Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Bena Mpuka

Fil des billets Fil des commentaires

dimanche 7 mars 2021

RDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

RDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Où sont passés des troubadours Bena Mpuka, Tribalo-Ethniques et Wewacrates qui ont joué aux thuriféraires de Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi, peendant les deux semaines d'absence d'Alias Kabila du Congo ? Ils ont dit qu'il est parti en exil...Alias Kabila est revenu à Lubumbasi. Les Bena Mpuka sont devenus des aphones. La Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus !

alias-kabila-3

Le deal entre Alias Kabila et Tshilombo, pour faire bénéficier ce dernier d'une nomination électorale, est toujours en vigueur. C'est le plus court exil au monde. Alias Kabila a été en exil de deux semaines, d'après les thuriféraires écervelés de l'Udps. Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et  Wewacrates ont excellé dans des histoires à dormir debout. Les fanatiques de Tshilombo sont des bonimenteurs, comme lui-même est un fieffé menteur. 

Le chauve et troubadour des Etats-Unis a même inventé qu'Alias Kabila était interrogé à Riad par des officiers américains. Vendredi 5 mars,  Alias  Kabila, est rentré à Lubumbashi après un court séjour à l’étranger. L'autorité morale du Front commun pour le Congo est rentré au pays à bord d’un jet privé.

Une fois sur le tarmac de la Loano, il a pris le volant de sa jeep Toyota direction sa ferme de Kashimata à proximité de Lubumbashi. Le retour d'Alias Kabila met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux sur un probable exil pour des raisons politiques. Alias Kabila est-il le pire cauchemar des Tshilombo, Bena Mpuka, Tribalo-Ethnique et Talibans ? Des agités sulfureux comme Jean-Claude Mubenga, Zacharie Bababaswe,  Muyambo ...avaient jubilé du départ en exile d'Alias Kabila, se sont-ils confondus eux-mêmes ?  Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Udps, parti familial des faussaires et checkuleurs n'avait-il pas  juré que si  Alias Kabila rentrait au pays, qu'on le traite de menteur? 

JOSEPH KABILA DE RETOUR À LUBUMBASHI © LE CONGO EST A NOUS

Coup de massue, la Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus. Les trufiréraires, écervelés, Djaleloïstes et autres Mbambula fanatiques ont disparus des ondes. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de MediapartRDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

alias-kabila-3

Le deal entre Alias Kabila et Tshilombo, pour faire bénéficier ce dernier d'une nomination électorale, est toujours en vigueur. C'est le plus court exil au monde. Alias Kabila a été en exil de deux semaines, d'après les thuriféraires écervelés de l'Udps. Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et  Wewacrates ont excellé dans des histoires à dormir debout. Les fanatiques de Tshilombo sont des bonimenteurs, comme lui-même est un fieffé menteur. 

Le chauve et troubadour des Etats-Unis a même inventé qu'Alias Kabila était interrogé à Riad par des officiers américains. Vendredi 5 mars,  Alias  Kabila, est rentré à Lubumbashi après un court séjour à l’étranger. L'autorité morale du Front commun pour le Congo est rentré au pays à bord d’un jet privé.

Une fois sur le tarmac de la Loano, il a pris le volant de sa jeep Toyota direction sa ferme de Kashimata à proximité de Lubumbashi. Le retour d'Alias Kabila met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux sur un probable exil pour des raisons politiques. Alias Kabila est-il le pire cauchemar des Tshilombo, Bena Mpuka, Tribalo-Ethnique et Talibans ? Des agités sulfureux comme Jean-Claude Mubenga, Zacharie Bababaswe,  Muyambo ...avaient jubilé du départ en exile d'Alias Kabila, se sont-ils confondus eux-mêmes ?  Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Udps, parti familial des faussaires et checkuleurs n'avait-il pas  juré que si  Alias Kabila rentrait au pays, qu'on le traite de menteur? 

JOSEPH KABILA DE RETOUR À LUBUMBASHI © LE CONGO EST A NOUS

Coup de massue, la Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus. Les trufiréraires, écervelés, Djaleloïstes et autres Mbambula fanatiques ont disparus des ondes. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 9 février 2021

RDC: Qui est tribaliste, jaloux et haineux ? Les Bena Mpuka ont la réponse !

RDC: Qui est tribaliste, jaloux et haineux ? Les Bena Mpuka ont la réponse !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Présidence usurpée, Tshilombo le plus grand tribaliste, qui divise et casse le pays... Ses milices des tribaux, tribalisés et tribalistes harcèlent, invectivent, injurient et insultent tous les compatriotes qui critiquent la politique taboulée, de l'apprenti président, stagiaire au palais de la Nation. Au lieu de mettre un hola à ce mic-mac tribalo-ethnique. Tshilombo encourage ses tribaux.

fb-img-1612663836928

Nouvelle affiche de ma voiture, Kasaïennes et Kasaïens soutenons notre propre sang FATSHI BETON. Notre propre frère est à la tête du pays.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 11 décembre 2020

RDC: Tshilombo avec sa république des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" et Wewas!

RDC: Tshilombo avec sa République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" et Wewas!

Freddy Mulongo Mukena, République démocratique du Congo

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1267.jpg, déc. 2020




















Défenestrer Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale à coups de billets verts, est une honte pour la République. Acheter, corrompre des députés nations avec acompte de 7.000 dollars chacun pour avoir, ils sont 500 députés pour à tout prix avoir une majorité, Tshilombo n'est pas digne de diriger le Congo. Tshilombo Faussaire et Checkuleur veut sa république des Bena Mpuka, Talibans...

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1267

L'UDPS avec ses Wewas, Talibans, Kulunas , Bena Mpuka et Tribalo-Etniques  instrumentalise et tribalise le Congo.   Tshilombo se trompe d'époque, la République démocratique du Congo n'est pas un Royaume ni un Empire. . La RDC n'a pas besoin d'un bonhomme qui a les pleins pouvoirs. L'autoritarisme rime avec totalitarisme. L'euphorie et triomphalisme sur la destitution de Jeanine Mabunda au perchoir de l'Assemblée nationale avec le concours des députés achetés, députés corrompus et députés marchandises, est une honte pour toute nation.  L'Etat de droit des corrompus et débauchés. 

Les "Bena Mpuka" doivent se calmer. La République, c'est autre chose que sa tribu, son clan. La République, c'est la République, en respectant des règles communes imposables à tous.

Les Talibans-Ethno-Tribalistes de l'UDPS sont entrain de lui savonner la planche. Cette milice de l'Udps qui exalte l'intolérance et le tribalisme, qui injurie, insulte et menace tous les compatriotes, qui ne sont pas d'accord avec  Tshilombo font le lit de l'échec de la fameuse République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere".

Les "Bena Mpuka" sont à l'oeuvre. Extrêmement tribalistes, ils ont pris en otage l'Udps, qu'ils considèrent comme un royaume. C'est eux ou rien! C'est  Tshilombo Président ou rien ! Un imposteur-usurpateur, non élu et putschiste, Tshilombo.  Avec leurs casquettes gavroches, les "Bana Munyere" sont violents et veulent prendre en otage la République démocratique du Congo. Ils sont une minorité mais espèrent faire la loi. Ils ont en face d'eux, tous les congolais, amourent du Congo, qui ont pointés Martin Fayulu comme un homme intègre, qui a des valeurs et convictions républicaines, qui n'est pas clivant, qui ne divise pas le peuple congolais mais veut gagner à la loyal pour mieux présider avec légitimité. La République, c'est la règle de la démocratie. La République démocratique du Congo doit rassembler le peuple congolais dans sa diversité.

Tshilombo est l’homme qui accompagne le régime en place. Il est compromis dans plusieurs affaires et il est lié à l’imposteur Alias Kabila. Les Talibans de l'Udps clament qu'ils ont 36 ans d'existence mais quel es le bilan de ce parti ? La lutte pour l'alternance politique au Congo laisse à désirer: 36 ans d'inconstance, de radicalisme, de sophisme, de la désunion, de division, d'inexpérience...36 ans de fourberies et roublardises. La majorité des politicailleurs ventriotes qui ont trahi le peuple pour se retrouver à la mangeoire, proviennent de l'Udps:  "Momo" Modeste Mutinga, Freddy Mulumba, Samy Badibanga, Bruno Tshibala Nzenze et même Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin d'Alias  Kabila et candidat FCC, est un ancien de l'Udps. Les Talibans de l'Udps frondent contre Martin Fayulu et tous les Congolais qui ne pensent pas comme ce parti Nazi-famillio-ethno-tribaliste. Injures, insultes et menacent sont déversés sur des congolais patriotes.

Patrice Emery Lumumba est né le 2 juillet 1925, il a été assassiné le 17 janvier 1961. Il a vécu donc durant 36 ans ! Lumumba est extrêmement connu hors de nos frontières: plusieurs places, écoles, universités... portent son nom. En 36 ans d'existence, Patrice Emery Lumumba a appris aux Congolais le patriotisme, l'amour de la Nation et nous avons l'indépendance. Le Congo a un drapeau, une hymne nationale, ses frontières sont reconnues, il siège aux Nations Unies en tant que membre !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 21 avril 2020

Les Bena Mpuka et tribalo Ethniques scandent: "Jaloux", "Haineux", "Aigris" !

Les Bena Mpuka et tribalo Ethniques scandent: "Jaloux", "Haineux", "Aigris"...et pourtant !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

En 2011, Alexis Tambwe Mwamba, alors ministre des Affaires étrangères d'Alias Kabila, avait constitué une liste noir , des Congolais de France qui ne pouvaient plus mettre les pieds au Congo. Contrairement aux Bena Mpuka et Tribalo Ethniques pour se défausser crient aux "Jaloux", "Haineux", "Aigris" pour protéger Tshilombo...Nous nous sommes demeurés constants dans nos positions.

freddy-mulongo-liste-noire.jpg, avr. 2020

Contrairement aux Bena Mpuka et Tribalo Ethniques pour se défausser crient comme des veuves éplorées aux "Jaloux", "Haineux", "Aigris" pour protéger Angwalima tshilombo , l'homme du deal et voleur du destin du peuple congolais. Nous nous sommes demeurés constants dans nos positions. Pour preuve, Alexis Tambwe Mwamba, alors ministre des Affaires étrangères d'Alias Kabila, avait constitué une liste noire , des Congolais de France qui ne pouvaient plus mettre les pieds au Congo.

freddy-mulongo-roger-bongos10.jpg, avr. 2020

10 mars 2011, Ministère des Affaires étrangères à Kinshasa, la liste noire de l'ANR actée contre les congolais résistants en France: "Une cinquantaine de noms d’opposants à Alias Joseph Kabila apparaissaient. On y trouve des journalistes comme Roger Bongos et Freddy Mulongo, mais aussi des responsables politiques ou associatifs comme Candide Okeke, Mbo Odon, Ferdinand Lufete, Youyou Muntu-Mosi ou Gaspard-Hubert Lonsi Koko. De nombreuses personnalités inscrites sur cette liste redoutaient d’être inquiétées par les services de sécurité congolais lors de leur retour en RDC.

Des mangeristes ont rejoint la mangeoire d'Angwalima Tshilombo. Nous nous battons pour un Congo libre, un et indivisible. Ceux qui se battent pour la tribu et des personnes tribales n'ont rien à voir avec notre noble combat.

Pour rien au monde, nous ne laisserons aux profito-situationnistes voleurs et opportunistes "Voler" notre lutte. Nous ne sommes ni "CombatNbata", "Ba Ndoki", "Ba Nyangalakata", "Ba Jaloux", "Ba Haineux", "Ba Aigris"...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 8 octobre 2019

RDC: Bena Mpuka et tribalo-ethniques de l'Udps, laissez Boketshu Wa Yambo tranquille !

Les activistes se caractérisent par des opérations coup de poing ! par exemple, le vendredi 19 avril dernier, des militants écologistes ont bloqué un ministère et plusieurs sièges sociaux de grandes multinationales pour se faire entendre. A Paris, ils étaient 2000 à  se mobiliser contre ce qu'ils appellent la "République des pollueurs". Des militants écologistes ont orchestré une opération coup de poing pour dénoncer l'attentisme de l'État face aux enjeux environnementaux. Ce rassemblement n'a pas été improvisé puisque pendant plusieurs semaines, les participants s'y sont préparés et ont défini les modes d'action.

Réveil FM International  ne portera aucun jugement de valeur sur l'action de Boketshu Wa Yambo. L'opération "coup de poing" de Boketshu Wa Yambo, Commandant Esso et "Peuple Mokonzi" à  l'ambassade de la RDC à  Bruxelles, déchirant le drapeau étoilé pour remettre celui du flambeau du Zaïre, avait pour objectif de braquer des projecteurs sur un ça ne va pas. "Y en a marre" disent les jeunes d'aujourd'hui. Il n' y a pas eu mort d'homme avec l'opération de "Peuple Mokonzi". Boketshu Wa Yambo a réussi a sorti des gongs ceux-là  même amorphes, qui mangeaient leur langue et n'avaient jamais réagi sur le drame que subisse le peuple congolais au quotidien. Comme des veuves effleurés, ils s'agitent et menacent. La question est simple pourquoi en sommes-nous arrivés là  ?

Il y a trois semaines, lors de la visite de Tshilombo en Belgique, où 400 euros ont été données à  chaque femme Luba qui devait porter la pagne et T-shirt à  l'effigie de Tshilombo. Une vielle femme Kasaïenne de 64 ans, connue pour ses beuveries à  Matongé-Ixelles, a honteusement menti à  la communauté congolaise, qu'elle était battue par Boketshu wa Yambo , Commandant Esso et 20 autres personnes. Cette fausse information a été relayée par les réseaux de Bena Mpuka, Talibans, Tribalistes Tshilomboïstes.

Qu'est devenu le peuple congolais, ex-Zaïrois ? Peuple Mokonzi manifeste un ras-de-bol. Les Bena Mpuka-Robespierristes qui veulent amener Boketshu wa Yambo à  l`échafaud doivent réfléchir 100 000 fois. En 1993, les manifestants de l'Udps n'avaient-ils pas déchiré le drapeau du Zaïre ? N'avaient-ils pas enterré un cercueil avec l'effigie de Mobutu ? Qui était arrêté ? Alors que le régime Mobutu était fort ? L'Udps n'a aucune leçon à  donner. Des compatriotes sont morts calcinés au siège de l'Udps, silence radio sur tous ces morts ?

Des criminels, bandits et Kulunas en cravate qui circulent librement au Congo, ne les voient-il pas ? Les Dinosaures Mobutistes se pavanent, les apparatchiks Joséphistes se cancanent paisiblement. Un drapeau déchiré peut se recoudre mais des vies fauchées, que fait-on ? Le Général John Numbi a massacré les adeptes de Bundu Dia Kongo; Floribert Chebeya, l'icà´ne des droits de l'homme, a été étouffé avec un sachet sur sa tête au quartier général de la police nationale congolaise, on a retrouvé son corps derrière sa voiture avec des préservatifs dans ses poches, tordu son cou tournait tout seul, quant à  fidèle Bazana qui était plus fort, son corps a été jeté aux chiens de la police; Armand Tungulu est mort pour avoir lancé un caillou sur le cortège d'Alias Kabila; avec son opération Likofi, le général Kanyama a tué des jeunes communément appelés "Schégués"et leurs corps jetés dans le fleuve Congo; Yann Boshab, le fils de Evariste Boshab alors président de l'Assemblée nationale, a tué des compatriotes sur le Boulevard du 30 juin à  Kinshasa et il a contribué à  extraire son fils de la justice pour l'Europe; le même Evariste Boshab alors ministre de l'Intérieur a qualifié d'"Indigents" des compatriotes enterrés dans des fosses communes à  Maluku...etc

Le mépris du peuple congolais dure et va-t-il durer encore combien de temps ? 20 ans d'occupation rwandaise, 12 millions des morts, des femmes enterrées vivantes à  Makobola, Mwenga, Kasika, des enfants pillés dans des mortiers par des soldats rwandais, des femmes éventrées, d'autres inoculées par le virus du VIH, des massacres des populations civiles sans défense, en Ituri, Beni, Butembo...Depuis sa Nomination Électorale, Tshilombo a fait d'Alias Kabila, son partenaire. Le fils de Tshisekedi est ami-ami avec Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais. Ce dernier vient encore fouler le sol de Bukavu, invité par Tsshilombo. trois élections tronquées: Élection Louis Michel 2006, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, président de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) a annulé le débat démocratique inscrit dans le Constitution de la transition , qui devait opposer Jean-Pierre Bemba et Alias Kabila. Il a muselé les journalistes, bà¢illonné des médias et opposants. Comme récompense, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a été nommé Rapporteur au Sénat. Et C'est lui qui a rédigé la loi sur les anciens chefs d'Etat qui octroie à  Alias Kabila 62 mille dollars par mois. Personne n'a jamais levé son doigt face aux magouilles de "Momo" qui aujourd'hui est dans le sillage de l'imposteur-usurpateur Tshilombo ! Election 2011, Etienne Tshisekedi gagne on proclame Alias kabila. Mieux on débauche à  tour de bras dans l'Udps, parti familial des tribalistes. Samy Badibanga est nommé Premier ministre, lui qui parlait des fosses communes de Maluku s'est tu, comme une lampe tempête qui n'a plus du pétrole. Bruno Tshibala, un autre membre de l'Udps, s'est fait volé 400 mille dollars dans sa résidence de Premier ministre. Personne n'est allée en prison pour ça. Election du 30 décembre 2018, il y a eu deal entre Tshilombo et Alias Kabila, contre le peuple congolais. Tshilombo est bénéficiaire d'une nomination électorale. Il faut dire que les Congolais regrettent de plus en plus l'époque Mobutu.

Le 4 octobre passé, le Maréchal Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Waza Banga aurait eu 89 ans et, avec lui vivant :

• Lui vivant, l`intégrité territoriale serait préservée ;

• Lui vivant, le Rwanda, l`Ouganda, le Burundi et d`autres pays limitrophes ou tout autre pays ne se seraient même pas fait l`idée d`attaquer le Zaïre ;

• Lui vivant l`invasion tutsie n`aurait jamais eu lieu ;

• Lui vivant, aucune armée étrangère ne pouvait franchir les frontières de notre pays ;

• Lui vivant, aucune borne de nos frontières avec nos pays voisins n`aurait bouge d`un iota ;

• Lui vivant, notre défense serait toujours à  point nommée et que notre diplomatie serait toujours dissuasive ;

• Lui vivant, il n`aurait jamais autorisé le Ministre des Affaires de procéder, sans condition, la reprise des relations diplomatiques avec la Rwanda, l`Ouganda et le Burundi, au contraire il aurait déclaré la suspension ou le refroidissement des relations diplomatiques avec des pays qui œ“uvrent pour la pérennisation de l`occupation de notre pays ;

• Lui vivant, la MONUSCO ne serait jamais comporte en maitre absolu au sein de notre pays ;

• Lui vivant la parole du Zaïre et sa signature seraient toujours respectées dans toutes les instances internationales (ONU, Union Africaine et autres) ;

• Lui vivant, aucune armée étrangère ne serait hasardée de pénétrer notre territoire national sans craindre des représailles de la part des Forces Armées Zaïroises.

• Lui vivant, des opérations de brassage, de mixage tendant à  infiltrer des troupes tutsies-rwandaises au sein de notre armée en vue de la démanteler n`aurait jamais eu lieu ;

• Lui vivant, il n`aurait jamais nommé des officiers généraux étrangers et encore moins de leur confier le commandement des régions militaires ou le commandement des camps militaires qu`aujourd`hui ils sont confiés à  des anciens criminels de l`Armée Patriotique Rwandaise de Paul Kagamé, (répertoriés par le rapport Mapping de l`ONU d`octobre 2010), notamment les bases de Kamina de Kitona le commandant de l`EFO-Kananga, le Camp Tshatshi etc… ;

• Lui vivant des opérations bidons de la MONUC telles que Amani I, Amani II ou Kimia I et Kimia II n`auraient jamais eu lieu ;

• Lui vivant, aucun étranger n`aurait jamais été autorisé à  œ“uvrer au sein des services de renseignement, ANR, DEMIAP etc…

• Lui vivant, il n`aurait jamais accepté, alors jamais, que des tutsis-rwandais fussent envoyés à  l`étranger avec de fausses identités congolaises et passeports congolais ;

• Lui vivant, il n`aurait jamais autorisé aucune délégation zaïroise d`aller négocier un quelconque accord fusse-t-il de paix avec des va-nu-pieds du RCD/Goma, du CNDP ou du M23 ;

• Lui vivant, les accords de Lusaka, de Sun City, les récents accords d`Addis-Abeba, les rounds de Kampala (une dizaine), la signature à  Nairobi du texte des pourparlers de Kampala n`auraient jamais eu lieu ;

• Lui vivant, il n`aurait jamais accepté afin que un de ses Ministre se rendit à  Kigali ni à  Kampala aller brader la souveraineté de notre pays comme l`avait fait par deux fois Raymond Tshibanda, Ministre de la Coopération régionale d`abord en 2009 avec le CNDP, et ensuite comme Ministre des Affaires Étrangères actuellement en signant l`accord de Nairobi avec des criminels du M23 ;

• Lui vivant, le parlement zaïrois n`aurait jamais votes des lois scélérates amnistiant des criminels tutsis-rwandais et autres comme ceux du PPRD, RCD/Goma, CNDP ou du M23, ayant commis des crimes de guerre, des crimes contre l`humanité, des crimes en série, des crimes de génocide et des crimes de génocide et pour des crimes économiques (pillages, vols) etc.. ;

• Lui vivant, des plaintes contre le Rwanda, l`Ouganda, le Burundi, le Zimbabwe et contre d`autres pays seraient toujours de mise et ;

• Lui vivant, la souveraineté du Zaïre ne serait pas galvaudée par des acteurs obscurs du `` théà¢tre de chez nous » qui composent le gouvernement fantoche de Kinshasa ;

• Lui vivant, les fausses rebellions n`auraient jamais eu lieu ;

• Lui vivant, les tueurs-tutsis-rwandais n`auraient jamais touché un seul cheveu des femmes congolaises ou d`enfants congolais ;

• Lui vivant, des traîtres a la comme les généraux Amisi Tango-Fort, Liwanga, Bisengimana et autres seraient déjà  traduit en Cour Martiale et exécutes conformément à  la loi ;

• Lui vivant, il n`y aurait jamais eu le morcellement de notre pays ;

• Lui vivant, la Gécamines n`aurait jamais été dépecée ;

• Lui vivant, la vente des carrés miniers n`aurait jamais eu lieu ;

• Lui vivant, il n`y aurait jamais eu des massacres à  répétition à  Beni ou ailleurs en R.D.C. ;

• Lui vivant, il n`y aurait jamais eu des fosses communes…

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 4 juin 2019

Bena Mpuka: Félix Tshilombo nomme Gabriel Kyungu à  la SNCC !

"Papa Kyungu" a crié Félix Tshilombo retrouvant Gabriel Kyungu wa Ku Mwanza !

Félix Tshilombo écrit l'histoire avec ses pieds ! Peuple congolais, frères et compatriotes Kasaïens, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu en nommant Gabriel Kyungu à  la SNCC, se joue et se moque de nous !

Ceux qui croyaient que Félix Tshilombo, Monsieur 16% qui a un deal avec Alias Kabila, pour occuper le fauteuil présidentiel, voleur du destin du peuple congolais, allait se ressaisir se trompe énormément. Sa nomination électorale due à  des accords secrets, est plus calamiteuse que nous pensions.

Valet de l'occupation, Félix Tshilombo en nommant Gabriel Kyungu à  la SNCC pour remplacer le dinosaure-Mammouth, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, 73 ans, l'imposteur-usurpateur se moque du peuple congolais et de l'histoire du Congo.

Nombreux sont des compatriotes Kasaïens, qui sont en exil pour avoir vécu l'épuration ethnique dà» au pogrom de 1992 au Katanga, alors que Gabriel Kyungu était Gouverneur de province. Pie Tshibanda qui a fait de l'épuration ethnique des Kasaïens au Katanga son fonds de commerce, doit revoir son logiciel Anti-Katangais et amendé son texte . Ce comique Congolo-Belge, qui ne fait pas rire, passe son temps à  fustiger les Katangais dans son spectacle : "Un fou noir au pays des Blancs" !

Le Premier ministre de l'époque, Etienne Tshisekedi n'a jamais dénoncé ni pipé mot, face à  cette épuration ethnique. En nommant, Gabriel Kyungu à  la SNCC, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu se fout des Kasaïens. Il en a cure. D'ailleurs, cela fait 5 moins qu'il est président Quado, nommé par Alias Kabila, il n'a même pas constitué une commission d'enquête sur le massacre du chef Kamwina Nsapu et des crimes au Kasaï.

Félix Tshilombo fait comme son père. Et pourtant sur des réseaux sociaux, les Bena Mpuka, Talibans, et Tribalo-é-ethniques s'attaquent aux journalistes et aux compatriotes qui dénoncent les comportements du Traître et collabo, Félix Tshilombo vassal, qui a fait applaudir Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, au stade des Martyrs de la Pentecà´te. Heureusement, que les crimes contre l'humanité, crimes de sang, crimes des pillages des ressources sont imprescriptibles. La lessiveuse du valet de l'occupation même si cela fonctionne à  pleine tube ne marchera jamais. Chers compatriotes du Kasaïens, détrompez-vous Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est un MOLOKI YA CONGO !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 26 novembre 2018

RDC: Vers la République des "Bena Mpuka" avec Félix Tshilombo sans imperium ?

Etienne Tshisekedi "Mula NKwasa" toujours pas enterré

Deux présidents de partis politiques, sans mandat du peuple congolais, peuvent-ils engager la République démocratique du Congo ? Et se partager des pouvoirs sans passer par les élections ? Peut-on hypothéquer le destin de tout un peuple par aventure politicienne ? Félix Tshilombo de l'UDPS et Vital Kamerhéon de l'UNC représentent leurs partis politiques, pas le Congo !

Félix Tshilombo Maréchal des "Bena Mpuka" "Bana Munyere"?

A un enfant qui pleure on peut lui donner un bonbon et le gamin se calme. Pour un adulte qui prétend qu'il préside le plus ancien parti politique de la République démocratique du Congo se faire enfariner comme un enfant. Ou Félix Tshilombo est toujours fatigué lorsqu'il signe des accords ou il a un problème des neurones. Vital Kamerhéon a compris qu'il est en face d'un petit joueur en politique Félix Tshilombo qu'il a dribblé facilement.

A Nairobi, Félix Tshilombo qui veut à  tout prix, même au prix de sa propre mort, devenir Président de la République démocratique du Congo, est roulé dans la farine par Vital Kamerhéon qui a tout prit pour lui. Félix Tshilombo, qui n'a plus instrumentalisé sa base, a été enfariné dans le partage des pouvoirs avec Vital Kamerhéon. Il a accepté d'être un président sans pouvoir pour inaugurer les chrysanthèmes.

Albert Kalonji Mulopwe, l`Empereur de l`ex-État autonome sécessionniste du Sud-Kasaï, décédé le 23 avril 2015 à  Bakwanga-Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental. Personne n'a jamais vu son corps ni où il a été enterré !

Or le pouvoir, c'est avoir les manettes en les mains. Le pouvoir, c'est avoir la capacité d'agir. L'imperium représente la symbolique du pouvoir ! Félix Tshilombo qui veut mettre en place sa République des "Bena Mpuka" comme à  l'époque de Kalonji Mulopwe dans la République du Kasaï mais cette fois, sans imperium. Pour revenir à  l'histoire. En 1960, l'année de l'indépendance de l'ex Congo belge, l'actuel République démocratique du Congo, une des provinces, le Sud-Kasaï, sous la conduite de Albert Kalonji Ngoyi "Mulopue" entre en dissidence et fait sécession. Pendant cette triste période, il se produira un événement tragique à  Kasengelu. Lors de cette opération de l'Armée Nationale Congolaise (ANC), il se passa un triste épisode, celui de Kasengelu.

Un défilé devant Albert Kalonji Mulopwe place de la poste au Bakwanga au Sud-Kasaï

Kasengelu est resté tristement célèbre à  Bakwanga. Ce jour là , la colonne de l'ANC franchit le pont de Tshidiendela en direction de Tshilengi. Quand les hommes des groupements environnants apprirent la nouvelle, ils s'organisèrent. Avec des pieux de bambous, des lances, des flèches il vont s'opposer à  des militaires armés d'armes modernes de l'époque: fusils mitrailleurs, mortiers et des lance obus. La rencontre entre les deux forces eà»t lieu à  Kasengelu. Le chantre en mission de galvaniser les troupes, comme dans l'empire luba, fut liquéfié en premier avec son `` nvunku » et transformé en vapeur par la première salve de mitraillette...la suite fut un carnage sans pareil. La débandade qui s'en suivit, eà»t comme résultat des montagnes de cadavres par centaines ! Quand le calme revint quelques jours plus tard, avec les engins de la Miba, les corps furent enterrés dans des fosses communes. Partout, il y avait des charniers énormes. Ce fut le désastre de Kasengelu qui portera plus tard le nom de massacre de Kasengelu. Ces événements montèrent jusqu'aux Nations Unies qui les qualifièrent de génocide.

Drapeau de l`État autonome du Sud-Kasaï (1960-1962)

Albert Kalonji était le maître incontesté du Sud-Kasaï. Etienne Tshisekedi a fait en sorte de demeurer le seul Kasaïen célèbre dans l'espace du Grand Kasaï, exaspérant des frustrations. Solidaires, les Kasaïens montrèrent une unité de façade. Depuis son décès, sans enterrement, des extrémistes des "Bena Mpuka" nostalgiques veulent à  tout prix ramener Félix Tshilombo sur des cimes de la gloire. Les Talibans de l'UDPS qui agressent et insultent tout le monde sont dans cette logique Félix Tshilombo ou rien ! Les Talibans arriveront-ils à  imposer Félix Tshilombo aà  tous les Congolais ? Le président de l'UDPS est incapable de dominer sur les autres congolais, il n'a pas vraiment de chance.

Les Talibans-Ethno-Tribalistes de l'UDPS sont entrain de lui savonner la planche. Cette milice de l'Udps qui exalte l'intolérance et le tribalisme, qui injurie, insulte et menace tous les compatriotes, qui ne sont pas d'accord avec Félix Tshilombo font le lit de l'échec de la fameuse République des "Bena Mpuka" "Bana Munyere". Félix Tshilombo doit avoir la décence d'enterrer d'abord son père Etienne Tshisekedi, icà´ne de l'opposition congolaise, rival du Maréchal Mobutu, de M'zée Laurent-Désiré Kabila et de l'imposteur Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Jusqu'au bout de sa vie, Etienne Tshisekedi wa Mulumba a cultivé son image de mythe politique, mais il est mort seul, sans personne autour de lui !

Pourquoi Etienne Tshisekedi n'a jamais voulu que son fils Félix Tshilombo porte le nom de Tshisekedi ? Avait-il raison ? Après avoir signé, retiré et renié leurs signatures de Genève, où Martin Fayulu, le soldat du peuple, a été élu à  la primaire de l'opposition congolaise, Félix Tshilombo, président putatif de l'Udps, parti famillio-Ethno-Tribalo-Taliban et Vital Kamerhéon de l'UNC, ont signé un accord chiffon à  Nairobi au Kenya, sous l'instigation de la Tutsi-Power.

Sous l'emprise des conseillers de deux dictateurs: Yoweri Museni de l'Ouganda et Paul Kagamé du Rwanda, Félix Tshilombo de l'UDPS et Vital Kamerhéon de l'UNC ont signé un accord chiffon.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 23 novembre 2018

RDC: Félix Tshilombo et sa République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" !

Félix Tshilombo s'est vendu au régime d'Alias Joseph Kabila !

Rival du Maréchal Mobutu, de M'zée Laurent-Désiré Kabila et de l'imposteur Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, jusqu'au bout de sa vie, Etienne Tshisekedi wa Mulumba est une icà´ne de l'opposition congolaise. Était-il le Père de la démocratie congolaise ? Non, pour la simple raison que l'Udps se bat pour l'Etat de droit et la démocratie, il n'y a ni Etat droit ni démocratie en République démocratique du Congo. Le pari d'Etienne Tshisekedi doit se poursuivre car il n'a pas atteint son but !

Patrice Emery Lumumba est né le 2 juillet 1925, il a été assassiné le 17 janvier 1961. Il a vécu donc durant 36 ans ! Lumumba est extrêmement connu hors de nos frontières: plusieurs places, écoles, universités... portent son nom. En 36 ans d'existence, Patrice Emery Lumumba a appris aux Congolais le patriotisme, l'amour de la Nation et nous avons l'indépendance. Le Congo a un drapeau, une hymne nationale, ses frontières sont reconnues, il siège aux Nations Unies en tant que membre !

Félix Tshilombo est l`homme qui accompagne le régime en place. Il est compromis dans plusieurs affaires et il est lié à  l`imposteur Joseph Kabila. Les Talibans de l'Udps clament qu'ils ont 36 ans d'existence mais quel es le bilan de ce parti ? La lutte pour l'alternance politique au Congo laisse à  désirer: 36 ans d'inconstance, de radicalisme, de sophisme, de la désunion, de division, d'inexpérience...36 ans de fourberies et roublardises. La majorité des politicailleurs ventriotes qui ont trahi le peuple pour se retrouver à  la mangeoire, proviennent de l'Udps: "Momo" Modeste Mutinga, Freddy Mulumba, Samy Badibanga, Bruno Tshibala Nzenze et même Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin d'Alias Joseph Kabila et candidat FCC est un ancien de l'Udps. Les Talibans de l'Udps frondent contre Martin Fayulu et tous les Congolais qui ne pensent pas comme ce parti Nazi-famillio-ethno-tribaliste. Injures, insultes et menacent sont déversés sur des congolais patriotes.

Félix Tshilombo, président putatif de l'Udps, a qui son Secrétaire Général a usé des oukases et ultimantum pour son retrait de signature, est groggy. Les "Bena Mpuka" sont à  l'oeuvre. Extrêmement tribalistes, ils ont pris en otage l'Udps, qu'ils considèrent comme un royaume. C'est eux ou rien! C'est Félix Tshilombo Président ou rien ! Avec leurs casquettes gavroches, les "Bana Munyere" sont violents et veulent prendre en otage la République démocratique du Congo. Ils sont une minorité mais espèrent faire la loi. Ils ont en face d'eux, tous les congolais, amourent du Congo, qui ont pointés Martin Fayulu comme un homme intègre, qui a des valeurs et convictions républicaines, qui n'est pas clivant, qui ne divise pas le peuple congolais mais veut gagner à  la loyal pour mieux présider avec légitimité. La République, c'est la règle de la démocratie. La République démocratique du Congo doit rassembler le peuple congolais dans sa diversité.

Jean-Marc Kabunda Wa Kabunda, le Secrétaire Général de l'Udps a parlé du complot contre la République, puisque Félix Tshilombo son président a signé les 5 documents de la primaire de l'opposition congolaise à  Genève. Mais de quelle République a parlé Kabunda Wa Kabunda ? Depuis quand l'Udps est la République ? La République des "Bena Mpuka"n'est pas la République démocratique du Congo.

Les "Bena Mpuka" doivent se calmer. La République, c'est autre chose que sa tribu, son clan. La République, c'est la République, on se fout tous en respectant des règles communes imposables à  tous. Félix Tshilombo a un devoir sacré: d'enterre son défunt père Etienne Tshisekedi. De ne plus monnayer son rapatriement et de marchander un maroquin ministériel contre le retour et l'enterrement de son père au pays !

Lire la suite...

Partager sur : Partager