Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Anti-Concerts

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 21 février 2020

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo ! Freddy Mulongo, Réveil FM International
freddy Mulongo-Fatwa Anti-Concerts 1.jpg, mar. 2020
 Décidée et intégrée dans la conscience patriotique de chaque congolais de la diaspora, la Fatwa anti-concert a déjà produit ses fruits et continue à le faire: Des jeunes Congolaises ne se promènent avec des poussettes dans tout Paris, elles ont repris des études et travaillent. Des jeunes garçons ne vont plus voler dans des supermarchés ou des grands magasins pour des musiciens. La sape n'est plus leur première préoccupation. Ils créent des entreprises et ne sont plus des vaches à lait de ces musiciens collabos qui contribuent au système d'esclavage du régime d'imposture et des imposteurs au Congo Kinshasa. 
freddy Mulongo-Fatwa Anti-Concerts 2.jpg, mar. 2020
 Les ennemis du Congo qui souhaitent continuer à dominer sur nous ont qualifié les Congolais des: "BMW"-Bière-Musique-Wife "Femme" ! En France, plusieurs événements ont contribué à la prise de conscience collective de la diaspora congolaise, il fallait une fatwa anti-concert: 1. L'ambassadeur Myra Ndjoku, barbouze de triste mémoire, qui avait reçu la mission d'éradiquer la résistance en France, commençait à faire tabasser des congolais dans l'enceinte de l'ambassade au 32 cour Albert Ier. Son agression à la gare du Nord de notre confrère Bongos Roger, cassant sa caméra et lui tordant la main, cette barbarie avait révolté plus d'un dans la communauté. On ne tabasse pas un journaliste qui fait son métier. 2. La fatwa anti-concert est une consécration de la résistance congolaise. Elle ne sera levé qu'à la libération du Congo de ses occupants criminels et pilleurs. Le concert comme calinothérapie pendant que l'on tue des congolais à Beni, non ! Le concert de Papa Wemba fut annulé à Pris Montmartre. De 2010, jusqu'à sa mort sur scène le dimanche 24 avril 2016, en Côte d'Ivoire, Wemba n'a plus jouer sur une scène parisienne. En 2013, JB MPiana avaient engagé des maîtres-chiens pour défier ses propres compatriotes avec un faux concert caritatif au Zénith: concert annulé ! Fally Ipupa avait essuyé un échec avec l'annulation de son concert à la Cigale à Paris. C'était en juin 2017. 3. Nous avons retrouvé cette vidéo de Réveil FM International posté en août 2011où des jeunes congolais s'insurgeaient contre les musiciens de la kabilerie au congrès du PPRD au Stade de Martyrs. Ces jeunes congolais nés en France qui fustigeaient des concerts à Paris, 9 ans sont prêts à annihiler leur engagement ? La culture congolaise se résume-t-il à la musique sponsorisée par un pouvoir d'occupation et d'imposture ? Pour lever la Fatwa-anti-concert, il faudra une assemblée générale de tous les congolais de la dispora y compris ceux qui vivent au Vanuatu. 1 personne=1 voix ! Chacun doit se prononcer. « Panem et circenses » Du pain et des jeux et le peuple sera content, il suivra aveuglément les lois des seigneurs dieux. Le peuple est-il content ? Assurément, il ne montre pas ses dents, il aurait honte, elles sont pourries. Du pain il en a partout, sous toutes ses formes, pour tous les goûts. Souvent même, il n’est plus à ses goûts et il faut en faire des cendres qui rempliront les déserts au lieu de les nourrir.

Lire la suite...

Partager sur : Partager