Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Floribert Chebeya

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 1 juin 2020

RDC: 10 après son assassinat, Floribert Chebeya, icône des droits de l'homme, demeure un ami !

RDC: 10 après son assassinat, Floribert Chebeya, icône des droits de l'homme, demeure un ami !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Floribert Chebeya.jpg, juin 2020

10 ans déjà, que Floribert Chebeya, président de l'Ong la Voix des Sans Voix et l'icône des droits de l'homme en République démocratique du Congo, et Fidèle Bazana, étaient assassinés au siège de la police nationale congolaise à Kin-Maziere. La tête de Floribert Chebeya à été placée sous un plastique avant de subir la mort par étouffement. Quand à Fidèle Bazana, son beau-frère et chauffeur, il s'était battu avec vaillance contre des policiers en surnombre. Son corps a été jeté aux chiens de police. Le meurtre de Floribert Chebeya à été maquillé en accident. La police meurtrière a ramené sa voiture à Mitendi dans la commune de Mont-Ngafula. Les ripoux ont placé des préservatifs dans sa voiture. Sauf que lorsque le médecin légiste a été dépêché sur place, il a constaté que la tête de Chebeya tournait dans tous les sens. Elle ne tenait pas à son cou.

freddy-mulongo-paulmwilambwe-1.jpg, juin 2020

L'émoi fut général. Protestations venues du monde entier. Floribert Chebeya qui participait au Conseil des droits de l'homme à Genève a été honoré par une minute de silence en sa mémoire.
Il y a dix ans, tous les leaders des Ong des droits de l'homme étaient des pro-procès Chebeya. Aucun de ces fameux leaders n'avaient l'aura de Floribert Chebeya, un patriote qui aimait et travaillait pour son peuple. Aucun des profito-situationnistes n'arrive à la cheville de Floribert Chebeya, qui a été assassiné dans le dossier des massacres de Bundu Dia Kongo.

Y a-t-il encore des activistes des droits de l'homme en RDC ? Nos jeunes de LUCHA sont là pour nous démontrer que nous n'avons pas désespéré. Ils sont tués et continuent de lutter pour un Congo libre et libéré, ancré dans le respect des droits de l'homme.
Quant à ceux qui ont fait des droits de l'homme leur gagne pain, quelle déception ! Les fameux leaders qui se sont arrangés pour prendre ont pris en otage les droits de l'homme ont beaucoup déçu. Ils se sont révélés êtres des tribaux. Les tribal-éthiques défendent la tribu et l'ethnie.

Georges Kapiamba (Acaj), Jean Claude Katende (Azadho), Hubert Tshiswaka (Fdih), Jonas Tshombela, Christopher Ngoie et Paul Nsapu de la Fidh ont grandement déçu !
Depuis la Nomination électorale d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba par Alias Kabila, après un deal contre le peuple Congolais, par coterie tribale, ils ont soutenu le putsch électoral de Tshilombo, contre le vrai élu du peuple, Martin Fayulu, président élu.

Des activistes des droits de l'homme qui ont soutenu un Faussaire, Fourbe, Roublard, Traître et Collabo.

Quant à Paul Mwilambwe, notre compatriote témoin de l'assassinat de Floribert Chebeya. Il s'était constitué comme prisonnier à Dakar, au Sénégal, pays qui a la compétence universelle. 5 ans après, la justice tergiverse. À la Nomination électorale de Tshilombo, il y a un mois et six mois, Paul Mwilambwe a officiellement d'être extradé au Congo, afin d'y être jugé. Pas de réaction de la présidence usurpée.
Aujourd'hui, Paul Mwilambwe est en Belgique et espère toujours que le procès Chebeya-Bazana se fera en toute quiétude pour laver son honneur. Car au Congo-Kinshasa, Mwilambwe est condamné par contumance à 15 ans de prison.

Floribert Chebeya était notre ami, il le demeure. Cette photo de lui prise à la place Bastille à Paris, deux ans avant sa mort, est inoubliable.

Lire la suite...

Partager sur : Partager