Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Jean Claude katende

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 20 février 2020

RDC: Floribert Chebeya les a tous dépassés ! Des Activistes des droits humains mercenaires, des pro-Tshilombo par coterie tribale !

RDC: Floribert Chebeya les a tous dépassés ! Des Activistes des droits humains mercenaires, des pro-Tshilombo par coterie tribale !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-floribert-chebeya.jpg, fév. 2020

Floribert Chebeya était de Bukavu, à l'Est de la République démocratique du Congo. Dans son travail, avec la Voix des sans Voix "VSV", il a été au service de tous les Congolais. D'ailleurs, le dossier "Bundu Dia Kongo" à la base de son assassinat au quartier Général de la police, les victimes étaient tous du Kongo-Central.

Floribert Chebeya est et demeure l'icone des droits de l'homme en République démocratique du Congo. Après lui, personne ne lui arrive à la cheville. Coup de chapeau à nos jeunes de La Lucha de la RDC, plus dynamiques, proches de notre peuple et pointilleux dans leurs analyses. Jed a publié son rapport contre les atteintes aux droits de journalistes sans aménagements. Tshivis Tshivuadi n'a pas mordu à la fibre tribale.

La génération intermédiaire est décevante. Nous avons cru en eux. Ces grands leaders des droits de l'homme en RDC. Notre déception est grande. Au fait, nous avons à faire aux profito-situationnistes, des girouettes qui tournent au gré du vent et qui se sont révélés des tribaux. La coterie tribale est leur talon d'Achille. Ils sont des activistes inconstants et divagateurs ! En faisant les morts pour cautionner le Hold-up électoral du fils de Tshisekedi, ils se sont bien discrédités.

Monsieur 15%, Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu Tshilombo "Tshintuntu n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il a accepté de faire un deal avec Alias Kabila pour sa NOMINATION ÉLECTORALE. Imposteur et usurpateur, il occupe frauduleusement le fauteuil présidentiel. Pantin, clone, masque et bouclier d'Alias Kabila, Tshilombo a enfariné le peuple congolais. Tshilombo est Alias Kabila Bis. Le peuple congolais est allé à l'élection présidentielle pour un changement. Or Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est #Voleur de destin de tout un peuple. Il n'a pas gagné l'élection présidentielle. Il a été nommé. Une nomination électorale n'est pas UNE ELECTION.

Par coterie tribale, les activistes des droits humains se sont discrédités. Ils sont partisans et séléctifs. Ils courtisent Félix Pétain Bizimungu Tshilombo et espèrent des postes.

Le silence de Paul Nsapu de la #Fidh est navrant. Comment un grand activiste comme lui peut-il cautionner le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu ?

Quant à Jean Claude Kasende de l'#Asadho, il se discrédite de plus en plus avec ses arguments tarabiscotés. Martin Fayulu, Président Elu du peuple congolais devrait amener ses preuves à la corruptible Cour Constitutionnelle, inféodée et aux ordres d'Alias Kabila.

La République démocratique du Congo, est le seul pays au monde qui a connu des élections SANS CHIFFRES ! La Cour Constitutionnelle de la RDC est hautement corrompue et elle a la mauvaise habitude de rendre ses arrêts la nuit, au moment où le peuple congolais dort et le drapeau ne flotte pas encore sur le territoire.

A la fameuse Cour Constitutionnelle, l'Udps parti familiale des #traîtres, #Collabos et #Mabumucrates, avait ameuté 37 avocats pour défendre le hold-up électoral. Parmi ces toges noires, Me Mukendi wa Mulumba, bâtonnier honoraire et oncle de Tshilombo, voleur patenté et faussaire impénitent.

Dire que Me Mukendi wa Mulumba avait même réussi à faire croire qu'il était devenu l'avocat des droits humains. Il faut être acrobate pour défendre à la fois des veuves des activistes assassinés 10 ans déjà: Floribert Chebeya, icone des droits humains et Fidèle Bazana, tous les deux de VSV, et défendre en même temps, son neveu Arsène Lupin Congolais: #Voleur des voix, #Voleur des rêves, #Voleur d'espoirs...du peuple congolais !

Depuis le vol de destin de tout un peuple par Tshilombo, c'est la débandade...les fameux activistes ont la bouche pleine. Ils ne dénoncent alors que le régime Tshilombo-Alias Kabila est à la dérive dictatoriale: arrestations arbitraires, refus des manifestations, outrage au chef de l'Etat...Tout en refusant de comprendre que Tshilombo est la cause de la cause. C'est à cause de son deal avec Alias Kabila, 6 mois toujours pas de gouvernement !

Des activistes des droits humains girouettes qui changent de positions au gré du vent et à la tête du client. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo a-t-il corrompu et acheté tous les activistes ? Pourquoi se taisent-ils ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 27 décembre 2019

RDC: Touchez pas à  mon Paul Kagamé, dictateur rwandais, bourreau du peuple congolais et Hitler Noir !

Lamuka, c'est le peuple congolais. Lamuka, c'est la vérité des urnes. Lamuka, c'est la souveraineté du peuple congolais qui est au-dessus de toutes les légalités. Lamuka soutient sans ambages, Martin Fayulu, Président Élu du peuple congolais. Lamuka, c'est la déclaration martiale d'Adolphe Muzito contre le Rwanda, pays agresseur, occupant, pillard et receleur des ressources de la RDC. Lamuka, c'est la diaspora congolaise qui réclame l'intégration du patriarche Ciakudia au sein de l'équipe dirigeante pour en finir avec l'occupation rwandaise.

Lamuka, c'est la déclaration précipitée de Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi contre leur frère Adolphe Muzito, coordonnateur de Lamuka alors même que le Rwanda n'avait pas encore réagi. Et qu'à  ce poste de Coordonnateur, les deux avaient brillé par l'inaction.

Jean-Pierre Bemba, avec sa condamnation par la Cour Pénale Internationale-CPI pour subordination des témoins, est un homme fini. Il devait faire profil bas. Seigneur de guerre avec son MLC. Ses accointances avec l'Ougandais Yoweri Kanguta Museveni sont connus de tous. Le fils de Jeannot Bemba traîne des boulets pour des crimes commis sur le sol congolais. Se désolidariser de la déclaration d'Adolphe Muzito, pour le Congo et contre le Rwanda, c'est montrer son larbinnisme envers le Rwanda, pays criminel, agresseur, pillards et receleur des ressources de la RDC.

Quant à  Moïse Katumbi qui vient de mettre son propre parti politique "Ensemble". Il doit éviter que les adhésions puissent se rarifier. Le pacifisme de Moïse Katumbi est légendaire. Le vrai problème est la survie du Congo en tant qu'État-Nation avec ses tueries, massacres, viols et pillages du Rwanda. Si "Ensemble" est un parti satellite du Rwanda, qui soutient Paul Hitler Noir, les n'adhéreront pas massivement à  son parti qui se veut populaire, rassembleur et fédérateur du peuple congolais. Paul Kagame tue impunément le peuple congolais au Congo. Personne n'ose lever son doigt. Pour une première fois, qu'un Congolais, en occurrence, Adolphe Muzito, un ancien Premier ministre, a levé du ton car lui n'accepte pas l'inacceptable. Il ne fallait pas le critiquer publiquement. Faute politique grave.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 6 mars 2019

RDC: L'Asadho tshilomboïsé rabrouer par André Lite Asebea du FCC !

Jean-Claude Katende de l'Asadho Tshilomboïsé

Faut-il en République démocratique du Congo continuer à  se lamenter sur la disparition de Floribert Chebeya, l'icà´ne des droits humains, assassiné par le régime Kabila ? Est-il le seul homme intègre, sans clivages dans nos Ong? Les Ong de la RDC étonnent par leurs accointances et complicités sur ce qui se passe actuellement au pays. Nous allons droit vers une crise post-électorale que personne ne saura endiguer. Par coterie tribaloethnique, certains acteurs cautionnent le putsch électoral de Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe. La souveraineté du peuple congolais est au dessus des cours et tribunaux de la RDC. La légitimité d'un homme politique provient du peuple, pas des pays voisins et institutions internationales. Quelle est la couleur politique de l'Association Africaine des Droits de l'Homme-Asadho? Depuis la nomination de Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe, c'est un silence plat. On parle des accords secrets, l'Asadho se tait, sans exiger la publication de ces accords. Avec les oignons dans la bouche, l'Asadho cautionne la tricherie orchestrée par la CENI de Corneille et la corrompue Cour Constitutionnelle, présidée par le juge godillot Benoît Lwamba, les deux sanctionnés par les Etats-Unis pour corruption, tricherie et fraude. Que fait l'Asadho politisé aux cà´tés de l'imposteur de la cité de l'Union africaine? Pourquoi doit-on poursuivre ceux qui ont dirigé avec Alias Kabila et se taire sur son pantin Félix Tshilombo, pseudo-président nommé ? Le FCC est prédateur, la lettre ouverte d'André Lite Asebea pour interpeller Jean-Claude Katende de l'Asadho, attire notre attention. André Lite Asebea sait qu'il a été bloqué sur Twitter. Quant à  Jean-Claude Katende, sauf évolution de l'Asadho, il sait que nous ne partageons plus les mêmes valeurs sur la démocratie pré-électorale et post-électorale. Cette lettre ouverte sous-tend les accords secrets FCC-UDPS-CACH qui doivent être respectés.

André Lite Asebea-FCC

Me Jean Claude Katende,

Je sens que vous avez toujours du mal à  vous départir de votre tunique de militant lambda d'un parti des masses bien connu dont votre Ong l'Asadho a toujours servi de relai sous le paravent de la société civile. Je vous vois très en verve ce dernier temps, faisant feu de tout bois dans le but avoué de diaboliser l'Autorité Morale du FCC, en croyant ainsi servir les intérêts de votre parti politique. Vous semblez ne pas comprendre à  quel haut firmament deux hommes d'État se sont élevés pour matérialiser l'alternance démocratique tant rêvée, en l'occurrence le Président de la République honoraire et le Président de la République en exercice.

Vous prêtez pinces sans rires une prétendue "politique de fait accompli" à  Joseph Kabila que vous accusez de tous les péchés d'Israà«l. Vous oubliez, certainement par mauvaise foi, que si le pays se trouve aujourd'hui en état de parfaite gouvernabilité, c'est grà¢ce aux efforts d'un Joseph Kabila droit dans ses bottes qui, après avoir consacré sa jeunesse à  la réunification du pays, a amorcé la reconstruction et facilité la relance et la croissance économique.

Figurez-vous que le Président Félix Antoine Tshisekedi que vous pensez aimer plus que tout le monde a, lui, la chance d'élaborer un programme d'urgence pour ses cent premiers jours, et dont les ressources financières sont disponibles sur fonds propres. Vous savez bien que ses deux prédécesseurs n'ont malheureusement pas pu bénéficier du même alignement des planètes.

Chacun a le droit de voir le verre à  moitié vide ou à  moitié plein selon son angle de vue. Cependant les efforts louables de Joseph Kabila - qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas - sont désormais gravés dans le marbre, comme lorsqu'il a réussi de justesse à  éviter au pays le chaos inexorable auquel le destinait une certaine bienpensance de la communauté internationale qui agissait à  travers des chevaux de Troie tels que les Ong (dont la và´tre ), les mouvements citoyens financés rubis sur ongle par des services d'intelligence étrangers, la CENCO, ainsi qu'une certaine opposition qui a toujours du mal à  s'affranchir de la mamelle clericale.

Vous faites le grief à  Joseph Kabila d'avoir réuni les élus de sa famille politique, acte que vous interprétez comme une mise à  l'étroit de l'actuel Président de la République. Feriez-vous semblant d'ignorer que tous les analystes sérieux, à  l'instar de Jérà´me Bonso, avaient prévu une écrasante victoire de la majorité FCC aux législatives, l'opposition ayant placé tous ses oeufs dans le seul panier du scrutin présidentiel ? Vous pourriez utilement consulter le lien suivant pour repousser un tant soit peu les limites de votre obscurantisme béat :

https://scooprdc.net/2018/09/26/rdc-legislatives-2018-grand-boulevard-ouvert-au-fcc-pour-la-majorite-parlementaire-a-lassemblee-nationale.

La député katumbiste Christelle Vuanga n'avait-elle pas du reste pris l'habitude d'attirer l'attention des opposants là -dessus avant la tenue des élections, au beau vieux temps de l'émission "kiosque " ( émission télévisée populiste de la chaîne de télévision CCTV appartenant à  l'opposant Jean-Pierre Bemba )? Joseph Kabila n'a pas usurpé sa majorité parlementaire autant que vous convenez sans difficulté que le Président Félix Tshisekedi a mérité sa victoire; loin s'en faut!

Par ailleurs, avez-vous oublié que les regroupements politiques membres du FCC ont bénéficié du paiement de la caution pour leurs candidats à  toutes les élections comme cela a été le cas pour les sociétaires du CACH et D'ENSEMBLE ? Et l'accompagnement que le FCC a consenti pour mettre ses candidats dans les conditions de la victoire vous a-t-il échappé, vous qui vous présentez comme un fin connaisseur du microcosme politique congolais ? Auriez-vous oublié que les regroupements politiques membres du FCC ont signé, loin avant les élections et en toute liberté, une charte constitutive dans laquelle l'allégeance à  Joseph Kabila était la toile de fond ? En reserrant les rangs au sein de sa famille politique, Joseph Kabila a-t-il empêché les autres d'en faire autant ? Vous qui souhaiteriez tant que le FCC se fissure, pourquoi n'envisageriez vous pas par exemple le même destin pour le CACH si tant est que vous avez la neutralité propre aux membres de la société civile? Si la scission de CACH vous semble inenvisageable, et pour cause, pourquoi alors celle du FCC vous ferait -elle autant baver ?

Dans une démocratie jeune comme la nà´tre Me Jean Claude Katende - et vous y penserez toutes les fois que votre inclinaison au fanatisme aveugle prendra le dessus sur la raison d'État - , les lendemains des élections à  risque comme celles que nous avons connues devraient être l'occasion pour les élites - et je suppose que vous en faites partie - de mobiliser l'opinion nationale autour des valeurs qui nous constituent en tant que nation, et non une rédhibitoire occasion de prêcher la division entre chapelles politiques. Votre attitude fractionniste est à  ce point d'autant plus irresponsable que vous croyez naïvement que le Président de la République, dont le mandat est de 5 ans, a quelque chose à  gagner en s'aliénant les détenteurs de la majorité parlementaire. Vous seriez bien inspiré de prendre en exemple l'attitude républicaine des sociétaires du FCC qui obéissent sans faille au mot d'ordre de leur autorité morale qui les a enjoints d'apporter tout leur soutien à  son successeur afin de poursuivre la reconstruction du pays dans l'unité et la cohésion nationales. Peut-être avez-vous pensé que vous aviez plus à  dire que toutes les têtes couronnées du FCC qui se taisent par devoir républicain de réserve en ces moments charnière. Me, le temps des querelles politiciennes qui ont souvent fait votre sulfureuse réputation est révolu.

Lire la suite...

Partager sur : Partager