Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Fally Ipupa

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 5 août 2020

RDC : Fally Ipupa achète ScoopRDC, média des coupagistes et thuriféraires, au service des occupants Rwandais pour vilipender Freddy Mulongo !

RDC : Fally Ipupa achète ScoopRDC, média des coupagistes et thuriféraires, au service des occupants Rwandais pour vilipender Freddy Mulongo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Freddy Mulongo 54.jpg, août 2020

Le chansonnier politique Fally Ipupa travaille pour son ventre. Moi Freddy Mulongo, je travaille pour le Congo. Le chanteur Kamikaze vient de s'acheter ScoopRDC, au service des occupants Rwandais pour me vilipender uniquement pour son foireux concert de l'AccorHôtel Arena, le 28 février dernier. Avec casses et dégâts, à la gare de Lyon par des casseurs, plus de concert congolais à Paris. En plus "Nzakomba" est imposteur. Un luba Kasaïen, que nos fins limiers ont démasqué, soutien d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur du destin de tout un peuple,  qui se cache derrière un nom de l'Equateur. 

freddy-mulongo-freddy-mulongo-2

Depuis son foireux concert à Bercy, Fally Ipupa fait de la dépression. Soutenu par les ennemis du Congo et trois dictateurs africains du Rwanda, RDC et Congo-Brazzaville, Fally Ipupa en veut au patron de Réveil FM International. Fieffé menteur et corrompu, Nzakomba le "Quado-Coupagiste" invente une histoire à dormir debout. Suis-je parti du Congo, à cause de l'imposteur Alias Kabila qui aurait spolié notre maison familiale ? Où plutôt à cause de mon refus, de soutenir le fraudeur Alias Kabila lors de son hold-up électoral lors de l'élection Louis Michel 2006 ? On voit très bien, que cet article de service des occupants Rwandais, pour soutenir le chansonnier ventriote Fally Ipupa est fait pour semer la confusion. SpoopRDC, qui est au service du Rwanda croit qu'en diffusant des mensonges éhontés vont atteindre mon moral. Je suis un roquet qui aime les mollets des imposteurs et usurpateurs. Dès à présent, nos projecteurs ne quitteront plus ce média des occupants, collabos et traîtres. 

freddy-mulongo-scooprdc

Pour cause, l'article intitulé: Après "Fally" : Arena Bercy est entrain de perdre 250 millions d'euros de recettes ! https://blogs.mediapart.fr/…/apres-fally-arena-bercy-est-en…

Fally Ipupa a payé un journaliste "Coupagiste" et "Quado" pour vilipender Freddy Mulongo. Au fait l'article est écrit par les services d'Angwalima Tshilombo sur commande des occupants Rwandais. Il est signé par Nzakomba, "Dieu" en Kimongo.

"Haine contre Fally Ipupa, Freddy Mulongo se saborde"! Wouahhh avoir la haine d'un chansonnier Kamikaze en service ! Fally Ipupa me nourrit-il ? Moi je ne suis pas un musicien et je n'ai rien à voir avec ce monde. a défié les Congolais de la diaspora.

Je suis abasourdi depuis Paris de lire des niaiseries, inepties tarabiscotées de Nzakomba sur ScoopRdc me qualifiant de haineux contre le chansonnier Fally Ipupa. A croire que c'est un article d'un "coupagiste" qui a monnayé ses écrits au près de Fally Ipupa pour salir la réputation d'un patron de presse, connu à l'international, qui a pour cheville au corps, la liberté d'expression et un grand grand défenseur de la liberté de la presse au niveau mondial. C'est triste de constater qu'en RDC, le journalisme kamikaze qui avoisine le terrorisme s'y développe. Et lorsqu'on usurpe le nom de Dieu "Nzakomba" on ne doit pas avoir des partie pris. Insulter un confrère journaliste, c'est de l'outrecuidance. Mais au Congo-démocratique où tout s'achète et tout se vend, on peut tout se permettre. Moi, je ne permets pas à un journaleux de salir ma réputation que j'ai mis des années à construire. Mon droit de réponse doit être publié tel quel.

Primo: En quoi moi Freddy Mulongo, je peux être jaloux et haineux de Fally Ipupa ? Me nourrit-il ? Je ne suis pas musicien, même si j'ai connais et côtoyé les grands artistes de la musique congolaise. Ce n'est pas mon monde et je ne suis pas un chroniqueur musical. Et le fameux Nzakomba estime que je dois avoir la haine contre Fally Ipupa. Pardieu, il se prend pour qui et se croit où ? S'exprimer librement, c'est avoir de la haine ?

Deuxio: La quintessence de mon article est simple. Si Nzakomba savait lire et ne s'était pas dans la peau d'un fanatique Fally Ipupa qui soudoyé, il aurait compris ceci. Le Coronavirus (Covid-19) existe maintenant depuis quelques mois. Sa propagation est fulgurante et virulente. Deux ministres en France sont en quarantaine et privés des conseils de ministres. Au Etats-Unis, deux proches du président Trump, sont positifs au Coronavirus. Le 28 février, lorsque Fally Ipupa joue son concert tardivement puisqu'il y a eu des casses et dégâts à la gare de Lyon, le coronavirus était présent sur le territoire français. Mais puisque Fally Ipupa a eu trois dictateurs africains: Rwanda-RDC-Congo Brazzaville, Louise Mushikiwabo de la Francophonie, Sony Music et d'autres lobbyistes puissants qui ont soutenu ce concert politique, politique et instrumentalisé, le concert a eu lieu.

Tertio: Ce ne sont pas des patriotes-résistants-combattants Congolais qui ont mis les feux à la gare de Lyon. Mais des infiltrés payés par le régime de Kigali et des lobbyistes pro-Fally pour noyer le combat noble et légitime des Congolais. Les 71 Congolais qui ont été interpellés par la police française, aucun Congolais n'a été expulsé.
Quarto: Je suis journaliste engagé pour la cause de mon pays. Je suis pas "Combattant" comme le proclame si haut le fameux Nzakomba. Je n'ai pas le monopole de l'information. Par mes carnets d'adresses, mes voyages officiels, rencontres avec des personnalités, je suis mieux informé que Nzakomba qui monnaye ses articles. Il a prétention de connaître mieux le monde, quel culot ?

Quinto: Ce n'est pas parce qu'on a vu Fally Ipupa évolué aux côtés de koffi Olomide et qu'il est connu que les congolais de la diaspora sont jaloux et haineux à son égard. Fally Ipupa n'est personne. Ce sont ceux qui le soutiennent qui sont des problèmes. La Fatwa Anti-Concerts a été institué par diaspora congolaise puisque Paul Kagamé, Hitler Noir, dictateur Rwandais et bourreau du peuple congolais avait déclaré que les Congolais sont des "BMW: Beer Music and Wife" et nous Congolais ne méritions pas le Congo. La musique était utilisé pour abrutir le peuple congolais et l'empêcher de voir des massacres, crimes de sang, crimes de génocide, contre contre l'humanité, pillages et recels des ressources de la RDC. Cela fait dix ans que cela dure. C'est l'arrogance de Fally qui va le perdre. Il a joué à AccorHôtel Arena Bercy, et après? Tout ce que le monde a retenu, que les "Combattants" ont empêché le concert d'un artiste proche du régime de Kinshasa. Si Nzakomba était futé, il fait un checking de tous les médias du monde et aurait su que ce n'était pas le concert de Fally qui était à l'honneur mais des casseurs infiltrés à la gare de Lyon.

Sexto: Fally Ipupa n'a pas ouvert les portes pour les Congolais à Paris. Il a par contre cadenassé ces portes. Plus aucun musicien ne jouera en France de sitôt. Nzakomba qui depuis Kinshasa crie victoire de Fally n'a qu'à se raviser.

Septimo: Dans mon article, je cite Olivier Darbois, président du syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacles qui estime la perte des recettes d'AccorHôtel Arena à 250 millions d'euros liées aux annulations de concerts du 5 mars au 31 mai. Et entre 50 % et 60 % la baisse des achats de billets pour les spectacles à venir. C'est dix fois pire qu'après le Bataclan et les attentats de novembre 2015. Des annulations se font en cascade surtout par des artistes internationaux. Coronavirus plus syndrome de la gare de Lyon. Les artistes se décommandent. Moi j'ai cité mes sources et Nzakomba où a-t-il puisé ses informations pour me vilipender ? Chez les Sankara de Nkuta de Fally Ipupa ? Le journalisme est un métier noble. Il faut avoir des valeurs et convictions pour faire ce beau métier. On accuse pas un autre journaliste sans preuve. Puis que Nzakomba roule pour Fally Ipupa et se croit tout permis à l'égard de ma personne. Qu'il sache que je suis un roquet !

Octavo: En publiant ma photo des Nations Unies avec un titre pompeux de ma haine contre le chansonnier Fally quelles sont les intentions de Nzakomba ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 18 mai 2020

Covid19: Après une victoire du concert à la Pyrrhus, "Fally" doit gagner en justice!

Covid 19: Après une victoire du concert à la Pyrrhus, Fally Ipupa doit gagner en justice!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 310.jpg, mai 2020

Muana Mayele Ayokaka ! Après une victoire à la Pyrrhus pour son concert du 28 février 2020, à Paris-Bercy, malgré le Coronavirus-Covid 19. Le chansonnier Fally Ipupa est pointé du doigt par la communauté congolaise de France. En effet, nombreux de nos compatriotes qui ont été emportés par le Covid 19, sont en majorité ceux qui étaient au concert de Fally Ipupa.

freddy-mulongo-fally-ipupa-15

Le 28 février 2020, des graves incidents regrettables s'étaient produits à la Gare de Lyon, suscitant d'importants panaches de fumées noires, en marge du concert du chansonnier Fally Ipupa aux 1,4 million d'abonnés sur YouTube. Depuis plusieurs jours, la bataille d'opinions faisait rage sur Twitter autour de la venue du chanteur. Les premières interpellations de manifestants bravant l'interdiction ont débuté dès la mi-journée. A 23h00, 71 personnes avaient été interpellées, selon la préfecture, qui a dénoncé le « comportement scandaleux » de certains manifestants qui ont entravé l'action des pompiers. Le « meneur des incendiaires » fait partie des personnes interpellées, avait précisé une source policière.

Sur la page Facebook 100% Congolaise, le 21 mars 2020 on pouvait lire: LES PARTICIPANTS AU CONCERT DE FALLY IPUPA du 28 février 2020 sont priés de se signaler pour dépistage de Covid-19 !

Didier Bandubola dircab adjoint au ministère de l’économie RDC mort à 23h heure de Kinshasa causé par le Coronavirus,
Le journaliste chroniqueur Jean Michel Denis qui a introduit l’artiste musicien congolais (FALLY IPUPA) dans la salle de Bercy le 28 Février dernier, s’est éteint le 18 Mars à Paris, des suites du Covid-19.
Les sources médicales indiquent que le chroniqueur musical a commencé à tousser, a accuser des signes de fatigue et des maux de tête le lendemain du concert.


Le 28 février, Jean-Michel Denis était encore en train d’ambiancer à Bercy au concert de Fally Ipupa, qu’il suivait depuis ses débuts en solo. C’est après que sa santé s’est gâtée. Et que le coronavirus l’a emporté. Il avait 70 ans. « Les services médicaux affirment que Jean-Michel Denis n’est pas la première victime de Covid-19 recensée parmi les personnes ayant assisté au concert de l’artiste congolais, Fally Ipupa ». Depuis le confinement, il y a eu plusieurs morts dans la communauté congolaise. Combien sont-ils ? Impossible de dire le nombre exact. La justice qui va entrer en danse, peut-être saurons-nous enfin la vérité. La diaspora congolaise vit une double peine pour ses morts du Coronavirus-Covid 19: pas de visite à l'hôpital, impossible de voir le corps du décédé et l'enterrement autorisé pour dix personnes. Douleur indescriptible et impossible d'envoyer le corps au pays pour y être enterré.

Après le confinement, Fally Ipupa se prépare à affronter la communauté congolaise de France et de la Belgique en justice. En effet, plusieurs compatriotes congolais qui avaient participé au concert du chansonnier Fally Ipupa au fameux concert  ont été emportés par le Coronavirus-Covid 19,  depuis le fameux concert du 28 février 2020, à Paris-Bercy. La colère gronde dans la diaspora congolaise. C'est la justice qui tranchera. 

L'erreur de Fally Ipupa est d'avoir méprisé ses frères et sœurs congolais. Son arrogance l'a perdu. Et l'orgueil précède la chute.  

 

© sputnik_fr

Vous vous souviendrez qu’au début du troisième siècle avant notre ère, la République romaine qui avait étendu son influence sur toute la botte italienne rencontrait une seule résistance dans cité de Tarente, à l’extrême sud de l’Italie. Cette dernière Républiquette qui tenait tête au pouvoir de Rome fera alors appel à un puissant allié, nommé Pyrrhus qui fut alors le roi de Macédoine et d’Épire, pour la défendre des armées romaines.

En 280 av. J.-C., Pyrrhus débarque donc dans le sud de l’Italie à la tête d’une armée de plus de 30.000 hommes et d’une dizaine d’éléphants de guerre. Il remporte coup sur coup deux victoires, à Héraclée en 280 av. J.-C. et à Ausculum en 279 av. J.-C. Ces deux victoires lui coûtèrent très cher, car Pyrrhus y perdit la majeure partie de ses soldats, à telle enseigne qu'il s'écria : "Encore une autre victoire comme celle-là et je rentrerais seul en Épire !".

L’expression « Victoire à la Pyrrhus » (victoire lourdement acquise au prix de terribles pertes pour le vainqueur) a depuis lors quitté le champ sémantique militaire pour se retrouver par analogie dans l’usage courant comme ce fut le cas hier soir à Paris Bercy. Comme il avait annoncé par médias et réseaux sociaux interposés, Fally a pu jouer son concert grâce à un déploiement impressionnant de forces de sécurité françaises. Lequel impressionnant déploiement traduit, sans le dire expressément, l’importance même accordée à l’adversaire en face.

Sans le savoir ni le vouloir, Fally Ipupa a servi sur un plateau d’or aux combattants ce que ces derniers n’avaient jamais obtenu dans le passé, à savoir l’attention des médias internationaux à leur message et revendications. Pour la première fois dans l’histoire du combat, le cas du Congo est à la une de l’actualité occidentale via les grands médias du monde.
Les détenteurs du pouvoir sur la RD Congo qui ont voulu mordicus organiser ce concert de Fally pour vouloir faire fi de la guerre qui lamine le Congo de Lumumba et vouloir faussement dire à l’opinion du monde que tout va bien se sont trompés de stratégie et ont reçu le revers de la médaille.

Le concert de Bercy les a desservis dans la mesure où c’est l’effet contraire qu’ils ont obtenu. Désormais le monde s’interrogera sur le pourquoi des incendies de la Garde de Lyon et sur ce qui se cache derrière le jusqu’auboustisme des concerts des artistes congolais dans les capitales occidentales.

Hier donc, nous avons vécu le remake de la guerre d’Héraclée. Fally a répété l’erreur de Pyrrhus en arrachant une victoire difficile, trop chèrement acquise, au résultat terrible, coûtant cher au vainqueur. Matériellement, humainement mais surtout en terme d’image d’artiste qui quitte le terrain de la neutralité de l’art d’Orphée pour mettre pied sur le terrain d’idéologie politique. Au final, la victoire de Fally s’avère ruineuse contre lui-meme.

Sur le plan tactique, Fally a gagné mais a perdu sur le terrain stratégique. Il a gagné avec d’énormes pertes sur le moyen et le long terme. Contrairement aux combattants qui, eux, ont réussi à allumer la colère du peuple français contre les futures productions musicales congolaises sur leur territoire. Ils ont, pour ainsi dire, réussi à mettre en place les préalables d’impossibilité des prochains concerts en France des musiciens congolais.

Mais leur plus grande victoire est plutôt de l’ordre médiatique : ils ont réussi à faire passer le message sur la vérité de ce qui se passe en RDC, sur l'existence de milliers des fosses communes et de nombreux crimes de guerre et de crimes contre l'humanité mais surtout sur le martyre subi par tout un peuple vivant dans la misère et la précarité innommables et croulant sous le poids d’un pouvoir d’occupation barbare et impitoyable, utilisant les mêmes musiciens congolais comme son bouclier et son armée soft power en vue de pouvoir masquer la vérité d’une guerre permanente et sanglante en Rd Congo, ayant déjà couté la vie à huit millions de congolais innocents.

Si cet artiste congolais a encore un brin de conscience patriotique, qu’il fasse sienne la réflexion du roi Pyrrhus après sa deuxième victoire à Ausculum : "Encore une autre victoire comme celle-là et je rentrerais seul à Kinshasa!". Non seulement il a occasionné l’éclatement de son fanclub en diaspora et qu'il a écorné son image à l'échelle internationale, il a surtout réussi à diviser tout un peuple, à le distraire massivement deux semaines durant et à le détourner de son principal objectif du combat de libération contre l’occupant…

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 7 mai 2020

Me Alhongo peaufine son dossier "Concert de Fally Ipupa et Covid 19"!

Me Alhongo peaufine son dossier "Concert de Fally Ipupa et Covid 19"!

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Me Alhongo 3.jpg, mai 2020

En plaidoirie, Me Wilkens Alhongo est comme un Pit Bull, il ne lâche pas son affaire. Il est le premier à avoir dénoncé publiquement le concert du chansonnier Fally Ipupa à Bercy, à cause du Coronavirus-Covid 19 le 28 février dernier. Au sein de la diaspora congolaise, de nombreux trémousseurs sont emportés par cette pandémie. La bataille juridique commence après confinement.freddy-mulongo-me-alhongo-3

Fally Ipupa est soutenu par des lobbyistes y compris par le régime d'imposture de Tshilombo. Grâce à eux, le chansonnier s'est entêté de jouer son concert le 28 février dernier à Bercy, en pleine période de Coronavirus-Covid 19. Le jour même, au tribunal administratif de Paris, Me Wilkens Alhongo a eu à soulever la cause sanitaire de la pandémie Coronavirus-Covid 19, qui peut-être la source de trouble publique. Son argument dit publiquement a été balayé. Le concert de Fally Ipupa a eu lieu, mais dès le lendemain, des Congolais Trémousseurs qui étaient à son concert, ont commencé à tomber comme des mouches et ramasser à la pelle. La France connaît 25 897 décès, 55 027 guérisons et  137 150 cas confirmés de Covid-19.  La communauté congolaise  est parmi les communautés les plus touchées. Combien de Congolais ont été emportés par le Coronavirus-Covid 19 ? 150, 400, 1000 ou plus ?  Personne ne connait le nombre exact.  La fin du confinement risque de révéler plus .  La recommandation du gouvernement a été respectée: "Coronavirus : plus que jamais, pour sauver des vies, restez chez vous" !

freddy-mulongo-me-alhongo-2

Me Wilkens Alhongo avait même tenté de convaincre le compatriote Fally Ipupa, en kimongo, langue parlée  dans le Nord-Ouest de la République démocratique du Congo, afin d'éviter de se faire griller avec cette affaire du "concert coronavirus-covid 19".  Fally Ipupa n'a daigné répondre. A cause du concert de Fally Ipupa , il y a eu des morts dans la communauté congolaise de France, Belgique, Italie...L'aigle doit descendre de son arbre perché pour répondre devant la barre. Certes, Fally Ipupa pourra arguer que les autorités françaises avaient accordé l'autorisation pour son concert. Le chansonnier ne pourra pas se défiler sur le clause de sa conscience. D'après cette vidéo, les premiers cas de cCoronavirus-Covid 19 sont apparues fin janvier, avant l'Italie. 

https://www.facebook.com/televisionafricaine.afriquetv/videos/4471365906237610/

Security Check Required © Afrique

Le dossier de Me Wilkens Alhongo est bien ficelé. La fin du confinement pour le 11 mai est une aubaine pour Me Alhongo et ses soutiens. On ne défie pas toute la communauté congolaise sans conséquences. Fally Ipupa aurait dû écouter, la voix de sa conscience. Comme son désir était de "défatwaïser" des concerts en Europe, de musiciens collabos proches du régime, il est tombé dans le panneau. Avec une arrogance inouïe d'un arriviste parvenu, Fally Ipupa a envoyé tout le monde balader. Ignorant que s'il est "Fally", c'est parce que les Congolais l'ont porté et soutenu avant d'autres fanatiques et peuples.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 8 avril 2020

"Coronavirus", Fally Ipupa a-t-il sacrifié la communauté congolaise à Bercy?

"Coronavirus", Fally Ipupa a-t-il sacrifié la communauté congolaise avec son concert de Bercy ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 30.jpg, avr. 2020

La question vaut son pesant d'or. Les réponses viendront sans doute des démarches judiciaires que le collectif d'association mené par plusieurs avocats et Me Wilkens Alhongo étant l'un des initiateurs.

Le nombre de décès en France est de 10 328 (+ 597 sur les dernières heures). En France, 78 167 personnes ont été testées positives au Covid-19 depuis le début de l'épidémie selon Santé Publique France, près de 30 000 sont hospitalisées dont 7131 sont en réanimation (104 patients ont moins de 30 ans).

Freddy Mulongo-Ipupa 40.jpg, avr. 2020

La communauté congolaise de France est l'une de plus touchée. Une hécatombe qui ne dit pas son nom. Parmi des victimes, nombreux ont été au concert de Fally Ipupa à Bercy. La communauté congolaise de France ne cesse de  pleurer ses morts, des décès survenus de suite du Coronavirus-Covid 19.

Tout être humain mérite respect et a droit de vivre. Le 28 février dernier, la France comptait déjà plus de 190 cas positif au Coronavirus-Covid 19 et une dizaine de morts.

Freddy Mulongo-Ipupa 20.jpg, avr. 2020

Et le concert de Fally Ipupa ne pouvait qu'être le vecteur de propagation du Coronavirus-Covid 19 ! Mieux valait rembourser l'argent du billet que de maintenir à tout prix, un concert controversé, politique, politisé et instrumentalisé. 

Le fait que Fally Ipupa ait reçu le soutien de Louise Mushikiwabo, secrétaire général de l'OIF, la plus Kagimiste des Kagamistes et ex-Ministre des Affaires étrangères du Rwanda; d'Angwalima Tshilombo, président bénéficiaire d'une Nomination Électorale avec Alias Kabila, avec son odieux deal contre le peuple congolais en RDC et Dénis Sassou NGuesso, dictateur inamovible du Congo-Brazzaville, son concert était extrêmement politique.

Nous avons encore en mémoire, des concerts que le régime dictatorial du Maréchal Mobutu de l'ex-Zaïre qui se jouaient à Bruxelles et Paris, pour éliminer ses opposants. Depuis 10 ans, il n'y avait plus de concerts dans des villes européennes. Et la diaspora congolaise était redevenue normale: plus des vols dans étalages ni des magasins d'habillement, plus des poussettes dans les rues parisiennes...plus des sapeurs extravagants...Mais des jeunes congolais vont à l'université, créent des entreprises.

Arrogant et imbu de lui-même, Fally Ipupa avec lobbyistes patentés ont voulu casser cette quiétude dans la communauté congolaise ? Réveil FM International a dénoncé à plusieurs reprises les violences de la gare de Lyon.

Dimanche 16 février 2020, Elton John, le chanteur aux millions d'albums vendus, donnait un concert en Nouvelle-Zélande. Le chanteur a dû brusquement interrompre sa prestation pour ensuite révéler sur les réseaux sociaux qu'il était atteint d'une pneumonie.

Pourquoi Fally Ipupa qui est arrivé avec masque de protection à son concert de Bercy-il savait que le coronavirus -Covid 19 est contagieux, pourquoi a-t-il sacrifié ses fans, au lieu de faire annuler son concert ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 6 avril 2020

Fally Ipupa-Coronavirus-Covid19, la liberté de la presse est inaliénable !

Fally Ipupa-Coronavirus-Covid19, la liberté de la presse est inaliénable !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Etre journaliste, c'est être engagé sur des valeurs et convictions républicaines. Il y a des morts en cascade, de ceux qui sont allés au concert politique, politisé et instrumentalisé de Fally Ipupa, le 28 février dernier à Bercy. Le Coronavirus-Covid 19 s'était invité à ce concert qui est passé du concert de défi au concert de la mort. La communauté congolaise de France est en deuil chaque jour.

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 3 A.jpg, avr. 2020

Quelques esprits chagrins pleurnicheurs s'autorisent à croire que nous n'avons pas le droit d'écrire sur Fally Ipupa-Coronavirus et son fameux concert de la mort de Bercy. Face aux pro-Fally Ipupa, il faut ici féliciter  le travail remarquable des journalistes de la diaspora qui, malgré les restrictions logistiques, le risque de contamination et parfois même la censurecontinuent d'informer chaque jour. Dans ce cycle d’actualité en perpétuelle évolution, ils remplissent une fonction sociale essentielle et vitale: Il y a des morts après le concert politique, politisé et instrumentalisé de Fally Ipupa, le 28 février dernier à Bercy. Les morts se ramassent à la pelle ! Impossible de savoir le nombre exact.

Freddy Mulongo-Ipupa 4.jpg, avr. 2020 Ces écervelés croient nous imposer leur fanatisme béat. Il y a eu mort d'homme du Coronavirus-Covid19 après le concert de Fally Ipupa à Bercy. Avons-nous le droit d'en parler ou non ? La liberté de la presse est garantie par plusieurs conventions internationales et les Nations Unies. Les ignorants peuvent toujours continuer de rêver. "Je vais signaler cette page à Facebook" ! Va signaler. La page Réveil FM International n'appartient pas à Facebook.

Freddy Mulongo-Freddy Mulongo 7.jpg, avr. 2020

Les sbires de Paul Kagamé bourreau du peuple congolais et d'Angwalima Tshilombo, voleur du destin du peuple congolais... tous ceux que nous croquons à volonté que n'ont-ils pas tenter contre nous ? A Réveil FM International, nous assumons nos écrits et caricatures. N'en déplaisent aux prédateurs de la liberté d'expression. Que dire de ceux sans arguments contraires, nous injurient et insultent matin, midi et soir ? C'est de leur liberté.

Ne peut être jaloux de Fally Ipupa que celui qu'il nourrit ou celui qui vit à ses dépends. En 27 ans de ce métier, je ne cours jamais derrière quelqu'un.

Pour un journaliste chevronné que je suis: plus vous m'insulter plus vous me fouiner davantage. Et un roquet ne lâche jamais sa proie. Etre journaliste, c'est être engagé pour des valeurs et avoir des convictions. Dans un pays comme la République démocratique du Congo avec plus de 12 millions de morts, des massacres, crimes de sang , crimes de génocide, crimes contre l'humanité, pillages de ressources...Quelle est la place de la musique et danse par rapport à tous ces drames ?

J'ai aidé et soutenu plusieurs de nos artistes musiciens. Je ne suis pas contre la musique congolaise, bien au contraire. Mais je soutiens à fond la Fatwa Anti-Concerts pour le moment. La réjouissance reviendra, lorsque le Congolais pourra jouir de ses ressources, vivre en paix et être respecté dans son propre pays. Grâce à la Fatwa Anti-Concerts les Congolais s'intéressent à leur pays. Avez-vous remarqué la réaction de notre peuple dans le monde comme au pays, face à la déclaration du Dr. Muyembe ? Ce tollé mondial est le résultat de deux facteurs: Fatwa Anti-Concerts et Confinement de tous !

Le chansonnier Fally Ipupa ne dépasse en rien: Le grand Kallé Jeff, Tabu Ley Rochereau, Franco Lwambo Makiadi, Vicky Longomba et autres. Il passera.
Doit-on accepter de voir notre Grand Congo être dépecé et se partager par des voisins, en complicité avec des traîtres et collabos de l'intérieur ? Non ! La valeur d'un artiste se mesure par des chansons qui auront voyagé à travers le temps. Fally Ipupa aura-t-il une chanson de la trempe de Mokolo Na KoKufa ou Kaful Mayay de Rochereau, Mabele de papa Lutumba Simaro, Elodie de papa Jeannot Bombenga, Mario de Franco Lwambo Makiadi ou Indépendance Tcha tcha de Grand Kallé Jeff ? Ce n'est pas les habits, chaussures et nombre des véhicules accumulés qui fait qu'un artiste est grand. Le Bling-Bling contribue à être artiste sans faire toi un grand artiste.

Le Zaïre-Congo doit demeurer un et indivisible. Fally Ipupa est utilisé pour anéantir notre peuple. Savez-vous combien de Congolais sont morts après le concert de Fally Ipupa après y avoir dansé ? L'heure n'est pas encore au bilan.

L'aigle voit loin pour attraper sa victime. Les Congolais doivent être des victimes de Fally Ipupa et ses lobbies satanistes ? Il n'y aurait pas des journalistes, le monde n'aurait jamais su qu'Adolphe Hitler et son régime nazi massacraient des juifs, tziganes...Ceux qui pensent des journalistes doivent être des Thuriféraires qui doivent passer leur temps à encenser un quidam d'individu n'ont rien compris. Fally Ipupa est venu avec 20 chroniqueurs musicaux de Kinshasa, avec une cinquantaine de visa à l'heure où l'espace Schengen se ferme. Nous n'avons pas droit de poser des questions ?

Ceux qui ne connaissent pas notre pugnacité doivent savoir que nous ne nous amusons point.

Je profite aussi pour dire aux Tribalo-ethniques qu'Angwalima Tshilombo n'est pas mon président. Monsieur 15% a volé le destin de tout un peuple avec son odieux deal avec Alias Kabila.

Lors qu'on n'est pas d'accord avec un article on passe son chemin. Personne ne vous oblige de lire un article.

De même ceux qui sont allés au concert de la mort de Fally Ipupa à Bercy, ils y sont allés en hommes et femmes. Mais à partir du moment où il y a eu mort d'homme. L'affaire est publique.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 4 avril 2020

"Coronavirus" Pourquoi Fally Ipupa est-il arrivé avec "Masque" de protection à Bercy ?

Coronavirus: En arrivant avec un masque de protection, le chansonnier Fally Ipupa savait-il que ses fanatiques allaient s'exposer au Covid-19 à son concert de Bercy ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

C'est l'hécatombe ! La communauté congolaise de Paris et île de France ne pleure plus ses morts au Coronavirus-Covid 19. Nombreux sont ceux qui avaient assisté au concert à Bercy de Fally Ipupa, le 28 février dernier. On voit Fally Ipupa arrivé à Bercy, avec son masque de protection. Savait-il que son concert était celui de la mort ? Un collectif d'association va porter plainte contre Fally Ipupa.


Freddy Mulongo-Ipupa.jpg, avr. 2020

Muama Mayele Ayokaka ! Fally Ipupa savait-il qu'il exposer ses fanatiques à la mort à son concert du 28 février dernier à Bercy ?

Pourquoi tant des morts au Coronavirus-Covid19 auprès de ceux qui sont allés au concert de Fally Ipupa ?

Freddy Mulongo-Ipupa 1.jpg, avr. 2020

Plusieurs manifestations ont été annulés le 28 février dernier sauf le concert politique, politisé et instrumentalisé de Fally Ipupa soutenu par des lobbies. Fally Ipupa est seul face à sa conscience. Comme il est arrogant et prend tout le monde de haut. C'est au palais de justice que des juges vont lui rafraîchir la mémoire. La plainte de Me Wilkens Alhongo est entrain d'être peaufiner.

"Aigle Azongisi concert n'a Paris", on verra bien.

Freddy Mulongo-Ipupa 2.jpg, avr. 2020

 Le chansonnier Fally Ipupa est arrivé "masquer" à son concert de Bercy, le 28 février dernier. Fally Ipupa savait-il la dangerosité de son concert ? Le Coronavirus-Covid 19 rodait déjà. Avec tous les morts en cascade, de ceux qui ont assisté et participé à son concert, Fally Ipupa ne doit pas se dérober sur responsabilité pénale.

Freddy Mulongo-Ipupa 3.jpg, avr. 2020

Les fanatiques pro-concert de Fally Ipupa étaient-ils des "Cobayes" au Coronavirus-Covid 19 ? Était-il au courant que ses fanatiques qui venaient à son concert politique, politisé et instrumentalisé par des lobbies, étaient candidats à la mort ? S'il était au courant, c'est grave ! S'il n'était pas au courant, c'est encore grave puisqu'il a été utilisé comme vecteur de propagation du Coronavirus-Covid 19. Personne ne remet en cause le talent artistique de Fally Ipupa. Le chansonnier est responsable.

https://www.facebook.com/solarien.ingeta/videos/783593355501989/

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 28 mars 2020

Me Wilkens Alhongo "Fally Ipupa est pénalement coupable et responsable pour les personnes décédées du Covid-19 après son concert de Bercy"!

Me Alhongo "Fally Ipupa est pénalement coupable et responsable pour les personnes décédées du Covid-19 après son concert de Bercy"!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Me Alhongo.jpg, mar. 2020

La France est touchée par le Coronavirus-Covid-19. 32 964 personnes sont contaminées et 1995 personnes décédées. Et parmi eux des personnes qui ont assisté au concert de Fally Ipupa le 28 février dernier à Bercy. La vague sanitaire qui fait des dégâts en France s'installe dans la durée.

Du jamais vu ! Alors que des manifestations ont été annulées à cette date, le concert politique, politisé et instrumentalisé de Fally Ipupa a été maintenu. Fally Ipupa a ramené du Congo en France, une quarantaine de personnes y compris des chroniqueurs musicaux. On sait aujourd'hui que Dedié

Me Wilkens Alhngo, grand patriote et résistant à Bruxelles, qui suit le dossier concert Fally Ipupa à Bercy depuis le départ, monte au créneau et sans ambages déclare: Fally Ipupa est coupable et responsable de personnes décédées à son concert de Bercy. Ceux qui croient que les patriotes-résistants-combattants Congolais s'amusent n'ont qu'à se raviser. Pour Me Wilkens Alhongo, le combat de libération du Congo est un combat de vie. La diaspora congolaise ne lâchera rien. "Kabila dégage" était une lutte contre un système, pas contre un individu. Or aujourd'hui, les ennemis du Congo ont fait un deal avec Alias Kabila pour une nomination électorale avec mépris du peuple congolais. Le combat de la diaspora congolaise est noble et légitime.

1. Réveil FM International : Me Wilkens Alhongo comment avez-vous passé la journée du 28 février dernier à Paris ?

Me Wilkens Alongo : Ce vendredi là 28 février 2020, j'étais à Paris. Et comme l'Avocat au barreau de Paris Me Tamba avait besoin d'éléments du combat pour finaliser sa requête, il s'est que je me suis rendu en son cabinet. J'étais accompagner du combattant Pitshou Shomongo. Nous avons rencontré Me Michel Tamba. Et de là je lui filé quelques astuces en rapport avec le risque très élevé de contamination par le Coronavirus si le concert de FALLY Ipupa se jouait. Donc il s'agirait d'un trouble de l'ordre public. Par l'insalubrité publique. Car beaucoup de rencontres importantes venaient d'être annulés en France comme en Suisse : annulation du salon automobile. Tout cela augurait la survenance d'un malheur éventuel. De son cabinet, nous sommes allés au tribunal administratif de Paris repondre à l'invitation à comparaître à l'audience en référé au palais de justice de Paris.

Me Tamba et moi même avons demandé à la Juge des référés Mme F.DEMURGER de pouvoir annuler ce concert à cause du risque de contamination au Coronavirus.Malheusement notre demande fut rejetée. Ce qui fait que FALLY Ipupa devait alors donner son concert. Au mépris du grand risque de contamination au Coronavirus que FALLY Ipupa n'ignorait pas. La perfidie était à son comble car il doit être tenu co responsable de la mort de ceux qui sont venus à ce concert et qui y sont contaminés. FALLY Ipupa doit avoir sur sa conscience la mort de nos frères et sœurs congolais, voire Africains venus à ce concert de FALLY Ipupa le 28 février 2020.
Il est tenu co responsable de tous les contaminés par le Coronavirus venus à ce concert.

2. Réveil FM International: Plusieurs événements prévus le 28 février dernier ont été annulés sauf le concert politique, politisé et instrumentalisé de Fally Ipupa pourquoi ?

Me Wilkens Alhongo: Effectivement le concert de Fally Ipupa était très politisé. Comment pouvait-on annulé d' autres événements français importants et le laisser jouer ? Tout cela prouve à suffisance qu' il avait bénéficié de l' appui des lobbyistes en France et même des occultistes qui avaient besoin de sacrifices humains et du sang humain. Selon certains recoupement, il a bénéficié du fort soutien du numéro 1 de l' Organisation Internationale de la Francophonie : Mme Louise Mushikiwabo, ancienne Ministre rwandaise des affaires extérieures proche du sanguinaire et agresseur de notre pays; l' actuel président du Rwanda: Paul Kagame, Hitler Noir, dictateur Rwandais et bourreau du peuple congolais avec plus de 12 millions de Congolais à sa conscience. Il est également pillard et receleur des ressources de la République démocratique du Congo. Le Rwanda est devenu le premier producteur du coltan, un minerai qui ne trouve pas dans son sous-sol.

L' agression de la République démocratique du Congo par le Rwanda et l'Ouganda, est un crime imprescriptible selon l' article 29 du statut de Rome du 17 Juillet 1998. Elle est défini à l'article 8 Bis du même statut de Rome puis définie par la Résolution de l' Assemblée générale des Nations Unies ; résolution 3314 du 14 décembre 1974: "L' agression est la violation de l' intégrité territoriale d' un État, la violation de son indépendance politique et de sa souveraineté nationale".

3. Réveil FM International: Par amour pour Fally Ipupa Vous avez tenté de le dissuader avec un proverbe Mongo lequel ?

Me Wilkens Alhongo : BON' ODJU TSIKA : Jeune homme laisse. BAKOKUMYA BAKOSAMANYA L' AALOKI: En t' applaudissant, on attire vers toi les sorciers et les malheurs.

4. Réveil FM International : Le Coronavirus frappe partout en France. Et déjà quelques pro-concert de Fally Ipupa sont parmi des victimes emportées. Le chansonnier Congolais est il pénalement coupable et responsable ?

Me Wilkens Alhongo : Oui, il est pénalement responsable et coupable pénalement pour complicité de crime de génocide et de mise en danger du risque de contamination au Coronavirus.
Article 6, C du statut de Rome dit : la soumission intentionnelle d' un groupe de gens à des conditions de vie devrant entraîner sa destruction physique totale ou partielle. C' est ce qu'il a favorisé par son concert du 28 février 2020 alors qu'il savait pertinemment bien le danger de contamination au Coronavirus lors de ce concert et qu' il y aurait des gens venus de différents pays voire de l' Italie ; un pays en ce 28 février 2020 déjà très frappé par le Coronavirus.Son appel à l'aide à la population congolaise pour le danger du Coronavirus constitue un aveu car il savait déjà avant son concert le danger de contamination au Coronavirus ce 28 février 2020 là à Accor Hôtel : ex Bercy à Paris en France. L' article 121-3 du code pénal français:". ..les personnes physiques qui n' ont pas causé directement le dommage, mais qui ont créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage ou qui n'ont pas pris les mesures permettant de l'éviter, sont responsables pénalement s' il est établi qu'elles ont soif violé de façon manifestement délibéré une obligation particulière de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, soit commis une faute caractérisée et qui exposait autrui à un risque d' une particulière gravité qu' elle ne pouvaient ignorer".

En outre l'article 121-7 dit : "Est complice d'un crime ou d' un délit la personne qui sciemment par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation". C'est ce qu'a fait Fally Ipupa avant et ce 28 février 2020 par son concert à Paris Bercy.

5. Réveil FM International: Les chroniqueurs musicaux de Kinshasa ont clamé le retour des concerts en Europe avec Fally Ipupa. Est-ce que c'est la fin de la Fatwa Anti-Concerts ?

Me Wilkens Alhongo : Non ! Au contraire, il a encore fait durcir le ton. La FATWA ANTI-CONCERT reste et demeure renforcée de plus. La FATWA ANTI-CONCERT est la propriété de toute la diaspora congolaise au niveau mondial. Elle n'appartient à personne mais à tous. Pour lever la FATWA ANTI-CONCERTS, il faudra une assemblée générale mondiale, chaque congolais et congolaise de la diaspora aura son mot à dire. Il faudra la participation de nos compatriotes de contrées lointaines: Vanuatu, Samoa, Fidji, îles Salomon, île d'Efate...

Non, la FATWA ANTI-CONCERT EST CORSÉE. Elle se renforce davantage. Elle devient immuable, inaltérable et inviolable. Fally Ipupa a fermé toutes les portes aux artistes congolais en Occident.

6. Réveil FM International: Que doit faire la diaspora diaspora congolaise mondiale pour que le dossier concert Fally Ipupa aille jusqu'au bout ?

Me Wilkens Alhongo : La Diaspora congolaise doit maintenant beaucoup plus médiatiser son combat noble pour la libération effective du pays. Dénoncer devant les tribunaux toutes les machinations et complicité des artistes musiciens congolais ; liés à la sale politique anti peuple congolais à travers les médias : Grandes chaines de radio- TV et sur les réseaux sociaux. Demander et rencontrer les grands décideurs do monde politique international afin de mieux leur expliquer les vraies réalités et enjeux en RDCONGO. Leur faire savoir la situation macabre que traverse notre pays. Mieux leur expliquer les raisons valables de la FATWA ANTI-CONCERT des musiciens congolais pourtant Leaders d' opinions avec forte capacité d' influencer et responsabiliser le peuple congolais au lieu de l' entraîner dans la distraction.
Preuves actuellement qu' ils peuvent en tant que leaders d' opinions influencer et orienter la masse congolaise ; les messages de Koffi Olomide, de Fally Ipupa à l' endroit et pour le peuple congolais. Ces appels à l' aide et aux dons auraient vraiment de la valeur si ces musiciens dénonçaient la mauvaise politique anti peuple congolais pratiquée en RDCONGO par les dirigeants actuellement au pouvoir dans notre pays. Ces appels aux dons pour sauver la vie des millions de congolais dans cette crise de Coronavirus prouve à suffisance leurs capacités d' influencer le peuple congolais pour parvenir à un changement politique en RDC.

7. Réveil FM International: Fally Ipupa a-t-il péché par arrogance et cupidité ?

Me Wilkens Alhongo : Oui, il a péché par arrogance et par cupidité au lieu de penser à la souffrance des millions des congolais.Il devait plutôt être humble. Malheureusement, il n' a pensé qu' à sa poche et à son ventre au lieu de penser à la contamination des spectateurs venus de partout par le Coronavirus. C'est inhumain et égoïste.

Il aurait pu parler calmement à la Diaspora congolaise et avec les combattants qui mènent un combat noble. Il a préféré sacrifier ses frères et sœurs africains; surtout Congolais au profit de l' argent et le faux succès.

8. Réveil FM International: Le concert de Fally Ipupa est une hécatombe qui ne dit pas son nom. Quelles sont les leçons en tirées ?

Me Wilkens Alhongo : Les leçons à tirer sont les suivantes : Être dorénavant vrai patriote, se ranger du côté du peuple congolais et devenir un vrai Messager de la souffrance du Peuple Congolais. Devenir un véritable Leader d' opinion qui dénonce tout le mal fait sur le peuple congolais en RDC comme le firent Miriam Makeba sous l' apartheid dans son pays l' Afrique du Sud, Bob Marley , Peter Tosh ....en Jamaïque, Fela Kuti au Nigeria, Alpha Blondy...

Être humble et écouter aussi ses frères et sœurs combattants congolais de la Diaspora. Devenir ce musicien congolais véritablement Leader d'opinions dénonçant les massacres des congolais à Béni et partout, les viols massifs des femmes congolaises, l'agression du pays par Paul Kagame, Hitler Noir.

9. Réveil FM International: Fally Ipupa est soutenu par plusieurs lobbies pour casser la Fatwa Anti-Concerts instaurée dans la diaspora. Pourquoi cette Fatwa fait-elle tant de mal aux prédateurs et occupants du Congo ?

Me Wilkens Alhongo : C' est parce qu'ils veulent casser l' éveil patriotique congolaise ancré dans la Diaspora par la distraction liée au concert des musiciens congolais de la Diaspora.

Nos bruits et manifestation dérangent les spoliateurs de nos ressources naturelles qu' ils veulent continuer à puisser dans le silence total. Nos dénonciations suscitent des interrogations des citoyens et peuples des Pays occidentaux et prédateurs qui tiennent à spolier nos richesses dans le calme en sacrifiant les vies de nos peuples.

D' où il faut nous faire taire. Nous ramener dans les distractions des concert dans le but de détourner notre attention sur le sort de notre pays et ses vrais enjeux.

10. Réveil FM International: Le mot de la fin ?

Me Wilkens Alhongo : Je fais plutôt un appel à la PERSÉVÉRANCE DU PEUPLE Congolais dans cette lutte pour la libération effective de notre pays. Nous finirons par gagner ce combat qui est noble et juste.

Continuons à nous battre pour chasser l' incarnation du mal congolais : Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila ; lui et tout son système doivent dégager. KABILA DEGAGE ! Est toujours d' actualité !

Parvenir à tout prix à mettre fin à l' exploitation illégale de notre pays par des pilleurs venus d' ailleurs : du Rwanda, Ouganda, et de l' occident voire du monde entier profitant de l' absence de l' État de droit en RDCONGO.

Wilkens E. Alhongo, Juriste et Docteur en Droit/ Belgique.. Opposant politique au système en place en RDCONGO.Ancien de la Magistrature militaire en RDCONGO. Ancien Assistant du Secrétaire général administratif de l' Université de Kinshasa, Chargé de l'enseignement du Cours de Droit administratif à l'Institut Supérieur des Sciences du Travail : ISST /Kinshasa, RDC.

Ayant prêté le serment d'avocat au Barreau de Bruxelles le 03 décembre 2012, Combattant Résistant congolais de la Diaspora depuis plusieurs années, Président des associations de droit belge : Mouvement Indépendant pour la Reconnaissance Congolais : MIRGEC, et BEDEN human rights, President d' honneur de l' association de droit luxembourgeois: RACINE BONHEUR CONGO.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 23 mars 2020

Fally Ipupa-Coronavirus: Le chansonnier troubadour doit s’inquiéter et se préoccuper des morts de son concert de Bercy, au lieu d'avoir la prétention de nourrir le peuple congolais !

Fally Ipupa-Coronavirus: Le chansonnier troubadour doit s’inquiéter et se préoccuper des morts de son concert de Bercy, au lieu d'avoir la prétention de nourrir le peuple congolais !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 15.jpg, mar. 2020


Le Coronavirus existe et fait de dégâts. Mais le peuple congolais ne doit pas oublier que la République démocratique du Congo est sous occupation. Pantins, marionnettes, imposteurs et usurpateurs sont ceux qui ont contribué à mettre le pays sens dessous dessus.

Fally Ipupa n'est pas l'Etat congolais. Il ne doit pas avoir la prétention de le remplacer. La mal gouvernance de l'Etat congolais a donné lieu à plusieurs "Coronavirus" que le peuple congolais s'y est accommoder: coronavirus de la misère, pauvreté, chômage, vivre sans eau potable ni électricité, sans hôpitaux, infrastructures, manquer de tout...Pendant ce temps, des Kulunas cravatés, bandits patentés prennent les institutions républicaines en otage: ils volent et pillent les caisses de l'Etat. Certains ne s'offusquent même pas de les applaudir. La classe politique congolaise est la plus corrompue, médiocre et incapacitaire de l'Afrique. Jamais un pays aussi riche par sa population et ses ressources ne peut avoir un peuple le plus pauvre au monde.

L'Etat congolais a des devoirs envers le peuple congolais. C'est dans ses missions souveraines et régaliennes de nourrir, éduquer, informer, protéger le peuple congolais.

Fally Ipupa qui a des morts dans sa conscience, doit s’inquiéter d'abord de ses fanatiques qui tombent comme des mouches. Son fameux concert de Bercy ayant été le nid par excellence du Coronavirus. On ne sait pas le nombre exacte puisque les anonymes sont enterrés dans l'anonymat !

Fally Ipupa n'est pas un assistant social. Le peuple congolais n'en a cure. La RDC a besoin d'un pays qui fonctionne. Comment venir en aide à 80 millions de Congolais ? La générosité que veut faire montre Fally Ipupa après avoir défié et nargué des patriotes-résistants-combattants à Paris, consisterait en quoi ? Acheter des sacs de riz, maïs, manioc, des cartons de savons, huiles de cuisine pour donner au peuple ? Comment va-t-il procéder ? Chaque Congolais aura droit à un sac de riz, sac de maïs...ou un sakombi du riz et maïs ..? Cette distribution permettra à chaque Congolais de se nourrir durant combien des jours ou mois ? Car le confinement de la population va se durcir. Nous risquons d'aller jusqu'en juin ou juillet. Comment Fally Ipupa fera pour que chaque Congolais ait sa provision ?

Nourrir un peuple, c'est l'affaire de l'Etat et non des individus. Même les organisations humanitaires s'y cassent les dents. La vidéo de Fally Ipupa est pour détourner l'attention des Congolais. Le chansonnier Troubadour est au service des ennemis et prédateurs du Congo.

Déjà à Kinshasa, combien sont les bourgmestres de communes qui connaissent exactement le nombre de leurs habitants ? Est-que le bourgmestre de Kimbanseke, Kasa-Vubu, Mont-Ngafula, Nsele, Ndjili...connaissent-ils exactement qui habitent dans leurs communes ?

Angwalima Tshilombo et André kabanda, son ministre attaché à la présidence ont bouffé l'argent de la diaspora sur l'imperium d'Etienne Tshisekedi. Ils n'ont jamais présenté un rapport de l'argent récolté. Et Fally Ipupa veut inciter aux gens de nommer pour un peuple que le régime d'Angwalima Tshilombo affame volontairement. Tant que le Congo, n'aura pas des dirigeants légitimes. Tant que la RDC ne respectera pas les droits humains pour le peuple congolais. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 11 mars 2020

RDC : Fally Ipupa achète ScoopRDC, au service des occupants Rwandais pour vilipender Freddy Mulongo !

RDC : Fally Ipupa achète ScoopRDC, au service des occupants Rwandais pour vilipender Freddy Mulongo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Freddy Mulongo 2.jpg, mar. 2020

Le chansonnier Fally Ipupa travaille pour son ventre. Moi, Freddy Mulongo, je travaille pour le Congo. Depuis son foireux concert à Bercy, Fally Ipupa fait  de la dépression. Soutenu par les ennemis du Congo et trois dictateurs africains du Rwanda, RDC et Congo-Brazzaville, Fally Ipupa en veut au patron de Réveil FM International. Fieffé menteur, Nzakomba le "Quado-Coupagiste" invente une histoire à dormir debout. Suis-je parti du Congo, à cause de l'imposteur Alias Kabila qui aurait spolié notre maison familiale ? Où plutôt à cause de mon refus, de soutenir le fraudeur Alias Kabila lors de son hold-up électoral lors de l'élection Louis Michel 2006 ? On voit très bien, que cet article pour soutenir le chansonnier ventriote Fally Ipupa est fait pour la confusion. SpoopRDC, qui est au service du Rwanda croit qu'en diffusant des mensonges éhontés vont atteindre mon moral. Je suis un roquet qui aime les mollets des imposteurs et usurpateurs. Dès à présent, nos projecteurs ne quitteront plus ce média des occupants, collabos et traîtres.

Freddy Mulongo-ScoopRDC.png, mar. 2020

Pour cause, l'article intitulé: Après "Fally" : Arena Bercy est entrain de perdre 250 millions d'euros de recettes ! https://blogs.mediapart.fr/…/apres-fally-arena-bercy-est-en…

Fally Ipupa a payé un journaliste "Coupagiste" et "Quado" de ScoopRDC, pour vilipender Freddy Mulongo. Au fait l'article est écrit par les services d'Angwalima Tshilombo sur commande des occupants Rwandais. Il est signé par Nzakomba, "Dieu" en Kimongo.

"Haine contre Fally Ipupa, Freddy Mulongo se saborde"! Wouahhh avoir la haine d'un chansonnier Kamikaze en service ! Fally Ipupa me nourrit-il ? Lorsque le chansonnier s'affiche avec Louise Mushikiwabo, il n'est pas politique ?  Moi je ne suis pas un musicien et je n'ai rien à voir avec ce monde. a défié les Congolais de la diaspora.

Je suis abasourdi depuis Paris de lire des niaiseries, inepties tarabiscotées de Nzakomba sur ScoopRdc me qualifiant de haineux contre le chansonnier Fally Ipupa. A croire que c'est un article d'un "coupagiste" qui a monnayé ses écrits au près de Fally Ipupa pour salir la réputation d'un patron de presse, connu à l'international, qui a pour cheville au corps, la liberté d'expression et un grand grand défenseur de la liberté de la presse au niveau mondial. C'est triste de constater qu'en RDC, le journalisme kamikaze qui avoisine le terrorisme s'y développe. Et lorsqu'on usurpe le nom de Dieu "Nzakomba" on ne doit pas avoir des partie pris. Insulter un confrère journaliste, c'est de l'outrecuidance. Mais au Congo-démocratique où tout s'achète et tout se vend, on peut tout se permettre. Moi, je ne permets pas à un journaleux de salir ma réputation que j'ai mis des années à construire. Mon droit de réponse doit être publié tel quel.

Primo: En quoi moi Freddy Mulongo, je peux être jaloux et haineux de Fally Ipupa ? Me nourrit-il ? Je ne suis pas musicien, même si j'ai connais et côtoyé les grands artistes de la musique congolaise. Ce n'est pas mon monde et je ne suis pas un chroniqueur musical. Et le fameux Nzakomba estime que je dois avoir la haine contre Fally Ipupa. Pardieu, il se prend pour qui et se croit où ? S'exprimer librement, c'est avoir de la haine ?

Deuxio: La quintessence de mon article est simple. Si Nzakomba savait lire et ne s'était pas dans la peau d'un fanatique Fally Ipupa qui soudoyé, il aurait compris ceci. Le Coronavirus (Covid-19) existe maintenant depuis quelques mois. Sa propagation est fulgurante et virulente. Deux ministres en France sont en quarantaine et privés des conseils de ministres. Au Etats-Unis, deux proches du président Trump, sont positifs au Coronavirus. Le 28 février, lorsque Fally Ipupa joue son concert tardivement puisqu'il y a eu des casses et dégâts à la gare de Lyon, le coronavirus était présent sur le territoire français. Mais puisque Fally Ipupa a eu trois dictateurs africains: Rwanda-RDC-Congo Brazzaville, Louise Mushikiwabo de la Francophonie, Sony Music et d'autres lobbyistes puissants qui ont soutenu ce concert politique, politique et instrumentalisé, le concert a eu lieu.

Tertio: Ce ne sont pas des patriotes-résistants-combattants Congolais qui ont mis les feux à la gare de Lyon. Mais des infiltrés payés par le régime de Kigali et des lobbyistes pro-Fally pour noyer le combat noble et légitime des Congolais. Les 71 Congolais qui ont été interpellés par la police française, aucun Congolais n'a été expulsé.
Quarto: Je suis journaliste engagé pour la cause de mon pays. Je suis pas "Combattant" comme le proclame si haut le fameux Nzakomba. Je n'ai pas le monopole de l'information. Par mes carnets d'adresses, mes voyages officiels, rencontres avec des personnalités, je suis mieux informé que Nzakomba qui monnaye ses articles. Il a prétention de connaître mieux le monde, quel culot ?

Quinto: Ce n'est pas parce qu'on a vu Fally Ipupa évolué aux côtés de koffi Olomide et qu'il est connu que les congolais de la diaspora sont jaloux et haineux à son égard. Fally Ipupa n'est personne. Ce sont ceux qui le soutiennent qui sont des problèmes. La Fatwa Anti-Concerts a été institué par diaspora congolaise puisque Paul Kagamé, Hitler Noir, dictateur Rwandais et bourreau du peuple congolais avait déclaré que les Congolais sont des "BMW: Beer Music and Wife" et nous Congolais ne méritions pas le Congo. La musique était utilisé pour abrutir le peuple congolais et l'empêcher de voir des massacres, crimes de sang, crimes de génocide, contre contre l'humanité, pillages et recels des ressources de la RDC. Cela fait dix ans que cela dure. C'est l'arrogance de Fally qui va le perdre. Il a joué à AccorHôtel Arena Bercy, et après? Tout ce que le monde a retenu, que les "Combattants" ont empêché le concert d'un artiste proche du régime de Kinshasa. Si Nzakomba était futé, il fait un checking de tous les médias du monde et aurait su que ce n'était pas le concert de Fally qui était à l'honneur mais des casseurs infiltrés à la gare de Lyon.

Sexto: Fally Ipupa n'a pas ouvert les portes pour les Congolais à Paris. Il a par contre cadenassé ces portes. Plus aucun musicien ne jouera en France de sitôt. Nzakomba qui depuis Kinshasa crie victoire de Fally n'a qu'à se raviser.

Septimo: Dans mon article, je cite Olivier Darbois, président du syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacles qui estime la perte des recettes d'AccorHôtel Arena à 250 millions d'euros liées aux annulations de concerts du 5 mars au 31 mai. Et entre 50 % et 60 % la baisse des achats de billets pour les spectacles à venir. C'est dix fois pire qu'après le Bataclan et les attentats de novembre 2015. Des annulations se font en cascade surtout par des artistes internationaux. Coronavirus plus syndrome de la gare de Lyon. Les artistes se décommandent. Moi j'ai cité mes sources et Nzakomba où a-t-il puisé ses informations pour me vilipender ? Chez les Sankara de Nkuta de Fally Ipupa ? Le journalisme est un métier noble. Il faut avoir des valeurs et convictions pour faire ce beau métier. On accuse pas un autre journaliste sans preuve. Puis que Nzakomba roule pour Fally Ipupa et se croit tout permis à l'égard de ma personne. Qu'il sache que je suis un roquet !

Octavo: En publiant ma photo des Nations Unies avec un titre pompeux de ma haine contre le chansonnier Fally quelles sont les intentions de Nzakomba ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 8 mars 2020

Paris, après le concert très controversé, politique, politisé et instrumentalisé de Fally Ipupa, l’AccorHotels Arena Bercy est entrain de perdre 250 millions d'euros de recettes !

Paris, après le concert très controversé, politique, politisé et instrumentalisé de Fally Ipupa, l’AccorHotels Arena Bercy est entrain de perdre 250 millions d'euros de recettes !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 11.jpg, mar. 2020

Fally Ipupa Libabé to Ko loka ? Ce n'est pas de sitôt qu'il reverra les grandes salles parisiennes. Fally Akangisi Masolo ! En effet, la venue de Fally Ipupa à Bercy, un chanteur politisé et instrumentalisé par les ennemis du Congo et réputé proche du régime d'imposture et d'occupation de Kinshasa, avait suscité de vives tensions aux abords de la Gare de Lyon, où plusieurs départs d’incendie avaient eu lieu. Vers 17h30, un incendie s’est déclaré près de la Gare de Lyon à Paris, dégageant une épaisse fumée noire.

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 8.jpg, mar. 2020

Aucun artiste Congolais ne jouera plus à Paris. Depuis son concert controversé, politique, politisé et instrumentalisé par le Rwanda, le Congo-Brazzaville, la RDC et la Francophonie, qui a occasionné des casses et dégâts à la gare de Lyon, le 28 février dernier...tout le monde fuit l’AccorHotels Arena. Les Congolais n'y sont pour rien. La Fatwa Anti-Concerts non plus.

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 9.jpg, mar. 2020

Des annulations se font en cascade surtout par des artistes internationaux. Coronavirus plus syndrome de la gare de Lyon. Les artistes se décommandent.

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 14.jpg, mar. 2020

On évalue à 250 millions d'euros les pertes de recettes liées aux annulations de concerts du 5 mars au 31 mai. Et entre 50 % et 60 % la baisse des achats de billets pour les spectacles à venir. C'est dix fois pire qu'après le Bataclan et les attentats de novembre 2015.

L’arrêté préfectoral parisien interdit les rassemblements de plus de 5000 personnes jusque fin mai. Coronavirus : à Paris, l’AccorHotels Arena doit reporter 21 spectacles.

Comme on pouvait s'y attendre avec l'expansion de l'épidémie de coronavirus Covid-19, Bercy, la deuxième plus grande salle de spectacles parisienne − après Paris La Défense Arena à Nanterre (Hauts-de-Seine) − est fortement touché par l'arrêté pris ce jeudi 5 mars matin par la préfecture de Paris interdisant jusque fin mai les rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné.

Concerts annulés à cause du coronavirus : «250 millions d’euros de recettes en moins» d'après Olivier Darbois, président du syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacles.

On se pose la question si le 28 février, le coronavirus n'existait pas avec le concert politique de Fally Ipupa ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 4 mars 2020

Odon Mbo: "Les Congolais de France sont pacifiques, ils se sentent "Gaulois" et ils sont "Frondeurs"!

Odon Mbo: "Les Congolais de France sont pacifiques, ils se sentent "Gaulois" et  ils sont "Frondeurs"! 

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Odon Mbo 2.jpg, mar. 2020

Odon Mbo est l'un des Patriotes-Résistants-Combattants de France. Il est très pédagogique dans ses explications et analyses. "Mobundeli Ya Mboka" ! "Le Colonel Odon Mbo " est l'un des précurseurs et pionniers de la Fatwa Anti-Concerts en France, dans la résistance congolaise. Il suffit de revoir les archives vidéos de notre aîné et confrère Bongos Roger, qui a propulsé la résistance congolaise pour s'en rendre compte.

Depuis son concert controversé de Bercy, le vendredi 28 février 2020, Fally Ipupa, le jeune artiste narcissique, provocateur, gueulard, mythomane, intimidateur, autosuffisant est entré dans un mutisme, il est devenu silencieux comme une carpe. Est-il entré en dépression ? Fait-il une crise des larmes ? A-t-il compris qu'il est perdant et perdu pour avoir défié tout un peuple "Na Mutu Makasi" ! Fally Ipupa s'est grillé. On sait maintenant qui sont ses soutiens et lobbyistes pour endormir le peuple congolais.

Quoique vilipendé et diabolisé par des Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques, Odon Mbo est demeuré constant, lucide et visionnaire. Il n'a pas bronché dans son radicalisme et la Fatwa Anti-Concerts. Face aux attaques y compris personnelles, Odon Odon Mbo a adopté la tactique du roseau qui plie mais ne rompt pas.

Odon Mbo nous rassure que Fally Ipupa qui espérait par son défi narguer le peuple congolais et ré-ouvrir les portes pour des concerts des artistes congolais, a bien cadenassé des portes et fenêtres. Aucune autorité française ne prendra plus le risque d'autoriser un concert où il y aura des casses et dégâts.

La Fatwa Anti-concerts a révélé beaucoup des choses. Les Congolais, dans le silence qui est la musique de l'âme, ont commencé à s'intéresser à leur pays d'origine: ils ont vu des fosses communes, massacres, tueries, dépeuplements de nos territoires, invasions et agressions du Congo, pillages et recels des ressources de la RDC par le Rwanda et l'Ouganda, complicité des multinationaux pillards...

Le Rwanda fonctionne par "Ubuengwé" c'est-à-dire avec des "mensonges et manipulations" ! Et les Udpsiens envoûtés par des Rwandais ont adopté le même modus operandi: ils sont devenus des menteurs, manipulateurs et fourbes. Comment peuvent-ils fabriquer et diffuser des images d'un Airbus A 380, un avion d'Air France, très gros-porteur long-courrier quadriréacteur à double pont (Passagers ‎: ‎407 - 538 en 3 classes, longueur : 73 m, hauteur : 24,09 m, vitesse de croisière maximale : 903 km/h (Mach 0,85), à l'aéroport International de Ndjili à Kinshasa avec des patriotes-Résistants-Combattants refoulés ?Alors qu'aucun Congolais n'a été refoulé du sol français. Même le compatriote sans papier a été relâché.

Les Patriotes-Résistants-Combattants ne sont pas battus contre le concert de Fally Ipupa, mais contre des puissances, principautés et lobbystes qui voulaient à tout pris que le concert de Fally Ipupa se produise, alors que le soir même d'autres crimes imprescriptibles ont été commises à l'Est de la RDC.

D'ailleurs dans la nuit du 27 au 28 février, plusieurs Patriotes-Résistants-Combattants de France, ont décide de ne pas passer la nuit chez eux. Et à 6h45, lorsqu'il est passé vers l'hôtel AccorArena Bercy, tout était bouclé et une armada policière infranchissable. Malgré, le recours au tribunal administratif, les Congolais ont tout était "Boutiquée" pour le concert de Fally Ipupa soutenu par plusieurs lobbys.

Soutenus par trois dictateurs africains: Paul Kagame du Rwanda, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" de la RDC et Denis Sassou Nguesso, Louise Mushikiwabo à la Francophonie, une grande maison de production musicale "Sony Music" et plusieurs lobby pro-concert Fally Ipupa.

La Fatwa Anti-concerts a tenu pendant dix ans. Et Fally Ipupa a cru par ses lobbyistes, que lui allait casser la Fatwa. Son concert a fait parler des Patriotes-Résistants-Combattants dans tous les journaux, radios , télévisions et médias du monde. Et Fally Ipupa portera son sparadrap de l'artiste qui soutient le régime d'imposture-usurpation et d'occupation pendant longtemps.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 2 mars 2020

LA MANIFESTATION DES COMBATTANTS CONGOLAIS CONTRE LE CONCERT DE FALLY IPUPA À PARIS.

Chapeau bas à tous les Combattants-Résistants-Patriotes pour ce que moi j'appelle: entrer dans l'histoire par " LA GRANDE PORTE".

Qui se souvient encore de la manière dont l'artiste musicien ivoirien TIKEN JAH FAKOLY a été expulsé comme un vulgaire malfrat à l'aéroport de N'djili par le gouvernement sanguinaire de la RDC ?

Et une trentaine de personnes parmi lesquelles 3 membres du groupe de rap, Y'EN A MARRE et un activiste de la société civile burkinabé avaient été arrêtées lors d'une réunion sur la bonne gouvernance en Afrique.

Aujourd'hui 70 de nos frères congolais sont interpellés parce qu'ils revendiquent cette bonne gouvernance en RDC, en disant non au concert du fameux Fally Ipupa.

Gare_de_Lyon.jpg, mar. 2020

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 1 mars 2020

Concert de Fally Ipupa: Kagamé met le feu à la gare de Lyon, le gouvernement de Kinshasa avec Tshilombo prêt pour payer: casses et dégâts !

Concert de Fally Ipupa: Kagamé met le feu à la gare de Lyon, le gouvernement de Kinshasa avec Tshilombo prêt pour  payer: casses et dégâts !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 427.jpg, mar. 2020

Le concert de Fally Ipupa était politique et politisé. L'artiste a été utilisé et instrumentalisé pour troubler l'ordre public à Paris.

La main noire de Paul Kagamé, Hitler Noir, dictateur Rwandais et bourreau du peuple congolais est celle qui a infiltré des Congolais empêché de manifester pacifiquement contre le concert de Fally Ipupa à Bercy, pour causer des dégâts à la gare de Lyon.

Paul Kagamé savait qu'il y aurait de la résistance des Congolais contre le concert de Fally Ipupa et il fallait agir en loubards pour salir un combat noble et légitime. Kagamé qui hait la France et qui a besoin de continuer de piller les ressources de la RDC en toute impunité s'est engouffré. Ses sbires ont fait des casses et dégâts.

Freddy Mulongo-Fally Ipupa Z.jpg, mar. 2020

Pourquoi Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" accepte de payer les dégâts de la gare de Lyon ? Remetre de la musique dans la communauté congolaise, c'est faire oublier qu'il n'est qu'un imposteur-usurpateur, il ne dirige et contrôle rien. C'est faire oublier les massacres à Beni, Makabola, Kasika, Mwenga, Ituri...C'est faire oublier dans son bureau à la présidence 15 millions $, 200 millions $, 600 millions $...Les sauts-mouton sont une escroquerie à ciel ouvert, que la famille Tshilombo sont au Katanga entrain de s'approprier des carrés miniers.

Paul Kagamé a intimé l'ordre à son patin et marionnette, Angwalima Tshilombo, imposteur et usurpateur, Monsieur 15%, qui n'a jamais gagné l'élection présidentielle mais a été catapulté sur le trône du Congo par la mafia pour mieux piller le pays, de payer les dégâts et casses du concert de Fally Ipupa, au nom du gouvernement congolais. Le concert de Fally Ipupa était hautement politique et politisé.

Pourquoi a-t-on instrumentalisé Fally Ipupa pour un concert ? Simplement les "Voyous cravatés" veulent faire passer dans l'opinion que des congolais sont des casseurs. Alors même que Paul kagame a zigouillé plus de 12 millions des morts en RDC. Il pille les ressources du Congo. Le Rwanda, avec Paul Kagame, est côté en bourse à Londres, comme premier producteur du Coltan, un minerai qui n'existe pas dans son sous-sol

Jamais depuis 10 ans, aucune manifestation des Congolais n'a été infiltré pour causer des violences, que nous récusons et condamnons, comme des voitures, scooters et magasins brûlés à la gare de Lyon, le samedi soir.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 29 février 2020

Paris: La gare de Lyon en feu, pour le concert de Fally Ipupa à Bercy, le modus operandi de Paul Kagame, Hitler Noir mis à nu !

Paris: La gare de Lyon en feu, pour le concert de Fally Ipupa à Bercy, le modus operandi de Paul Kagame, Hitler Noir mis à nu !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fally Ipupa X.jpg, fév. 2020

Violents incendies de la gare de Lyon, les enquêteurs français ne doivent négliger aucune piste y compris celle de l'homme fort de Kigali. Paul Kagamé, Hitler Noir, dictateur rwandais et bourreau du peuple congolais a une haine viscérale contre la France. Son objectif rabaisser et humilier la France, par tous les moyens. Cela ne nous étonnerait pas que la main noire soit Paul Kagamé.

L'ogre de Kigali, avec Angwalima Tshilombo son pantin et marionnette ont financé le concert de Fally Ipupa auprès de Bolloré, qui est responsable de Yuma Prod et propriétaire de l'AccorHotels Arena. Le modus operandi est connu et mis à nu. Paul Kagame a fait infiltrer des Rwandais parmi des Congolais qui ont mis des feux aux voitures, scooters et magasins à la gare de Lyon. Pour preuve, le gouvernement de Tshilombo a accepté de payer dégâts et casses du concert de Fally Ipupa. Peut-on encore parler de concert culturel ou purement politique et politisé?

Violents incendies en marge du concert de Fally Ipupa à l'AccorHotels Arena, dans le 12è arrondissement de Paris. La question logique demeure sur toutes les lèvres: pour quelle raison Paris doit être le théâtre de cette sauvagerie à récuser ?

Le peuple congolais n'est pas violent, il est victime de la violence des autres. Paul Kagamé en veut toujours en France. Sachant que la Fatwa Anti-Concerts, acceptée par toute la diaspora congolaise du monde, était en vigueur depuis 10 ans sans violences. Elle avait produit ses fruits: des jeunes congolais ont repris le chemin de l'école, ne vole plus dans des magasins pour la sape. Les jeunes filles ne traînent plus avec des poussettes. C'est Paul Kagamé, qui le premier avait déclaré publiquement que les Congolais ne méritent pas le Congo. ils sont assis sur des ressources mais ne font rien ! Le concert de Fally, imposé aux Congolais, était l'opportunité rêvé pour obliger la diaspora a redevenir "BMW": Beer Music Wife ce que ne veulent plus les patriotes et résistants congolais. Dans ces violents incendies de la gare de Lyon, la main noire de Paul Kagamé n'est pas loin. Des sbires de kagamé se sont engouffrés pour créer du désordre et mettre cela sur le dos des Congolais.

Paul Kagamé, Hitler Noir est le plus grand "négationniste" de ses crimes au Rwanda et au Congo.

Au pays des Milles Collines, au nom de la lutte contre "les terroristes", Paul Kagamé, Hitler noir, a choisi de revendiquer les assassinats politiques commis et à commettre par ses services secrets, y compris à l'extérieur du Rwanda. Derrière en date, à Kigali, il vient de faire assassiner le jeune Tutsi de 38 ans, Kizito Mihigo, chanteur de gospel, en prison que son régime a tenté de maquillé en suicide.

Paul Kagamé a éliminé tous les Ntwa (Pygmées), tous les Hutus sont des "génocidaires" y compris les bébés qui naissent aujourd'hui, dans des brousses congolaises.

Le 6 avril 1994, deux missiles sol-air atteignent l'avion du président rwandais d'ethnie hutu, Juvénal Habyarimana, en phase d'atterrissage à Kigali. Cet événement qui lui coûta la vie est considéré comme le déclencheur du génocide qui fit 800 000 morts.

Paul Kagame n’est pas un dictateur africain comme et parmi d’autres. Protégé par le blindage génocidaire, il sait pouvoir faire pratiquement ce qu’il veut. D’ailleurs il a toujours gagné : échapper au destin d’un réfugié apatride pour accéder aux plus hauts niveaux du pouvoir en Ouganda, prendre le contrôle du FPR, gagner une seconde guerre civile au Rwanda en dissimulant ses propres violences grâce à l’apocalypse génocidaire, créer un gouvernement "d’union nationale" après le génocide, puis l’abolir à l’occasion d’un massacre commis par ses propres troupes (Kibeho. 1995) et finalement prendre le pouvoir absolu grâce à des scores électoraux dignes de Staline (95 % en 2003, 93 % en 2010 et 99 % en 2017). Il n’a même pas besoin de frauder, tout le monde vote réellement pour lui. La peur est telle que l’obéissance est réelle. Et la communauté internationale, prisonnière de ses remords et séduite par les progrès qu’il introduit, acquiesce. Il y aura quand même une grosse bévue : son invasion du Congo. 12 millions de morts, pillages et recel des ressources de la République démocratique du Congo.


Lire la suite...

Partager sur : Partager

Paris: Fally Ipupa signe son déclin à grande pompe !

Paris: Fally Ipupa signe son déclin à grande pompe !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 1.jpg, fév. 2020

La France est État démocratique, un pays des lois et droits. Les violences qui se sont manifestées hier à la gare de Lyon, à cause de Fally Ipupa, ne laisseront pas les autorités françaises indifférentes. D'ailleurs c'est pour la première fois que des acteurs politiques, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan et d'autres parlent des Congolais qui se battent sur leur sol. C'est pour la première fois que tous les médias surtout des chaînes d'information continue, parlent des Congolais qui récusent le concert d'un musicien Congolais qui soutient le régime de Kinshasa, c'est-à-dire Angwalima Tshilombo, pantin et marionnette d'Alias Kabila.

Aucun concert d'un artiste congolais ne se produira plus à Paris, très bientôt, pour éviter de troubler l'ordre public. Ceux qui sonnent l'halali : Fally à gagné n'ont rien compris. Il a perdu à tous points de vue.

1. Lorsqu'on mange un crapaud ce n'est pas le premier jour que l'on attrape des gales. Fally Ipupa a signé lui même son propre déclin. Sachant qu'il contribue à cliver ses premiers fanatiques, le peuple congolais, les producteurs qui sont d'abord des véreux business men vont fuir d'eux mêmes. Personne ne peut vouloir des troubles dans son gagne pain. fait le choix de la division du peuple congolais. Or un artiste leader doit fédérer et rassembler.

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 2.jpg, fév. 2020

2. Fally Ipupa a une étiquette qui va le poursuivre dans sa carrière. Artiste qui soutient le régime d'imposture, d'occupation et criminel de Kinshasa. Il aura beau se justifier, ce sparadrap va lui coller aux basquettes.

3. À Beni, des massacres continuent, des viols de femmes congolaises continuent, les enseignants, fonctionnaires, médecins... sont toujours impayés, chosifiés et clochardisés, Angwalima Tshilombo non élu et bénéficiaire de Nomination Électorale par deal, Monsieur 15% est toujours là. Son imposture et usurpation sont de plus en plus criantes.

4. Jamais des Congolais dans la diaspora n'étaient aussi radicalisés que maintenant. Rien ne doit justifier les violences. Que Fally Ipupa et ses commanditaires puissent ramener de nouveau, le peuple congolais au qualificatif de "BMW" : Beer Music Wife". Or la diaspora congolaise a bloqué ce qualificatif durant 10 ans, la Fatwa Anti-Concert a fonctionné. Les Congolais ont braqué leurs regards vers la République démocratique du Congo: Ils ont découvert des fosses communes, des crimes de sang, crimes de génocide, crimes contre l'humanité, déplacements de populations congolaises, pillages et récels des ressources de la RDC par des pays voisins envahisseurs : le Rwanda et l'Ouganda...

5. Après le concert de Fally Ipupa à Accord Arena Bercy, rien n'a changé ! Mais tout doit changer. Car le monde sait maintenant que rien n'a changé au Congo. Angwalima Tshilombo est le masque-bouclier d'Alias Kabila. Fally Ipupa a voulu narguer tout un peuple, sa démarche est vouée à l'échec. Des artistes qui croyaient s'engouffrer sur le concert de Fally Ipupa pour se refaire une santé au soleil, savent que les portes seront fermées demain pour tous les concerts de Congolais à Paris.

Fally Ipupa qui veut maintenant négocier et dialoguer doit savoir que l'on négocie et dialogue avant les blocages et casses.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 21 février 2020

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-olympia-8-jpg.jpg, fév. 2020

Décidée et intégrée dans la conscience patriotique de chaque congolais de la diaspora, la Fatwa anti-concert a déjà produit ses fruits et continue à le faire: Des jeunes Congolaises ne se promènent avec des poussettes dans tout Paris, elles ont repris des études et travaillent. Des jeunes garçons ne vont plus voler dans des supermarchés ou des grands magasins pour des musiciens. La sape n'est plus leur première préoccupation. Ils créent des entreprises et ne sont plus des vaches à lait de ces musiciens collabos qui contribuent au système d'esclavage du régime d'imposture et des imposteurs au Congo Kinshasa.

freddy-mulongo-affairengulu.jpg, fév. 2020

Les ennemis du Congo qui souhaitent continuer à dominer sur nous ont qualifié les Congolais des: "BMW"-Bière-Musique-Wife "Femme" ! En France, plusieurs événements ont contribué à la prise de conscience collective de la diaspora congolaise, il fallait une fatwa anti-concert:

https://www.youtube.com/watch?v=36jDHStxatY

1. L'ambassadeur Myra Ndjoku, barbouze de triste mémoire, qui avait reçu la mission d'éradiquer la résistance en France, commençait à faire tabasser des congolais dans l'enceinte de l'ambassade au 32 cour Albert Ier. Son agression à la gare du Nord de notre confrère Bongos Roger, cassant sa caméra et lui tordant la main, cette barbarie avait révolté plus d'un dans la communauté. On ne tabasse pas un journaliste qui fait son métier.

2. La fatwa anti-concert est une consécration de la résistance congolaise. Elle ne sera levé qu'à la libération du Congo de ses occupants criminels et pilleurs. Le concert comme calinothérapie pendant que l'on tue des congolais à Beni, non ! Le concert de Papa Wemba fut annulé à Pris Montmartre. De 2010, jusqu'à sa mort sur scène le dimanche 24 avril 2016, en Côte d'Ivoire, Wemba n'a plus jouer sur une scène parisienne. En 2013, JB MPiana avaient engagé des maîtres-chiens pour défier ses propres compatriotes avec un faux concert caritatif au Zénith: concert annulé ! Fally Ipupa avait essuyé un échec avec l'annulation de son concert à la Cigale à Paris. C'était en juin 2017.

3. Nous avons retrouvé cette vidéo de Réveil FM International posté en août 2011où des jeunes congolais s'insurgeaient contre les musiciens de la kabilerie au congrès du PPRD au Stade de Martyrs. Ces jeunes congolais nés en France qui fustigeaient des concerts à Paris, 9 ans sont prêts à annihiler leur engagement ? La culture congolaise se résume-t-il à la musique sponsorisée par un pouvoir d'occupation et d'imposture ? Pour lever la Fatwa-anti-concert, il faudra une assemblée générale de tous les congolais de la dispora y compris ceux qui vivent au Vanuatu. 1 personne=1 voix ! Chacun doit se prononcer.

« Panem et circenses »

Du pain et des jeux et le peuple sera content, il suivra aveuglément les lois des seigneurs dieux.

Le peuple est-il content ? Assurément, il ne montre pas ses dents, il aurait honte, elles sont pourries.

Du pain il en a partout, sous toutes ses formes, pour tous les goûts. Souvent même, il n’est plus à ses goûts et il faut en faire des cendres qui rempliront les déserts au lieu de les nourrir.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo ! Freddy Mulongo, Réveil FM International
freddy Mulongo-Fatwa Anti-Concerts 1.jpg, mar. 2020
 Décidée et intégrée dans la conscience patriotique de chaque congolais de la diaspora, la Fatwa anti-concert a déjà produit ses fruits et continue à le faire: Des jeunes Congolaises ne se promènent avec des poussettes dans tout Paris, elles ont repris des études et travaillent. Des jeunes garçons ne vont plus voler dans des supermarchés ou des grands magasins pour des musiciens. La sape n'est plus leur première préoccupation. Ils créent des entreprises et ne sont plus des vaches à lait de ces musiciens collabos qui contribuent au système d'esclavage du régime d'imposture et des imposteurs au Congo Kinshasa. 
freddy Mulongo-Fatwa Anti-Concerts 2.jpg, mar. 2020
 Les ennemis du Congo qui souhaitent continuer à dominer sur nous ont qualifié les Congolais des: "BMW"-Bière-Musique-Wife "Femme" ! En France, plusieurs événements ont contribué à la prise de conscience collective de la diaspora congolaise, il fallait une fatwa anti-concert: 1. L'ambassadeur Myra Ndjoku, barbouze de triste mémoire, qui avait reçu la mission d'éradiquer la résistance en France, commençait à faire tabasser des congolais dans l'enceinte de l'ambassade au 32 cour Albert Ier. Son agression à la gare du Nord de notre confrère Bongos Roger, cassant sa caméra et lui tordant la main, cette barbarie avait révolté plus d'un dans la communauté. On ne tabasse pas un journaliste qui fait son métier. 2. La fatwa anti-concert est une consécration de la résistance congolaise. Elle ne sera levé qu'à la libération du Congo de ses occupants criminels et pilleurs. Le concert comme calinothérapie pendant que l'on tue des congolais à Beni, non ! Le concert de Papa Wemba fut annulé à Pris Montmartre. De 2010, jusqu'à sa mort sur scène le dimanche 24 avril 2016, en Côte d'Ivoire, Wemba n'a plus jouer sur une scène parisienne. En 2013, JB MPiana avaient engagé des maîtres-chiens pour défier ses propres compatriotes avec un faux concert caritatif au Zénith: concert annulé ! Fally Ipupa avait essuyé un échec avec l'annulation de son concert à la Cigale à Paris. C'était en juin 2017. 3. Nous avons retrouvé cette vidéo de Réveil FM International posté en août 2011où des jeunes congolais s'insurgeaient contre les musiciens de la kabilerie au congrès du PPRD au Stade de Martyrs. Ces jeunes congolais nés en France qui fustigeaient des concerts à Paris, 9 ans sont prêts à annihiler leur engagement ? La culture congolaise se résume-t-il à la musique sponsorisée par un pouvoir d'occupation et d'imposture ? Pour lever la Fatwa-anti-concert, il faudra une assemblée générale de tous les congolais de la dispora y compris ceux qui vivent au Vanuatu. 1 personne=1 voix ! Chacun doit se prononcer. « Panem et circenses » Du pain et des jeux et le peuple sera content, il suivra aveuglément les lois des seigneurs dieux. Le peuple est-il content ? Assurément, il ne montre pas ses dents, il aurait honte, elles sont pourries. Du pain il en a partout, sous toutes ses formes, pour tous les goûts. Souvent même, il n’est plus à ses goûts et il faut en faire des cendres qui rempliront les déserts au lieu de les nourrir.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 2 avril 2013

Fatwa contre la musique abrutisante, Fally Ipupa atiaki tembé ...Asuki Ehhh

Musicien collabo, Fally Ipupa n'a que ses yeux pour pleurer. Le chanteur bêtisier en voulant narguer et défier la communauté congolaise de Paris a commis l'erreur de sa vie. Les Résistants-Patriotes-Combattants de France dans une logique de "Lumbé ! Lumbé ! Mbweté ! Mbweté !" se sont mobilisés comme un seul homme pour faire respecter la fatwa contre la musique abrutisante et collaborationniste de Fally Ipupa. Fatwa décreté il y a presque trois ans. Paris n'est pas tombé et ne tombera jamais. La musique congolaise retrouvera le chemin de prestigieuses salles parisiennes: Olympia, Zénith, Concorde La Fayette...le jour où la République démocratique du Congo sera libéré de l'usurpation de l'imposture ! Chaque congolais a la musique dans l'à¢me. Ce privilège n'est pas réservé à  quelques individus qui rabaissent la femme congolaise dans leurs chansons pour se remplir des poches.

Fally Ipupa avait réussi à  mobiliser quelques griots sur internet pour défendre le concert à  Alizé, le vendredi 29 mars dernier. Le Congo étant en deuil, avec ses 8 millions de morts, de viols en cascade, la paupérisation à  outrance de sa population... pas de concerts jusqu'à  la libération totale de la République démocratique du Congo.

Fally Ipupa atiaki tembé...Asuki ehhh. Photo Réveil FM, archives

Lire la suite...

Partager sur : Partager