Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Angwalimacratie

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 28 octobre 2020

En Toute Liberté: La France est mon pays d'accueil et d'adoption. La République démocratique du Congo est ma terre, pays de mes ancêtres!

En Toute Liberté: La France est mon pays d'accueil et d'adoption. La République démocratique du Congo est ma terre, pays de mes ancêtres!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Freddy Mulongo 58.jpg, oct. 2020

Insultes et menaces deviennent mon lot quotidien de la part d'un régime mafieux issu d'un odieux deal satanique. Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle en République démocratique du Congo. Monsieur 15% est bénéficiaire d'une nomination électorale, au grand mépris du peuple congolais, souverain primaire. Pour couvrir son illégitimité, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba envoi ses chiens: les Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes, tous des Luba Kasaïens, qui écument les réseaux sociaux, nous insulter matins, midis et soirs. Sauf qu'ils ont à faire à un journaliste libre, indépendant et patriote.  Dois-je accepter de me faire bâillonner par une bande des tribaux, tribalisés et tribalistes patentés ? Je défends et défendrai ma liberté d'expression inscrite à l'article 19 de la déclaration universelle des droits de l'homme, jusqu'au bout.  

La France est mon pays d'accueil et d'adoption. Elle m'a tout donné. La France et les Français ont forgé mon esprit critique, l'amour du pays et de la patrie. Jamais, je me suis fait insulter par des Français pour mes articles tatillons et critiques. Par mon métier de journaliste et grâce à la France, à travers des voyages officiels, j'ai découvert les 5 continents. Je me souviens du voyage du Premier ministre Manuel Valls en Chine. Le service de presse me passait en premier à toutes les barrières de sécurité. Si Freddy passe c'est, s'il ne passe pas ce n'est pas bon. La France me protégeait plus que les autres journalistes. Nous étions une trentaine.

La République démocratique du Congo est ma terre, celle de mes ancêtres. Le Congo, la mère patrie est dans un coma profond. Chaque fille et fils du Grand Congo doit apporter sa part de contribution pour que la mère vive. Maman Congo ne mourra pas si tous ses enfants se mettent à son chevet. Or parmi, il y a des fourbes et roublards. Des anti-patrie ont pris en otage, la mère patrie pour leurs intérêts égoïstes. Des politicailleurs ventriotes-Mabumucrates Ventripotents n'hésitent pas à voler l'argent des médicaments pour soigner la Maman en agonie.

Quant au dribbleur, faussaire, checkuleur, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, le pantin-marionnette, qui envoit ses chiens de Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes pour injurier tous ceux qui contestent son l’illégitimité et son grand vol de destin du peuple congolais. N'en déplaisent aux inciviques Talibans, ma plume acerbe est aguerrie, je le plante dans la plaie. Comme le dit si bien le maxime d'Albert Londres: "Je demeure convaincu qu'un journaliste n'est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie".

Ceux qui pensent qu'en m'insultant matins, midis et soirs parce que je dénonce le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, pantin, marionnette et rempart d'Alias Kabila, en République démocratique du Congo (RDC) vont me faire changer d'avis, ils ne me connaissent pas bien et ils vont déchanter. Plus vous m'insulter plus vous me donner la force de ne plus compter mes heures et mes nuits. Entre un pouvoir clownesque de Kinshasa et un journaliste indépendant, qui a plus à perdre ? Angwalima Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, avec son deal et hold-up électoral, avec ses chiens des Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes, Luba Kasaïens, qui écument les réseaux sociaux, pense vraiment museler et bâillonner un journaliste de la diaspora ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 22 juillet 2020

RDC: Les vociférateurs contre John Numbi sont ceux par coterie tribale soutiennent le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba !

RDC: Les vociférateurs contre John Numbi sont ceux par coterie tribale soutiennent le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba !
Freddy Mulongo, Réveil FM International
Freddy Mulongo-John Numbi.jpg, juil. 2020
Cela devient compliqué ! Les fameux leaders des Ongs des droits de l'homme : Jean Claude Kate de de l'Asadho, Georges Kampiamba de l'Acaj, Paul Mukulu Nsapu de la Fidh... qui vociféraient contre John Numbi dans l'affaire de l'assassinat de Floribert Chebeya, icône des droits de l'homme en RDC et Fidèle Bazana, son beau-frère et chauffeur de la Voix des Sans Voix (VSV) se sont révélés des tribalistes patentés, qui ne se battaient pas pour le Congo mais contre la personne d'Alias Kabila.
Freddy Mulongo-John Numbi 3.jpg, juil. 2020
Depuis qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15% est allé nuitamment à Kingakati, faire un odieux satanique deal, avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale, les vociférateurs sont devenus des aphones. Comme par coup de baguette magique, depuis la nomination de Tshilombo, les droits de l'homme se portent à merveille, aucun mort !
Freddy Mulongo-John Numbi 2.jpg, juil. 2020
Les photos de John Numbi avec des jeunes, députés et notables Katangais, dans sa ferme, située à Kasenga quelques Kilomètres de Lubumbashi dans le haut-Katanga, n'ont qu'une signification : "Il faut venir me chercher" ! Mais qui va oser aller chercher John Numbi au milieu de siens, soutenu par des notables Katangais ?
En nommant Amisi Tango fort à la place de John Numbi, deux généraux blacklistés au niveau international, Tshilombo se moque du peuple congolais.
Freddy Mulongo-John Numbi 1.jpg, juil. 2020
Déjà John Numbi, remplacé à son poste d'inspecteur général des armées, n'est pas retourné à Kinshasa pour la remise et reprise avec son successeur qui a passé son temps à danser.
Les vociférateurs tribaux n'ont pas rendu service au pays. Qui peut encore les croire ?
En faisant de John Numbi uniquement la cible, Alias Kabila les a appâté en faisant semblant de donner le pouvoir à un fils Tshisekedi, cupide et incapacitaire. Ils sont tombés dans les panneaux. Silence et bouche-cousue ! L'affaire Chebeya et Bazana aux oubliettes.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 1 juin 2020

Angwalimacratie: Pas un seul mot d'hommage de Tshilombo au juge Raphaël Yanyi du procès Kamerhé-Jammal, décédé par empoisonnement !

Angwalimacratie: Pas un seul mot d'hommage de Tshilombo au juge Raphaël Yanyi du procès Kamerhé-Jammal, décédé par empoisonnement !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Juge Yangi.jpeg, juin 2020

La République démocratique du Congo est encore un État ? Que fait Tshilombo depuis sa nomination électorale, il y a un an et cinq mois ?

En France, depuis le confinement à cause du Coronavirus-Covid 19, aucune personnalité décédée à manque l'hommage de l' Elysée par le président Macron: Le saxophoniste Camerounais Manou Dibango (86 ans), le dramaturge américain Terrence McNally (81 ans) sont morts le 24 mars. L'ex-ministre et figure de la droite française Patrick Devedjian est mort dans la nuit du 28 au 29 mars, à 75 ans. Le Sénégalais Pape Diouf, 68 ans, ancien dirigeant de l' Olympique de Marseille, est décédé le 31 mars.

Le décès à 85 ans, du grand humoriste populaire et apprécié par les Français, Guy Bedos, le jeudi 29 mai n'a pas laissé quelqu'un indifférent. Mady Mesplé, cantatrice toulousaine, s'est éteinte le samedi 30 mai à l'âge de 86 ans.

C'est quoi le problème d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba ? Son silence assourdissant est-il aussi inscrit dans le deal avec Alias Kabila, pour en fariner le peuple Congolais ?

Le brillantissime, Juge Président Raphaël Yanyi Ovungu du procès Kamerhé-Jammal qui se tient à la prison de Makala est mort empoisonné. Son empoisonnement a-t-il eu, à Makala où se tient le procès, où chez lui à Bandal dans une commune populaire de Kinshasa. Pas un mot de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba lui qui clame l' État de droit imaginatif. N'est pas le juge Raphaël Yanyi Ovungu devrait contribuer à cet État de droit ? Et par fonction ne devrait-il pas être protégé ? Vivre en Belgique, dans des Nganda, notre pizzaïolo national n'a aucune notion de démocratie. Le faussaire, roublard et fourbe, Tshilombo, le fameux fils de Tshisekedi et voleur du destin du peuple Congolais, est un ignare qui tâtonne. Il fait son stage à la Cité de l' Union africaine. 17 mois après, le bourricot se cherche encore.

À Paris un artiste meurt, Macron lui rend hommage au nom de la France, à son décès et non pas à son enterrement...

Alors que les Congolais meurent tous les jours y compris des personnalités, le réseaux sociaux s'emballent. Silence assourdissant de Tshivube à sa présidence usurpée. Ses conseillers tombent de mouches, ils sont morts de Coronavirus-Covid 19.
Le crash de l'Antonov AN 72 en octobre dernier, qui avait été affrété par la présidence zombifiée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba... L'enquête n'a jamais abouti ni publié. Pas de plan de vol, pas de manifeste ni de boîte noire. Le nombre exact de passagers n' est toujours pas connu.

Mais les Bena Mpuka, Tribalo-Ethnique et Talibans étaient plus intéressés par la voiture blindée de l'imposteur-usurpateur Tshilombo que des êtres humains. Les compatriotes qui sont morts dans ce fameux crash sont des anonymes.

Mais des conseillers Bena Mpuka et tribaux qui sont morts, qui se servaient de l'état Congolais et n'ont apporté au Congo, les Talibans s'appitoient sur leurs macabres sorts mais ceux qui meurent en Ituri, Béni... Silence radio.

À force d'ignorer la mort des autres, qu' Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba ne s'étonne pas aussi si le peuple ignorait la sienne.

Lire la suite...

Partager sur : Partager