Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

vendredi 28 mai 2021

France: Tshilombo appelle Macron "Mon Frère", Bokassa appelait De Gaulle "Papa"!

France:   Tshilombo appelle Macron "Mon Frère", Bokassa appelait De Gaulle "Papa" !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-tshilombo-macron.jpg, mai 2021

Les relations entre les Etats doivent être cordiales et respectueuses. Mabundi Fatshi Tshilombo est ridicule. Le président Macron a été élu par des Français pour défendre les intérêts de la France. Le fameux fils de Tshilombo qui a enjambé la grille du palais présidentiel avec ses 15% ignore tout de la diplomatie internationale. "Mon frère Macron" ? ça tique tout le monde.

freddy-mulongo-tshilombo-macron

Respecter Macron, c'est respecter la France qui l'a élu. La légitimité du président Français vient de son élection par le peuple français. Le monde entier sait que Mabundi Fatshi Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 en République démocratique du Congo. L'individu a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. Non élu, donc pas légitime, Tshilombo croit qu'il doit en faire trop pour se faire accepter.  La RDC mérite respect. L'enjambeur de la grille présidentielle devra l'intégrer. Malgré son hold-up électoral, son odieux deal avec Alias Kabila, ses 15% de voix, à chaque fois qu'il représente la RDC dans des rencontres internationales, son comportement doit être digne de notre peuple. 

Dans les relations internationales, le respect et la cordialité sont de rigueur. Même sans légitimité de notre peuple, Mabundi Fatshi Tshilombo représente la République démocratique du Congo, il doit s'en tenir à la respectabilité de la fonction , même si la fonction est trop haute pour un checkuleur. Emmanuel  Macron est président de la République française. Il représente la France.  Mabundi Fatshi Tshilombo n'avait pas à lancer sur le perron de l'Elysée: "Mon frère Macron" !  Cela ramenait la rencontre entre la France et la RDC, un copinage. la rencontre entre copains -coquins n'a rien à voir avec la rencontre de haut niveau.

freddy-mulongo-bedel-bokassa

Jean Bedel Bokassa à l'enterrement du général de Gaulle !

A la mort de de Gaulle, Bokassa pleura toutes les larmes de son corps. A l’enterrement de l’homme du 18 juin, Jean-Bedel Bokassa s’enroula au sol, pleurant à chaudes larmes et criant la voix crispée par la tristesse et la douleur : « Papa, pourquoi es-tu parti ?».

Bokassa était surnommé « le soudard » par le général de Gaulle à qui il vouait une grande admiration au point de l’appeler familièrement « Papa », ce qui avait le don d’énerver de Gaulle.

Ci-dessous le dialogue de sa première rencontre avec le général.

– Bonjour père dit Bokassa

– Bonjour Monsieur le président. Répond de Gaulle, vous avez fait un bon voyage ?

– Oui Papa, répond Bokassa

Alors, de Gaulle pas très content, répond : Écoutez, j’apprécie les sentiments que vous portez à mon égard, mais je vous demande de ne pas m’appeler Papa. Appelez-moi Monsieur le président comme

tout le monde ou bien comme vous êtes un ancien de la France libre, appelez-moi Mon général.

– Oui, Père répond Bokassa. Et il quitte de Gaulle en disant : Au revoir Papa !

Personnalité complexe, Bokassa qui appelait de Gaulle « papa », alors que de Gaulle l’appelait « le soudard », est le seul être au monde qui se prenant pour Napoléon a pu réaliser son rêve. Général. Président à vie. Maréchal. Et puis finalement empereur. Jean Bedel Bokassa, 56 ans, président d’un des pays les plus pauvres d’Afrique, se couronnait lui-même empereur de Centrafrique le 4 décembre 1977 à Bangui, au cours d’une cérémonie au faste indécent, inspirée par le sacre de Napoléon Ier. Un faste démesuré et indécent avait entouré les solennités de ce couronnement, dont le coût avait été évalué à 150 millions de francs français (FF), soit près d’un quart du budget du pays. Pour couvrir les frais de la cérémonie, 40 000 salariés avaient vu leur salaire amputé de 50 % depuis plusieurs mois. France:  Bokassa appelait De Gaulle "Papa" !

Tshilombo appelle Macron "Mon Frère"!

Lire la suite...

Partager sur : Partager