Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Ilunga Ilunkamba

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 24 juillet 2020

RDC: L'autoproclamé constitutionnaliste André Mbata fume-t-il de la moquette en déclarant le Premier ministre n'est pas une institution ?

RDC: L'autoproclamé constitutionnaliste André Mbata fume-t-il de la moquette en déclarant le Premier ministre n'est pas une institution ?
Freddy Mulongo, Réveil FM International
Freddy Mulongo-Mbata Faussaire 10.jpg, juil. 2020

La Constitution de Liège qui régit la République démocratique du Congo est calquée sur celle de la France et d'autres pays. Écrite entièrement par des Belges, avec deux observateurs Congolais : Evariste Boshab et Bob Kabamba Kazadi, garçon de course de Louis Michel, la Constitution de Liège n'a rien de la Belgique étant une monarchie parlementaire.
Freddy Mulongo-Ilunga Ilukamba.jpg, juil. 2020
L'autoproclamé et Tribalo-ethnique, André Mbata fume-t-il la moquette ? Comment le tribaliste patenté peut-il avoir l'outrecuidance de déclarer que le Premier ministre n'est pas une institution ? Avec son vol de destin du peuple Congolais, les courtisans Bena Mpuka d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba doivent savoir que dans l'ordre protocolaire le Premier ministre est la troisième personnalité de l'état, après le président du Sénat et président de la République. Sortir des niaiseries du type le gouvernement est collégial...Alors pourquoi il y a t-il un Premier ministre ? C'est parce qu'il est le Premier de tous les ministres. La Primature est une institution. André Mbata doit rentrer à l'école, ce nullard. Il est du même acabit qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui viole impunément la Constitution et voudrait ce bourricot que l'on acclame.
En France, il y a deux exécutif : le président élu par les Français et son Premier ministre qu'il nomme s'il a la majorité.
Il arrive que le Premier ministre soit d'une autre majorité parlementaire que le président. C'est ce que l'on appelle la cohabitation.
Souvenons-nous, lors de la cohabitation Chirac-Jospin. C'est ce dernier en tant que Premier ministre qui avait refusé un visa au dictateur Mobutu alors qu'il était ami de Chirac.
Lors de la première cohabitation Mitterand-Chirac, la France était représentée par le président de la République et le Premier ministre dans toutes les rencontres internationales. Deux fauteuils pour un seul et même pays.
La question est simple : quelle urgence y avait pour qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba fasse contre signer des ordonnances de nominations des Fardc, par le criminel ministre de l'intérieur de L'Udps, Gilbert Kankonde ? Alors que le Premier ministre n'était pas hors du pays. Lubumbashi, c'est le Congo, à deux heures de vol de Kinshasa. En RDC, nous vivons une coalition-cohabitation. Le président, son gouvernement et le parlement sont tous des tricheurs-fraudeurs. Ils n'ont pas gagné les élections. Ils dirigent par deal et défi.
Quelques heures avant, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba était à Brazzaville et avait déclaré qu'il n'aurait rupture entre le FCC et CACH. Et que les délégués de deux camps dialoguaient.
Au fait, on a affaire à un Faussaire, Checkuleur, imposteur, usurpateur, traître et Collabo qui n'a jamais respecté sa parole. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba se croit encore dans sa pizzeria à Bruxelles. En bon pizzaïolo, il croit enfariner le client. La RDC n'est pas le Ligablo de Tshivube. Il doit se conformer aux règles applicables à tous: la Constitution.
Alors que c'est à genoux à Kingakati, qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a signé nuitamment, son odieux deal satanique, pour bénéficier d'une nomination électorale... Voilà qu'André Mbata sort de sa Talibanie pour défendre l'indéfendable de manière légère et ostentatoire. Mbata c'est l'incarnation de la médiocrité comme Tshilombo est la calamité du Congo.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 23 mai 2019

RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba,Premier ministre épinglé à  la CNS de 1992!

Sylvestre Ilunga Ilunkamba 73 ans ,le nouveau Premier ministre !

Après 4 mois de gabegie, de dépenses outrancières de la Présidence de la République, Félix Tshilombo a bousillé 190 millions de dollars! Devant les ambassadeurs accrédités en République démocratique du Congo,sans ambages, il avait déclaré "la fumée blanche" a été trouvée. Et le 20 mai, jour de la naissance du MPR-Parti-Etat du Maréchal Mobutu, Félix Tshilombo nommait un dinosaure Mobutiste de 73 ans: Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Les thuriféraires et coupagistes vont encenser ce Docteur en sciences économiques depuis 1979, il est très connu dans le monde académique. Il est professeur à  la faculté des Sciences économiques à  l`université de Kinshasa depuis 1979. Mobutiste pure sucre, d`abord comme directeur de cabinet du ministre du Portefeuille avant d`être nommé vice-ministre d`abord à  l`Économie, au Portefeuille et deux fois au Plan. Il a même été conseiller de Mobutu !

Très fort notre compatriote Africa Top Tweet, qui dans son tweet a mis sur la place publique, les pages du rapport de la commission des biens mal acquis qui épingle Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Félix Tshilombo recevant les ambassadeurs accrédités en République démocratique du Congo, avait sans ambages, il avait trouvé sa fumée blanche, après 4 moins d'attente de la population congolaise. Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le tout nouveau Premier Ministre de la République démocratique du Congo, est un dinosaure Mobutiste qui est cité RDC, au Numéro 38 parmi les pilleurs de l'ex- Zaïre-RDC, dans le rapport des Biens mal acquis de la Conférence Nationale Souveraine de 1992 au Zaïre qui a 212 pages, Référence : CNS 92 fra BMA. Dans son chapitre `` Enrichissement sans cause », la Commission des biens mal acquis dresse la liste des `` personnes assujetties à  une contribution spéciale pour la reconstruction de la nation et au rapatriement de la moitié de leurs avoirs à  l`étranger, en raison de signes extérieurs de richesse liée à  leur participation à  la gestion des biens publics sous la deuxième République et la pré-transition ». Sylvestre Ilunga Ilunkamba devait normalement rapatrier des dollars planqués à  l'extérieur.

La Conférence nationale souveraine (CNS) s'est tenue de septembre 1991 à  décembre 1992. Le rapport est de juin 1992. La Commission des Biens Mal Acquis comportait 129 membres-55 de la société civile, 36 des partis politiques, 33 venant des institutions publiques et 5 invités. Elle était chargé d`enquêter sur les cas les plus flagrants de détournement de biens publics et de spoliation de biens privés sous le règne de Mobutu.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 20 mai 2019

PM: Alias Kabila avait son Gizenga, Félix Tshilombo trouve Ilunga Ilunkamba, 73 ans!

Martin Fayulu est et demeure le Président élu de la République démocratique du Congo. Victime du vol des voix, vol des rêves, vol d'espoirs du peuple congolais, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, président Quado ! Notre pizzaïolo national, a nommé Sylvestre Ilunga Ilunkamba, 73 ans, comme Premier ministre. Fallait-il attendre 4 mois, pour que Félix Tshilombo trouve son "Antoine Gizenga"! Dans un régime semi-présidentiel, le chef du gouvernement doit être dynamique, homme ou femme de terrain, qui doit savoir répondre aux attentes de la population et s'armer pour la modernité. Sylvestre Ilunga Ilunkamba, était depuis mars 2014, Directeur général de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), mais cette entreprise moribonde n'a pas même pas une locomotive ? 150 mois d'arriérés à  la SNCC ! Combien des trains arrivent à  l'heure ? Combien des déraillements ? Combien des morts à  cause de ces déraillements ? Sans tomber dans un jeunisme béat, la République démocratique du Congo, a besoin d'un Premier ministre jeune, technocrate patriote, qui n'a jamais travaillé ni avec Mobutu ni Mzée Laurent-Désiré Kabila ni Alias Kabila. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, qui confond une pizzeria à  la République, ignore qu'il existe des chasseurs de têtes.

Dans un pays avec une crise de légitimité aiguà«, avec trois présidents: Martin Fayulu, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu et Alias Kabila, président parti sans partir, le chef de l'exécutif . Lors de l'élection Louis Michel 2006, pour palier à  son manque de légitimité, Alias Kabila qui s'est toujours présenté comme un candidat indépendant. Il avait, avec le concours du PPRD fait alliance avec le PALU d'Antoine Gizenga. Et c'est ce dernier, qui a été nommé Premier ministre de 2006-2008. Un PM qui n'avait quitté la primature pour descendre sur terrain. Antoine Gizenga, qui ne savait même pas utilisé un ordinateur "Mpuku Me Fwa", n'avait jamais fait un déplacement en province. Après 600 jours, il avait demandé forfait et a été remplacé par son neveu, Adolphe Muzito.

Antoine Gizenga, Premier ministre d'Alias Kabila !

Lire la suite...

Partager sur : Partager