Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Freddy Mulongo

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 11 décembre 2020

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Assemblée nationale.jpg, déc. 2020

Tricheur-Fraudeur, Tshilombo Monsieur 15% a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Tshilombo et Alias Kabila sont deux brigands de la République. Soutenir l'un, c'est soutenir l'autre. La manière dont Jeanine Mabunda s'est fait insulter par des Udpsiens sur les réseaux sociaux, démontre que les Bena Mpuka et Talibans n'ont pas accepté Mabunda au perchoir.

freddy-mulongo-assemblee-nationale

Filouterie, escroquerie et voyoucratie de Tshilombo amèneront la République démocratique du Congo dans les profonds abîmes. Voilà un bonhomme qui a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale, en difficulté crie à l'union sacrée. Nous ne voyons rien de pertinent en cette vaste escroquerie Angwalima-Tshilombienne. En quoi , dribblé Alias Kabila contribue au bien être du peuple  congolais ? Quel est le projet autour du quel se circonscrit la dite union sacrée ? N'est-il pas une voie de plus pour se construire une autocratie autour d'un régime totalitaire ? L'union sacrée est encore vide en contenu, avec un seul combat rafler toutes les positions de décisions au FCC, qu'adviendra le peuple après ? L'enfarineur Tshilombo a toujours enfariné. 

Euphorie-triomphalisme des partisans de Tshilombo, les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewas et extrémistes de l'Udps. Nombreux  des écervelés lobomotisés refusent  de comprendre. Tshilombo veut déraciner son allié et partenaire Alias Kabila en appliquant les mêmes méthodes que lui! Les Congolais suivistes célèbrent triche, fraude et corruption.C'est l'image que la République démocratique du Congo, made Tshilombo renvoie au monde et qui traduit ce qu'est devenue la société congolaise. Demain d’autres feront pareils. 

Le 6 décembre, Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, par un odieux deal avec Alias Kabila, avait annoncé la rupture de la coalition FCC-CACH qui a duré  bientôt deux ans, depuis sa NOMINATION ELECTORALE.  Et la destitution de Jeanine Mabunda , une Joséphiste , au perchoir de la chambre basse constitue pour Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , une victoire  dans ce bras de fer qui l’oppose à son prédécesseur qui l'a nommé président. 

RD Congo : nouvelle bataille entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila à l'Assemblée © FRANCE 24

Comment le FCC qui claironné avoir une majorité avec 315  sur 500 députés s'est fait dribbler à l'Assemblée nationale ? Députés corrompus, députés achetés et députés marchandises du FCC font la honte de toute une nation. Chaque député a reçu un acompte de 7.000 dollars pour faire tomber Jeanine Mabunda. Tshilombo corrompt les députés et c'est cet individu qui va combattre la corruption ? On doit combattre la méthode Kabila par des méthodes démocratiques. User  de la corruption pour débaucher les députés FCC prouve à dessein que la société congolaise est malade. Et les députés congolais sont-ils vraiment les élus du peuple ? Où sont-ils uniquement des Mabumucrates-Ventriotes qui se font acheter parcequ'ils sont facilement corruptibles et eux-mêmes ont corrompu pour se faire nommer députés. La racaille des politicailleurs congolais, une honte mondiale. Le problème de la République démocratique du Congo , c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui use et abuse de la corruption pour s'acheter la légitimité. Tshilombo est un non-élu et putschiste, il corrompt des députés pour avoir une majorité parlementaire , et après ? Dommage que ces députés marchandises ne savent pas leur vrai rôle. 

Qu'est-ce qu’un député ?

Un député est un parlementaire qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

Ailleurs, le  député détient des compétences diverses :

  • il peut déposer des propositions de loi ;
  • en commission, puis en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole ;
  • en cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la "navette" entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire  ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement  ;
  • après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins 59 autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution ;
  • au titre du contrôle, le député peut interroger le Gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des Finances, contrôler l’emploi de l’argent public ;
  • il peut également, en signant une motion de censure  qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Assemblée nationale: Jeanine Mabunda destituée, et après ?

Assemblée nationale: Jeanine Mabunda destituée, et après ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda 7.jpg, déc. 2020

Dommage pour Jeanine Mabunda! Une femme extrêmement intelligente. En République démocratique du Congo, personne ne résiste devant 7.000 dollars, comme acompte pour donner sa voix ! Tshilombo tricheur-fraudeur instaure la corruption pour débaucher les députés FCC. Les députés achetés, députés marchandises: 281 des 484 députés présents ont voté la destitution de Mabunda.

freddy-mulongo-jeanine-mabunda-7

Tricheur-Fraudeur, Tshilombo a usé et abusé de la corruption pour ébaucher Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale. La présidence usurpée de Tshilombo  a dépensé 20,2 millions dollars pour le seul mois de novembre 2020 -d’après le ministère du budget. La majorité des députés FCC ont été achetés avec un acompte de 7.000 dollars. Et les 8.000 après la destitution de Mabunda. 

Les députés corrompus, députés marchandises ont refusé de devenir  des chômeurs, car maintenir Jeanine Mabunda devrait conduire à la dissolution de l'Assemblée nationale et précipiter aux élections anticipées. Alors, les fameux déshonorables  ont jugé bon d'éjecter Jeanine Mabunda: 281 des 484 députés présents ont voté la destitution de celle qui était à la tête de l’Assemblée nationale depuis le 24 avril 2019 et  a dirigé la chambre basse du Parlement pendant une année et 7 mois: .Jeanine Mabunda, 56 ans.

250 députés instrumentalisés par Tshilombo, voleur du destin du peuple congolais, qui veut les pleins pouvoirs, avaient signé une pétition contre  Jeanine Mabunda, femme extrêmement intelligente, arguant : "l’opacité dans la gestion des finances de l’Assemblée nationale, l’absence d’un règlement financier, le mépris à la plénière, les violations répétées de la constitution et des lois et règlements régissant le fonctionnement de l’Assemblée nationale, le blocage sélectif des initiatives des députés ".

Courageuse, avec un minerve autour du cou, après un accident où un Toyota Land Cruiser du ministère de l’intérieur a cogné sa jeep dans son cortège, Jeanine Mabunda a réfuté toutes les accusations portées contre elle. L'ancienne présidente de l'Assemblée nationale s’était présentée devant les députés au cours de la plénière dirigée par le président du bureau d’âge, Christophe Mboso Nkodia Puanga, chargée d’examiner les pétitions visant la déchéance des membres du bureau de l’Assemblée nationale.

Jeanine Mabunda a regretté le fait que les accusations contenues dans la pétition qui la concerne aient d’abord été partagées sur les réseaux sociaux."Revenant sur l’accusation de l’absence du contreseing pour les opérations financières, Jeanine Mabunda a déclaré que « cela est faux ». Elle a donné des exemples pour étayer sa position. La présidente déchue a également fait savoir qu’un comité ad hoc avait investigué et audité la gestion du bureau de l’Assemblée nationale. Sur l’accusation d’absence d’un manuel financier, elle a argué que ce manuel existe et il avait fait l’objet d’un audit par une firme externe. Elle est également revenue sur l’inscription des matières à l’ordre du jour des plénières sans passer par la conférence des présidents. Elle a aussi balayé cette accusation donnant des dates, tout en prenant à témoins les membres de la conférence des présidents. Cependant, Jeanine Mabunda a présenté des excuses dans l’éventualité où ses propos ou son comportement auraient été blessants. Applaudie par les députés du FCC et huée par les pétitionnaires, elle a demandé à ses collègues de voter contre la pétition".

Le problème de la République démocratique du Congo, c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, qui veut un pouvoir totalitaire. Et les députés corrompus, députés marchandises, députés achetés sont une plaie pour la démocratie au Congo. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 10 décembre 2020

RDC: Free Oly Ilunga Kalenga, le 1er prisonnier politique personnel de Tshilombo !

RDC: Free Oly Ilunga Kalenga, le 1er prisonnier politique personnel de Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Free Oly Ilunga 1.jpg, déc. 2020












Pendant que des écervelés lobotomisés crient "Fatshi Béton", Oly Ilunga Kalenga, le premier prisonnier politique personnel de Tshilombo se meurt en prison à Makala. Son crime ? Avoir été le médecin d'Etienne Tshisekedi. Avoir été ministre de santé de la RDC dans deux gouvernements Samy Badibanga et Bruno Tshibala. En juillet 2019, Oly Ilunga a démissionné refusant d’être coiffé par la présidence.

freddy-mulongo-free-oly-ilunga

Aimer son pays et le servir  sont deux marques de patriotisme. Etre patriote, intègre  et réfléchi dans un marigot des caïmans habitués à tout bouffer n'est pas une sinécure. En République démocratique du Congo, on vient en politique pour s'enrichir rapidement et facilement. Les politicailleurs - ventriotes Congolais  sont d'abord des mangéristes. Affamés, ils doivent manger: commissions, frais de mission, salaires des employés... Le présent et l'avenir du pays même de la population n'a pas d'importance pour eux.  La politique au Congo n'est pas une question des valeurs et probités, c'est uniquement question d'avoir accès au chaudron de la mangeoire. Magéristes et Mangecrates sont les deux catégories de Mabumucrates Congolais.  De surcroît, ils sont mangeurs à tous les râteliers et politicailleurs  adeptes de la transhumance.  

freddy-mulongo-free-oly-ilunga-1

Apprécié pour son expertise médicale, sa probité morale et ses qualités humaines, le Docteur Oly Ilunga a décidé de servir son pays d'origine la RDC. Il a même renoncé à sa nationalité belge. Surnommé "Docteur Jim", le docteur Oly Ilunga a travaillé pendant  plus de 25 ans aux « Cliniques de l'Europe », groupe hospitalier bruxellois où il devient chef de service des soins intensifs  en 1993, ainsi que directeur médical et administrateur délégué en 2013. En décembre 2016, le docteur Oly Ilunga, fidèle à ses valeurs humaines, a pris la décision de quitter ses fonctions de directeur médical et Administrateur-Délégué des cliniques de l'Europe à Bruxelles, après 44 années de vie en Belgique, pour servir son pays, la République démocratique du Congo, en acceptant  d'y assumer les fonctions de Ministre de la santé. 

Il est nommé ministre de la Santé dans le gouvernement  de Samy Badibang en décembre 2016, et quitte officiellement son poste aux Cliniques de l'Europe le 1erjanvier 2017 pour se consacrer à ses nouvelles fonctions. Lors du remaniement de mai 2017, il conserve son portefeuille ministériel dans le gouvernement de Bruno Tshibala. 

freddy-mulongo-free-oly-ilunga-3

En juillet 2019, alors que l’épidémie d'Ebola est déclarée par l'OMS « urgence de santé publique de portée internationale », il démissionne de ses fonctions, indiquant être opposé à la reprise en main par la Présidence de la lutte contre cette épidémie. Il dénonce des lignes de commandement peu claires, des risques de confusion préjudiciables à la riposte, ainsi que de « fortes pressions » pour qu'un nouveau vaccin, auquel il s'oppose, soit administré à la population. Cette démission est également interprétée sous l’angle du différend politique et personnel entre le nouveau président de la République Tshilombo et Oly Ilunga, dont l'entrée dans le gouvernement de transition a été ressentie à l'UDPS comme une « trahison ». Il est remplacé le 30 juillet par Pierre Kangudia.

"Durant les deux ans et demi passés au Gouvernement, le docteur ILUNGA s’est consacré avec professionnalisme et dévouement à réformer le système de santé, en redonnant aux pouvoirs publics la place centrale dans le secteur de la santé. Il a également géré avec succès plusieurs crises sanitaires dont deux épidémies d’Ebola (Bas-Uélé et Équateur), plusieurs flambées de Choléra (Kinshasa, Nord-Kivu, Kasaï-Oriental), une épidémie de rougeole, et des problèmes liés à la malnutrition aigüe dans plusieurs provinces du pays. Sa gestion du Ministère de la Santé a été unanimement saluée, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.
Dans un contexte politique incertain rythmé par l’organisation des élections législatives et présidentielles maintes fois reportées, il a réussi à entreprendre de nombreuses réformes et projets stratégiques qui auront surement un impact sur le secteur de la santé en RDC au cours des années à venir. Citons notamment :
• La mise en œuvre de la réforme du cadre organique de l’administration du Ministère de la santé, notamment avec la mise en place des Directions générales de la santé (lutte contre la maladie, et gestion des services de soins de santé) avec directeurs généraux nommés sur
concours, et de l’Inspection générale de la Santé comme entité de contrôle interne du ministère de la santé (2017/18)
• L’élaboration et la négociation pour la promulgation en décembre 2018 de la première Loi cadre du secteur de la santé fixant les principes fondamentaux relatifs à l’organisation de la santé publique (2018)
• L’élaboration et la promulgation de la Stratégie de financement de la Santé, comme étape cruciale dans l’atteinte de la couverture sanitaire universelle en RDC (2018)
• L’élaboration et la mise en œuvre du Plan d’urgence pour la relance de la vaccination systématique en RDC (Plan Mashako) afin d’améliorer la couverture vaccinale dans 9 provinces vulnérables et réduire le taux de mortalité infantile causé par des maladies tellesque la rougeole, la fièvre jaune, la polio,... (2018)
• L’orientation stratégique, la préparation et la négociation d'un Projet quinquennal multisectoriel de nutrition visant à réduire la prévalence de la malnutrition chronique dans 4 provinces de la RDC.
Mais le secteur de la Santé reste un lieu de lobby et de pressions. Docteur Oly Ilunga  y a été confronté dans le cadre de sa gestion de la 10e épidémie de la Maladie à Virus Ebola, qui sévit encore jusqu’à ce jour dans la province du Nord-Kivu, notamment en ce qui concerne l’introduction d’un vaccin expérimental.
Le docteur Oly Ilunga  a attaché une attention toute particulière à s’écarter de toute pratique irrégulière. Chaque franc congolais dépensé devait être justifié. Le docteur Oly Ilunga  signait des états de dépenses avec pièces justificatives afin d’éviter toute malversation au sein de son cabinet. Malgré toutes ces précautions, le docteur Oly Ilunga  sera poursuivi pour détournement de fonds publics.
Cette infraction n’a pourtant pas été établie dans son chef lors du procès qui a abouti à sa lourde condamnation".

freddy-mulongo-free-oly-ilunga-2

Le collectif des avocats du docteur Oly Ilunga Kalenga est très mobilisé mais surtout inquiet : 

Le 23 mars 2020, docteur Oly Ilunga Kalenga , ancien ministre de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC), a été condamné par la justice congolaise pour détournement de fonds à une peine de 5 ans de travaux forcés. Le problème : les juges n’ont jamais pu apporter les preuves matérielles que le docteur Oly Ilunga  aurait détourné des fonds et il a été privé de tous les droits garantis à un justiciable. Durant toute la procédure judiciaire, de nombreuses irrégularités ont entaché la crédibilité de la décision judiciaire rendue.


L’Affaire Oly Ilunga Kalenga pose la question du droit à un procès équitable en République Démocratique du Congo où les nouvelles autorités ont fait de l’instauration d’un état de droit l’une de leurs priorités.


Docteur Oly Ilunga, sa défense et ses amis luttent pour que la Justice congolaise respecte la loi qui doit gouverner ce dossier. Qu’il lui soit accordé la possibilité de se pourvoir contre ce jugement, ce qui lui est à ce jour refusé en violation flagrante de toutes les dispositions légales en vigueur en RDC.
Pour rappel, docteur Oly Ilunga  est un éminent médecin qui a accompli l’ensemble de sa brillante carrière professionnelle en Belgique, où il est très apprécié et respecté pour ses compétences médicales, managériales, ainsi que ses qualités humaines.

Le Docteur Oly Ilunga Kalenga est le premier prisonnier politique personnel de Tshilombo. Pour avoir été le médecin d'Etienne Tshisekedi à Bruxelles, les extrémistes Udpsiens n'ont jamais accepté le Docteur Oly Ilunga soit ministre dans deux gouvernements de deux anciens de l'Udps: Samy Badibanga et Bruno Tshibala. Le docteur Oly Ilunga est dans une logique de servir son pays, le Congo pas des individus. Le grand problème est la RDC n'est démocratique que de nom. Tshilombo , le fameux fils Tshisekedi veut tout régenter. Il veut les pleins pouvoirs totalitaires pour dictaturer le Congo. Tshilombo veut être Mobutu Bis ! 

Un pays en voie de développement ne devrait jamais jeter en prison ses élites et experts. La RDC est un drôle de pays qui n'aime pas ses élites. Des casseurs, loubards, Kulunas circulent librement après leurs forfaits. Et c'est un grand médecin que l'on jette à Makala, qui croupit en prison, sans preuves !  Petite anecdote, un compatriote vient d'écoper 3 ans de prison: outrage au chef de l'Etat est punissable pour 2 ans de prison et menace de mort, 1 an. L'outrage au chef de l'état est plus punissable que la menace de mort. Allez-y comprendre quelque chose. 

Free Oly Ilunga !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Kinshasa: Jean-Marc Kabunda meneur des loubards et Wewa Udps au palais du peuple !

Kinshasa: Jean-Marc Kabunda meneur des loubards et Wewa Udps au palais du peuple !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-JM Kabunda.jpg, déc. 2020







C'est la folie du pouvoir ! Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, président ai de l'Udps, parti familial, meneur des loubards, Kulunas et Wewa de l'Udps pour saccager l'Assemblée nationale. C'est avec des machettes que des inciviques Udpsiens ont envahi le palais du peuple pour identifier la nouvelle majorité parlementaire. Jean-Marc Kabunda doit être interpellé et traduit en justice. Etat de droit.

freddy-mulongo-jm-kabunda

C'est l'opprobre  de Tshilombo, un voleur de destin du peuple congolais. Un pseudo-président non élu, mais nommé c'est-à dire bénéficiaire d'une nomination électorale par deal, en lieu et place d'une élection souveraine qui donne la légitimité.  Président en carton, Tshilombo veut un pouvoir totalitaire. Putschiste par un hold-up électoral, il veut pencher vers un coup d'Etat constitutionnel. Il n'a pas la majorité parlementaire veut passer par la force des muscles et gonflement des joues. 

Identifie-t-on la nouvelle majorité parlementaire avec des machettes et couteaux comme l'ont fait des loubards, kulunas, et Wewa, qui ne sont pas des députés, mais des militants de l'Udps ? 


Coquille vide, on savait que l'Udps est un parti familial des faussaires, checkuleurs, kulunas,  malfaiteurs, inciviques, brigands et Wewas qui se comportent en hors-la-loi en toute impunité. Or un parti politique n'est pas seulement idéologique, c'est aussi une école politique et civisme. Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, président ai de l'Udps et faux Katangais a amené ses troupes au palais du peuple pour casser du Jeanine Mabunda, la présidente de l'Assemblée nationale. L'objectif identifier une nouvelle majorité parlementaire, avec des machettes et couteaux, après avoir corrompu certains députés avec 7000 dollars. 

https://youtu.be/G2coEb9us1o

Réveil-FM :Jean Marc Kabunda doit répondre à la justice du saccage par des loubards Udps du palais © Mulongo Mukena
Réveil-FM : Des Loubards et casseurs de l'Udps à l'œuvre au palais du peuple ! © Mulongo Mukena

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda est un intérimaire qui s'éternise à la tête de l'Udps, sans aucun résultat. C'est bien lui qui a été placé à la tête de l’équipe de négociation chargée, pour le compte de sa coalition issue d'un deal, au grand mépris du choix du souverain primaire, de discuter du partage des postes au sein du gouvernement, c'est le FCC qui lui a permis son élection au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. 

Défenestrer du bureau de l'Assemblée nationale, Jean-Marc Kabunda qui a été démis de ses fonctions ne s'est jamais remis de son départ. Le 25 mai dernier,  "289 députés ont voté en faveur de la destitution de Jean-Marc Kabunda  sur les 315 qui ont pris part à la séance; 17 ont voté contre et 9 se sont abstenus"A l’origine de la destitution, une pétition signée par 62 députés dont l’initiateur, le député Jean-Jacques Mamba du parti de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, le Mouvement de Libération du Congo (MLC). Officieusement, la majorité reproche au député d’avoir dénoncé comme trop coûteuse une réunion prévue du parlement en congrès car il craignait une tentative de destitution du chef de l’État.

Sur son compte twitter, Jean-Marc Kabund avait écrit: 

 Kabund @kabund_jmkkrock C'est sans surprise pour moi. Ce passage en force du FCC est la preuve que le complot était ourdi et va au-delà de ma destitution. En vrai Tshisekediste, je quitte ce poste la tête haute et sans compromission. Fier d'avoir défendu notre idéal de combat, notre pouvoir et le PR

Réveil-FM: Kinshasa à 14h30: Jean-Marc Kabunda et Wewa de l'Udps saccagent l'assemblée nationale © Mulongo Mukena

Comment Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, le meneur des loubards et Kulunas Udps peut-il justifier le saccage de l'Assemblée nationale ?  Pour identifier une nouvelle majorité parlementaire, il faut des machettes et couteaux par des loubards, Kulunas et Wewa ?  Comment lutter  contre la corruption en usant de la corruption pour débaucher les députés FCC ? 

freddy-mulongo-jm-kabunda-1

Le certificat d'enregistrement d'une concession de Limeté, appartenant à Mr Jean-Marc Kabund, datant de février 2020. La parcelle est estimée à 1,8 million de dollars. Un anti-corruption qui use de la corruption ? 

freddy-mulongo-jm-kabunda-2

L'Assemblée nationale est une institution. Ce lieu mérite de garder sa sacralité. Comment un individu comme Jean-Marc kabunda peut-il s'autoriser de gronder un général de la police nationale ?

Réveil-FM: Jean-Marc Kabunda wa Kabunda de l'Udps entrain de gronder un général de la police ! © Mulongo Mukena

 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 7 décembre 2020

Tshilombo-FCC, la guerre de 100 ans déclarée ! La paix s'éloigne du Grand Congo !

Tshilombo-FCC, la guerre de 100 ans déclarée ! La paix s'éloigne du Grand Congo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Angwalima Faussaire 5.jpg, déc. 2020















Avec Tshilombo, c'est la voyoucratie au sommet de l'Etat. On ne dirige pas un pays avec arrogance, menaces et oukases. On tient compte des équilibres institutionnelles. Népotisme et tribalisme sont ses deux dadas, Tshilombo n'est ni Rassembleur ni Fédérateur. Il a ses fanatiques lobotomisés: Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewa...Boomerang, le FCC vient de l'assommer!

freddy-mulongo-angwalima-faussaire-5

Affabulateur patenté, Tshilombo est dans le jeu  de la manipulation des populations congolaises. L'incapacitaire veut se faire passer pour une victime alors qu'il est la cause de la cause qui arrive au Congo. Le peuple congolais est allé aux élections. présidentielle et législative combinées. Battu à plat couture par Martin Fayulu avec 62,8%, Monsieur 15% Angwalima Tshilombo au lieu d'appeler à l'union sacrée pour défendre l'éelection de Martin Fayulu, le cupide est allé faire un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. 

Après deux ans d'une présidence usurpée, l’appétit venant en mangeant, Tshilombo veut les pleins pouvoirs, il veut ramener le Congo à l'époque de la deuxième République de Mobutu. Il veut dictaturer le Congo. Il  empiète sur le pouvoir législatif et judiciaire. Il ne nomme que des juges Luba Kasaïens. La justice  tribaliste, tribalisée par des juges tribaux musellent et bâillonnent. Outrage au chef est un crime au dessus de la Constitution congolaise. Imposteur et usurpateur, Tshilombo se veut demi-dieu au Congo. 

Tshilombo poussé par ses extrémistes Bena Mpuka, Tribalo-Ethniques, Wewa et Talibans de l'Udps a fait un discours hier à Kinshasa. Il a décidé unilatéralement de rompre la coalition  FCC-CACH. Jeanine Mabunda, la présidente de l'Assemblée nationale s'est vue empêcher par des policiers de Tshilombo d'entrer au palais du peuple , siège du parlement. Les ministres Udps et Unc sont encore au gouvernement, ils n'ont pas démissionné.  Le communiqué FCC cache est un boomerang au discours de Tshilombo. "Si le président estime qu'il y a matière à contestation de légitimité des députés nationaux,le fcc rappelle que ces derniers et le président de la République sont issus des scrutins combinés.c-à-d tous sont les fruits de la fraude électorale. Le FCC rappelle ensuite que la dispensation politique actuelle est issue des urnes et que les libertés fondamentales d'expression et des mouvements,qui sont constitutionnelles , ont été conquises de haute lutte".

freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-001
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-002
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-003
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-004
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-005

 

La guerre à l'Est de la République démocratique du Congo, tueries et massacres de populations civiles se font tous les jours, le Congo  va-t-il continuer de brûler ? Tshilombo se chamaille avec Alias Kabila qui l'a nommé à la présidence de République. Alternance pacifique ? Etait donc du mensonge. Alias Kabila, prère de la démocratie congolaise , avait déclaré Tshilombo . Tout ça était des mensonges. Donc le peuple congolais a été floué et enfariné.   Angwalima Tshilombo a été  en piétinant  la volonté du peuple congolais. Les deux alliés et partenaires sont devenus rivaux. Le peuple congolais qui n'a rien bénéficier d'un deal anti-Congo est spectateur.  Les Wewa tiendront-ils face aux militaires aguerris d'Alias Kabila ? Wait aand see !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Arrêtez de faire d'un non élu et putschiste Tshilombo, un dictateur Mobutu Bis!

RDC: Congolais, arrêtez de faire d'un non-élu et putschiste Tshilombo, un dictateur Mobutu Bis !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-FelixKamerheon 8.jpg, déc. 2020

















Tshilombo est culotté. Non-élu, putschiste, Monsieur 15%, président nommé, après un deal à Kingakati avec Alias Kabila piétinant la volonté du peuple...le fameux fils d'Etienne Tshisekedi qui n'a ni l'intelligence, le charisme, le MPR-Parti Etat de l'époque veut faire du Mobutu sans Mobutu. Tshilombo veut être dictateur au Congo. L'ancien pizzaïolo risque de s’aplatir comme ses pizza fades.

freddy-mulongo-felixkamerheon-8

Un pays se dirige par la Constitution, des lois et règles. On ne dirige par un pays par l'arrogance et des menaces. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est entrain d'amener le Congo dans un puits sans fond. Le Kizoba-Zoba Tshilombo n'a qu'à déclaré qu'il fait un coup d'état au Congo. Puisqu'il est le fossoyeur et violateur patenté de la Constitution promulguée par référendum en 2006.

L'imposteur et usurpateur Tshilombo veut se faire Mobutu, sans le MPR-Parti-Etat, sans son charisme, son intelligence sans ses hommes et femmes d'Etat, qui l'ont façonné

En quoi Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15%, qui est allié nuitamment à Kingakati faire un deal contre le peuple congolais avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale, est plus légitime que Jeanine Mabunda et tous les députés ?

freddy-mulongo-mabunda-1

L'élection présidentielle est couplée celle de législative. Si Tshilombo est issu d'un hold-up électoral. Il n'est pas légitime. Avec son deal avec Alias Kabila, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le Grand Voleur de destin du peuple congolais. Il n'est pas plus légitime que les autres animateurs.

Le 30 décembre 2018, le souverain primaire a élu Martin Fayulu avec 62,8%, C'est Angwalima Tshilombo Tshintu Tshifueba avec ses 15% qui a été proclamé suite à son deal avec Alias Kabila. Ce dernier a pris soin de s'octroyer une majorité parlementaire, connaissant sans doute que Tshilombo n'a jamais respecté sa parole ni signature. Les autres animateurs sont autant illégitimes que Tshilombo. Sauf qu'ils ont tous été nommés pour 5 ans. En quoi Tshilombo putschiste, qui a volé le destin du peuple congolais, peut-il se croire plus légitime que les autres.

Prétendre soudainement imposer un nouvel ordre institutionnel comme le veut Angwalima Tshilombo en s'octroyant les pleins pouvoirs comme si nous retournions au MPR-Parti Etat est plus que grave. en défiant la volonté populaire serait une ouverture inutile à une situation de crise peu contrôlable».

Dans son discours compte- rendu, post consultations folkloriques et compilations attardées, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifuebale président Tshimankinda dit être le garant de l'unité nationale et de la stabilité machin.

Comment peut-il être le garant de l'unité nationale avec son tribalisme exacerbé et ses brigades de Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewa et Extrémistes Udpsiens ? Avoir 722 conseillers Luba Kasaïens à sa présidence usurpée, n'est-ce pas le népotisme qui amène la RDC dans les abîmes ?

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est un checkuleur, ancien pizzaïolo qui a pour sport favorite: l'enfarinage ! L'enfarineur enfarine.

C'est le Congo qui mérite d'être sauvé pas Tshilombo et ses magouilles, fourberies et roublardises. Tshimbo est un Brigand de la République au même titre qu'Alias Kabila. Les deux dealers sont responsables sur ce qui arrivent au Congo.

Ceux qui disent qu'Angwalima Tshilombo est un "Muana Mboka" se trompent. Puisqu'à Makala, il ya aussi des "Bana MBoka": Eddy Kapend, Oly Ilunga, Henri Maggie, Barnabé Milinganyo...Ceux qui sont au FCC sont aussi des Congolais "Bana Mboka": Henri Mova Sankany, Wivine Moleka, Lambert Mende...

Un pays se construit par Likonzi Ya Mibeko "La Constitution". On ne dirige pas un pays avec arrogance et des menaces. Fieffé menteur, Angwalima Tshilombo croit qu'il doit être respecté parce qu'il a gonflé ses joues. Il se trompe . Le Congo appartient à tous les Congolais. Déjà faire attendre , la population congolaise de 14h30 à17h03, comme s'il avait une panne de véhicule ou que celui-ci avait manqué du carburant, le temps d'aller chercher du carburant frélaté chez un Kadhafi...est un manque de respect pour le peuple congolais. Tshilombo se prend pour Jupiter ?

Si le Congo brûle, il est autant responsable que le FCC.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 6 décembre 2020

La RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

Le RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

 Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Angwalima Faussaire 1.jpg, déc. 2020













Liesse chez les Luba Kasïens, Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et extrémistes Upsiens. Peurs et désolations chez la majorité des Congolais. Le discours plein de promesses de campagne de Tshilombo ne rassure personne sauf des tribaux, tribalistes et tribalisés, Tshilombo veut diriger la RDC par l'arrogance et des menaces, Lui un non élu, putschiste, imposteur et usurpateur !

freddy-mulongo-angwalima-faussaire-1

La théâtralisation de la politique congolaise ! Avec Tshilombo rien de bon ne sortira, il est le fruit de la malédiction !T shilombo est un mythomane qui se moque du peuple congolais. Attendu à 14h30, Monsieur 15% Tshilombo n'est venu s'exprimer qu'à 17h03 sans présenter des excuses. Le peuple est son mouton qui doit l'attendre jusqu'à ce que Jupiter descende sur terre. Son discours de campagne plein des promesses, qu'il a lu sur un prompteur n'a pas sa raison d'être aujourd'hui. Il devrait agir pas venir avec des constats. Vœu pieux, une énième promesse alambiquée de plus pour un pseudo président nommé qui a volé le destin de tout un peuple. Par déni, Tshilombo continue de sombrer dans son mensonge. Il n'a jamais été élu à l'élection présidentielle. Monsieur 15% est dans le déni. Il a bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Et la baudruche s'est dégonflée et le matador s'est assis sur son épée. Mawa !

Seuls ses Fatshilogues et Fatshikwiti se réjouissent d'un discours creux. Il y a deux ans son discours serait valable s'il était mis en application. Mais deux ans, après le putsch électoral, le putschiste Tshilombo, qui s'est allié à Alias Kabila contre le peuple congolais, son discours est hors temps. Maintenant que Tshilombo et Alias Kabila se sont chamaillés. Son allié et partenaire Alias Kabila, qui l'a nommé est devenu le diable en personne. Tshilombo croit couper son lien ombilical avec JoKa à s'en sortir avec une pichenette, avec des promesses kilométriques.

Liesse forcée chez les Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes, Wewa et extrémistes Udpsiens. Silence plat, questionnements et désolations chez les autres Congolais sur toute la République. La RDC est aujourd'hui divisée en deux. Les Luba Kasaïens d'un côté et la majorité des Congolais qui sont spectateurs.

Les 5 raisons de réfuter le discours tarabiscoté d'Angwalima Tshilombo, l'Enfarineur:

1. Nulle part dans son discours , Tshilombo ne parle de Minembwe ! Puisqu'il n'a fait qu'égrainer les propositions de ses compilations , est-ce que pendant les folkloriques consultations le cas de Minenbwe n’a jamais été à l’ordre du jour. Aucun Congolais n'a soulevé le cas de Minembwe ? Où en est-on avec l'arrêté d'annulation de Minembwe comme commune rurale ? Les compatriotes de l'Est sont dubitatifs. Aucun klaxon dans les rues. Pas de liesse à Goma, Beni, Butembo, Kanyabayonga...Le cas de Vital Kamerhe non évoqué ne rassure personne. Tshilombo avait fait premier deal avec Vital Kamerhe pour 2023. Avec Alias Kabila n'est que le second dealer. 

2. Tshilombo espère d'un TPI pour juger les criminels ? En s'exprimant devant la presse, lors de sa sortie de la consultation, le Dr. Denis Mukwege était clair "le Président de la République Félix Tshisekedi devrait écrire au Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, afin que celui-ci saisisse le Conseil de sécurité afin d’obtenir la création d’un Tribunal Pénal pour le Congo.. Pourquoi Tshilombo devant le peuple n'a pas le courage de dire qu'il a déjà écrit au Secrétaire Général de l'ONU ? Pourquoi Tshilombo n'a fait que constater la volonté pour la création de TPI

pour RDC .

3. Angwalima Tshilombo dit qu'il va nommer un informateur! Comment peut-il nommer un informateur alors que le premier ministre et son gouvernement sont toujours en place ? Peut-être c'est possible selon la Constitution sous les manguiers de Limete . Avec l'Enfarineur, il n'y aura ni coalition, ni cohabitation, mais il y a un informateur. Le Fossoyeur dans son art d'enfariner...

4. Après avoir insulté les Congolais de la diaspora de "Banyangalakata" à Bruxelles, "Ba Ndoki" à Paris et "Ba "CombatNtaba" à Londres, Tshilombo fait volteface, il espère acheter la diaspora congolaise à son imposture et usurpation , avec des mesurettes: la diaspora congolaise peut voter, elle peut avoir ses représentant à l'Assemblée...Les Congolais de l'étranger peuvent garder leur nationalité d'origine...Et pourtant Tshilombo a tourné le dos à la diaspora congolaise. Va-t-il arriver à convaincre ? Ceux qui vont se faire avoir par une promesse sans décret n'auront que leurs yeux pour pleurer d'avoir cru un checkuleur-faussaire.

5. Pas un mot de compassion pour les compatriotes qui viennent d'être massacrés à Goma.

Tshilombo déclare: Établir une administration appropriée en zone de conflits (Beni, Butembo), pour retour de la paix.

- Proscrire incorporation des rebelles au sein des FARDC. Voyons !

Son discours de campagne peut séduire. Mais nous ne sommes pas en campagne électorale. Les Congolais ont-ils oublié que de janvier à juillet 2019, Angwalima Tshilombo et Vital Kamerhe ont dirigé à eux deux la RDC. On sait ce qu'il est advenu: Saut de moutons, affaires 100 jours, maisons préfabriquées....Avec Tshilombo, les promesses sont sa marque de fabrique. Un proverbe africain dit: "La rivière a beau être à sec, elle garde son nom". Tshilombo garde son nom d'enfarineur, comme Mathieu Kerekou portait bien son nom de caméléon.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

La RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

Le RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

 Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-angwalima-faussaire-1

La théâtralisation de la politique congolaise ! Avec Tshilombo rien de bon ne sortira, il est le fruit de la malédiction !T shilombo est un mythomane qui se moque du peuple congolais. Attendu à 14h30, Monsieur 15% Tshilombo n'est venu s'exprimer qu'à 17h03 sans présenter des excuses. Le peuple est son mouton qui doit l'attendre jusqu'à ce que Jupiter descende sur terre. Son discours de campagne plein des promesses, qu'il a lu sur un prompteur n'a pas sa raison d'être aujourd'hui. Il devrait agir pas venir avec des constats. Vœu pieux, une énième promesse alambiquée de plus pour un pseudo président nommé qui a volé le destin de tout un peuple. Par déni, Tshilombo continue de sombrer dans son mensonge. Il n'a jamais été élu à l'élection présidentielle. Monsieur 15% est dans le déni. Il a bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Et la baudruche s'est dégonflée et le matador s'est assis sur son épée. Mawa !

Seuls ses Fatshilogues et Fatshikwiti se réjouissent d'un discours creux. Il y a deux ans son discours serait valable s'il était mis en application. Mais deux ans, après le putsch électoral, le putschiste Tshilombo, qui s'est allié à Alias Kabila contre le peuple congolais, son discours est hors temps. Maintenant que Tshilombo et Alias Kabila se sont chamaillés. Son allié et partenaire Alias Kabila, qui l'a nommé est devenu le diable en personne. Tshilombo croit couper son lien ombilical avec JoKa à s'en sortir avec une pichenette, avec des promesses kilométriques.

Liesse forcée chez les Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes, Wewa et extrémistes Udpsiens. Silence plat, questionnements et désolations chez les autres Congolais sur toute la République. La RDC est aujourd'hui divisée en deux. Les Luba Kasaïens d'un côté et la majorité des Congolais qui sont spectateurs.

Les 5 raisons de réfuter le discours tarabiscoté d'Angwalima Tshilombo, l'Enfarineur:

1. Nulle part dans son discours , Tshilombo ne parle de Minembwe ! Puisqu'il n'a fait qu'égrainer les propositions de ses compilations , est-ce que pendant les folkloriques consultations le cas de Minenbwe n’a jamais été à l’ordre du jour. Aucun Congolais n'a soulevé le cas de Minembwe ? Où en est-on avec l'arrêté d'annulation de Minembwe comme commune rurale ? Les compatriotes de l'Est sont dubitatifs. Aucun klaxon dans les rues. Pas de liesse à Goma, Beni, Butembo, Kanyabayonga...Le cas de Vital Kamerhe non évoqué ne rassure personne. Tshilombo avait fait premier deal avec Vital Kamerhe pour 2023. Avec Alias Kabila n'est que le second dealer. 

2. Tshilombo espère d'un TPI pour juger les criminels ? En s'exprimant devant la presse, lors de sa sortie de la consultation, le Dr. Denis Mukwege était clair "le Président de la République Félix Tshisekedi devrait écrire au Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, afin que celui-ci saisisse le Conseil de sécurité afin d’obtenir la création d’un Tribunal Pénal pour le Congo.. Pourquoi Tshilombo devant le peuple n'a pas le courage de dire qu'il a déjà écrit au Secrétaire Général de l'ONU ? Pourquoi Tshilombo n'a fait que constater la volonté pour la création de TPI

pour RDC .

3. Angwalima Tshilombo dit qu'il va nommer un informateur! Comment peut-il nommer un informateur alors que le premier ministre et son gouvernement sont toujours en place ? Peut-être c'est possible selon la Constitution sous les manguiers de Limete . Avec l'Enfarineur, il n'y aura ni coalition, ni cohabitation, mais il y a un informateur. Le Fossoyeur dans son art d'enfariner...

4. Après avoir insulté les Congolais de la diaspora de "Banyangalakata" à Bruxelles, "Ba Ndoki" à Paris et "Ba "CombatNtaba" à Londres, Tshilombo fait volteface, il espère acheter la diaspora congolaise à son imposture et usurpation , avec des mesurettes: la diaspora congolaise peut voter, elle peut avoir ses représentant à l'Assemblée...Les Congolais de l'étranger peuvent garder leur nationalité d'origine...Et pourtant Tshilombo a tourné le dos à la diaspora congolaise. Va-t-il arriver à convaincre ? Ceux qui vont se faire avoir par une promesse sans décret n'auront que leurs yeux pour pleurer d'avoir cru un checkuleur-faussaire.

5. Pas un mot de compassion pour les compatriotes qui viennent d'être massacrés à Goma.

Tshilombo déclare: Établir une administration appropriée en zone de conflits (Beni, Butembo), pour retour de la paix.

- Proscrire incorporation des rebelles au sein des FARDC. Voyons !

Son discours de campagne peut séduire. Mais nous ne sommes pas en campagne électorale. Les Congolais ont-ils oublié que de janvier à juillet 2019, Angwalima Tshilombo et Vital Kamerhe ont dirigé à eux deux la RDC. On sait ce qu'il est advenu: Saut de moutons, affaires 100 jours, maisons préfabriquées....Avec Tshilombo, les promesses sont sa marque de fabrique. Un proverbe africain dit: "La rivière a beau être à sec, elle garde son nom". Tshilombo garde son nom d'enfarineur, comme Mathieu Kerekou portait bien son nom de caméléon.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 5 décembre 2020

RDC: Jean-Claude Mubenga Vuvuzélateur et Goebbels de Tshilombo ou Prophète de Baal ?

Jean-Claude Mubenga Vuvuzélateur et Goebbels de Tshilombo ou Prophète de Baal ?

 Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Jean Claude Mubenga.jpg, déc. 2020





Vuvuzélateur et Goebbels de Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais. Jean-Claude Mubenga est un prophète de Baal ! Ses inepties et niaiseries sont toxiques. Pour défendre son frère de tribu, Jean-Claude Mubenga use et abuse des mensonges. Il vante les mérites d'un incapacitaire et enfarineur. Le combat de coqs Tshilombo -Alias Kabila n'est pas une priorité pour les Congolais.

jean-claude-mubenga

Les inepties et niaiseries de Jean-Claude Mubenga sont toxiques. Le tribaliste et tribalisé Mubenga est un spécialiste en bobards. Le Vuvuzélateur de Tshilombo excelle en mensonges grossiers. Lui qui vit aux Etats-Unis, pays des droits ne s'offusque même pas que Barnabé Milinganyo ait été appréhendé chez lui, amené à l'ANR puis au tribunal de Ngaliema, jugé en flagrance , par trois Juges tribaux, tous des Lubas Kasaïens. L'individu Franck Kandolo qui a porté plainte contre lui, un Luba Kasaïen, qui avait porté plainte contre Martin Fayulu, président élu et le Dr. Théodore Ngoy. Pourquoi ce n'est pas Tshilombo lui même qui avait porté plainte ? La justice tribaliste et tribalisée a condamné Barnabé Milinganyo à 3 ans de prison. Bizarre que le prisonnier soit condamné pour 1 an pour menace de mort et 2 ans pour outrage au chef de l'Etat. Donc avec la justice tshilombienne, l'outrage au chef de l'Etat est plus condamnable que la menace de mort ? C'est quelle type de justice ? Quelle république bananière ? Tshilombo a déjà trois prisonniers politiques personnels: Oly Ilunga, Henri Maggie et Barnabé Milinganyo.

Jean-Claude Mubenga n'est qu'un Vuvuzélateur. Il est le Goebbels de Tshilombo qui n'est pas légitimé. Etre pseudo-président de fait après hold-up électoral, ne fait pas de Tshilombo un légitime. Il est illégitime, comme le parlement congolais. La légitimité provient du souverain, c'est-à-dire du peuple congolais. Pas d'une nomination électorale après un odieux deal contre le peuple congolais.

Kingakati a un piste d'atterrissage. Tshilombo peut-il empêcher Alias Kabila de quitter Kinshasa ? Pourquoi ne va-t-il pas à Kingakati pour l'arrêter ? Que des foutaises ! Jean-Claude Mubenga embrouille dans ses communications tshilombiennes. Il dit que Dieu lui parle. Les prophètes de Baal avaient aussi des visions. Dieu n'est pas menteur et n'agit pas dans des mensonges. Craignons Dieu !

Nous attendons demain à 14h30, le discours de Tshilombo.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: AngwalimaSalt va déboulonner, dissoudre et anéantir Alias Kabila, son allié!

RDC: AngwalimaSalt va déboulonner, dissoudre et anéantir Alias Kabila, son allié!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Angwalima Faussaire.jpg, déc. 2020



Les "Mbuma" vont se manger. Les "Mbuma" vont parler. Après avoir enfariné le peuple congolais avec son fameux deal, Tshilombo , Monsieur 15% est bénéficiaire d'une nomination électorale. Président de fait puisque non élu, putschiste, imposteur et usurpateur, Tshilombo n'est pas légitime. Le dealer se comporte en dictateur, il veut déboulonner Alias Kabila qui l'a nommé.

fb-img-1607098597144

Combat de deux coqs enfarineurs ? Tshilombo et Alias Kabila sont deux chiffonniers, ils se battent pour leur accord mafieux, pas pour le peuple congolais qui broie du noir. Nommé, Tshilombo est peut-être président de fait, il n'est pas légitime. Etre président de fait, veut-il dire être légitime ?  Non ! La légitimité vient du peuple souverain, pas d'un accord secret signé nuitamment dans l'obscurité et de manière satanique sur le dos du peuple. Après consultations alambiquées et folkloriques, compilation élastique et bidon...Tshilombo traîne à parler !  Comme une femme enceinte finit toujours par accoucher, il doit parler. Tshilombo ne peut plus se dérober en prenant le peuple congolais pour des idiots, prenant le pays en otage à cause de son vol. Il a volé le destin du peuple congolais, qu'il s'assume donc. Son discours de rupture est attendu pour demain à 14h30. On verra ce qu'on verra. On entendra ce que l'on entendra. Ses fanatiques écervelés et lobotomisés claironnent qu'il va déboulonner, dissoudre l'Assemblée nationale et Sénat, mieux il va anéantir Alias Kabila, le "Barbu de Kingakati", avec qui il a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale avec 15%.  Ses Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Extrémistes radicaux trompettent que la rupture FCC-CACH est à l'ordre du jour, l'arrestation immédiate d'Alias Kabila pour la Cour Pénale Internationale (CPI) est imminente...

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-109
freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-113
freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-114

Combat de deux coqs enfarineurs ? Tshilombo et Alias Kabila sont deux chiffonniers, ils se battent pour leur accord mafieux, pas pour le peuple congolais qui broie du noir. La misère des Congolais est sans commune mesure avec d'autres peuples. Après avoir volé le destin du peuple congolais, les deux chiffonniers s'extirpent les chinons.  Deux ans, après un odieux deal contre le peuple congolais, avec une nomination électorale en lieu et place de la proclamation des vrais résultats avec Martin Fayulu comme vainqueur avec 62,8%, c'est la guerre larvée.

Alias Kabila ne s'est pas rendu à Lubumbashi. Les Udpsiens disent qu'il a été empêché  de s'y rendre. Les Joséphistes répliquent qu'il n'a pas fait le test du Covid-19. 

 Berry MUEKATONE @Bmueka La nuit des longs couteaux ! Ils ne doivent pas compter sur le peuple qu'ils ont martyrisé, volé. Que leurs partisans s'étripent ou servent de chair à canon. "Le temps tue l'erreur et fait vivre la vérité" ou "Quand les voleurs se brouillent, les vols se découvrent" Ebeba kaka !

 Berry MUEKATONE @Bmueka Ils ont rabâché pendant des jours et des jours la dissolution de l'AN, la rupture avec le fcc et le retrait de la signature de Kingakati. Tout autre message sera une capitulation, une reddition. Il n'y a pas de marche arrière possible, sinon nous allons tirer sur l'ambulance.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Quand il parlera du statu quo, certains vont se terrer et d'autres auront le choix de la corde ou de sauter dans le vide. "Aucun cas de figure" Il demande un peu plus d'espace à son partenaire pour faire semblant d'être un chef d'état, sinon il se soumettra ou il se démettra !

 Michael GUHANIKA @MichaelGuhanika Les Talibans bétonisés sous un manguier à Limete ne l'ont pas encore compris ! Ce dimanche, ils comprendront qui détient en réalité l'effectivité du pouvoir. L'autre n'étant que protocolaire.

Image

 Jean-Paul SINGA @JPSTUK Tshilombo met du sel avant de bien manger son MBUMA

Image

 Berry MUEKATONE @Bmueka On accompagne un homme politique pour partager sa vision, mais certains en arrivant au sommet se muent en voleur, criminel, etc. Pour la première fois un escroc arrive au pouvoir en escaladant le mur du palais. Les dégâts sont là, incalculables. La revanche d'un soiffard !

 Berry MUEKATONE @Bmueka On ne peut pas respecter un individu sans scrupules et avide de pouvoir qui a piétiné la volonté du peuple en dealant, le peuple congolais doit prendre conscience que le pays est un bien commun et non un jouet aux mains des imposteurs. Il faut arrêter d'applaudir les margoulins.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 4 décembre 2020

RDC: "Respect" pour Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale!

RDC: "Respect" pour Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda retour.jpg, déc. 2020



















Des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Extrémistes fanatiques de l'Udps, en toute impunité s'arrogent le droit d'insulter Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale , y compris sur sa féminité. Il  y a deux semaines,  une Land Gruiser du ministère de l'intérieur  a cogné sa  jeep dans le cortège. Jeanine Mabunda porte un collier cervical pour soulager les tensions et immobiliser le cou.

fb-img-1607041502051

C'est avec une minerve que Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale s'est présentée hier au palais du peuple, siège du parlement congolais.  Image dure qui n'appelle qu'à la compassion. Il y a deux semaines,   Jeanine Mabunda a été victime d’un accident de circulation sur le boulevard Tshatshi à la gombé,  le 20 novembre dernier. En effet, une Jeep Toyota Land Cruiser,  de couleur blanche, dont l'immatriculation a révélé appartenir du ministère de l'intérieur, n'a cogné que sa jeep dans son cortège. Accident de circulation ou attentat contre jeanine Mabunda ?

fb-img-1607025902171
fb-img-1607041509721

Dans un pays démocratique, le ministre Udps de l'intérieur, Gilbert Kankondé devrait s'expliquer. Surtout que ces sont des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Extrémistes fanatiques de l'Udps qui injurient  Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale, matins, midis et soirs. Ces radicaux de l'Udps vont jusqu'à insulter sa féminité.

Son intelligence choque des phallocrates, ses convictions désarçonnent des politicailleurs qui estiment qu'une femme ne doit jamais penser. Les écervelés Udpsiens diabolisent  la présidente de la chambre basse du parlement. Ils sont incapables d'avoir des neurones qui fonctionnent comme chez elle. 

Elle est la fierté de la République démocratique du Congo. A l'heure où Tshilombo veut dictaturer le Congo, en ignorant les autres pouvoirs de la République, avoir une femme forte, aux idées claires, qui défend la Constitution est une aubaine. La RDC n'a plus besoin d'un Mobutu Bis. Si Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba se prend pour Mobutu, veut être Mobutu et jouer et miner Mobutu , il n'a qu'à retourner à Kabeya Kamuanga.  Comment un président nommé, qui est bénéficiaire d'une nomination électorale après un odieux deal à Kingakati avec Kabila, peut avoir l'outrecuidance de penser que son pouvoir  est légitime, ( alors qu'il était battu par Martin Fayulu 62,8%, Emmanuel Shadary 17% et Tshilombo 15%) et les autres pouvoirs sont illégitimes ? Alors que les élections: présidentielle et législative ont eu lieu le même jour ? Si Tshilombo est légitime, le parlement congolais (Assemblée nationale et Sénat)  est aussi légitime. Si Tshilombo est illégitime, le parlement l'est aussi. Ce n'est pas au faussaire, checkuleur et voleur de destin du peuple congolais,  Tshilombo de se croire qu'il est légitime. Qui l'a élu comme président ? Avec 15% sur 80 millions d'habitants, peut-on vraiment s'autoproclamer légitime ? Le culot ! 

La Base de l'udps insulte Jeanine Mabunda © BISO PONA FUNA TV

Appelée aussi collier cervical, la minerve est idéale pour soulager les tensions et immobiliser le cou afin d’éviter la sollicitation des muscles.  Le collier cervical est un dispositif médical, aussi désigné par le mot minerve dans certains cas. Il assure une immobilisation des vertèbres cervicales de manière plus ou moins forte tout en étant disposé autour du cou. Il permet notamment de calmer les symptômes et de traiter, à terme, la cause de la cervicalgie.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 3 décembre 2020

Valéry Giscard d'Estaing, les Zaïrois se souviennent du Concorde et de Kolwezi !

Valéry Giscard d'Estaing, les Zaïrois se souviennent du Concorde et de Kolwezi !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, âgé de 94 ans, est décédé mercredi soir « entouré de sa famille » dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher. Les Français rendent hommage, un adieu à un homme brillant ministre des Finances à 36 ans et président de la République à 48, qui voulait réunir deux Français sur trois mais ne se remettra jamais de la chute, de sa défaite en 1981.

freddy-mulongo-vge-a-kinshasa

Les Français vont s'en doutent se souvenir de sa phrase à François Mitterrand lors du débat présidentiel: "Vous n'avez pas le monopole de cœur !" Mais aussi « Au revoir… » Dans cette pièce totalement vide de l’Élysée, à l’exception d’un ridicule pot de fleurs, Valéry Giscard d'Estaing  se lève et sort lentement du champ de la caméra alors que La Marseillaise retentit sur une chaise et une table vides. Pourquoi nous reste-t-il en mémoire cette image grandiloquente neuf jours après sa défaite face à François Mitterrand en mai 1981 ?

C'est à bord du Concorde, vol 070875 F Paris-Kinshasa que le président Valéry Giscard D'Estaing accompagné de son épouse débarquent au Zaïre de Mobutu. Nous sommes en août 1975.  Valéry Giscard d’Estaing est en visite officielle, de deux jours, à Kinshasa. Il  a fait le voyage en Concorde.  C'est pour la première fois que des les Zaïrois découvrent l'avion supersonique le Concorde. Lors qu’il atterrit à Ndjili, le président français Giscard donne à son ami Mobutu  l’opportunité de visiter l’intérieur du supersonique avec son épouse Mama Sese.

freddy-mulongo-concorde
freddy-mulongo-concorde-1

Le bain de foule au stade du 20 mai à Kinshasa est inoubliable et mémorable. Les Kinois scandent le nom du  jeune président Français Valéry Giscard d'Estaing qui n'a que 49 ans, élu une année plutôt en France.  

freddy-mulongo-vge-a-kinshasa-1

 

Valéry Giscard d'Estaing - Campagne présidentielle 1974 (2ème tour) | Archive INA © INA Politique

Il y a 42 ans, la Légion sautait sur Kolwezi au Zaïre du Maréchal Mobutu ("Bonite") !

Il y a 42 ans, le 19 mai 1978, six cents légionnaires sautaient sur Kolwezi (province du Shaba, ex-Katanga, Zaïre), pour secourir des milliers d'Africains et d'Européens en butte aux exactions des rebelles katangais qui avaient pris le contrôle de cette ville minière.

De toutes les interventions de la France en Afrique post-coloniale, c'est la plus légendaire: le 19 mai 1978, la Légion sautait sur Kolwezi au Zaïre (actuel République démocratique du Congo) officiellement pour sauver 2 000 Européens menacés voire massacrés par des rebelles séparatistes.

Six jours plus tôt, 4 000 « Katangais » commandés par Nathanaël Mbumba, venus d’Angola via la Zambie, s’étaient emparés de Kolwezi, ville stratégique au cœur du Katanga minier, gisement des richesses du Congo et haut-lieu de l’industrie métallurgique où sont extraits et transformés cuivre, zinc, cobalt et uranium.

De nombreux Français et Belges, employés par la société minière Gécamines, se retrouvent pris en étau et en otages par les « Tigres du Shaba » qui veulent renverser le maître du Zaïre, le Maréchal Mobutu.

Cette intervention au cœur de l'Afrique à 8.000 km de la France, la plus grande opération aéroportée depuis Suez (octobre 1956), fut riche d'enseignements pour l'armée française.

Le Katanga, prospère province minière du sud de l'ex-Congo belge, près de l'Angola et de la Zambie, avait été le théâtre d'une sécession au début des années soixante, marquée par l'intervention des Casques bleus.

En avril 1977, une première tentative de renversement, depuis l'Angola, de Mobutu Sese Seko, à la tête de la République du Congo depuis novembre 1965 après un coup d'Etat, avait échoué.

Le 13 mai 1978, plusieurs milliers d'anciens gendarmes Katangais, les "Tigres", commandés par Nathanaël Mbumba, s'emparent de Kolwezi où vivent 2.000 Belges et Français, employés à la société minière La Gécamines.

Intervention militaire en solo

Le 16 mai, l'intervention manquée de parachutistes zaïrois et les rumeurs insistantes d'une opération occidentale mettent Kolwezi (80.000 habitants) à feu et à sangEn trois jours, 700 civils, dont une centaine d'Européens sont massacrés.

Le 17, le président Valéry Giscard d'Estaing, à la demande de Mobutu et avec le feu vert des Etats-Unis et de nombreux Etats africains, lance une intervention militaire française en solo, face aux hésitations du gouvernement belge.

Giscard d'Estaing mobilise le 2e régiment étranger de parachutistes (REP), commandé par le colonel Philippe Erulin et basé à Calvi (Corse).

L'opération "Bonite" est lancée dans la nuit du 17 au 18 mai en liaison avec la mission française de coopération militaire à Kinshasa, dirigée par le colonel Yves Gras.

A la base de Solenzara (Corse), 600 légionnaires embarquent dans trois DC-8 d'UTA, un Boeing 707 d'Air France et quatre DC-8 du transport militaire. Direction Kinshasa, en évitant l'Algérie et la Libye, soit huit heures de vol.

Les leçons de "Bonite"

Les huit appareils sont tellement chargés que les légionnaires ne peuvent emporter leurs parachutes. Ils s'équiperont à Kinshasa de parachutes américains de l'armée zaïroise.

Le 19 mai à 15h40, trois compagnies de combat et un état-major (400 hommes) sautent sur Kolwezi après six heures de vol dans quatre C-130 Hercules zaïrois et un C-130 Transall français. En quelques heures, ils contrôlent la ville, au prix de durs combats, et mettent sous leur protection les populations civiles.

Le 20, 200 autres légionnaires, dont une section de mortiers, les rejoignent. Chaque légionnaire saute avec 30 kg (arme individuelle, munitions, vivres) et un obus de mortier. Six légionnaires se blessent en touchant le sol. Au même moment, les paras-commandos belges se posent sur l'aérodrome de Kolwezi pour préparer l'embarquement des civils occidentaux.

Bilan : cinq légionnaires tués et une quinzaine de blessés, un para-commando belge tué, 247 rebelles tués, deux prisonniers, plus de 500 armes individuelles et lourdes saisies. Le 15 juin, les derniers légionnaires quittent Kolwezi, relevés par les Zaïrois et une force panafricaine.

Trois leçons seront tirées de "Bonite" : nécessité de posséder des unités professionnelles très entraînées, des transmissions par satellite protégées et des appareils de transport à long rayon d'action. Vingt gros porteurs de l'US Air force durent acheminer, de Solenzara à Lubumbashi, les 88 véhicules du 2e REP.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 2 décembre 2020

RDC: Tshilombo a "KabeyaKamuangisé" le Congo pour mieux enfariner les Congolais!

RDC: Tshilombo a "KabeyaKamuangisé" le Congo pour mieux enfariner les Congolais!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-alias-joka-9.jpg, déc. 2020





















Tshilombo et ses conseillers tribaux checkuleurs se moquent de nous. La RDC ne doit pas disparaître à cause de sa cupidité, corruption, son inconscience et manque de patriotisme. La "KabeyaKamuangasisation" de la justice congolaise pour mieux intimider et faire les voix discordante, est un recul pour le pays. Tshilombo est un dealer qui a dealé son pouvoir contre le peuple congolais.

freddy-mulongo-alias-joka-9

Depuis 2011 à 2018, un travail patriotique profond  a été fait par le peuple congolais et sa diaspora. Le report des élections de 2016 à 2018 par Alias Kabila pour mieux se présenter à un troisième mandat usurpé a aiguisé la résistance contre  son régime d'imposture. Cuit Alias Kabila au pied du mur, prêt à prendre ses jambes à son cou...il était fini. Le 30 décembre 2018, le peuple congolais est allé aux élections: présidentielle et législatives. Le peuple congolais a voté massivement pour une alternance politique démocratique réelle et porteuse de changement. Le peuple congolais a élu 62,8% Martin Fayulu. Cupide, corrompu et checkuleur, Angwalima Tshilombo Tshintu Tshifueba, le fameux fils d'Etienne Tshiseledi n'a obtenu que 15%. L'inconscient de la République, Tshilombo est allé nuitamment à Kingakati pour bénéficier d'une nomination électorale. Deux brigands ont  fait deal contre le peuple congolais. C'est un faussaire checkuleur , Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , qui a été nommé président de la République. Alias Kabila a imposé le statut quo en nommant un imposteur-usurpateur à la tête de notre pays. 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-260

Le pantin-marionnette s'est révélé  être le plus grand tribaliste de la République. Angwalima Tshilombo a plus de 722 conseillers, tous des Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques. Conseillers de Tshilombo, des Luba Kasaïens, Tribaux, Tribalistes et Tribalisés. Tshilombo a fait venir à Kinshasa, Paul Kagamé, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais. Lors des obsèques d'Etienne Tshisekedi, Tshilombo a fait acclamé Kagmé au stade des Martyrs. Du jamais vu, les Bena Mpuka , Talibans et Tribalo-Ethniques ont même scandé le slogan: "BOKOMESANA". Après quelques semaines, Tshilombo a autorisé Rwandair a survolé le ciel congolais. Mieux, il est allé s'incliner au mémorial du génocide rwandais. Tshilombo, le Grand Voleur de destin du peuple congolais, a écrit dans le livre d'or que les Congolais étaient morts par effets collatéraux. 15 millions de Congolais qui ne demandaient qu'à vivre se sont fait Hari Kiri, puisqu'ils avaient l'esprit suicidaire. Tshilombo a donc dédouané Paul Kagamé de ses crimes au Congo.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1

   

Tshilombo avec son vol de la souveraineté du peuple congolais fait beaucoup du mal à notre peuple.  Ce Fakwa de destin du peuple congolais, Tshilombo est un incapacitaire et incompétent. Au pouvoir après hold-up de depuis deux ans, Tshilombo pantin-marrionnette a accepté d'être au pouvoir de coalition. Il a culot  de se victimiser . Le FCC bloque !  MataMata qui est arrivé au pouvoir par deal et nomination électorale devrait savoir qu'il n'exercerait pas le plein pouvoir. Tshilombo est un pseudo-président nommé. Il s'est engagé de chauffer le fauteuil présidentiel et le restituer en 2023. Ses manœuvres dilatoires et victimaires n'ont aucun effet. 

freddy-mulongo-felixkamerheon-8

Puisqu'il a tout échoué, Angwalima Tshilombo doit revenir à son premier métier de pizzaïolo à Bruxelles. Il fout la honte à tout un peuple. On ne dirige pas un pays uniquement en gonflant ses joues, c'est par le travail. Consultations folkloriques ontpris un mois, les compilations prendront combien de temps. Dans l'entrete temps, plus de conseils des ministres. Dépuis sa nomination en janvier Tshilombo et Kamerhe ont dirigé seuls le Congo. Les magouilleurs se sont mis pleines les poches. La RDC est une République pas un ligablo. Nous n'allons pas attendre que les neurones de Tshilombo, l'incapacitaire se mettent à fonctionner pour faire avancer le pays. En deux ans  de pouvoir, le sans neurones a montré ses limites. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 1 décembre 2020

RDC: Pour protéger Azarias Ruberwa, Lola Kisanga s'en prend à Huit Mulongo de l'UNILU !

Pour protéger Azarias Ruberwa, Lola Kisanga s'en prend à Huit Mulongo de l'UNILU 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Lola Kisanga 2.jpg, déc. 2020











Jean Pierre Lola Kisanga est décédé du Covid-19. Traître et collabo, membre co-fondateur du RCD, mouvement rebelle criminel pro-rwandais. Lola Kisanga a été Secrétaire national à la communication et porte-parole du RCD pendant 6 ans. Pour protéger Azarias Ruberwa à l’élection Louis Michel 2001, il fera vire le prof. Huit Mulongo comme Secrétaire académique de l'Université de Lubumbashi.

freddy-mulongo-lola-kisanga-2

Jean-Pierre Lola Kisanga, né le 10 juin 1969 à Watsa,  est décédé du Covid-19,  le 1 er décembre 2020 à Kinshasa.  Âgé de 51 ans, ennemi du Congo, traître et collabo, Jean-Pierre Lola Kisanga a été un politicailleur-ventriote, qui a fait ses premiers pas en politique dans les rangs du mouvement rebelle pro-rwandais du RCD-Goma. Pendant 6 ans, Jean-Pierre Lola Kisanga a été le Congolais de service pour justifier des massacres de ses compatriotes par la soldatesque rwandaise. Secrétaire national à la communication et porte-parole du RCD pendant 6 ans, il a été aussi Président de la commission de discipline du RCD. Après le dialogue intercongolais organisé fin 2002 à Sun City, en Afrique du Sud, il est désigné vice-président de la Haute autorité des médias (HAM). Les trois Mousquetaires  de la HAM: "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, Jean-Pierre Lola Kisanga et Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta", vont transformer cette instutution d'appui à la démocratie en "Étouffoir des libertés". Les journalistes étaient muselés, des médias et acteurs politiques de l'opposition bâillonnés. Sous couvert de lutter contre la "Congolité" lors de l'élection Louis Michel 2006, qui devrait consacré l’élection d'Alias Kabila, les "Corrompus Mousquetaires"  vont se révéler des vrais prédateurs de la liberté d'expression et de presse au Congo. En 2004, Jean-Pierre Lola Kisanga quitte la Haute Autorité des Médias (HAM) et  fait son entrée au gouvernement central où il aura en charge successivement des ministères du Travail et de l’Enseignement supérieur et universitaire, jusqu'au15 novembre 2005.  Pour protéger la candidature d'Azarias Ruberwa  à l’élection présidentielle Louis Michel 2006, Jean-Pierre Lola Kisanga va faire virer le professeur Huit Mulongo comme Secrétaire académique de l'Université de Lubumbashi (UNILU). Son crime ? Pour avoir dénoncé dans une émission "Impact" de la RTNC qu'Azarias Ruberwa n'était pas Congolais. Il avait deux attestions de naissance. Tantôt né à Minembwe tantôt né à Kigali au Rwanda.  Azarias Ruberwa étant arrivé au Congo comme Réfugié Rwandais. 

Le Professeur Mulongo Huit lève un coin de voile sur Azarias Ruberwa. © MACHINE KATUMBI CHAPWE

C'est par décret présidentiel d'Alias Kabila que Jean-Pierre Lola Kisanga sera nommé aux fonctions de gouverneur de la Province orientale, poste qu'il va conserver jusqu'au 24 février 2007. Il n'est pas le seul d'avoir bénéficié des largesses d'Alias Kabila pour avoir muselé des journalistes, bâillonné des médias et opposants et contribuer à l'élection de l'homme de Kingakati. "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, fourbe, roublard et grand requin, fut nommé Rapporteur au Sénat par Alias Kabila. C'est d'ailleurs, l'individu qui a écrit la loi des anciens chefs d'Etat. Une loi d'impunité et sur mesure pour Alias Kabila, qui lui octroie 30% du salaire de Tshilombo c'est-à-dire 680 000 dollars par mois. Et c'est dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" qui a pris la tête de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM).

Consultations folkloriques à la sauce tshilombienne, le sénateur Jean-Pierre Lola Kisanga du Front commun pour le Congo (FCC) a été la deuxième personnalité à être reçue le vendredi 6 novembre 2020, cinquième journée des carnavals de l'union sacrée. 

A la sortie de son entretien, l'apparatchik du régime d'Alias Kabila avait déclaré:  "Je suis d’abord un citoyen congolais. Je suis ensuite un républicain. J’appartiens certes à la famille politique FCC. J’ai pris mes responsabilités politiques assumées de m’associer à cette vision du chef de l’Etat. Je dois donc dire à ce sujet que ma cause étant juste, je dois mettre ma contribution à cette réflexion " (...)  "Nous avons partagé cette réflexion avec le président de la République en forme de colloque singulier, pour lequel je ne saurais pas malheureusement répéter le contenu ". 

Jean-Pierre Lola Kisanga estimait que Tshilombo était  en train de donner une nouvelle orientation, il avait invité les congolais (toutes les intelligences et couches sociales) à participer à cette démarche.

Au Congo, tous les empoisonnés meurent du Covid-19. La présidence usurpée de Tshilombo en a plein. Mourir du Covid-19 à 51 ans, n'est-ce pas trop tôt ? Etre mangeur à tous les râteliers peut aussi tuer ! La transhumance politique est un sport national que certains Congolais usent et abusent.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

BarnabeMilinganyogate: Parodie de justice à la sauce tshilombienne !

BarnabeMilinganyogate: Parodie de justice à la sauce tshilombienne !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Barnabé 22.jpg, déc. 2020

Aucun média coupagiste de Kinshasa n'a révélé cette parodie de justice: Barnabé Milinganyo a été condamné pour 1 an de servitude pénale pour menace de mort et 2 ans pour offense au chef de l'Etat. Pardieu, donc en RDC la menace de mort est moins lourd que l'offense à chef de l'Etat ? Tshilombo, Monsieur 15% qui a volé le destin du peuple congolais est un imposteur.

fb-img-1606607443096

Tshilombo est le problème de la République démocratique du Congo, il ne peut pas être la solution.  Des juges tribaux, tribalistes, tribalisés "boutiquent" la justice à la sauce tshilombienne. Ils rendent justice à la tête tribale du prévenu. Les compatriotes d'autres tribus sont jetés en prison et les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques sont tous libres. La justice inféodée est pris en otage.

 Avec Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, la République démocratique du Congo est devenue la République des humiliations. Quiz sur promesse farfelue, qu'avec lui il n'y aura pplus des prisonniers politiques. Henri Maggy et Barnarbé Milinganyo sont deux prisonniers politiques et personnels de Tshilombo . 

Barnabé Milinganyo, président national du Rassemblement des leaders congolais. a été condamné par  le tribunal de paix de Ngaliema siégeant en matière de flagrance. Il a été  condamné samedi tard dans la soirée,  à trois ans de servitude pénale et au payement d’une amende de deux millions de francs congolais.  1 an de servitude pénale pour menace de mort et 2 ans pour offense au chef de l'Etat. Pardieu, donc en RDC la menace de mort est moins lourd que l'offense à chef de l'Etat ? Tshilombo, Monsieur 15% qui a volé le destin du peuple congolais est un imposteur. Pourquoi l'offense au chef de l'Etat est-il plus lourd que la menace de mort ? Cela voudrait-il dire qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur de destin du peuple congolais avec ses 15% est un demi-dieu  au Congo ? Il faut le déifier ! Où alors l'ancien pizzaïolo de Bruxelles, incapacitaire et fossoyeur de la République, tient à tout prix d'être appelé chef de l'Etat alors qu'il ne l'ait pas ? Deux faits retenus par le ministère public à charge de cet ancien Kadogo (enfant soldat) : la menace de mort et offense au Chef de l’État.

Voler le destin de tout un peuple son espoir et rêve pour humilier ? Tshilombo ne mérite pas du Congo.

 Berry MUEKATONE @Bmueka La RDC est plongée dans une crise de légitimité à cause d'un cupide qui a cru qu'il pouvait dribbler tout le monde et qui se trouve à présent coincé et veut jouer à l'apprenti chef tribal. Sa présence à la tête du pays est un outrage qui nuit à la dignité des congolais.

 ManuManu @ManuMan62704614  Je préfère encore croire à un ennemi qu'à un traître "frère" Félix est pire que Kabila.. en tout cas, on a encore rien vu!

 Martin KAMUNA @kamuna_martin Le type nous détruit le pays, sous la protection de sa milice qui se croit tout permis

 

 Mwali jensen @MwaliJensen Pensez-vous vraiment que démissionner serait la seule issue pour se sortir de cette crise?

 Aldo Rain€ @GolemDePrague Félix a eu maintes fois l’occasion, dans sa fraude, de sauver ce pays mais il n’a pas fait. Lors de sa dernière allocution pré consultation il aurait suffit d’un seul discours pour marginaliser les ennemies du pays mais non, il a préféré jouer leur jeu. Qu’il assume son péché...

 Wabudiadia @frfrp Si seulement on pouvait écouter ce prophète

Image

 

Image

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Sadc: Photo de famille outrageante, Tshilombo debout avec des ministres à Gaborone!

Sadc: Photo de famille outrageante, Tshilombo debout avec des ministres à Gaborone!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

gettyimages-113418111-612x612.jpg, déc. 2020
TOGO - 15 NOVEMBER : Archives: Franco-African Summit Of Lome On November 15th, 1986 In Lome,Togo (Photo by Patrick AVENTURIER/Gamma-Rapho via Getty Images)










Où est actuellement la place de la RDC sur la scène internationale ? Nulle part! Cette image parle d'elle-même. Vous imaginez le Maréchal Mobutu Sese Seko, président du Zaïre, debout dans un sommet international où des chefs d'Etat sont assis ? s'interroge Robert Mbelo, diplomate honoraire résident à Londres. La diplomatie des Milouvores montre ses limites .

gettyimages-583022796-612x612

Incroyable, la diplomatie des BukulaBwanseka sombre le pays. Le Zaïre a toujours été bien représenté par le Maréchal Mobutu. Diplomatiquement on ne peut pas dire que le Zaïre de Mobutu était absent de la scène international. Tshilombo avec son deal avec Alias Kabila est entrain de liquider et couler le pays. La RDC a bradé sa souveraineté. Le Congo est devenu quémandeur de tout . Le peuple congolais est allé aux élections, le 30 décembre 2018. Tshilombo, Monsieur 15% est allé nuitamment négocier  sa nomination électorale, contre le peuple. Aujourd'hui Tshilombo-Alias Kabila, les Daltons de la République sont devenus des rivaux. Le Congo est réduit à moins que rien. La photo de famille du mini-sommet de  la Sadc à Gaborone est  une humiliation à tout un peuple. Tshilombo est réduit au rang des ministres. 

gettyimages-949885160-612x612
gettyimages-949885142-612x612
gettyimages-607382674-612x612
gettyimages-583313716-612x612
gettyimages-953956312-612x612

   En diplomatie chaque image parle... qui peut décortiquer pour nous cette image ? Nous vous signalons qu'il y a trois vrais  chefs d'Etat devant. Cyril Ramaphosa, président de la République sud africaine, Mokgweetsi Masisi , président du Botswana et Emmerson Mnangagwa, président du Zimbabwe. Et derrière debout.: cinq ministres et un (président), Tshilombo de la République démocratique du Congo. Les Bena Muka, Talibans, Tribalo-Ethniques qui emprisonnent tout le monde avec comme plainte outrage à chef de l'Etat devait se saisir du photographe Botwanais qui a pris cette photo de famille  et l'amener à Kinshasa et le jeter en prison à Makala. Tshilombo ne va pas emprisonner le monde entier qui estime qu'il est pantin-marionnette. Il a fait un deal pour sa nomination électorale. Il n'est pas légitime. Pour preuve, cette photo parle plus. 

fb-img-1606683454844

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Sadc: Jeanine Mabunda désignée présidente du forum parlementaire ! Camouflet au...!

Sadc: Jeanine Mabunda désignée présidente du forum parlementaire ! Camouflet au...!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda 1.jpg, déc. 2020


freddy-mulongo-jeanine-mabunda-1

LesLe tweet de Berry Muekatone, le meilleur de la twittosphère sur la RDC est parlant: "Le choix de Jeanine Mabunda comme présidente du forum parlementaire de la Sadc est un camouflet infligé à Tshilombo. La porte de la dissolution étant fermée, comme questionnait l'autre : Maintenant, il y aura quoi ? Ni dissolution, Ni coalition, Ni cohabitation?" Le déboulonneur doit se calmer! Rien de rien. Présidents des Parlements des pays membres de la SADC ont désigné Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée Nationale de la RDC; pour présider le Forum Parlementaire, une des principales institutions de cette organisation sous-régionale. Le Forum parlementaire de la SADC est l’une des 9 instituions de prise de décision de la SADC; qui a en son sein actuellement 15 pays membres, dans la sous-région.

Inepties, acharnements,  odieuses  insultes,  et menaces de mort des fanatiques écervelés et lobotomisés Udpsiens contre une femme, Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, la ligne rouge a été franchie par les affidés de Tshilombo.

A Réveil FM International, nous avons pris la résolution de défendre, Jeanine Mabunda, femme politique intelligente et courageuse. Etre droite dans ses prises de position, est une qualité démocratique. Cela se respecte mais si on n'est pas toujours d'accord avec elle. L'intolérance politique des Udpsiens est inacceptable. A croire que ces individus se clament d'une lutte dans l'opposition 40 ans durant. Que Jeanine Mabunda soit une femme qui représente l'Assemblée nationale cela mérite respect. Son appartenance au Pprd ne doit pas être une raison pousser à entendre toutes les injures proférées contre elle.  Injures qui touchent à sa féminité. Vouloir atteindre à sa vie, c'est la goutte d'eau qui déborde la vase.  En créant un accident de circulation, avec une jeep Land Cruiser du ministère de l'intérieur qui a cogné uniquement son véhicule dans un cortège est aussi grave. Le régime de Tshilombo s'est discrédité. Surtout que le ministre Udps de l'intérieur n'est rien d'autre que Gilbert Kankondé, bras droit de Tshilombo. Face à la voyoucratie d'Etat, la vigilance tous azimuts s'impose. 

C'est un camouflet infligé à Tshilombo face aux menaces de ses fanatiques Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques contre Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale de la RDC. La Protection de Jeanine Mabunda n'est plus congolaise, elle est maintenant internationale. Tshilombo et ses fanatiques ne peuvent plus rien contre elle. 

Jeanine Mabunda  prendra ses fonctions à l’issue de la 49ème session de l’assemblée parlementaire du Forum Parlementaire; qui sera organisée à Kinshasa (RDC) du 4 au 5 décembre prochain par visioconférence.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 29 novembre 2020

Peuple et Vérité avec Prince Epenge, l'infatigable communicateur de Lamuka Populaire!

Peuple et Vérité avec Prince Epenge, l'infatigable communicateur de Lamuka Populaire!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Epenge 1.jpg, nov. 2020










Prince Epenge est l'homme de "Polele-Polele" ! Il se distingue par la bravoure,le dévouement, l'amour de la patrie, sa proximité avec notre peuple et sa présence sur terrain. Les Mabumucrates, politicailleurs, ventriotes et mangéristes considèrent le peuple congolais comme son marchepied. Prince Epenge est l'antipode de ces politicards, il est l'un des vrais "Molobeli Ya Peuple".


fb-img-1606527354053-1
Prince Epenge, président de l'Action pour la Démocratie et le Développement du Congo (ADDCongo) est un infatigable  communicateur  de Lamuka Peuple-Lamuka Populaire ! Au Congo être politicien, c'est être mafieux, magouilleur, fieffé menteur...Prince Epenge use de sa langue pour dire la vérité sans aucune violence. Avec lui, c'est du Polele-Polele. Cela agace tous les Mabumucrates, politicailleurs, ventriotes et Fakwa qui écument la classe politique congolaise. Dire la vérité est un crime de lèse majesté dans un pays où des gens vivent de "Matolo". Il faut flatter, flatter et encore flatter  des médiocres et incapacitaires afin d'espèrer d'avoir une obole à la fin. 


Intelligent, dévoué et engagé, Prince Epenge excelle dans ses communications. Il est l'un des communicateurs de "Lamuka Peuple-Lamuka Populaire". Il ne cesse de le dire haut et fort: "Lamuka, c'est le peuple ! Lamuka c'est un état d'esprit " ! Prince Epenge défend le peuple congolais à travers la vérité des urnes car il est convaincu qu'un pays se construit sur des principes et valeurs. Le marigot de la politique congolaise est rempli des caïmans et crocodiles, qui bouffent tout sur leur passage. Les politicailleurs Congolais sont corrompus, versatiles et non-patriotes. Comme des pizzas moelleuses, ils s'aplatissent face aux billets verts, ils ont le cerveau au niveau du ventre. Ils viennent en politique pour s'enrichir vite et de manière illicite et rien d'autre. Fourberies et roublardises caractérisent les actions de politicailleurs congolais. Le peuple n'est qu'un marche pied! Des Mabumucrates,  politicailleurs, ventriotes et  mangéristes ont pris en otage le destin de notre peuple. La République démocratique du Congo est un gâteau que se partage des orges politiques qui n'ont aucun pour le peuple. Fossoyeurs, margoulins, bandits et Fakwa de la République sont tous devenus des politicailleurs pour mieux enfariner notre peuple.  

freddy-mulongo-epenge-1
fb-img-1606527317354

A Réveil FM International, nos fins limiers prennent le temps des analyses. Prince Epenge est un vrai "Molobeli Ya Peuple". Calme et serein sur ses émissions de télévision  et Youtube, en tant que personnalité invitée et interviewée, Prince Epenge se démarque par la hauteur de ses argumentations. Il est fort en arguments pour mieux expliquer les situations politiques chaotiques de la République démocratique du Congo.  Sa force est  de toujours dire la vérité sans langue de bois. Prince Epenge n'est pas un Fayot ni flatteur et applaudisseur. Il fait sortir de la sueur froide à ses débatteurs. C'est des uppercuts politiques que reçoivent ses adversaires anti-peuple. Les Augustins Kabuya, Peter Kazadi, Jean-Marc Kandu wa Kabunda et autres  griots de l'Udps sont des petits joueurs face à Prince Epenge.  Ses convictions sont inébranlables "Le peuple aura toujours le dernier mot !". Prince Epenge n'est pas un plaintif. Il ne fait de la politique pour piller le peuple. " Pour le retour de Martin Fayulu, président élu à Kinshasa, après plusieurs mois aux Etats-Unis bloqué à cause du confinement dû au Covid-19, la monstre mobilisation est le fruit des communicateurs de Lamuka Peuple: Maman Chantal Moboni Ndakala, Prince Epenge, Me Nico Mayengele... Mobilisation volontaire, sans distribution d'argent, T-Shirt à ceux qui sont allés accueillir Martin Fayulu mo reconnaissable et remarquable à plus d'une fois dans ses manifestations à Kinshasa. Il est toujours porté sur les épaules par des fanatiques et militants. 

freddy-mulongo-epenge-3

Prince Epenge a fait ses premiers pas politiques auprès de Pierre-Jacques Chalupa. Loyal, il est demeuré auprès de Pierre-Jacques Chalupa , qui fut président de l’Action pour la démocratie et le développement du Congo (ADD) , qui est décédé de suite d’une longue maladie, le lundi 11 mars 2019 à l’hôpital du cinquantenaire.

« Il était malade depuis la prison de Makala. Il ne s’est jamais remis. On lui avait diagnostiqué un début de cancer. Il s’est battu deux ans avec depuis. Vous vous souvenez qu’on son passeport lui a été remis très en retard alors qu’il devait aller se faire soigner à l’étranger », avait dit Prince Epenge, qui depuis est le président  de l’ADD. Pierre-Jacques Chalupa a été emprisonné pour usurpation de la nationalité congolaise et faux et usage de faux. 

L'Udps qui se targue d'avoir fait la lutte politique durant 40 ans, n'a pas hésité de faire un deal diabolique contre le peuple congolais, pour la nomination électorale de Tshilombo. Alias Kabila, père de la démocratie, allié et partenaire, tels étaient devenus de slogans lancés par les Udpsiens. Après deux ans de hold-up électoral, Tshilombo sans remords est revenu vers le peuple demandant une union sacrée. L'enfarineur a volé le destin  de tout un peuple pour son ventre, son deal est une magouille privée, pourquoi la solution entre deux fossoyeurs mafieux de la République, doit provenir des consultations de toute la Nation ?  

Le 10 août 2013, Réveil FM International écrivait: 

Jacques Chalupa est blanc mais un congolais blanc.

Jacques Chalupa fait honneur au Congo en réclamant la nationalité, il est condamné à trois ans de prison pour usurpation de nationalité congolaise.

C'est du racisme primaire. Des apparatchik du régime Kabila au lieu de traquer tous ces soi-disant congolais qui sont au pouvoir pour piller le pays, s'attaquent à un citoyen congolais blanc qui aime son pays et qui veut mieux le servir ?

Jacques Chalupa est-il moins RDCongolais que les sans papiers, usurpateurs et imposteurs de Kabila (Joseph, Zoé, Janet), Leonbitch Kengo ou Aubin Minaku ? Les mammouths joséphistes et dinosaures mobutistes qui gèrent le Congo par défi se servent de la carte raciale pour écarter un opposant.

freddy-mulongo-chalupa

Condamné une première fois pour usurpation de nationalité, l'ancien député Pierre-Jacques Chalupa avait fait appel. L'arrêt de la Cour suprême de justice a été rendu le 23 janvier : il écope de 36 mois de prison ferme. C’est finalement le 23 janvier que la Cour suprême de justice a rendu son arrêt, à Kinshasa, dans l’affaire qui oppose le ministère public à Pierre-Jacques Chalupa, un ancien député blanc poursuivi pour « usurpation de nationalité, faux et usage de faux ». La sanction est sévère : 36 mois de prison ferme, soit 12 mois de moins par rapport à sa précédente condamnation.

Pierre-Jacques Chalupa a été arrêté en février 2012 et incarcéré à Makala, la prison centrale de Kinshasa parce qu’il aurait acquis de façon frauduleuse la nationalité congolaise.

freddy-mulongo-epenge-8

Né en 1948 à Uvira, dans l’actuelle province du Sud-Kivu (Est), d’un père d’origine portugaise né à Boma (actuelle province du Bas-Congo) et d’une mère grecque, il affirme que sa grand-mère paternelle était quarteronne et qu’il a toujours été congolais. C’est Chalupa qui conçoit les affiches de campagne de Kabila lors des élections législatives et présidentielle de 2006. « On m’a dit au tribunal que mon certificat de naissance a été établi à Bujumbura, au Burundi. C’est vrai parce qu’après ma naissance, ma mère a dû être hospitalisée à Bujumbura, qui n’est pas loin d’Uvira. D’ailleurs, le Burundi et le Congo étaient tous les deux des colonies belges », insiste-t-il.

Après des études à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et à l’Institut d’architecture Saint-Luc de Bruxelles, Pierre-Jacques Chalupa choisit de travailler dans la publicité. Dans les années 2000, il se retrouve dans le sillage de Joseph Kabila et de sa majorité.

C’est lui qui conçoit les affiches de campagne de Joseph Kabila lors des élections Louis Michel de 2006. Procès "politique" Candidat à la députation, l’homme, remarquable par sa forte corpulence et sa crinière poivre et sel, sera élu sur les listes du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), la formation présidentielle. Mais son mandat, avec d’autres, sera invalidé pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la nationalité. Cela a-t-il eu des incidences sur ses rapports avec la majorité présidentielle ? Il en est convaincu : « Petit à petit, j’ai pris mes distances, jusqu’à me rapprocher de l’opposition. Aux dernières élections de 2011, je soutenais Étienne Tshisekedi », clame-t-il.

Une nouvelle fois candidat à l’Assemblée nationale avec le soutien de son parti, l’Action pour la démocratie et le développement au Congo (ADD Congo), il ne sera pas élu. « Les résultats me concernant ne sont même pas sortis », soupire-t-il. L’ancien député est persuadé que son procès est « politique ». On voudrait lui faire payer sa rupture avec le camp présidentiel. Il s’étonne de cet acharnement sur sa personne « alors que beaucoup d’hommes politiques congolais ont plus d’une nationalité, contrairement à ce qu’exige la loi ». Pour son avocat aussi, les choses sont claires : « Chalupa est Blanc. Et ce procès est politique ».

freddy-mulongo-epenge-2
freddy-mulongo-epenge-4

Prince Epenge est parmi les jeunes politiques sur lesquels  la République démocratique du Congo doit compter. Des jeunes déterminés,  dévoués  et convaincus qui luttent contre les déviations démocratiques, avec intelligences, convictions et actions. Prince Epenge sait bien mouillé sa veste pour le pays. Il n'est pas dans le Bling Bling. Les Blablateurs politiques se cachent derrière leurs avoirs et n'ont aucune conviction ni valeur morale. Pour défendre le pays, a-t-on besoin d'un costume trois pièces ? Les Angwalima et autres Al Capone qui ont vendu le Congo pour des intérêts personnels ne sont-ils souvent en costumes cravatés ?  

Adepte de la philosophie indienne, Gandhi vivait simplement, organisant un ashram qui était autosuffisant. Il faisait ses propres vêtements, le traditionnel dhoti indien et le châle, avec du coton filé avec un Charkha  (rouet) et était végétarien. Il pratiquait de rigoureux jeûnes sur de longues périodes, pour s'auto-purifier mais aussi comme moyen de protestation. Gandhi a été un pionnier et un théoricien du satyagraha, de la résistance à l'oppression à l'aide de la désobéissance civile de masse, le tout fondé sur l'ahimsa (totale non-violence), qui a contribué à conduire l'Inde à l'indépendance. Gandhi a inspiré de nombreux mouvements de libérations et de droits civiques autour du monde et de nombreuses autres personnalités comme Albert Schweitzer, Martin Luther King, Nelson Mandela, Steve Biko, le dalaï lama et Aung San Suu Kyi. Ses critiques importantes envers la modernité occidentale, les formes d'autorité et d'oppression (dont l'État), lui valurent aussi la réputation de critique du développement dont les idées ont influencé beaucoup de penseurs politiques.

Gandhi a été reconnu comme le Père de la Nation en Inde, son anniversaire y est une fête nationale. Cette date a été déclarée Journée internationale de la non-violence par l'Assemblée générale des Nations unies.

Avocat ayant fait ses études de droit en Angleterre, Gandhi développa une méthode de désobéissance civile non-violente en Afrique du Sud, en organisant la lutte de la communauté indienne pour ses droits civiques. À son retour en Inde, Gandhi incita les fermiers et les travailleurs pauvres à protester contre les taxes jugées trop élevées et la discrimination étendue et porta sur la scène nationale la lutte contre les lois coloniales créées par les Britanniques. Devenu le dirigeant du Congrès national indien, Gandhi mena une campagne nationale pour l'aide aux pauvres, pour la libération des femmes indiennes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour une fin de l'intouchabilité et de la discrimination des castes, et pour l'autosuffisance économique de la nation, mais surtout pour leSwaraj — l'indépendance de l'Inde de toute domination étrangère.

Gandhi conduisit la marche du sel, célèbre opposition à la taxe sur le sel. C'est lui qui lança également l'appel au mouvement Quit India le 8 août 1942. Il fut emprisonné plusieurs fois en Afrique du Sud et en Inde pour ses activités ; il passa en tout six ans de sa vie en prison.

freddy-mulongo-epenge-7

Pour sauver la République démocratique du Congo, il ne faut plus se fier tellement aux diplômes, car le Congo manque cruellement  d'une élite consciente. Le patriotisme doit être le premier facteur. Sans l'amour de la patrie qui est au delà des diplômes, le Congo risque de disparaître !

Personne ne peut sauver le Congo que les Congolais. Mais les Congolais patriotes, qui aiment foncièrement le Congo. Prince Epenge est l'un d'eux. Il n'est pas dans la théâtralisation de la politique, bon stratège, il cogne la où cela fait mal. Ceux qui jonglent avec la vérité l'évitent. Quand un arbre tombe, on l'entend; quand la forêt pousse, pas un bruit dit un adage africain. C'est le rôle d'un média de voir la forêt qui pousse.  Prince Epenge est un arbre qui pousse très vite. Un grand patriote qui ne triche pas avec ses convictions et engagements politiques. 

fb-img-1606527346089

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 28 novembre 2020

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", de Kabila Désir, Masimanimba Désir à Tshilombo Désir

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", de Kabila Désir, Masimanimba Désir à Tshilombo Désir

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

mulumba-kin-kiey-et-freddy-mulongo.jpg, nov. 2020

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" nous avait traduit en justice à Paris pour s'être acheté un manoir à Waterloo en Belgique avec l'argent de la Fibre optique de la RDC. Il a été dérouté par la justice française malgré son rang de ministre. Il est fayot, flatteur patenté, fourbe et roublard. Après Kabila Désir, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" clame son amour pour Tshilombo Désir.

mulumba-kin-kiey-et-freddy-mulongo

Je l'avais affronté au palais de justice à Paris et l'avait mis KO Débout. Il nous avait traîné en justice pour diffamation. Il a été débouté. Versatile, fourbe, roublard, retourneur de veste et traverseur de rue, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" est un fossoyeur de la République. Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent ! Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" est plus qu'une girouette politique il tourne à tous vents. Pillard de la République, alors Tout-puissant Ministre de PTNTIC? Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a empoché 50 millions de dollars pour l'installation de la Fibre Optique en RDC. Il s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique.

freddy-mulongo-moyibicrate-1

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" est un politicailleur pédant, corrompu et pillard des deniers publics. Chez ce clown politique et fieffé menteur, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate", le ridicule et le grotesque n'ont jamais tué. Son arrogance, orgueil, ses fourberies, roublardises et flagorneries nous font rire à gorge déployée à Réveil FM International.  Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le gouvernement Matata I du 28 avril 2012 au 7 décembre 2014, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a perçu 50 millions de dollars pour l'installation de la fibre optique en République démocratique du Congo.

freddy-mulongo-moyibicrate-2

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a privé 85 millions de Congolais de la fibre optique et s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique. Pour avoir dénoncé son escroquerie, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a traduit Réveil FM International en justice à Paris. Le baron du régime d'imposture de Kinshasa, le dinosaure Mobutiste caméléon qui est devenu mammouth joséphiste, chantre de "Kabila To tondi yo nanu té"  a cru qu'il suffit en tant que Ministre d'une République bananière  de clamer que l'on est diffamé pour clouer le bec d'un journaliste indépendant.  Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a été débouté dans sa plainte en diffamation contre Freddy Mulongo, Réveil FM International. "Kabila Désir", "Masimanimba-Désir"  estimait que son honneur démesuré et sa dignité de baron, apparatchik, Dinosaure Mobutiste qui s'est mué en Mammouth et Tyrannosaure du régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, ont été bafoués par le journaliste Freddy Mulongo à Paris. Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate", Picsous de la République s'est autorisé de réclamer 20.000 euros pour son fameux honneur ! Le 1 euro symbolique, payable en plusieurs fois consentit au journaliste Freddy Mulongo, a courroucé le dernier ministre de l'information du dictateur Mobutu Sese Seko. Il a été débouté ! 

freddy-mulongo-kin-key-mulumba-3

Merditude par excellence, affreux Jojo, Debré Mpoko Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" et "VENTRIOTE" est un vieux schnock, une girouette qui tourne au gré du vent, un mangeriste habitué aux chaudrons de la mangeoire. Pédant, prétentieux, flatteur de bas étage, Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" étonne dans sa buzobérie outrancière avec son raisonnement d'un constipé pour défendre le régime sanguinaire de Kinshasa qui le nourrit. Il croit impressionner en s'autoproclamant "Professeur" ! Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. Est-il vraiment intelligent comme il le prétend  Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" et "VENTRIOTE" ?  Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" après avoir claironné "Kabila Désir", "Masimanimba Désir" le voilà qui chante "Tshilombo Désir".  Cela n'étonne pas un analyste  et journalisme indépendant que nous sommes. Le fourbe va jusqu'à autoproclamé du Grand Bandundu. A-t-il reçu le mandat de tous les Bandundois ? Dans un pays normal Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" serait en prison répondant de ses crimes. Voleur sous Mobutu, voleur encore sous Alias Joseph Kabila dans cette république bananière, Kin-Key Mulumba "MOYIBICRATE" est un ploutocrate et mangériste connu de tous. Pour ne pas rejoindre le Centre pénitentiaire et de rééducation de Makala, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE"dans ses fourberies et roublardises a trouvé une parade. Il a mis en place un Ong bidon « Kabila désir » qui chante les louanges de celui règne par défi à la tête de la République démocratique du Congo.

freddy-mulongo-moyibicrate

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" quitte "Kabila Désir" pour "Tshilombo Désir". Ignore-t-il que Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il est bénéficiaire d'une nomination électorale avec ses 15 %. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" s'accroche au boué de sauvetage Tshilombo pour sortir la tête de l'eau. Son fayotage n'a pour seul objectif que de se faire nommer afin de continuer à continuer à  piller le pays.  Les réseaux sociaux s'emballent sur l'intervention de Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" sur son amour de "Tshilombo Désir" !

 Fred Bauma @fredbauma90 En ce moment sur  @TopCongo, débat entre She Okitundu (FCC) et  @kkmtry (ancien chantre du KabilaDesir, de To Tondi Yo Nanu Te, ancien Mobutiste et désormais Tshisekediste CACH). On tourne en rond. On reprend les mêmes et on recommence! Le Congo a besoin d’un nouveau souffle!

 John Nsana Kanyoni @JKanyoni Je me pose la question de savoir si nos médias ne devraient pas revoir à la baisse l'audience qu'ils accordent à la politique en RDC; plus nous suivons ces politiques plus nous avons tendance à être abrutis; choisir aussi les politiques qui en valent la peine sur un haut débat.

 Jean-Marie Kanulondi @JKanulondi Rien d'étonnant l'orque ça vient d'un jeune qui attentiste,qui passe tout le temps à critiquer ! B.Obama vous a prodigué un très bon conseil. Une jeunesse dans l'action et non celle qui fait des courbettes à faden House.

 Paul Tshika @PaulTshika il n'est pas à sa place (@kkmtry). il a prouvé sa versatilité pour enfin être le defenseur de premier plan du CACH. eeh mbok'oyo pardon

 Misenga Muena Congo @MisengaPontien Une classe politique composée des lépreux politiques, rien de surprenant.

 Sylvie Mbanga @SylvieMaunga La nouvelle classe politique est un impératif besoin et la Jeunesse doit part a ce chapitre. C’est vrmt du theatre a voir ces deux acteurs prétendre être en opposition.

 

 Nadege CONGO KINSHASA @nadegeIlungaK Fatigué d entendre les mêmes noms qui ne font pas avancer le Congo.

 Olced9@gmail.com @Olced9gmailcom1 C'est la jeunesse qui doit s'imposé et non venir faire du bruit sur les réseaux sociaux.

 Shabade @bagumaauguy J’ai suivi @kkmtry oser dire que les congo n’a pas d’hôpitaux, pas d’écoles et autres...franchement y en a qui ont du courage. Il est lui, une partie du problème, qu’il se taise. Qu’il laisse ce discours à @auguyka70 et @kabund_jmkkrock eux au moins n’ont pas détruit ce pays.

 Christian Akonkwa @christianAkonkw Écouter un @kkmtry transfiguré,devenu toute honte bue donneur de leçon sur @TopCongo a vraiment chatouillé mes oreilles. Ce monsieur(bon payeur du FPI)qui ne jurait que par un 3ème mandant de Kabila début 2018 est un spécimen d’illustration éloquente d’une médiocrité crasse..

 visiolongo kengidila @pixasmlg Lol on prend les mêmes vides du passé et on remplit les vides du présent!!!

 Le Patriote-Résistant @wrong_ben La messe est dite

 Francois Kabwe @kalcom2013 Ce Congo a existé avant Kabila et il existerait sans Kabila, toutes cette bande des inventaires des concerts tels que primo ministériel, où parlementaire,ne nous servent à rien, notre soucis c'est le social

Lire la suite...

Partager sur : Partager

France: Éoliennes, les six exigences ACBFC face aux "mastodontes d'acier" !

France: Éoliennes, les six exigences ACBFC face aux "mastodontes d'acier" !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM international 

Freddy Mulongo-Michel de Broissia.jpg, nov. 2020

Michel  de Broissia, Président  de l'ASSOCIATION DE DÉFENSE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU PATRIMOINE DU COLLECTIF  RÉGIONAL BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ

L'Association Collectif Bourgogne Franche-Comté est un collectif regroupe des associations actives dans la défense de l’environnement, du patrimoine, du paysage et des habitants de Bourgogne et de Franche-Comté et qui ont décidé de s'unir afin de lutter ensemble contre « le développement anarchique des aérogénérateurs », c'est-à-dire des éoliennes.

freddy-mulongo-michel-de-broissia

Michel  de Broissia, Président  de l'ASSOCIATION DE DÉFENSE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU PATRIMOINE DU COLLECTIF  RÉGIONAL BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ

 « Notre région est l’une des moins ventées de France », déclare Michel de Broissia, président d’ACBFC. Le collectif veut « peser de tout son poids » dans la politique qu’il juge « absurde » de déploiement de parcs éoliens.
Ce collectif est composé d’associations (une centaine en Bourgogne et en Franche-Comté) qui œuvrent pour la défense de l’environnement, du patrimoine, du paysage et des habitants.

« L’éolien s’avère peu rentable, cher, inopérant face au chômage », estime Michel de Broissia. Les éoliennes sont aussi une « source de pollution sonore audible, inaudible (infrasons) et lumineuse ».
Enfin, l’éolien « contribue paradoxalement, à une augmentation des rejets de CO2 », dit le président d’ACBFC. Le « caractère intermittent et aléatoire » de l’éolien « impose la mise en service en parallèle d’autres unités de production électrique », assure Michel de Broissia. Le collectif ACBFC estime que les « campagnes sont abandonnées à l’appétit des sociétés privées ce qui engendre, entre autres, une dégradation du climat social et une altération des paysages ».
Le collectif régional anti-éoliennes demande qu’un « véritable débat » ait lieu en Bourgogne Franche-Comté.
« Contrairement à ce que notre personnel politique veut faire croire, il n’existe pas de consensus en faveur de l’éolien, loin de là », affirment les représentants d’ACBFC.

freddy-mulongo-acbfc-1

Éoliennes gigantesques

Avec des éoliennes de 130 m à 180m, voire même 240 m, l’impact sur la santé des habitants, la biodiversité, les paysages et le patrimoine n’est plus du tout le même. Pourtant, la réglementation s’obstine à garder une distance de protection de 500 m autour des éoliennes ! Il est indispensable de définir un encadrement strict des projets éoliens en particulier une distance de protection des éoliennes par rapport aux habitations qui soit tout naturellement proportionnelle à la hauteur des éoliennes. 

Première exigence d’ACBFC :

Adopter une distance de protection des habitations de 10 fois la hauteur des éoliennes comme c’est le cas en Bavière (Land allemand) ou en Pologne. La richesse de nos régions françaises ne vaut-elle pas celle de la Bavière en termes de paysage et de patrimoine ?

La souffrance des riverains !

Avec des éoliennes toujours plus grandes, l’impact sur les riverains prend des proportions inattendues.

  • A Montceau-Echarnant proche de Beaune en Côte d’Or, les habitants situés à 700 m du parc éolien sont réveillés la nuit dès que le vent souffle d’un large secteur sud (sans parler de leurs soucis de télévision et de télécommunication). Depuis mars 2016, les problèmes ne sont pas réglés en dépit de nombreux essais de bridage. Cela n’a d’ailleurs rien d’étonnant car dans nos régions le vent souffle en rafales ce qui rend techniquement impossible tout bridage fondé sur des mesures moyennées du vent sur 10 minute
  • A Fontenelle-Montby dans le Doubs, plus de 14 plaintes ont été adressées à la DREAL par des riverains très perturbés par le bruit des premières éoliennes de 180 m de hauteur. Il ne s’agit pas d’effet NOCEBO mais de bruits réellement audibles. Ils sont situés à des distances de l’ordre du kilomètre des premières éoliennes.

Deuxième exigence d’ACBFC :

Comme l’exige aussi l’Académie de Médecine, il faut abolir sans attendre l’arrêté du 26 août 2011 qui tire un trait sur la santé des riverains en augmentant le seuil réglementaire de bruit à 35 dBA au lieu des 30 dBA du code de la santé publique.

Le recours à des tiers de confiance !

Force est de constater que les études acoustiques conduites, par les promoteurs, en pleine campagne fournissent des résultats souvent surprenants.

Les microphones sont trop souvent placés à des endroits qui ont tendance à augmenter le bruit de fond : à coté d’une route fréquentée, d’une rivière, d’une pompe de piscine, d’une bâche qui prend le vent.

Le bruit des éoliennes calculé dans les études d’impact se trouve ainsi systématiquement minimisé.

En dépit de ces arrangements, les études acoustiques conduisent très souvent à mettre en œuvre des plans de bridage quasiment à toutes les vitesses de vent (parc de Jura Nord La Comtoise par exemple) ! Et ce, malgré l’arrêté du 26 août 2011 augmentant à 35 dB le seuil acoustique la nuit. Or, on le sait ces plans de bridage ne peuvent fonctionner dans un environnement où le vent souffle en rafales. C’est donc 35 à 38 dB qui seront réellement perçus par les riverains.

Par ailleurs, les derniers parcs éoliens en construction en Bourgogne Franche-Comté ont montré une absence totale de surveillance du chantier : sans étude géotechnique préalable, des centaines de tonnes de béton ont été déversées dans des failles karstiques, des hectares de forêt supplémentaires ont été défrichés, des éoliennes ont été implantées dans des zones d’activité empêchant leur extension pour des raisons de sécurité. Les photomontages avec ouverture grand-angle minimisaient systématiquement les impacts et ne respectaient pas les règles édictées par le préfet de Côte d’Or...

Troisième exigence d’ACBFC :

Faire appel à un tiers de confiance agréé (type Bureau Veritas ou APAVE). Ce type de fonctionnement est de règle dans le nucléaire. Les projets éoliens régulés par le code des ICPE ne doivent pas être traités à la légère sans réel contrôle externe.

L’indemnisation des riverains (existe au Danemark) !

La souffrance des riverains est une certitude. Elle ne peut pas se résoudre en équipant les habitations de double ou triple vitrages, en vivant portes et fenêtres fermées (ou en installant des murs antibruit). Ces solutions n’apporteront qu’une très faible amélioration après leur installation.

Si la quiétude des habitants concernés ne peut être obtenue, il ne reste plus qu’à les dédommager.

Quatrième exigence d’ACBFC :

Indemniser les riverains impactés par les parcs éoliens existants

La protection de la biodiversité : pas d’éolienne en forêt ou en zone humide

Pourquoi ? :

  • Les forêts sont des sources de biodiversité ce qui n’est plus le cas des parcelles agricoles cultivées de manière intensive. Les études préalables minimisent souvent les impacts sur la biodiversité, toujours sous le même schéma : enjeux forts, impacts faibles. L’exemple du parc éolien de VARS en Haute-Saône est affligeant. L’aire d’étude immédiate du rapport d’impact a exclu habilement une zone exceptionnellement riche comportant en particulier 2,5% de la population française de murins à oreilles échancrées :
  1. une zone Natura 2000 au titre de la directive habitat,
  2. une zone Natura 2000 au titre de la directive oiseau,
  3. une Zone écologique de nature remarquable (ZNIEFF type 1),
  4. des terrains des conservatoires d’espaces naturels. Les distances de protection de 500 m autour des habitations ont permis d’escamoter l’étang de Theuley et la richesse de sa biodiversité.
  • Les forêts absorbent le CO2: on parle de puits de carbone
  • Les forêts produisent de l’énergie renouvelable
  • Les forêts produisent du bois de sciage limitant les importations de grume
  • Les forêts font le plaisir des promeneurs du dimanche de la cueillette des champignons à la chasse.

Au niveau des performances :

  • Les forêts réduisent encore la vitesse du vent (environ de 1 m/s même à 200 m d’altitude)

Cinquième exigence d’ACBFC :

Protégeons nos forêts et les zones humides en les excluant de tout projet éolien.

Une information des riverains bien en amont

La plupart des projets arrivent en catimini dans les communes. Il n’est pas rare que le maire signe sous la pression du promoteur une charte confidentielle d’étroite collaboration. Le procédé perdure en dépit de la dénonciation de la répression des fraudes.

A partir du moment où une municipalité a donné son accord pour des études de faisabilité, le développement du projet est irréversible et la population est mise devant le fait accompli.

Il est urgent d’informer la population très en amont et qu’elle puisse donner son avis en toute connaissance de causes.

Sixième exigence d’ACBFC :

Information du public

  • Affichage en mairie dès le premier contact des promoteurs avec les propriétaires fonciers ou la commune.
  • Après la mise en service d’un parc éolien :
    • Affichage des mesures de bruit sur le terrain
    • Affichage des résultats mensuels d’exploitation (en € et en MWh).

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 2 de 138 -