Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

mercredi 26 février 2020

Souvenirs: Les inoubliables toilettes japonaises et la place Shibuya à Tokyo !

Souvenirs: Les inoubliables toilettes japonaises et la place Shibuya à Tokyo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Japon 1.jpg, fév. 2020

Je garde un bon souvenir du voyage officiel au Japon en octobre 2015. Depuis ce voyage, qui fut mon premier voyage au pays du soleil levant. J'aime ce pays où j'ai perçu la sérénité du peuple japonais. Des taximen avec des gants blancs, des temples, ramen, yakitori, sushi, saké... Des beaux paysages et des magnifiques volcans. Les gens fascinants et la culture. Mais de toutes les choses dont je suis tombé amoureux, il y en a une à laquelle je ne peux m'empêcher de penser: les toilettes.

Freddy Mulongo-Toilette japonaise.jpg, fév. 2020)

Les toilettes japonaises sont des merveilles d'innovation technologique. Ils ont des bidets intégrés qui injectent de l'eau pour nettoyer vos parties intimes. Ils ont des séchoirs et des sièges chauffants. Ils utilisent l'eau efficacement, se nettoient et désodorisent l'air, donc les salles de bain sentent bon. Ils ont des machines à bruit blanc, vous pouvez donc remplir votre stand avec le bruit de la pluie pour la détente et l'intimité. Certains ont même des veilleuses et des lecteurs de musique intégrés. Tout est personnalisable et contrôlé par des boutons électroniques sur un panneau à côté de votre siège.

Freddy Mulongo-Toilette japonaise 1.jpg, fév. 2020

Tokyo. Shibuya, très populaire mais aussi extrêmement mouvementé !

Shibuya est un arrondissement de Tokyo au Japon. Il correspond, en particulier, au quartier autour de la gare du même nom. Il est populaire auprès des jeunes tokyoites pour y faire du magasinage et y manger. Shibuya reste l'un des quartiers qui attire et fascine à Tokyo. Il faut dire que l'arrondissement, un des plus chers de la capitale japonaise pour les loyers et l'immobilier, offre un éventail varié d'activités et de loisirs dans un cadre agréable et chaleureux.

Freddy Mulongo-Shibuya22 (1).jpg, fév. 2020

Pour rejoindre le cœur de Shibuya, vous devrez emprunter le célèbre Passage Hachiko, sans doute le passage clouté le plus fréquenté au monde. Deux amas de foule attendent de chaque côté, et quand le feu passe au vert, ces deux tas foncent l'un sur l'autre pour traverser. Si vous avez la phobie de la foule, il est plus prudent de rester à l'écart, et peut-être simplement d'assister à la scène depuis le calme relatif de la gare.

Le Japon est le pays des cultures et des modes, et elles se rejoignent toutes à Shibuya. La jeunesse du pays s'y retrouve également pour se rebeller contre les règles du monde des adultes et affirmer son individualité.

D'aucuns ont tendance à résumer Shibuya à sa gare éponyme à l'ouest de Tokyo, ainsi qu'au quartier shopping environnant dans les collines. Il s'agit en réalité d'un des arrondissements de la mégapole, bien plus vaste que cette agréable balade.

Ainsi, il regroupe également Harajuku, Ebisu, Daikanyama, Omotesando ou encore le grand parc Yoyogi et son sanctuaire Meiji-jingu. Toutefois, son point névralgique reste cette fameuse zone en sortie de la gare, de la statue du légendaire chien Hachiko comme point de rendez-vous, au célèbre croisement qui voit défiler jusqu'à plusieurs milliers de passants à chaque feu rouge. Juste au-delà, les rues piétonnes de Shibuya regroupent des dizaines de magasins de mode et, plus loin, les collines dédiées aux love hôtels de Dogen-zaka.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 10 août 2015

Souvenirs: Pékin, Manuel Valls et Li Keqiang à  la cérémonie de clà´ture des célébrations du cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises

30 janvier 2015, lors de sa visite officielle en Chine, le Premier ministre Manuel Valls avait dévoilé la statue du général de Gaulle par le sculpteur français Jean Cardot au Musée national de Chine. Photo Réveil FM International

30 janvier 2015, lors de sa visite officielle en Chine, le Premier ministre Manuel Valls avait dévoilé la statue du général de Gaulle par le sculpteur français Jean Cardot au Musée national de Chine. Photo Réveil FM International

D'après le rapport de la Themed Entertainment Association, le Musée national de Chine (MNC) est le troisième musée le plus visité au monde. La statue en bronze du général de Gaulle installée dans ledit musée est une réplique de celle sur les Champs-Élysées représentant le général en train de descendre l'avenue lors de la Libération de Paris.

Manuel Valls, le Premier ministre Français à  Pékin. Photo Réveil FM International

Li Keqiang, le Premier ministre Chinois à  Pékin. Photo Réveil FM International

Manuel Valls et Li Keqiang au Musée National de Chine à  Pékin. Photo Réveil FM International

Manuel Valls et Li Keqiang au Musée National de Chine à  Pékin. Photo Réveil FM International

Manuel Valls et Li Keqiang au Musée National de Chine à  Pékin. Photo Réveil FM International

Depuis l'ouverture du Musée national de Chine, plus de 170 expositions thématiques y ont été installées, lesquelles ont attiré 24 millions de Chinois et étrangers. Le nombre de visiteurs pour l'année 2014 a atteint 7,6 millions, dont 300 000 visiteurs étrangers.

La création du Musée national de Chine s'est faite en plusieurs étapes. L'ancêtre de l'actuel musée fut construit en 1912 sur une idée de Cai Yuanpei, il y a donc 103 ans. L'écrivain Lu Xun en avait choisi l'emplacement : dans le Guozijian (Académie nationale), la plus haute institution d'études de la Chine antique. En 1925, l'édifice fut relocalisé à  l'intérieur de la Cité interdite. » Le musée s'est surtout développé après la réforme et l'ouverture, effectuant non seulement des améliorations au niveau de ses infrastructures, mais aussi un enrichissement de ses collections. `` Aujourd'hui, le musée compte 48 salles avec deux grandes expositions générales ("La Chine antique" et "Les Voies du redressement"), ainsi qu'une dizaine d'expositions spécifiques (sur les bronzes antiques, la porcelaine...). En tout, les collections regroupent plus de 1,2 million d'objets pour chaque période historique de la Chine, de la préhistoire à  l'époque contemporaine »

Li Keqiang le Premier ministre chinois salue chaleureusement le cinéaste et réalisateur français Jean-Jacques Annaud. Photo Réveil FM International

Li Keqiang le Premier ministre chinois salue chaleureusement le cinéaste et réalisateur français Jean-Jacques Annaud. Photo Réveil FM International

Dans la soirée du 30 janvier 2015, le Premier ministre chinois Li Keqiang et son homologue français Manuel Valls ont assisté ensemble, au Musée national de Chine, à  la cérémonie de clà´ture des célébrations du cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises et y ont prononcé chacun une allocution.

Dans son allocution, le Premier Ministre Li Kiqiang a indiqué que la Chine et la France sont deux grands pays dotés d'une histoire ancienne et d'une civilisation splendide. Rappelant l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a 50 ans, événement qui a ouvert la voie à  une nouvelle ère des relations entre la Chine et la France, il a indiqué que le développement des relations sino-françaises durant ces 50 années faisait figure d'exemple pour les échanges entre différents pays.

Au cours de l'année passée, a-t-il poursuivi, la coopération entre les deux pays dans les domaines politique, économique, culturel et des affaires internationales a donné d'abondants résultats, et plus de 800 activités de commémoration aussi originales que magnifiques ont été organisées en Chine et en France, permettant d'approfondir la connaissance mutuelle et l'amitié entre les deux peuples et de consolider ainsi la base populaire de l'amitié sino-française.

Selon le Premier Ministre Li Keqiang, seuls les échanges à  cœ“urs ouverts permettent une amitié pérenne. Dans le nouveau contexte, a-t-il dit, la Chine entend travailler avec la France pour envisager et traiter leurs relations bilatérales avec une vision stratégique et de long terme, s'attacher au respect mutuel, au traitement d'égal à  égal, à  l'inclusion, à  l'inspiration réciproque et à  la coopération gagnant-gagnant, accroître la confiance stratégique mutuelle, et approfondir les échanges humains et culturels. Il a appelé la Chine et la France, deux grandes civilisations, à  adopter une vision globale plus large et un esprit innovant pour écrire ensemble de nouveaux chapitres dans les annales de l'amitié sino-française et apporter de nouvelles contributions au développement durable de la civilisation humaine ainsi qu'à  la préservation de la paix mondiale et de la tranquillité régionale.

Bloqués dans les embouteillages à  Pékin, les journalistes ont dà» emprunter le métro pékinois. Photo Réveil FM International

Bloqués dans les embouteillages à  Pékin, les journalistes ont dà» emprunter le métro pékinois. Photo Réveil FM International

Le Premier ministre Manuel Valls a, dans son allocution, fait savoir que les relations franco-chinoises se développaient dans d'heureuses conditions, marquées notamment par la dynamique des échanges humains. Rappelant le riche programme de célébrations au cours de la grande année du cinquantenaire, il a fait savoir que de nombreuses premières avaient été réalisées et que l'amitié profonde entre les peuples des deux pays avait été mise en exergue. Mentionnant d'énormes potentialités de la coopération franco-chinoise, il a exprimé la grande confiance de la France dans l'avenir de ses relations avec la Chine.

Lire la suite...

Partager sur : Partager