Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Aminata Traoré

Fil des billets Fil des commentaires

mardi 6 mai 2008

L'Afrique humiliée d'Aminata Traoré

Ancienne ministre de la Culture du Mali, Aminata Traoré est une figure majeure du mouvement social africain qui a organisé le Forum Social Polycentrique de Bamako (Mali) puis le Forum Social Mondial de Nairobi (Kenya) en janvier 2007. Aminata Dramane Traoré est une femme politique et écrivain malienne, née en 1947 à  Bamako (Mali). Intellectuelle engagée, elle a été ministre de la Culture et du Tourisme au Mali sous la présidence d`Alpha Oumar Konaré. Connue comme étant l`une des principales figures de l`altermondialisme africain, la Malienne se bat sur tous les fronts : OGM, coton, privatisations, préservation du patrimoine culturel, actions de proximité... Devenu depuis une dizaine d'années le cadre à  travers lequel les organisations de la société civile, à  l'échelle planétaire, se mobilisent contre l'ordre économique actuel et le diktat des multinationales, le Forum Social Mondial n'aura pas lieu cette année. Cependant, les membres du Forum Social Africain, dont Aminata Traoré, vont parcourir le monde pour rendre les conclusions des initiatives qu'ils ont conduites tout au long de l'année écoulée. Notamment par rapport à  la question des Accords de Partenariat Economique (APE) qui ont constitué l'axe majeur du récent Sommet Union Européenne/Afrique de Lisbonne. Aminata Traoré expose la vision qu'a Aminata Traoré de l'Afrique dans le concert des nations. Dans cet essai, elle évoque tour à  tour la recolonisation de l'Afrique que favorise le capitalisme mondialisé, "ceux et celles que l'ordre du monde oblige à  voyager et à  vivre dans l'ombre, la peur et la honte", le discours de Dakar ... Bref, Aminata Traoré plaide pour des perspectives d'avenir centrées sur les êtres humains et le respect de leurs droits. Paru aux éditions Fayard, "L'Afrique humiliée" est préfacé par l'écrivain sénégalais Cheikh Hamidou Kane.

L'Afrique Humiliée, Fayard, 297 pages

Ce livre d'Aminata Traoré s'inscrit dans la ligne de combat dans laquelle elle s'est engagée depuis des années, confirme l`appel à  la résistance culturelle devenu désormais son créneau depuis son livre L`Etau, l`Afrique dans un monde sans frontière Elle évoque la politique française de l`Afrique, la violence qui la caractérise symbolisée par la politique de l`immigration qui vise principalement les Africains d`Afrique subsaharienne que la France et l`Occident s`attelle à  maintenir hors de son sol.

Le propos est donc sans détour, comme le constate le résumé du livre par l`auteur lui-même : `` Nous, peuples d`Afrique, autrefois colonisés et à  présent recolonisés à  la faveur du capitalisme mondialisé, ne cessons de nous demander : que sommes-nous devenus ? Les pays riches ont peur de notre présence quand elle n`est pas susceptible d`ajouter à  leur avoir, peur de nos différences quand elles sont trop visibles. Inutiles, les nouveaux naufragés entassés sur des embarcations de fortune, supposées les conduire vers la terre ferme de l`Europe. Invisibles, les désespérés qui traversent l`enfer du désert. Indésirables, ceux qui, menottes aux poignets, sont reconduits dans leur pays d`origine. Mais l`humiliation du continent africain ne réside pas uniquement dans la violence, à  laquelle l`Occident nous a habitués. Elle réside également dans notre refus de comprendre ce qui nous arrive. Car il n`y a pas d`un cà´té une Europe des valeurs et du progrès et de l`autre une Afrique des ténèbres et des malheurs. Cette vision, que certains d`entre nous ont tendance à  intérioriser, vole en éclats dès l`instant où l`on touche du doigt les mécanismes de la domination, de la paupérisation et de l`exclusion. Le défi auquel nous faisons face aujourd`hui, c`est d`imaginer des perspectives d`avenir centrées sur les êtres humains. Une réappropriation de nos destins qui fait appel à  nos langues, à  nos repères, à  des valeurs de société et de culture qui nous sont familières ». Préfacé par l`auteur de L`Aventure ambiguà«, l`écrivain et homme politique sénégalais Cheikh Hamidou Kane, L`Afrique humiliée est le dernier essai d`Aminata Traoré publié chez Fayard, en janvier 2008.

C`est l`histoire d`un peuple aux réalités tristes, sombres et persistantes : un habitat évidemment délabré, une éducation tragiquement limitée, des services de santé outrageusement basiques, des familles désespérément à  la recherche de subsistance, une justice volontairement corrompue, une sécurité remarquablement inexistante, une politique affreusement centrée sur l`ethnie, des dirigeants talentueusement incompétents et une irresponsabilité écrasante par rapport aux ressortissants à  l`étranger…. Dans de telles circonstances, que feriez-vous ? Pour des millions d`africains, la réponse est d`émigrer dans les pays plus `` riches » avec l`espoir d`obtenir de meilleures conditions de vie pour eux et pour leurs familles. Le premier problème que ces futurs émigrants rencontrent réside dans l`apparente contradiction du droit. Il est stipulé que chacun a le droit de quitter (et de retourner dans) son pays. Un droit reconnu internationalement il y a plus d`un demi-siècle avec l`adoption de l`Article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l`Homme. Mais si chacun a le droit de quitter et de retourner dans son pays, personne n`a le droit d`entrer dans un autre pays.

De longs passages sont consacrés aux parcours de ces jeunes maliens ou sénégalais, morts pour avoir tenté de quitter l'Afrique. Parfois sous les balles des policiers aux frontières entre le Maroc et l'Espagne. Ce qu'elle appelle "la sous-traitance de la violence" au Maghreb est ce que l'Europe désigne comme la lutte commune de la Méditerranée contre l'immigration illégale. Après Lettre au président des Français à  propos de la Cà´te-d`Ivoire et de l`Afrique en général publié en 2005 où elle analyse les crises africaines particulièrement celle déclenchée en septembre 2002 dans son `` pré carré », L`Afrique humiliée est son dernier livre réquisitoire qui met à  nu les rapports entre la France et ses ex-colonies en Afrique à  la lumière de la mondialisation et de la globalisation. Dans L`Afrique humiliée, Aminata Traoré dénonce la responsabilité particulière de la France et de la mondialisation libérale dans les crises africaines et `` s`en prend très directement au désormais célèbre "discours de Dakar" de Nicolas Sarkozy, mais aussi à  Brice Hortefeux (ministre français de l`Immigration) et à  Erik Orsenna, dont elle n`a guère apprécié le chapitre malien de Voyage aux pays du coton », nous raconte Jeune Afrique du 2 décembre 2007.

Aminata Traoré et la députée Christiane Taubira étaient venu à  Afrik en Ondes lors de la fête de l'huma à  la Courneuve en septembre dernier

Lire la suite...

Partager sur : Partager