Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Hold-up électoral

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 30 octobre 2020

RDC: L'autre Sindika Dokolo, puncheur et clivant sur les réseaux sociaux !

RDC: L'autre Sindika Dokolo, puncheur et clivant sur les réseaux sociaux !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM InternationalFreddy Mulongo-Dokolo.jpg, oct. 2020

En Afrique, on ne critique jamais un mort ! Sindika Dokolo du mouvement "Congolais debout" a soutenu le holdp-up électoral de Tshilombo. Aucun Congolais n'en parle. Sindika Dokolo était puncheur voire clivant sur les réseaux sociaux. C'est ce versant qui nous intéresse. Loin de ses déboires judiciaires en Angola, du beau gosse et mari d'Isabel Dos Santos, fille de l'ex-autocrate Angolais.

freddy-mulongo-dokoloEn Afrique, on ne critique jamais un mort ! Sindika Dokolo du mouvement "Congolais debout" a soutenu le holdp-up électoral de Tshilombo. Aucun Congolais n'en parle. Sindika Dokolo était puncheur voire clivant sur les réseaux sociaux. C'est ce versant qui nous intéresse. Loin de ses déboires judiciaires en Angola, du beau gosse et mari d'Isabel Dos Santos, fille de l'ex-autocrate Angolais.
Avec la mort de Sindaka Dokolo, c'est le mouvement "Congolais debout", qui se couche à jamais. A moins de revenir dans le camp de la patrie. Congolais, nous sommes de sentimentaux et amnésiques. Sindika Dokolo était un homme d'accès facile, pas trop de barrières pour le voir. A la société civile congolaise, avec la création du mouvement "Congolais debout", il y a des actions qui demeurent dans la mémoire du peuple congolais pour barrer la route au troisième mandat d'Alias Kabila. Le samedi 30 juin 2018, Sindika Dokolo avait mis à disposition de la diaspora congolais de l'Europe , des autocars à destination de Bruxelles pour manifester la souveraineté du Congo. 3000 Congolais étaient présents. Alors que le même 30 juin, il n'y avait aucune manifestation populaire à Kinshasa. Sindika Dokolo, c'est aussi l'homme qui venu au secours  avec une remorque des denrées alimentaires, pour des compatriotes Kasaïens en Angola, qui avaient des tueries dans le Kasaï, lors de l'assassinat du chef Kamwina Nsapu. La grosse erreur politique  de Sindika Dokolo est d'avoir soutenu Tshilombo dans son deal avec Alias Kabila , contre le peuple congolais. Sindika Dokolo est avec des Paul Nsapu (FIDH), Georges Kampiamba (ACAJ), Jean-Claude Katende (Asadho)... de fameux défenseurs des droits de l'homme, qui ont soutenu la fraude électorale au Congo. D'ailleurs certains leaders droit de l'hommiste, qui avaient fait le mort, lors de la proclamation frauduleuse des faux résultats par la CENI et la Cour constitutionnelle, ressuscitent en catimini sur les réseaux sociaux. Ils tweetent matins, midis et soirs pour faire oublier leurs forfaitures. Pour des intérêts égoïstes, coterie tribale et promesse de nomination, ils se sont couchés.   Tshilombo est fraudeur, imposteur et usurpateur qui a fait alliance avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Sindika Dokolo aurait dû demeurer du côté du peuple congolais. Soutenir Tshilombo, c'est toujours soutenir celui qui l'a nommé: Alias Kabila. Et Tshilombo est le pantin marionnette, masque et rempart d'Alias Kabila. Ses ennuis judiciaires en Angola l'on-t-il pousser à soutenir le faussaire Tshilombo ? Le 5 janvier 2019 à Benguela: "La décision du tribunal provincial de Luanda de geler, de manière préventive, des comptes bancaires personnels et les avoirs de la femme d'affaires Isabel dos Santos et de son mari, l'homme d'affaires et activiste congolais Sindika Dokolo, a été l'un des affaires sur la table lors d'une rencontre entre les présidents de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi Tshilombo et de l'Angola, João Lourenço". Durant leur réunion, explique un communiqué de la maison civile du président Angolais, les deux Chefs d’Etat "ont également saisi l’occasion pour examiner les conséquences de la décision du tribunal provincial de Luanda du 30 décembre 2019". Contrairement à Tshilomboqui envoi ses chiens de garde: Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes pour insulter et menacer des journalistes et compatriotes, Sindika Dokolo n'a jamais injurié un seul compatriote Congolais. Sur Twitter et Facebook, il s'exprimait librement mais jamais injures et insultes. D'ailleurs, il ne répondait pas souvent. Ses tweets clivant susciter toujours des avalanches de commentaires.  Nous avons retenu deux de ses  tweets, son dernier du 15 octobre, ainsi que celui du 15 juillet 2020.  
freddy-mulongo-dokolo-4

 Sindika Dokolo 15 octobre, 10:16 · 

L'analyse de Mike Mukebayi dans Bosolo Na Politique sur Minembwe et la nécessaire reconnaissance de nos frères tutsi nés congolais est la bonne approche. Luttons contre le communautarisme, pas de création de minorités en danger, pas d'enclaves. Oui à une RDC riche de sa diversité.

 Sur Twitter 

 Nino Susu @MrSusu25 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

Je partage votre avis certes, mais comment on fait alors avec des gens, nés au Congo ou pas, qui n'ont pas eu froid aux yeux et ont promis lors de leur réunion à Bruxelles qu'ils vont prendre Minembwe et puis Walikale, Walungu et Uvira?

 Ikala Engunda @EngundaAlain 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

En quoi ils sont en danger exactement ? Au dernière nouvelle une milice tutsi gumino massacrait 200 personnes au village de Kipupu.

 Freddy Mulongo @FreddyMulongo 16 oct. En réponse à @sindika 

  • #BenaMpuka Sindika a vécu en Angola. A-t-il réclamé déjà une terre angolaise? Son soutien au faussaire et Balkanisateur Angwalima Tshilombo l'a déjà discrédité. Congo débout n'était qu'un cheval de Troie! Personne ne discrimine les Banyarwanda. Ils sont Rwandais point barre.

     Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi 16 oct. En réponse à @sindika_dokolo

     Ça il fait semblant de ne pas le voir. Et ça viendra nous dire « congolais debout ».

     Rma... Droit, Liberté et Empathie @MaliRidja 16 oct. En réponse à @sindika_dokolo et @OineIsea

    Comme d'habitude..Sauf que l'actualité c'est un tribunal international pour la RDC..pas des débats que la loi congolaise a déjà réglé. Un TPI pour la RDC... Ça doit pas beaucoup vous plaire.. Surtout pas maintenant..Solution politique, négociation, deal c'est tjrs mieux non ?

     Jean-Marc KABUNDA @JeanmarcKabunda 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Est ce que les Congolais ont déjà rejeté les congolais d’origine rwandaise ? Quand ? Vous voulez victimiser un groupe qui a pris des armes pour réclamer les terres congolaises! Non ça ne passe pas. À quel moment condamnez vous les actes barbares commis à l’Est ?

     Espé NGONGO MBULI M.Ukweli @musema_kweli 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Il n'y a jamais eu d'enclave tustsi en RDC. Le rwanda-urundi était un protectorat Allemand jusqu'en 1916! Quand est ce que les belges et allemands se sont convenus de la création de cet enclave tutsi au Congo? Nous n devons pas falsifier l'histoire? le vivre ensemble OUI

     Pitsh @Pitsh7 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    La nationalité ne doit pas être collective, elle doit se faire cas par cas... il faudrait retirer la nationalité octroyée par Mobutu aux Banyarwanda en 1972 , vue les crimes odieux commis par ces derniers depuis 1996 jusqu'aujourd'hui.

     ETRE-JUSTE @rbtben 16 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Ndeko yo oza lisusu exemple te, kende nanu kozongisa mbongo na Angola.

     BENDEL BENITA @BENDELBENITA 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

     j’adore cmt vous réagissez après les événements tjr dans les calculs de positionnement!vous vous alignez sur ceux qui pensent que le Congo doit céder ses terres!Il y’a une forte communauté en Angola a-t-elle demandé les terres alors que vous auriez pu appuyer ce projet aussi?

     Lourenço Mavu @LourencoMavu 25 oct. Au fait, en Angola on a accordé des terres aux Bapende, car ils sont sortis de l'Angola avant de s'installer en RDC, c'est un cas différent des Banyarwanda abusivement appelés Banyamulenge.

     My Info @MyInfo05479847 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo 

  • Pourquoi vous ne les amenez pas en Angola Mr ndokolo? Vous savez combien des congolais, ils ont tués, massacrés chassés de leur territoire sous couverture de réfugiés rwandais,, des banyarwandas ou banyamulenges, ce sont les génocidaires rwandais qui doivent être arrêtés.

     MBULA IPI @rdcforce 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Les noms des ETHNIES au Congo proviennent de leur LANGUE parlée et non pas de leur AIRE GÉOGRAPHIQUE. Nos frères sommairement appelés TUTSI ne veulent pas reconnaitre qu'ils sont BANYARWANDA et que leur immigration massive au Congo à ITOMBWE ne daterait pas d'avant 1885.

    Sur Facebook: 

    •  Reagen Kionga   Un vrai patriote ne ferait jamais une telle déclaration ! Je suis profondément désolé monsieur ! Un homme comme Mukebayi ne devrait même pas vous influencer par ses propos. Il a été en contact avec ces gens là, ça vous ne savez pas ?

      ° Koby Superlatif Shungu: Il n'y a pas d'ethnie majoritaire en RDC, le mal en est chez nos amis banyamulenge, ils veulent trop faire le lobbying de leurs discriminations. Que dire de Pygmées ? Cites-moi un Ministre Pygmée que tu connais mais pourquoi ils ne pleunichent pas? Ils veulent se rendre spécial alors ça va leurs coûteux cher.

    •  Excellence Paolo Megga: La question de Minembwe ne doit pas être traitée de manière brutale et superficielle, mes chers compatriotes.
      Depuis la nuit du temps, cette partie de la République a connu et continue à connaître de menaces genre balkanisation. Croyez-vous que ceux-là qui veulent à feu et à sang la balkanisation de cette partie là, lâcheront prise assez facilement ? La réponse est non.
      Ce qu'ils feront, c'est de multiplier des stratagèmes sur stratagèmes pour arriver à leur fin.
      Minembwe se situe dans le territoire congolais, restera au Congo et pour les congolais, pour dire que tout celui qui désire être ou vivre là doit-être congolais dans toutes les formes légales (Être né congolais ou le devenir légalement).
      Je me permets d'attirer votre attention sur ce que si cette partie de la République n'est pas inscrit dans nos lois, plus tard Minembwe sera la première fissure du début de la balkanisation...
      Cessons de nous laisser emporter par de distractions qui ne nous emmèneront nulle part, en revanche nous feront perdre notre acquis.

      ° Ivo Gignac Milonga:  Qu'est ce qui se cache derrière cette attention particulière des Tutsi ?
      S'ils sont congolais depuis tout ce temps pourriez-vous m'expliquer pourquoi ils n'ont pas des terres tout ce temps ?
      Pourquoi insistent ils sur une installation d'une Commune seulement pour eux ?

    •  Troptrop Louis:  Ce que certains d'entre-nous semblent ignorer est que , si nous gérons mal cette question de banyamulenges, il y a un gros risque pour l'avenir et cela peut être prélude à un "Congo" qui ne nous correspond pas et loin du rêve de nos pères fondateurs, t…Voir 

    •  Johny Bash: La reconnaissance de la communauté rwandaise(Hutu & Tutsi) délocalisées dans l'histoire pour différentes raison circonstances sulfureuses soit suite au visée expansionniste dictée par des velléités hégémoniques territoriales partagées par plusieurs personnalités rwandaises.
      Il ne faut pas trop vite aller en besogne avec ce dossier car les risques sont énormes.
      Je partagerais l'idée que de reconnaître que ceux parmi eux qui sont venus avant le 30 juin 1960 et démontrent avoir le fibre patriotique pour le Congo Kinshasa

    •  Tresor Tego: Les tutsis vivant au Congo, principalement, ceux venus du Rwanda après l'indépendance, doivent se considérer congolais et travailler pour le Congo, ça ne se sert à rien de se victimiser pendant que les faits en disent autres choses!

      •  Fabrice Wakima: Sieur Sindika; notre problème ne pas la nationalité, selon notre histoire nous n'avons pas une tribu Tutsi au Congo de même il y a pas une tribu Kongo en belgique . Alors on leurs avaient déjà donné la nationalité Congolaise et ils occupent aussi des postes des responsabilités dans l'armée et partout mais ceci ne veut pas dire qu'ils ont aussi le droit de terre à eux même. Ils doivent s'integrer dans toutes les provinces du Congo comme tout Congolais mais pourquoi eux prefèrent se coffrer seulement au plateau de Minembwe? Le zombo ne nous posent pas des problèmes au Kongo central mais ils sont aussi Congolais venant de l'Angola.

      •  Dachris Ngoya:  ils ne sont pas congolais.

      •  Malele CalculdeDieu Japhet: Aventurier

      •  Daddi Afi Éducateur: Embrouilleur

      •  Marie-Hélène Salima: Reconnaître une communauté venue pour déloger les autochtones en les massacrant, en occupant leur terre, vous narguez, croyez-vous encore à Saint-Thomas mais eux non, la preuve est là.

      •  Papy Oxg: D'ailleurs avec qui devons nous traiter? C’étaient des banyarwanda. Puis ils se sont inventé le vocable de Banyamulenge. Ensuite ils ont muté en Tutsi Congolais après avoir essayé le terme de Congolais rwandophones. Ils viennent de créer maintenant "en…Papy Oxg D'ailleurs avec qui devons nous traiter? C’étaient des banyarwanda. Puis ils se sont inventé le vocable de Banyamulenge. Ensuite ils ont muté en Tutsi Congolais après avoir essayé le terme de Congolais rwandophones. Ils viennent de créer maintenant "enclave tutsi". Bientot on apprendra que Kagame lui meme est Banyamulenge. N'est ce pas que James Kabarebe était présenté comme Munyamulenge?
        Où sont Kundabatware, Mutebusi, Makenga? Ils sont bien paisibles dans les collines de Kigali, chez eux!
        Et vous voulez qu'on leur donne maintenant des terres? Extrêmement NAïF!

      •  Fred Zema:  Cette analyse n'est pas bonne en ce qu'elle est biaisée par des prémisses.
        1. Les banyamulenge sont des banyarwanda, d'abord, et non des congolais d'origine,
        2. Les banyarwanda peuvent acquérir la nationalité congolaise, mais, de manière individuelle, et après un recensement urgent,
        3. Les banyarwanda, compte tenu de la proximité de leur pays d'origine et des actes affreux que ce dernier a commis en rdc, doivent être interdit d'exercer tout mandat public (politique, armée, police),
        4. Les banyarwanda doivent arrêter de s'appeler banyamulenge. En effet, il n'existe pas de tribu de ce nom en RDC.
        Ce que les congolais refusent, c'est le mensonge qui consiste à faire de ces fils d'immigrés rwandais des congolais d'origine, et surtout de subir ce genre de chantage à la paix contre une intégration forcée de ces gens dans nos communautés.
        N'oubliez pas que les massacres dans la partie Est de la RDC sont dus, en grande partie, à leur pays d'origine, le Rwanda.
        Alors, essayez aussi de vous mettre à la place des congolais qui voient ces gens, piller, tuer, voler ET en prime être récompensés par de bons postes, et une terre.
        C'est simplement scandaleux !
        Avec le mensonge, la paix des cœurs ne sera jamais obtenue.

      •  Daniel Beguin Sindika Dokolo  Alors que dire des expulsions massives de congolais de la RDC survenues en Angola depuis les années 90 à ce jour ??? où bien celle survenue dernièrement au congo Brazzaville toujours par les congolais de la RDC??? Donc en fait dans certains esprits les ex zaïrois seraient les seuls dans la région à devoir accepter des frères étrangers sur leur territoire et en plus leur permettre de devenir des originaires par la magie de transgressions des lois administratives et surtout de l'histoire ???

        Ce que l'on obtient pas en Tanzanie où une communauté de banyarwanda existe aussi par exemple on devrait l'obtenir en RDC pour des raison qui seraient de la même nature que par exemple la reconnaissance du mariage des homosexuels en RDC et pas en angola ni en Tanzanie ??

        Mike mukebayi n'était pas du tout outillé scientifiquement
        sur la question et s'est basé sur des contres vérités flagrantes pour asseoir cette fameuse approche que tu soutiens...

        Ici le véritable enjeux politique pour lui serait de faire accepter dans les esprits des Congolais les propos malheureux de Félix tshisekedi (enfants du pays)à Londres disant que les banyamulenge seraient des Congolais....

        En fait les stratèges de cette occupation que nous vivons depuis 1996 ont misés sur la personnalité, le fanatisme et le tribalisme qui entoure félix tshisekedi pour concevoir le fameux accord secret qui dans son application devrait créer un schisme au sein de la société congolaise afin de profiter de cette brèche pour matérialiser leur projet.

        Mzee Kabila à l'instar de Lumumba concernant la balkanisation et tu en sais quelque chose pour avoir été à Kinshasa à ce moment là s'était opposé très vite à l'idée que les banyamulenge seraient des Congolais....

        Même joseph Kabila pourtant reconnu très proche de cette communauté pour être né dans les zones aujourd'hui revendiquées par celle-ci n'a jamais osé tenir de tels propos !

        En fait la sortie du président de la République à Londres était le ballon d'essai faisant le lit de la situation survenue à Minembwe il y a peu dont il a prétendu n'avoir pas été au courant.

        La solution est scientifique et dépassionnée comme le président a bien fait de l'indiquer lors de son rétro pédalage de Goma en prenant une position encore ambiguë sur l'annulation pure et simple du décret comme il l'a prétendu !

        La question de l'appropriation où pas de la terre par les peuples autochtones en fonction des schémas géographiques proposés en 1885 par les décideurs occidentaux(multinationales)est la clé qui permet à ces derniers de remodeler où pas les espaces d'antan pour de nouvelles stratégies économiques.

        Les banyamulenge peuvent être congolais par un processus de naturalisation normal prévu par la constitution et les lois du pays mais jamais avec le statut d'originaire ayant un droit territoriale où coutumier ainsi que des possibilités de revendications d'autodétermination !


        Pourquoi selon toi Lumumba dont le martyrs est reconnu par tous aujourd'hui seraient celui qui nous aurait mis dans nos esprits et nos bouches l'expression de balkanisation ??

        Soit nous sommes un peuple d'aliénés qui ne mérite plus notre terre ancestrale, soit nous sommes un peuple conscient qui sait que son sang est la raison d'être de sa terre.

        L'avenir de nos enfants ainsi que leur identité en dépend.

        La terre promise est un concept né dans l'esprit de nos ancêtres qui ont expérimentés le nomadisme ayant permis de franchir les mers à la recherche de nouveaux horizons qui leur ont fait perdre la mélanine et transformé la morphologie ainsi que l'esprit....

        L'humanité n'a pas choisit par hasard son origine et ses originaires qui sont restés sur place respecter les prescrits de la création !…

      •  Cedric M Tshisungu Que sa se sache.... les tutsis n'auront pas une portion de terre congolaise, ils peuvent bien obtenir la nationalité selon la loi mais jamais une portions de terre ! Car ils sont originaire de Rwanda ok !

      •  Christiano De Deus: Meilleur façon de finir avec ce problème ce de les accepter comme congolais. C'est comme ça k ce communautarisme, tribalisme , régionalisme finira.comme ça comme ils sont congolais ils iront vivre à  Beni, au Katanga, à Mbandaka et les Bangala iront à  Minembwe ,tribalisme, régionalisme finira.comme ca comme ils sont congolais ils iront vivre a beni,katanga,mbandaka et les bangala iront a minembwe ,luba a beni,nyamulenge a kikwit etc....
        Sinon nous risquons de leur donner la chance de se victimiser et la suite ils vont évoquer le  génocide pour faire de Minembwe KOSOVO. C a Kosovo k le mot balkanisation et decentralisation ont commencer Totimbeli.

        freddy-mulongo-dokolo-4
        Sindika Dokolo 22 juillet · 

        Pour survivre dans les eaux troubles de la pôl congolaise, il convient de bien maîtriser ses classiques. "Le Prince", 1er traité de pôl moderne fût le livre de chevet du PR Mobutu. Nous en recommandons la lecture au PR Tshisekedi dans un contexte pôl volatile et intenable

        freddy-mulongo-dokolo-3
         
        • Philippe Mandangi La préoccupation de Felix est ailleurs; se remplir les poches.

           Ngonda Massianga MOBUTU n'est pas un modèle à suivre, il a hérité d'un pays prospère sur le plan économique, mais à son départ, il a laissé un pays détruit économiquement.
          En appliquant les principes de Machiavel, il a enfoncé le pays dans le chaos; la Zairianisation, le Salongo, le recours à l'authenticité, etc... les décisions inspirées de Machiavel, qui n'ont pas contribué au développement du pays...

        • Boys-mbalha Mnk : Bien que tu sois héritier de ton père,saches que Mobutu m a bcq ruiné ton père...

        • Kevin Ntoto Cavete Tibi !!!!! Vous le contraindrez à céder le pas aux compromissions Politiques, à la dérive dictatoriale qu'à la promotion de la démocratie et au peule d'abord !!!

        • Naathalie Kallmbayi: En lisant votre poste, je souris en pensant aux détracteurs.☺️☺️. Cependant Mobutu et Fatshi sont des personnalités différentes.

        • Besongo Bosenge: Tout comme machiavel ,tu n'es pas un modèle ,sous un manteau de velours se cache un de-tourneur des fonds publiques, un voleur sans scrupule....

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 18 janvier 2019

RDC-UA: Martin Fayulu Président élu, victoire à  Addis-Abeba contre le Hold-up électoral de Kinshasa!

C'est une victoire pour le peuple congolais. C'est une victoire pour Martin Fayulu, Président Élu, victime d'un hold-up électoral orchestré à  Kinshasa par Alias Kabila, ses apparatchiks, Corneille Nangaa, Président de la CENI et leur aillé Félix Tshilombo-Fils Tshisekedi Alias Bizimungu Congolais, que l'Union Africaine à 'Addis-Abeba vient de couper l'herbe sous les pieds. En effet, l'Union africaine qui émet des doutes sur la conformité des résultats de la présidentielle en République Démocratique du Congo. Les chefs d`Etat et de gouvernements ayant participé à  la réunion consultative de `` haut niveau » organisée à  Addis-Abeba ce jeudi 17 janvier `` ont conclu à  des doutes sérieux quant à  la conformité des résultats provisoires, proclamés par la Commission électorale nationale indépendante, avec le verdict des urnes. En conséquence, les chefs d`État et de gouvernement ont appelé à  la suspension de la proclamation des résultats définitifs des élections ».

Communiqué de la réunion consultative de haut niveau des chefs d'État et de gouvernement sur la situation en République démocratique du Congo

à€ la suite de consultations entre le Président de l`Union africaine (UA) et le Président de la République rwandaise, SEM Paul Kagame, et les dirigeants de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et de la Communauté de développement de l`Afrique australe (SADC), réunion de consultation de haut niveau des chefs d'État et de gouvernement a eu lieu aujourd'hui 17 janvier 2019 au siège de l'UA à  Addis-Abeba, afin d'échanger des vues sur la situation en République démocratique du Congo (RDC) à  la suite de la élections législatives provinciales du 30 décembre 2018 et s`entendent sur la voie à  suivre.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts menés par l'Afrique, dans un esprit de solidarité continentale, pour aider les acteurs politiques et le peuple de la RDC à  mener à  bien le processus électoral et à  préserver la paix et la stabilité dans leur pays.

La réunion était présidée par le président de l'UA et à  laquelle assistaient un certain nombre de chefs d'État et de gouvernement ou leurs représentants de la SADC, de la CIRGL, de la CEEAC, de la CEDEAO, de l'IGAD, de la CAE, des membres africains du Conseil de sécurité des Nations unies, de l'UA. troïka, ainsi que par le président de la Commission de l'UA.

La réunion a été informée du processus électoral en RDC et des développements ultérieurs du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la RDC.

La réunion a également reçu des mises à  jour des Présidents de la CIRGL, de la SADC et de la Commission de l'UA, et a eu des échanges de vues approfondis par la suite.

Les chefs d`État et de gouvernement présents à  la réunion ont conclu à  des doutes sérieux quant à  la conformité des résultats provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante avec les suffrages exprimés.

En conséquence, les chefs d'État et de gouvernement ont appelé à  la suspension de la proclamation des résultats définitifs des élections.

Les chefs d'État et de gouvernement ont convenu d'envoyer de toute urgence en RDC une délégation de haut niveau comprenant le président de l'Union et d'autres chefs d'État et de gouvernement, ainsi que le président de la Commission de l'UA, pour dialoguer avec toutes les parties prenantes congolaises, avec en vue de parvenir à  un consensus sur le moyen de sortir de la crise post-électorale dans le pays. La réunion a exhorté tous les acteurs concernés en RDC à  interagir de manière positive avec la délégation africaine de haut niveau dans l'intérêt de leur pays et de ses habitants.

Les chefs d'État et de gouvernement ont réaffirmé la détermination de l'UA à  continuer d'accompagner le peuple de la RDC dans ce processus.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 1 décembre 2018

RDC: Arrogant et orgueilleux Corneille Nangaa risque de brûler le pays !

Corneille Nangaa, pyromane et chef des pompiers, bras séculier du régime d'Alias Kabila à  la CENI

Incapacitaire, Corneille Nangaa, le fameux président de la Commission Election Nationale Indépendante (CENI) va brà»ler la République démocratique du Congo, s'il ose publier des faux résultats. Les kinois ont dit à  Corneille Nangaa, lors de son élection au bureau de vote, que son mandat a pris fin avec des élections chaotiques qu'il a organisé. Qu'i n'ose même pas espérer que son mandat prendra fin en juin 2019 ! Le peuple congolais l'attend à  la publication des résultats, qu'ils soient réellement crédibles, sinon, le pays va brà»ler, car le peuple en a marre de tous ces apparatchiks, Mammouths Joséphistes ex-dinosaures Mobutistes !

`` Tout a été fait pour organiser une parodie d`élection, nous espérons qu`après [ces élections], le Congo ne va pas sombrer dans le chaos ». Les Congolais avait bien rendez-vous avec le chaos quelques jours plus tard, deux ans après l`échéance officielle de ces élections, et après trois reports de ce scrutin. En dépit de nombreuses irrégularités, les congolais ont voté pour le changement, la paix, la stabilité et la bonne gouvernance. Le peuple congolais s`oppose fermement à  toutes tentatives de fraude de la part du régime sortant. L`usurpation du pouvoir sera sanctionnée par le peuple.

1. Rassembleur et Fédérateur: Martin Fayulu élu Président de la République !

Il est le Héros de cette élection. D'après les informations à  notre possession. Martin Fayulu est élu avec 52% ! C'est lui le nouveau Président de la République démocratique du Congo. "Equateur: 87% Fayulu, Mongala: 89% Fayulu, Kisangani: 86 %, Haut-Lomami: 87%, Congo-Central: 87%, Kwilu: 90 %, Bandundu: 90 %, Katanga: 88%, Nord-Kivu: 56%, Sud-Kivu: 48 %, Maniema: 51%, Kinshasa: 76%, Kasaï 1: 17 %, Kasaï 2: 26 % ! Celui que les Troubadours Nairobistes avaient qualifié de l'homme sans base. Étonne tout le monde. De l'homme zéro, il s'est révélé être de l'Héros de cette campagne électorale. Martin Fayulu est le seul candidat dont la campagne a été entravée: le régime l'a empêché de battre campagne à  Kindu au Maniema, à  Lubumbashi au Haut-Katanga, il y a eu tentative du candidat et morts d'homme, à  Kalemie dans le Tanganyka, il y a eu également morts d'homme. On a refusé à  Fayulu d'aller à  Kolwezi dans le Lualaba. Dans le Kwilu, à  Masimanimba, le régime a usé du gaz lacrymogène contre les fanatiques de Fayulu. Le 13 décembre, Martin Fayulu a été séquestré à  son entrée à  Kinshasa et n'a pas pu faire son meeting à  Ndjili Sainte-Thérèse. Depuis son élection comme candidat commun de l'opposition congolaise à  la primaire à  Genève supervisé par la Fondation Koffi Annan, le 11 novembre dernier. Martin Fayulu a la baraka. Tout au long de sa campagne, il n'a fait que rassembler et fédérer le peuple congolais. Il a débuté sa campagne à  Beni-Butembo, deux contrées martyres du Nord-Kivu ! Martin Fayulu est le seul candidat à  s'y être rendu. Ni Emmanuel Shadary, candidat FCC ni Félix Tshilombo CACH n'ont mis leurs pieds à  Beni et Butembo. A l'Equateur, des jeunes l'ont porté en litière "Tshipoyi" par des jeunes Lamukistes déterminés. Même le tweet ravageur de nos jeune patriotes de la "Lucha" n'y fera rien. Fayulu est très populaire depuis le Maréchal Mobutu à  nos jours. Car l'adhésion, l'empathie à  sa personne est naturelle non conditionnée. Ni polo, ni argent mais l'amour du Congo et son peuple.

Félix Tshilombo a beaucoup perdu !

Félix Tshilombo est second, loin derrière Martin Fayulu avec 28 %. Il se croyait favori mais il a accumulé les erreurs. Le fait de renier et parjurer sur sa signature de Genève où Martin Fayulu a été élu comme Candidat Commun de l'opposition, moins de 12 heures seulement, a jeté un froid entre lui et le peuple congolais. Les oukases et ultimatums de Kabunda Wa Kabunda, SG de l'Udps, tonnant et grondant sur son Président, a révélé les limites de leadership de Félix Tshilombo. Avoir monté de toutes pièces une descente outrageuse de sa base au siège de l'Udps, pour dénoncer sa signature de Genève, est aussi une autre erreur. L'Alliance de circonstance et d'intérêt de Félix Tshilombo de l'Udps et Vital Kamerhéon de l'UNC, à  l'ambassade de la RDC Nairobi au Kenya, alors qu'ils se réclament opposants et sous l'encadrement des conseillers de Yoweri Museveni de l'Ouganda et de Paul Kagamé du Rwanda, deux dictateurs de deux pays agresseurs et receleurs des ressources du Congo, a éloigné plus d'un congolais. Félix Tshilombo est le seul acteur congolais qui a une milice des Bena Mpuka, Talibans, Fachos, Nazis et Tribalo-Ethniques. Ils ont pris d'assaut les réseaux sociaux injuriant et insultant tous les congolais critiquent y compris des journalistes de la diaspora. Félix Tshilombo s'est mis sur le dos 70 % de la population congolaise. C'est normal qu'il soit élu massivement dans le Grand Kasaï, son fief naturel. Le fait d'avoir accepté d'aller aux élections sans Beni, Butembo et Yumbi, Félix Tshilombo s'est cramé! Les habitants de Beni ont brà»lé le bureau de représentation de l'Udps et les grandes affichesLes Congolais avaient voté massivement pour Etienne Tshisekedi Wa Mulumba en 2011. La République démocratique du Congo n'étant pas un Royaume ou une Empire, il était difficile et compliqué de passer du père au fils. Félix Tshilombo, élu nuitamment président de l'Udps comme à  la Douma en Russie devrait rassembler les enfants de 13 parlementaires fondateurs de ce parti qui fut national. Ecoutez les aspirations de notre peuple. Félix Tshiombo vient de payer ses accointances avec le régime. Il a trahi le peuple congolais a plusieurs reprises. Raison pour laquelle, il s'est recroquevillé sur sa tribu et il vient de perdre. Il n'a jamais été rassembleur et fédérateur !

Emmanuel Shadary très impopulaire !

Catapulté comme dauphin d'Alias Joseph Joseph Kabila, qui l'a sorti en dernière minute, le candidat FCC est parti dans cette campagne avec plusieurs boulets. Le premier est les 17 ans de la dictature sanguinaire et d'un régime d'imposture, d'occupation et de prédation, bilan catastrophique qu'il est censé défendre. Et il devient le candidat de la continuité donc des pillages, massacres, vols et viols, de l'enrichissement rapide, de la clochardisation de la population... Si Alias Joseph Kabila est arrivé au Congo en 1997, avec des bottes de jardinier et un kalachnikov en bandoulière, Emmanuel Shadary, un ancien de l'Udps, est connu comme un faucon des Apparatchiks du régime. Il est impopulaire, originaire de la plus petite province de Maniema. Emmanuel Shadary, le Zigouilleur-Boucher du Kasaï n'est pas en odeur de sainteté avec la population congolaise. Il est cité dans l'assassinat de Zaida Catalan et Michael Sharp deux experts de l'ONU, en mars 2017 au Kasaï-Central, qui enquêtaient sur au mouvement insurrectionnel des adeptes du chef Kamuina Nsapu. Emmanuel Shadary est déjà  sanctionné par l'Union européenne. Sanctions maintenues que Louis Michel, député européen, Léopoldien et néo-esclavagiste Belge vient d'échouer dans son travail de lobbying pour les retirer. Le même Louis Michel est le parrain et mentor d'Alias Joseph Kabila. La campagne d'Emmanuel Shadary a été un fiasco monumental: On l'a vu debout sur son jeep, saluant des nuages et des poussins qui traversaient la rue. Les étudiants de l'université de Kisangani ont refusé les 20 milles dollars d'Emmanuel Shaadary, les polos jaunes à  son effigie ont été brà»lés. Malgré les moyens de l'Etat, Emmanuel Shadary candidat du Régime ne s'est pas rendu ni à  Beni ni à  Butembo. A Kananga, il y avait plus des policiers et militaires que la population pour Shadary. Il faut dire que Les Mammouths Joséphistes, ex-dinosaures Mobutistes n'ont pas fait la campagne d'Emmanuel Shadary. Étaient-ils conscients que tout était déjà  joué ? Emmanuel Shadary est élu avec 18% malgré le matraquage de la RTNC ! Les Congolais n'en veulent plus du régime qui les a chosifiés !

Lire la suite...

Partager sur : Partager