Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Est du Congo

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 6 janvier 2020

RDC: Non à  la Balkanisation. Sauvons le Congo par patriotisme !

Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" dans son deal diabolique avec Alias Kabila contre le peuple congolais

Sans le "Patriotisme" et la "Résistance", deux valeurs intrinsèques le Grand Congo est balkanisé. Le patriotisme, c'est l'amour de la patrie. Et la résistance doit s'exercer si le pays est en danger d'invasion-occupation. Longonya à  tous nos compatriotes dans la diaspora congolaise à  travers le monde qui luttent pour le Congo Uni dans une unité éternelle.

Je m'insurge contre tous ceux par coterie tribale et talibanisme insulte Boketshu wa Yambo, le colonel Odon Mbo, Ma Youyou Muntu Mosi, Commandant Esso, Kerwin Mayizo, Roger Bongos, Fabien Kusuanika et beaucoup d'autres qui sont arbitrairement vilipendés par des Bena Mpuka, Talibans et tribalo-ethniques sans idéaux républicaines.

Ne soyons plus distraits. La distraction risque de nous perdre. La fatwa anti-concerts a fonctionné. Depuis 10 ans maintenant des musiciens, comédiens, chantres, politicailleurs et pasteurs corrompus ne viennent plus en Europe dans des missions commandées pour nous distraire. Les jeunes filles congolaises ne sont plus engrossées par des chansonniers pour des papiers, nos garçons congolais ne volent plus dans des grands magasins pour faire saper des troubadours venus du pays.

L'élite congolaise a failli dans sa majorité à  sa mission. Normalement une élite réveille la conscience du peuple. Elle est une phare qui éclaire l'horizon. Et lorsque quelqu'un est nommé Ministre, ce sont les membres de sa tribu qui passent des communiqués à  la Rtnc et vont djaleloïser chez le nommé. Et l'individu au lieu de travailler pour la République, travaille pour sa tribu et son clan. L'intérêt public n'existe pas. Les partis politiques sont des ligablo familiales, ils meurent le jour du décès du fondateur.

La Nomination Électorale de Tshilombo a révélé beaucoup des choses. Alors que Monsieur 15%, a volé l'élection de Martin Fayulu 62,8%, Angwalima Tshilombo, Grand Fakwa du destin du peuple congolais est soutenu la majorité des Kasaïens, qui estiment que c'est leur tour. Le vol de Tshilombo, fameux cupide fils Tshisekedi est magnifié et sacralisé. Et pourtant son deal diabolique met en péril le devenir du Congo. Fatshi Béton, slogan des écervelés et ignares. Fatshi Béton est un chien couché à  Kigali. Fatshi Béton n'a aucun pouvoir. Fatshi Béton est Tshintuntu qui fait des promesses irréalisables et alambiquées. Entourés de chekulards, Fatshi et ses 800 voleurs plombent le pays.

On voit Vital Kamerhe à  Kigali remettre 30 vaches à  James Kabarebe dont le fils s'est marié. N'est-ce pas le même Rwandais James Kabarebe, chef d'Etat-Major chassé sous M'Zée Laurent-Désiré Kabila, avait déclenché la seconde guerre d'agression contre la RDC, le 2 aoà»t 1998 ? N'est-ce pas James Kabarebe qui avait empoisonné et liquidé tous les officiers de la Faz à  Kitona ? N'est-ce pas James Kabarebe qui avait fait couper le courant du barrage d'Inga, privant Kinshasa d'électricité et causant la mort de plusieurs nourrissons prématurés dans des hà´pitaux ? Et le même James Kaberebe est retourné dans son pays le Rwanda. Il a été chef d'Etat-Major puis Ministre de la Défense. Que disent les Udpsiens et Udpsistes qui clament que Kamerhe est le coach d'Angwalima Tshilombo ?

Pour sauver le Congo, le patriotisme doit être encouragé, la résistance aussi et punir des traîtres et collabo. Pour ceux qui occupent les fonctions politiques: la Haute Trahison doit être sévèrement puni. Le deal FCC-CACH est celui des traîtres et Collabos. Ils doivent dégager ! Angwalima Tshilombo est entrain d'amener le pays droit dans sa balkanisation. Son alliance avec les ennemis du Congo n'est plus à  démontrer. Les balkanisateurs s'appuient sur le soit-disant fils Tshisekedi pour mieux balkaniser le Congo. L'envoà»té joue son rà´le, nous devons le stopper et le dégager.

Lire la suite...

Partager sur : Partager