Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Combattants

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 4 mars 2020

Odon Mbo: "Les Congolais de France sont pacifiques, ils se sentent "Gaulois" et ils sont "Frondeurs"!

Odon Mbo: "Les Congolais de France sont pacifiques, ils se sentent "Gaulois" et  ils sont "Frondeurs"! 

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Odon Mbo 2.jpg, mar. 2020

Odon Mbo est l'un des Patriotes-Résistants-Combattants de France. Il est très pédagogique dans ses explications et analyses. "Mobundeli Ya Mboka" ! "Le Colonel Odon Mbo " est l'un des précurseurs et pionniers de la Fatwa Anti-Concerts en France, dans la résistance congolaise. Il suffit de revoir les archives vidéos de notre aîné et confrère Bongos Roger, qui a propulsé la résistance congolaise pour s'en rendre compte.

Depuis son concert controversé de Bercy, le vendredi 28 février 2020, Fally Ipupa, le jeune artiste narcissique, provocateur, gueulard, mythomane, intimidateur, autosuffisant est entré dans un mutisme, il est devenu silencieux comme une carpe. Est-il entré en dépression ? Fait-il une crise des larmes ? A-t-il compris qu'il est perdant et perdu pour avoir défié tout un peuple "Na Mutu Makasi" ! Fally Ipupa s'est grillé. On sait maintenant qui sont ses soutiens et lobbyistes pour endormir le peuple congolais.

Quoique vilipendé et diabolisé par des Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques, Odon Mbo est demeuré constant, lucide et visionnaire. Il n'a pas bronché dans son radicalisme et la Fatwa Anti-Concerts. Face aux attaques y compris personnelles, Odon Odon Mbo a adopté la tactique du roseau qui plie mais ne rompt pas.

Odon Mbo nous rassure que Fally Ipupa qui espérait par son défi narguer le peuple congolais et ré-ouvrir les portes pour des concerts des artistes congolais, a bien cadenassé des portes et fenêtres. Aucune autorité française ne prendra plus le risque d'autoriser un concert où il y aura des casses et dégâts.

La Fatwa Anti-concerts a révélé beaucoup des choses. Les Congolais, dans le silence qui est la musique de l'âme, ont commencé à s'intéresser à leur pays d'origine: ils ont vu des fosses communes, massacres, tueries, dépeuplements de nos territoires, invasions et agressions du Congo, pillages et recels des ressources de la RDC par le Rwanda et l'Ouganda, complicité des multinationaux pillards...

Le Rwanda fonctionne par "Ubuengwé" c'est-à-dire avec des "mensonges et manipulations" ! Et les Udpsiens envoûtés par des Rwandais ont adopté le même modus operandi: ils sont devenus des menteurs, manipulateurs et fourbes. Comment peuvent-ils fabriquer et diffuser des images d'un Airbus A 380, un avion d'Air France, très gros-porteur long-courrier quadriréacteur à double pont (Passagers ‎: ‎407 - 538 en 3 classes, longueur : 73 m, hauteur : 24,09 m, vitesse de croisière maximale : 903 km/h (Mach 0,85), à l'aéroport International de Ndjili à Kinshasa avec des patriotes-Résistants-Combattants refoulés ?Alors qu'aucun Congolais n'a été refoulé du sol français. Même le compatriote sans papier a été relâché.

Les Patriotes-Résistants-Combattants ne sont pas battus contre le concert de Fally Ipupa, mais contre des puissances, principautés et lobbystes qui voulaient à tout pris que le concert de Fally Ipupa se produise, alors que le soir même d'autres crimes imprescriptibles ont été commises à l'Est de la RDC.

D'ailleurs dans la nuit du 27 au 28 février, plusieurs Patriotes-Résistants-Combattants de France, ont décide de ne pas passer la nuit chez eux. Et à 6h45, lorsqu'il est passé vers l'hôtel AccorArena Bercy, tout était bouclé et une armada policière infranchissable. Malgré, le recours au tribunal administratif, les Congolais ont tout était "Boutiquée" pour le concert de Fally Ipupa soutenu par plusieurs lobbys.

Soutenus par trois dictateurs africains: Paul Kagame du Rwanda, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" de la RDC et Denis Sassou Nguesso, Louise Mushikiwabo à la Francophonie, une grande maison de production musicale "Sony Music" et plusieurs lobby pro-concert Fally Ipupa.

La Fatwa Anti-concerts a tenu pendant dix ans. Et Fally Ipupa a cru par ses lobbyistes, que lui allait casser la Fatwa. Son concert a fait parler des Patriotes-Résistants-Combattants dans tous les journaux, radios , télévisions et médias du monde. Et Fally Ipupa portera son sparadrap de l'artiste qui soutient le régime d'imposture-usurpation et d'occupation pendant longtemps.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 2 mars 2020

LA MANIFESTATION DES COMBATTANTS CONGOLAIS CONTRE LE CONCERT DE FALLY IPUPA À PARIS.

Chapeau bas à tous les Combattants-Résistants-Patriotes pour ce que moi j'appelle: entrer dans l'histoire par " LA GRANDE PORTE".

Qui se souvient encore de la manière dont l'artiste musicien ivoirien TIKEN JAH FAKOLY a été expulsé comme un vulgaire malfrat à l'aéroport de N'djili par le gouvernement sanguinaire de la RDC ?

Et une trentaine de personnes parmi lesquelles 3 membres du groupe de rap, Y'EN A MARRE et un activiste de la société civile burkinabé avaient été arrêtées lors d'une réunion sur la bonne gouvernance en Afrique.

Aujourd'hui 70 de nos frères congolais sont interpellés parce qu'ils revendiquent cette bonne gouvernance en RDC, en disant non au concert du fameux Fally Ipupa.

Gare_de_Lyon.jpg, mar. 2020

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 21 février 2020

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo ! Freddy Mulongo, Réveil FM International
freddy Mulongo-Fatwa Anti-Concerts 1.jpg, mar. 2020
 Décidée et intégrée dans la conscience patriotique de chaque congolais de la diaspora, la Fatwa anti-concert a déjà produit ses fruits et continue à le faire: Des jeunes Congolaises ne se promènent avec des poussettes dans tout Paris, elles ont repris des études et travaillent. Des jeunes garçons ne vont plus voler dans des supermarchés ou des grands magasins pour des musiciens. La sape n'est plus leur première préoccupation. Ils créent des entreprises et ne sont plus des vaches à lait de ces musiciens collabos qui contribuent au système d'esclavage du régime d'imposture et des imposteurs au Congo Kinshasa. 
freddy Mulongo-Fatwa Anti-Concerts 2.jpg, mar. 2020
 Les ennemis du Congo qui souhaitent continuer à dominer sur nous ont qualifié les Congolais des: "BMW"-Bière-Musique-Wife "Femme" ! En France, plusieurs événements ont contribué à la prise de conscience collective de la diaspora congolaise, il fallait une fatwa anti-concert: 1. L'ambassadeur Myra Ndjoku, barbouze de triste mémoire, qui avait reçu la mission d'éradiquer la résistance en France, commençait à faire tabasser des congolais dans l'enceinte de l'ambassade au 32 cour Albert Ier. Son agression à la gare du Nord de notre confrère Bongos Roger, cassant sa caméra et lui tordant la main, cette barbarie avait révolté plus d'un dans la communauté. On ne tabasse pas un journaliste qui fait son métier. 2. La fatwa anti-concert est une consécration de la résistance congolaise. Elle ne sera levé qu'à la libération du Congo de ses occupants criminels et pilleurs. Le concert comme calinothérapie pendant que l'on tue des congolais à Beni, non ! Le concert de Papa Wemba fut annulé à Pris Montmartre. De 2010, jusqu'à sa mort sur scène le dimanche 24 avril 2016, en Côte d'Ivoire, Wemba n'a plus jouer sur une scène parisienne. En 2013, JB MPiana avaient engagé des maîtres-chiens pour défier ses propres compatriotes avec un faux concert caritatif au Zénith: concert annulé ! Fally Ipupa avait essuyé un échec avec l'annulation de son concert à la Cigale à Paris. C'était en juin 2017. 3. Nous avons retrouvé cette vidéo de Réveil FM International posté en août 2011où des jeunes congolais s'insurgeaient contre les musiciens de la kabilerie au congrès du PPRD au Stade de Martyrs. Ces jeunes congolais nés en France qui fustigeaient des concerts à Paris, 9 ans sont prêts à annihiler leur engagement ? La culture congolaise se résume-t-il à la musique sponsorisée par un pouvoir d'occupation et d'imposture ? Pour lever la Fatwa-anti-concert, il faudra une assemblée générale de tous les congolais de la dispora y compris ceux qui vivent au Vanuatu. 1 personne=1 voix ! Chacun doit se prononcer. « Panem et circenses » Du pain et des jeux et le peuple sera content, il suivra aveuglément les lois des seigneurs dieux. Le peuple est-il content ? Assurément, il ne montre pas ses dents, il aurait honte, elles sont pourries. Du pain il en a partout, sous toutes ses formes, pour tous les goûts. Souvent même, il n’est plus à ses goûts et il faut en faire des cendres qui rempliront les déserts au lieu de les nourrir.

Lire la suite...

Partager sur : Partager