Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Berry Muekatone

Fil des billets Fil des commentaires

dimanche 10 mai 2020

RDC: Berry Muekatone répond à Réveil FM International !

RDC: Berry Muekatone répond à Réveil FM International

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Berry Muekatone 1.jpg, mai 2020

Berry Muekatone est le meilleur de la twittosphère sur la République démocratique du Congo. Il maîtrise twitter et ses contours. Ses analyses politiques sont pointues. Berry Muekatone est en avance et fait des projections qui s'avèrent souvent exactes. Vital Kamerhe et son procès, Évêque Mukuna et son ambivalence, Angwalima Tshilombo et son inaction contre la Zambie.

freddy-mulongo-berry-muekatone-1

1. Réveil FM International: Quelle peut être la ligne de défense de Vital Kamerhe pour s'en sortir ?

Berry Muekatone: Nous sommes en présence d'un procès politico-financier impliquant les principaux acteurs du deal abject ayant conduit Tshilombo à la tête du pays dont Kamerhe est le dindon de la farce. Kamerhe est face à un dilemme cornélien comme le disait Tahar Djout : " Si tu parles, tu meurs, si tu te tais tu meurs. Alors dis et meurs " Doit-il dire la vérité ? Mais quelle vérité ? La sienne ou la vérité des faits ? Dans l'un ou l'autre cas, sa carrière politique est entachée ou si pas compromisse , sous d'autre cieux c'est un homme du passé et d'un passif nauséabond mais dans notre pays tout est possible, car on applaudit les voleurs et les tricheurs. Il est indéniable que plusieurs personnes sont impliquées dans cette sordide affaire de pillage des deniers publics, en commençant par Félix Tshilombo le principal bénéficiaire de ce brigandage, aidé par des nombreux faussaires et frappeurs introduits à la présidence. Si j'étais Kamerhe, j'exigerais le témoignage de Tshilombo car tous les documents inhérents à cette affaire ont été signés en son nom. Les 15 millions oubliés sont symptomatiques de cette superfine fripouillerie de ceux qui cru que c'était leur tour de se servir sur la bête. Il n'y a rien à attendre de ceux qui sont arrivés au "pouvoir" par des moyens frauduleux. Les intriques sont dans leur ADN. C'est un règlement de compte entre voyous.

2. Réveil FM International: Dans une affaire de détournement de deniers publics combien risque-t-il ? Étant toujours Directeur de cabinet, sa carrière politique est toujours devant lui ?

Berry Muekatone: Quelque soit l'issue de ce bruyant procès, sa carrière politique est fichue, enfin dans un univers normal, sauf qu'en RDC où les valeurs sont inversées tout es possible. C'est un homme qui traîne maintenant des casseroles , il lui sera difficile de se relever après cet opprobre. Comment un homme que je croyais personnellement avisé et aguerris a pu tomber dans ce grossier piège ? Il était peut-être grisé par le pouvoir, oubliant au passage le vrai détenteur de la prépotence qui est rancunier et sans pitié. Et pourtant, il le savait !

3. Réveil FM International: En un mois Vital Kamerhe à été arrêté et demain commence son procès télévisé... Avant lui, il y a eu l'affaire Kasongo, un conseiller de Tshilombo. Cela fait 5 mois, il y a silence radio... Pourquoi les deux poids deux mesures ?

Berry Muekatone: Les nombreux amis de Félix Wa Budiadia Tshilombo ont été pris les mains dans le pot de la confiture, trois d'entre eux transférés bruyamment à Makala en décembre 2019, mais cinq mois après personne n'en parle, silence radio. Pourquoi deux poids, deux mesures ? Les autres sont ses amis contrairement à Kamerhe qui est ou était un compagnon politique de circonstance. Le monde politique est cruel, Kamerhe devrait le savoir, mais il s'est fait avoir comme un bleu.

4. Le dépôt de dénonciations de l' Évêque Mukuna contre Alias Kabila va-t-il aboutir ?

Berry Muekatone: La plainte de ce farceur "pasteur"Mokuna devenu aujourd'hui Motuka est une vaste plaisanterie. Cet escroc était parmi ceux qui ont soutenu mordicus Kabila pendant des décennies. Et maintenant sans vergogne, il cite le nom de Kutino, alors qu'il a participé activement au complot ayant conduit à l'arrestation de ce dernier. Il a maudit et insulté copieusement les combattants de la diaspora dont faisait partie le regretté Armand Tungulu et subitement sans-gène, il demande les comptes à Kabila pour la mort de celui qu'il haïssait. En matière de droit, il y a une différence entre une plainte et une dénonciation, en l'espèce ce violeur dénonce les faits dont lui-même est un véritable complice intéressé, car il était en bonne compagnie avec le couple Kabila et brusquement il sort du bois pour vilipender son bienfaiteur d'antan en épargnant son frère du tribu qui est le véritable fossoyeur de l’espérance du peuple congolais. Si nous parlons encore de Kabila au présent , c'est grâce à la traîtrise de Tshilombo. La démarche de l'homme aux genoux cramés nous paraîtrait sincère s'il avait commencé par s'en prendre à Félix qui est le paravent de Kabila et à dénoncer cette honteuse tricherie ayant conduit au deal. La démarche de cet escroc est sans issue et il le sait, c'est uniquement pour maintenir la confusion au sein d'un peuple désemparé. Mais qui fait suivre un pasteur escroc, spoliateur, voleur, violeur et complice des mêmes faits qu'il impute aujourd'hui à Kabila ?

5. Réveil FM International: L'Evêque Mukuna s'éprend à Alias Kabila mais défend Angwalima Tshilombo en parlant de Bokonzi Ya Sika n'est-il pas ambivalent puisque c'est Alias Kabila qui a nommé Tshilombo ?

Berry Muekatone: Cette question rejoint la précédente, on ne peut pas soutenir Tshilombo et s'en prendre à Kabila en sachant que le "pouvoir" de wa Budiadia vient justement de l'homme à la barbe. Pourquoi Tshilombo, le soi-disant président n'apporte pas son soutien à Mukuna ? Il est fort probable que Félix tremble et va vite se désolidariser de cette démarche qui risque de précipiter sa chute, il doit maudire le pasteur Mutuka qui secoue la branche au risque de le faire lâcher prise. Félix n'en a cure de sa tribu, ni du peuple congolais, sa priorité c'est sa famille biologique et ses amis frappeurs , Mukuna se trompe de bonhomme.

6. Réveil FM International: La Zambie est entrée au Congo à plus de 30 km, silence radio de Tshilombo. Après Kahemba par l'Angola et l'est qui est toujours en ébullition, décidément le Congo est dépecé sans défense. Sous Mobutu, il y a eu Moba I et Il, le président Mobutu, chef des Armées allait au front...

Berry Muekatone: Je ne vais pas m'appesantir sur ce dernier point qui risque de nous prendre des heures. Personne ne respecte plus le peuple congolais et son territoire est ouvert depuis des lustres aux troupes et armées étrangères. Aussi longtemps que nous n'aurons pas un pouvoir légitime en RDC, les troubles persisterons et nos frontières seront toujours poreuses. La situation tragique de nos compatriotes de l'Est doit tous nous interpeller et le silence assourdissant de dealer Tshilombo concernant l’incursion des militaires zambiens est éloquent quand à son incapacité et surtout sa nullité à la tête de l'état congolais. C'est un sujet que nous devons approfondir prochainement. On doit mettre définitivement fin à cette crise permanente l'Est et aussi rendre nos frontières sures, les solutions existent, mais pas avec les farceurs qui occupent les institutions du pays. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 4 avril 2020

La diaspora congolaise touchée, de France et Belgique, par le Coronavirus-Covid19, Berry Muekatone répond à Réveil FM International

La diaspora congolaise touchée, de France et Belgique, par le Coronavirus-Covid19, Berry Muekatone répond à Réveil FM International

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Berry Muekatone.jpg, avr. 2020


Berry Muekatone est le meilleur de la twittosphère sur la RDC. Ses tweets sont pointus et interppelateurs. C'est lui le premier qui avait tweeté de confiner Kinshasa des autres provinces.

1. Réveil FM International : Votre tweet alerte sur l'inconscience et indiscipline au sein la communauté congolaise est révélateur. Plusieurs de nos compatriotes sont emportés par le Coronavirus-Covid 19 en France et Belgique...

Berry Muekatone: Les africains ont échappé 'avec peu de morts)aux grandes pandémies qui ont décimé le monde moderne ; La peste noire '1347/1353) 25 à 34 millions de morts à travers la planète, le choléra (1830), plus de 100.000 morts en France et plus d'un million en Europe, la grippe Espagnole
(1919) 25/50 millions de morts, etc.
​Aujourd'hui le monde est un village planétaire et l'africain ne peut plus comme hier échapper à cette pandémie. Nous avons vu les images surréalistes de la région parisienne (quartier Château Rouge, St-Denis, Belleville...) où nos compatriotes s'agglutinaient comme d'habitude sans respecter les consignes et les gestes barrières au début du confinement, ils fréquentaient clandestinement les "nganda" comme à l'accoutumée, malheureusement le résultat est là aujourd'hui,plusieurs morts et nombreux sont dans des hôpitaux en soin intensifs sous respiratoire artificielle,à la pandémie s'ajoute le drame de l'inconscience, de l'irresponsabilité et de l'inconscience.
Je ne dis pas que c'est la cause principale de morts, mais le nombre élevé est dû en partie à un mélange de je-m'en-foutisme légendaire et l'indiscipline du peuple congolais. Le Bourgmestre d'une commune de Liège en Belgique vient d'abonder dans le même sens ,en disant que malgré le confinement, au début les congolais se réunissaient clandestinement dans leurs "églises" de fortune pour prier, résultat de cette irréflexion, plusieurs personnes contaminées.
Espérons que cette pandémie amènera notre peuple a changer sa façon d'appréhender les choses et en respectant l'ordre établi.
Nous savons que en RDC, personne ne respecte rien de rien, mais il s'agit actuellement d'une question de vie ou de mort. On ne peut pas mettre la vie des autres en danger par des comportements déraisonnables et inconséquents.
​Si nous ne changeons pas notre façon de vivre à l'issue de cette pandémie, alors c'est à désespérer !

2. Réveil FM International: Le concert de Fally Ipupa le 28 février dernier à Bercy n'était-il pas déjà l'épicentre de la propagation du coronavirus ? Les femmes congolaises qui s'étaient regroupés pour le 8 mars à Paris sont parmi de victimes...ceux qui fréquentent les Nganda et salons de coiffure...c'est une hécatombe !

Berry Muekatone: Tous les concerts et spectacles prévus le 28/02 ont été annulés en France à cette date, sauf ce fameux récital, et pourtant les avocats représentant les "combattants" et les activistes politiques ont invoqué le risque inhérent à la contamination par le Covid-19 parmi les griefs pour l'annulation de ce concert. Le préfet de Paris devra s'expliquer à la sortie de cette pandémie, car les plaintes s'accumulent contre lui pour non seulement ce concert mais également lors du match Psg/Dortmund. Le 8 mars est une journée des droits des femmes, mais à comme à l'accoutumée ,c'est une journée de dépravation et de débauche pour nos compatriotes, plusieurs sont aujourd'hui atteintes ou malheureusement disparues. Le coronavirus tue mais l'être humain trouvera une parade, mais la plus grande épidémie de l'inconscience est apparemment sans remède pour nos compatriotes.

3. Réveil FM International: 3. Vous êtes le premier a avoir tweeté qu'il fallait confiné Kinshasa des autres provinces. La décision au pays a été prise plusieurs jours après...

Berry Muekatone: Je n'ai pas de mérite particulier pour avoir suggérer cette forme de confinement par pallier. Nous ne pouvons pas toujours faire du copier-coller, car devons tenir compte de notre structure sociale, de notre situation économique, les réalités structurelles de notre pays sont à des années lumière des pays occidentaux. Pour un peuple qui vit d’expédients et au jour le jour, le confinement total est quasi impossible. Il fallait tout simplement faire appel au bon sens, ancêtre de l'intelligence pour trouver des solutions idoines à la réalité de notre situation propre.
​J'avais aussi préconisé aussi la gratuité de l'eau et l’électricité pendant cette période, mais quand on n'est pas l'initiateur d'une idée, on balance des mesures sans prendre le temps de les accompagner d'un suivi et d'une bonne applicabilité des mesures. L'arrivée de cette pandémie prouve à dessein l'irresponsabilité et la nullité des "dirigeants" congolais.Comme je le dis souvent : "Celui qui accepte une fonction dont il n'a pas les capacités est un criminel " Il y a pléthore de ce genre en RDC !

Il fallait tout simplement...trouver des solutions idoines à la réalité de notre propre situation, comme par ex, un confinement par paliers, zone par zone, commune par commune, etc.

4. Réveil FM International: On a l'impression que les Congolais ironisent et blaguent avec Coronavirus, ce tueur invisible qui décime des populations...Le confinement et barrières sanitaires ne sont respectés doit-on s'attendre à un hécatombe au pays de Lumumba ?

Berry Muekatone: Du sommet de l'état au citoyen lambda, les congolais prennent cette pandémie à la légère. Si nous restons les bras ballants, la crise alimentaire va se mêler à la crise sanitaire et les dégâts seront monstrueux. Il ne s'agit pas ici d'être alarmiste mais réaliste et clairvoyant , on doit se préparer au pire, car le peuple congolais est embarqué dans un carrosse brinquebalant sans frein conduit par un chauffeur sans permis et qui dévale la pente à une vitesse vertigineuse pendant que les passagers chantent et dansent au rythme de Covid-19. La question est de savoir , comment pourrions-nous combattre cette pandémie avec des "politiciens" irresponsables et un peuple apathique qui excelle dans le je-m'en-foutisme ? Une hécatombe est malheureusement à craindre. En définitive,on ne peut rien attendre d'un gouvernement amorphe,incompétent et irresponsable. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 25 janvier 2018

10 Questions à  Berry Muekatone, patriote-résistant et lanceur des mots !

Berry Muekatone

Berry Muekatone est un patriote-résistant-combattant. Il bat les pavés de Paris à  chaque fois qu'il y a marche pour la République démocratique du Congo à  Paris. Il fait parti des marcheurs et marcheuses congolais contre le viol des femmes en République démocratique du Congo, qui étaient partis de Paris le 30 juin 2011 et étaient arrivés à  Bruxelles le mardi 13 juillet 2011 à  16h25 en face de l`Union Européenne, au Rond-Point Schuman. Un exploit d'une marche mémorable: Paris-Bruxelles: 309 KM contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo ! Berry Muekatone dit qu'il est un lanceur de mots et pour lui, la lapidation médiatique est un devoir de citoyen pour mettre fin à  cette dérive dictatoriale en RDC. Il n`a pas peur des mots, il appelle un chat, un chat et un bandit, un bandit !

Alphonse Nguvulu, le grand-père de Berry Muekatone avec le président Joseph Kasa-Vubu

Garçon de bonne famille, derrière ses tweets enragés, contre le régime d'imposture, d'occupation et des médiocres, Berry Muekatone a le niveau de haut-cadre. Après ses études à  Sciences PO et d'anthropologie, il s'est essayé à  la philosophie, avant de finir comme cadre dans un grand groupe français. Petit-fils d'Alphonse Nguvulu et Daniel Kanza, deux pères de l'indépendance de la RDC, Berry Muekatone est, par filiation, au cœ“ur de l'histoire de l'émancipation du peuple congolais. Analyste politique, activiste et passionné d'histoire, il milite pour l'émergence d'un État de droit en RDC.

1. Réveil FM International: Vous êtes l'un des activistes congolais connus et reconnus à  travers des marches pacifiques sur Paris et dans des réseaux sociaux, contre le régime d'imposture, d'occupation et des médiocres qui sévit par défi en RDC. Pourquoi êtes-vous recherché par la Gestapo du régime ? Avez-vous commis des crimes au Congo, en quelle période ?

Berry Muekatone: Effectivement, je suis parmi ceux qui ont amorcé le combat contre le conglomérat des aventuriers venus du Rwanda, bien avant l'apparition des réseaux sociaux.Nous avons soutenu Laurent Désiré Kabila dés 1996 et à  ce titre, j'étais l'un des cadres du CPP (Comité du Pouvoir Populaire) en Europe, celui-ci nous a reçu lors de son passage à  Paris en 1998 pour le sommet France-Afrique et à  l'issue de cette rencontre, je me suis rendu compte que nous avions affaire à  un farceur et j'ai démissionné immédiatement du parti malgré son insistance pour rejoindre le pays le plutà´t possible. Une anecdote en passant qui nous ramène à  cette période et la suite de la posture des criminels au pouvoir en RDC, Yérodia Abdoulay Ndombasi m'avait lancé ce que je croyais une boutade à  l'époque, disant qu'ils allaient rester au pouvoir en égalant si pas en dépassant les 32 ans de Mobutu, c'était en 1998 et vingt temps après ils sont toujours là , le mauvais coup était prémédité. Quant à  savoir pourquoi je suis recherché, en l'absence d'une accusation officielle, je suppose que ma plainte contre le sieur kabila et son mentor Kagame auprès de la CPI en 2002 a déclenchée la colère de Kinshasa et Kigali et je crois que c'était le début de l'hallali contre ma personne ajoutée à  la prise de conscience de nos compatriotes et l'arrivée des réseaux sociaux n'ont fait qu`accroître la pertinence de nos messages et surtout l'ire de la dictature envers ma personne. Commettre les crimes en RDC ? Non ! La RDC est un pays des valeurs inversées où les criminels sont au pouvoir et les honnêtes gens pourchassés, tués ou en prison. Le crime qui me condamne à  mort est d'avoir voulu continuer le combat de nos aïeux pour un Congo Libre...

Une femme pleure, ses larmes et sueurs deviennent la carte de la RDC

2. Réveil FM International: En Afrique, enterrer sa mère est un droit mieux un devoir légitime. Vous n'avez pas pu ni accompagner et ni enterrer votre maman en RDC. Si vous étiez parti au Congo, sans doute vous ne seriez jamais revenu en France...

Berry Muekatone: Le peuple congolais doit savoir que la liberté est le plus grand des biens pour une nation, le seul bien et aucun sacrifice n'est trop lourd pour elle, pas même celui de perdre sa vie. Oui ! La plaie est béante, ma mère acceptait et respectait mon combat, dans mon malheur, je l'ai accompagnée pendant la durée de sa maladie et presque jusque jusqu'au dernier souffle. Oui ! C'est douloureux, mais ma famille aujourd'hui, c'est mon pays, les congolais dans son ensemble, j'aime ma terre, la terre de mes ancêtres, la terre de mes aïeux. Oui ! Cette plaie béante restera tant que ceux qui ordonné et commis les crimes perpétrés en RDC n'auront pas été traduits en justice. Je crois aux forces de nos ancêtres, de nos aïeux. Mes parents sont partis en me laissant non pas seulement la charge de ma famille biologique mais également une bénédiction pour mon combat de la dignité et la liberté du peuple congolais. Je suis né pendant la colonisation, je suis parmi les témoins de la fameuse fausse indépendance, mais la véritable indépendance aura lieu. Ne dit-on pas qu'il n'y a pas de liberté sans contrainte, sans sacrifice et sans courage ? L'être humain, l'homme peut avoir de lourds fardeaux à  supporter et je porte ma croix pour une cause juste et noble. Oui ! Je sais qu'ils m'attendaient mais comme disent les croyants: ils ne connaissent ni le jour ni l'heure, mais serons présents le jour J...avec ou sans armes...avec c'est mieux !

Pas de troisième mandat pour Alias Joseph Kabila en RDC

3. Réveil FM International: Vous êtes plutà´t patriote-résistant qu'opposant au régime d'Alias Joseph Kabila mais vous êtes recherché par ce dernier ...Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ...

Berry Muekatone: Une opposition "classique" face à  des envahisseurs est un non sens, c'est une manière irresponsable d'accompagner l'occupation. Nous sommes face à  des criminels sans foi ni loi, Laurent Désiré Kabila l'a compris trop tard et nous connaissons la suite ! Prenons l`exemple de la France après l'occupation allemande, la loi n'accordait pas le titre de déporté résistant à  tous les résistants déportés mais seulement à  ceux dont il était prouvé qu'un acte de résistance était à  l'origine de leur arrestation ou de leur déportation. Toute la problématique se situe au niveau de la compréhension des termes : opposant et résistant, on s'oppose face à  la dictature, face à  un gouvernement légalement établi mais la vérité Rdcongolaise est visible et palpable, toutes les institutions sont infiltrées disait LDK, jusqu'au sommet de l'Etat. Nous comprenons par infiltration, pour prendre exemple d'un corps humain comme le passage d'un liquide à  travers les interstices d'un corps, pénétration lente et subreptice...Nous y sommes ! La RDC est occupée par les rwandais, les ougandais, les tanzaniens, burundais et par la mafia politico-affairiste. Il ne s'agit plus de s'opposer face aux criminels mais de résister à  des envahisseurs, il est important de pouvoir mener des actions dans le cadre de l'ensemble du peuple non seulement par des analyses sur les réseaux sociaux mais également dans le partage des risques qui bien évidement implique de surmonter la peur. Les occupants veulent faire taire les voix discordantes, les résistants sont soit en prison soit en exil ou au cimetière, ils sont conséquents dans leur folie !

4. Vos tweets sont croustillants, crus et acerbes avec le régime d'alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Avec votre français chà¢tié et un style qui est propre, pensez-vous que vos flèches assassines atteignent leur objectif ?

Berry Muekatone: Ne doutons pas de l`efficacité des réseaux sociaux, des sources de statistiques importantes, fiables et des leviers d'actions pour mener des actions efficaces pour une prise de conscience de la masse populaire. Le débile mental qui trà´ne par défi à  la tète de notre pays passe son temps sur les réseaux sociaux, il nous lit du coin de l`œ“il, un sociopathe. Oui ! Nos tweets atteignent leur objectif, je reçois avec satisfaction des nombreux témoignages du monde entier par messagerie car certains ont encore peur de s'exprimer librement, mais néanmoins la mayonnaise a bien pris, pour preuve qu'à  chaque manifestation, les assassins coupent le signal d'internet? Ceci explique cela !

5. Les médiocres doivent dégager déclare le Cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa. L'Etat n'existe pas en RDC clame le pasteur François David Ekofo...quelle analyse faites-vous de ces deux propos, de deux religieux: catholique et protestant ?

Berry Muekatone: N'oublions pas que nous sommes issus de la civilisation bantou associée à  l'éducation judéo-chrétienne et l'influence de la chrétienté est visible, palpable. La question principale est de savoir si les églises ont-elles à  intervenir dans le domaine politique. Logiquement pour ne dire normalement, les églises doivent rester politiquement neutres, mais dans certains cas exceptionnels comme en RDC où un groupe de malfrats ont pris le peuple en otage et que les politiciens sont défaillants et démunis face à  la barbarie, les églises doivent sortir de leur réserve et se manifester et c'est ainsi que nous saluons la sortie du Cardinal Mosengwo et le tacle rageur du pasteur François Ekofo. Oui ! Les églises ne doivent et ne peuvent se taire au risque d'être taxées de là¢cheté. Le Dieu de la Bible ne se trouve pas en dehors de la terre, il est présent parmi nous, être présent veut dire agir, celui qui est passif et inerte n'est pas vraiment présent. Le religieux est avant tout un citoyen et à  ce titre il a le droit et surtout le devoir d'intervenir dans la vie politique de son pays. Nous savons tous que la RDC est un non-état dirigé par des médiocres criminels et qu'ils doivent dégager. Les citoyens Monsengwo et Ekofo ont dit la vérité que nous ne cessons de dire depuis des années !

Marie-Ange Mushobekwa, la veuve noire et Karashika de la République

6. La RDC est membre du Conseil des droits humains à  Genève. Marie-Ange Mushobekwa, la veuve noire et Karashika de la République, nie sur les médias internationaux que des bébés prématurés n'ont pas été gazés à  la maternité tenue par des religieuses à  Binza Delvaux. Elle a été à  clinique université pour arracher des remerciements à  Dorkas Makaya, que la balle avait déchiqueté la bouche et langue, le 31 décembre dernier. Envoyée en Afrique du Sud, elle est abandonnée à  son propre sort...

Berry Muekatone: Quel est le rà´le du conseil des droits de l'homme ? Nous constatons avec effarement que ledit conseil donne une place importante aux pays peu respectueux des droits de l'homme. Nous sommes aux antipodes de l'approche objective qui garantirait la crédibilité de ce conseil et on se demande bien l'utilité d'un tel organe composé de pays qui ne respectent pas les droits de l'homme, comme le disait le Général de Gaulle ; l'ONU, ce machin et le conseil des droits de l'homme est un petit machin dans un grand machin. Sinon comment expliquer qu'un pays comme la RDC dirigé par des criminels soit membre d'un tel conseil et que malgré les massacres commis, aucun membre ne dénonce la présence des criminels en son sein. Et l'attitude de cette sinistre ministre est symptomatique d'une mauvaise gestion de cette institution et ce conseil devient de surcroît complice des dictatures, il ne reste plus que l'entrée de l'état islamique (daech) au conseil des droits de l'homme. Marie-Ange Mushobekwa est dangereuse, diabolique, c'est un être obscur, qui déballe tout un tas d'arguments afin de justifier des pires atrocités du régime honni par l'écrasante majorité de la population congolaise. Quel cynisme pour une mère de famille sensée protéger les enfants et qui avalise le gazage des nourrissons...Incompréhensible ! Sinon mettons cette attitude sur le compte de la folie meurtrière des kabilistes, hommes et femmes compris. Hélas !

21 janvier, la Révolution des Rameaux par des Congolais

7. Réveil FM International: Quelle est votre analyse sur la marche pacifique du dimanche 21 janvier en RDC ?

Berry Muekatone: La tactique de bravade des religieux portera indubitablement les fruits car les congolais descendent dans la rue et envahissent par milliers dans les marches de protestation initiées par des catholiques et qui prennent souvent l'allure de champ de bataille au regard de la forte répression policière. C'est un mouvement salutaire et une étape importante de la prise de conscience instantanée de la masse populaire qui n'a plus confiance aux politiciens de la fameuse opposition dont certains membres continuent de siéger dans les institutions illégitimes en dépit du bon sens et pour leur propre intérêt. La marche des catholiques du 21 janvier sonne l'heure de la revanche et la fin prochaine de la kabilie, c'est dans cette forme de manifestation que le peuple se reconnait et compte renverser la table. Rien ne sera plus comme avant, le 21/01. C'est aussi l'occasion de rendre hommage à  nos courageux compatriotes qui ont bravé la peur et la soldatesque et présenter par la même occasion des condoléances à  nos martyres tombés ou blessés par des assassins kabilistes. Encore une ou deux marches des catholiques le régime sera par terre, le fruit est presque mà»r !

Malgré ses odieux crimes, pour le Léopoldien Louis Michel son poulain Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, n'est pas un monstre

8. Réveil FM International:Pourquoi la communauté internationale condamne timidement le régime d'imposture, d'occupation et des médiocres qui sévit en toute impunité au Congo ? Alias Joseph Kabila est-il soutenu par une mafia ?

Berry Muekatone: N'oublions pas que la fausse révolution de l'AFDL est une création de la fameuse communauté internationale qui avait prévu l'élimination de L.D.K et son remplacement par le cheval de Troie, le dénommé Joseph Kabila. Nous avons la preuve que les pays occidentaux veulent coà»te que coà»te maintenir le débile mental à  la tête de notre pays. L'impérialisme de la "communauté internationale" en RDC est systémique, structurel et structuré. Il y a des relations personnelles et claniques entre les occupants rwandais et la fameuse C.I qui ont rendu cet impérialisme encore plus pervers. Fondamentalement l`exploitation de la C.I en RDC, se fait à  travers des structures. C'est pourquoi elle survit depuis la colonisation. La politique de la C.I ne changera pas de sità´t, car ce sont les structures à  travers la mafia politico affairiste qui régissent cette politique d'asservissement qu'il faut d'abord changer. Personne n'est dupe du déshonneur qui est infligé à  notre nation en maintenant un assassin à  la tête de la RDC, cette amertume demeure parce que les causes de cet asservissement n'ont pas disparu. Les soldats de l'ONU (MONUSCO) sont chez nous que pour protéger les intérêts de la mafia politico affairiste qui,ont décidé de mettre notre pays sous leur coupe. La fameuse communauté internationale exerce une violence politique envers les congolais, cette néocolonialisme est accentuée par la découverte des minerais nécessaires pour la nouvelle technologie. Oui ! Le sieur Kabira est soutenu par la mafia politico affairiste !!!

Kinshasa, Azarias Ruberwa, Bisengima, Moïse Nyarugabo...Où sont des Congolais ?

9. Réveil FM International: Commentez-nous cette photo qui a fait le tour du monde, la veille de la marche du 21 janvier

Berry Muekatone: Cette photo illustre à  dessein et confirme l'occupation rwandaise de la RDC. Cette image illustre parfaitement le scénario cynique de la main mise de notre pays par la mafia politico affairiste avec les tutsis rwandais comme bras séculier de ce schéma macabre. Les rwandais sur la photo ont un accès complet au territoire congolais et peuvent y faire ce qu'ils veulent, la RDC est occupé. Rien ne sera vraiment possible tant que le pays sera aux mains des génocidaires rwandais, car l'occupant n'a pas l'intention d'abandonner nos richesses. Toutes les institutions régaliennes, politiques, militaires, policières, sécuritaires, diplomatiques, économiques, financières, douanières, etc. sont phagocytées, dirigées et commandées par les rwandais.=, et ceci avec la bénédiction de cette fameuse communauté internationale. Toutes les recommandations et toutes les résolutions de l'ONU ne connaîtront jamais un début d`exécution, car les pompiers sont les pyromanes, preuve en est que certaines organisations internationales, ont refusé dans un passé récent d'apporter leur assistance aux enquêtes concernant les pillages de nos ressources. Les participants de cette réunion font périodiquement l'évaluation de la situation sécuritaire de la RDC, ils ne se cachent même plus car ils conservent leur force et leur portée et hormis le contingent rwandais en RDC, la monusco est prête à  toute éventualité pour protéger les envahisseurs. L'occupation que ladite communauté internationale a élaborée a justement pour objectif de pérenniser les crimes pour piller d'avantage la RDC et consacrer l'occupation rwandaise.

Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, tricheur professionnel

10. Devant l'ouragan de l'histoire mà»r ou pas le fruit tombe. A quand cet ouragan de l'histoire pour la RDC ? Un régime qui n'a pas plus aucun mandat qui tire sur la population civile non armée ...

Berry Muekatone: Le peuple congolais est piégé, abandonné. Il y a deux camps qui s'opposent, celui du peuple, et celui des politiciens. Une élite qui ne comprend ni le mécontentement, ni les attentes de la population. Le peuple et les politiciens n'ont plus les mêmes valeurs, ni les mêmes priorités. - Pour le peuple, l'objectif principal est le départ de kabila et sa bande d'assassins.

-Pour les politiciens, l'objectif, ce sont des manœ“uvres électorales tendant à  poursuivre l'incurie enfin de préserver leurs acquis, ils se sont fondus en mafia, à  la manière de la cosa nostra, ce sont les mêmes, interchangeables et formatés, coupés du peuple. Nous voulons tous abattre l`arbre qui nous obstrue la vue, et absorbe notre oxygène, alors procédons avec méthode. Il est judicieux de débroussailler les petits résidus de feuilles qui sont à  notre portée, avant de s`attaquer aux branches qui paraissent solides. Les branches pourries tomberont d`eux-mêmes sous les coups dévastateurs et l`arbre sera découvert et à  découvert, et nous nous apercevrons que c`était un petit arbuste recouvert d`un épais feutrage noir et des feuilles envahissantes. Une petite secousse suffirait alors pour faire tomber cet arbuste fragilisé.

Lire la suite...

Partager sur : Partager