Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

mercredi 24 octobre 2018

Affaire Ndaywel: Les activités du CLC suspendues dans toutes les paroisses catholiques de Kinshasa!

Kinshasa, le 9 février 2018, le cardinal Laurent Monsengwo devant la cathédrale Notre-Dame-du-Congo

Si le spirituel peut être un business rentable en République démocratique du Congo, il est aussi un enjeu de pouvoir ! Et en ces temps de crise politique, les leaders religieux, pressés par leurs fidèles et soucieux de préserver ou d`accroître leurs intérêts, font évoluer leurs positions face au régime d'imposture, d'occupation, d'usurpation et de prédation d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. A deux mois des élections hypothétiques en République démocratique du Congo, le Comité laïc de coordination (CLC), cheville ouvrière des marches pacifiques réprimées dans le sang fin 2017 et début 2018, qui est pris en otage par l'autocrate Isidore Ndaywel è Nziem, qui envoie les enfants des autres au casse-pipe, est dans la tourmente. A 74 ans, Isidore Ndaywel è Nziem joue au dictateur au sein du CLC, quelle honte ! Fallait-il sacrifier des centaines de morts et de blessés ainsi que des arrestations et détentions arbitraires massives pour rien ? Avec ses communiqués alambiqués, le CLC a perdu, depuis longtemps, la saveur de son sel.

Isidore Ndaywel è Nziem, l'autocrate du CLC

L'info est affichée sur le site Actu 30 de Rachel Kisita! Dans une correspondance adressée aux curés de l`archidiocèse de Kinshasa, l`abbé chancelier demande de suspendre toutes les conférences du Comité Laïc Catholique. La lettre du chancelier fait suite aux doutes qui persistent sur l`usage ou non de la machine à  voter lors des élections prévues le 23 décembre prochain en RDC. L`abbé Georges Njila demande aux curés d`attendre les conclusions d`une réunion entre l`Eglise et le CLC. Pour rappel le CLC avait annoncé le 5 octobre dernier dans un communiqué qu`il entreprendra des actions pour exiger à  la Ceni l`impression des bulletins à  papier selon le calendrier électoral publié le 5 novembre 2017 et ainsi dire Non à  la machine à  voter.

Maman Getrude Ekombe, CLC et membre du MSR

Le CLC est une coquille vide, qui biberonne aux frais financiers de Pierre Numbi Okongo, l'ancien Conseiller spécial en matière de sécurité d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale de 2011 à  2015, qui a été Ministre d'État chargé des infrastructures, des travaux publics et de la reconstruction de 5 février 2007 à  février 2010, en Juillet 1994, qui a été Ministre d'État chargé des infrastructures, des travaux publics et de la reconstruction; ministre des Affaires étrangères d'aoà»t 1992 à  juillet 1994 et qui est le Président du Mouvement social pour le Renouveau (MSR) ! Comment le Comité laïc de coordination (CLC) s'est-il laissé inféodé par Pierre Lumbi, un apparatchik qui a contribué à  asseoir le régime d'Alias Joseph Kabila? Comment peut-on combattre le régime tout en étant du régime ? Comment ne pas comprendre que le CLC avec Isidore Ndaywel è Nziem travaille pour le régime d'Alias Joseph Kabila ? Les membres du CLC avaient pour élément fédérateur leur appartenance à  l'Église catholique, leur condition de chrétien. Ils sont tous des croyants catholiques et l'autre trait qui les rassemblaient était la laïcité. Ils se positionnent toujours comme des laïcs. Pourquoi ce suivisme vers Pierre Lumbi ?

La majorité des membres du CLC sont aussi membres du MSR de Pierre Numbi: Justin Okana (Ex-PDG de la Régie des Voies Aériennes (RVA) a des accointances avec Pierre Lumbi), Julien Lukengu (Est un proche collaborateur de Pierre Lumbi), Gertrude Ekombe (Ex ministre de Transition, ex-PCA à  Okimo. Elle a fait la campagne de l'élection pour la députation en 2011 dans la Province de l'Equateur pour le compte du MSR) et Franklin Mbokolo (Membre du MSR. Il est fonctionnaire et président des charismatiques).

Jonas Jonas Tshiombela n'est pas membre du MSR. Ancien comptable au journal le Potentiel, il est le neveu de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi. Or, après avoir évolué pendant longtemps aux cà´tés de Pierre Lumbi au sein du Mouvement Social pour le Renouveau (MSR), c'est seulement en mars 2018, que le fourbe, roublard et grand requin, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a créé son propre parti: Parti démocrate pour la gouvernance. Après avoir avoir profité de sa position de Président de la Haute Autorité des Médias (HAM de 2002-2007), pour museler des journalistes, bà¢illonner des médias et clouer de bec aux opposants, il a été nommé par Alias Joseph Kabila, Rapporteur au Sénat ! C'est d'ailleurs ce félon-ventriote de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, qui a proposé une loi au Sénat pour protéger le Chef d'Etat Alias Joseph Kabila malgré ses crimes politiques, sociaux et économiques. Immunité après des crimes !

C'est le même "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui a placé son autre neveu Freddy Mulumba Kabuayi, un ombrageux personnage, qui a été nommé DGA à  la RTNC, média public caporalisé par Alias Joseph Kabila ! Avec un discours anti-Occident depuis quelques années et un faux un chantre de la renaissance africaine, il a toujours roulé pour le régime d'imposture, d'occupation et de prédation d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Freddy Mulumba Kabuayi a usurpé le slogan de la diaspora congolaise, lors des manifestations "Kabila dégage" organisées par des Anti-Alias Joseph Kabila, à  Paris, Londres, Bruxelles, Washington... Non à  la Balkanisation de la RDC ! Freddy Mulumba Kabuayi a vite été encouragé par la Tutsi Power. Le Potentiel, journal coupagiste et thuriféraire du régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, a même récupéré le slogan de la diaspora en l'affichant à  la Une. Freddy Mulumba Kabuayi en a fait des tonnes à  tel point que lorsqu' on le voit, on l'appelle "Monsieur Non Balkanisation de la RDC". Il a fait cela non par conviction mais son boulot a été monnayé par la Tutsi-Power. C'est depuis avril 2018, que Freddy Mulumba Kabuayi est DGA de la RTNC, sur instigation et recommandation de la Tutsi-Power, à  quelques mois des élections en République démocratique du Congo !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 19 octobre 2018

RDC: Isidore Ndaywel è Nziem se fourvoie avec son CLC!

Isidore Ndaywel traître et collabo ?

Réveil FM International est le premier média a avoir dénoncé fourberies et roublardises d'Isidore N'Daywel è Nziem, 74 ans. Le Comité laïc de coordination (CLC), à  l`origine des `` marches des chrétiens », réclame une alternance pacifique à  la tête de l`État et l`application intégrale de l`accord de la Saint-Sylvestre, conclu fin 2016, se borne à  faire de la communication au lieu de faire des actions sur terrain. Et pourtant c'est le Comité laïque de coordination (CLC) qui avait appelé à  la marche des chrétiens du 31 décembre 2017. Manifestations anti-Kabila violemment réprimées dans des paroisses de la capitale où elles devaient démarrer, faisant au moins cinq morts.

Nos jeunes compatriotes: Rossy Mukendi, Thérèse Kampinga et autres sont-ils morts en vain ? L'accord de la Saint-Sylvestre est caduque ! A partir du moment où le CLC a publiquement a réfuté la candidature du Cardinal Laurent Monsenggwo pour présider la transition Sans Alias Joseph Kabila, le CLC s'est dévoilé. Il roule pour Alias Joseph Kabila et son régime d'imposture, d'occupation, d'usurpation et de prédation. D'ailleurs Isidore Ndaywel è Nziem n'est-il pas l'homme de main de Pierre Numbi, comme l'est "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui a privé les Congolais d'un débat démocratique qui devait opposer Jean-Pierre à  Alias Joseph Kabila, inscrite dans la Constitution de transition, lors de l'élection Louis Michel 2006 ? Dieu seul sait, le poids de Pierre Numbi au Congo-démocratique, n'est-ce pas lui le financier du CLC ?

Isidore Ndaywel è Nziem ment au peuple au Congolais qu'il vit en clandestinité. Dans un régime dictatorial, peut-on inviter des journalistes et faire tranquillement ses conférences de presse, comme le fait régulièrement à  Kinshasa, Isidore Ndaywel è Nziem, sans que des agents de l'ANR-La Gestapo d'Alias Joseph Kabila fassent la descente ? Pourquoi Isidore Ndaywel è Nziem cache au peuple congolais, que son fils est au ministère de la défense comme attaché aux renseignements militaires et c'est lui qui autorise à  chaque passager d'entrée ou d'être refoulé à  l'aéroport international de Ndjili ? C'est même le fils de NDaywel qui empêche les Congolais de la diaspora-Anti Alias Joseph Kabila de fouler le sol de leurs ancêtres !

Le CLC doit laisser aux partis politiques de sensibiliser contre les machines à  voter. Pourquoi le CLC ne fait plus des actions sur terrain et se transforme en organe de communication avec des communiqués alambiqués ? Isidore Ndaywel è Nziem se fourvoie.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 8 juillet 2018

Le grand "Bluff" d'Isidore Ndaywel, le "Dégageator" du CLC !

Isidore Ndaywel, le "Dégageator" du CLC

De la poudre aux yeux, de la poudre de perlimpinpin! Pour du bluff, c'en est vraiment un. Pourquoi le communiqué rendu public à  Kinshasa, du samedi 7 juillet, du Comité Laïc de Coordination Catholique (CLC) ne porte pas les signatures de Maman Léonnie Kandolo et du professeur Thierry NLandu Mayamba ?

Où sont les signatures de Maman Léonnie Kandolo et du professeur Thierry NLandu Mayamba ?

Isidore Ndaywel qui joue au tyran peut-il l'expliquer à  l'opinion publique nationale et internationale ? Comment les membres du Comité comité laïc de coordination catholique (CLC) qui sont en "clandestinité", alors qu'ils sont logés, mangent à  la même table et dînent au même resto...mais ne se parlent jamais ! Isidore Ndaywel qui apprend à  être dictateur a réussi à  diviser le Comité Laïc de Coordination Catholique en deux groupes: celui de ses affidés et Maman Léonnie Kandolo-Professeur Thierry NLandu Mayamba. Isidore Ndaywel qui est catholique ignore-t-il cette parole biblique: "si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister".

Maman Léonnie Kandolo du CLC

Professeur Thierry NLandu Mayamba du CLC

Pour gagner, il faut rassembler et fédérer ! On ne peut pas gagner uniquement avec des affidés et courtisans ! La société civile n'a pas besoin d'un dictateur ! Si Isidore Ndaywel veut être un vrai leader du CLC, il doit écouter et dialoguer !

Isidore Ndaywel est un homme du sérail qui a accompagné le régime d'imposture, d'occupation et de prédation qu'il prétend combattre aujourd'hui. Il a une mémoire courte ! Maman Léonnie Kandolo et le professeur Thierry NLandu Mayamba sont dans la société civile depuis des lustres. Lors qu'Isidore Ndywel était à  la mangeoire du régime, eux luttaient auprès de notre peuple. Comment une équipe divisée peut-elle terroriser un dictateur-imposteur ? N'est-ce pas du grand bluff ? Pour qui roule réellement Isidore Ndaywel ? Les annonces d'Isidore Ndaywel sont soporifiques, il veut endormir notre peuple réveillé.

Comment peut-il annoncer des actions de grande envergure au mois d'aoà»t si Alias Joseph Kabila tentait de se présenter à  la présidentielle de décembre 2018: Marches pacifiques, sit-in, villes mortes, grèves généralisées et actions de désobéissance civile sont annoncées au mois d'aoà»t, alors même qu'Isidore Ndaywel divise son propre camps ! Isidore Ndaywel sera-t-il planqué comme à  l'accoutumée ou sera-t-il devant tout le monde pour ouvrir des marches pacifiques le régime ne va hésiter à  réprimer ? La nation congolaise est certes en danger, mais cela vaut-il des aventures ? La vie de nos compatriotes est en danger. Les marches pacifiques organisées en début de l'année ont été réprimées dans le sang et il y a eu mort d'hommes. On ne badine pas avec la vie d'autrui.

Le CLC est-il devenu l'appendice de G7? Les accointancesd'Isidore Ndawyel avec Pierre Numbi devient trop suspectes ! Le CLC reçoit-il ses mots ordres du G7 de Pierre Numbi ? Pour noyer ceux du CLC qui réfutent le remorquage par le G7, Isidore Ndaywel ne s'est pas empêché de trouver des journalistes mendiants "coupagistes" qui ont écrits des saletés pour salir la réputation de Maman Annie Kandolo et le professeur Thierry Nlandu Mayamba.

Isidore Ndaywel joue avec le feu

Les Congolais réclament la libération des prisonniers politiques. N'est-ce pas Pierre Numbi alors Conseiller Spécial d'Alias Joseph Kabila qui a fait odieusement emprisonner Eugène Diomi Ndongala, président de la Démocratie Chrétienne ? Le G7 n'est-il pas un conglomérat des politicailleurs, ventriotes, Mabumucrates, opportunistes et profito-situationnistes qui ont contribué à  l'instauration du régime dictatorial en République démocratique du Congo ? Repus, corrompus et tortionnaires veulent se "virginiser" dans la blanchisserie G7 ? "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi n'est-il pas le fourbe, roublard, grand requin qui a muselé des journalistes, bà¢illonné des médias et opposants lors de l'élection Louis Michel 2006 ? N'est-ce pas le même "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui a privé 60 millions de Congolais d'un débat démocratique inscrit dans la Constitution de la Transition qui devait opposer Jean Pierre Bemba à  Alias Joseph Kabila ? N'a-t-il pas été nommé Rapporteur au Sénat par le même Alias Joseph Kabila que le fameux G7 "tente" de pourfendre ? N'est-ce pas le même Alias Joseph Kabila qui est intervenu auprès de Jacob Zuma, ex président Sudafricain pour que le procès pour proxénétisme de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi n'ait pas lieu en Afrique du Sud ? Enfin, n'est-ce pas le même "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi du G7 qui remue ciel et terre au Sénat, pour que la loi qui protège les anciens Chefs d'Etat soit votée, afin d'accorder l'immunité à  Alias Joseph Kabila ? Et Isidore Ndaywel fait du CLC le porte-parole du G7 ! Il faut arrêter de prendre les Congolais pour des idiots.

La République démocratique du Congo a besoin des hommes et femmes constants dans leurs convictions dans la marche de libération de notre pays. Isidore Ndaywel parait de plus en plus comme un mangeur à  tous les rà¢teliers !

Souvenirs, souvenirs

En 2010, Isidore Ndaywel qui est un bon enseignant universitaire avait participé aux préparatifs des festivités des 50 ans de l`indépendance de la République démocratique du Congo. Il était demeuré silencieux et n'avait même pas protesté que les Chefs d'Etat y compris Albert II, le roi des Belges aient attendu deux heures durant, sous un soleil de plomb, l'arrivée de Paul Kagamé, l'ogre de Kigali. Le Rwanda est un pays agresseur, pillard et receleur des ressources de la République démocratique du Congo !

Nous sommes le lundi 25 avril 2012 à  Paris. A une semaine de la fin de campagne électorale, entre les deux tours de l'élection présidentielle. Une première en France, le candidat François Hollande organise une conférence de presse avec 300 journalistes accrédités ! La question de Freddy Mulongo pour Réveil FM International: "Monsieur Hollande, une fois élu, irez-vous XIVè sommet de Francophonie qui doit se tenir du 12 au 14 octobre 2012 à  Kinshasa en République démocratique du Congo ? Alors qu'il y a eu hold-up électoral reconnu par les observateurs de l'Union européenne, du Centre Carter, de l'Église catholique et des Nations Unies...? Et quelle sera votre gestion du dossier 'Françafrique' ? Puisque les archives existent ma question est posée à  1h15 sur cette vidéo de la chaîne parlementaire Public Sénat !

Une fois élu, le sommet de la Francophonie à  Kinshasa devient un casse-tête pour l'Elysée. Le président François Hollande devait-il y aller ou non ? Pendant ce temps, les Congolais de la diaspora s'étaient organisés pour réfuter que le sommet de la Francophonie se tienne au Congo-Kinshasa, abattoir d'êtres humains où les hold-up électoraux sont coutumiers. Maître Norbert Tricaud, avocat de notre compatriote Jean-Louis Tshimbalanga a porté plainte contre Abdou Diouf, ancien Secrétaire Général de l'OIF, qui a violé ses propres statuts. Car l'OIF défend les valeurs de la démocratie et libertés. A Paris, Isidore Ndaywel avait traité ses compatriotes Congolais de la diaspora des naïfs et rêveurs. Car, il faut le savoir, c'est le même Isidore Ndaywel, nommé par Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, qui avait pris la tête du comité national d`organisation du 14e sommet de la Francophonie, et Alias Jaynet Kabila, chapeautait alors la "commission parlementaire de supervision" du sommet de la Francophonie.

Le 14e sommet de la Francophonie avait eu lieu la semaine dernière à  Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Déjà  dénoncé par François Hollande depuis Paris, Alias Joseph Kabila était tancé par les ONG et associations de défense des droits de l`Homme !

Lors qu'on est un converti de la 26è heure, dans la lutte de libération d'un pays, comme l'est Isidore Ndaywel, on ne joue pas au Matador. Isidore Ndaywel doit se résaisir et vite récréer la cohésion dans son équipe. Il doit recourir à  l'aide des prêtres et évêques pour mieux mener sa mission. Ce n'est pas à  lui de diviser son équipe pour mieux régner, il doit toujours rassembler et fédérer: forces et énergies.

Lire la suite...

Partager sur : Partager