Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Freddy Mulongo

Fil des billets Fil des commentaires

dimanche 25 juillet 2021

RDC: L'occupation, c'est le néocolonialisme! Tshilombo est l'avatar de l'occupation!

RDC: L'occupation, c'est le néocolonialisme! Tshilombo est l'avatar de l'occupation!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshilombo colon.jpg, juil. 2021

Tshilombo est un avatar de l'occupation. Il est jouflu, aime le Bukula Bua Nseka, parle le Tshiluba, lingala et français...mais il est ennemi du Congo et Congolais. Tshilombo est l'ambassadeur de l'occupation. Ses promesses sont alambiquées. Tshilombo, c'est Ali Baba Mertura Merti Merta et 400 checkuleurs tribaux, tribalistes et tribalisés qui ont pris la RDC en otage.

e63ijgyxiae9vit

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le type d'individu placé sur le trône pour casser et liquider le pays. L'ancien pizzaïolo de Bruxelles est dans la Mafia internationale pour tuer le Congo. Tshilombo est l'agent d'occupation Ougando-Rwandaise et balkanisateur. Il est l'avatar: joufflu, mange du Fufu et Bitekuteku, parle nos langues mais agit en ennemi du Congo et des Congolais. Tshilombo est l'ambassadeur de l'occupation au Congo. Les colonns et coloniaux ont tout ce qu'ils veulent et font tout à travers un patin néocolonial: Tshilombo Tshintuntu qui a pour mission de briser la cohésion nationale et le vivre ensemble. Il attise et réveille le Tribalisme, Tshilombo use et abuse du tribalo-ethnicisme. Le plus grand tribaliste de la RDC joue avec une corde suprasensible. Après lui, le chaos des Kasaïens ne le concerne pas.   

Les résistants patriotiques travaillent, luttent et combattent l'occupation en RDC. Ils ne sont pas derrière les opposants ou accompagnateurs d'un régime oppressif. Lorsqu'un congolais qui a bravé les pavés de Paris dans des marches Kabila dégage, avec le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, grand voleur de destin du peuple congolais, change de langage: la résistance doit amener des médicaments, lits dans les hôpitaux, construire des écoles...ce qu'il n'a rien compris de la résistance. 

C'est parce que le Congo est sous occupation que rien ne peut marcher. L'occupation est un système du néocolonialisme. Des avatars congolais (peau noire masque blanc), des pantins sont placés dans les institutions pour mieux nous coloniser. L'occupation de la RDC dépasse ce qui se passe à l'Est du pays avec le pillage de nos ressources. L'occupation est un système néocolonial des néocoloniaux. Ils sont congolais de père et mère s'allient aux étrangers pour agir en ennemis du Congo. Ils parlent Lingala, Kikongo, Swahili et tshiluba mais agissent comme s'ils provenaient de la planète Mars. Ils s'enrichissent et vivent avec la précarité autour d'eux. Ces Mabumucrates font de la politique pour un enrichissement personnel. Certains vont jusqu'à devenir des mercenaires tuant et massacrant des compatriotes dans des rébellions alambiquées . D'autres pillards et criminels sont incorporés dans les institutions républicaines. C'est ça le régime de l'occupation: tuer plus pour gagner plus !

Croire que ce sont les petites aides qui vont changer l'occupation en système démocratique est une vue d'esprit. Le peuple co.golais est allé aux élections en 2006, 2011 et 2018, quels résultats ? Fraude électorale, hold-up électoral et nomination électore ! Nous sommes en 2021 des affamés attendent 2023 pour un autre hold-up électoral. D'ailleurs le décor est planté avec les nominations des juges tribaux, tribalistes et tribalisés dans l'appareil judicaire. Médiocre et incapacitaire Tshilombo veut rempliler. Il considère le  Congo comme sa chose.

On peut apporter de l'assistance à nos compatriotes avec des médicaments et des lits des hôpitaux mais comme le système est celui d'occupation rien ne marchera. Au risque d'apparaître comme des accompagnateurs de l'occupation.

Être activiste n'a rien à voir avec la résistance patriotique comme le dit si souvent Mbuta Songa Nzila Ikala Michael Benkoka Ndjoli . Un activiste se limite à dénoncer. Mais un résistant patriote au delà de dénoncer recherche les voies et moyens pour mettre fin à l'occupation. 

La libération du Congo sera le fruit du combat spirituel. Elle ne se gagnera pas avec des kalachnikovs ou chars de combat. La victoire de ce combat est effectif avec Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. C'est le changement de paradigme tel que compris par les Bana Ya Elonga. Les ennemis seront frappés par des armées invisibles. Malheur aux congolais et étrangers "Mingizila-BaKuya kuya" qui auront contribué à vendre le Kongo. La libération qui vient risque d'être pénible et meurtrière. Le Kongo Mbanza Nzambi sera apocalyptique pour des imposteurs, usurpateurs, criminels, pillards, marchands de promesses, balkanisateurs...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Réveil FM : Jean-Yves Lafesse égayait les Kinois avec ses canulars téléphoniques !

Réveil FM : Jean-Yves Lafesse égayait les Kinois avec ses canulars téléphoniques !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jean Yves Lafesse.jpeg, juil. 2021

De 1999 à 2007, tous les jours dans l'émission "Matin Bonheur" de 7h00 à 9h00, sur Réveil FM 105.4 Mhz à Kinshasa, Jean-Yves Lafesse égayait les Kinois avec ses canulars téléphoniques. Le 43ème étage sans ascenseur de "Madame Ledoux" est resté mémorable. Jean-Yves Lafesse était connu des Congolais, sans avoir mis ses pieds au Congo.

jean-yves-lafesse-au-casting-du-prochain-meurtres-a-france-3

Jean-Yves Lafesse, le roi des canulars téléphoniques est décédé à 64 ans. Il souffrait de la maladie de charcot. Artiste avec un A majuscule, Jean-Yves Lafesse domestiquait l'improvisation à la perfection.

Nos condoléances à sa famille ! Jean-Yves Lafesse égayait les Kinois avec ses canulars téléphoniques sur Réveil FM 105.4 Mhz à Kinshasa. "Madame Ledoux" nous faisait marrer. Dans une capitale Kinshasa, où tout était compliqué et difficile: pas de transport publique, délestage institutionnel, rarification de l'eau au robinet, denrées alimentaires qui grimpaient l'ascenseur...Jean-Yves Lafesse était devenu la baume au coeur par ses canulards téléphoniques. 

Lafesse Canulars Téléphoniques - Best of #1 (Compilation) © C' Dactu

Jean-Yves Lafesse est un produit de l'éclosion des radios libres en France. Il avait débuté sur Carbone 14, puis Radio Nova, avant de rejoindre Europe 1.

Les imposteurs de Jean-Yves Lafesse...avec lui on riait de tout !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

SADC: L'ambassadeur itinérant, Faustin Luanga en Angola, Zimbabwe et Namibie !

SADC: L'ambassadeur itinérant, Faustin Luanga en Angola, Zimbabwe et Namibie!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faustin Luanga.jpg, juil. 2021

Candidat pour le poste du Secrétaire exécutif de la SADC, pas de repli ni repos pour Faustin Lwanga, l'ambassadeur itinérant de la RDC. Il mouille son costume d'un pays à l'autre. Les pays anglophones découvrent le leadership et la capacité managériale de celui qui est entrain de changer le paradigme et convaincre des pays à soutenir sa candidature. Sa campagne est persuasive.

freddy-mulongo-faustin-luanga-mukela

La victoire de Faustin Luanga au poste du Secrétaire Exécutif  de la SADC sera une victoire pour la RDC, un retour dans la diplomatie internationale. Compétent et intègre Faustin Luanga est l'un des oiseaux rares qui écument la classe politique africaine venant de la diaspora. Économiste de formation, au fil de ses expériences de mobilité internationale, dans le cadre académique et professionnel, Faustin Luanga  a sur son compteur plus de 25 ans d’expérience nationale et internationale sur des questions relatives au développement économique des pays et de leur intégration au système commercial multilatéral. 

freddy-mulongo-faustin-luanga
freddy-mulongo-faustin-luanga-1

Diplomate pèlerin, Faustin Lwanga, l'ambassadeur itinérant et candidat au poste du secrétaire exécutif de la SADC est présent sur terrain pour une campagne persuasive. L'élection est prévue le 9 août prochain au Malawi lors du sommet des chefs d'Etat. Après ses rencontres avec le président Joao Lourenço de l'Angola, le président Emerson Mnangagwa du Zimbabwe, Faustin Luanga est  en Namibie. 

freddy-mulongo-sadc-1

Faustin Luanga francophone convaincu n'oublie pas les francophones membres de la SADC: le Madagascar, les Seychelles et Maurice.

 la République Démocratique du Congo est le seul pays membre ayant encore son quota intact pour proposer des candidats à ce poste compte tenu du principe de rotation.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Le cardinal Ambongo, le mîtré est ciblé par des Bena Mpuka et Talibans !

RDC: Le cardinal Ambongo, le mîtré est ciblé par des Bena Mpuka et Talibans !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International


En Afrique, c'est au deuil que les vérités sortent. Les obsèques du cardinal Laurent Monsengwo n'ont pas déroger à la règle. Le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, dans son homélie n'a pas ménagé le régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques Tshilomboïsés tentent de sauver la face de celui qui a volé le destin du peuple congolais.

fb-img-1626905769697

Au palais du peuple, lors de la messe pour les obsèques du cardinal Laurent Monsengwo, deux Talibans Tshilomboïsés avaient enfilé de faux habits des prêtres . Que voulaient-ils faire au corps du cardinal Monsengwo ? Ils ont été cueillis comme deux fruits mûrs par des vrais prêtres avisés.

L'Udps parti familial des tribaux, tribalistes et tribalisés avec ses parlementaires sous les manguiers a l'art outrancier de diabolisation ! Sauf que cela ne fonctionne pas à tous les coups.

Les Talibans amnésiques ont oublié qu'ils avaient vilipendé le cardinal Monsengwo lors de la publication des faux résultats fabriqués par la CENI et la Cour constitutionnelle. 

fb-img-1626905646909

Le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa sonne le tocsin de la vérité.  Il est la cible des Talibans. Vilipender sur les réseaux sociaux, le mîtré ne cède pas aux Appeler Félix Tshilombo est un affront pour les écervelés Talibans, qui ont oublié que Tshilombo, le faussaire n'a pris le nom Tshisekedi qu'à la mort d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Pour les Talibans, c'est le césaro-tshilomboïsme à outrance. Or pour le cardinal Ambongo: les dirigeants ne doivent pas se comporter comme s'ils étaient propriétaires du pays ! Et Tshilombo se voudrait César au Congo. Sans aucune légitimite, Tshilombo s'appuie sur ses bulldogs Talibans pour instaurer la terreur au sein du peuple congolais. 

Lorsque le 17 janvier 2018, le pasteur David Ekofo à la cathédrale du cinquantenaire s'en prend  ouvertement au régime d'Alias Kabila en plein culte et en présence de ses dignitaires apparatchicks,  Tshilombo, 3qui est allé à Kingakati, faire un odieux deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale, le faux opposant, checkuleurs et usurpateurs d'aujourd'hui n'avaient-ils pas très applaudi le discours ekofoén ?

Mais lorsque le cardinal Fridolin Ambongo interpelle le 20 juillet 2021, en pleine messe, les dirigeants d'aujourd'hui sur la gestion de la chose publique , on le traite de haineux. C'est pour dire que l'Eglise s'est toujours penchée du côté de Peuple.


Réfractaires à la vérité, les audacieux Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques sont des diabolisateurs hors pairs. Ils diabolisent, diabolisent et diabolisent...le cardinal Fridolin Ambongo n'est pas le premier ni le dernier à subir la diabolisation. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Obsèques Monsengwo: Le cardinal Ambongo 1er opposant de Tshilombo et médiocres!

Obsèques Monsengwo: Le cardinal Ambongo 1er opposant de Tshilombo et médiocres!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Laurent Monsengwo 2.jpg, juil. 2021

Le Balkanisateur, le plus grand tribaliste du Congo et l'incapacitaire Tshilombo Tshintuntu, l'enjambeur de la grille du palais présidentielle en a eu pour son grade aux obsèques du cardinal Laurent Monsengo au palais du peuple. Le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa sur le pas de son prédécesseur. Les oreilles de Tshilombo, ses apparatchiks tribaux...ont sifflé.

freddy-mulongo-laurent-monsengwo-1

Le cardinal Laurent Monsengwo n'est pas mort. Son testament au peuple congolais: "Que les médiocres dégagent"  a retenti au palais du peuple, comme un tonnerre qui a déchiré le ciel du Congo. Les Congolais en général et ceux de la diaspora ont applaudi et acquiescé le message prophétique du cardinal Ambongo. Le message a été dit en face de Tshilombo et ses apparatchiks tribaux dans un lieu symbolique: le palais du peuple où le cardinal Laurent Monsengwo présida la Conférence Nationale Souveraine et le Haut-Conseil Parlement de Transition sous la dictature Mobutu. Les oreilles de Tshilombo ont sifflé lors des obsèques de Monsengwo: Il n'est pas le propriétaire du Congo ! Tshilombo, ses checkuleurs et riches de la 25è heure Ba Poli Na Bango !

Réveil-FM: Le cardinal Fridolin Ambongo 1er opposant de Tshilombo aux obsèques du cardinal Monsengwo © Afas Infos

Sans détour et ambages, le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa qui a officié la cérémonie officielle des obsèques a, dans son sermon, rappelé la lutte de Laurent Monsengwo :  « Le meilleur chemin pour honorer sa mémoire, c’est ce que nous faisons aujourd’hui. Mais l’hommage le plus important, c’est de continuer son combat, c’est de voir le Congo debout », a-t-il déclaré ajoutant que « c’est de voir nos dirigeants ne pas se considérer comme les propriétaires de notre pays ». Le cardinal Ambongo ajoute: « La meilleure façon de rendre hommage, c’est que les richesses de nos pays servent à nos populations et non à un petit groupe de privilégiés. On ne peut rendre hommages à la mémoire de Monsengwo si on laisse la population croupir dans la misère". »  Et par une pichnette de poursuivre : « alors que les gouvernants vivent dans l’opulence et l’impunité. Honorer la mémoire du cardinal Monsengwo c’est aussi devenir des artisans de paix, de Justice, de l’instauration de l’état de Droit pour que le vivre ensemble dans la paix et la réconciliation nationale soit possible en Afrique et au Congo ».

freddy-mulongo-laurent-monsengwo-2

Les obsèques du cardinal Laurent Monssengwo ont eu lieu ce mardi 20 juillet 2021 au palais du peuple. Les deux présidents de deux Congo (Kinshasa et Brazzaville) Tshilombo  et Sassou Nguesso ont pris part à cette cérémonie d’hommage national à celui qui est présenté comme un symbole pour la Nation.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 23 juin 2021

RDC: La République des "COOP" avec Tshilombo, le checkuleur !

RDC: La République des "COOP" avec Tshilombo, le checkuleur !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-faussairetshilombo-2.jpg, juin 2021

Tshilombo, homme de rétro-commissions et checkuleur des "COOP" met la République sens dessous-dessus. Le corrompu-corrupteur Tshilombo Tshintuntu a volé le destin du peuple pour son enrichissement personnel et sa famille. L'incapacitaire et inconscient de la République est le plus nullard de tous. Heureusement Bana ya Elonga ya Kimbangu Diatungunua Bazali Babomi "Coop".

freddy-mulongo-faussairetshilombo-2

La population congolaise broie du noire sans aboyer, les jeeps neuves des députés godillots passent, repassent et écrasent la misérable population. Faire un don de 500 jeeps aux députés marchandises et achetés, c'est vraiment le comble. 500 jeeps neuves, alors que les Congolais croupissent dans une misère noire. Ils manquent de tout. 1 Congolais sur 3 souffre de la malnutrition aiguë. Tshilombo le corrupteur corrompu corrompt les députés godillots avec des jeeps neuves. Dans quel objectif ? L'élection présidentielle de 2023? 

Jamais la République démocratique du Congo n'a été dirigée par un inconscient troubadour comme Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. Les calamités se suivent et se succèdent en cascades. Tshilombo le voleur de destin du peuple congolais est le roi des échecs. Echecs sur échecs. Depuis son arrivée sur le trône du Congo, par deal, nomination électorale,  fraude électorale et fabrication des faux résultats, Tshilombo est l'incarnation des calamités. Monsieur 15%, l'homme des rétrocommissions est un adepte des "COOP". Il agit comme un chauffard de Fula-Fula que les receveurs ne cesse de crier Kambika Ye, Kambika Ye, Kambika Ye. Et notre Kambikeur national agit avec la République comme sa pizzaria. 

Sans visions, sans intelligences, sans convictions, encouragé par ses tambourinaires, thuriféraires, Bena Mpuka, Talibans et Wewa, l'incapacitaire-nullard tourne rond. Aucune solution plausible aux préoccupations de Congolais. Tshilombo ne dirige rien, ne contrôle rien et ne fait rien. Le fameux Tshisekedi, qui est voleur de destin du peuple congolais, a volé le pouvoir pour s'enrichir. C'est ça son ambition. L'enfarineur a abandonné sa pizzaria et enfarine le peuple congolais. Le pauvre type s'est enrichi et a enrichi sa famille, tout en continuant de se moquer du peuple congolais. 

L'inconscient à la tête de notre pays n'est rien d'autre qu'un habitué des "COOP". La République démocratique du Congo est un pays des "COOP" avec Tshilombo. Quel investisseur viendrait dans un pays où le président de la République est un corrupteur-corrompu qui vit des "COOP"?

Fort heureusement tous les Congolais ne sont pas des corrompus. Bana ya Elonga de Mvuluzi Kimbangu Diantungunua sont des Babomi Ya "COOP". 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Affaire 500 jeeps : Le godillot Eliezer Ntambwe parle de crédit pour les députés !

Affaire 500 jeeps : Le godillot Eliezer Ntambwe parle de crédit pour  les députés  !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeeps Tshilombo.jpg, juin 2021

Ancien pizzaïolo et checkuleur, Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi fait un don de 500 jeeps neuves aux députés corrompus, marchandises et achetés. Personne ne s'offusque et certains essayent de justifier cette corruption à ciel ouvert. Tshilombo use de la corruption pour acheter des consciences. La corruption est institutionnalisée tapisse le sommet de l'Etat. Eliezer Ntambwe, mawa pe soni.

fb-img-1624192629824

La Mafia au grand jour. Les mafieux mafiateurs ne se gênent plus dans la république bannière à démocratiser du Congo. Tshilombo fait un don de 500 jeeps neuves aux députés corrompus, marchandises, achetés et godillots.

fb-img-1624192625138

Eliezer Ntambwe, arriviste et parvenu, a une autre explication. L'ancien et faux  "Mobundeli ya peuple" parle des jeeps à titre de « crédit » aux députés sur fond de « retenues sur salaires ». Combien d'enseignants, infirmiers et mamans Bipupula ont-ils droit au crédit en République démocratique du Congo ? Eliezer Ntambwe est maintenant dans le système. Il crache sur son passé de misérable.  Il parle comme un apparatchik repu. Que font les députés marchandises et achetés pour mériter des jeeps neuves ? Cette corruption à ciel n'offusque ni les Tshilomboïstes encore moins les Tshintuïstes. Dans la république bannière, rien qui compte.

fb-img-1624192629824

Dire qu'Eliezer Ntambwe a été soutenu par notre peuple et la diaspora, aujourd'hui l'infiltré collabo est repu. Il nargue le peuple congolais avec jn raisonnement des Bonobos. Quel à Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba pour acheter la conscience des députés godillots ? Nous sommes en 2021, l'imposteur, l'usurpateur et bénéficiaire d'une nomination électorale ne pense qu'à l'élection présidentielle de 2023.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 18 juin 2021

Après la CPI: L.Gbagbo, fin politique est plus grand que JP Bemba, affairo-politique!

Après la CPI: Laurent Gbagbo, fin politique est plus grand que Jean-Pierre Bemba, affairo-politique!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Gbagbo.jpg, juin 2021

Laurent Gbagbo est rentré à Abidjan en Côte d'Ivoire. Après 8 ans à La Haye, il a été définitivement acquitté le 31 mars 2019 des charges de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre par la Cour pénale internationale. Laurent Gbagbo n'a cessé de parler de sa Côte d'Ivoire et des préoccupations des Ivoiriens. Quant à Jean-Pierre Bemba, ancien de la CPI, il demeure un politico-affairiste.

freddy-mulongo-gbagbo

C'est à bord d'un vol régulier en provenance de Bruxelles qui a atterri à 15h45, que Laurent Gbagbo, 76 ans,  est arrivé à Abidjan en Côte d'Ivoire. L'ex-président Ivoirien de 2000 à 2010 a été accueilli au pavillon présidentiel de l'aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan. 

"Je suis arrivé avec les yeux en larmes parce que je n’étais pas là quand ma maman est décédée. Je n’ai pas été là pour l’honorer une dernière fois. Sans elle, je ne serais pas Docteur (en histoire, Ndlr) et président de la République. Sangaré a organisé les funérailles de ma mère. Je demanderai au SG (Assoa Adou, secrétaire général du FPI, Ndlr) de me donner quelques jours pour pleurer les morts", a-t-il déclaré.

freddy-mulongo-gbagbo-1

Ambiance rythmée, liesse populaire, T-shirts et tissus à l'effigie de Gbagbo, l'emblématique opposant à Félix Houphouët Boigny. Son absence n’a pas érodé sa popularité dans son camp. Les habitants de Mama (centre-ouest), son village natal, ont commencé dès dimanche à fêter son retour. « Je suis Gbagbo ou rien. Sans Gbagbo, pas de réconciliation. On a prié pour qu’il revienne. Dieu merci, il revient vivant. On est prêt pour l’accueillir » ! 

Jeudi 17 juin 2021 marque le retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire après dix ans d’absence au pays. Définitivement acquitté par la CPI le 31 mars dernier, l’ancien président ivoirien a été accueilli par des milliers d’Ivoiriens et sympathisants. Laurent Gbagbo est et demeure l'un des acteurs majeurs depuis plus de 30 ans. Alassane Ouattara a validé son retour le 7 avril 2021. Fin 2020, la Côte d'Ivoire lui avait déjà attribué ses deux passeports: ordinaire et diplomatique. 

"Selon la loi du 16 juin 2005 relative aux statuts d'anciens présidents, Laurent Gbagbo devrait bénéficier d'une allocation viagère d'un peu moins de 10 millions de francs CFA par mois (soit plus de 15 000 euros). À quoi il faut ajouter une indemnité contributive de logement ainsi que la prise en charge des frais d'eau, d'électricité et de téléphone, dont les montants sont fixés dans la loi de finances et payés sur le budget de la présidence. L'ancien président de la République bénéficie également d'avantages en nature comme un service de sécurité de dix agents, sous l'autorité d'un aide de camp, officier supérieur des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI) ou de la gendarmerie nationale. Il pourra bénéficier d'un cabinet, trois chauffeurs pour trois véhicules, un personnel domestique, une couverture médicale..."

freddy-mulongo-bemba

Jean-Pierre Bemba avait été condamné le 21 mars 2016 de crimes de guerre (meurtre, viol) et de crimes contre l’humanité (meurtre, viol et pillages) par les juges de la CPI, en application de l’article 28 du statut de Rome sur la responsabilité des chefs militaires et autres supérieurs hiérarchiques. Un mois plus tard, la peine était rendue : 18 ans d’emprisonnement. Pour la chambre de première instance III, l’ancien vice-président congolais avait connaissance des exactions commises par ses troupes envoyées en Centrafrique soutenir le président Ange-Félix Patassé, et n’avait pas pris « toutes les mesures nécessaires et raisonnables qui étaient en son pouvoir pour en empêcher ou en réprimer l’exécution ou pour en référer aux autorités compétentes aux fins d’enquête et de poursuites (art. 28). ».

En prison à la CPI, Jean-Pierre Bemba avait presque abandonné la politique. Bemba était devenu le "Picasso congolais". Il peignait ses tableaux, faisait ses pots en poterie. 

freddy-mulongo-bemba-1

Le 8 juin 2018, Jean-Pierre Bemba a été acquitté par la Cour Pénale Internationale (CPI). L'homme qui a accepté l'inacceptable n'a jamais pris la peine de remercier le peuple congolais qui l'a soutenu. Après 11 ans d'absence dont 10 passés dans une prison de la CPI à La Haye,  Jean-Pierre Bemba était de retour en République démocratique du Congo. Le fameux politicard avait atterri à 9h25 à l’aéroport international de N'djili à Kinshasa le mercredi 1er août 2018. A sa descente du jet privé qui l’a ramené de Bruxelles à Kinshasa, pas un mot de remerciement au peuple congolais qui l'a toujours soutenu. Arrogant et seigneur de guerre, JP Bemba a un mépris pour notre peuple qu'il considère que ce dernier lui doit tout. 

A son retour à Kinshasa, le régime d'Alias Kabila lui a refusé d'aller dans la résidence familiale à  La Gombé. Jean-Pierre Bemba avait passé la nuit dans une chaise plastique à  GB. A Réveil FM International, nous avions dénoncé cette atteinte à  sa liberté.

Nous avons toujours dénoncé l'annulation lors de l'élection Louis Michel 2006 du débat démocratique, inscrit dans la Constitution de Transition qui devait opposer Jean-Pierre Bemba à  Alias Kabila. "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, fourbe, roublard, grand requin, pion de tutsi power, et corrompu jusqu'à  la moelle épinière alors président de la fameuse Haute Autorité des Médias-HAM avait annulé le débat pour favoriser Alias Kabila.

Contre Jean-Pierre Bemba, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi avait utilisé les armes lourdes: muselant des journalistes, bà¢illonnant des médias et opposants. Une fois frauduleusement élu Alias Kabila fit nommer Modeste Mutinga Rapporteur au Sénat pour le récompenser du travail fourni contre son adversaire, des journalistes, médias et opposants.

Nous étions parmi les journalistes et médias invités par la Cour Pénale Internationale pour couvrir le procès Jean-Pierre Bemba à  La Haye. Maître Lyris Kwebe était extrêmement brillant.

Jean-Pierre Bemba est un affairiste. Il est partisan de la politique business.  Il n'est pas fin politique comme Laurent Gbagbo. Politicailleur et ventriote, Jean Pierre Bemba fait de la politique pour un enrichissement personnel. Il se fout des aspirations du peuple congolais. Il est au service de l'Ougandais Yoweri Museni, son parrain. Il n'a jamais condamné l'agression invasion des Ougandais-Rwandais et Burundais contre la République démocratique du Congo.  Le pillage des ressources de la RDC par des voisins envahisseurs occupants et les morts congolais devenus réfugiés dans leur propre pays, ne sont d'aucun souci de Bemba. Son adhésion à l'union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo, après espèces sonnantes et trébuchantes,  prouve à dessein de Jean-Pierre Bemba est un marchand, rien d'autre. 

Laurent Gbagbo est une fierté pour la Côte d'Ivoire et l'Afrique. Jean-Pierre Bemba, une honte pour la République démocratique du Congo et l'Afrique. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Beni : Le girouette Tshilombo demande "Pardon" aux écoliers embastillés emprisonnés !

Beni : Le girouette Tshilombo demande "Pardon" aux écoliers embastillés emprisonnés !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-beni-1.jpg, juin 2021

Ce n'est pas le vent qui change, c'est la girouette Tshilombo qui tourne toute seule. Tshintuntu reconnaît à Beni que les écoliers et élèves vivent en insécurité. Angwalima demande "Pardon"! Après avoir embastillés et jeté en prison des écoliers qui ne demandaient qu'à être entendus. 79 enfants avaient passé la nuit du 29 au 30 avril 2021 sous les barreaux à Beni.

freddy-mulongo-beni-1

Tshilombo est le roi de l'esbroufe. Il nie à Beni de n'avoir pas été au courant des vrais revendications des écoliers et élèves, qui s'étaient installés à la mairie de Beni. Au lieu d'organiser une vidéo conférence en Zoom pour leur parler, Tshilombo avait envoyé ses Tontons Macoutes et Sbires embastillés des écoliers et élèves. Il les avaient jetés en prison. 79 enfants mineurs avaient passé la nuit du 29 au 30 avril 2021 sous les barreaux de Beni.  Aujourd'hui, Tshilombo reconnaît que les écoliers et élèves emprisonnés n'étaient pas manipulés et vivent réellement dans l'insécurité. Quel Tshilombo croire ? L'embastilleur et emprisonneur de Beni ? Ou celui qui demande pardon et fait son mea-culpa ?  Le sit-in pacifique d'une semaine devant la Mairie de Beni par des écoliers et élèves, qui ne réclamaient que la présence de Tshilombo... Le  Matador a répondu par la violence d'Etat. Aujourd'hui, il fait semblant qu'il ne savait pas. C'est en pleine conférence de presse avec Charles Michel, président de l'Union européenne à Kinshasa, que Tshilombo a soutenu que les écoliers étaient manipulés. L'ordre a été donné d'écraser les bleu-blancs. Le volte-face de Tshilombo est pathétique.

freddy-mulongo-beni-2

« Je ne vous abandonnerai jamais. Je n'ai jamais entendu cette version là. Aujourd'hui, j'ai même changé mes propos, le discours quand j'avais dit que des adultes vous manipulent, qu'ils arrêtent de vous manipuler mais ce n'est pas ça, j'enlève ce discours parce que je comprends que c'est votre souffrance en fait, vous la vivez, vous n'êtes pas manipulés. Et nous n'avons pas le droit de vous regarder comme ça sans rien faire. Donc, dites à vos camarades que le président à entendu vos pleurs. Et je sais que la principale de vos revendications, c'est la sécurité », a-t-il dit.

Et de poursuivre : « Je vais vous demander, au nom de ceux qui vous ont fait autant de mal, je vous demande pardon. Vraiment pardon, du fond du cœur, je n'était même pas au courant de toute cette violence exercée sur les enfants. Mais je crois qu'il faut ouvrir une enquête et sanctionner ceux qui ont porté la main sur les enfants ».

Beni, c'est dans le Nord-Kivu. L'état de siège Tshilombien n'a produit aucun effet contre les ADF invisibles et introuvables. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 16 juin 2021

Sommet Etats-Unis-Russie: Joe Biden-Vladimir Poutine à Genève international !

Sommet Etats-Unis-Russie: Joe Biden- Vladimir Poutine à Genève international ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Biden Poutine 3.jpg, juin 2021

C'est la Genève internationale qui a accueilli le mini-sommet de deux superpuissances: les Etats-Unis et la Russie. Les présidents américain et russe Joe Biden et Vladimir Poutine se rencontrent ce mercredi à Genève. Vladimir Poutine, le président Russe n'a pas voulu d'accueil protocolaire.

freddy-mulongo-biden-poutine-3

Joe Biden et Vladimir Poutine se sont serré la main mercredi au début de leur premier sommet à Genève, qui doit apaiser les tensions entre les deux pays et peut-être dégager quelques rares terrains d'entente.

Fidèle à sa personnalité, le président américain s'est tourné le premier vers son homologue russe et lui a tendu la main. Vladimir Poutine l'a brièvement serrée, avant que les deux hommes ne rentrent dans la belle bâtisse du XVIIIe siècle qui va accueillir leurs discussions.

"J'espère que notre réunion sera productive", a dit le président russe, en remerciant Joe Biden d'avoir pris l'initiative de la rencontre.

Homme de contact, Joe Biden a souligné qu'"il est toujours mieux de se rencontrer en tête-à-tête".

Les deux hommes étaient arrivés à quelques minutes d'intervalle, accueillis par le président suisse Guy Parmelin qui leur a souhaité bonne chance.

Malgré ce geste -devenu rare en pleine pandémie de Covid- les discussions s'annoncent âpres et tendues.

freddy-mulongo-biden-poutine

Genève en état de siège. Transports publics à l’arrêt, travailleurs invités à rester chez eux, barbelés et clôtures érigés depuis une semaine tout autour du parc La Grange : le sommet Biden-poutine trouble la tranquillité de Genève, pourtant rompue aux ballets diplomatiques. 4 000 policiers, militaires et autres personnels de sécurité ont été mobilisés. La quasi-totalité des policiers de la ville sont sur le pont, 900 agents venus du reste du pays ont été envoyés en renfort. Chargée de protéger le ciel, l’armée suisse a déployé canons antiaériens, stations radars et hélicoptères sur les bords du lac Léman. Dix ans après leur première rencontre, ils se revoient.  Joe Biden  et Vladimir Poutine ont démarré mercredi leur rencontre à Genève, premier sommet entre les présidents américain et russe -lorsqu’ils se sont vus en 2011, ils étaient respectivement vice-président et Premier ministre. Accueillis par le président suisse Guy Parmelin, les deux hommes se sont serré la main avant d’entrer  au sein de la Villa La Grange, où s’étaient déjà rencontrés Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev en 1985, puis ont été photographiés dans le salon. «J’espère que la réunion sera productive», a déclaré Vladimir Poutine. «Il est toujours mieux de se rencontrer en tête à tête», a répondu Joe Biden.

18h28

Washington n’a pas à s’inquiéter d’une militarisation russe de l’Arctique

freddy-mulongo-poutine-3

Le président russe Vladimir Poutine a assuré mercredi que les États-Unis ne devaient pas s’inquiéter d’une militarisation russe dans l’Arctique, région stratégique où la Russie ne cache pas ses ambitions.

«Les préoccupations de la partie américaine sur une militarisation n’ont aucun fondement», a-t-il dit à la presse à la fin de sa rencontre avec Joe Biden, ajoutant : «Au contraire, je suis convaincu que nous devons coopérer».

18h23

Poutine et Biden s'entendent sur un dialogue en matière de «cybersécurité»

Le président russe Vladimir Poutine a assuré mercredi que lui et son homologue américain Joe Biden s’étaient entendus sur des «consultations en matière de cybersécurité», les deux pays s’accusant mutuellement d’une multitude de cyberattaques.

«Nous sommes convenus d’entamer des consultations sur la cybersécurité», a-t-il déclaré durant une conférence de presse à Genève, ajoutant toutefois que «le plus grand nombre de cyberattaques dans le monde provient de l’espace américain» et critiquant l’absence de coopération en la matière de Washington.

18h21

Poutine et Biden s'entendent sur un retour de leurs ambassadeurs respectifs

freddy-mulongo-poutine-1

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Joe Biden se sont entendus mercredi à Genève pour le retour de leurs ambassadeurs respectifs, rappelés plus tôt cette année pour des consultations, a affirmé Vladimir Poutine. «Ils retournent sur leur lieu d’affectation. Quand exactement, c’est une question purement technique», a déclaré le président russe durant une conférence de presse ayant suivi cette rencontre.

Les relations diplomatiques entre Moscou et Washington se sont rapidement dégradées depuis l’entrée en fonction de Joe Biden en janvier, qui reproche à la Russie notamment des cyberattaques en série et son ingérence électorale aux États-Unis.

En mars, la Russie a pris la rare décision de rappeler son ambassadeur Anatoli Antonov après que Joe Biden avait comparé Vladimir Poutine à un «tueur». L’ambassadeur américain, John Sullivan avait annoncé un mois plus tard qu’il retournerait à Washington pour des consultations, ce que le Kremlin avait réclamé.

Par ailleurs, les États-Unis avaient expulsé dix diplomates en avril dans une nouvelle vague de sanctions après des cyberattaques imputées à Moscou. La Russie avait riposté par d’autres expulsions et en interdisant à l’ambassade des États-Unis à Moscou d’employer des ressortissants étrangers, une mesure contraignant beaucoup les activités de l’ambassade.

17h54

Vladimir Poutine tient une conférence de presse

freddy-mulongo-poutine

Le président russe Vladimir Poutine a indiqué mercredi que sa première rencontre avec son homologue américain Joe Biden à Genève avait été «constructive», sur fond de tensions bilatérales. «Il n’y avait aucune animosité», a-t-il dit lors d’une conférence de presse, ajoutant que «sur beaucoup de questions nos évaluations divergent, mais les deux parties ont démontré un désir de se comprendre l’un l’autre et de chercher les moyens de rapprocher les positions».

17h33

Fin des discussions. Départ de la délégation américaine.

Les discussions sont terminées. Joe Biden remonte dans sa voiture. La conférence presse de Vladimir Poutine est imminente. Le cortège américain repart. La conférence de presse de Joe Biden devrait avoir lieu au restaurant du parc des Eaux-Vives.

freddy-mulongo-biden-poutine-2

La réunion des délégations élargies devrait durer jusqu'à 18h00 environ

16h29 Joe Biden aimerait des relations plus «prévisibles»

Le président américain Joe Biden a proposé mercredi à son homologue russe Vladimir Poutine des relations plus «prévisibles» entre États-Unis et Russie, estimant que «deux grandes puissances» devaient gérer leurs désaccords de façon «rationnelle».

«Nous essayons de déterminer là où nous avons des intérêts communs et où nous pouvons coopérer. Et quand ce n’est pas le cas, établir une façon prévisible et rationnelle de gérer nos désaccords», a expliqué le président américain.

Réseau TPG de nouveau paralysé

Comme à midi, les TPG sont à nouveau tenus de paralyser leur réseau au centre-ville, ce qui affecte les pôles majeurs que sont Rive, Bel-Air et Cornavin ainsi que les Rues Basses. L'opérateur, qui était parvenu à rétablir son réseau à un niveau quasi normal en début d'après-midi, commence donc à devoir à nouveau scinder les lignes voire interrompre totalement le service. Il s'attend à des conditions très difficiles en fin de journée et invite les usagers à retarder leurs déplacements après 20h ou à recourir au Léman Express.

Réunions terminées à 18h

Selon plusieurs médias russes, la réunion au format restreint à laquelle ont participé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d'État américain Anthony Blinken a duré 2h15 au lieu des 1h15 prévues. La réunion des délégations élargies doit durer jusqu'à environ 18h00.

Autoroute à nouveau fermée en début de soirée

Soirée compliquée en vue: La police annonce que des nouvelles restrictions, en plus des zones sécuritaires de la rade et de l'Hôtel Intercontinental, seront établies sur un vaste périmètre de la Rive droite allant des quais à l'aéroport, dès 18h15. Ces restrictions se prolongeront jusque vers 21h30. L'autoroute A1 sera à nouveau fermée à la hauteur de l'aéroport aux environs de 19h, mais pour une durée d'environ 30 minutes, annonce la police. À la mi-journée, des sorties forcées de l'A1 ont eu lieu à Bernex et Coppet.

Les pourparlers restreints sont terminés

Selon l’agence russe RIA Novosti, les négociations entre Vladimir Poutine et Joe Biden dans un format restreint sont terminées. Les pourparlers vont se poursuivre en présence de conseillers.

freddy-mulongo-biden-3

Des petites blagues pour un grand sommet

Taquins, des internautes se moquent gentiment de Guy Parmelin. Un exemple de «blague» qui circule sur les réseaux.

15h40

Session photo tendue à la Villa La Grange

Sur Twitter, Anita Kumar, correspondante de «Politico» à la Maison Blanche, raconte l'ambiance tendue à la Villa La Grange au moment de la session photo. Selon son récit, il s'agit de «la bagarre médiatique la plus chaotique de sa carrière à un événement présidentiel. Des journalistes se sont poussés, se criaient de bouger mais personne ne le faisait. Après quelques minutes, la sécurité russe a tiré un cordon rouge pour séparer les médias des présidents, avant de se mettre à pousser les journalistes et à leur crier de partir. Ces derniers, ainsi que les officiels de la Maison Blanche, ont répondu, intimant aux Russes de ne pas les toucher. Elle a été poussée à de nombreuses reprises, est presque tombée, pendant que des confrères trébuchaient sur le cordon de délimitation qui était pratiquement au sol.»

Les curieux s’agglutinent le long du parcours des deux présidents

De nombreuses personnes se sont postées aux abords de la rade de Genève, mercredi, à l’heure de midi, pour voir passer les convois des présidents Vladimir Poutine et Joe Biden. Les deux chefs d’Etat se rendaient à la Villa La Grange pour des discussions bilatérales.

L’attente sous un soleil estival a été longue pour beaucoup, le passage des limousines fugace. En apercevant les feux bleus des véhicules ouvrant le cortège, les curieux ont été nombreux à sortir leur portable pour immortaliser un petit bout d’Histoire.

Genève a l’habitude d’accueillir des hôtes de marque, mais rarement deux invités aussi prestigieux pour une rencontre en tête-à-tête. Les moyens déployés pour assurer la sécurité des délégations témoignent de l’importance du moment.

Des hélicoptères faisaient inlassablement entendre leur ronronnement dans le ciel bleu, des cordons de policiers empêchaient tout approche de la zone interdite, des voltigeurs de la police parcouraient à moto les rues adjacentes.

Le convoi russe a précédé le convoi américain d’un bon quart d’heure. Une fois le président américain passé, les gens se sont dispersés rapidement, chacun revenant à sa routine et à la vie normale.

14h37

Début du sommet Biden-Poutine à Genève

Le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine ont démarré leur sommet à Genève. Au début de leur discussion, le premier a dit considérer celle-ci comme «importante» et le second l’a souhaitée «productive».

«Meilleurs voeux et au revoir», a dit de son côté mercredi peu avant 13h30 le président de la Confédération Guy Parmelin en français, en anglais et en russe, en laissant le Villa La Grange aux deux dirigeants. «La Suisse est heureuse de pouvoir, conformément à sa tradition des bons offices, favoriser votre dialogue et votre compréhension mutuels», a-t-il expliqué.

Il a relevé «l’honneur» d’accueillir ce sommet à Genève «ville de paix». Comme prévu, les chefs d'Etat américain et russe ne se sont pas exprimés, mais ils se sont serré la main.

Les deux présidents étaient accompagnés dans un premier temps de leur chef de la diplomatie (P+1), Antony Blinken pour les Américains et Sergueï Lavrov pour les Russes. Le format sera également ensuite élargi au «P+5», avec de nouveaux collaborateurs pour chaque pays.

14h49

Un air de dimanche sans voiture dans le quartier des Eaux-Vives

Après l’excitation lors du passage des deux convois présidentiels sur les quais, le quartier des Eaux-Vives qui jouxte le Parc La Grange était à nouveau calme mercredi après-midi. Les piétons et les cyclistes ont pris possession des rues vidées d’une grande partie de la circulation.

Pendant que les grands de ce monde discutaient à la Villa La Grange, les habitants des Eaux-Vives vaquaient tranquillement à leurs occupations. Beaucoup semblaient avoir suivi la consigne du Conseil d’Etat qui avait recommandé à la population de rester chez elle.

Un groupe d’adolescents venu assisté aux défilés des limousines pestait contre l’interdiction de se baigner dans le lac alors que le mercure dépasse allègrement les 30 degrés. Des curieux étaient encore postés derrière les barrières en haut du parc La Grange. Ils tentaient d’apercevoir les délégations.

Anticipant ce calme plat en raison des restrictions de circulation, plusieurs bistrots ont préféré rester fermés toute la journée. Sur les terrasses ombragées des établissements ouverts, les conversations des clients tournaient principalement autour du «fameux sommet». Beaucoup s’enthousiasmaient pour cet événement, alors qu’une petite partie râlait contre les nuisances générées.

14h32

Les entreprises forcées de fermer à cause du sommet seront indemnisées

Le Conseil d’Etat a adopté un arrêté relatif à l'indemnisation des commerces qui se trouvent dans la zone d'exclusion et qui ont été obligés de fermer dans le cadre du sommet Poutine-Biden.

Le département de sécurité, de la population et de la santé transmettra sur demande aux commerces concernés un formulaire d'indemnisation ad hoc spécifiant les documents exigés et les renseignements utiles et nécessaires à l'indemnisation.

Les demandes pour obtenir le formulaire d'indemnisation pour paiement par la Confédération pourront être faites via l’adresse électronique indemnisation-sommet2021@etat.ge.ch

freddy-mulongo-poutine-4

Vladmirir Poutine, le président Russe n'a pas voulu d'accueil protocolaire.

Vladimir Poutine arrive à Genève pour son sommet avec Joe Biden | AFP Images © AFP

Air Force One s'est posé à 16H23 (14H23 GMT) sur le tarmac de l'aéroport de Genève, en provenance de Bruxelles où le président américain a réaffirmé sa volonté de redonner force aux relations transatlantiques et d'adresser un message clair à Moscou.

freddy-mulongo-biden-6
freddy-mulongo-biden-7
freddy-mulongo-biden-11
freddy-mulongo-biden-8

Le président Américain Joe Biden sur le tarmac, reçu par le président de la Confédération Guy Parmelin, le conseiller fédéral chargé des Affaires étrangères Ignazio Cassis, Serge Dal Busco, président du Conseil d’État genevois et Frédérique Perler, maire de la Ville de Genève.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 14 juin 2021

RDC: Justice tribale des tribaux tribalistes, Barnabé croupit à Makala pour 3 ans !

RDC: Justice tribale des tribaux tribalistes, Barnabé croupit à Makala pour 3 ans !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International


Instrumentalisée à outrance, la justice des tribaux tribalistes est aux abois en RDC. En France, l'incivique gifleur vient d'écoper 4 mois de prison ferme et de 14 mois de sursis. Pourtant à Kinshasa, Barnabé dans émission politique avait simplement dit: "Akolia Mbuma" sans dire de quel fruit, il s'agit. Il croupit à Makala pour 3 ans!

freddy-mulongo-barnabe-2

Le samedi 28 novembre 2020, à Kinshasa, la justice tribale des tribaux tribalistes tribalisés condamnait nuitamment, pour 3 ans de prison ferme,  Barnabé Wimana, acteur politique, pour avoir dit au cours d'une émission politique que "Soki a démissionner te, ce que Félix Akolia Mbuma" ! Cette condamnation fantaisiste et alambiquée, était assortie de paiement de 2 millions en Franc congolais d’amende et  10.000 $ de dommages et intérêts.  

Pour les Talibans et Tribalo-Ethniques "Kolia Mbuma", c'est-à-dire "Manger le fruit" équivaut à prendre une balle dans la tête.

En France, Damien Tarel,  le jeune homme incivique de 28 ans, qui a giflé le président Emmanuel Macron a écopé 4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, dont 14 mois assortis d'un sursis.

france-qui-est-damien-tarel-le-gifleur-de-macron-7info

Le président Emmanuel Macron a choisi de ne pas porter plainte et a appelé à «relativiser» les faits : «ne faisons pas dire à cet acte imbécile et violent  plus qu'il ne faut lui en faire dire», a-t-il déclaré. Le président a également invité à «ne rien banaliser» même si «ce n'est pas grave de recevoir une gifle quand on va vers une foule».

 Ce jugement s'est avéré moins sévère que ce qui avait été requis par le procureur, qui avait demandé 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Damien Tarel a 10 jours pour faire appel.

Lors de son audition, qui a duré deux jours, Damien Tarel, «en couple, sans enfant, sans profession», a reconnu «avoir porté un coup au chef de l'État et avoir prononcé des paroles dénonçant la politique», a indiqué dans un communiqué le procureur. Il s'est également dit proche de «la mouvance des gilets jaunes» et partageant des «convictions politiques traditionnelles de droite ou d'ultra-droite» sans être «d'aucun parti ni militantisme exprimé». Concernant ses motivations, il a affirmé avoir «agi d'instinct et 'sans réfléchir' pour exprimer son mécontentement». Résidant à Saint-Vallier, au nord de Valence, Damien T. s'est aussi dit membre d'associations de sa commune «en lien avec les arts martiaux, le Moyen-Âge et l'univers mangas», a souligné le magistrat.

 D'après le gifleur-agresseur, la gifle n'était absolument pas préméditée : il a assuré avoir été «surpris» de voir le président arriver vers lui. «Quand j'ai vu son regard sympathique et menteur qui voulait faire de moi un électeur, j'étais rempli de dégoût», a-t-il expliqué.

« J'ai agi instinctivement. (...) L'acte est regrettable, mais je n'ai aucunement envisagé de le commettre »

Damien Tarel a par ailleurs reconnu que cette gifle était pour lui un symbole, affirmant que «beaucoup de monde ressent cette injustice» : «je ne voudrais pas faire le procès de notre démocratie, mais je pense qu'il [Emmanuel Macron, ndlr] n'a pas été élu par l'ensemble de la population française. (...) Je pense qu'Emmanuel Macron représente très bien la déchéance de notre pays», a-t-il affirmé. «Je me sentais investi par ce que représentent les gilets jaunes qui avaient été expulsés avant et par le peuple français en général. J'estime que les gilets jaunes et le peuple français s'expriment, mais ne sont pas écoutés», a commenté le prévenu.

Les pro-Tshilombo estiment que 4 mois de prison pour un gifleur, c'est trop peu. Ils s'emballent dans les réseaux sociaux. La condamnation de tous et l'indignation nationale que la gifle a suscitées,  sont le fait d'une société française dont les membres ont en partage un certain nombre de valeurs, par ailleurs interiorisées par tous. Ce qui est bien est approuvé et salué par tous et un mal est condamné et repoussé par tous. Difficile de dire aujourd'hui, s'agissant de notre société congolaise que nous avons tous les mêmes repères en termes de valeurs. Le fossé est devenu trop grand avec les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-ethniques et wewas. La république des tribaux tribalistes tribalisés made in Tshilombo est à la dérive. 


En France,  l’inculpé a 10 jours pour interjetter appel et que le Tribunal puisse aménager sa peine, c’est-à-dire la réduire plus ou moins nettement, et même le relaxer (si jamais l’accusé demande pardon) !
L’homme a bénéficié des circonstances atténuantes lui reconnues par la Justice, notamment : il a un casier judiciaire vierge, il n’avait pas d’armes, il est un pauvre, il a reconnu (assumé) son geste, il est un « Gilet jaune », un militant politique (de droite) qui n’aime pas Macron (il le considère comme un président illégitime et arrogant, un grand menteur et représente la déchéance de la France), etc… Bien plus, la gifle en France n’est pas considérée comme un « crime » si grave !

freddy-mulongo-angwalima

Contrairement à l'ancien checkuleur de Bruxelles, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, non élu et illégitime, Emmanuel Macron est président de la République française. Il a battu campagne électorale et il a été élu par le peuple français. Emmanuel Macron est légitime. C'est normal que  la gifle à un président élu soit désapprouvé. Personne n'encourage cet acte incivique. En RDC, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15% a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Mabundi Fatshi, voleur de destin du peuple congolais est illégitime. Il n'a jamais été gifler par un Congolais. De quoi les Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewas ont-ils peur ?

C'est parce que le régime d'Alias Kabila a tué  Armand Tungulu pour avoir lancé un caillou sur le cortège de l'homme venu d'ailleurs que le phénomène combattant a pris de l'ampleur dans la diaspora congolaise, qui a décidé d'en finir avec Joka. Mais c'est Angwalima Tshilombo en volant l'élection de tout un peuple qui est devenu le masque d'Alias Kabila. L'incivique qui a tenté de gifler Emmanuel Macron sait qu'il vit en France.

Quels sont les politicailleurs Mabumucrates qui ont élevé la voix pour dénoncer l'assassinat d'Armand Tungulu ? Personne. C'est la diaspora  congolaise qui est monté au créneau. Ceux qui veulent à tout prix défendre le régime d'imposture et d'usurpation de Tshilombo n'ont jamais rien dénoncé hier.

En France, pays démocratique à quoi sert cette gifle? A rien ! Le président Emmanuel Macron vient au-devant du public pour entendre ce que celui-ci veut lui dire, autant ses raisons de se sentir satisfait de la présidence macronienne que d’exprimer ses doléances.
voici donc quelqu’un qui vient pacifiquement pour établir un dialogue et il est brutalement accueilli par une gifle! Or le propre d’une vraie démocratie est de trouver des solutions pacifiques aux immenses problèmes que pose la gestion d’un pays:  débats et dialogue, point de violence! 

En Afrique, par exemple, certains pays pseudo-démocratiques poussent l’outrecuidante jusqu’à insérer l’adjectif démocratique dans l’appellation qui les (pays) désigne!

Le problème de Tshilombo est qu'il est imposteur. Il n'a pas de légitimité. Faussaire, tricheur, fraudeur et checkuleur, il a engagé ses Talibans pour injurier et menacer les Congolais qui ne croient pas en lui. Tshintuntu a tout tribalisé. Il est président des Kasaïens, pas des Congolais. Pourquoi les Talibans, Tribalo-ethniques ont-ils peur que le gifleur Français puissent inspirer les Congolais ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Conseil de Sécurité: Ali Bongo le grabataire Gabonais tape sa canne sur Tshilombo !

Conseil de Sécurité: Ali Bongo le grabataire Gabonais tape sa canne sur Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Ali Bongo Gabon.jpg, juin 2021

Diplomatie internationale, au niveau du siège du Conseil de sécurité de l'ONU, la RDC est la risée du monde à cause de Tshilombo. L'imposteur et usurpateur, le fameux Monsieur 15%, qui trône abusivement sur le Congo a cru bon d'enfariner le Gabon. Malade, Ali Bongo n'a hésité à tape sa canne sur un patenté enfarineur: Tshintuntu Tshifueba.

fb-img-1623331173141

L'enjambeur de la grille du palais de la Nation à Kinshasa est un imposteur incorrigible. Un patenté recidiviste qui ne recule devant rien. En diplomatie internationale, il y a des principes et règles à respecter par tous. C'est le Gabon qui doit normalement occuper la présidence au niveau du Conseil de Sécurité de l'ONU pour une année. 

Or Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15 % et voleur de destin du peuple congolais a cru bon de profiter de sa position putative de président de l'Union africaine pour enfariner le Gabon ! 

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Une retentissante déculottée reçue au conseil de sécurité des NU par le roublard habitué aux magouilles. Nous sommes la risée du monde, on s'étale face au grabataire gabonais qui claudique cahin-caha mais qui pique le chef des Mbwarriors avec sa canne. L'opprobre mondial !

 Love Balata @BalataLove. Cahin- caha parfois accompagné vos mots avec des significations pour une bonne compréhension 

 Berry MUEKATONE

@Bmueka. Claudiquer = boiter, cahin-caha = péniblement, tant bien que mal. Na lingala, elingi koloba que mutu ya Gabon oyo abuataka pe atambola kotkot mais abeti Wabudiadia ebotu na nzete na ye pona place kuna na conseil de sécurité. To yokani ?

 Alain Katho @akkatho. L’amateurisme , l’handicap intellectuel le président aérien Jetta l’Eponge silence radio côté de ses adeptes il faut souligner que les mêmes adeptes ont fait beaucoup de makelele la semaine passée , un pays dirigé par des marionnettes avec cerveau de moineau.

Image

Image

Image

Image

Bernard @Bernard17058. J'ai retenu Mukubwa ceci : Un handicapé gabonais qui pique le roublard avec sa canne....JKK aura rendu un mauvais service au pays en nommant la tête vide ...conséquence le pays est devenu la risée du monde.

 Maurice Kelema @OKMaurice3. C pli mié avec cette traduction.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: La société civile déplore 157 morts en Ituri, les Fardc crient victoire !

RDC: La société civile déplore 157 morts en Ituri, les  Fardc crient victoire !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fardc.jpg, juin 2021

Ne l'oublions jamais ! Tshilombo a décrété tout seul l'état de siège pour le Nord-Kivu et l'Ituri. Le permis aux Fardc de tuer sans témoins est un échec cuisant. La RDC n' a jamais présenté publiquement les criminels ADF arrêtés. Les villages libérés ne sont que de la propagande. La société civile compte 157 morts civiles depuis le déclenchement de l'opération made in Tshilombo.

fb-img-1623310259872

Tshilombo est un squatteur de la présidence de la RDC. Son imposture et usurpation frisent la cacophonie au sommet de l'état. Monsieur 15% tatonne, prend des décisions irréflechies. Le vadrouilleur et incapacitaire prend des décisions pour le pays, comme à l'époque où il fut checkuleur-pizzaïolo en Belgique.

Combien des morts depuis le déclenchement inilatéral de l'état de siège made in Tshilombo ? Où sont les prisonniers ADF? FDLR? CODECO ?

La société civile de l'Ituri a comptabilisé 157 morts depuis l'entrée en vigueur de l'état de siège. Pour Léon-Richard Kasongo le porte-parole des Fardc: « les opérations militaires d’envergure ont donné des résultats probants. Tous les sanctuaires des ADF ont été démantelés. Leur logistique a été rendue obsolète… Certains éléments sont en errance, ils sont traqués ».

Ce discours martial cadre-t-il avec la réalité ? Pourquoi les Fardc ne parlent pas chiffre ? L'après état de siège n'est-il pas pire qu'avant ? Si la grande muette se met à faire de la propagante, c'est qu'elle a des chiffres à cacher !

Par contre la société civile comptabilise 157 morts depuis l'entrée en vigueur de l'État de siège . Il serait mieux de parler avec des chiffres ...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

ONU: Antonio Guterres reconduit comme Secrétaire Général !

ONU: Antonio Guterres reconduit comme Secrétaire Général !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-ONU A G.jpg, juin 2021

Conseil de Sécurité, seul candidat en lice, Antonio Guterres a été reconduit comme Secrétaire Général de l'ONU, à l'l'unanimité pour un second mandat jusqu'en 2026.

telechargement-2

Antonio Guterres a été reconduit comme secrétaire générale de l’ONU pour la période 2022-2026.

Le Conseil de sécurité a approuvé mardi l’attribution d’un deuxième mandat à Antonio Guterres, 72 ans, pour diriger l’ONU entre 2022 et 2026, période au cours de laquelle il sera attendu sur la résolution de conflits.

Secrétaire général depuis janvier 2017, l’ex-Premier ministre portugais était seul en lice. Lors d’une session à huis clos, le Conseil de sécurité, clé dans le processus de nomination, a été unanime pour recommander à l’Assemblée générale de l’ONU de prolonger son chef, a annoncé son président en exercice, l’ambassadeur estonien Sven Jürgenson.

AFP

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Aïeux de Léopold II, Philippe 7è roi des Belges renonce à aller à Kinshasa !

RDC: Aïeux de Léopold II, Philippe 7è roi des Belges renonce à aller à Kinshasa !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Philippe Roi des Belges.jpg, juin 2021

Tobebisi "Coop"! Philippe roi des Belges renonce à aller à Kinshasa pour la dent de Lumumba. Il devait y être pour le 30 juin. Son aïeux, Léopold II, monarque génocidaire de 10 millions de Congolais et coupeur des mains n'a jamais répondu de ses crimes au Congo. Que Philippe aille au Congo pour la dent d'une d'un ancien Premier ministre dont le corps a été dissoute dans l'acide, une moquerie.

fb-img-1623043580234

"Coop Ebebi"! Philippe de Belgique, 7ème roi des Belges renonce de se rendre à Kinshasa, le 30 juin prochain. Il devait y être pour la cérémonie de la dent de Lumumba, dont le corps a été fendu dans l'acide sulfurique. Mais un soldat belge précontioneux avait eu la présence d'esprit de sauver une dent avant que tout le corps ne puisse fondre. Une histoire à raconter aux enfants et à dormir debout.

Le régime de Kinshasa souffre d'un mal incurable : manque de légitimité, conséquence du vol de destin d'un peuple.Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15% est un imposteur et usurpateur. Or la Belgique coloniale Léopoldienne a applaudi et soutenu l'imposture au Congo.

La Belgique se fout éperdument des morts au Congo. Ce qui compte pour elle, c'est le pillage des ressources de la République démocratique du Congo, autant que d'autres pays prédateurs. 

Pourquoi les médias Belges qui denonçaient le faux diplôme de Tshilombo, le fameux fils putatif d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba "Mulankuasa" sont aujourd'hui aphones ?

Peuple pacifique, humaniste et hospitalier de Mvulunzi Kimbangu Diantungunua, le peuple congolais n'a jamais mené de guerre à un autre peuple sur terre des hommes. Le peuple congolais est victime de son hospitalité, humanité et pacifisme. Lorsque la Belgique coloniale,  a décidé d'offrir de l'uranium de Shinkolobwe aux Américains pour la fabrication de deux bombes atomiques lancées sur Hiroshima et Nagasaki, a-t-elle demandé l'avis du peuple congolais ? La Belgique n'a aucune responsabilité morale sur les morts de Japonais à Hiroshima et Nagasaki ? 

Les Belges ont leur pantin à Kinshasa: Mabundi Tshilombo, qui a vécu durant 30 ans en Belgique, avec des aides sociales. Qui a autopsié la fameuse dent pour confirmer qu'elle est véritablement  celle de Lumumba ? 

En allant à Kinshasa, Philippe roi des Belges allait légitimer le régime d'imposture et d'occupation de Tshilombo, sans bilan...qui espère rempiler en 2023 encore par fraude électorale. Philippe de Belgique dont l'aïeux, Léopold II a fait des crimes imprescriptibles au Congo, vient de renoncer d'aller à Kinshasa. Tobebisi Coop !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 7 juin 2021

RDC: 30 juin, Philippe roi des Belges sera à Kinshasa pour la dent de Lumumba !

RDC: 30 juin, Philippe roi des Belges sera à Kinshasa pour la dent de Lumumba !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Lumumba.jpg, juin 2021

C'est en grande pompe que la Belgique veut se donner bonne conscience avec le rapatriement de la fameuse dent de Lumumba dont le corps a été dissoute dans l'acide. Philippe roi des Belges sera à Kinshasa, le 30 juin. Pas un mot sur le contentieux belgo-congolais ni le génocide de Léopold II au Congo.

fb-img-1623043580234

La dent de Lumumba captive la relation belgo congolaise. La Belgique silencieuse sur le hold-up électoral de Tshilombo, checkuleur et ancien pizzaïolo en Belgique veut restituer la dent de Lumumba.

La Belgique, premier pays à avoir reçu Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15 %, après sa tricherie électorale et fabrication des faux résultats. Le troisième hold-up électoral en RDC par Tshilombo prouve à dessein qui les élections au Congo sont un faire-valoir. Et la Belgique coloniale a cautionné.

Sujet tabou en Belgique, les crimes de génocide de Léopold II au Congo. Coupeur des mains pour le caoutchouc, le monarque sanguinaire et génocidaire de 10 millions des Congolais, Léopold II, Roi des Belges était encensé comme humaniste et philantrhope. 

La Belgique se donne toujours un beau rôle. Après avoir assassiné Patrice Émery Lumumba, le premier Premier ministre du Congo. Son corps a été dissoute dans l'acide sulfurique. Comme par hasard un belge avait gardé une dent !

61 ans après, Philippe roi des Belges sera le 30 juin à Kinshasa pour la dent de Lumumba retrouvée et rendue au Congo.

Silence radio sur le contentieux belgo-congolais. 

Les Congolais enfarinés encore une fois par des Belges restituteurs de la dent d'un ancien Premier ministre. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 6 juin 2021

Faya Tess honore ses aînées consœurs Abeti Masikini, Mpongo Love, Lucie Eyenga...!

Faya Tess honore ses aînées consœurs Abeti Masikini, Mpongo Love, Lucie Eyenga...

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faya Tess 3.jpg, juin 2021

Avec la main noire du régime d'imposture de Kinshasa qui plane sur l'arrestation de Boketshu Wa Yambo de Peuple Mokonzi à Paris, la Fatwa Anti-Concerts se corse davantage toute seule. Dans plateau "Au temps des Classiques", Faya Tess honore ses aînées consœurs: Abeti Masikini avec Bade, Mpongo Love avec Ndaya, Lucie Eyenga mais aussi ses chansons Seli Mo et Moto Akokufa.

freddy-mulongo-faya-tess-3

Tenue correcte qui frise le respect et élève haut la côte de la femme congolaise, Faya Tess chante comme si elle parlait. Professionnelle, elle ne force pas sa voix. Par sa mélodieuse voix, Faya Tess fait revivre l'anthologie de la musique congolaise, en interprétant ses aînées consœurs Abeti Masikini (née le 9 novembre 1954 à Stanleyville aujourd'hui Kisangani, morte le 28 septembre 1994 en région parisienne. Elle est la fille de Jean-Pierre Finant (1922-1961), diplomate et homme politique de la République démocratique du Congo, gouverneur de l'ex-Province Orientale après l'accession du Congo à l'indépendance.

Mpongo Love,  de son vrai nom Alfride M'Pongo Landu, née le  27 août 1956 à Boma et  décédée le 15 janvier 1990 à Kinshasa. Elle est connue plus pour sa voix aigüe, douce et mélancolisée associée à sa beauté naturelle malgré son handicap physique, et elle est considérée avec Abeti Masikini, comme les deux grands noms dans la catégorie dame de la musique congolaise.

Lucie Eyenga, de son vrai nom Eyenga Moseka Lucie, née en 1934 à Coquilathville, actuel Mbandaka. Elle est décédée le 12 décembre 1987 à Kinshasa. Pionnière, elle est une vocaliste, auteur-compositrice et interprète congolaise.

freddy-mulongo-faya-tess-2

Faya Tess, par la musique nous fait voyager dans le temps et en même temps, elle joue le trait d'union entre un passé qui file et s'oublie vite. Faya Tess ramène le passé dans le temps. Elle sort de cette épreuve musicale très grande et très haute.

Sur le plateau "Au temps des classiques", elle interprète aussi ses propres chansons: Seli Mo et Moto Akokufa (2014), Camarade (1985) !   Faya Tess abandonne ses études d'ingénieur en 1986, pour intégrer le groupe Afrisa du célèbre Tabu Ley Rochereau. Elle excelle dans la danse et le chant. Ainsi, pendant une dizaines d'année elle aligne différents albums. Elle est née en 1966 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo. Sous ses apparences calmes se cache un volcan en constante ébullition justifiant ainsi son nom de Faya Tess, le feu ravageur.

FAYA TESS: Plateau "Au temps des Classiques" © FAYA TESS

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 5 juin 2021

Brigitte Ayrault, l'épouse de l'ancien Premier ministre publie "Un chemin de femme" !

France: Brigitte Ayrault, l'épouse de l'ancien Premier ministre publie "chemin de femme" !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Brigitte Ayrault.jpg, juin 2021

Très Discrète mais présente, Brigitte Ayrault a été de tous les voyages officiels du Premier ministre Jean-Marc Ayrault du 15 mai 2012 au 31 mars 2014. Dans son livre "Un chemin de femme", Brigitte Ayrault a assuré, en soutien vigilant, heureuse de la réussite de son mari et de leur famille. Elle y raconte ses batailles contre la droite et les hautains d’en haut et ses rôles sacrificiels d’épouse.

freddy-mulongo-brigitte-ayrault1

Dans son livre, « Un chemin de femme », la fille d’agriculteur des Mauges, la militante, l’élue, la professeure, la femme de l’ancien Premier ministre raconte son histoire et aussi, à travers elle, celle de Jean-Marc Ayrault, son mari et ancien maire de Nantes. Elle y raconte ses batailles contre la droite et les hautains d’en haut et ses rôles sacrificiels d’épouse.

freddy-mulongo-brigitte-ayrault-7

Brigitte Ayraut est née le 10 juin 1950 d’un père agriculteur et d’une mère couturière. Elle fait des études de Lettres modernes à Angers puis à Nantes (maîtrise et CAPES). Elle sera professeure de français en collège ZEP à Saint-Herblain. En 1971, elle épouse Jean-Marc AYRAULT et ils auront deux filles. Ils adhèrent au Parti Socialiste la même année. Elle est Conseillère générale honoraire (3 mandats de 1982 à 2001). Elle sera aussi Déléguée régionale aux droits de l’enfant de 2002 à 2004 puis Chargée de mission par le Conseil départemental pour construire le projet de la Maison des Adolescents de Nantes et Loire-Atlantique. Elle est décorée des Palmes académiques en janvier 2010.

freddy-mulongo-brigitte-ayrault

Fille d'agriculteurs des Mauges, rien ne prédisposait Brigitte Terrien à vivre cinquante ans de la vie politique de Saint-Herblain, à Nantes, et Paris comme épouse de Jean-Marc Ayrault, elle même élue Conseillère Générale pendant trois mandats (29 ans) au Conseil Général de Loire-Atlantique. Très investie dans la vie associative et la culture, elle milite depuis bientôt 50 ans au parti socialiste.

freddy-mulongo-brigitte-ayrault-6

Brigitte Ayrault s’est notamment imposée le silence quand le président François Hollande, "par manque de courage politique", a refusé à son mari les moyens de gouverner. Après l’avoir "plombé", il l’a "viré sans aucun sentiment ni humanité". Mais elle est fière du parcours accompli, en étant fidèle à son homme, aux siens et à ses engagements premiers comme à ce précepte de sa mère: "N’oublie pas que tu n’es pas sortie de la cuisse de Jupiter."

Celle qui a été pendant quarante ans professeure de français dans un collège à Saint-Herblain, qui a milité au parti socialiste, a été conseillère départementale, déroule le fil de sa double vie, privée et officielle. Elle raconte cinquante ans d’évènements locaux et nationaux, de Saint-Herblain à Paris. C’est une vie politique, en couple, qu’elle raconte aussi. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

La Belge rend la "dent" de Lumumba, et le génocide de Léopold II, roi des Belges?

La Belge rend la "dent" de Lumumba, et le génocide de Léopold II, roi des Belges?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Lumumba Okito Mpolo.jpg, juin 2021

A quoi joue la Belgique ? Les Belges coloniaux colonialistes veulent rendre une "hypothétique" dent de Patrice Eméry Lumumba dont le corps a été dissoute dans l'acide. La dent sera remis à Tshilombo à Bruxelles, le 21 juin prochain. Et le 30 juin, Philippe de Belgique sera à Kinshasa pour l'enterrement de la dite dent. La Belgique est toujours silencieuse sur le génocide de Léopold II.

freddy-mulongo-dent-de-lumumba

La "dent" de Lumumba c'est tout ce qui reste du corps de premier Premier ministre de la République démocratique du Congo dont le corps a été dissoute dans l'acide...sauf une dent ? 61 ans après son assassinat, en 1961 par des policiers belges avec la complicité de la CIA et du MI6 britannique, Patrice Eméry Lumumba a enfin une dent sans corps ! Joseph Okito et Maurice Mpolo, deux Congolais qui ont été tués aux côtés de Lumumba, eux n'ont pas droit à rien, même pas une mèche de cheveu. C'est encore la Belgique coloniale qui décide quoi rendre aux Congolais. 

freddy-mulongo-lumumba-okito-mpolo

Des monstrueux colons coloniaux Belges veulent rendre la "dent" de Lumumba, sans rendre le Congo aux Congolais! Le 21 juin prochain , Tshilombo va récupérer la "dent" de Lumumba à Bruxelles. Le 30 juin, jour de l'indépendance du Congo,  Philippe de Belgique sera à Kinshasa pour l'enterrement de la dite dent à l'échangeur de Limeté, où est se trouve la statue de Lumumba. Pour la Belgique, les Congolais sont des nigauds, Tshilombo n'est-il l'imposteur-usurpateur, avec ses 15 % qui n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Où sont les journalistes et médias Belges qui parlaient du faux diplôme de Tshilombo ? Et si la restitution de l'hypothétique "dent" de Lumumba n'était qu'un formol pour endormir le peuple congolais sur le contentieux Belgo-Congolaise et les crimes de Léopold II au Congo ? 

freddy-mulongo-leopold-ii-genocidaire

A quand la reconnaissance du génocide de Léopold II, roi des Belges au Congo ? Coupeur des mains, monarque génocidaire de 10 millions de Congolais morts et disparus sans compter les mutilés.  Le deuxième roi de la Belgique de 1865 à 1909, Léopold II était obstiné par l'idée de posséder une colonie. Il convainc Henry Morton Stanley  de travailler pour lui. Léopold II obtient en février 1885 un territoire de 2,345 millions km² deux millions, soit 80 fois la taille de la Belgique ! Sans jamais y mettre les pieds, le monarque Belge va le faire exploiter sans répit. Le saigner à blanc. Pour l’ivoire d’abord, pour le caoutchouc ensuite, à la sueur du front des autres et jusqu’au prix de leur vie. Et ce dès le début du règne belge sur le pays.

 

freddy-mulongo-jules-marchal

Jules Marchal est né en 1924 en Belgique, et est décédé le 21 juin 2003 à Hoepertingen. Docteur ès philosophie et lettres de l'Université Catholique de Louvain, il a été fonctionnaire territorial au Congo belge de 1948 à 1960, conseiller technique au Congo-Zaïre de 1960 à 1967 et enfin diplomate jusqu'en 1989. Dans son ouvrage en deux volumes: "E.D. Morel contre Léopold II. L’histoire du Congo 1900-1910", il dresse l’interminable et funèbre liste des crimes de Léopold Ii au Congo.

freddy-mulongo-les-fantomes-du-roi-leopold

 

 Le livre "Les Fantômes du roi Léopold" (1998) d’Adam Hochschild,  fait toujours autorité. Adam Hochschild est un écrivain américain et historien. Il est un des cofondateurs du journal Mother Jones. En 2012, son travail a été récompensé par l'American Academy of Arts and Letters. Au début du XXe siècle, Léopold II, roi des Belges est loué dans l'Europe entière comme un monarque philanthrope et humaniste. On veut ignorer que l'État personnel qu'il a établi sur le fleuve Congo est, depuis vingt ans déjà, un véritable royaume des horreurs. La torture, la mutilation, l'esclavage et le meurtre furent les compagnons naturels des sujets africains de Léopold entre 1877 et 1908. Dix millions d'entre eux ont payé de leur vie l'impitoyable cupidité du monarque et de ses serviteurs. Un homme, Edmund Dene Morel, va se lever contre ces atrocités, avec à sa suite une poignée de chefs rebelles, de voyageurs, de missionnaires et d'idéalistes. Adam Hochschild retrace l'histoire du premier mouvement international en faveur des droits de l'homme, qui tint l'opinion mondiale en haleine pendant plus de dix ans, et aboutit à l'annexion du Congo par la Belgique en 1908.

C'est toujours par un argument saugrenu que les néocolonialistes Léopoldiens Belges justifient les crimes de génocide  de Léopold II...il  n’était pas sur place, qui a bien pris soin de brûler toutes ses archives… Certes, ce ne sont que des exécutants qui ont manié la chicote et la machette au Congo. 

Dire que c'est Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui va récupérer la "dent" de Lumumba, alors que son père Etienne Tshisekedi qui avait traîté Patrice Emery Lumumba de crapaud et organisé la chasse des Lumumbistes. 

freddy-mulongo-lumumba-crapaud

 

Voici la lettre historique de Me Etienne Tshisekedi wa Mulumba, adressée à l’empereur Albert Kalondji touchant l’assassinat de Patrice Lumumba (assassiné à Lubumbashi) et ceux de ses camarades combattants du MNC/L assassinés à Bakwanga, sous la règne de Kalondji Albert.
A savoir ; Elengesa Pierre, Jean Pierre Finat (le père de Abeti Masikini), Nzuzi Emmanuel ( le grand frère de Nzuzi wa Mbombo), Muzungu Christophe ( père de Muzungu qui était le vice-gouverneur de Kinshasa pendant le gouvernement de Laurent Desire Kabila), Mbuyi Joseph sans oublier aussi Camile Yangala qui était aussi de nombre…

La lettre criminelle de Tshisekedi à Albert Kalonji :

CABINET DU MINISTRE DE LA JUSTICE

N°1.399/ETSH/ ME/CAB

A Sa Majesté l’Empereur du Sud Kasaï « Le Mulopwe »

à Bakwanga

Je présente mes révérences renouvelées à Votre Majesté Maintenant que le crapeau (LUMUMBA) a été maîtrisé, toute l’action de notre Equipe reste concentrée sur le sort à réserver à ses anciens collaborateurs pour empêcher la pérennisation de son œuvre de destruction. Très prochainement, le Gouvernement de Sa Majesté sera en possession des principaux Lieutenants du crapaud dont Elengesa Pierre, Finant Jean Pierre, Nzuzi Emmanuel, Muzungu Christophe, Mbuyi Joseph aux fins de leur faire subir un châtiment exemplaire. C’est de cette manière que nous serons utiles à la cause que vous défendez. Je présente l’hommage de mon profond respect à Votre Majesté.

Le Commissaire Général Adjoint à la Justice

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Nyragongo: 17 jours après, Sama Lukonde et ses 12 ministres Mbwarriors à Goma !

Nyragongo: 17 jours après, Sama Lukonde et ses 12 ministres Mbwarriors à Goma !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Sama Lukonde.jpg, juin 2021

Le gouvernement des Mbwarriors se réveille enfin. Après 17 jours de l'éruption du volcan Nyragongo à Goma, qui a fait plus de 41 7500 Congolais déplacés, vivant à la belle étoile, sans eau ni nourriture, abandonnés à eux-mêmes entre Sake, Rutshuru, Bukavu...Sam Lukonde et ses 12 ministres se rendent à Goma. Quolibets et hués seront au rdv !

fb-img-1622898883110

Gouvernement des incapacitaires ! La catastrophe de l'érruption  du volcan Nyragongo à Goma a révélé la vraie nature du gouvernement des warriors : des politicailleurs ventriotes sans scrupule, qui se foutent  éperdument de la vie misérable des Congolais. Un gouvernement des Mbwarriors qui a attendu 17 jours pour que le fameux Premier ministre et ses 12 ministres se rendent enfin à Goma. Alors qu'ils devraient y être dès les premières heures du catastrophe dès le 21 mai. 17 jours après, le gouvernement pointe enfin son nez à Goma. Pourquoi faire ?

fb-img-1622898895312
fb-img-1622898888764

Reste à savoir comment ces ventriotes seront accueillis par les sinistrés affamés de Goma ? Quolibets et hués ne manqueront jamais. Les Mbwarriors vont-ils à Goma pour des selfies ? Pourquoi le gouvernement congolais a-t-il attendu 17 jours ? Chaque peuple mérite son gouvernement. Celui de la RDC n'est même pas un gouvernement mais un ramassis des profito-situationnistes , des sangsues habitués à vivre des malheurs de notre peuple. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 146