Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

lundi 11 janvier 2021

RDC: Bemba de Tous unis pour la Nation à l'Union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo

RDC: Bemba de Tous unis pour la Nation à l'Union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo

Freddy Mulongo mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Bemba 290.jpg, janv. 2021











Le peuple congolais doit arrêter de soutenir aveuglement des individus qui n'ont rien d'étoffe d'Etat, qui ne sont que des fossoyeurs de la République. Depuis sa sortie de la prison de la CPI à Laye, JP Bemba n'a jamais remercié la diaspora congolaise et le peuple congolais qui l'ont soutenu. L'incorrigible a même franchi la ligne rouge niant l'Ouganda ne pille pas les richesse du Congo.

freddy-mulongo-bemba-2

Jean-Pierre Bemba, chef de guerre, homme d’affaires, politicailleur, est le fils de l'histoire tourmentée de la République démocratique du Congo. Avant Tshilombo,  il est le premier a être affublé du qualitatif de "Mwana Mboka"-l'enfant du pays, lors de l'élection Louis Michel 2006, ce slogan a marché y compris sur des affiches électorales, pour mieux renvoyer aux cordes Alias Kabila, son rival, aux origines étrangères. Le "Mwana Mboka" de Tshilombo est une escroquerie politique. Après un hold-up électoral, Monsieur 15% et ses fanatiques radicaux de l'Udps, les Bena Mpuka et Talibans imposent que tous les Congolais doivent soutenir Angwalima Tshilombo Tshintunut Tshifueba, voleur de destin, rêve et espoir du peuple congolais, avec sa nomination électorale, fruit d'un odieux deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais. 

freddy-mulongo-bemba-3

Lorsqu'en  d'octobre 1998, Jeannot Bemba Saolona, père de Jean-Pierre Bemba Gombo tient son point de presse à Kinshasa, personne ne s'attend à le voir ni à l'entendre évoquer ou invoquer la malédiction sur son fils.Il le fait en des termes tellement clairs, Jeannot Bemba dit:  "Celui qui cherche la guerre paie par la guerre. Eh ben, il prendra ses responsabilités. Vous savez, chez nous en Afrique, quand le père dit Non, le cou ne dépasse jamais la tête. Et la malédiction vient souvent sur les enfants, puis on se demande d'où ça vient" !

freddy-mulongo-bemba-4

Au cours de ce point de presse , Jeannot Bemba Saolona rappelle le prix dur payé par son groupe à la suite de l'agression rwando-ougando-burundaise connue sous le vocable "guerre du 2 août". Il déclare : « ...pour moi, les auteurs de cette agression, leurs commanditaires et leurs complices au plan national constituent des ennemis de tout notre peuple en général et des opérateurs économiques – comme moi – en particulier". Il poursuit : "...si, comme le laisse entendre les radios périphériques, il s'avère que mon fils est avec ceux-là qui ont choisi d'agresser et de déstabiliser notre pays, et donc de détruire le tissu économique du pays, je ne peux désormais le considérer lui aussi que comme un ennemi de notre peuple". Il conclut : "Tout comme si les informations données par les radios internationales se révélaient être vraies, je demande publiquement à Jean-Pierre Bemba Gombo – et ce pour autant qu'il se reconnaît encore être mon fils - de mettre fin immédiatement à cette aventure et de cesser tout combat avec tous ceux-là qui semblent le manipuler aujourd'hui".

freddy-mulongo-bemba-8

Jean-Pierre  Bemba choisit de poursuivre la guerre. Donc de ne pas se reconnaître le fils de son père. Ce qui, au plan purement spirituel, équivaut à s'attirer et à accepter la malédiction dont les effets se sont manifestés après la transition 1+4=0 ! 

freddy-mulongo-bemba-11

Jean Pierre Bemba a toujours montré au peuple congolais son goût effréné pour de l'argent, le pouvoir et sa gloire personnelle. Il n'a jamais pensé intérêt général. Jean Pierre Bemba n'a aucune chance d'être un bon leader politique pour la République démocratique du Congo. Son entrée dans l'Union sacrée-sucrée-salée-soirée (USSSS), embarquant le MLC dans cette aventure  sans un congrès décisionnel, le petit Mobutu se voit toujours comme le Roi du Zaïre. 

freddy-mulongo-bemba-9

Il n'a jamais remercié ni la diaspora congolaise ni le peuple congolais qui l'ont soutenu pendant les dix ans qu'il a été incarcéré à la prison de la CPI à La Haye, pour des crimes contre l'humanité et crimes de guerre en République Centrafricaine.

freddy-mulongo-bemba-5

Traverseur de rue, Jean-Pierre Bemba est un affairo-politique. Il n'a jamais été un vrai et fin politique. Avec sa rébellion, le MLC dans l'Equateur, soutenu par Yoweri Museveni, dictateur Ougandais, pillard et receleur des ressources de la RDC, Jean-Pierre Bemba s'est mis à enfiler la tenue militaire. Il s'est même autoproclamé Général. Il ne restait plus qu'il prenne le bâton de Maréchal. Plusieurs meurtres commis à la province de l'ex-Equateur, des tombes ont été retournées à Gbadolite à la recherche de fortune cachée de Mobutu. Des pygmées ont été tués par ses miliciens du MLC.  Ayant gagné l'élection présidentielle de 2006, Jean-Pierre Bemba a déclaré "J'ai accepté l'inacceptable" contre 250 millions de dollars  lui accordés pour qu'l laisse le pouvoir à Alias Kabila. 

freddy-mulongo-bemba-10

Le Comité international d'accompagnement de la transition ( CIAT) fut un organe international mis en place pour épauler la transition démocratique en RDC de 2002-2007. Il a été créé en application de l'annexe IV de l'accord global et inclusif de Prétoria de 2002.  Le CIAT est composé des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie), de l'Afrique du Sud, de l'Angola, de la Belgique, de la Zambie, du Canada, du Gabon, de l'Union africaine, de l'Union européenne et de la Mission de l'ONU en RDC (MONUC).  

freddy-mulongo-bemba-12

C'est à bord d'un char auto-blindé de la MONUC, muni d'un casque bleu et gilet pare-balles,  que l’abbé Tricheur, Apollinaire Malu Malu, président de Commission Électorale Indépendante (CEI) est allé à la RTNC enregistrer la proclamation des faux résultats électoraux. La formule était toute trouvé. L'Ouest à voté Jean-Pierre Bemba et l'Est son rival Alias Kabila. L'Est qui a connu des affres de guerre était plus peuplé que l'Ouest qui n'a subi aucune guerre.  

freddy-mulongo-bemba-28

Alias Kabila a été proclamé vainqueur du second tour de l’élection présidentielle congolaise mercredi soir. Selon les résultats provisoires rendus publics par le président de la Commission électorale indépendante, l’abbé Apollinaire Malu Malu, le président sortant a remporté 58% des voix contre 42% à son adversaire, le vice-président Jean-Pierre Bemba. Les résultats doivent maintenant être validés par la Cour suprême de justice du pays. Peu après l’annonce de la Commission électorale, le chef de l’Etat congolais a lancé à ses compatriotes un appel à l’unité, assurant qu’il entend être « le président de tous les Congolais. » 

freddy-mulongo-bemba-27

Le camp du vice-président Jean-Pierre a rejeté d’avance ces résultats, faisant état de fraude électorale généralisée. L’Union pour la nation, coalition soutenant M. Bemba, affirme que selon les résultats qu’elle a compilés, le vice-président remporte le second tour avec 53% des voix. Le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, a appelé, mercredi, les deux camps à éviter tout recours à la violence.

freddy-mulongo-bemba-13

« La Cour suprême de justice déclare élu à la majorité absolue M. Joseph Kabila Kabange », a dit Benoît Lwamba Bindu, premier Président de la Cour suprême, à Kinshasa, la capitale.

La Cour a ainsi confirmé les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI) publiés le 15 novembre et qui créditaient M. Kabila de 58 pour cent des suffrages, contre 42 pour cent à son rival, Jean-Pierre Bemba, qui avait introduit un recours en annulation contre ces résultats en émettant huit griefs que le Président de la Cour, Kalonda Teleoma, a jugé non fondés.

freddy-mulongo-bemba-25

« La Cour suprême de justice reçoit la requête introduite par le candidat Jean-Pierre Bemba Gombo, mais la déclare non fondée », a déclaré le juge Kalele Kalonda Teleoma. Contacté par téléphone, un des avocats de M. Bemba, Richard Bondo, a qualifié de « prêt-à-porter », l'arrêt de la Cour proclamant la victoire de M. Kabila.

freddy-mulongo-bemba-26

Des Congolais sont morts dans un conflit post-élection en 2006. Il est dommage que jean-Pierre Bemba fasse comme si de rien n'était.Les affrontements de ces trois jours auraient fait au total 23 morts et 43 blessés selon le Ministre de l'Intérieur Théophile Mbemba Fundu, essentiellement à Gombe, et notamment dans les environs du boulevard du 30 juin. Certains témoins de cet affrontement estiment le nombre réel de morts remonte  à plus de 500 et annoncent  que les résultats officiels auraient été faussés pour ne pas céder à la panique.    

freddy-mulongo-bemba-19

21 août 2006: Vers 15h00, alors que Jean-Pierre Bemba est en compagnie des ambassadeurs des membres du CIAT, dont ceux des États-Unis d'Amérique, de Grande-Bretagne, Bernard Prévost de la France et Johan Swinnen de la Belgique, ainsi que le chef de la MONUC,  le diplomate américain William Swing, Jean-Pierre Bemba échappe à un bombardement de sa résidence de la promenade de la roquette à la Gombe par la garde présidentielle d'Alias Kabila. 

 

freddy-mulongo-bemba-17

22 août 2006:  Les troupes présidentielles prennent position sur l'aéroport international de N'djili dès le matin. La résidence de Jean-Pierre Bemba fait l'objet de nouveaux tirs à l'arme lourde dans le courant de la matinée. Des véhicules de la MONUC ont pris position autour de celle-ci.

freddy-mulongo-bemba-22

L'Eufor a par ailleurs reçu des renforts dans la nuit du Gabon où elle est également stationnée : deux hélicoptères d'attaque Gazelle, un hélicoptère de transport Cougar  et une cinquantaine de soldats Français, Portugais et Suédois des forces spéciales. 200 soldats  Allemands attendus dans la journée.

freddy-mulongo-bemba-15

Des tirs d'armes à feu légères ont été entendus dans les quartiers est de la ville, notamment à Lemba, Ndjili et Masina, à la suite vraisemblablement d'actes de pillage.

freddy-mulongo-bemba-23

Le calme est revenu dans la ville aux environs de midi, et un accord est intervenu entre Alias Kabila et Jean-Pierre Bemba visant au rétablissement de la situation prévalant au 20 août 2006. La Monuc  occupe désormais les principales artères de Gombe, dont le boulevard du 30 juin. Des patrouilles mixtes Monuc-Eufor-Police nationale congolaise se font pour faire respecter la paix. 

freddy-mulongo-bemba-24

Deux chars de combat et une Jeep étaient capturés par la garde de Jean-Pierre Bemba. Les chaînes de télévision de Jean-Pierre Bemba (Canal Kin et CCTV) ont fermé pour éviter justement que ces images puissent passer. Certaines sources plus fiables affirment que les chaines de télévision de Jean-Pierre Bemba auraient plutôt été incendiées volontairement par les forces du pouvoir dans le même but. La technicité des miliciens de Jean-Pierre Bemba fut supérieure à ceux de la GSSP qui eux n'ont pas eu de véritable motivation ni d'expérience au métier de la guerre. Abandonnant ses militaires, Jean-Paul Bemba s'était exilé au Portugal avec sa famille, avant de s'envoler pour Bruxelles, reprendre contact avec Louis Michel, parrain d'Alias Kabila.  La veille de son départ pour rejoindre la Libye du colonel Kaddhafi , il sera cueilli dans la nuit de samedi à dimanche 25 mai 2008 et amené la prison de la Cour Pénale Internationale.

freddy-mulongo-bemba-18

Imbu de lui-même, hautain et orgueilleux, Jean-Pierre Bemba croit que le peuple lui doit tout. Lui ne doit rien au peuple. Fossoyeur de la République, Jean-Pierre Bemba se comporte comme si tout lui est dû. Et pourtant du MLC, mouvement criminel, MLC  parti politique avec le 1+4=0, candidat de l’élection Louis Michel 2006  avec un slogan porteur "Tous unis pour la Nation", bombardement de sa résidence à Kinshasa  malgré la présence des ambassadeurs étrangers, bataille en pleine capitale Kinshasa entre les Ampicillines d'Alias Joseph Kabila et Fourmis de Jean-Pierre Bemba,  avec un slogan porteur "Tous unis pour la Nation".

freddy-mulongo-bemba-16

Les accointance de Jean-Pierre Bemba  avec l'Ouganda ne s''arrêtera jamais. Il est prêt à sacrifier notre Nation pour une amitié de vue avec Yoweri Museveni et pour une gloire éphémère singulière.

freddy-mulongo-bemba-29

Sortant de la prison de la prison de La Haye, après dix ans d'incarcération, les dénégations irresponsables de Jean-Pierre Bemba :«Il n’y a pas eu de pillages du Congo par l’Ouganda, je refuse cette idée» ! En voulant protéger son partenaire, le dictateur sanguinaire Yoweri Museveni, Jean-Pierre Bemba a franchi la ligne. L'armée ougandaise ne s'est-elle pas battue contre l'armée rwandaise à Kisangani, troisième ville du pays, dans ce que l'appelle désormais la guerre de six jours du 5 au 11 juin 2000 ? Avec pour conséquence,  des milliers de victimes civiles congolaises innocentes. L'Ouganda n'a-t-elle pas été condamné par la Cour Internationale de Justice de La Haye à payer 10 milliards de dollars à la RDC contre son agression ? 

freddy-mulongo-bemba-20

De l'union pour la Nation à l'union sacrée-sucrée-salée-soirée pour la Nation de Tshilombo, qu'est-ce qui a changé ? Rien  ! 

Les politicailleurs ventriotes, girouettes politiques, quémandeurs d'emploi et mangeurs à tous les râteliers sont demeurés les mêmes.  Sauf que Jean-Pierre Bemba a passé  dix ans sous les barreaux à La Haye. Il est ressorti toujours aussi méprisant pour le peuple congolais qu'avant. 

Il va à l'union sacrée-sucrée-salée pour un partage de gâteau et rien d'autre. Au fait Jean-Pierre Bemba comme d'autres font de la politique business, ils sont pas là pour servir le peuple.  Depuis sa sortie à ce jour, il n'a jamais demandé ne fut qu'une messe pour toutes les victimes de l'élection  Louis Michel 2006. Ne fut-ce qu'une minute de silence en leur mémoire... Rien. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 6 novembre 2020

RDC: JP.Bemba et Moïse Katumbi, deux politico- affairistes s'auto-excluent de Lamuka!

RDC: Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux politicailleurs-affairistes s'auto-excluent de Lamuka Peuple !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Lamuka 8.jpg, nov. 2020

L'hypocrisie est un mal qui ronge la politique congolais. Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux politicailleurs-affairistes viennent de s'auto-exclure de Lamuka Peuple. Hypocrites et versatiles, ils sont inconstants. Ils se sont dévoilés, JP Bemba et Moïse Katumbi ne sont pas des politiques mais des commerçants. Ils sont des affairistes, qui se sont vendus au Faussaire Tshilombo pour postes.

lamuka-e1585865444795

Le peuple congolais n'est pas dupe ! Le manque criant  du respect, des ventriotes politicards,  à l'égard d'un peuple chosifié, à dessein pour mieux le manipuler n'est plus acceptable. Voir tout ce monde à Masina pour aller à l'aéroport de Ndjili, en pleine période de Covid-19, ne portant ni masque ne respectant pas les gestes barrières, parce que Moïse Katumbi arrive à Kinshasa, n'est pas de l'irresponsabilité ? Doit-on prétendre que le Covid-19 n'existe pas en RDC pour accepter une foule qui va accueillir un politicien à l'aéroport de N'djili ?  Que fait la police congolaise ? Pourquoi donc ce laisser-aller ? Le Covid-19 ne tue pas au Congo, c'est le message que veut nous faire passer cette vidéo ? Sommes-nous en campagne électorale, avec et malgré la pandémie du Covid-19 ? Sur la terre entière, le Covid-19 tue ailleurs, sauf au Congo démocratique ? Tout en ayant de la peine pour ce peuple, la vraie question est-celle-ci: Le peuple congolais mérite-t-il  sa classe politique opportuniste et médiocre ?  S'il est vrai qu'il  refuse d'être toujours le marche pieds de politicailleurs, qui se foutent de ses aspirations et se contentent de leurs intérêts particuliers, égoïstes, mais quelle est sa vraie part de responsabilité ? Le peuple congolais est-il à mesure de prendre son destin en main ?

© Lwarhiba Maitre

A Genève, c'est Martin Fayulu qui était élu candidat commun de l'opposition. Et Tshilombo en sortant de la salle s'était même écrié: "Maintenant le changement s'appelle Fayulu"! 48 heures, tremblotant dans sa chambre d'hôtel, avec son tél portable Tshilombo reniait sa signature, suivi par Vital Kamerhe. Les deux Dupond-Dupont vont aller à Kampala, Kigali puis Nairobi où ils vont monter CACH.

Freddy Matungulu, Mbusa Nyamuisi, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi vont soutenir le candidat commun de Lamuka: Martin Fayulu.

Contre toute attente, Martin Fayulu de Zéro, il deviendra un Héros ! Avec une campagne présidentielle extrêmement populaire dans tous les coins et recoins de la République sauf chez les méchants Bena Mpuka qui lui prédisaient la mort. 

freddy-mulongo-bemba-jp

Fin de campagne et vote sous la pluie,  le dimanche 30 décembre 2018, la majorité de Congolais votent pour Martin Fayulu, il est élu avec 62,8% d'après la CENI-CENCO. Alias Kabila cherche à rencontrer Martin Fayulu pour un deal afin de sécuriser ses arrières. Refus catégorique de Fayulu. Alias Kabila se rabat  vers Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15%,  le plus cupide et corrompu, un inconscient de la République, le plus bourricot de tous, un individu en quête de l'enrichissement facile et rapide, qui n'a pour seule bagage que le nom de Tshisekedi qu'il a récupéré depuis le décès d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Le faussaire Tshilombo fait son deal avec Alias Kabila contre le peuple congolais. Il cède tout à Alias Kabila, il veut seulement marcher sur tapis rouge et qu' il soit appelé Président. Avant qu'il soit proclamé, le bourricot bat des meetings où il proclame Alias Kabila, père de la démocratie chrétienne.

Tshilombo, l'Enfarineur a reçu pour mission d'exploser Lamuka. Puisqu'il doit chauffer le fauteuil présidentiel jusqu'en 2023, il tout faire pour cannibaliser Lamuka. Tshilombo achète Matungulu au prix de Ndembi ! Il l'éloigne du pays et l'envoi à la BAD, avec promesse d'appuyer sa candidature à la présidence de cette institution. Il n'a jamais été élu.

Mbusa Nyamuisi est plus seigneur de guerre que politique. Il n'est pas resté longtemps. 

Il fallait à Tshilombo de débaucher deux politicailleurs-affairistes, JP Bemba et Moïse Katumbi, quémandeurs de postes et avantages politiques. Après longtemps jouer à l'hypocrisie, les deux hypocrites viennent de se dévoiler avec les fameuses consultations de Tshilombo, un piège à cons !  Depuis leur retour au Congo, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi n'ont jamais eu le coeur à l'ouvrage. Leurs accointances avec Angwalima Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais prouvent à dessein, qu'ils ne se battent jamais pour le peuple congolais. Les deux affairistes sont plus affairistes que politiques. Tshilombo a instrumentalisé la justice pour que Katumbi récupère ses mines au Katanga.

La bonne nouvelle est que JP Bemba et Moïse Katumbi se sont auto-exclus de Lamuka. Le peuple congolais est Lamuka. Les deux profito-situationnistes sont dans le bras de Tshilombo allié d'Alias Kabila, qu'ils y restent. 

Le peuple veut des politiciens constants et intègres. Les politicailleurs et ventriotes Congolais sont médiocres. Le peuple gagne toujours. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 5 novembre 2020

Twitter: Des Congolais commentent l'Union Sacrée pour sauver l'imposteur Tshilombo!

Twitter: Des Congolais commentent l'Union Sacrée pour sauver l'imposteur Tshilombo!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Bemba 7.jpg, nov. 2020
Depuis des temps immémoriaux, le politicailleur et ventriote congolais, non patriote est reconnu par son inconstance, sa versatilité, sa capacité à se compromettre, son manque d'idéal et de vision politique, son manque de dignité et sa misère intellectuelle. Les Leaders comme Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi tombent facilement dans le piège tendu par Tshilombo, qui est allié de Joseph Kabila.
freddy-mulongo-bemba-7

 Tweets ravageurs contre Jean-Pierre Bemba, ex-seigneur de guerre. Lui qui a fait la guerre contre le peuple congolais, avec son allié Ougandais, Youweri Museveni, doit savoir que l'on ne négocie qu'en position de force. Quelle force a Tshilombo, le voleur de destin du peuple congolais pour faire face à son allié Alias Kabila, avec qui il a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale ? Tshilombo est un président nommé. Il n'a pas été élu par le peuple congolais avec ses 15%. Il est illégitime. Le forcing actuel avec ses fameuses consultations ne sont que des enfumoirs. Et Jean-Pierre Bemba , avec ses dix ans passés à la prison de La Haye, avait commencé à bénéficier d'un peu de sympathie du peuple congolais. le voilà qui casse tout. Il sait qu'il ne pourra pas être candidat en 2023. Il ne l'a pas été en 2018. L'homme de "J'ai accepté inacceptable" est un incorrigible bonhomme. Pense-t-il déjà à "J'ai accepté l'inacceptable 2"?  Sur Twitter, les Congolais ne le ménagent pas. 

 Berry MUEKATONE @Bmueka La visite de J.P Bemba à Tshilombo, c'est comme un voleur qui vous a piqué le portefeuille et qui vous  invite à prendre un verre au bar, vous contemplez béatement que le forban paye l'addition avec votre propre argent. Le coq congolais est roi sur son fumier. Incroyable !

 Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi Qu’il vienne encore nous dire qu’il a accepté l’inacceptable. Qu’il laisse @Evebazaiba diriger le MLC, elle plus de cran, de mérites que lui!

 Ben Beya @benitobeya Ya Youyou, décidemment rien ne vous satisfait ! Vous êtes anti Fcc-Cach, et quand ce mariage bat de l'aile vous êtes contre le rapprochement entre PR5 et les autres. Beaucoup finiront par dire que vous faites une fixation sur  @fatshi13 peu importe ses mobiles ou intentions. Biz !

 Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi En fait vous avez tellement l’habitude de caser les gens dans des moules politiques, que vous ne comprenez pas que certains congolais n’adhèrent à aucun mouvement politique connu et restent indépendants, donc libres de juger qui ils veulent. Vous ne comprendrez jamais ma lutte!

 Berry MUEKATONE @Bmueka Donc à Genève, il était pour Tshilombo ? Ce n'est pas seulement Fayulu qui a été volé, mais les leaders de Lamuka et de surcroît l'ensemble du peuple congolais. Peut-on nier l'évidence ?

 NOTRE CONGO @GZAIREkin  Jean-Pierre Bemba a pardonné qui? Il n'a pas eu le temps de revendiquer sa victoire puisqu'il a été coffré. Tu as oublié?

 Kakozi Franck Banister @Franck_kakozi L'amnésie congolaise.

 John Sotthaltz @sotthaltz Attention quand même Jean Pierre Bemba parle de #dialogue, ce qui veut dire qu'il ne croit pas aux consultations ou concertation actuelles. Aussi le dialogue implique la participation de tous notamment celle de Joseph Kabila.

 Maguy Ndona Mavakala @NdonaMaguy Je pense que certains leaders n'ont pas encore compris que les choses doivent changer. Déclaré que j'ai accepté l'inacceptable et revenir clopin clopan vers Celui qui a accepté un deal privé au détriment du peuple. Quelle bassesse!

 McsLionel @Mcslionel Moyibi a yibi sani ya mbele. O lieu okanga ye, okomi ko loba : Soki to landi ye sani eko sieta pe eko panzana. Bemba a ke epayi ya moyibi yango. Batieli ye biloko yako lia na sani ya mbele oyo ba yibaki. Soki a lié pe alobi merci, ye pe aza moyibi.

 Michel Ndongala @micheldebix Je crois comprendre que c'est juste pour le positionnement qu'il y est allé, mais préparons nous à suivre «j'ai accepté l'inacceptable 2»

 Vanessa Bompemo @vbompemo1 la politique avec ses hypocrisies. Dédain et honteux.

 Fidèle Sambu @FideleSambu Une analyse pointue. Bravo à vous !

 NOTRE CONGO @GZAIREkin Mon grand frère au Congo il n y a pas des politiciens, ce sont tous des coopérants qui attendent leur tour.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Nombreux d'entre nous n'appréhendent pas l'issue de ces fameuses consultations, c'est un plongeon dans l'inconnu car Tshilombo est au pied du mur, il ne peut plus faire marche arrière. Qu'arrivera-t-il après s'il n'obtient pas sa majorité ? Dissolution contre destitution ?

 Charlie Mingiedi Mbala @CharlieMingiedi Destitution! Ces consultations doivent nous amener à une transition sans la participation de tous les acteurs de la fameuse coalition logiquement parlant ! 

 Oscar Kavunga Sero @MutuzaOscar Tshilombo consomme ses jours sans aucune réalisation. 2 ans perdus. Sa place se confirme dans la poubelle de l'histoire.

 Jonathan Mitima @jonathan_mitima Le désintéressement des conseillers, comme remarqué dans la vidéo de lundi, en dit beaucoup sur la pertinence des ces assises qui semblent être vidées de leur contenu initial.

 Serge Mukanza @SergeMukanza Il ns emmène dans un issu incertain dont les fanatiques n appréhendent rien comme d habitude..

 Reguy Mabiala @reguy10 “Qui mange seul s’étrangle seul.” Proverbe Arabe

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Union Sacrée: JP Bemba et Moïse Katumbi, deux traîtres contre Lamuka peuple?

Union Sacrée: Bemba et Moïse Katumbi, deux traîtres contre Lamuka peuple?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Lamuka 7.jpg, nov. 2020

Complotiste, balkanisateur et liquidateur du Congo, Tshilombo piège Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux politico-affairistes pour exploser Lamuka. Le complot de Tshilombo a déjà échoué car Lamuka, c'est le peuple congolais. En politique, seule la constance est victorieuse. Katumbi mobilise des gros moyens pour une consultation d'un président faussaire contre son allié Jo Ka...

freddy-mulongo-lamuka-7

Aux Etats-Unis, une grande et vielle démocratie, le comptage des voix entre le président Donald Trump et Joe Biden, son challenger, doit se faire bureau de vote par bureau de vote, pour départager les deux candidats. Les Républicains comme les Démocrates exigent la vérité des urnes. On ne peut pas parler de démocratie sans respect de la vérité des urnes. Les Américains ne sont pas prêts d'accepter un faussaire des urnes diriger les Etats-Unis. C'est un échec de penser, que Tshilombo, Monsieur 15% et voleur du destin du peuple congolais va exploser Lamuka. Corrompre des fameux leaders, ce n'est pas corrompre les Congolais et tous les Congolais. "Lamuka , c'est le peuple congolais. Lamuka", c’est l’esprit du peuple congolais qui veut être dirigé par  par des gens qui ont la légitimité du peuple. Le respect de la volonté du peuple est exigence politique. Le changement passe nécessairement par le respect de la vérité des urnes.   En République démocratique du Congo, la classe politique la plus médiocre de la planète, est inconstante, versatile, cupide, corrompue...Les politicailleurs, ventriotes et Mabumucrates ne se battent jamais pour des principes et valeurs républicaines. Ils sont des opportunistes. Qu'est-ce-que les consultations politiques de Tshilombo, le voleur du destin du peuple congolais changent-elles dans le quotidien du peuple congolais ? Pourquoi Moïse Katumbi doit-il mobiliser au tant des fonds et moyens pour uniquement revenir à Kinshasa et rencontrer Tshilombo, l'Enfarineur ? Que veut prouver Moïse Katumbi ? S'il est populaire c'est dans les urnes qu'il doit le prouver. Moïse Katumbi est un frère Katangais et Congolais que je respecte. Il est entrain de griller son avenir politique. Ce n'est pas en tendant la main à un faussaire, checkuleur, complotiste, balkanisteur et liquidateur du Congo, qu'il va s'en sortir. On ne peut avoir décrié la fraude électorale contre le peuple congolais et s'amuser contre le peuple avec des arrangements politico-politiciens. C'est triste pour Moïse Katumbi. S'il agit de son propre chef, c'est grave. S'il est influencé par ses conseillers, ils l'amènent dans un trou. Les conséquences de son défi contre le peuple congolais vont s'averer néfastes pour son image politique  hic et nunc. 

Moise Katumbi est entrain de piétiner plusieurs points de la déclaration finale Lamuka du 30 juillet 2019 à Lubumbashi, le jour de la passation du flambeau de commandement à Jean-Pierre Bemba représenté par Eve Bazaïba. Réveil FM International republie cette déclaration qui met à nu le complot Tshilombo-Katumbi contre Lamuka.

freddy-mulongo-lamuka-4
freddy-mulongo-lamuka-6
freddy-mulongo-lamuka-5

5. Lamuka réaffirme sa victoire aux élections du 30 décembre 2018 et continue à dénoncer la fabrication des résultats tels qu'annoncés par la CENI et entérinées par la Cour Constitutionnelle. Lamuka dénonce également l'invalidation injuste de ses députés par la Cour Constitutionnelle.  

6.Tous les membres du présidium réaffirment leur engagement à œuvrer dans la franche collaboration et de la cohésion au sein de la plate-forme, afin de poursuivre la noble lutte. Chacun des leaders s’emploiera à exhorter ses collaborateurs et son regroupement politique à demeurer unis, vigilants et mobilisés pour déraciner les antivaleurs qui handicapent le progrès de la société congolaise.

7. Le présidium appelle la population à rester vigilante et à être prête pour la défense de la Constitution, spécialement en ses articles intangibles.

11. Lamuka s’engage à mobiliser le peuple congolais pour la mise en place des réformes institutionnelles nécessaires notamment sur la Cour Constitutionnelle, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) et la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH). 

Jean-Pierre Bemba a quitté Mbandaka hier, il est venu à Kinshasa. Il a été reçu par Tshilombo. Ils ont parlé durant 30 minutes et il est rentré dans sa forêt. A-t-il eu peur de dormir encore sur une chaise à GB comme autrefois. A-t-il pris la décision de consulter les militants du MLC pour son agissement solitaire et anti-peuple ? C'est toujours facile d'accepter l'inacceptable. Il faut aussi savoir assumer. Les consultations ne sont pas un dialogue. La décision finale revient à un individu, qui de plus est lui-même le problème du pays. 

En politique, lorsque l'on s'engage et que l'on prend une position, on s'y tient. Contre vents et marrées on s'y accroche. Il est dangereux en politique de changer des positions matin, midi et soir. Est girouette, celui qui change des positions au gré de vent. Cela est regrettable et insupportable. Personne n'ignore, comment Alias Kabila, a pesé de tout son poids pour empêcher Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba de postuler à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Mais cela ne nous oblige pas à être complaisant à leurs égards. Nous avions déjà eu l'occasion de relever les 5 erreurs de Moïse Katumbi contre Lamuka. La popularité de Moïse Katumbi est en berne au sein de la diaspora congolaise. Un désamour s'y est installé. Sa  fameuse déclaration sur France 24, d'enjamber la vérité des urnes, pour se projeter déjà en 2023, avait déjà fait des remous. Ses accointances avec Félix Tshilombo, imposteur-usurpateur l'éloignent de plus en plus des objectifs de Lamuka.

Voici les 5 erreurs politiques de Moïse Katumbi contre Lamuka (Réveil FM International, 6 juin 2019):

1. Martin Fayulu est allé au front électoral. Il a battu campagne. Partout où il est passé, ce fut effervescence populaire. Martin Fayulu a gagé haut la main, l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Avec 62,8%, il est le président élu du peuple congolais. Il est légitime. Il est Notre président. Il mérite le respect de tous, y compris des acteurs politique de Lamuka. Félix  Tshilombo est un imposteur-usurpateur. Un grand mépris de notre peuple, il a fait un deal avec Alias Kabila, pour non changement dans la continuité. Agent de tutsi-Power et au service de la consolidation de l'occupation, Tshilombo est agent de l'impunité. Fayulu en homme intelligent a déposé son recours, à la Cour Constitutionnelle, des juges godillots aux mains gantées en blanc et aux ordres d'Alias Kabila pour récomptage des voix. Cette démarche n'a pas été approuvé par Moïse Katumbi. Et pourtant, c'est cette démarche de Fayulu qui a dévoilé au monde, la justice corrompue du Congo. Une Cour Constitutionnelle qui se réunit à l'heure de Nicodème, c'est-à-dire la nuit, pendant que le drapeau congolais n'est pas encore levé. Parodie de justice, au lieu que les juges disent la loi au nom de la RDC, les corrompus juges se sont discrédités eux-mêmes. Avec ses 16%, Félix Tshilombo a été proclamé frauduleusement vainqueur à 3h du matin. L'Udps avait 37 avocat pour défendre le Voleur des voix,  Tshilombo, parmi eux Me Mukendi wa Mulumba, ancien bâtonnier, il était à la cour sans gène pour défendre son Angwalima et Fakwa de neveu.

2. La vérité des urnes, du Président Elu, Martin Fayulu dépasse sa modeste personne. C'est la victoire du peuple congolais qui a été volé. Tous les Congolais qui réclament la vérité des urnes ne sont pas des membres de Lamuka. Refuser la vérité des urnes, c'est cautionner le troisième hold-up d'Alias Kabila. Or Moïse Katumbi qui a tout fait pour empêcher un troisième penalty d'Alias Kabila comment peut-il cautionner le troisième hold-up d'Alias Kabila? Félix  Tshilombo est un président Quado. Il est bénéficiaire d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Il est pantin, masque-Kifwebe et bouclier d'Alias Kabila. Félix  Tshilombo n'a aucun pouvoir.

3. Dans son interview sur France 24, Moïse Katumbi a dit qu'il faut tourner la page de la vérité des urnes, puisque la Cour Constitutionnelle avait proclamé Félix Pétain Bizimungu Tshilombo. Or cette haute cour corrompue a été condamnée par les États-Unis. La vérité des urnes est le passage obligée pour l'installation de la démocratie en RDC. Vouloir enjamber, la vérité des urnes comme le fait Moïse Katumbi, est une grave erreur politique. Il ne faut jamais mépriser le peuple.

4. Martin Fayulu, Président Elu du peuple congolais est le politicien le plus populaire de la RDC. Sa popularité dépasse de loin celle de Mobutu et Etienne Tshisekedi réunis. Aucun politicailleur ventriote n'arrive à la cheville de Fayulu: homme droit et intègre. Il faut que les choses soient claires: Martin Fayulu n'est pas le garçon de course de Lamuka. Il n'est pas non plus l'homme à tout faire de Lamuka. Chaque Congolais a le devoir de le soutenir, jusqu'à la victoire de la vérité des urnes.

5. C'est Alias Kabila qui dirige encore et encore la République démocratique du Congo. Les accointances de Moïse Katumbi avec Félix  Tshilombo frise la trahison des aspirations de notre peuple. Il est dans la même ligne que Gabriel Kyungu qui a déclaré publiquement que Tshilombo est son fils. Résultat: A 81 ans, il vient d'être nommé à la SNCC. Etre avec le peuple, c'est accepter la CONSTANCE dans ses prises de positions politiques. Etre coordonnateur de Lamuka, avec le collectif "Ensemble" dont des Troubadours tel que Delly Sesanga et Claudel Lubaya attendent de pied ferme leur nomination ministériel, pose déjà problème. Moïse Katumbi est mal conseiller, qui lui rassure qu'en 2023, il sera candidat président de la République. Son propre conseiller spécial, Salomon SK Della, est privé de passeport biométrique, par son propre ami Félix  Tshilombo. Cela n'interpelle pas sa conscience ? Pourquoi ne tonne-t-il pas pour exiger le passeport ? Martin Fayulu est et demeure le Président Élu. Celui qui le méprise, sera méprisé.

Aujourd'hui, le fait de vouloir quitter Lubumbashi et venir à Kinshasa, usant et abusant de tous les moyens de communication, pour des consultations Tshilombiennes qui n'en valent pas la peine, Moïse Katumbi se grille. Pas facile de retrouver sa vraie  popularité d'antan. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 4 novembre 2020

Mangercratie: Union sacrée Tsilombienne, quel gain politique pour JP Bemba?

Mangercratie: Union sacrée Tsilombienne, quelles bénéfices politiques pour Bemba?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Bemba 6.jpg, nov. 2020

C'est toujours de la responsabilité des acteurs politiques, du pouvoir et de l'opposition, lorsqu'un pays va mal. Alors que le peuple congolais avait honni Alias Kabila, Tshilombo Monsieur 15% est allé nuitamment négocier sa nomination électorale. Présidence usurpée, Tshilombo l'Enfanrineur, veut une union sacrée, pour en finir avec Alias Kabila qu'il l'a fait nommer, après deux ans de mariage...

freddy-mulongo-bemba-6

La somme des intérêts égoïstes et particuliers n'est pas égale à l'intérêt général. Tshilombo comme Jean-Pierre Bemba sont des individus perfides aux intérêts égoïstes et personnels. Bemba a beaucoup perdu avec son emprisonnement de 10 ans à la Cour Pénale Internationale (CPI) de La Haye. Il est quémandeur de la "RECUP" ! Tshilombo est un emberlificoteur patenté, qui enfarine à tout va. Le vendredi prochain, le dernier jour des consultations tshilomiennes, le locataire de la présidence usurpée, Tshilombo annoncera-t-il un clash de son mariage avec Alias Kabila ? Si oui,  ce sont les Rwandais en occupant Minembwe et tous les territoires occupés de l'Est, qui seront les bénéficiaires des remous de ce couple contre nature Tshilombo-Alias Kabila. Elections américaines, il risque d'avoir des réclamations de la vérité des urnes,  dans ce pays de vieille démocratie.   Tshilombo, dont les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes prétendent, que les Américains soutiennent son hold-up électoral et son régime tribalo-ethnique, n'aura que ses yeux pour pleurer. Si vendredi, il n'y a pas clash,  Tshilombo aura encore une fois enfariné ses affidés. En revenant vers le FCC, il devra ramper . Il n'a pas de choix, seule sa démission est salutaire pour le Congo. 

 Berry MUEKATONE @Bmueka La visite de J.P Bemba à Tshilombo, c'est comme un voleur qui vous a piqué le portefeuille et qui vous invite à prendre un verre au bar, vous contemplez béatement que le forban paye l'addition avec votre propre argent. Le coq congolais est roi sur son fumier. Incroyable ! 

 Kakozi Franck Banister @Franck_kakozi L'amnésie congolaise.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Et pourtant un adage africain nous renseigne que : " Si quelqu'un t'a mordu, il t'a rappelé que tu as des dents" Nous pouvons définir cette visite avec ce proverbe : " Si tu regardes une image très laide, vérifies que ce ne soit ton reflet".

freddy-mulongo-bemba-4

Quel est le gain politique de Jean-Pierre Bemba aux consultations politiques de Tshilombo ? De toutes les façons, condamné pendant 10 ans à la Cour Pénale Internationale (CPI), Jean-Pierre Bemba sait qu'il ne pourra pas être candidat président de la République au Congo. Il ne l'a pas été en 2018. Il ne le sera pas non plus en 2023. Jean-Pierre Bemba a donc besoin du soutien du faussaire Tshilombo pour décanter son dossier judiciaire surchargé. 

Qui a oublié que Jean-Pierre Bemba a été en rébellion contre la République avec le MLC ? Vice-président de l'Economie et  des Finances, avec un salaire de 1000 mille dollars américains par mois, lors du gouvernement 1+4=0 issu du dialogue inter-congolais, qu'a apporté Jean-Pierre Bemba l'ancien chef rebelle ? Malgré ses militaires "Fourmis Rouges", Alias Kabila lui avait mené la guerre en pleine capitale, avec dans sa résidence de la Gombé de nombreux ambassadeurs des pays occidentaux. Face à Alias Kabila , Jean-Pierre Bemba avait "Accepté l'inacceptable" et "a passé 10 ans de sa vie à la Haye". 

Avec Alias Kabila, c'est Floribert Chebeya, Fidèle Bazana, Armand Tungulu, Thérèse Kampagala... sont morts pour rien ?  Plusieurs journalistes ont perdu leur vie et il n'y a jamais eu de procès. Sous les 18 ans du régime d'Alias Kabila, au moins 18 journalistes ou professionnels des médias ont été tués dans des conditions qui n’ont jamais été clairement élucidées. Dans la majorité des cas,  des enquêtes annoncées au lendemain de ces assassinats, n’ont jamais eu lieu ou ont été sciemment bâclées, et ont abouti à des procès  qui n’ont pas permis d’identifier les véritables auteurs ou commanditaires des ces meurtres des journalistes, ou les mobiles de ces crimes.

Que ce soit dans les cas des assassinats à Bukavu, à l’Est du pays, de l’activiste Pascal Kabungulu de l’ONG Héritiers de la Justice (2005) et de deux journalistes de radio Okapi, Serge Maheshe (2007),  et Didace Namujimbo (2008), de Patient Chebeya à Béni (2010), des militaires en exercice se sont retrouvés dans le box des accusés. Il en est de même pour Franck Ngyke du journal La Référence Plus et son épouse Hélène Mpaka (2005),  ou pour Bapuwa Mwamba, freelance à Kinshasa (2006).  Ces assassinats sont  le symbole de l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

freddy-mulongo-bemba-7

Tshilombo imposteur et usurpateur va clasher avec Alias Kabila, la personne qui l'a nommé pour lui chauffer le fauteuil présidentiel ? Avec quels moyens ? C'est avec Jean-Pierre Bemba , Moïse Katumbi, George Kampiamba et André Mbata , que l'Enfarineur Tshilombo va en finir avec Alias Jo Ka ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 25 octobre 2020

Tshintuntugate: Tshilombo a insulté les Congolais de la diaspora "Combantaba"...

Tshintuntugate: Tshilombo a insulté les Congolais de la diaspora "Combantaba"...

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM InternationalFreddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 66.jpg, oct. 2020

Un président de la République doit être un Fédérateur et Rassembleur. Il est président y compris de ceux qui ne l'aiment pas ou non pas voter pour lui. Tshilombo, Monsieur 15%, le bénéficiaire d'une nomination électorale après deal avec Alias Kabila, a injurié les Congolais de la diaspora: "Ba Nyangalakata" à Bruxelles, "Ba Ndoki" à Paris et "Ba Combantaba" à Londres. A quand ses excuses?

freddy-mulongo-bruxelles-tshilombo

Les paroles doivent être claires: "Mes frères et sœurs, je fais amende honorable. Je présentes mes excuses et demande pardon au peuple congolais. Je me détache du deal avec le FCC et rejoint le camp de la patrie. J'appelle mes frères Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et tous les acteurs politiques à pouvoir rejoindre les démarches patriotiques afin de sauver notre pays..."  

Le petit discours de six minutes de Tshilombo laisse à désirer. On ne peut pas jouer indéfiniment à un peuple. Tshilombo a enfariné le peuple congolais avec ses 15%. Il a dribblé Martin Fayulu-Lamuka à Genève, il a dribblé Vital Kamerhe à Nairobi, maintenant il veut dribbler Alias Kabila-FCC. C'est toujours lui de manière unilatérale qui ne respecte pas sa parole et sa signature. Fourbe et roublard patenté. Quelles sont valeurs que prônent Tshilombo ? Le fils de Marthe Kasalu Jibikila veut un suicide collectif ! L'Union sacrée de Tshilombo avec qui ? Et pour quoi ? L'Union sacrée de Tshilombo existe déjà avec FCC et CACH. Pour six minutes de discours, il faut bloquer la République ?  Pas de conseil des ministres, le parlement est fermé, la Primature scellée...

Les Fatshistes-Bétonistes sont aux abois ! Tshilombo a méprisé tout le monde. Le plan Machiavélique de Tshilombo est alarmante ! 

Cette photo diffusée, du T-Shirt porté par des Bena Mpuka, Talibans et Ethno-tribalistes, le 17 septembre 2019, lors de la visite de Tshilombo à Bruxelles, n'est-il pas séparatiste et divisionniste: "Kasaï Power" ?

Croyant se prémunir contre son imposture et usurpation par son vol de  destin du peuple congolais, Tshilombo a lâché ses chiens pitbull sur des réseaux sociaux , injuriant les Congolais, qui'il est censé respecter et honorer par des insanités: "Libolo ya Maman Na Yo" !

Plus couramment, ses fanatiques n'y sont pas allés de mains mortes sur leurs claviers: Monseigneur Laurent Mosengwa Pansinya, le cardinal Honoraire de Kinshasa a été copieusement insulté, Honore Ngbanda de l'Apareco est insulté matins, midis et soirs,  Dr. Denis Mukwege, le prix Nobel de la paix n'en parlons même pas, le Congo ne l'a jamais soutenu; "Martin Fayulu" azali Camerounais. Martin Fayulu qui a été proche d'Etienne Tshisekedi qui a tout donné ? Moïse Katumbi azali Zambien ! Katumbi qui a payé les frais de tous les participants à Genval pour remettre Etienne Tshisekedi, réconcilier Baba Kyungu et Tshisekedi. Katumbi qui a payé des avocats américains pour enlever l'interdiction qui frappaient Tshilombo et Tshimanga de séjours aux Etats-Unis, pour y a commis un délit de vol au Wal Mart. Katumbi qui avait loué le jet qui a amené Etienne Tshisekedi aux soins à Bruxelles. Katumbi, Katumbi, Katumbi...Quant à Jean-Pierre Bemba, les Talibans l'ont toujours décrit comme "le mangeur des pygmées" ! En République démocratique du Congo : Facebook a supprimé 66 comptes, 63 pages, cinq groupes et 25 comptes Instagram, avec Honoré Mvula kabala, soutien de FATSHI, comme principal sanctionné. Tshilombo a sa présidence usurpée a engagé un cybercriminel patenté, Honoré Mvula Kabala, pour injurier des Congolais sur les réseaux sociaux. Bien que les gestionnaires et administrateurs des comptes Facebook et pages aient tenté de dissimuler leur identité et leur coordination, après investigation, Facebook a indiqué que la plupart des comptes, pages et groupes Facebook et Instaram supprimés appartenaient aux sympathisants de Force des patriotes. Un parti politique créé en 2019 par Honoré Mvula et dont l’objectif affiché est de soutenir et d’accompagner l’action du président de la République, Félix Antoine Tshilombo (FATSHI). Sur les 63 administrateurs des pages supprimées par Facebook, six jeunes hommes ont été identifiés comme opérateurs d’au moins 26 pages et cinq groupes dans le réseau, proches d’Honoré Mvula Kabala, homme de main de Tshilombo. Pas d'excuses de la part de ce fameux fils de Marthe Kasalu Jibikila. 

freddy-mulongo-marche-feminicide-1
freddy-mulongo-marche-feminicide


Tshilombo tend la main aux acteurs politiques vilipendés par ses Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques, après avoir pris les Congolais pour des cons. Les Congolais de la diaspora se sont sacrifiés: marches battant pavés dans des capitales occidentales, sit-in, marche Paris-Bruxelles 309 Km contre les viols en République démocratique du Congo... Tshilombo a volé des sacrifices et engagements  patriotiques de la diaspora congolaise. Nous sommes devenus la risée du monde entier. Tshilombo a pris des Checkuleurs et Frappeurs de l'Europe pour les amener au Congo pour mieux piller le pays.  Un gouvernement de 66 ministres et 723 conseillers tribaux. Et son troubadour André Mbata se prétend pour un constitutionnaliste pour raconter des bobards !     

On savait que Tshilombo était un nullard mais là... Zéro puissance Zéro ! Un bonimenteur, un lâche et une couille molle, comme certains disent chez nous : "aventrier" Mbwa copal. Tshilombo a invité Paul Kagame, Hitler Noir, bourreau du peuple congolais, pillard et receleur des ressources

Il va consulter ? Qui ? La bonne blague ! Après avoir insulté ses propres compatriotes des : "Combantaba", "Ba Ndoki", "Ba Nyangalaka" et ses fanatiques nous traitent constamment des jaloux, aigris, tribalistes, haineux, etc. Cette crapule ne respecte pas sa parole. Akosilisa yango ! Balobaki Na Biso " Bokomesana" mais Ye Alingi Komesana Te ? Akomi Neti Takinga, Akomi Kotelengana. Akomesana Pe Akosiliyango !

Les chercheurs des postes et positions iront, oubliant Genève, Kenya, Kingakati... A notre avis Tshilombo ne changera jamais. Tshilombo doit révéler au peuple congolais son deal avec les animateurs de FCC. Les Congolais ont aussi droit de savoir les vrais résultats de 2018.

Tshilombo ne respecte jamais ses engagements : à Genève,  il a dribblé ses amis pour ses intérêts personnels; il a dribblé Vital Kamerhe, il veut dribbler Alias Kabila. Qu'il se démerde seul avec ses injurieux Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 17 juin 2020

RDC : Rencontre Mike Hammer-Jean Pierre Bemba, la messe est-elle dite pour Alias Kabila ?

RDC : Rencontre Mike Hammer-Jean Pierre Bemba, la messe est-elle dite pour Alias Kabila ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Bemba 2.jpg, juin 2020


C'est au grand jour, que l'ambassadeur Américain, Mike Hammer a rencontré Jean Pierre Bemba, à la Gombé, en pleine période de confinement.

Par devoir de transparence, après avoir rencontré Jean-Pierre Bemba, plusieurs fois y compris aux heures tardives de nuit. Voilà que l'ambassadeur Mike Hammer officialise ces rencontres avec Bemba. Tous les points sa

Lorsque Réveil FM International a informé, le 26 mai, il y a deux semaines, l'opinion nationale, internationale et la diaspora congolaise mondiale qu'un ballet diplomatique se faisait chez Jean-Pierre Bemba, dans sa résidence de la Gombé, Jean Jacques Mbungani, le fameux responsable du MLC
était sorti de son trou, avec blouse blanche et stéthoscope en main pour écrire un commentaire enfantin et ubuesque. Pardieu, Jean Jacques Mbungani est-il politique ? Je doute fort ! Il n'est qu'un profito-situationniste, sans convictions ni épaisseurs politiques, qui mange à tous les râteliers. Qui se dit du MLC tout en lorgnant chez Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba.

Sans honte Jean-jacques Mbungani annonait ses inepties :
cher frère, j'ai lu avec grande attention votre post qui ne reflète en rien la réalité car le président Jp Bemba est en confinement depuis des semaines sans recevoir qui que ce soit. il est sortie quelques fois pour soutenir des membres du MLC en situation de deuil. Il n'a pas eu l'honneur de recevoir des diplomates dans sa résidence. J'interviens içi pour éclairer votre lanterne à ce sujet.

Notre réponse ne l'avait pas calmé:
Cher Jean-Jean-jacques Mbungani Ne confond pas les choses. Je suis journaliste pas militant du MLC. Tu es à Bruxelles confiné et tu oses me dire ce que moi, par mes fins limiers, que j'ai comme info sur terrain ? Prend ton stethoscope retourne dans ton cabinet médical. Depuis quand les diplomates sont confinés. Même en tant de guerre, les diplomates travaillent. Ne compte pas sur moi pour te dire les ambassadeurs qui ont vu ton chef.

Le docteur Tournesol du MLC, Jean-Jacques Mbungani, l'homme qui prétend connaître tout de Jean-Pierre Bemba est revenu à la charge :
c'est faux mon frère, essaie de prendre les bons contacts pour avoir l'information. Quel est ce diplomate qui visite des politiciens durant le confinement? Moi, j'ai le contact direct avec le concerné que pour contredire ton information. Mais soit, si cela ne vous convainc pas alors, c'est dommage et l'avenir nous départagera.

Mbungani a été ramassé et mis aux cordes du ring:

Je suis désolé Jean-jacques Mbungani tu serais un bon politicien outillé, tu allais garder ton calme au lieu de t'agiter. Qui te dit que les diplomates ne travaillent pas pendant le confinement ? Connais-tu bien la convention de Vienne ? les énormes pouvoirs de diplomates ? Est-ce que Jean-pierre Bemba te dit "Tout" ? Je n'ai pas à me justifier sur mon article. Je n'ai pas écris que Bemba est atteint du Coronavirus-Covid 19. Alors calme toi, ne t'agite pas comme si personne n'a le droit de parler de ton chef. Il n'est pas petit dieu !

Mondonga Likimba te Nzengi, de l'AJPBA à répondu à Jean-Jacques Mbungani :

Freddy Mulongo je t'offre une plume en or pour ta belle réflexion à j.j Mbungani, qui depuis des années qu'il fait la politique,malgré ça, il n'a toujours pas compris que les journalistes sont les hommes des réseaux
D'ailleurs, si on me demandait mon choix personnel, entre un journaliste politicien, et un médecin politicien, je serai plus pour un journaliste qu'un médecin.
Enfin Freddy, j'imagine que tu as trouvé la réponse qui va certainement te donner une petite idée, par rapport à tes inquiétudes, et les reproches que tu me fais souvent lors de nos différentes rencontres au sujet de la défaillance au niveau de la communication du Président J P Bemba, et je peux te dire que tu n'es pas le seul à me faire ce type des reproches, et vous savez vous tous ma réponse qui me semble qu'elle n'a jamais était loin de la réaction contradictoire de J J Mbungani qui en sa qualité de cadre du MLC aurait dû tirer profit de cette article que t'as consacré par ta propre volonté professionnelle à son chef comme tu l'as bien souligné. Une fois de plus Freddy, au nom de l'AJPBA, nous te serons toujours reconnaissant. Wumela na yo na kati ya Réveil-fm-international, mpe na RDC.

C'est Maître Nico Mayengele Ngenge, le brillantissime avocat du barreau de Matete à Kinshasa, qui pleine de sagesse a conclu : La diplomatie en temps de confinement tout comme en temps de guerre, est une science secrète et loin des caméras. Il existe des contacts pris nuitamment ni vu ni connu. Le diplomate peut même se déguiser et passer inaperçu. Au journaliste de garder ses sources d'infos. La matière étant hautement sensible.

Jean-Jacques Mbungani s'est enterré tout seul, dans la précipitation de sa réaction alambiquée, tordue et tarabiscottée. Il est bon pour diriger un dispensaire de brousse. Mbungani n'a rien d'un politique. D'ailleurs le MLC est le parti des débauchés politiques. Ces sont des politicailleurs du MLC qui ont porté main forte au barbu de Kingakati: François Mwamba, Thomas Luhaka, Yves Kisombe, Antoine Ngonda Mangalibi... Cela ne nous étonnerait pas que Jean Jacques Mbungani qui lèche déjà dans l'assiette d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba devienne Tshilomboïste. Traître à la Nation !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 9 mai 2019

Moïse Katumbi-Jean Pierre Bemba sont déjà  candidats de 2023! Enjambent-ils la vérité des urnes?

Moïse Katumbi-Jean Pierre Bemba sont candidats de 2023 en enjambant la vérité des urnes du peuple congolais du 30 décembre 2018?

La vérité des urnes, c'est le peuple congolais ! Tout Congolais qui aime son pays et sa patrie doit la défendre. Martin Fayulu, Président élu du peuple congolais n'est que son porte-étendard. Elle ne peut être C'est la vérité des urnes qui augure le respect de la souveraineté de notre pays. C'est la vérite des urnes qui amène ipso facto notre peuple à  sa libération de l'occupation Ougando-Rwandaise. La vérité des urnes, c'est elle qui permet au peuple de commémorer la mémoire de nos 12 millions des morts. De déterrer nos compatriotes dans des fosses communes pour les enterrer dignement, comme des humains. La vérité, c'est encourager les entreprises congolaises: Réhabiliter la Gécamines, Miba, Kilo-Moto...en créer d'autres. Doter la compagnie aérienne nationale "Congo Airways" des aéronefs dignes d'un grand pays. Annuler illico presto cette autorisation de Rwandair de survoler le ciel congolais.

La vérité des urnes, c'est la restauration du Grand Congo. Elle inclut le respect des droits humains. Martin Fayulu a été élu à  62,8% par le peuple congolais. Le Ballados, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, Voleur du destin, Voleur des rêves, Voleur des voix, #Voleur d'espoirs de tout un peuple, par fourberies et roublardises, s'est arrangé faisant un odieux deal avec Alias Kabila, dont le régime est honni, pour se faire Nommer président. Cette NOMINATION ELECTORALE EST MAFIEUSE ET ANTI-CONSTITUTIONNELLE. Par cupidité, ambition démesurée, Monsieur 16%, un sans neurones avéré, incapacitaire notoire, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a pris les Congolais pour des idiots. Une nomination électorale n'est pas une élection. Le peuple congolais réclame son élection volée à  travers la vérité des urnes.

Le comportement ambigu de Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba déconcertent de nombreux Congolais Patriotes-Résistants. Au rejet du recours de Martin Fayulu à  la fameuse Cour Constitutionnelle, corrompue et inféodée à  Alias Kabila. Les deux politicards sont restés silencieux au lieu de monter au créneau. D'après certaines sources, Moïse Katumbi aurait vivement déconseillé Martin Fayulu de faire un recours à  la Cour Constitutionnelle. Or c'est la démarche de Martin Fayulu qui a dévoilé cette Cour Constitutionnelle mafieuse et corrompue, avec ses juges godillots. Que les Etats-Unis puissent sanctionner cette fameuse Haute cour pour corruption par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), quelle honte pour le pays ?

On ne construit pas un pays sur des mensonges. La vérité des urnes est le passage obligée pour la démocratisation de la RDC. Elle ne peut être ENJAMBÉE ! Si Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi veulent aller dans des institutions frauduleuses, qu'ils y aillent. En RDC être dans les institutions républicaines = être des accompagnateurs de l'occupation. Jean-Pierre Bemba, candidat de l'élection Louis Michel 2006, à  qui "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi avait interdit et annulé le débat démocratique qui devait l'opposer à  Alias Kabila et lui qui a gagné cette élection, qui a été contraint à  l'exil, qui a été arrêté et a passé 10 ans à  la CPI n'a rien retenu du passé. Le 1 aoà»t 2018, Jean-Pierre Bemba, ancien détenu de la CPI est rentré à  Kinshasa. Le régime d'Alias Kabila a refusé dans la maison familiale à  la Gombé. Il a passé la nuit sur une chaise plastique à  GB. A-t-il oublié tout ça ? A-t-il encore toute sa tête ?

Moïse Katumbi a-t-il oublié tout ce que le régime Alias Kabila lui a fait subir ? Jeter la vérité des urnes aux orties, pour se projeter en 2023 n'est-ce pas être un inconscient politique ? L'élection du 30 décembre dernier, que Martin Fayulu a gagné Haut la main, ne devrait-elle pas se tenir fin 2006 ? Il fallait des pressions énormes pour qu'elles se tiennent 2 ans après sans observateurs internationaux. Ces élections ont été complétement "Boutiquées". Qui dit à  Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba qu'en 2023, nous aurons des élections propres en RDC ?

La libération du Grand Congo passe aujourd'hui par la vérité des urnes de Martin Fayulu. Tout Congolais doit défendre cette vérité vraie des urnes. Le laboratoire de Tutsi-Power espère enjamber la vérité des urnes, pour se trouver une autoroute d'occupation. Même Alias Kabila n'était jamais allé à  Kigali s'incliner devant le mémorial rwandais. C'est un Congolais, en occurrence fils Tshisekedi qui y est allé. En écrivant dans le livre d'or que les Congolais sont morts par "Effets collatéraux". Le Faussaire joufflu, imposteur, usurpateur, Collabo, Traître, Agent de Tutsi-Power, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a dédouaner Paul Kagame, dictateur et #Hitler africain de ses crimes au Congo. 12 millions des morts Congolais qui sont morts pour rien.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 21 août 2018

RDC: Pourquoi Bemba zappe-t-il l'AJPBA ?

Jean-Pierre Bemba à  son arrivée à  Kinshasa

Fidèle à  sa ligne éditoriale, Réveil FM International a toujours sans se lasser dénoncer l'annulation du débat démocratique inscrit dans la Constitution de Transition qui devait opposer Jean-Pierre Bemba à  Alias Joseph Kabila lors de l'élection Louis Michel 2006. "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui avait eu l'outrecuidance d'annuler ce débat a été nommé Rapporteur au Sénat par Alias Joseph Kabila , en récompense pour le boulot de sape et le musellement des journalistes, médias et opposants par la fameuse et étouffoir des libertés: la Haute Autorité des Médias (HAM). Il est étonnant qu'à  sa sortie de la CPI que Jean-Pierre Bemba en allant à  Kinshasa ait accepté de retrouver sa place au Sénat godillot et illégitime aux cà´tés de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi.

Jean-Pierre Bemba est-il devenu amnésique ? En tout cas, en France, des membres de l`Association `` les Amis de Jean-Pierre Bemba et Alliés» (AJPBA) s'offusquent du zapping de Jean-Pierre Bemba à  l'égard de leur association. Depuis sa sortie de la CPI, Jean-Pierre Bemba n'a pas pris le peine d'appeler ni d'inviter les membres de l'AJPBA, il s'est éloigné de ce dernier, au profit de Génération Jean-Pierre Bemba, dynamique Bemba et autres, qui sont nés à  deux mois de sa libération, sont soignés aux petits oignons. Et pourtant, à  Réveil FM International nous nous souvenons comme si cela était hier.

Le 1 septembre 2008, la salle Carnavalet de l`hà´tel Holiday Inn à  Paris, métro République, de ce cadre prestigieux vibrait, au rythme des divers chants congolais dédiés à  ``Igwe», à  l`occasion de la sortie officielle des `` Amis de Jean-Pierre Bemba » en France. Au cours de cette rencontre, la vice-présidente nationale, Fyfy Osambia venue de la République démocratique du Congo et le coordinateur-Europe, Dieudonné Wabi qui réside en Belgique avaient tenu en haleine le Tout Paris associatif, pendant plus de quatre heures, du bien fondé de l`association à  ses motivations en passant par les révélations inédites, rien n`avait été laissé au hasard.

Prenant la parole avant les autres intervenants, le coordinateur-Europe de l`AJPBA avait annoncé les couleurs en indiquant que `` Jean-Pierre Bemba est en prison parce qu`il constitue un obstacle pour ceux qui veulent faire main basse sur les richesses du Congo. Nous sommes capables de démontrer que l`arrestation du leader du MLC a été précipitée afin de l`empêcher de prendre la tête de l`opposition en qualité de porte-parole de l`opposition ».

- Nous dénonçons la politisation de la Cour Pénale Internationale et aussi l'Union Européenne qui tendent à  maintenir l'Afrique et particulièrement la RDC dans le statu quo.

- A chaque fois qu'il y a lueur d'espoir par un digne fils du pays à  l'instar de Patrice Emery Lumumba, Kasa-Vubu, c'est à  ce moment que les ennemis de la RDC profitent pour plonger tout un pays dans le désarroi. Et aujourd'hui Jean Pierre Bemba.

- Nous dénonçons également le comportement du procureur Près la CPI qui, à  travers ses propos, tend à  incriminer par des astuces judiciaires coà»te que coà»te, notre espoir, alors que Lui et la CPI laissent les principaux acteurs en l'occurrence Monsieur Ange Félix Patassé et son Général des Forces armées vaquer à  leurs occupations.

- Nous nous posons la question de savoir que font les services de renseignements belges dans une affaire qu'ils prétendent eux-mêmes être purement juridique!

En France, Les Amis de Jean-Pierre Bemba et alliés "AJPBA" a été officiellement déclarée à  la préfecture le 23 avril 2009 et a pour siège social au 39 rue du haut de la noue, 92390 Villeneuve-la-Garenne, France.

Mama Lilianne Bemba lors du conclave de l'AJPBA à  Gennevilliers. Photo Réveil FM International

C'est l'AJPBA qui invita Mama Liliane Bemba à  Gennevilliers à  son conclave, en avril 2011. Réveil FM international y a été. C'est avec notre confrère Roger Bongos que nous avons interviewé Mama Liliane Bemba à  deux jours du départ de François qui officiait comme Secrétaire Général du MLC qui n'a jamais organisé une seule manifestation pour Jean-Pierre Bemba. Si 100.000 kinois, sur les deux millions ayant "voté" à  l`élection Louis Michel 2006 pour le Mwana Mboka Jean Pierre Bemba, étaient mobilisés en continu pendant une semaine à  Kinshasa pour un imposant sit-in devant le Palais du Peuple, et au moins 5.000 sur les 40.000 congolais que comptent la Belgique et les Pays-Bas, la CPI et la communauté internationale allaient traité différemment le dossier Jean-Pierre Bemba.

L'AJPBA est négligé aujourd'hui par Jean-Pierre Bemba, alors que cette association a toujours mobilisé pour Jean-Pierre Bemba ! Plusieurs profito-situationnistes qui se tapent la poitrine aujourd'hui, n'ont pas fait le boulot comme l'AJPBA. Il est dommage que Jean-Pierre Bemba ne reconnaisse pas le travail abattu par l'AJPBA! A Réveil FM International et Afrique Rédaction, nos archives parlent !

Paris 2011, Roger Bongos-Afrique Rédaction, Mama Liliane Bemba et Freddy Mulongo, Réveil FM International

Le vrai problème, c'est la MLC ! Un parti politique, pépinière dont les membres sont des traverseurs de rue et vont facilement à  la mangeoire du régime. Est-ce que c'est la faute de Thomas Luhaka, François Mwamba, José Makila et autres pseudo-classiques du MLC qui ont rejoint la mangeoire d'Alias Joseph Kabila ? Que fait donc Jean-Pierre Bemba tous ceux qui se mobilisent par leurs propres moyens pour lui ? Aujourd'hui, ce sont des membres de l'AJPBA qui durant des années se sont mobilisés, avec leurs propres moyens, au prix de nombreux sacrifices, pour Jean-Pierre Bemba lorsqu'il était en prison de la CPI, une fois dehors pas un mot ni un coup de fil d'encouragement.

En France, le MLC n'a pas beaucoup de crédibilité. Avec Mama Koko Anastasie Mutoka, agent d'accueil à  la Mairie de Paris et chef de fil du MLC, on n'est pas sorti de l'auberge. Comment une ethno-tribaliste comme Anastasie Mutoka peut-elle fédérer au sein du MLC-France ? C'est la catastrophe ! Anastasie Mutoka est tshisekediste pur sucre. D'ailleurs lors que Bruno Tshibala est venu à  Paris, c'est elle la représentante du MLC qui est allée à  l'aéroport avec tous les ethno-tribalistes pour accueillir le "Collabo et "traître" Bruno Tshibala ainsi que des troubadours qui l'accompagnaient en vadrouille à  Paris. Comment une diffamatrice et médisante Mama Koko Anastasie Mutoka, qui collabore avec le régime d'imposture de Kinshasa peut-être placée à  la tête du MLC-France ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 7 août 2018

RDC: Pourquoi Bemba est-il rentré à  Bruxelles ?

Jean-Pierre Bemba, Sénateur

A quoi joue Jean-Pierre Bemba Gombo ? A-t-il bluffé avec le dépà´t de sa candidature à  la CENI ? C'est incompréhensible voire invraisemblable ! Si les Congolais font confiance à  Jean-Pierre Bemba, a-t-il droit de les décevoir pour une seconde fois ? Après 11 ans d'absence au pays dont 10 ans passés au CPI, Jean-Pierre Bemba Gombo ex-Chef de guerre, tout juste acquitté par la Cour pénale internationale, est rentré et a demeuré en République démocratique du Congo pour 72 heures seulement et il est déjà  rentré à  Bruxelles en Belgique. On croit rêver ! Alors que dans cette période pré-électorale de 4 mois, il y a beaucoup à  faire. Chaque jour est à  mettre à  profit pour atteindre des objectifs. Et la présence sur terrain est cruciale. Si Jean Pierre Bemba veut marquer à  la culotte Hippolyte Kanambe Kazembere Mtwale Alias Joseph Kabila, c'est au Congo que cela doit se faire pas en Belgique. Sauf que les Congolais sont les dindons d'une farce. Alias Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba ont conclu des alliances.

Jean-Pierre Bemba sur la RTNC, média étatique pro-Alias Joseph Kabila!

Notre fin limier alerte: "Vieux Freddy Mulongo on dirait que manzaka ya Igwe etikali na CPI". C'est tout dire, le profil de Jean-Pierre Bemba est extrêmement mou. Son bouillant caractère est mis en berne. L'énergie n'y est pas, la rage de gagner non plus. Quel deal a-t-il fait avec Alias Joseph Kabila ? Ce deal finira par livrer tous ses secrets. Et les mains noires sont derrières seront dévoilées. Jean-Pierre Bemba est encensé à  la RTNC, pourtant c'est le même média étatique qui ne fait passer aucun "Opposant" et pourfend à  longueur des journées des personnalités comme le Cardinal Laurent Monsengwo, ne parlons pas d'Etienne Tshisekedi. Compte-t-il encore accepter l'inacceptable 11 ans après? Est-il déjà  un candidat battu d'avance ? Certes, Jean-Pierre Bemba a déposé sa candidature à  la CENI, il paraîtrait qu'il a un problème de casier judiciaire dans son dossier et sa nationalité portugaise aurait été soulevée...va-t-on vers l'invalidation de sa candidature ? Aller aux élections avec des machines à  voter et des électeurs fictifs...A sa sortie de la CENI, Jean Pierre Bemba tout satisfait ne remet rien en cause !

Jean-Pierre Bemba doit se ressaisir. Pour deux raisons:

1. Le MLC est un parti accompagnateur du régime dictatorial d'Alias Joseph Kabila. Parti des dinosaures Mobutistes, soutenu par l'Ouganda de 1999 à  2003, d'ailleurs tous les cadors de ce parti ont traversé la rue, ils sont allés à  la mangeoire. Ils sont devenus des Mammouths Joséphistes. Pas besoin de citer des noms: José Makila qui n'arrive plus à  serrer les lacets de ses chaussures...est un ex-MLC ! François Mwamba, Thomas Luhaka, Antoine Ghonda, Lisanga Boganga, Germain Kambinga...sont tous à  la mangeoire joséphiste. Le MLC comme le RCD-Goma, des mouvements criminels qui ont muté en partis politiques, n'ont jamais répondu de leurs crimes commis en République démocratique du Congo. Pour la majorité de Congolais, le MLC et le RCD-Goma sont des pépinières du régime dictatorial d'Alias Joseph Kabila qui sévit en toute impunité au Congo. Le Congo est sous occupation, le régime d'Alias Joseph Kabila est une imposture. Les élections ne sont pas une panacée, ceux qui croient aller aux élections avec Alias Joseph Kabila, spécialiste es hold-up électoraux, savent à  quoi s'en tenir. A l'heure où nous couchons ces lignes, Alias Joseph Kabila n'a toujours pas de "Dauphin" et un 3è mandat qui serait anticonstitutionnel n'est pas à  exclure.

2. A son arrivée à  Kinshasa, le gouvernement d'imposture lui a interdit de rejoindre la résidence familiale à  la Gombe, il a donc dormi sur une chaise à  la belle étoile au GB. Les Congolais s'en sont offusqués, Jean-Pierre Bemba est demeuré muet ! On a assisté aux manœ“uvres d'Edouard Mokolo Wa Pombo, ancien barbouze et dinosaure Mobutiste, qui est depuis devenu un apparatchik Joséphiste, dans la séquence de Jean-Pierre Bemba au Sénat. Il est allé récupéré sa place au Sénat illégitime depuis février 2012. Il n'y avait jamais siégé avant son emprisonnement et n'en voulait pas. Depuis son retour, Jean-Pierre Bemba a fièrement enfilé ses habits de sénateur. Il a donc accepté et cautionné ce pouvoir illégitime. C`est qui est très grave, le sénat illégitime où siègent des godillots, applaudisseurs et autres politicailleurs dormeurs et ronfleurs, est sous la présidence de Léonbitch Kengo wa Dondo, l'édenté de la gare du Nord. Et l'ancien Premier ministre du dictateur Mobutu, Kengo est aux ordres d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Jean-Pierre Bemba a librement accepté d'être assujetti à  l'ancien taximan de Dar es Salam, qui est arrivé en 1997 dans la gibecière de l'Afdl, en petit Kadogo, avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière. Et 4 ans après, Alias Joseph Kabila a été placé sur le trà´ne du Congo, pour mieux piller ses ressources et tenir des Congolais en esclavage !

Jean-Pierre Bemba organise une messe en mémoire de son défunt père, le sénateur Jeannot Bemba Saolona mais il oublie que durant ses dix années de détentions, le peuple congolais qu`il veut diriger a connu des massacres à  Beni, Goma, Kasaï, des fosses communes de Maluku, Rossy Tshimanga, Luck Nkulula, etc...pas un mot en leurs mémoires. A Gemena, il visite seulement la tombe de son père, en ignorant les morts de la maladie Ebola. Pas même une minute de silence pour eux.

Lire la suite...

Partager sur : Partager