Mobutu. Dîtes-moi quel est le bilan de Tshilombo de l'Udps en trois ans du pouvoir ? Rien oups 105 voyages, des multiples détournements de fonds de l'État, le scandale Gisèle Mpela, l'expulsion de ses propres enfants du Congo, la naturalisation de banyamulenges et l'octroi de nos richesses au Rwanda responsable de millions de morts congolais. Demandez d'abord pardon au maréchal Mobutu et au peuple zaïrois devenu congolais.

Willy Losako

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 6 août 2021

Fatwa Anti-Concerts: Koffi Olomide annule son concert de Paris-La Défense Arena!

Fatwa Anti-Concerts:  Koffi Olomide annule son concert de Paris-la Défense Arena!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Koffiolomide.jpg, août 2021

C'est Songa Nzila Ikala l'initiateur de la Fatwa Anti-Concerts devenue internationalement reconnue par tous les Congolais de la diaspora. Cette Fatwa n'a jamais été levée. Par quelle magie Koffi Olomide espérait-il jouer à Paris-Défense Arena ? Les Congolais refusent des concerts dans des salles mythiques parisiennes depuis le régime d'Alias Kabila. Avec ses tribaux, Tshilombo n'est pas mieux.

fb-img-1628185938001

"Mieux vaut celui qui te donne un grillon que celui quitte te promet l'éléphant" avait chanté Antoine Christophe  Agbepa Mumba  dit Koffi Olomidé  dans la chanson à la gloire d'Alias Kabila, pour mieux narguer les Congolais de la diaspora.

Il y a 48 heures, Koffi Olomidé est revenu sur son interpellation patriotique sur Olive Lembe Kisita et les 680.000$ que son mari perçoit chaque fin de mois, à ne rien faire. Koffi Olomide vient de renoncer à son concert de Paris-La Défense prévu le 27 novembre.

Annulé ou non, le concert de Koffi Olomide ne devrait pas avoir lieu. Pour la simple raison, les Congolais de la diaspora ont compris que les concerts des artistes Congolais de Kinshasa étaient pour les endormir à ne plus s'occuper de leur pays, le Congo victime du pillage de tous les prédateurs mondiaux. 

Il y a une omerta sur les crimes contre l'humanité, crimes de génocide, crimes de guerre, crimes de sang commis contre les Congolais sur le sol du Congo. Le Congo brûle le monde regarde ailleurs. 

La Fatwa Anti-Concerts dont l'initiateur est Ikala Songa Nzila n'est pas levée. Le régime tribal, tribaliste et tribalisé de Tshilombo est ambassadeur de l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. Les Congolais n'auront des vrais concerts qu'à la libération du pays. La Fatwa Anti-Concerts est en vigueur. Les trémousseurs doivent être patients. La Libération est pour bientôt. On ne festoie jamais dans une maison en deuil. Avec ses 12 millions de morts Congolais, le Congo est en deuil.  

Koffi Olomide a droit de faire de la politique pour défendre ses idées et convictions. La République démocratique du Congo n'a plus des chanteurs populaires et politisés comme : Franco Lwambo Makiadi, Tabu Ley Rochereau, Papa Wemba, King Kester Emeneya Mutu wa Zamani...tepour faire de la politique doit-être derrière le dinosaure Mobutiste qui a muté en Mammouth Joséphiste: Bahati Lukwebo ? Comment peut-on se permettre de critiquer Tshilombo pour son bilan, alors que Bahati Lukwebo est partenaire de Tshintuntu dans l'union sacrée-sucrée-salée ?

Koffi Olomide s'il veut faire de la politique doit créer son parti. Il ne doit pas passer sa vie à des mea-culpa à chaque fois qu'il ouvre sa bouche. Le bon parti, c'est celui du peuple. Son parti peut s'appeler "Elelo". Très belle chanson pour le peuple congolais. Etre derrière des politicailleurs ventriotes et profito-situationnistes, c'est le comble pour Koffi Olomidé, qui est déjà leader. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 18 avril 2021

RDC: "Momo" Modeste Mutinga, le dinosaure du gouvernement Titanic Sama Lukombe!

RDC: "Momo" Modeste Mutinga, le dinosaure du gouvernement Titanic Sama Lukombe!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

00masoko-11.jpg, avr. 2021

Où va le Congo ? L'amnésie est-elle générale et généralisée ? Quelle nouveauté dans le gouvernement Titanic de Sama Lukombo. Mais "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi , 74 ans, est-il un nouveau ? Nommé à la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM), il étouffa les libertés. Nommé Rapporteur au Sénat, il fît la Loi des anciens chefs d'Etat: Tshilombo a 2 millions $/mois, Alias Kabila 680 mille$/mois.

freddy-mulongo-momo-modeste-mutinga-1

Avec plus de 700 partis politiques et 25 regroupements politiques, la RDC ne s'en sortira pas. Il faut changer la donne. Des partis politiques oui mais pas une foultitude. 3 ou 4 grands ensembles politiques sont suffisants. La politique étant devenue un business, conséquence ? Des dinosaures et Mammouths politiques ont du mal à raccrocher. Pour se servir, ils doivent être au gouvernement. Nulle part au monde, un pays n'a eu droit à un gouvernement de 700 ministres. "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi participe avec d'autres à l'enterrement de la RDC, comme Etat-Nation !

Pourquoi "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi , 74 ans, fossoyeur de la République et manipulateur impénitent, est-il le dinosaure Joséphiste patenté, nommé aux Affaires sociales dans le gouvernement Titanic Sama Lukombe ? Des handicapés, enfants de rue, personnes invulnérables...risquent d'en pâtir avec un corrompu sataniste à la tête de ce ministère ! Des naïfs parlent de la nouveauté dans ce gouvernement Titanic , qui est déjà menacé par des députés révolutionnaires dans son  investiture ? "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est un ennemi de la République. Il est un politicailleur ventriote qui ne vit que de son ventre. Ce sataniste et obscurantiste assumé est corrompu jusqu'à la moelle épinière. Quoiqu’il en soit, Alias Kabila qu'il a servi durant 18 ans, n’a jamais gagné les élections au Congo. Modeste Mutinga est l’un des fossoyeurs  de la III ème République. 

freddy-mulongo-momo

Février 2006, à l'institut Congolais de l'Audiovisuel (ICA) dans l'enceinte de la RTNC lors de la formation financée par l'Ambassade de France sur le traitement impartial de l'information en période électorale par notre aîné Jean-Karim Fall +de RFI pour les médias congolais. Freddy Mulongo, Réveil FM et président des radios au Congo (1er à gauche), "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi (4è), Président de la HAM, avec sa main dans sa poche?

L'élection présidentielle aura lieu le 30 juillet 2006. Pour avoir muselé des journalistes, bâillonné des médias et opposants, la Belgique a décerné à "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi  une médaille de commandeur du Roi Albert II. La Belgique a placé Alias Kabila à la tête du Congo. Deux institutions d'appui à la démocratie l'ont aidé: la CEI, avec l'abbé Apollinaire Malu Malu et la HAM avec "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi.  
 

Fourbe, roublard, requin et mangeur à tous les râteliers, "Momo" Modeste  Mutinga Mutuishayi est un dangereux personnage pour la République. 

Après le dialogue intercongolais  de Sun-City, avec l'installation du gouvernement 1+4=0, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a été nommé,  par Alias Kabila,  à la présidence de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM). De 2002 à 2007, le salopiot a dirigé cette institution d'appui à la démocratie en autocrate. La HAM avec "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi fut un étouffoir des libertés. Il musela des journalistes,  en bâillonnant  des médias et acteurs politiques de l'opposition.

Contre espèces sonnantes et trébuchantes,  encouragé par Louis Michel et le gouvernement belge, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi priva la RDC, d'un débat démocratique inscrit dans la Constitution de la Transition, qui devrait opposer Jean-Pierre Bemba et Alias Kabila , les deux candidats arrivés en lice, lors de l'élection Louis Michel 2006. Les Congolais n'ont jamais eu droit à un débat entre deux candidats à la présidentielle pour faire son choix. Après l'élection frauduleux d'Alias Kabila, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi  a été nommé comme Rapporteur au Sénat, par Alias Kabila. L'individu a été récompensé pour avoir muselé des journalistes, bâillonné des médias et opposants. 

freddy-mulongo-modeste-mutinga-momo-1

Modeste Mutinga Mutuishayi qui par son autoritarisme désabusé avait transformé la Haute Autorité des Médias (HAM) en étouffoir des libertés contre des journalistes, médias et acteurs politiques de l'opposition à son médaille de l'Ordre Couronne par Sa Majesté le roi Albert II de Belgique.

Créée de toute pièce par ses maîtres coloniaux et colonialistes, la "Congolité", un terme chipé chez nos frères Ivoiriens sur l’ivoirité, en l’important dans le débat présidentiel pour faire passer la pupille aux Congolais sur l’hypothétique  Congolité de « Joseph KABILA » que ses origines ne plus à prouver, fut l'arme de destruction massive que le pitbull Modeste Mutinga Mutuishayi appliqua contre le peuple congolais en mordant sur la liberté de presse et d'expression au Congo. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, Modeste Mutinga Mutuishayi priva 65 millions de Congolais d'un débat démocratique inscrit dans la Constitution de la Transition entre les deux candidats arrivés en lice du premier tour, en occurrence Joseph Kabila-Jean-Pierre Bemba.

Après les élections comme une grenouille qui saute d'un nénuphar à un autre, Modeste Mutinga Mutuishayi, sauta de la Haute Autorité des Médias (HAM) au Sénat, il devint Rapporteur pour le compte de l'AMP de Joseph Kabila. On comprend aujourd'hui, pourquoi les néocoloniaux jouissent de l'impunité au Congo.

Les Congolais sont des amnésiques. Le porte drapeau d’une dictature caractérisée par le musellement de la presse, l’enfermement des journalistes et le mépris journalistique, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi , en juin 2005 ordonna  à l’ANR, la Gestapo , d’aller saccager et saisir les matériels  de tous les médias à Kinshasa , qui diffusaient en direct la manifestation organisée par UDPS  et Christian Badibangi, qui avait pour slogan, tout s’arrête le 30 juin 2005 à minuit (la transition) ! 

Propriétaire du journal le Poltentiel, "Momo" Modeste Mutinga, sénateur pour l'AMP, parti-Etat  Joséphiste dans l’âme mais continuait à signer « ses articles » dans son journal, qui par déclinaison était devenu véritablement une  caisse de résonance du pouvoir en place par conséquent, "la voix de son Maître".  Il est à noter aussi que ces fameux articles viendraient d’un nègre de service qui assiste sa plume hésitante et médiocre.

Les Congolais sont des amnésiques. La loi des anciens chefs d'Etat qui octroi à Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , voleur de destin du peuple congolais 2 .070.000$ par mois et Alias Kabila 680.000$ par mois, n'est-ce pas la loi Mutinga ? 

Nommé par Alias Kabila comme Rapporteur au Sénat, après sa présidence calamiteuse de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) devenue "Étouffoir des libertés", "Momo" Modeste Mutinga dans ses fourberies et roublardises légendaires a concocté une loi pour rendre l'ascenseur à son bienfaiteur. Alias Kabila a 680 000 dollars par mois de "pension spéciale" et "autres avantages et il jouit d'une impunité pénale hors paire.

 LUCHA  @luchaRDC. 4 mars 2019 680.000 $ c’est 8.500 fois le salaire mensuel d’un policier Congolais... quand il lui arrive d’être payé. Pour Joseph Kabila, ce n’est qu’un petit bonus de fin du mois... pour services rendus à la Nation (massacres, viols, pillages, détournements, humiliations, impunité). #RDC

Image

 ECiDé RDC @ECiDeRDC. 5 mars 2019. Ca fait sûrement parti du “deal”.

 Gaylord Diasivi @DiasiviGaylord 5 mars 2019. C'est honteux pour notre pays, finalement être président de la République dans ce pays est comme si on devient un dieu. Un pays pauvre qui récompense gracieusement ces dirigeants. Kabila est franchement l'homme le plus chanceux du monde.

 Bambino Mutale @Mutsbambino 6 mars 2019. How foolish are we! Current U.S. President Donald Trump makes $400,000 a year in salary, according to Title 3 of the U.S. Code, with an additional expense allowance of $50,000. That yearly salary became official in January of 2001, Bush Obama made the same.

 Nzembe Fabrice @NzembeF 5 mars 2019. C'est révoltant mes frères nous ne sommes pas des dupes qu'est ce qu'il a fait et qu'avons -nous fait pour vivre des choses pareilles? jusqu'a aujourd'hui je sens l'odeur de la continuité de la kabilie en forme et en fond dans la gestion du nouveau président trop c'est trop. 

C'est très grave de parler d'un gouvernement des guerriers, alors qu'il est voué à l'échec.  Plus qu'un fossoyeur "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est un ennemi de la République. 

Grande consolation pour nous, dans 100 ans, en République démocratique du Congo, on parlera encore et toujours de Kimpa Vita, Mvulunsi  Kimbangu et Patrice Emery Lumumba.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 22 mars 2021

RDC: Abolir la loi "Momo" Modeste Mutinga qui donne 2 millions/mois à Tshilombo !

RDC: Abolir la loi "Momo" Modeste Mutinga qui donne 2 millions/mois à Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Momo Modeste Mutinga 1.jpg, mar. 2021

Il ne suffit pas d'avoir les manettes du pouvoir. La question est comment exerce-t-on le pouvoir ? Dans ses fourberies et roublardises, "Momo" Modeste Mutinga a conctocté une loi d'enrichissement et d'impunité à Alias Kabila. Le combe est que Tshilombo, le salopiaud du "Peuple d'Abord" n'a jamais remis en cause la fameuse loi des anciens chefs d'Etat. Il gagne 2 millions par mois.

freddy-mulongo-momo-modeste-mutinga-1

Primacuria-Néo-esclavagiste, corrompu jusqu'à la moelle épinière, occultiste patenté, mafieux et mangeur à tous les râteliers "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est requin, fourbe et roublard. Après avoir travaillé pour Alias Kabila, voilà "Momo" Modeste Mutinga aux cotés de Tshilombo , comme conseiller occulte. Son torchon de loi pour les anciens chefs d'Etat est un prime à la mafia. Un ancien chef d'Etat à tout pour lui et rien pour le peuple. Un ancien chef d'Etat n'a même pas droit de répondre de ses crimes. Avec son esprit corrompu, tordu, "Momo" Modeste Mutinga préconise même une impunité hors norme, car la justice nationale est au dessus de celle internationale.  "Momo" Modeste Mutinga, le sataniste de la primacuria est un ennemi du Congo. Il a volé pour son ventre. Nous osons croire qu'il gardera toute la fortune amassée avec Alias Kabila. Ce Libumucrate girouette oeuvre maintenant aux côtés de Tshilombo, son frère de tribu.

Votée 6 mois avant les élections de 2018, la  loi  "Momo" Modeste Mutinga est une blanchisserie et prime contre l'impunité pour Alias Kabila. Le barbu de Kingakati bénéficie des émoluments de 680 000 dollars par moi à vie ! Alias Kabila  bénéficie des plusieurs sécurités - pénale - physique et financière qu'aucun autre Congolais n'a bénéficié. Combien coûte la retraite du président Français, Américains, Chinois ? Même la Chancelière Allemande n'arrive pas à cette somme. Alias Kabila a 680 mille dollars par mois et à vie, alors que le Congolais vit avec -1 par jour. Et Tshilombo, président nommé, Monsieur 15% reçoit 2 millions d'émoluments par mois, puis qu'Alias Kabila  ne perçoit que 1/3 de celui qu'il a catapulté sur le trône du Congo. 

Les Sénateurs godillots et corrompus comme "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui ont voté les articles de loi scélérate n'ont que faire des intérêts du peuple congolais. C'est la première loi à abolir à la "Libération". Chaque Président de la République de la RDC devra répondre de ses actes pendant son mandat.

LOI N°18/021 DU 26 JUILLET 2018 PORTANT STATUT DES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE ELUS ET FIXANT LES AVANTAGES ACCORDES AUX ANCIENS CHEFS DE CORPS CONSTITUES EXPOSE DES MOTIFS

Depuis son accession à l’indépendance le 30 juin 1960, en dépit de son aspiration démocratique, la République Démocratique du Congo n’a
jamais expérimenté l’alternance démocratique.
Cette aspiration est souvent entravée par des crises politiques et rébellions à répétition. De manière générale, ces crises tirent leur origine dans l’insécurité éprouvée par des anciens animateurs des institutions et de corps constitués de la République.
C’est pourquoi, par la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée à ce jour, le peuple congolais, toujours épris de l’idéal démocratique, s’est engagé dans un projet de société démocratique assis notamment sur les fondements ci-après:
(i) la dévolution du pouvoir par la voie des urnes dans le respect de la Constitution ;
(ii) l’élection du Président de la République au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois;
(iii) la prohibition aussi bien de la conquête et de la conservation du pouvoir par la force que du renversement de tout régime
constitutionnel.


Dans la même perspective, l’article 104 alinéa 7 de la Constitution fixe le sort des anciens Présidents de la République élus.
Cependant, force est de constater à ce jour que ces mécanismes s’avèrent insuffisants pour garantir l’alternance démocratique, ainsi que la stabilité et la pérennité des institutions de la République pour la consolidation de la démocratie.
À cet égard, outre le fait que, sur pied des articles 70, 104 alinéa 7et 122 points 6 et 14 de la Constitution, la présente loi fixe le statut des anciens Présidents de la République élus, elle entend consolider la démocratie, en l’occurrence par le mécanisme de l’alternance démocratique. Elle détermine également les droits et devoirs reconnus aux anciens chefs de Corps constitués, compte tenu de l’importance du rôle qu’ils jouent au sein de l’appareil de l’Etat et de leur grande influence sur la vie politique nationale.


En effet, la République est un tout composé de plusieurs institutions fonctionnant en synergie. Par conséquent, toute démarche tendant à
marginaliser certaines institutions ne saurait contribuer à atteindre l’idéal démocratique auquel le peuple congolais aspire tant depuis l’accession de la République démocratique du Congo à la souveraineté internationale.Contenant vingt-quatre articles, la présente loi est subdivisée en cinq chapitres ainsi intitulés :

Chapitre 1er: Des dispositions générales;
Chapitre II :: Des droits et des devoirs des anciens Présidents de la République élus;
Chapitre III : Des avantages et devoirs reconnus aux anciens Présidents des deux Chambres du Parlement;
Chapitre IV: Des avantages et devoirs reconnus aux anciens Premiers Ministres, anciens Présidents du Conseil Supérieur de la Magistrature, anciens Procureurs généraux près la Cour constitutionnelle, anciens Premiers Présidents de la Cour suprême de justice, de la Cour de
cassation, du Conseil d’Etat, de la Haute Cour militaire, anciens Procureurs généraux de la République, Procureurs généraux et Auditeurs
généraux près ces juridictions, anciens Présidents du Conseil Economique et Social, de la Commission Électorale Nationale Indépendante, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, anciens Chefs d’Etat-major général des Forces Armées et des anciens Commissaires généraux de la Police Nationale Congolaise, anciens Administrateurs généraux de l’Agence Nationale de Renseignements et Anciens Directeurs généraux de  Migration et aux anciens Chefs d’Etat-major des Forces terrestre, aérienne et navale ;

Chapitre V: Des dispositions finales.
,
Telle est l’économie de la présente loi,

LOI

L’Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré;
L’Assemblée nationale a statué définitivement;
Le Président de la République promulgue la Loi dont la teneur suit:

CHAPITRE 1er : DES DISPOSITIONS GENERALES
Article 1er
La présente loi fixe le statut des anciens Présidents de la République élus. Elle détermine les règles spécifiques concernant leurs droits et devoirs, le régime de leurs incompatibilités, leur statut pénal ainsi que les avantages leur reconnus.
Elle détermine également les avantages et devoirs accordés aux anciens Chefs de Corps constitués.

Article 2
Au sens de la présente loi, on entend par :
1. ancien Président de la République élu: tout citoyen congolais qui a accédé par élection aux fonctions de Président de la République, les a
exercées et les a aquittées conformément à la Constitution;
2. anciens Chefs de Corps constitués: anciens Présidents de l’Assemblée nationale, anciens Présidents du Sénat, anciens Premiers
Ministres, anciens Présidents du Conseil Supérieur de la Magistrature, anciens Procureurs  généraux près la Cour constitutionnelle, anciens
Premiers Présidents de la Cour suprême de justice, de la Cour de cassation, du Conseil d’Etat, de la Haute Cour militaire, anciens Procureurs généraux de la République, Procureurs généraux et Auditeurs généraux prés ces juridictions, anciens Présidents du Conseil Economique et Social, de la Commission Électorale Nationale Indépendante, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, anciens Chefs d’Etat-major général des Forces Armées et des anciens Commissaires généraux de la Police Nationale Congolaise, anciens Administrateurs généraux de l’Agence Nationale de Renseignements et Anciens Directeurs généraux de Migration et aux anciens Chefs d’Etat-major des Forces terrestre, aérienne et navale ;
3. sécurité: ensemble de mesures et de dispositions spécifiques assurant la protection de la personne des anciens Présidents de la
République élus, de leurs familles et de leurs patrimoines et des anciens Chefs de Corps constitués;
4. secret d’Etat: toute information portant sur des affaires, des dossiers ou des documents de l’Etat, réputée confidentielle dont la
divulgation porterait préjudice à la sécurité de l’Etat.

CHAPITRE Il : DES DROITS ET DEVOIRS DES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE ÉLUS

Section 1ère : Des droits

Article 3
Tout ancien Président de la République élu jouit des droits spécifiques ci-après:
1. droit à des mesures et à des dispositions particulières en matière de sécurité pour la protection de sa personne, de sa famille et de ses biens;
2. droit à l’honneur, à la dignité et à la considération dus à tout ancien Président de la République élu;
3. droit à la protection sociale de l’Etat dans les cas et les conditions définis par la présente loi ;
4. droit de porter le titre de « Président de la République honoraire» ;
5. droit aux avantages spécifiques tels que définis par la présente loi.
Un décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres détermine les conditions dans lesquelles des honneurs officiels peuvent être rendus à un ancien Président de la République élu.

Section 2 : Des devoirs

Article 4
Tout ancien Président de la République élu est soumis aux devoirs incombant à tout citoyen en vertu de la Constitution, en particulier
les articles 62 à 67, sauf ceux auxquels il est expressément astreint ou soustrait par la loi.
Aucune soustraction. ni exonération aux devoirs prévus par la Constitution et par la loi ne peut être accordée au préjudice des intérêts de l’Etat congolais, de ses institutions ou de son peuple.
..
Article 5

Tout ancien Président de la République élu est soumis à une obligation générale de réserve, de dignité, de patriotisme et de loyauté envers l’Etat.
L’obligation de réserve implique notamment l’interdiction formelle de divulguer ou de révéler des secrets d’Etat ou des informations qui, en
raison de leur nature et/ou de leurs conséquences, ne peuvent être connues que des seules autorités nationales.
L’obligation de dignité consiste à adopter un comportement ou des attitudes qui ne violent pas la loi, ni ne portent atteinte à l’ordre public et aux bonnes mœurs.
L’obligation de patriotisme et de loyauté envers l’Etat implique une disponibilité permanente à faire montre d’une fidélité sans faille envers la Nation, le peuple congolais et les Institutions de l’Etat.

Section 3 : Des incompatibilités et du statut pénal
Paragraphe 1er : Des incompatibilités

Article 6
En sa qualité de sénateur à vie, tout ancien Président de la République élu est soumis à toutes les incompatibilités prévues par l’article 108 de la Constitution.
Toutefois, il peut exercer des fonctions rémunérées conférées par un organisme international dont la République Démocratique du Congo est
membre.

Paragraphe 2 : Du statut pénal

Article 7

Tout ancien Président de la République élu jouit de l’immunité des poursuites pénales pour les actes posés dans l’exercice de ses
fonctions.

Article 8

Pour les actes posés en dehors de l’exercice de ses fonctions, les poursuites contre tout ancien Président de la République élu sont
soumises au vote à la majorité des deux tiers des membres des deux Chambres du Parlement réunies en Congrès suivant la procédure prévue
par son Règlement intérieur.
Aucun fait nouveau ne peut être retenu à charge de l’ancien Président de la République élu.

Article 9

En matière de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité commis par tout ancien Président de la République élu, les juridictions nationales ont priorité sur toute juridiction internationale ou étrangère.

Section 4 : Des avantages

Article 10
Les avantages accordés à tout ancien Président de la République élu comprennent :
1. la pension spéciale ;
2. l’allocation annuelle pour services rendus ;
3. les soins de santé, la rente de survie et la rente d’orphelin;
4. les avantages complémentaires.

Paragraphe 1er : De la pension spéciale

Article 11

Tout ancien Président de la République élu bénéficie mensuellementd’une pension Spéciale.
Le montant de la pension spéciale est déterminé annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de finances, sur proposition du
Gouvernement. Elle ne se cumule avec aucune autre pension à charge du Trésor public.

Article 12

Le droit à la pension spéciale prend effet à l’installation effective du ‘ nouveau Président de la République élu.

Paragraphe 2 : De l’allocation annuelle pour services rendus.


Article 13

Tout ancien Président de la République élu bénéficie d’une allocation annuelle pour services rendus.
Le montant de l’allocation annuelle pour services rendus est déterminé par le Parlement lors du vote de la loi de finances sur proposition du Gouvernement.

Article 14

Le droit à l’allocation annuelle pour services rendus prend effet à l’installation effective du nouveau Président de la République élu.

Paragraphe 3: Des soins de santé, de la rente de survie et de la rente d’orphelin

Article 15

Tout ancien Président de la République élu bénéficie, pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs, des soins de santé à charge du
Trésor public, au pays ou éventuellement à l’étranger.
En cas de décès d’un ancien Président de la République élu, les soins de santé sont acquis au conjoint survivant non remarié et à ses orphelins mineurs.
Cette obligation peut être acquittée au moyen d’une assurance-maladie souscrite au profit des intéressés.

Article 16

En cas de décès d’un ancien Président de la République élu, son conjoint survivant non remarié et ses enfants mineurs bénéficient
respectivement d’une rente de survie et d’une rente d’orphelin.
Le montant de la rente de survie et celui de la rente d’orphelin sont déterminés annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de
finances, sur proposition du Gouvernement. La rente de survie et la rente d’orphelin sont dues mensuellement.

Article 17

Le conjoint survivant non remarié et les orphelins de moins de vingt-cinq ans encore aux études bénéficient, au décès d’un ancien Président de la République élu, d’une allocation forfaitaire dont le montant et les modalités de payement sont fixés par décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres.

Paragraphe 4 : Des avantages complémentaires

Article 18

Tout ancien Président de la République élu bénéficie des avantages complémentaires ci-après :
1. une habitation décente fournie par l’Etat ou une indemnité de logement ;
2. un passeport diplomatique pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs;
3. un titre de voyage en business class pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs ;
4. cinq Véhicules pour la fonction et pour usage domestique, après cinq ans deux fois renouvelables;
5. un service de sécurité doté de moyens logistiques conséquents comprenant au moins deux gardes du corps, trois éléments de sa suite
et une section chargée de la garde de sa résidence;
6.      un personnel domestique dont le nombre ne peut dépasser dix personnes ;
7. des locaux faisant office de bureaux pour lui-même et pour son secrétariat dont le nombre ne peut dépasser six personnes ;
8. une dotation mensuelle en carburant;
9. une indemnité mensuelle pour les frais de consommation d’eau, d’électricité et de téléphone.
Les modalités .d’exécution des dispositions de l’alinéa précédent sont fixées par décret du Premier ministre délibéré en Conseil des
ministres.

CHAPITRE III : DES AVANTAGES ET DEVOIRS RECONNUS AUX ANCIENS
PRÉSIDENTS DES DEUX CHAMBRES DU PARLEMENT

Article 19
Sans préjudice des dispositions des Règlements intérieurs des deux Chambres du Parlement, il est reconnu à tout ancien Président de
l’Assemblée nationale ou du Sénat, les avantages ci-après:
1. une indemnité mensuelle;
2. une indemnité de logement ;
3. une garde sécuritaire de six policiers;
4. un passeport diplomatique pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs;
5. un titre de voyage par an, en business class, sur le réseau international, pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs ;
6. des soins de santé à charge du Trésor public pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs, au pays ou éventuellement à l’étranger;
7. deux véhicules après cinq ans, une fois renouvelable.
« Le montant des avantages indiqués à l’alinéa précédent est déterminé annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de
finances, sur proposition du Gouvernement.

Article 20
Les avantages énumérés à l’article 19 sont dus à la cessation effective des fonctions. Ils ne sont pas dus en cas de décès ou de condamnation irrévocable à une peine de servitude pénale principale pour infraction intentionnelle.

CHAPITRE IV : DES AVANTAGES ET DEVOIRS RECONNUS AUX ANCIENS PREMIERS MINISTRES, ANCIENS PRÉSIDENTS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE, ANCIENS PROCUREURS -GÉNÉRAUX PRÈS LA COUR CONSTITUTIONNELLE, ANCIENS PREMIERS PRÉSIDENTS DE LA COUR SUPRÊME DE JUSTICE, DE LA COUR DE CASSATION, DU CONSEIL D’ETAT, DE LA HAUTE COUR MILITAIRE, ANCIENS PROCUREURS GÉNÉRAUX DE LA RÉPUBLIQUE, PROCUREURS GÉNÉRAUX ET AUDITEURS GÉNÉRAUX PRES CES JURIDICTIONS, ANCIENS PRÉSIDENTS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL, DE LA COMMISSION ÉLECTORALE NATIONALE INDÉPENDANTE, .DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA
COMMUNICATION ET DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME, ANCIENS CHEFS D’ETAT•MAJOR GÉNÉRAL DES FORCES ARMÉES ET ANCIENS COMMISSAIRES GÉNÉRAUX DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE, ANCIENS
ADMINISTRATEURS GENERAUX DE L’AGENCE NATIONALE DE RENSEIGNEMENTS ET ANCIENS DIRECTEURS GÉNÉRAUX DE MIGRATION ET AUX ANCIENS CHEFS D’ETAT MAJOR DES FORCES TERRESTRE, AÉRIENNE ET NAVALE.

Article 21
Sans préjudice des textes particuliers qui régissent les Corps constitués autres que les anciens Présidents des deux Chambres du Parlement, il est reconnu des avantages et devoirs aux anciens Chefs de Corps constitués.
Les avantages leur accordés ne sont pas dus sur toute période pendant laquelle Ils exercent une quelconque fonction publique, sauf la
fonction d’enseignant.
Ils ne font pas non plus l’objet de cumul lorsque ces anciens Chefs
de Corps constitués ont exercé plusieurs fonctions qui y donnent
droit, la fonction dont les droits et avantages sont les plus élevés
devant être préférée.

Article 22
Les dispositions des articles 4 et 5 du Chapitre Il de la présente loi s’appliquent mutatis mutandis aux anciens Chefs de Corps
constitués visés par les chapitre; III et IV ci-dessus. ‘
Dans un délai de trois mois à dater de la publication de la présente loi au Journal officiel, un décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres détermine les avantages et devoirs visés à l’article 21 de la présente loi, précise les conditions de jouissance et les causes d’exclusion, et en fixe les modalités d’application.

CHAPITRE V : DES DISPOSITIONS FINALES

Article 23
Les droits et avantages mentionnés dans la présente loi n’ont pas d’effet rétroactif.

Article 24
La présente loi entre en vigueur trente jours après sa publication au Journal officiel.


Fait à Kinshasa, le 26 Juillet:2018
Joseph KABILA KABANGE

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 7 mars 2021

RDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

RDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Où sont passés des troubadours Bena Mpuka, Tribalo-Ethniques et Wewacrates qui ont joué aux thuriféraires de Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi, peendant les deux semaines d'absence d'Alias Kabila du Congo ? Ils ont dit qu'il est parti en exil...Alias Kabila est revenu à Lubumbasi. Les Bena Mpuka sont devenus des aphones. La Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus !

alias-kabila-3

Le deal entre Alias Kabila et Tshilombo, pour faire bénéficier ce dernier d'une nomination électorale, est toujours en vigueur. C'est le plus court exil au monde. Alias Kabila a été en exil de deux semaines, d'après les thuriféraires écervelés de l'Udps. Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et  Wewacrates ont excellé dans des histoires à dormir debout. Les fanatiques de Tshilombo sont des bonimenteurs, comme lui-même est un fieffé menteur. 

Le chauve et troubadour des Etats-Unis a même inventé qu'Alias Kabila était interrogé à Riad par des officiers américains. Vendredi 5 mars,  Alias  Kabila, est rentré à Lubumbashi après un court séjour à l’étranger. L'autorité morale du Front commun pour le Congo est rentré au pays à bord d’un jet privé.

Une fois sur le tarmac de la Loano, il a pris le volant de sa jeep Toyota direction sa ferme de Kashimata à proximité de Lubumbashi. Le retour d'Alias Kabila met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux sur un probable exil pour des raisons politiques. Alias Kabila est-il le pire cauchemar des Tshilombo, Bena Mpuka, Tribalo-Ethnique et Talibans ? Des agités sulfureux comme Jean-Claude Mubenga, Zacharie Bababaswe,  Muyambo ...avaient jubilé du départ en exile d'Alias Kabila, se sont-ils confondus eux-mêmes ?  Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Udps, parti familial des faussaires et checkuleurs n'avait-il pas  juré que si  Alias Kabila rentrait au pays, qu'on le traite de menteur? 

JOSEPH KABILA DE RETOUR À LUBUMBASHI © LE CONGO EST A NOUS

Coup de massue, la Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus. Les trufiréraires, écervelés, Djaleloïstes et autres Mbambula fanatiques ont disparus des ondes. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de MediapartRDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

alias-kabila-3

Le deal entre Alias Kabila et Tshilombo, pour faire bénéficier ce dernier d'une nomination électorale, est toujours en vigueur. C'est le plus court exil au monde. Alias Kabila a été en exil de deux semaines, d'après les thuriféraires écervelés de l'Udps. Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et  Wewacrates ont excellé dans des histoires à dormir debout. Les fanatiques de Tshilombo sont des bonimenteurs, comme lui-même est un fieffé menteur. 

Le chauve et troubadour des Etats-Unis a même inventé qu'Alias Kabila était interrogé à Riad par des officiers américains. Vendredi 5 mars,  Alias  Kabila, est rentré à Lubumbashi après un court séjour à l’étranger. L'autorité morale du Front commun pour le Congo est rentré au pays à bord d’un jet privé.

Une fois sur le tarmac de la Loano, il a pris le volant de sa jeep Toyota direction sa ferme de Kashimata à proximité de Lubumbashi. Le retour d'Alias Kabila met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux sur un probable exil pour des raisons politiques. Alias Kabila est-il le pire cauchemar des Tshilombo, Bena Mpuka, Tribalo-Ethnique et Talibans ? Des agités sulfureux comme Jean-Claude Mubenga, Zacharie Bababaswe,  Muyambo ...avaient jubilé du départ en exile d'Alias Kabila, se sont-ils confondus eux-mêmes ?  Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Udps, parti familial des faussaires et checkuleurs n'avait-il pas  juré que si  Alias Kabila rentrait au pays, qu'on le traite de menteur? 

JOSEPH KABILA DE RETOUR À LUBUMBASHI © LE CONGO EST A NOUS

Coup de massue, la Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus. Les trufiréraires, écervelés, Djaleloïstes et autres Mbambula fanatiques ont disparus des ondes. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 28 janvier 2021

RDC : Haute-Cour girouette et inféodée au régime d'imposture de Tshilombo!

RDC : Haute-Cour girouette et inféodée au régime d'imposture de Tshilombo!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Hauts-Magistrats.jpg, janv. 2021








Justice indépendante est l'un des quatre piliers de la démocratie. En République démocratique du Congo, la justice est inféodée au régime en place. Les magistrats jouent au yoyo avec des textes de lois pour justifier des décisions politiques alambiquées. La Haute-Cour qui avait justifié le glissement d'Alias Kabila en 2016, c'est la même qui sert Tshilombo. Un bureau d'âge peut destituer un PM.

freddy-mulongo-hauts-magistrats

 Aux ordres de politiques, des Hauts-Magistrats Congolais, souvent corrompus et inconscients de la République, tordent des textes juridiques pour plaire à chaque régime d'imposture et d'usurpation au Congo. Tshilombo est un président nommé. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. L'imposteur et usurpateur fait main basse sur la justice congolaise. Ils nomment ses juges tribaux, tribalistes et tribalisés. Tshilombo fait du Alias Kabila sans ce dernier. La justice congolaise est inféodée. Elle n'est justice que de nom. Elle joue au yoyo avec des lois pour accompagner la dictature au Congo.

En 2016 : Arrêt Haute Cour : "Kabila reste au pouvoir jusqu’à l’organisation des nouvelles élections " ! Tshilombo et ses Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewacrates et Extrémistes de l'Udps avaient crié au scandale. Alias Kabila a glissé de deux ans. L'Upds et le régime d'imposture d'Alias Kabila sont allés à Ibiza, Vénise, Paris, Bruxelles pour des rencontres secrètes. Le chef de délégation de l'Udps n'était autre que Me Mukendi, qui voyageait avec un passeport de l'ANR. C'est comme ça que Tshilombo a été choisi comme vrai dauphin d'Alias Kabila. Entre temps, avec le glissement d'Alias Kabila, des Congolais sont morts. 

En  2020: Arrêt Haute Cour : "le bureau d’âge de l'Assemblée nationale peut démettre le gouvernement et en installer un autre" l’installer" ! Les Bena Mpuka, Talibans , Tribalo-Ethniques , Wewacrates et Extrémistes Udpsiens applaudissent ! 

Au fait, en RDC la loi est faite à la tête du client. Le régime Tshilombo est un monstre qui crache du feu. La liberté d'expression est foulé aux pieds. Pour avoir dit "Akolia Mbuma", Barnabé Milinganyo Wimana, président national du Rassemblement des leaders congolais, est condamné à 3 ans de servitude pénale, 2 millions des Francs Congolais et 10.000 dollars de dommages-intérêts. La Cour tribale, rien que les juges Kasaïens , l'ont jugé nuitamment en flagrance avant de le condamner. Tshilombo est sorti de la cuisse de Jupiter. Alors que tout le monde le connait comme un ancien pizzaïolo à Bruxelles. Individu qui écumait tous les Nganda de Matongé- Ixelles. Le Fakwa et grand voleur de destin du peuple congolais ne peut être objet des critiques, puisque l'imposteur, usurpateur, traître et collabo a été catapulté sur le trône du Congo.

A Réveil FM International, nous n'avons soutenu le pasteur Daniel Ngoy Mulunda. Faut-il le juger pour des propos sécessionniste alors que ni Azarias Ruberwa ni Moïse Nyarungabo n'ont jamais été arrêtés pour des propos menaçant contre la République pour Minembwe ? Faut-il cautionner que le pasteur Daniel Ngoy Mulunda ait été condamné nuitamment à trois ans de prison ferme, sans la présence de ses avocats ? Le verdict  de la condamnation de Daniel Ngoy Mulunda, ancien président de la CENI, a été rendu le mardi 26 janvier, tard dans la soirée, en l’absence des avocats de l’accusé. Sa condamnation est assorti au paiement d’une amende de 500 000 franc congolais pour « incitation à la haine tribale, propagation de faux bruits et atteinte à la sûreté intérieure de l’État ». Même en Afghanistan, on ne condamne pas les gens tard dans la nuit sans avocats. Vous parlez d'un Etat de droit avec Tshilombo ? 

La situation de RDC est déplorable. C'est comme si Al Capone ou les Daltons, des  bandits de grand chemin, s'occupaient de la justice et faisaient des lois pour que des Américains se conforment. La justice du Checkuleur et Faussaire Tshilombo a ses limites.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 5 décembre 2020

RDC: AngwalimaSalt va déboulonner, dissoudre et anéantir Alias Kabila, son allié!

RDC: AngwalimaSalt va déboulonner, dissoudre et anéantir Alias Kabila, son allié!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Angwalima Faussaire.jpg, déc. 2020



Les "Mbuma" vont se manger. Les "Mbuma" vont parler. Après avoir enfariné le peuple congolais avec son fameux deal, Tshilombo , Monsieur 15% est bénéficiaire d'une nomination électorale. Président de fait puisque non élu, putschiste, imposteur et usurpateur, Tshilombo n'est pas légitime. Le dealer se comporte en dictateur, il veut déboulonner Alias Kabila qui l'a nommé.

fb-img-1607098597144

Combat de deux coqs enfarineurs ? Tshilombo et Alias Kabila sont deux chiffonniers, ils se battent pour leur accord mafieux, pas pour le peuple congolais qui broie du noir. Nommé, Tshilombo est peut-être président de fait, il n'est pas légitime. Etre président de fait, veut-il dire être légitime ?  Non ! La légitimité vient du peuple souverain, pas d'un accord secret signé nuitamment dans l'obscurité et de manière satanique sur le dos du peuple. Après consultations alambiquées et folkloriques, compilation élastique et bidon...Tshilombo traîne à parler !  Comme une femme enceinte finit toujours par accoucher, il doit parler. Tshilombo ne peut plus se dérober en prenant le peuple congolais pour des idiots, prenant le pays en otage à cause de son vol. Il a volé le destin du peuple congolais, qu'il s'assume donc. Son discours de rupture est attendu pour demain à 14h30. On verra ce qu'on verra. On entendra ce que l'on entendra. Ses fanatiques écervelés et lobotomisés claironnent qu'il va déboulonner, dissoudre l'Assemblée nationale et Sénat, mieux il va anéantir Alias Kabila, le "Barbu de Kingakati", avec qui il a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale avec 15%.  Ses Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Extrémistes radicaux trompettent que la rupture FCC-CACH est à l'ordre du jour, l'arrestation immédiate d'Alias Kabila pour la Cour Pénale Internationale (CPI) est imminente...

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-109
freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-113
freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-114

Combat de deux coqs enfarineurs ? Tshilombo et Alias Kabila sont deux chiffonniers, ils se battent pour leur accord mafieux, pas pour le peuple congolais qui broie du noir. La misère des Congolais est sans commune mesure avec d'autres peuples. Après avoir volé le destin du peuple congolais, les deux chiffonniers s'extirpent les chinons.  Deux ans, après un odieux deal contre le peuple congolais, avec une nomination électorale en lieu et place de la proclamation des vrais résultats avec Martin Fayulu comme vainqueur avec 62,8%, c'est la guerre larvée.

Alias Kabila ne s'est pas rendu à Lubumbashi. Les Udpsiens disent qu'il a été empêché  de s'y rendre. Les Joséphistes répliquent qu'il n'a pas fait le test du Covid-19. 

 Berry MUEKATONE @Bmueka La nuit des longs couteaux ! Ils ne doivent pas compter sur le peuple qu'ils ont martyrisé, volé. Que leurs partisans s'étripent ou servent de chair à canon. "Le temps tue l'erreur et fait vivre la vérité" ou "Quand les voleurs se brouillent, les vols se découvrent" Ebeba kaka !

 Berry MUEKATONE @Bmueka Ils ont rabâché pendant des jours et des jours la dissolution de l'AN, la rupture avec le fcc et le retrait de la signature de Kingakati. Tout autre message sera une capitulation, une reddition. Il n'y a pas de marche arrière possible, sinon nous allons tirer sur l'ambulance.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Quand il parlera du statu quo, certains vont se terrer et d'autres auront le choix de la corde ou de sauter dans le vide. "Aucun cas de figure" Il demande un peu plus d'espace à son partenaire pour faire semblant d'être un chef d'état, sinon il se soumettra ou il se démettra !

 Michael GUHANIKA @MichaelGuhanika Les Talibans bétonisés sous un manguier à Limete ne l'ont pas encore compris ! Ce dimanche, ils comprendront qui détient en réalité l'effectivité du pouvoir. L'autre n'étant que protocolaire.

Image

 Jean-Paul SINGA @JPSTUK Tshilombo met du sel avant de bien manger son MBUMA

Image

 Berry MUEKATONE @Bmueka On accompagne un homme politique pour partager sa vision, mais certains en arrivant au sommet se muent en voleur, criminel, etc. Pour la première fois un escroc arrive au pouvoir en escaladant le mur du palais. Les dégâts sont là, incalculables. La revanche d'un soiffard !

 Berry MUEKATONE @Bmueka On ne peut pas respecter un individu sans scrupules et avide de pouvoir qui a piétiné la volonté du peuple en dealant, le peuple congolais doit prendre conscience que le pays est un bien commun et non un jouet aux mains des imposteurs. Il faut arrêter d'applaudir les margoulins.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 2 décembre 2020

RDC: Tshilombo a "KabeyaKamuangisé" le Congo pour mieux enfariner les Congolais!

RDC: Tshilombo a "KabeyaKamuangisé" le Congo pour mieux enfariner les Congolais!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-alias-joka-9.jpg, déc. 2020





















Tshilombo et ses conseillers tribaux checkuleurs se moquent de nous. La RDC ne doit pas disparaître à cause de sa cupidité, corruption, son inconscience et manque de patriotisme. La "KabeyaKamuangasisation" de la justice congolaise pour mieux intimider et faire les voix discordante, est un recul pour le pays. Tshilombo est un dealer qui a dealé son pouvoir contre le peuple congolais.

freddy-mulongo-alias-joka-9

Depuis 2011 à 2018, un travail patriotique profond  a été fait par le peuple congolais et sa diaspora. Le report des élections de 2016 à 2018 par Alias Kabila pour mieux se présenter à un troisième mandat usurpé a aiguisé la résistance contre  son régime d'imposture. Cuit Alias Kabila au pied du mur, prêt à prendre ses jambes à son cou...il était fini. Le 30 décembre 2018, le peuple congolais est allé aux élections: présidentielle et législatives. Le peuple congolais a voté massivement pour une alternance politique démocratique réelle et porteuse de changement. Le peuple congolais a élu 62,8% Martin Fayulu. Cupide, corrompu et checkuleur, Angwalima Tshilombo Tshintu Tshifueba, le fameux fils d'Etienne Tshiseledi n'a obtenu que 15%. L'inconscient de la République, Tshilombo est allé nuitamment à Kingakati pour bénéficier d'une nomination électorale. Deux brigands ont  fait deal contre le peuple congolais. C'est un faussaire checkuleur , Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , qui a été nommé président de la République. Alias Kabila a imposé le statut quo en nommant un imposteur-usurpateur à la tête de notre pays. 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-260

Le pantin-marionnette s'est révélé  être le plus grand tribaliste de la République. Angwalima Tshilombo a plus de 722 conseillers, tous des Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques. Conseillers de Tshilombo, des Luba Kasaïens, Tribaux, Tribalistes et Tribalisés. Tshilombo a fait venir à Kinshasa, Paul Kagamé, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais. Lors des obsèques d'Etienne Tshisekedi, Tshilombo a fait acclamé Kagmé au stade des Martyrs. Du jamais vu, les Bena Mpuka , Talibans et Tribalo-Ethniques ont même scandé le slogan: "BOKOMESANA". Après quelques semaines, Tshilombo a autorisé Rwandair a survolé le ciel congolais. Mieux, il est allé s'incliner au mémorial du génocide rwandais. Tshilombo, le Grand Voleur de destin du peuple congolais, a écrit dans le livre d'or que les Congolais étaient morts par effets collatéraux. 15 millions de Congolais qui ne demandaient qu'à vivre se sont fait Hari Kiri, puisqu'ils avaient l'esprit suicidaire. Tshilombo a donc dédouané Paul Kagamé de ses crimes au Congo.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1

   

Tshilombo avec son vol de la souveraineté du peuple congolais fait beaucoup du mal à notre peuple.  Ce Fakwa de destin du peuple congolais, Tshilombo est un incapacitaire et incompétent. Au pouvoir après hold-up de depuis deux ans, Tshilombo pantin-marrionnette a accepté d'être au pouvoir de coalition. Il a culot  de se victimiser . Le FCC bloque !  MataMata qui est arrivé au pouvoir par deal et nomination électorale devrait savoir qu'il n'exercerait pas le plein pouvoir. Tshilombo est un pseudo-président nommé. Il s'est engagé de chauffer le fauteuil présidentiel et le restituer en 2023. Ses manœuvres dilatoires et victimaires n'ont aucun effet. 

freddy-mulongo-felixkamerheon-8

Puisqu'il a tout échoué, Angwalima Tshilombo doit revenir à son premier métier de pizzaïolo à Bruxelles. Il fout la honte à tout un peuple. On ne dirige pas un pays uniquement en gonflant ses joues, c'est par le travail. Consultations folkloriques ontpris un mois, les compilations prendront combien de temps. Dans l'entrete temps, plus de conseils des ministres. Dépuis sa nomination en janvier Tshilombo et Kamerhe ont dirigé seuls le Congo. Les magouilleurs se sont mis pleines les poches. La RDC est une République pas un ligablo. Nous n'allons pas attendre que les neurones de Tshilombo, l'incapacitaire se mettent à fonctionner pour faire avancer le pays. En deux ans  de pouvoir, le sans neurones a montré ses limites. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 23 novembre 2020

Lokutalogie: Deal Tshilombo-Alias Kabila ressemble à Mikombe et le démon!

Lokutalogie: Deal Tshilombo-Alias Kabila ressemble à Mikombe et le démon!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Alias Joka -Tshilombo.jpg, nov. 2020

freddy-mulongo-alias-joka-tshilombo

Le Deal odieux contre le peuple congolais de Tshilombo et Alias Kabila est un casse tête. Le pantin s'oppose à celui qui l'a nommé, ils deviennent des rivaux que faire ? Une affaire négociée sous seing privé, ils en font une affaire d'Etat et de la République. 80 millions de Congolais sont pris en otage par ce maudit deal. La solution est peut-être dans l'histoire ancienne de Mikombe et le démon.

En Afrique subsaharienne, la politique est égale à Lokutalogie. Il homme politique doit être un homme de Lokuta Monene. Mentir le peuple, l'enfariner, le dribbler...Fourberies et roublardises sont les deux jambes qui portent l'homme politique. C'est une première sur le continent, qu'un homme politique, sans envergure, vision et programme, qui a lamentablement échoué  et qui n'a pour seul bagage que le nom de son père Tshisekedi, qu'il n'a jamais porté dans ses aventures Bruxelloises..va hypothéquer  le destin de tout un peuple pour bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Le peuple congolais, souverain primaire est chosifié et clochardisé. Les partis politiques n'ont pas des militants mais des fanatiques écervelés et lobotomisés. Le peuple manque de tout. Les coquilles et médiocres s'autoproclament politicailleurs rusés qui piétinent ce peuple qui n'a rien. 60 ans l'indépendance du Congo, c'est la classe politique la plus corrompue et pourrie. La politique est devenue la voie royale pour un enrichissement rapide et illicite. Tout le monde parle du peuple, mais personne ne s'en occupe. Le peuple congolais est la marche pied pour des médiocres de médiocres. 

Le peuple congolais mérite un grand respect. Il est  allé aux élections. Tshilombo, Monsieur 15 % , avec une piètre campagne, est allé à Kingakati pour négocier avec Alias Kabila pour être bénéficiaire de la nomination électorale. Deux ans, les deux dealers se chamaillent et sont prêts à s’entre tuer, prenant en otage 80 millions de Congolais. Deal privé entre deux ventriotes roublards, qui n'engage pas la République. Voila que par fourberies, Tshilombo organise des consultations folkloriques et bidon, pour enfumer le peuple enfariné. L'impénitent parle même de l'union sacrée pour soutenir son grand vol de destin du peuple congolais.  Les profito-situationnistes, quémandeurs d'emploi et mangeurs à tous les râteliers mordent à l’hameçon.  Tshilombo avait promis de faire la déclaration de ses conclusions. Dans l'entre-temps, il a envoyé ses émissaires à Kigali, Caire, Pretoria, Nairobi...foulant aux pieds, la souveraineté du peuple congolais. En situation difficile, il faut se référer parfois à une histoire populaire. Le deal Tshilombo et Alias Kabila doit se résoudre entre les deux individus, alliées et partenaires. Ce ne sont pas des pays étrangers qui doivent le résoudre. Lorsque Tshilombo est parti nuitamment chercher une nomination électorale, il n'en a jamais parlé à personne. Il a fait son "Coop". Qu'il assume donc. 

mikombe-et-le-demon-bd

MIKOMBE ET LE DEMON

Dans un village, vivait un certain Mikombe. 
Un jour qu’il se rendait en brousse pour y chasser, il rencontra un démon. 
« Qui êtes-vous? demanda Mikombe. 
— Je suis un grand chasseur de la forêt, répondit l’inconnu. Je parcours tout le pays, suis les pistes du gibier et creuse des pièges pour l’attraper. 
— C’est également mon métier,  dit Mikombe. Ne désirez-vous pas que nous travaillions ensemble? 
— D’accord! La forêt n’a pas de secret pour moi, et je connais tous les endroits par où passent les animaux. » 
Mikombe et le démon continuèrent donc leur route ensemble. Après quelque temps, ils s’arrêtèrent pour creuser quelques pièges. Le premier jour, ils en creusèrent cinq, le jour suivant encore cinq, puis le surlendemain trois. Ils s’en tinrent là.


Ces travaux une fois terminés, le démon dit à son compagnon: 
« Ecoute, Mikombe. De tous ces animaux qui seront pris dans nos pièges, les mâles seront pour toi, les femelles pour moi.» 
Mikombe marqua son accord et chacun rentra chez soi avide déjà de voir le gibier qui, le lendemain, serait tombé dans les pièges. 
De grand matin, ils se retrouvèrent à un endroit convenu et, de là, partirent vers les pièges. A la grande déception du démon, il ne s’y trouvait que des animaux mâles. La même chose se reproduisit plusieurs jours de suite. 
Mais un soir, Mikombe ne trouva plus sa femme à la maison. Il la chercha, mais en vain. Des voisins lui dirent enfin qu’ils avaient vu la femme se diriger vers la forêt pour voir où son mari chassait. Mikombe était plein d’appréhension; il ne put dormir de toute la nuit. 
Le matin, il fit encore le tour des pièges, accompagné du démon comme les autres jours. Comme il fallait s’y attendre, il trouva sa femme dans un des trous.


« Quelle chance ! s’écria le démon. Selon nos conventions, elle m’appartient. 
— Ah non, repartit Mikombe. C’est ma femme et non pas un animal. Ce que nous avions décidé ne valait que pour le gibier. » 
Ils discutèrent ainsi longtemps. Le démon prétendait que leurs conventions valaient également pour cette femme qui, d’ailleurs, n’était pour lui qu’un animal. Mikombe défendait énergiquement le contraire.


A un moment donné, le démon se décida à la faire sortir du trou pour l’amener. Mais l’homme ne se tenait pas pour battu et, décidé à défendre énergiquement sa femme, il engagea avec le démon une lutte terrible. 
Tout à coup, neuf autres démons surgirent de la forêt Les deux adversaires leur expliquèrent la palabre.


Bien entendu, les démons soutinrent la cause de leur frère. « Si Mikombe fait encore des difficultés, dirent-ils, nous le tuons sur le champ et le mangeons. Les conventions doivent être respectées. Qu’il fasse sortir immédiatement cette femme du trou et nous la livre. » 
Heureusement, il fallait une corde pour tirer la femme du piège qui était profond. Mikombe demanda aux démons d’attendre quelques instants, juste le temps d’aller chercher une corde au village. En fait, il revint avec une troupe de gens bien décidés à défendre la cause de leur ami. Lorsqu’ils arrivèrent à proximité, ils purent voir la bande de démons danser autour du trou où se tenait la malheureuse victime. 
Une nouvelle discussion s’engagea alors entre les hommes et les démons. Voyant que les choses n’avançaient pas, un démon se jeta dans le trou pour en faire sortir la femme et terminer ainsi la palabre.


Mais les villageois intervinrent. 
« Entendu, vous voulez prendre la femme de Mikombe comme votre gibier. C’est bien, mais alors nous prenons votre frère, pour le nôtre. Dites-nous si vous êtes d’accord.» 
Les démons sentirent le danger. Ils hésitèrent, voulurent discuter. Ce fut en vain. 
Alors l’aîné des gens du village éleva la voix: 
« Vous, démons, vous ne voulez pas que votre frère aille chez Mikombe. De notre côté, nous refusons que la femme de notre frère aille chez vous. Rendez-la nous; nous vous rendrons également celui-ci. Ensuite, nous rentrerons tous chez nous.» 
Ainsi dit, ainsi fait. 
Tout heureux d’avoir pu délivrer sa femme, Mikombe rentra avec elle au village, en chantant et en dansant.

 

Dans un village, vivait un certain Mikombe. Un jour qu’il se rendait en brousse pour y chasser, il rencontra un démon. « Qui êtes-vous? demanda Mikombe. — Je suis un grand chasseur de la forêt, répondit l’inconnu. Je parcours tout le pays, suis les pistes

Mikombe, Jeune chasseur, rencontre dans la brousse un démon qu’il ne reconnait pas tout de suite comme tel, et avec qui il fait alliance. Roublard, le démon, se montre intransigeant sur les clauses de l’accord conclut, si bien que la femme de Mikombe se retrouve prisonnière dans l’un des pièges aux gibiers creusés par son mari et son associé. ce dernier la réclame en rappelant: “selon nos convictions, elle m’appartient”.

L’infortuné Mikombe tente en vain de défendre la cause de sa femme en faisant remarquer que l’accord convenu ne concernait que le gibier et qu’elle n’en était pas un. ce qu’il ignorait, c’est que le démon, qu’il s’agisse de chair humaine ou animale, ce n’est que de la chair…

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 13 novembre 2020

Tripartite: Fayulu (Elu-Le Bon), Tshilombo (Nommé-Le Roublard) et JoKa (Le Truand)!

Tripartite: Fayulu (Elu-Le Bon), Tshilombo (Nommé-Le Roublard) et JoKa (Le Truand)!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mafa K.jpg, nov. 2020

Crise de légitimité clignote en rouge en RDC. Les évêques de la CENCO se sont entretenus avec Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur du destin du peuple congolais par fourberies et roublardises; Alias Kabila le truand et Martin Fayulu, président élu, victime de hold-up, le bon et pacifique. Une tripartite se prépare pour mettre sur la table:les deux brigands de la République et Fayulu.

freddy-mulongo-mafa-a

Tshilombo le voleur de destin du peuple congolais est le problème du Congo. Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba avec ses fanatiques écervelés et lobomotisés veulent nous faire croire qu'il est là solution, alors que c'est lui  le problème et il est dangereux pour la République. Tshilombo doit dire à la Nation clairement si oui ou non il a signé ce fameux deal contre le peuple congolais avec pour parrains- témoins trois chefs d'Etat africains: Abdel Fattah Al Sissi, président de l'Egypte, Uhuru Kenyatta du Kenya et Cyril Ramaphosa de l'Afrique du sud. De deux, Tshilombo doit clairement dire  si oui ou non il veut rompre avec Alias Kabila. Il faut qu'il soit clair. 

Les consultations Tshilombiennes ressemblent de plus en plus  à une  kermesse des opportunistes et quémandeurs de postes politiques. Il risque de recevoir les Bambino de l'école maternelle voire même des filles de joie de Kinshasa. Tshilombo a du temps à perdre et il fait perdre du temps au pays. Ce faussaire-checkuleur n'a pas été préparé à des hautes fonctions, son Fufu Bukula Bwa Nseka lui suffit amplement. Ses neurones sont incapables de tenir 15 minutes de discussion soutenue. 

freddy-mulongo-mafa-k
freddy-mulongo-mafa-u

Une tripartite se prépare pour par la CENCO pour une rencontre entre : Trois présidents en République démocratique du Congo : Martin Fayulu (Président Élu-Le Bon et Victime du hold-up électoral), Tshilombo (Président Nommé-La Brute-Voleur de destin du peuple congolais et Bénéficiaire d'une Nomination Électorale) et Alias Kabila (Le Truand et Nominateur de Tshilombo en lieu et place de Martin Fayulu, vainqueur  de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018) !

Les consultations Tshilombiennes ressemblent à une kermesse des opportunistes quémandeurs de postes politiques. 

 Kongo Monene @KongoMonene Et cette fois-ci Messeigneurs @CencoRdc @CENCO__RDC @TataCardinal , revenons fermement vers nos fondamentaux catholiques. En effet, la vérité seule sauvera le pays, et du mal ne viendra pas le bien. Le nouveau théâtre de verdure du Mont Ngaliema ne produira rien pour le peuple.

 Rodriguez kabala @RodriguezKabala La légitimité est vidée de sa substance par la révision de la constitution en remettant l'élection du Président à un tour au lieu de 2 qui permettait que le Président soit élu avec plus de 50%. Cherchons d'autres arguments pour vivre politiquement.

  Jean-Marc KABUNDA @JeanmarcKabunda Le ciel socio politique de notre pays est très nuageux, la crise de légitimité est là, il est plus que temps de la résoudre. Le plan de sortie de crise est l’unique solution pour nous sortir de ce trou. Le changement aujourd’hui s’appelle Martin Fayulu dixit notre frère !

Image

 Jeune Pato @OnombePaul1960 Un dialogue autour d'un médiateur neutre, oui. Pas des bêtises qui se déroule au palais de la nation. Félix Tshisekedi est entrain de créer une diversion pour avoir un moyen de pression sur le fermier de Kingakati. L'union sacrée ne se fait pas autour d'un individu.

Image

 Justin Bidiaku @JBidiaku Tant que monsieur Felix ne se rendra pas compte de son implication et la conséquence de celle-ci dans l'actuelle crise, ces tralala ne vont rien résoudre.

 Ben Lumbwa @BenLumbwa Je valide le plan de sortie de crise est là avec le président ÉLU PAR DIEU ET PAR LES PEUPLES CONGOLAIS. Mettez ce plan en résolution pour engager la sortie de légitimité dans notre pays.

 Chikito incognito @incognitoch57 La vérité est têtue frérot et le temps est le meilleur allié de cette dernière.Quoi que vous fassiez,que vous ne reculiez ou pas,l’histoire ne retiendra qu’une chose que : Fasthi est un recéleur et un dealeur des élections.Deux ans après ! Rien ne fonctionne.

 Bob Mbemba Basaula @BobMbemba PRÉSIDENT élu, gardez Vtre posit° de fermeté car F. Tshisekedi souhaite avoir les béquilles alors il utilise la CENCO pr vs avoir à son environnement immédiat mais il ne pense pas loin, si pas vs prendre en OTAGE c-à-d prendre l'ensemble de l'opposit° en otage.

 Matondo Jonathan @MatondoJonatha4 C'est une bonne chose le problème qui bloque notre pays a se développer c'est le non respect des choix des électeurs d'où pr le résoudre ça il faut réparé ttes les voies qui ns amène là. 

Le 3 mars 2019, nous écrivions cet article qui reste d'actualité

Trois présidents en RDC: Fayulu (Le Bon), Tshilombo (La Brute) et Alias Kabila (Le Truand) !

Martin Fayulu, Président élu du peuple congolais

C'est un western que nous aimons regarder:"Le Bon, la Brute, le Truand". Le film de Sergio Leone est sorti sur les écrans le 23 décembre 1966. Clint Eastwood interprète Le Bon. Son personnage est désigné par le surnom Blondin. A aucun moment son vrai nom n'est prononcé. Lee Van Cleef interprète le rà´le de La Brute, un mercenaire insensible, n'a pas d'à¢me et sans pitié qui s'appelle dans les versions italienne et française Sentenza, nom devenu dans la version américaine Angel Eyes ("œ’il d'ange"). Eli Wallach interprète le rà´le de Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez, une créature toute instinctive, un bà¢tard et un vagabond." ! Dans le western, c'est souvent dans un cimetière que l'on retrouve le butin caché et le partage se fait à  coups de revolvers !

En République démocratique du Congo, un western se joue entre trois présidents sur fond de crise de légitimité post-électoral.

1. Martin Fayulu, Le Bon...Président élu du peuple congolais

C'est Martin Fayulu, qui a été élu avec 62% lors de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il est le véritable président de la République démocratique du Congo. Extrêmement populaire, plus populaire que Mobutu-Tshisekedi réunis et face à  une classe politique des corrompus toxiques, profito-situationnistes, mangeurs à  tous les rà¢teliers, mangercrates, politicailleurs ventriotes...Martin Fayulu sort du lot. Il est simple, constant, intègre et déterminé. Il ne là¢che rien d'où son surnom de "Soldat du peuple". Profondément chrétien, il refuse de faire couler le sang du peuple congolais pour arracher son imperium. Il se bat pacifiquement sans aucune violence !

L'homme le plus populaire de la RDC: Martin Fayulu

Martin Fayulu a catégoriquement refusé de négocier les résultats électoraux avec Hippolyte Kanambe Kazembere Mtwale Alias Joseph Kabila. La légitimité de Martin Fayulu provient du peuple congolais. Cette légitimité est au dessus de la fameuse cour constitutionnelle corrompue et inféodée d'Alias Kabila. La démocratie, c'est le respect des principes ! On ne peut pas crucifier la vérité. Martin Fayulu se bat pour la vérité des urnes. On ne peut pas parler de démocratie, de l'Etat de droit sans vérité des urnes. Pour parler et agir au nom du peuple, il faut avoir la LÉGITIMITÉ. Aucun candidat de l'élection présidentielle n'a eu cette élection sauf Martin Fayulu.

2. Félix Tshilombo, la Brute...pseudo-président nommé

Putschiste, Monsieur 15% est la malédiction pour la République démocratique du Congo. Roublard, fourbe, collabo, traître Félix Tshilombo Bizimungu wa kanambe a bradé le nom de Tshisekedi. L'imposteur et usurpateur, il est le pantin, vassal, marionnette et valet d'Alias Kabila. Illégitime, il a été nommé par ce dernier qui en a fait un petit pseudo-président étiquette et protocolaire. Dans un pays sous occupation, pour mieux piller ses ressources, on choisit soit d'être le Maréchal Pétain, collabo d'Adolphe Hitler, ancien chef du régime collaborationniste et antisémite de Vichy (juillet 1940-aoà»t 1944), ce maréchal condamné à  mort et frappé d`indignité nationale en mars 1945, puis détenu sur l`île d`Yeu ou d'être le Général De Gaulle qui fait le choix de la France Libre grà¢ce à  son appel à  la résistance du 18 juin 1940. Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe est le Maréchal Pétain Congolais. Le sans neurone, Félix Tshilombo a déjà  oublié les morts entre Lendu et Hema dans l'Ituri, les égorgés de Beni, Butembo, Lubero, les massacres dans les deux Kivu, les viols de nos femmes, mères et filles, le prix Nobel de la paix au Dr. Denis Mukwege est là  pour en témoigner. Tshilombo a déjà  oublié le massacre des adeptes de Bundu dia Kongo dans le Kongo-Central et du pasteur Joseph Mukungubila à  Kinshasa et Lubumbashi, il a oublié les membres de l'UDPS calcinés dans la permanence du parti à  Limeté, il a déjà  oublié le génocide du Kasaï cautionné et non dénoncé par les Kasaïens du régime d'Alias Kabila et les morts dans le rang des chrétiens à  Kinshasa pendant les marches des chrétiens. Avec plus de 12 millions des morts, des crimes de génocide, pillages des ressources...Gourou des Talibans, Fachos, Nazis, Ethnotribalistes et TribaloEthniques qui injurient tout le monde y compris des journalistes étrangers qui remettent en cause son imposture.

Félix Tshilombo a quémandé à  genou le pouvoir chez Alias Kabila

Après s'être agenouillé et pleuré de toutes ses larmes lorsqu'Alias Kabila lui a signifié qu'après mille réflexions, c'est à  lui qu'il a décidé de lui donner le pouvoir, Félix Tshilombo Bizimungu wa kanambe a signé un accord avec celui qui l'a nommé. Dans cet accord, d'après le journal zambien "Zambian Observer" qui a publié une partie de cet odieux accord. Félix Tshilombo s'est engagé de ne pas poursuivre ni Alias Kabila ni aucun apparatchik, baron, Mammouth Joséphiste qui ont dirigé et commis des crimes durant les 19 ans que le Kadogo a été catapulté sur le trà´ne du Congo par la mafia internationale. Or le peuple congolais est allé aux élections pour un dégagisme. Le peuple congolais exige la convocation d'un tribunal équivalent à  celui de Nuremberg pour des crimes sur son sol ! Félix Tshilombo en volant la victoire de Martin Fayulu par un deal honteux fait capoter le rêve et l'espoir du peuple congolais. Culotté, Tshilombo va chercher la légitimité à  l'extérieur du Congo. Il a honte de citer Martin Fayulu, qu'il appelle désormais "Opposant"! Dans ses mensonges éhontés, il a le toupet de déclarer qu'il a été élu alors que ce faussaire est un sujet nommé. La légitimité vient du peuple congolais. Voleur des voix du peuple, Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe est entré par la petite fenêtre de l'histoire. On s'imagine déjà  comment cette histoire va se terminer. Félix Tshilombo est le masque d'Alias Kabila

3. Alias Kabila, le Truand...le réel Président de la RDC

Victor Hugo:"Les penseurs sont plus utiles que les soldats ; par l'épée on discipline, mais par l'idée on civilise" ! Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe qui prend pour un Rangers Raptor adepte de l'esbroufe, de la tricherie, du mensonge et du vol des voix du peuple congolais risque d'être surpris par celui qui l'a nommé et fait de lui petit pseudo-président. Pousser par ses partisans Félix Tshilombo prend de plus en plus conscience qu'il doit dékabiliser pour devenir crédible même sans légitimité. Or Alias Kabila n'est pas un enfant de chœ“ur, il est un tueur froid ! Taiseux, les dix huit ans passés à  la tête de la RDC, l'homme en est sorti multi-milliardaire et pleins des réseaux mafieux. Sa force avoir récupéré tous les dinosaures Mobutistes et les avoir mués en Mammouths Joséphistes. Les Mobutistes sont prêts pour le pouvoir. Arrivée au Congo en 1997, sans un clou, avec une kalachnikov en bandoulière et des bottes de jardinier, le kadogo a de la bouteille ! En le nommant et signer un accord odieux à  Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe, Alias Kabila espérait un gouvernement de coalition FCC-UDPS-CACH. A l'allure où vont les choses, c'est un gouvernement de cohabitation qui va arriver...! La guerre, c'est toujours la confrontation des volontés !

La vieille voiture du Maréchal Mobutu conduite par Alias Kabila pour terroriser Félix Tshilombo

Alias Kabila a quitté le "Pouvoir" sans avoir élucidé l'assassinat de M'zée Laurent-Désiré Kabila. Pendant 18 ans, le procès Eddy Kapend et les présumés assassins de LDK n'a pas abouti. Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe devient un habitué de la parjure. Après avoir parjuré sa signature à  Genève, menti au peuple congolais que c'était sa base de l'Udps qui l'avait déconseillé, le faussaire n'a jamais dit à  sa base qu'il a été nommé après un accord avec Alias Kabila. Voler n'est pas bon ! A force de voler on finit toujours par se faire prendre.

sans légitimité, il est difficile, voire impossible de gouverner une République. Félix Tshilombo voleur des voix du peuple congolais croit bà¢tir l'Etat de droit après son vol. La vérité des urnes est l'étape consécutive de l'Etat de droit. Sans vérité des urnes pas de légitimité et pas de démocratie. Félix Tshilombo Bizimungu wa kanambe est illégitime. Il demeure un petit pseudo-président nommé.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 12 novembre 2020

Martin Fayulu, Grand Homme d'Etat avec "Vérité des urnes" et "Plan sortie de crise"!

Martin Fayulu, Grand Homme d'Etat avec "Vérité des urnes" et "Plan sortie de crise"

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Martin Fayulu C.jpg, nov. 2020

Populaire et incontournable, Martin Fayulu Madidi apparaît de plus en plus, comme un Gand Homme d'Etat Congolais, par son amour de la patrie et sa proximité avec le peuple congolais. Victime d'un hold-up électoral, le président élu à 62,8% tout en réclamant la vérité des urnes a proposé un plan de sortie de crise pour le présent et l'avenir du Congo. Tshilombo souffre d'une crise de légitimité ! 

freddy-mulongo-martin-fayulu

Les Congolais qui criaient "Tshilombo aza Muana Mboka ata ayibi élection ya peuple" malgré son hold-up électoral, n'ont que leurs yeux pour pleurer. Eux qui ont encouragé le vol de destin de tout un peuple par un deal, ne savent plus à quel Saint se vouer. Le pays va très mal. Qui soutient Tshilombo soutient par ricochet Alias Kabila qui l'a nommé.  La République démocratique du Congo souffre de plusieurs crises enchevêtrées dont la plus récurrente est la crise de légitimité des dirigeants. Tshilombo, l'imposteur et usurpateur qui trône n'échappe pas à cette tare. Il est président nommé. Tshilombo est bénéficiaire d'une nomination électorale, grâce à son allié et partenaire Alias Kabila, qui l'a choisi et nommé avec ses 15%. Martin Fayulu Madidi 62,8% a vu son élection volée. Pacifique, intègre et patriote, Martin Fayulu Madidi est pour le moment le GRAND HOMME ÉTAT en République démocratique du Congo. Il ne se  bat pour son ventre mais pour son pays et son peuple. Paupérisé et chosifié à dessein, pour mieux le manipuler. 

freddy-mulongo-martin-fayulu-z

Nombreux ont oublié que c'est Martin Fayulu Madidi qui avait proposé un plan de 100 jours, pendant la campagne électorale. MaFa est un ancien Haut-cadre du privé qui a fait ses preuves, avant de faire de la politique. Il ne court pas vers un enrichissement personnel et il n'est pas pauvre.  "J’étais chez Mobil, qui est devenu Exxon Mobil. Je suis rentré au pays et j'ai investi dans le business pour me permettre de vivre décemment et de faire de la politique sans être corrompu, parce que l’intégrité pour moi est une valeur cardinale sur laquelle on ne peut pas transiger","En 100 jours, les choses seront mises en place, on doit décréter une urgence agricole" (...) Lutter contre la faim, c’est la première clé, arrêter la corruption, c’est la seconde la clé. Et l’éducation, la troisième et les infrastructures, la dernière. Ces quatre priorités pour nous, pour lancer le vaste programme "

freddy-mulongo-martin-fayulu-j

Tshilombo allié et partenaire d'Alias Kabila (FCC) n'avait ni vision ni programme. L'Enfarineur Tshilombo avait même fui le débat entre les candidats que réclamait Martin Fayulu.  Voler l'élection et le destin de tout un peuple, cette prouesse n'aura duré que deux ans. Tshilombo et Alias Kabila, qui l'a fait bénéficier d'une nomination électorale se chamaillent. Les Congolais découvrent que l'odieux deal entre Tshilombo et Alias, qui a piétiné la souveraineté du peuple congolais, a été cautionné par trois chef d'Etat africains: Abdel Fattah Sissi de l'Egypte, Uhuru Kenyatta du Kenya et Cyril Ramaphosa de l'Afrique du sud. Quelle humiliation pour un peuple ! 

freddy-mulongo-martin-fayulu-r

La vérité des urnes de Martin Fayulu Madidi est le passage obligé pour que le Congo prenne l'autoroute de la démocratie. Victime d'un hold-up électoral, Martin Fayulu a proposé un plan de sortie de crise, avec des proposition de réformes institutionnelles. Imbu de lui-même, autosuffisant, Tshivube Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba lui avait ri au nez, ironisant et lui recommandant d'aller le déposer à l'Assemblée nationale.  

freddy-mulongo-martin-fayulu-c

De tous les Troubadours, girouettes politiques, politicailleurs, ventriotes-ventripotents qui écument la fameuse classe politique congolaise. Pour le moment, Martin Fayulu Madidi fait la différence et se démarque. Non seulement, il est en pôle position. Il est loin devant, les autres sont dans une carambolage pas possible. Les élections anticipées, proposition de Martin Fayulu est réclamé par le FCC d'Alias Kabila, n'est-ce pas le monde à l'envers ? Aux Etats-Unis, grande puissance et vielle démocratie, a tablé sur le comptage bureau de vote par bureau de vote pour départager Donald Trump-Joe Biden. N'oublions pas que le Sénat américain avait dénoncé la fraude électorale au Congo.

 

© Martin Fayulu

8:38 AM · 9 nov. 2020·Twitter for iPhone

Incontournable et populaire, dans cette crise de légitimité qui colle comme un sparadrap Tshilombo et son allié, partenaire Alias Kabila, qui l'a nommé et fait bénéficier d'une nomination électorale avec un odieux deal, en roulant dans la farine le peuple congolais...Martin Fayulu Madidi est plus qu'un recours. Il est l'homme-Ecce Homo ! Élu avec 62,8% par le peuple congolais à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, Martin Fayulu Madidi s'est vu voler son élection par Tshilombo, Monsieur 15% nommé par Alias Kabila. Masque, rempart, pantin et marionnette durant 2 ans, Tshilombo l'Enfarineur, se réveille toujours dans son costume boutonné d'un fraudeur et tricheur, appelle à l'Union Sacrée contre son allié et partenaire Alias Kabila, avec qui il avait concocté une messe noire contre le peuple congolais. L'union sacrée de Tshilombo ressemble à un carnaval où troubadours, comiques, chroniqueurs thuriféraires, ambassadeurs, filles de Paka Djuma, débauchés de Lamuka, girouettes politiques, politicailleurs ventriotes viennent à la consultation auprès de l'individu problème du Congo: Tshilombo !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 11 novembre 2020

Union sacrée: Tshilombo poignarde Katumbi avec l’agrément de "Ensemble" par Kankonde!

Union sacrée: Tshilombo poignarde Katumbi avec l’agrément de "Ensemble" par Kankonde!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Katumbi 3.jpg, nov. 2020

Faux ami, Tshilombo l'est sans aucun doute pour son bienfaiteur Moïse Katumbi. 48 heures après, sa participation aux consultations Made Tshilombo, Moïse Katumbi ancien Tout puissant Gouverneur du Katanga, reçoit l'agrément de sa plateforme politique "Ensemble". Tshilombo poignarde Katumbi dans le dos. Aux yeux de Congolais, la politique tshilombienne=Donnant Donnant !

freddy-mulongo-katumbi-3Tshilombo qui est allié et partenaire d'Alias Kabila vient de poignarder Moïse Katumbi . L'ancien Tout-Puissant Gouverneur du Katanga est grillé par Tshilombo, son fameux frère,  auprès de la population congolaise pour l'élection présidentielle de 2023. 48 heures après, son arrivée tonitruante et en fanfare à Kinshasa, la capitale, Moïse Katumbi a vu l’agrément de sa plate forme "Ensemble" accordé par le ministre de l'intérieur Udps, Gilbert kankonde. Aux yeux des populations congolaises, cet agrément est un "coop" entre politicards-politicailleurs. Entre Tshilombo et Katumbi, c'est du "donnant-donnant", "gagnant-gagnant" au détriment des aspirations du peuple congolais, chosifié et paupérisé à l'extrême. "Tu viens me soutenir pour mes consultations mascarades de Troubadours, comiques, chroniqueurs thuriféraires et en contre partie, je te donnes ton agrément". C'est catastrophique comme image subliminale que Tshilombo fait passer dans la tête et l'esprit des Congolais. Moïse Katumbi se fait griller pour 2023 par le faussaire et enfarineur Tshilombo, qu'il a pris l'habitude d'appeler son frère. Combien des partis politiques et associations attendent leur agrément du ministère de l'Intérieur ? Il y en a qui ont remplis toutes les conditions mais n'ont été agrées depuis dix ans ? Pourquoi Gilbert Kaknonde s'empresse-t-il d'accorder cet agrément à Moïse Katumbi, 48 heures seulement! L'arrêté du ministre de l'intérieur Udps est un cadeau empoisonné. Le parti Ensemble pour la République de Moïse Katumbi est enregistré officiellement par l’arrêté du ministère de l’Intérieur qui confère aux partis la personnalité juridique, hier mardi 10 novembre 2020.
freddy-mulongo-katumbi-5
freddy-mulongo-katumbi-4Pourtant la fête était belle ! Panneaux publicitaires, plusieurs directs de chaines de télévisions, des Wewas mobilisés, l'Udps qui ne voulait pas de la présence de Moïse Katumbi aux obsèques d'Etienne Tshisekedi se sont mobilisés pour l’accueillir à l'aéroport international de N'djili, foulant aux pieds de gestes barrières, sans masques pour se protéger du Covid-19. Cinq ans après, Moïse Katumbi a foulé encore le sol de la capitale. Les Udpsiens ont même chanté l'hymne de l'Udps pour Moïse Katumbi, qualifiait pas si longtemps de "Zambien-Italien-Israélien". Un revirement à 800° qui a fait sourire tous les analyses politiques non partisans ni thuriféraires. Pour nous à Réveil FM International, seul le Congo et les Congolais comptent. Nous ne sommes derrière aucun acteur politique. Nous soutenons la vérité des urnes du peuple congolais. Un pays se construit pas par des fourberies et roublardises mais par des principes et valeurs républicaines. Il faut respecter le peuple mais surtout sa volonté.
freddy-mulongo-katumbi-1
freddy-mulongo-katumbi-2Tshilombo vient de savonner le chemin de Moïse Katumbi, l'agrément du plate forme "Ensemble" par Gilbert Kankonde, ministre de l'intérieur Udps, devient son boulet. A chaque fois, il devra se justifier pour quoi son parti et pas d'autres ont eu l'agrément si facilement. Les atermoiements, bévues, casseroles et bêtises contre la République de Tshilombo risquent de coller à la peau de Katumbi. Lorsqu'on vise la magistrature suprême, on doit tout analyser. Sans doute, les troubadours et girouettes politiques qui le suivent, n'ont pas vuce coup venir. Tshilombo qui a volé le destin du peuple congolais est entrain d'embrouiller la République. Monsieur 15% n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. L'individu est allé nuitamment à Kingakati faire un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. Il est le masque pantin-marionnette et rempart d'Alias Kabila. Ce voleur appelle à l'"Union Sacrée. Or cette "Union Sacrée", il devrait le faire lors du hold-up électoral de l'élection de Martin Fayulu élu à 62,8% par le peuple congolais pour barrer la route à Alias Kabila. Tshilombo a préféré volé l'élection de Fayulu et aujourd'hui, il ose appeler à l'"Union Sacrée" ? Tout ça risque de mal finir. 

Tshilombo, l'Enfarineur n'a jamais respecté ni sa parole ni sa signature. Après avoir éliminé Vital Kamerhe son partenaire et directeur de cabinet CACH, de l'élection présidentielle de 2023. Il se tripatouille pour revenir sur l'accord qu'il a signé à Kingakati pour chauffer le fauteuil présidentiel jusqu'en 2023, pour permettre à Alias Kabila, qu'il a nommé de revenir au pouvoir. Voilà par une pichenette, il vient de savonner avec beaucoup de mousses, le chemin de Moïse Katumbi pour l'élection présidentielle de 2023.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 3