Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Honoré Ngbanda

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 8 avril 2021

Diaspora: Idioties et inepties, quelle mouche a piqué le guignol Patrick Lukika ?

Diaspora: Idioties et inepties, quelle mouche a piqué le guignol Patrick Lukika ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Lukika.jpg, avr. 2021

C'est une première dans le monde ! Un individu qui n'a jamais été cité dans un article, pond un torchon pour vilipender un journaliste professionnel, qui n'a fait que son travail. Pour qui se prend le guignol Patrick Lukika, impoli et mal élevé ? Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba ne s'appartenait plus. Pour parler du vieux H sur Réveil FM International doit-on demander la permission au Zozo Lukika ?

freddy-mulongo-lukika

Sans être cité, sur Réveil FM International, le Zozo Patrick Lukika a pondu un communiqué outrageant. Le guignol  Lukika s'est donné en spectacle comique. Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba ne s'appartenait plus. En tant que journaliste, nous avons le plein droit, avec des informations en notre possession, d'écrire pleinement sur le vieux H.

Le démenti devrait provenir de sa famille, pas d'un quidam de Patrick Lukika. Proférer des injures et insultes, à un journaliste qui n'a fait que relayer l'information, venant d'une source de la famille Ngbanda est ignoble.

Patrick Lukika, tes idioties et inepties ne resteront pas sans réponses. Réveil FM International n'a pas besoin de ta petite personne pour avoir des informations et publier sur Ngbanda. 

Si tu cherches la lumière, tu risque d'être ébloui en pleine figure. De petits bonhommes obscurantistes comme toi, qui se croient tout permis, nous en croquons tous les jours. Notre silence ne doit pas être interpréter comme signe de faiblesse.

Et tu oses te proclamer juriste en proférant des injures et insultes à un journaliste ? A trop titiller le vent, on récolte la tempête avec pluie diluvienne.  La grenouille a toujours tendance de se faire plus grosse que le bœuf. Il finit par éclater. Etre con et idiot à la fois, c'est le comble ! Tu ne mérite aucun respect puisque tu ne respectes rien. Sache qu'un journaliste a de la mémoire.  

A Réveil FM International, nous sommes des roquets, nous savons mordre des mollets.  A bon entendeur, salut ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 1 avril 2021

Diaspora: Honoré Ngbanda Nzambo enterré en toute intimité en France !

Diaspora: Honoré Ngbanda Nzambo enterré en toute intimité en France !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Honoré !.jpg, avr. 2021

Paix à son âme. De sources sûres, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba vient d'être enterré en toute intimité par sa famille en France. Décédé le 21 mars dernier à Rabat au Maroc, le corps du père de la résistance a été rapatrié en France, pour des obsèques intimes, réservés uniquement à quelques membres de sa famille. Il est enterré dans un caveau familial jusqu'à libération du Congo.

freddy-mulongo-honore

Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba a fait sa grande part dans la résistance congolaise. Paix à son âme.

La crainte des patriotes, résistants, libérateurs étaient que le corps d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, décédé  soit  enterré au Congo  sous occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. La famille a respecté sa volonté de ne pas l'enterrer au Congo, sous un régime d'occupation ! 

Vieux H, comme aimaient l'appeler ses proches de l'Apareco est enterré en France, dans un caveau familial, après des obsèques intimistes. 

Avec l'enterrement d'Honorer Ngbanda Nzambo Ko Atumba, la trompette de la résistance-libération doit sonner l'hallali pour un rassemblent patriotique. Qui ne signifie pas changer des structures mais tout le monde doit regarder dans la même direction. La libération est le cap-objectif ! Mais pas avec des collabos, traîtres et infiltrés.  La République démocratique du Congo est sous occupation. Les Congolais ont le devoir légitime de se libérer. Les pantins-marionnettes et accompagnateurs de l'occupation doivent se ré-saisir. Ceux qui vivent du sang et des malheurs du peuple congolais doivent se raviser.  

La victoire de la libération contre les occupants est spirituelle avant de devenir physique. En cette période du centenaire de Mfumu Kimbangu Diantungunua, lui seul doit être l'étendard.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 30 mars 2021

Diaspora: Candide Okeke, une lionne et présidente ai de l'Apareco !

Diaspora: Candide Okeke, une lionne et présidente ai de l'Apareco !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Candide Okeke 2.jpg, mar. 2021

Le décès inopiné d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, père de la résistance, est un choc pour la diaspora congolaise. La résistance congolaise qui est une grande famille s'est reconnue dans son travail. L'Apareco a élu Candide Okeke comme Présidente intérimaire, pour ne pas laisser un vide. Okeke est une femme intelligente. Une lionne, une dame de fer et Vita Kimpa pour la libération..

freddy-mulongo-candide-okeke-2

La grande famille de la résistance congolaise est toujours en deuil jusqu'à l'enterrement d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, qui  depuis vingt-quatre ans, est resté constant par rapport à ses convictions en se démarquant de cette classe politique congolaise, écumée par des politicailleurs-ventrites, prête à changer de camp moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. La désignation de Candide Okeke,  comme présidente intérimaire, avant la confirmation par une assemblée élective, est une bonne chose. Attendre trop longtemps aurait rjoui les occupants et leurs sous-fifres. Cela signifierait que le MPR est mort avec Mobutu Sese Seko, l'Udps de 13 parlementaires est mort avec Etienne Tshisekedi et l'Apareco est mort avec Honoré Ngbanda. Il ne faudrait pas que l'Apareco meurt. Il n'est pas un parti politique mallette mais une Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, sa mission et ses objectifs sont différents d'un parti politique classique. Accepter et encourager la mort de l'Apareco, c'est la résistance congolaise qui serait perdante.

 Avec Candide Okeke, les choses risquent de se précipiter dans le bon sens pour la libération du Congo. La dame de fer de l'Apareco risque d'étonner plus d'un. Le fardeau est lourd à porter, mais elle est l'une personnalités de l'Apareco qui a travaillé longtemps aux côtés d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba. Elle mérite soutien. Ceux qui la sous-estiment risquent de se mordre les doigts. Si le président  de l'Apareco, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba usait de la diplomatie pour calmer les résistants et patriotes, Candide Okeke va lâcher des chiens !  En cette année du centenaire de Mfumu Kimbangu Diantungunua, tous les patriotes-résistants-libérateurs sont déterminés d'en découdre avec l'occupation.  Les Collabos, Traîtres et infiltrés n'ont qu'à bien se tenir.  Dans la résistance congolaise, personne ne remplacera Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, par sa sagesse, il calmait beaucoup des choses. Personne ne veut prendre sa place.  Dans la grande famille de la résistance congolaise, nombreux patriotes, résistants et libérateurs s'estiment tourner en bourrique avec les élections au Congo.

On ne va pas aux élections dans un pays sous occupation. L'option élection choisie des politicailleurs avec la fraude électorale qui est une éternelle participante, devient fatale pour la RDC. choisie par des politiciens   avec l'option élection où la fraude est une éternelle : les élections  Louis Michel 2006 furent frauduleuses,  un fiasco électoral !  Les élections couplées, présidentielle et législative, de novembre 2011 en RDC ont été calamiteuses. Pires encore que celles de 2006. Etienne Tshisekedi s’est auto-proclamé Président, prêtant serment dans son véranda chez lui. Il lança un mot d'ordre ambigu "Bolala Pongi Ya Ba Bébés" ! On connait la suite, il négocia son élection avec Alias Kabila. Etienne Tshisekedi a été payé et les Udpsiens ont faire croire aux naïfs, que le régime lui payer ses émoluments d'ancien Premier ministre. L'Udps va entrer dans un cycle des mensonges contre le peuple congolais. L'Udps va se mettre à négocier en catimini avec le régime d'Alias Kabila. Avec 62,8%, Martin Fayulu a gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba avec ses 15% a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. A part la gabegie des caisses de l'Etat, l'enrichissement de la famille, la tribalisation de l'Etat, rien ne marche avec Tshintuntu. L'incapacitaire est incapable de donner de l'eau potable aux Congolais dans un pays qui possède un fleuve, plusieurs lacs et de nombreuses rivières...Nous sommes en 2021, des politicailleurs parlent déjà de 2023, alors que rien n'est fait pour le peuple congolais. 

freddy-mulongo-candide-okeke-prix

Candide Okeke est une Vita Kimpa pour le Congo. Elle mérite le soutien. Candide Okeke est lauréate du diplôme spécial d'excellence de Réveil FM International. Nous publions ici l'interview qu'elle nous avait accordé en mars 2008. Candide Okeke était la conseillère principale chargée des relations publiques, de la mobilisation et de la planification au sein du cabinet du président national de l'Apareco, d'Honoré Ngbanda

10 Questions à  Candide Okeke !

Dimanche 16 mars 2008, Freddy Mulongo  

Elle est remarquable par son intelligence intuitive voire incisive et bouleversante par la profondeur de ses convictions politiques, son engagement et ses actes pour la cause de la République Démocratique du Congo. Candide Okeke est la conseillère principale chargée des relations publiques, de la mobilisation et de la planification au sein du cabinet du président national de l'Apareco, d'Honoré Ngbanda. L'ex-présidente de l'association "Toponi Congo" , Candide Okeke est l'initiatrice de la lettre ouverte accompagnée des preuves photographiques, à  la secrétaire d'Etat américain, Mme Coondoleza Rice, pour l'alerter sur les massacres et viols des femmes Congolaises à  l'Est de la République Démocratique du Congo. Le 29 novembre dernier à  Paris, plusieurs dizaines de femmes Congolaises dont Candide Okeke ont demandé le soutien de la France pour la création d'un Tribunal Pénal International (TPI) spécifique en vue de juger les crimes de guerre et violences sexuelles. L'apathie et le silence de la classe politique congolaise sont inquiétants, Candide Okeke , elle ne fonctionne pas par saisons, elle a répondu à  nos questions.

freddy-mulongo-candide-okeke-3

Candide Okeke, patriote-résistante pour la cause de la République Démocratique du Congo

1.Réveil FM International: Kinshasa a imposé pour le 8 mars dernier que toutes les femmes s`habillent en pagne y compris les écolières. Un journal Kinois ne s'est pas empêché de titrer à  la une: elles étaient toutes belles. Mis à  part le cà´té folklorique de l'imposition vestimentaire, quels sont d'après vous les vrais enjeux pour la femme congolaise actuelle? Doit-on tenir compte des problèmes de précarité, de la précarité, de la parité...?

Candide OKeke: C`est vrai que le pagne tel qu`il est porté chez nous ne manque ni de beauté, ni de charme ou encore moins d`élégance. Et personnellement je pense que nous avons tout intérêt à  promouvoir ce mode vestimentaire qui nous est propre et nous permet de faire honneur à  notre identité africaine, et particulièrement congolaise. Mais cette promotion de notre culture doit s`inscrire dans un véritable projet et non se limiter à  des actions ponctuelles que l`on impose à  une population féminine, surtout dans un contexte où ses droits fondamentaux sont de plus en plus bafoués. Au vu de la dégradation dramatique des conditions de vie des femmes de la République Démocratique du Congo, une journée comme celle-ci aurait dà» servir, par exemple, à  annoncer une action forte, une mesure concrète du gouvernement permettant une amélioration dans le quotidien de nos compatriotes. Et croyez-moi, ce ne sont pas les problèmes à  résoudre qui manquent dans ce domaine: l`accès aux soins et à  l`éducation pour tous , la lutte contre la précarité généralisée, la lutte contre les abus sexuels ou contre l`augmentation de l`insécurité, pour ne citer que ceux-là … Une ou plusieurs actions concrètes dans ce de domaine auraient représenté un véritable cadeau des hommes aux femmes congolaises meurtries et avilies dans ce pays.

Au lieu de ça on assiste à  une mesure qui entrave le droit des femmes à  s`habiller comme bon leur semble, au même titre que les hommes. Même si derrière cette mesure il y avait une volonté de valoriser notre culture congolaise, cet objectif doit se traduire par des mesures collectives et ne doit à  aucun moment devenir une occasion de plus d`entraver les droits élémentaires des femmes. C`est complètement aberrant !

Ce gouvernement qui n`excelle depuis son installation que dans l`amateurisme, l`immobilisme et la médiocrité, vient d`étaler, une fois de plus, son manque de volonté et d`imagination, voir tout simplement son incapacité à  déceler et à  répondre aux véritables préoccupations des femmes dans notre pays. Même par des moyens très simples.

Mais cela ne surprend plus personne puisque l`incapacité est devenue sa principale caractéristique. Que les femmes congolaises portent le pagne le 8 mars ne résout aucun problème fondamental, c`est évident. Par contre, quand on voit tous les défis que les hommes -congolais (je tiens à  le préciser) de ce gouvernement devraient relever surtout en matière de souveraineté de notre pays, on se demande si ces hommes portent symboliquement le pagne ou le pantalon ? Peut être doit on comprendre qu`ils se sentent obligés d`imposer le pagne aux femmes congolaises, pour cette journée symbolique, afin que ces femmes congolaises qui sont quotidiennement chosifiées et humiliées sous leur barbe (s`ils en ont) de Kahemba à  l`Ituri, du Kivu au Bas Congo, partout en RDC, oublient, ne fusse qu`une journée, que c`est à  eux (ces "hommes" du gouvernement) que le "Kadogo" rwandais et imposteur à  la tête de notre cher pays, fait porter le pagne pendant tout le reste de l`année !

2. Réveil FM International: A Goma, les femmes congolaises ont marché pour réclamer la fin de l'impunité des violeurs. Le problème de viol des femmes vous y travailler depuis longtemps. Où en est-t-on avec la lettre que vous aviez écrite au président Sarkozy ?

Candide Okeke: La lettre au Président Sarkozy ne constitue pas la quintessence de notre démarche dont l`objectif principal est d`amener les instances des Nations Unies à  ouvrir un dossier judiciaire sur les crimes odieux que les envahisseurs et les occupants ont commis dans notre pays. La lettre adressée au Président Sarkozy ainsi qu`à  tant d`autres personnalités publiques dans le monde sollicitent un appui à  notre démarche. Pour des raisons déontologiques je ne peux pas dévoiler ici, sans l`autorisation expresse de l`intéressé lui-même, le contenu de la suite qu`il a réservé à  notre démarche. Tout ce que je peux vous affirmer c`est que la France suit de très près l`évolution du respect des Droits de l`Homme en République Démocratique du Congo et qu`elle fait de son mieux pour que les choses puissent évoluer dans ce secteur. Le moment venu elle saura elle-même faire savoir de façon officielle le bilan de son action à  ce niveau. Et je reste confiante quant à  l`évolution des choses.

Cependant, quelle que soit la nature du soutien que les autres nous apportent, les congolaises ne doivent quand même pas se leurrer. L`urgence de la situation de notre pays doit nous contraindre à  compter avant tout sur nous-mêmes d`abord. Tous les décideurs de ce monde, aux portes desquels nous pouvons frapper pour nous aider ont leurs propres priorités; ainsi il est évident qu`ils ne feront jamais de notre tragédie une priorité pour eux. Sinon ils auraient déjà  contribué concrètement et efficacement à  mettre un terme à  toutes les abominations que vivent nos filles, sœ“urs et mères. Le drame des milliers de congolaises du Kivu ne passera jamais en France avant le dossier d`Ingrid Betancourt par exemple ! Nos lettres, nos marches et même nos pleurs ne leur apprennent rien de ce qui se passe réellement en République Démocratique du Congo. Les solutions urgentes et définitives que requiert la situation dramatique de nos compatriotes du Kivu par exemple dépendent avant tout des congolais eux-mêmes. De notre capacité à  mettre un terme au sabotage de nos institutions notamment dans l`armée qui doit sécuriser notre territoire. Ainsi, à  mon avis, marcher pour demander à  un gouvernement de criminels (dirigé par un rwandais sanguinaire, soutenu par des collabos, tels que Kalume, Numbi, Amisi, Raus et compagnie), demander à  un tel gouvernement, disais-je, de mettre en prison d`autres criminels comme Nkundabatware et consorts relèvent de l`utopie et d`un manque de réalisme politique !

Le règlement de ce problème est profondément lié au retour du pouvoir entre les mains des patriotes Congolais. Il y a une violation de l'intégrité territoriale du Congo qui a désormais comme corollaire la violation de l'intégrité physique de chaque congolaise et de chaque Congolais. Plus nous tarderons à  y mettre un terme et plus nous subirons les conséquences de ce processus d`extermination de notre peuple en vue de nous arracher notre terre. Les femmes congolaises doivent garder espoir bien sur, mais elles doivent surtout s`organiser sans perdre de temps en vue de soutenir ceux des congolais qui s`attèlent à  libérer réellement notre pays. Je pense que ma réponse est claire et sans équivoque !

3. Réveil FM International: L'APARECO fait un travail d'éveil de conscience des Congolais qu'aucun parti politique Congolais n'a jamais fait jusque là . Quelle est votre lecture de la situation des violences au pays, comment pourrions nous sortir de ce cycle des violences?

Candide Okeke: Comme je viens de vous le dire les violences que subit notre peuple sont étroitement liées à  la violation de notre intégrité territoriale. Ceux qui violentent notre population sont soit étrangers comme les rwandais, les Mbororos ou les angolais qu`on retrouve au Nord à  l`Est ou au Sud du pays. Ou alors ce sont des congolais collabos dont le pouvoir et les moyens dépendent du Rwandais qui nous sert actuellement de chef d`Etat. Ainsi dans tous les cas tout ce que nous subissons aujourd`hui reste téléguidé de l`extérieur. C`est pour cela que cette descente aux enfers de notre peuple ne verra son terme que quand les patriotes congolais mettront fin à  cette imposture et restaureront véritablement l`autorité de l`état sur tout notre territoire. Ceci en commençant par nous doter d`une véritable armée et d`une police dignes de ces noms.

4. Réveil FM International: Quel est le point de vue de l'APARECO au sujet de l'enregistrement au près des services de tous les abonnés de téléphones cellulaires? Risquons-nous de frôler les dérives et abus?

Candide Okeke: Nous ne les frôlerons pas, nous nagerons dedans ! Dans le contexte actuel, (reconnu par tous) de violation systématique des Droits de l`Homme en RDC par les représentants de l`Etat, cette mesure est non seulement abusive mais elle est surtout inquiétante car elle ne vise qu`à  renforcer le régime dictatorial de Joseph Kabila. L`APARECO s`était d`ailleurs déjà  exprimé à  ce sujet à  travers l`Œil du patriote du 10 mars 2008. Le gouvernement congolais cherche surtout à  ficher les correspondants locaux qui reçoivent des appels internationaux. D`ailleurs de plus en plus de personnes sont mises sur écoute en RDC. Ces personnes deviendront ainsi les cibles privilégiées de l`ANR. Ce sera donc une aubaine pour des personnes sans scrupules de pénétrer les secrets d`intimités des abonnés, notamment les nombreux mouvements de transfert de fonds de l`extérieur vers l`intérieur du pays !

Et ce qui devrait également inquiéter encore plus nos compatriotes c`est qu`une telle mesure, pour un régime qui mène déjà  la chasse aux ressortissants de certaines provinces en particulier, lui permettra de renforcer la répression en ciblant ces personnes à  partir de leurs noms sur la liste des abonnés. Les congolais ne doivent pas coopérer à  l`application de cette mesure anticonstitutionnelle de surcroît, liberticide et dangereuse parce qu`elle va s`avérer suicidaire pour de nombreux compatriotes. Quant aux opérateurs qui accepteront, leurs sociétés offriront de fait des prestations moins fiables à  leur clients en se rendant à  l`avance complice de racket et voir surement d`assassinats : spécialités des services spéciaux du régime dictatorial de Joseph Kabila.

5. Réveil FM International: En République Démocratique du Congo, comme dans tous les pays en voie de développement, on retrouve une classe politique minoritaire qui recherche le bien être de la population, et une majorité des politicailleurs roublards, rusés, fourbes et opportunistes prêts à  tout pour occuper un poste. Le travail qu'abat l'APARECO produit des envieux, prenez-vous quand même de garde-fous pour qu'un opportuniste sorti de nulle part ne puisse simplement cueillir le fruit mà»r, fruit de beaucoup d'abnégation et sacrifice du président NGBANDA et son équipe?

Candide Okeke: La mission de l`APARECO n`est pas celui de courir en vue de se partager un gà¢teau ou cueillir un fruit mur afin d`en jouir etc.…Notre mission est de nous battre sans relà¢che et de nous sacrifier s`il le faut, aujourd`hui comme demain pour la libération du pays d`abord, et pour la refondation de la République Démocratique du Congo ensuite, une fois le territoire national complètement libéré de l`occupation étrangère. Nous voulons que le peuple Congolais puisse enfin avoir droit à  un Etat qui le remette au centre de ses préoccupations, un Etat fort dans le concert des nations.

Le travail profond d`éveil des consciences des congolais mené par l`APARECO et son Président Monsieur Honoré Ngbanda a pour principal objectif d`armer le peuple congolais contre toutes les manœuvres qui le privent de sa capacité à  juger par lui-même les véritables enjeux de la crise qui dure depuis plus d`une décennie. Aujourd`hui nous avons contribué à  amener la majorité des congolais à  prendre conscience du piège dans lequel ils ont été conduits à  travers des prétendues élections (truquées par ailleurs) et qui ont mis à  la tête de nos institutions un étranger, avec un groupe de collabos au service des puissances extérieures. Le réseau de l`APARECO est devenu tellement important que le scénario qui consisterait à  voir un opportuniste venir à  nouveau plonger les congolais dans les affres d`un régime qui œuvrerait encore contre le peuple congolais aura beaucoup de mal à  se concrétiser. Joseph Kabila qui a perdu le sommeil à  cause de notre mouvement commence à  en savoir quelque chose. Parce que le meilleur garde fou des congolais aujourd`hui c`est cet éveil de conscience. C`est aussi leur courage. Et ça par contre, notre `` imposteur national » et ceux qui le soutiennent l`apprendront à  leurs dépens.

Mais j`insiste, le but de l`APARECO n`est pas de courir derrière le pouvoir pour s`en accaparer et partager un prétendu "gâteau". Notre double objectif demeure la libération et la refondation du pays.

Je le dis parce que Joseph Kabila qui a fait de la corruption son premier outil de travail déploie depuis un certain temps des grands moyens financiers et utilise tous les subterfuges possibles pour démobiliser les patriotes congolais ; et cela en tentant de créer des doutes autour du combat que l`APARECO et son Président mènent avec courage et détermination contre le pouvoir d`occupation. Tantôt les hommes de Kabila prétendent que Mr Ngbanda est arrêté et emprisonné ; tantôt ils "assurent" qu`il est empoisonné et que ses jours sont comptés, comme l`a annoncé pompeusement le journal "Alerte plus" le jeudi 13 mars dernier; tantôt les très proches de Kabila, se faisant passer pour des "sources crédibles" évoquent au près de leurs contacts et confidents au sein de la diaspora combattante " les négociations secrètes" que le Président de l`APARECO serait en train de mener en toute discrétion avec Kabila et son entourage. Quel ridicule ! Pourquoi ce remue-ménage ? Tous ces ragots ne visent qu`à  transmettre un message subliminal aux patriotes congolais pour les démobiliser : "arrêtez votre combat parce que votre leader est en train de négocier la solution avec nous !" Le moins que l`on puisse dire c`est qu`ils peuvent toujours rêver ! Nous savons que des sommes colossales sont débloquées à  cet effet, et que même certains médias patriotiques très connus sont noyautés par les hommes de Kabila pour inoculer ces mensonges dans le seul but de semer le doute et la méfiance entre les patriotes congolais afin de les diviser et les affaiblir. Je ne vous citerai pas les noms de ces médias, mais ils se reconnaîtront eux-mêmes dans mes propos. Je voudrais seulement que les Congolais ne tombent pas dans le piège de Kanambe et des collabos ! Je suis parmi les collaborateurs proches du Président de l`APARECO et je peux officiellement vous dire que jamais l`homme n`a été aussi déterminé dans son combat que ne l`est en ce moment notre Président National. J`invite donc les patriotes congolais à  être plus que jamais mobilisés autour de notre idéal de combat car la victoire finale ne saurait tarder.

6. Réveil FM International: Où allons- nous en République Démocratique du Congo?

Candide Okeke: Lisez les signes des temps. Nous nous acheminons lentement mais surement vers la libération de la République Démocratique du Congo. Un exemple : Dans la tradition administrative et protocolaire de la République Démocratique du Congo, c'est le Chef de l'Etat qui reçoit d'autres Chefs d'Etat. Or comme vous avez pu le constater dernièrement, l`imposteur qui préside encore provisoirement notre pays n`a même pas osé recevoir le président Sassou Nguesso alors que celui-ci a atterri en hélicoptère, à  quelques mètres de lui, directement au Palais de la Nation Je ne parlerai même pas de ceux qui ont atterri à  Ndjili. Celui qui se targuait (faussement) d`avoir été démocratiquement élu, vit désormais dans la peur d`être démocratiquement déchu. Lui et son entourage ne se gênent même pas de l`image pitoyable qu`ils offrent au monde sur la conduite des affaires de notre Nation. Toutes les grandes Nations sont passées par l'épreuve de feu: Les Etats-unis ont eu la guerre civile, l'Angleterre avait été occupée par la France, Hitler avait occupé plusieurs pays européens etc... Notre peuple marche inéluctablement vers sa libération totale pour entrer dans une nouvelle ère de son histoire. Une ère glorieuse !

7. Réveil FM International: Les Congolais sont-ils maîtres de leur destin? Jusqu'aujourd'hui, les Congolais n'ont toujours pas de cartes d'identité. Il n` y a jamais eu de recensement des congolais...

Candide Okeke: Bien sur que les congolais restent les maîtres de leur destin. On ne récolte que ce que l`on sème dit-on…Hier, ayant semé en quelque sorte l`insouciance, l`inconscience, le manque de courage et le manque de vigilance, nous avons récolté aujourd`hui l`occupation de notre pays, l`humiliation et l`opprobre. Maintenant que les congolais ont semé les graines de la résistance, du courage, de la persévérance et de la solidarité, nous récolterons d`ici peu la Libération de notre pays. Tout simplement…

Quant au recensement auquel vous faites allusion. Ce n`est pas dans l`intérêt de Joseph Kabila d`en organiser un actuellement puisque étant au service de Paul Kagamé il sait très bien qu`une telle démarche les empêcherait d`une part de poursuivre l`opération de l`invasion massive de notre pays par des rwandais qui prennent de force les terres aux autochtones congolais, et de trafiquer d`autre part les chiffres qui doivent l`aider à  permettre l`introduction massive des rwandais qui occuperont définitivement le Kivu. Un recensement aurait particulièrement compromis , par exemple les infiltrations des militaires rwandais qui constituent en réalité les troupes du CNDP de Laurent Nkunda.

8. Réveil FM International: On a l'impression que le gouvernement de Kinshasa a enterré "les contrats léonins" sur nos mines, que pensez-vous qu'on devrait faire?

Candide Okeke: Ces contrats ne sont que le reflet du système de prédation que nos ennemis ont mis en place pour mieux se servir et ils l'ont fait grà¢ce à  un imposteur qui bénéficie de la complicité de collabos congolais. Donc ce problème comme d'autres ne se résoudra réellement que par le changement de régime. Que l`actuel gouvernement congolais enterre le projet de révision des contrats léonins n`a rien d`étonnant puisque il en est l`artisan, certains de ses membres comme Joseph Kabila ou Katumba Mwanke en bénéficient à  titre personnel au détriment du peuple congolais. La pérennité de ces contrats qui permettent le pillage de la RDC dépend de leur présence à  la tête de notre pays. Ce sont eux qui ont permis l`existence de ces contrats en les signant : il ne faut pas s`attendre à  ce que ces voleurs se fassent hara-kiri en se faisant justice. Autant attendre que les poules aient des dents!

9. Réveil FM International: femme que vous êtes comment juger vous la diaspora congolaise?

Candide Okeke: Je suis une patriote engagée et observatrice de notre diaspora d`autant plus que j`en fais partie. Je ne pense pas que mon rà´le soit de juger la diaspora congolaise. Ce serait prétentieux de ma part. Elle est ce qu`elle est avec ses difficultés, ses réalités, ses forces et ses faiblesses, ses préoccupations… Et comme n`importe quel congolais, ceux de la diaspora essaient de s`en sortir là  où ils sont tout simplement. Je vois avant tout dans la diaspora congolaise des femmes et des hommes courageux, dont la majorité se bat tous les jours dans des conditions pas toujours faciles afin de subvenir à  leurs besoins et à  ceux des membres de leurs familles restés au pays. Ce que je note surtout aujourd`hui, c`est leur inquiétude et leur colère face la situation de la République Démocratique du Congo. Je travaille chaque jour avec des congolais dans les quatre coins de la planète (membres de l`APARECO ou pas) qui se donnent corps et à¢me pour la libération de leur pays.

Le ministère de la diaspora créé précipitamment par le gouvernement congolais pour essayer de réagir au mécontentement grandissant de ces congolais de l`étranger (exclus arbitrairement des élections , largement acquis à  l`opposition et devenus de plus en plus actifs) n`arrive pas à  masquer leurs limites et leur incapacité à  proposer des projets concrets et satisfaisant pour la majorité de nos compatriotes. Dans un pays comme la France où résident plus de 30 000 congolais la vice-ministre chargée de la diaspora n`est pas arrivée à  mobiliser plus de 50 congolais pour sa conférence. Et toute honte bue, son organisation a tenté de combler le vide en recrutant à  la criée quelques maliens, ivoiriens comoriens et autres ! N`est ce pas triste ? La seule fois qu`on a réellement entendu parler de ce ministère c`est lorsque "notre représentante" est venue signer dernièrement un accord pour l`expulsion de 6000 congolais sans-papiers, qu`il serait plus juste d`appeler des "sans-démocratie". Quand on sait que notre ambassade touche pour je ne sais quelle raison près de 100 euros par "sans-démocratie" expulsé on ne se pose plus de questions sur les raisons de tout ce zèle !

10. Réveil FM International: A votre avis, pourquoi la diaspora congolaise n'est pas en odeur de sainteté avec le pouvoir " légitime" de Kinshasa?

Candide Okeke: Cette diaspora n'est pas en odeur de sainteté avec Hyppolite parce que ce dernier n'a pas vraiment de moyen de pression sur elle. La diaspora congolaise est libre de penser, de s`informer, de s`exprimer et d`agir contre l`imposteur qui nous sert de chef d`Etat. Elle représente aujourd`hui un véritable danger pour lui. Il a appris à  ses dépens que les patriotes congolais de la diaspora font parti des plus déterminés à  en finir avec son imposture. Alors que tous les représentants du pouvoir sont chahutés et ne sont jamais arrivés à  mobiliser plus de quelques dizaines de collabos pour des réunions et des meetings , monsieur Honoré Ngbanda par exemple battait tous les records d`affluence à  un meeting d`homme politique de la République Démocratique du Congo . Le président de l`APARECO a toujours fait salle comble, des milliers de congolais l`ont suivi dans tous ses déplacements, partout où il est passé.

Ses DVD et ses livres se sont vendus comme des petits pains. Les hommes et les femmes de la diaspora sont très bien informés de ce qui se passe dans leur pays. Ils ont su très tà´t que contrairement aux différentes affirmations éhontées, que le pouvoir de Kinshasa n'était pas légitime; qu'il est issu d'un processus électoral foncièrement corrompu et biaisé qui s`est illustré dans le bourrage des urnes; ils savent que si rien n`est fait, le peuple congolais continuera a subir les affres de ce système odieux qui nous a imposé un régime `` hitlérien » et que eux aussi continueront à  payer le prix le plus fort en envoyant chaque fois de l'argent en RDC avec en prime le risque de voir notre peuple devenir apatride dans son propre pays . Les patriotes congolais de la diaspora sont résolument en guerre contre le régime de Joseph Kabila et ce dernier l`a très bien compris, à  sa manière il essaie de leur rendre la monnaie de leur pièce ! Mais il vit aujourd`hui comme un zombie, il a perdu d`avance : cette terre nous appartient, c`est lui qui partira et c`est nous qui y resterons !

freddy-mulongo-candide-okeke

 Dans un communiqué de presse signé ce mercredi 24 mars 2021 à Paris par le Secrétaire Général de l’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO), Patrick Lukika Fariala porte à la connaissance du public la désignation de Mme Candide Okeke au poste de Présidente ad intérim du parti, après le décès de son Président.

“L’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, informe tous ses membres, ainsi que la grande communauté des Patriotes Résistants Congolais, l’opinion nationale et internationale que, devant la situation de crise créée suite à la disparition inopinée de son Leader et Président National, monsieur Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, le Comité National s’est réuni ce lundi 22 mars 2021 afin de traiter des questions urgentes”, peut-on lire. 

“À cette occasion et en vue de combler le vide au sommet de notre Mouvement de résistance, et aux termes de l’article 9 paragraphe 2 des statuts de l’APARECO, Madame Candide OKEKE a été désignée Présidente Nationale ad intérim”, souligne le communiqué.

À cet effet, le Comité nationale de l’APARECO invite tous ses membres et sympathisants, ainsi que tous ses Patriotes Résistants, à se joindre à lui pour apporter à Candide Okeke tout leur soutien et lui souhaiter plein succès devant les lourdes tâches qui l’attendent.

Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est décédé le dimanche 21 mars dernier au Maroc. Il était Président de l’APARECO, un des proches fidèles du feu Président Mobutu, en charge des renseignements.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 23 mars 2021

Diaspora: Coup de tonnerre, Honoré Ngbanda, père de la résistance n'est plus !

Diaspora: Coup de tonnerre, Honoré Ngbanda, père de la résistance n'est plus !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-honore-ngbanda.jpg, mar. 2021

C'est un coup de tonnerre dans la diaspora congolaise depuis hier matin. Hororé Ngbanda Nzambo Ko Atumba est décédé au Maroc, de suite d'un cancer de la prostate. Depuis 2004, il dénonce l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise de la RDC. Les événements du Congo donne à Honoré Ngbanda raison. Il a écrit des livres. Il laisse derrière lui plusieurs patriotes-résistants-libérateurs.

freddy-mulongo-honore-ngbanda

Contrairement à la majorité des acteurs politiques congolais, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est le seul qui a écrit des livres,  investi les réseaux sociaux avec ses vidéos, de millions congolais dans la diaspora, même ceux qui ne sont pas membre de l'Apareco,  reconnaissent la véracité de sa vision, ses arguments et son engagement pour un Congo libre. Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est mort certes, mais laisse derrière lui de nombreux résistants-patriotes-libérateurs pour le Congo, qui sont déterminés à continuer la lutte pour la libération du Congo.  La résistance congolaise n'a pas un leader attitré, elle est éparse et ne veut en avoir. Honoré Ngbanda était écouté et respecté. La résistance congolaise est une "pieuvre" à plusieurs tentacules. Qui est le chef de qui ? Personne ne sait ! La lutte pour la libération d'un pays occupé est plus dure, que cultiver le champs des ignames. La RDC est un pays à plusieurs minerais rares, des enjeux sont énormes...

Depuis 2004, pourquoi cette lutte  de libération a tant duré ? La résistance n'est pas l'opposition. De nombreux tribaux, tribalistes et tribalisés se sont malicieusement infiltrés  dans ce combat. Depuis 2011, avec la candidature d'Etienne Tshisekedi à l'élection présidentielle "Bolala Pongi Ya bébés", des Tshisekedistes se sont engouffrés dans le combat, non pour la libération mais pour l’ascension au pouvoir et jouir. Ils  se sont mis à diaboliser Honoré Ngbanda avec pour objectif d'élever Etienne Tshisekedi qui souffrait déjà d'Azhemeir mais qu'ils ont caché aux Congolais ! Ils ont tribalisé le combat et créer  des divisions. Les résistants-patriotes-libérateurs ont résisté. Les Tshisekedistes ont trahi le combat en négociant d'abord en cachette avec le régime d'Alias Kabila à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles et Kinshasa. Avec l'élection du 30 décembre 2018, c'est Martin Fayulu avec 62,8% qui est élu comme Président de la RDC. Tshilombo avec ses 15%, qui a toujours négocié en cachette, il est allé faire un odieux deal, contre le peuple congolais, avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Depuis lors c'est le Tshintuntuïsme au sommet de l'Etat, abrutissement collectif, gabegie financière, enrichissement illicite familial Tshilombien, crimes de sang et  crimes contre l'humanité continuent à l'Est du Congo...Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba "Muana Mboka Ya Moyibi" est un incapacitaire, imposteur, usurpateur,  traître et collabo.  Tshilombo voleur de destin du peuple congolais est un ennemi des Congolais. Il est laquais et ambassadeur de l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. 

Depuis des lustres, les vrais résistants-patriotes-libérateurs ont compris que le combat de libération pour un Congo libre n'est pas le combat d'Honoré Ngbanda mais celui de chaque fille et fils du Congo. Mama Congo a besoin de tous ses enfants.  Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba était du série 4, dans la résistance congolaise il y a encore des séries 5, 6, 7, 8, 9...Non, le combat ne meurt jamais avec le décès d'un homme, d'une femme fut-il (elle) un icone ! 

Le 30 janvier 2021, le jury de Réveil FM International décernait des diplômes d'excellence aux résistants-patriotes-libérateurs. 

Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba,  était honoré comme meilleur acteur politique de la diaspora congolaise !

freddy-mulongo-honore-ngbanda-1

Il est " l'apôtre Paul de la classe politique congolaise ", après avoir été proche collaborateur du Maréchal Mobutu Sese Seko et fait un Mea Culpa public sur les années de la gestion  Mobutiste, Honoré NGBANDA par son travail de mobilisation et sensibilisation des congolais sur les dangers qu'encourent la République Démocratique du Congo, pour sa liquidation, est redevenu un acteur politique congolais de premier ordre. Le président de l'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO) joue un rôle prépondérant d'un éveilleur de conscience de ses compatriotes sur les méfaits de différentes guerres que subissent les Congolais, la volonté de la balkanisation de la République Démocratique du Congo, la "mainmise" des ressources minières et naturelles par les entreprises multinationales, les soutiens avérés des seigneurs de guerre par les réseaux maffieux... Honoré Ngbanda est l'un de très rares politiciens congolais-écrivains qui écrivent et publient leurs réflexions et révélations. En plus, le président de l'APARECO, maîtrise les nouvelles technologies de communication et informe par téléphone, sms, mails...Vilipendé pour avoir été conseiller spécial du Maréchal Mobutu, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba encaisse mais demeure debout et constant. Tous ceux qui l'ont injurié sont à la mangeoire à Kinshasa, entrain de ramasser des miettes. "Père de la résistance congolaise", on lui discute ce titre qu'il mérite.  Il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaitre l'apport d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, dans la lutte contre l'occupation de la RDC par des puissances étrangères et multinationaux pilleurs de ressources du Congo. Sa constance dans ses prises de décisions sur la situation chaotique de la République démocratique du Congo, lui fait courir des risques. Depuis l'assassinat de M'Zée Laurent-Désiré Kabila en janvier 2001 à aujourd'hui, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba n'a pas changé d'un iota. Il fustige le régime d'imposture, d'usurpation, d'occupation de Kinshasa et des pantins-marionnettes.

freddy-mulongo-diplome-dexcellence-ngbanda

Tshilombo, masque d'Alias Kabila et voleur de destin du peuple congolais, par son odieux deal, a cru l'appâter à un moment: échec et mât. Les imposteurs sont ceux qui avaient pris la mauvaise habitude de le vilipender. Avec le temps, la tactique des mangéristes outrancières s'est dévoilé sous le soleil.  A 74 ans 1/2, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba ne bat plus pour lui. C'est le présent qui préfigure l'avenir du Congo libéré qui est son leitmotiv.

Nos condoléances à la famille biologique d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, à l'Apareco et à tous les résistants-patriotes-libérateurs. Que son âme repose en paix.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 26 mai 2008

10 Questions à  Honoré NGBANDA

Honoré NGBANDA, président de l'APARECO

10 Questions à Honoré Ngbanda

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Il est " l'apôtre Paul de la classe politique congolaise ", après avoir été proche collaborateur du Maréchal Mobutu et fait un Mea Culpa public sur les années de la gestion  Mobutiste, Honoré NGBANDA par son travail de mobilisation et sensibilisation des congolais sur les dangers qu'encourent la République Démocratique du Congo, pour sa liquidation, est redevenu un acteur politique congolais de premier ordre. Le président de l'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO) joue un rà´le prépondérant d'un éveilleur de conscience de ses compatriotes sur les méfaits de différentes guerres que subissent les Congolais, la volonté de la balkanisation de la République Démocratique du Congo, la "mainmise" des ressources minières et naturelles par les entreprises multinationales, les soutiens avérés des seigneurs de guerre par les réseaux maffieux... Honoré NGBANDA est l'un de très rares politiciens congolais-écrivains qui écrivent et publient leurs réflexions et révélations. En plus, le président de l'APARECO, maîtrise les nouvelles technologies de communication et informe par téléphone, sms, dvd, mails, site internet. Pour son mouvement, l'APARECO , le " 1+4=0 " de la transition équivaut au " 5-4=0 " des élections de 2006. Honoré NGBANDA est incontournable dans l'échiquier de la politique congolaise actuelle. Honoré NGBANDA et l'APARECO sont en " résistance " face aux schémas conçus par certaines officines obscures de la mise sous tutelle et la décapitation de la République Démocratique du Congo en tant qu'Etat-Nation. L'homme, qui ne livre plus les interviews aux journalistes, a accepté de répondre à  nos questions pour une raison l'APARECO fête ses trois ans d'existence.

1.Réveil FM: L`arrestation de Jean Pierre Bemba par la CPI a secoué voir même divisé la communauté congolaise de l`intérieure du pays et de la diaspora. Quelle est votre lecture de cet événement et quelle leçon en tirez-vous pour vous-même et pour le peuple congolais qui s`interroge ?

Honoré NGBANDA : Nous avons longuement développé notre analyse et notre évaluation dans le communiqué que nous venons de publier ce dimanche 25 mai. En substance je peux vous dire que si la classe politique et l`élite intellectuelle congolaise ne comprennent pas, à  travers l`affaire JP Bemba, le système dangereux du fonctionnement de la pieuvre de ce que j`appelle la mafia politico financière qui a conçu le plan d`occupation de notre pays pour le balkaniser et le piller à  son gré, alors elles ne comprendront jamais rien à  l`avenir. Car le cas Jean-Pierre Bemba devrait servir de cas d`école désormais à  tous ceux qui avaient encore des doutes. Nous assistons là  à  une guerre des tranchées que se mènent les lobbies occidentaux (particulièrement belges) concurrents, qui se disputent le contrat de la RDC par leurs ``protégé congolais interposés. C`est la guerre de positionnement des pions. Joseph Kabila s`est investi sérieusement dans le dossier des massacres en RCA à  l`aide de ses "amis", belges et américains. Plus d`une fois il a envoyé ses proches collaborateurs, dont l`ancien Conseiller Spécial Samba Kaputo, pour "aider" les responsables centrafricains à  accélérer le dossier en vue de couler Bemba. Malheureusement pour Jean-Pierre Bemba, il n`a pas saisi la chance qui s`offrait à  lui pour conduire le peuple congolais vers sa libération. Il a cédé au chantage pour accepter " l`inacceptable" comme il l`a dit lui-même. Et après avoir conclu ce marché des dupes, l`étau s`est refermé sur lui petit à  petit jusqu`à  l`écraser. C`était prévisible. Mais il faut que toutes les formations politiques de l`opposition congolaise, la véritable, ne tombent dans le piège en se réjouissant naïvement de la disparition probable de JP Bemba si son arrestation définitive se confirmait. Bien au contraire, tous les patriotes congolais, au-delà  des erreurs politiques que JP Bemba aurait commises, doivent resserrer leurs rangs pour asséner un coup de grà¢ce à  l`imposteur qui occupe le sommet de nos institutions. C`est cela qui est urgent. Les conséquences des erreurs de calcul de JP Bemba, loin de nous réjouir ou de nous décourager, devraient galvaniser notre énergie et nous pousser à  dépasser nos divergences pour voir l`intérêt supérieur de notre peuple. Il est dommage que la classe politique congolaise n`ait pas encore compris les jeux dangereux des lobbies mafieux et internationaux. En tant qu`africain ils devraient pourtant se référer à  la sagesse bantoue qui dit : "Soki Omeseni Kolya Na Ndoki Suka Suka Akokamata Yo Lokola Mosuni Ya Kolya », (" si tu prends l`habitude de manger avec un sorcier il finira par te considérer aussi comme de la chair à  manger"). Le reste des considérations sont largement exprimé dans le communiqué du Comité National de l`APARECO.

2.Réveil FM: L'APARECO n'a que trois ans d'existence, comment expliquer l'adhésion populaire de la diaspora congolaise? Etes-vous d'accord avec ceux qui limitent votre parti politique à la diaspora? Dites-nous, pourquoi l`APARECO qui n`existe que depuis peu fait-elle si peur aux gens au pouvoir à  Kinshasa ?

Honoré NGBANDA: Cela fait trois questions à  la fois ! Le premier facteur qui explique l`adhésion massive de la diaspora réside dans la facilité et la liberté d`accès qu`elle a à  mes messages. En effet, mes livres et mes interviews (écrits ou audio-visuels) sont librement diffusés partout à  l`étranger, tandis qu`au pays, ils sont proscrits, comme vous le savez, par le pouvoir d`occupation qui les considère comme une véritable menace pour la réussite de son plan de mise à  mort de la RDC en tant qu`Etat. En second lieu, cette adhésion massive s`explique par la pertinence et la constance de mon message qui a contribué, tant soit peu, à  révéler le plan secret de l`occupation de notre pays et à  réveiller la conscience de mes compatriotes. Cela n`a pas été facile au départ. Car, tout au début de mon come back politique, mes compatriotes tant de la diaspora que de l`intérieur du pays n`ont pas voulu réellement prêter attention au contenu réel de mon message, parce qu`ils étaient plus préoccupés par le personnage, et donc focalisés plus sur la légende liée à  ma personne que sur le contenu intrinsèque de mon message. Mais lorsque les faits que j`avais dénoncés ont commencé à  être confirmés l`un après l`autre par le cours de l`histoire, j`ai constaté avec le temps, un engouement progressif et croissant de l`élite congolaise, toutes tendances et tous à¢ges confondus, vers mon message. J`ai alors compris que ma persévérance et ma foi en Dieu venaient de payer. Cependant, au jour d`aujourd`hui, il est archifaux de prétendre limiter l`impact de l`APARECO à  la seule Diaspora. Il faut être aveugle politiquement pour y croire. A la naissance de l`APARECO en juin 2005, un leader du PPRD avait ironisé, avec l`arrogance qui le caractérise, que `` Ngbanda s`amuse avec son ordinateur dans sa chambre en Europe et il ne nous inquiète pas ». Je crois que cet homme politique doit se mordre les doigts aujourd`hui ! Car, bien que l`APARECO soit farouchement combattue par ``Kabila» et sa clique au pouvoir, elle a malgré tout réussi à  pénétrer aujourd`hui toutes les couches de la société congolaise et à  infiltrer systématiquement toutes les institutions de notre pays. Je dis bien toutes les institutions. Il n`y a pas un seul secteur de la vie nationale où les partisans de l`APARECO ne s`activent pour précipiter la fin de l`occupation. Il suffit d`observer la qualité des informations que donne l`APARECO sur l`imposteur au pouvoir pour comprendre l`ampleur de son implantation au sein des institutions de notre pays, y compris les services spéciaux civils et militaires ainsi que la police nationale et les forces armées congolaises ; Du moins ce qu`il en reste encore.

Et c`est cela justement qui explique, à  mon humble avis, la peur qui notre jeune Alliance provoque auprès des gens au pouvoir à  Kinshasa. C`est cela aussi qui contredit d`une manière flagrante la thèse qui prétend limiter l`impact de l`APARECO aux seuls congolais de l`étranger. Pourquoi le pouvoir d`occupation aurait-il si peur d`un mouvement politique dont l`influence s`arrêterait à  la seule diaspora lointaine ? La réalité est que les congolais de l`extérieur, jouissant des libertés fondamentales de leurs pays d`accueil respectifs, manifestent ouvertement leur adhésion aux idées et au combat de l`APARECO, tandis que ceux de l`intérieur du pays, à  cause de la dictature féroce qui y sévit, sont contraints d`évoluer dans la clandestinité. Malgré cette contrainte, aujourd`hui sans prétention, Kanambe et ses hommes ont perdu le sommeil parce qu`ils sont convaincus (avec raison !) que l`APARECO a pénétré même les cercles les plus fermés du pouvoir et elle pourrait ainsi les surprendre à  tout moment. Car, au sein du Cabinet de Kabila, au sein du Gouvernement, dans le Sénat comme au sein du Parlement dans son ensemble, dans l`Armée et la Police, dans les services de renseignements civils et militaires, l`APARECO est activement présente à  travers des nombreux patriotes qui ont adhérés à  l`idéal de la libération de la RDC, et qui combattent clandestinement du dedans, exactement comme ce fut le cas en Europe, particulièrement dans la France de Charles De Gaule, durant la résistance à  l`occupation nazie. Nous ne recrutons pas d`adhérents à  l`intérieur du pays, mais ce sont des compatriotes congolais qui affluent d`eux-mêmes aujourd`hui vers nous, parce qu`ils ont constaté que notre vision est juste et salutaire, et que notre cri d`alarme est pertinent. Ils ont compris que si les Congolais ne se lèvent pas aujourd`hui en bloc pour arrêter la machine infernale du processus d`occupation de leur pays, demain cela risque d`être trop tard ! Et grà¢ce à  cette adhésion populaire et massive, l`APARECO a déployé ce qu`on appelle en jargon militaire la ``cinquième colonne» qui va faire écrouler tout l`édifice du pouvoir d`occupation en place à  Kinshasa. C`est une question de temps maintenant. J`en parle aisément parce que je sais qu`ils ne pourront plus nous arrêter dans notre marche. On n`arrête pas la ``cinquième colonne», parce qu`elle n`a ni corps, ni visage. Elle n`est ni identifiable ni perceptible. Elle est comme un vers qui ronge le fruit du dedans, pour l`attraper il faut détruire le fruit lui-même. Or c`est justement là  notre objectif final. Pour arrêter la "cinquième colonne", ils sont obligés d`arrêter tout le peuple congolais! Voilà  pourquoi les imposteurs étrangers au pouvoir ont peur de notre combat parce qu`ils ne savent plus comment nous stopper. Ils ont peur de leurs propres ombres parce qu`ils nous voient désormais partout. Et ils ont raison !

3.Réveil FM: Vous avez commencé par écrire des livres pour dénoncer la mise sous tutelle de la RDC, vous vous êtes mis aux DVD, il paraîtrait que vous étiez dernièrement parti incognito au pays. N'est-ce pas risqué de jouer au James Bond 007 avec le pouvoir légitime de la RDC?

Honoré NGBANDA : J`ai aujourd`hui soixante deux ans bien sonnés, j`ai une femme, des enfants et des petits enfants que j`aime tous très fort. Croyez-vous que ce soit l`à¢ge auquel un homme responsable peut se lancer dans les aventures de ``Tintin au Congo» ou dans celles de "007" comme vous le dites? Si malgré mes responsabilités familiales j`ose risquer ainsi ma propre vie et exposer en outre ma famille que je soumets souvent à  des sacrifices énormes, c`est parce que je crois à  l`importance et à  la noblesse de la cause du combat que je mène. C`est parce que je ne cours pas derrière un quelconque intérêt matériel, mais je réponds, en ce qui me concerne, à  l`appel de Dieu pour ce peuple qu`il aime. Car je sais que Dieu a conçu un destin merveilleux pour le peuple congolais, c`est pour cela que depuis deux siècles les forces du mal s`activent pour empêcher la réalisation de ce plan divin qui va malgré tout s`accomplir bientôt aux yeux du monde. C`est ainsi qu`il faut comprendre ma démarche : il s`agit d`abord de la mémoire de nos ancêtres décimés par près de deux siècles d`esclavage et d`oppression coloniale ; il s`agit ensuite de la mémoire des millions de compatriotes fauchés par les onze dernières années de guerre d`occupation et d`exploitation qui se poursuit jusqu`à  ce jour sous la forme déguisée d`une chimère de démocratie qu`on nous impose ; il s`agit enfin de la survie de notre pays et de l`avenir de nos enfants et de nos arrières petits enfants qui risquent de devenir demain des apatrides comme les Palestiniens, parce que leurs parents et grands-parents que nous sommes ont été des inconscients, des irresponsables et des lâches qui ont laissé brader l`un des pays les plus grands, les plus riches et les plus beaux que Dieu ait donné aux hommes sur cette terre. Et vous devez surtout savoir qu`un homme qui veut sauver ses frères doit au préalable renoncer à  sa propre vie et aux considérations liées à  ses intérêts égoïstes. On ne libère pas un peuple avec la peur au ventre ! Si les Ngongo Lutete, Kimbangu, Kasa-Vubu, Lumumba, et d`autres héros du combat pour notre indépendance avaient privilégié leurs intérêts personnels et protégé leurs vies respectives, nos générations actuelles n`auraient certainement jamais joui de leur souveraineté, même si celle-ci est à  nouveau confisquée par le pouvoir d`occupation. Pour sauver l`humanité, même Jésus-Christ, tout Dieu qu`il est, a dà» donner sa vie en sacrifice. C`est un principe divin imposable à  tous. Même à  Dieu Lui-même ! Si je veux me battre pour la libération de mon peuple, je dois considérer ma propre vie comme déjà  sacrifiée d`avance. Il vaut mieux mourir pour une raison plutà´t que de vivre sans raison. Ceci dit, je peux vous assurer (ainsi que tous les patriotes inquiets) que je connais les méandres ainsi que les coins et les recoins de mon pays comme ma poche. Je m`y déplace comme un poisson dans l`eau. Les étrangers et les apprentis sorciers qui l`occupent actuellement ne sauront jamais m`empêcher d`y entrer et de m`y déplacer quand je veux et comme je veux. N`oubliez pas que la RDC est bordée de neuf longues frontières dont la majeure partie est purement artificielle et donc très poreuse.

4.Réveil FM: Pourquoi avoir choisi comme slogan:"la Résistance jusqu'à  la libération !". Libère-t-on un pays dont les autorités se disent légitimes? Comment l'Apareco pourra t-elle convaincre les parlementaires qui roulent en Prado neuve (44.000$) et sont payés 6000 $ par mois? Sans oublier les sénateurs qui bénéficient des avantages mirobolants ?

Honoré NGBANDA : Ce n`est pas un simple slogan politique creux comme on a souvent l`habitude d`entendre chez nous et ailleurs ; c`est tout un programme que nous donnons aux patriotes congolais qui ont accepté de mener le combat avec nous. " La résistance jusqu`à  la libération"  définit d`abord la quintessence de notre combat : il ne s`agit pas d`une simple opposition politique, et moins encore d`une opposition constitutionnelle, parce que nous ne reconnaissons ni la régularité ni la légalité de la mascarade électorale que les puissances occultes ont organisé dans notre pays dans le seul but de perpétuer le processus d`occupation et d`exploitation sauvage des ses richesses (les faits parlent d`eux-mêmes aujourd`hui et nous donnent pleinement raison). Il s`agit donc avant tout d`une véritable résistance à  toutes les formes d`occupation déguisée sous le manteau de la démocratie `` made in Europe ». Si vous voulez une référence historique, nous nous considérons exactement comme des "résistants français" qui s`étaient organisés sur leur terre (et ailleurs en Angleterre) pour libérer leur pays, la France, du régime de Pétain et ses "collabos" qui représentaient sur le sol français, le pouvoir ignoble de l`occupation nazie. Ne me parlez donc pas, s`il vous plaît, des "autorités qui se disent légitimes", ni des `` parlementaires  et des "Sénateurs" qui touchent sans vergogne 6000 dollars (sans compter d`autres nombreux avantages visibles et invisibles !) au moment où ceux qui enseignent leurs enfants réclament en vain 200 dollars pour nouer les deux bouts du mois ! Mais cela ne veut pas dire que tous les `` parlementaires » et `` sénateurs » sont des collabos. Loin s`en faut ! Nous avons beaucoup de patriotes parmi eux qui font partie de la ``cinquième colonne». Ils se dévoileront eux-mêmes après la victoire finale. Il s`agit ensuite d`un programme d`action : le slogan ``La résistance jusqu`à  la libération » donne en même temps le programme et le délai de notre combat. Beaucoup de congolais spectateurs (car les vrais patriotes et combattants ont d`autres préoccupations) nous harcèlent, moi et mes proches collaborateurs, soit pour exprimer leur impatience quant à  la durée du combat, soit pour exiger des informations sur l`évolution du combat. Ceux qui sont des spectateurs lointains de ce combat doivent savoir que nous ne luttons pas seulement contre le jeune rwandais (Hyppolite Kanambe) qu`on a placé depuis 2001 à  la tête de notre pays, car il n`est que la minime partie visible de l`iceberg, mais que nous luttons plutà´t contre un `` puissant monstre à  plusieurs têtes », contre une puissante ``pieuvre à  plusieurs tentacules visibles et invisibles», autrement dit, nous luttons contre une vaste alliance occulte des puissants lobbies économiques, financiers et politiques internationaux. Ces mêmes lobbies qui ont d`abord agressé le Zaïre pour chasser Mobutu du pouvoir, et qui ont ensuite assassiné LD Kabila et ``placé» le jeune rwandais actuellement au pouvoir pour ``récupérer» leurs intérêts et les protéger contre vents et marées. Il ne s`agit donc pas d`un simple jeu d`enfant, mais d`une vaste bataille décisive voire mortelle. Ca passe ou ça casse ! Si aujourd`hui je suis entré dans la clandestinité totale, c`est parce que ma tête est mise à  prix par ces puissances occultes. Mais notre combat, comme nous l`avons dit, n`aura q`un seul délai et une seule fin : la libération de notre pays et de notre peuple. Et je suis certain de la victoire finale, car j`ai confiance en Dieu qui combat pour nous, parce que notre combat est juste !

5. Réveil FM: Qu'est-ce qui vous fait le plus peur: primo, que votre parti soit infiltré par les joséphistes ? Secundo, qu'un jour qu'on vous " achète "pour travailler pour un pouvoir que vous auriez décrié par ailleurs? En un mot a-t-on voulu vous corrompre pour rejoindre la mangeoire?

Honoré NGBANDA : Je suis sincèrement très préoccupé (mais je n`ai pas peur !) par les nombreuses actions du pouvoir en place à  Kinshasa visant à  infiltrer des taupes dans les rangs des patriotes et combattants congolais, ou à  retourner par la corruption les cadres actifs et engagés au sein de notre Alliance. Depuis le début de cette année, des montants faramineux sont débloqués par Kanambe pour atteindre cet objectif. Je suis même au regret de vous dire que les ``joséphistes», comme vous les appelez, ont déjà  réussi quelques rares cas de ``retournement» des membres officiels de l`APARECO qui croient que je ne le sais pas encore. Mais comme je suis très bien organisé par mes réseaux au sein même de leur propre camp, je suis de très près l`évolution de toutes leurs opérations contre l`APARECO. Il est même arrivé souvent que je connaisse l`identité des cibles qu`ils ont repérées autour de moi avant même qu`ils envoient leurs sbires pour les contacter. Alors je prends tout mon temps pour observer et m`organiser en fonction du résultat final du contact secret. Je ne vous dis pas comment. C`est mon secret. Ne l`oubliez pas, avant d`être un leader politique, j`ai été d`abord un officier de renseignement, et je n`ai pas perdu mes réflexes ! C`est pourquoi, j`attire l`attention des patriotes sur cette stratégie du pouvoir d`occupation qui consiste à  ``retourner» à  coup de dollars des vrais patriotes déjà  crédibles et engagés dans le combat de libération. Une fois ``retournées», ces taupes (qui bénéficient déjà  de la notoriété de leur statut de ``patriotes et combattants») ont pour mission de créer la confusion, la division, le doute et la suspicion dans les rangs de la résistance pour l`affaiblir et la détruire de l`intérieur. Des millions de dollars ont été injectés par le pouvoir d`occupation au sein des ambassades de la RDC en Occident et au sein de la diaspora congolaise pour la réalisation de cette sinistre mission.

En ce qui me concerne personnellement, je ne me fais aucun souci. Car au début, les étrangers au pouvoir dans notre pays étaient persuadés qu`aucun congolais ne pourrait résister à  la tentation de la corruption par l`argent ou le pouvoir. Mais après plusieurs vaines tentatives dont la dernière me suggérait même de proposer moi-même le montant et le poste à  occuper, les vautours au pouvoir dans notre pays se sont résolus de chercher carrément ma tête! En attendant, ils recrutent des gens partout, y compris dans `` l`opposition », pour me salir avec toutes sortes de bobards et de quolibets susceptibles d`embrouiller les esprits, de créer des doutes et de démobiliser les résistants et les combattants les plus engagés. Ne soyez donc pas surpris par les attaques de certains `` leaders de l`opposition » qui me prennent ces derniers temps, ainsi que d`autres `` leaders d`opinion », pour leurs cibles de prédilection au lieu de se focaliser sur l`ennemi qui occupe le pays. Vous avez là  l`un des signes de reconnaissance de ces ``taupes» du pouvoir. Cette stratégie-là  est réellement dangereuse car beaucoup de nos compatriotes croient facilement aux rumeurs ! Mais par-dessus tout, il y a le Maître de la vie, Jésus-Christ, qui seul tient ma vie entre ses mains et reste au contrà´le absolu de toutes les circonstances sur toute la terre. Rien ne saurait m`arriver !

6. Réveil FM: Vous êtes entouré par les jeunes, comment expliquez-vous l'engouement de la jeunesse congolaise à  votre parti politique?

Honoré NGBANDA : Je considère sincèrement que c`est l`un des plus beaux cadeaux que le Seigneur Jésus m`ait fait dans ce combat. Car cela a été depuis toujours mon grand souci et mon rêve le plus ardent : la relève. Parce que j`estime que j`appartiens à  la génération qui est responsable de la débà¢cle que connaît actuellement notre pays, car les étrangers qui occupent et pillent aujourd`hui notre pays ont profité de nos erreurs et de nos fautes pour s`accaparer de nos terres. J`estime donc que notre génération porte une lourde responsabilité, et elle a par conséquent l`obligation et le devoir d`aider la nouvelle génération montante (la jeunesse) à  prendre d`abord conscience des erreurs de leurs aînés et parents que nous sommes pour ne plus tomber dans les mêmes pièges que nous, et à  s`assumer ensuite pleinement pour faire de ce beau pays un paradis pour les générations à  venir. J`estime que notre génération a le devoir de mettre son expérience à  la disposition de la fougue d`une jeunesse engagée et déterminée, afin de placer de nouveau notre pays la RDC sur la rampe de lancement vers un développement intégral. Un expert wallon du ministère belge de l`agriculture a fait allusion récemment à  Kinshasa sur les prévisions des experts mondiaux et de l`Union européenne sur la place de la RDC dans le monde agricole de demain. Il a déclaré que selon les prévisions de ces experts mondiaux, dans les années à  venir, la République Démocratique du Congo, notre pays, est appelée à  nourrir un milliard d`hommes sur notre planète, compte tenu de son potentiel agricole! Comme vous voyez, il n`y a que nous congolais qui n`appréhendons pas encore l`importance stratégique réelle de notre pays dans le monde. C`est pour cela que j`estime que notre jeunesse doit être préparée mentalement, moralement et intellectuellement à  assumer pleinement le rà´le à´ combien stratégique que notre pays devra jouer demain sur l`échiquier international.

7. Réveil FM: Vous qui êtes un analyste politique de notre pays, lorsque par exemple Jacques Matanda parle de la `` Zimbambweisation » de la RDC, êtes-vous d'accord avec lui? Quelle est la véritable influence du Zimbabwe et de Robert Mugabe dans les affaires congolaises?

Honoré NGBANDA : Dans toutes les circonstances, il faut savoir hiérarchiser les priorités. Ne détournons donc pas l`attention du peuple et des patriotes congolais du danger principal qui menace notre peuple ainsi que l`existence même de notre pays en tant qu`Etat. Il est vrai que lorsque Laurent Désiré Kabila a rompu les accords secrets qu`il avait signés avec les agresseurs (africains et occidentaux) du Zaïre de Mobutu, ses anciens maîtres et alliés qui l`avaient utilisé pendant la guerre comme un simple paravent n`ont pas accepté qu`il s`érige tout d`un coup en défenseur des intérêts du peuple congolais et de la RDC. C`est alors qu`ils ont décrété sa mort, politique et physique, et lui ont déclaré la guerre en 1998. Et comme il n`avait jamais eu une véritable armée composée de véritables fils et filles du pays pour se défendre, LD Kabila eut recours à  d`autres alliés dont principalement les Angolais et les Zimbabwéens, pour faire face à  la nouvelle attaque des rwandais et des ougandais contre son pouvoir. Et il est vrai que Mugabe et ses généraux ont saisi cette opportunité pour piller sans vergogne nos richesses et se sont appropriés des riches mines stratégiques de notre pays, sous prétexte de régler les frais relatifs à  ``l`effort de guerre» et à  leur ``soutien» à  LD Kabila. J`ai moi-même dénoncé, avec force et détails, ce pillage sauvage dans mon dernier livre `` Crimes organisés en Afrique centrale », ainsi que dans mes autres interventions écrites et orales. Cependant, nous ne devons pas perdre de vue la menace principale. En effet, le Zimbabwe ne constitue pas aujourd`hui le danger principal pour l`intégrité territoriale de la RDC. Ce sont plutà´t le Rwanda et l`Ouganda (avec leurs dirigeants politiques et militaires) qui constituent l`origine et l`essence même du danger qui nous menace, parce que ce sont eux qui ont des visées annexionnistes sur notre territoire national. Et grà¢ce à  l`appui des lobbies financiers et politiques occidentaux avec lesquels ils partagent des intérêts communs, les chefs d`Etat de ces deux pays, Museveni et Kagamé pour ne pas les citer, ont conçu et orchestré successivement deux guerres d`occupation contre notre pays en 1996 et en 1998. Aujourd`hui, d`autres pays voisins de la RDC, devant le déficit d`autorité de l`Etat et devant l`absence d`une véritable armée nationale congolaise forte et dissuasive, manifestent eux aussi des velléités annexionnistes des portions importantes de nos terres pour y exploiter nos richesses. Voilà  à  mon humble avis là  où se situe la vraie menace pour aujourd`hui et demain.

8.Réveil FM: La communauté internationale a présentée les élections dites libres, démocratiques et transparentes comme un vrai paravent pour ramener la paix en RDC or nous allons facilement vers notre deuxième année sans que la paix soit présente ni acquise. Quelles sont les actions concrètes qui peuvent ramener la paix?

Honoré NGBANDA : Vous venez de toucher là  au cœ“ur même de la problématique de la crise congolaise et à  l`essence même de notre combat. Permettez-moi donc de faire un bref rappel historique pour rafraîchir les mémoires. L`origine des deux guerres qu`on a imposées aux zaïrois ou congolais en 1996 et en 1998 n`est pas interne mais externe. Plus personne n`en doute aujourd`hui. Or, quand il a fallu mettre fin à  cette série de guerres à  rebondissements, les complices des nos agresseurs rwandais et ougandais au sein des puissants lobbies occidentaux ont initié, pour brouiller les pistes, ce qu`ils ont pompeusement appelé le "Dialogue inter congolais". Ils ont laissé tranquillement dans leurs pays les vrais agresseurs de la RDC qui ont allumé le feu dans notre pays et qui continuaient toujours à  tirer les ficelles de la guerre et à  armer les milices congolaises encadrées et soutenues par leurs généraux, pour réunir les "protagonistes" congolais qui n`avaient aucun pouvoir de décision pour ramener la paix dans notre pays. C`est pourquoi jusqu`à  ce jour, notre peuple n`a toujours pas recouvré la paix et la sécurité tant désirées! Ce fut là  le premier piège dans lequel toute la classe politique congolaise est tombée, la tête la première, suite à  une vaste opération de charme et d`"achat des consciences" des cadres politiques congolais à  Sun City et à  Pretoria. De ce dialogue est né, comme vous le savez, un monstre politique à  cinq têtes qu`on a ironiquement appelé "1+4", et on lui a confié la gestion d`une période de transition de 3 ans avec une mission spéciale de préparer les élections. Et pour permettre à  ce monstre politique d`accomplir sa mission, les maîtres à  penser de ce "dialogue inter-congolais" ont rédigé pour leurs "élèves" un agenda, ou mieux, une feuille de route à  respecter dans les délais, avant l`organisation des élections "démocratiques et transparentes". Ils ont à  cet effet, fixé eux-mêmes cinq conditions qu`ils ont baptisées de "préalables" aux dites élections. Ce qui signifie, selon la langue française, que si ces cinq objectifs ("préalables") ne sont pas atteints, on ne peut pas organiser les élections. Or au bout de trois années de transition, le constat fut lamentable : aucun des cinq "préalables" n`a été réalisé, et cela pour une seule raison majeure. Parce que le pion des agresseurs rwandais à  la tête de notre pays, "Joseph Kabila", avait systématiquement saboté toute tentative de constituer une armée réellement congolaise, condition sine qua non pour le rétablissement de la paix et de la sécurité à  travers tout le pays. Tout observateur sérieux et objectif savait pourtant que sans ce préalable-là , il était inconcevable d`envisager l`organisation des élections dans un pays occupé, divisé et sans armée capable de ramener la paix et de défendre l`intégrité du territoire menacée par des visées annexionnistes de certains pays voisins bien connus et qui pis est, sont à  la base de cette crise. Mais curieusement, les pays européens membres du `` Comité International d`Accompagnement de la Transition », C.I.A.T. en sigle, sous l`impulsion personnelle du "parrain" de "Joseph Kabila" ("Tonton Louis Michel", Commissaire Européen à  l`Aide Humanitaire), décrétèrent d`autorité l`organisation des élections, arguant que les élections allaient apporter des solutions (miracles?) à  toutes les crises y compris celle relative à  la sécurité à  l`Est de la RDC.

Ils ont mobilisé l`armada européenne jamais déployée en Afrique depuis la seconde guerre mondiale, pour dissuader l`opposition congolaise et le peuple congolais à  s`opposer à  leur schéma. Mais la vérité était que la communauté internationale estimait qu`elle avait suffisamment consenti de dépenses pour la transition congolaise, et qu`il ne fallait plus envisager une quelconque prolongation. Nous avons malgré tout levé la voix pour inviter la classe politique congolaise à  ne pas commettre sa dernière erreur qui lui serait fatale, en acceptant l`organisation bâclée des élections sur fond de crise sécuritaire et identitaire. Mais rien n`y fit ! Aujourd`hui, comme vous le constatez, deux ans après les élections, la crise sécuritaire est loin d`être résolue, l`unité et la souveraineté nationale sont plus que jamais compromises, et comme une cerise sur le gâteau, le Secrétaire Général de l`ONU, Monsieur Ban Ki Moon, vient de reconnaître l`impuissance des hommes de la MONUC à  endiguer l`expansion d`une nouvelle crise en République Démocratique du Congo. Alors que tous les signes qui annoncent la tempête apparaissent déjà  à  l`horizon. Et nous voilà  pris comme des rats dans le piège qu`on nous a pourtant tendu sous nos yeux. Misérable !

Quant à  l`action primordiale à  entreprendre pour ramener la paix dans notre pays, il n`y en a pas deux ! Il faut commencer par créer une véritable armée réellement congolaise qui soit forte et dissuasive, capable de mater toutes les forces extérieures et intérieures qui constituent des sources de menace d`instabilité, de conflit et d`insécurité pour notre pays et notre peuple. Or malheureusement, Joseph Kabila qui représente et protège les intérêts des ses frères rwandais fait tout pour empêcher la mise sur pied de cette armée, parce qu`il sait qu`elle constitue un danger mortel pour les visées annexionnistes du Rwanda et de l`Ouganda sur notre pays. Même les rapports des experts de l`Union Européenne en RDC durant la transition ont clairement dénoncé cette attitude coupable de Joseph Kabiila. Aujourd`hui encore, deux ans après les fameuses élections, notre armée n`est toujours pas constituée, tandis qu`il (Kabila) poursuit officiellement l`incorporation massive des troupes rwandaises dans les structures de notre armée, et qu`il s`atèle à  assassiner, la nuit comme le jour, les officiers militaires congolais pour accentuer le déséquilibre interne au sein de notre armée en faveur des étrangers! Voilà  la cruelle vérité devant laquelle la majorité d`élites politiques congolaises préfère pratiquer la politique de l`autruche !

9. Réveil FM: 44 officiers congolais dont la majorité est originaire de la province de l'Equateur refusent d'aller à  Kitona et préfèrent mourir au CPRK où ils sont détenus. Doit-on parler d'une mutinerie? Quel est l`état des lieux de notre armée?

Honoré NGBANDA : Le cas des 44 officiers congolais que l`APARECO a fortement dénoncé constitue plutôt une illustration de la stratégie rwando-ougandaise que je viens de décrire, et dont l`application est confiée au pion des étrangers placé à  la tête de l`Etat congolais. Je veux parler de celui qui se fait appeler "Joseph Kabila". A l`image de ces 44 officiers qu`il a décidé d`extraire furtivement du CPRK pour les éliminer froidement la nuit, se déroule actuellement une vaste opération de "nettoyage" des officiers et des soldats congolais à  travers tout le pays. Je vous informe que nous avons des hommes au sein des FARDC, de la DEMIAP et de la PIR qui nous informent chaque jour sur les exécutions sommaires des officiers et des soldats ex-FAZ et ex-Tigres. Dans l`entre-temps, des bataillons d`officiers et de soldats rwandais sont régulièrement envoyés dans nos bases militaires de Kitona et de Kamina pour y suivre des formations accélérées en vue de leur ``brassage» (entendez incorporation au sein des FARDC) ! Moralité ? Après quelques mois, si cette double opération d`élimination des officiers et soldats congolais d`un cà´té, et d`incorporation massive des officiers et militaires rwandais de l`autre se poursuit sans entrave, "Joseph Kabila" aura réussi à  mettre sur pied son "armée congolaise" à  lui, mais dominée par les rwandais! Ce qui lui permettra alors d`asseoir confortablement et définitivement sa dictature pour mà¢ter les congolais d`un cà´té, et permettre à  ses frères de parachever tranquillement l`annexion de l`Est de notre pays au Rwanda et à  l`Ouganda. Devons-nous croiser les bras et le laisser arriver jusqu`à  ce point de non-retour ? Je préfère laisser à  chaque élite congolaise le soin de réponde à  cette question selon sa conscience !

10. Réveil FM: Qu'est-ce qui motive votre engagement politique? Quel Bilan faites-vous de nos 48 ans d'indépendance? Quels sont les atouts de la RDC aujourd'hui?

Honoré NGBANDA : Ce qui motive mon engagement politique, c`est ma foi en mon Seigneur et Sauveur Jésus-christ. En effet, si j`avais tenu compte du jugement, de la vision et de l`opinion que mes propres compatriotes et d`autres gens à  travers le monde ont de moi, je n`aurais jamais osé entreprendre quoique ce soit en public! Mais ce que les hommes disent et pensent de moi n`a aucune valeur ni aucun effet sur moi. C`est uniquement ce que Dieu dit de moi qui compte à  mes yeux, car Lui seul me connaît et connaît les profondeurs de mon cœurr. Je suis aujourd`hui, et je serai demain ce que Dieu a décidé que je sois vis-à -vis de ma famille et de mon peuple. Et cela, personne ne pourra changer même un d`un iota! C`est cette vérité-là  qui constitue réellement la source de ma force et de ma confiance dans ce que je fais aujourd`hui. Rien d`autre.

Quant au bilan de 48 ans d`indépendance de notre pays, il est largement négatif dans presque tous les domaines. La démocratie n`a pas progressé du tout. Le niveau de vie des congolais qui était le même que celui des Sud Africains en 1960 a reculé de plusieurs dizaines d`années, au-delà  de l`époque coloniale: des congolais se promènent aujourd`hui nus comme des vers dans certains coins reculés de la République, les maladies endémiques éradiquées il y a plusieurs dizaines d`années ont refait surface à  cause de la pauvreté et de l`insalubrité. Par contre, le pillage des ressources nationales, le détournement des deniers publics par les gouvernants ont battu tous les records car, selon les révélations des experts de FMI et de la Banque Mondiale, ils ont atteint un niveau jamais égalé dans l`histoire de notre pays. Quant à  la souveraineté nationale et l`intégrité de notre territoire national, elles sont plus que jamais menacées et compromises….

Lire la suite...

Partager sur : Partager