Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Joe Biden

Fil des billets Fil des commentaires

dimanche 24 janvier 2021

Joe Biden, le nouveau président Américain applique déjà sa politique, Tshilombo...

Joe Biden, le nouvel président Américain applique déjà sa politique, Tshilombo...

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Joe Biden.png, janv. 2021

Après son investiture au Capitole, une fois à la Maison Blanche, Joe Biden, le nouveau Président des Etats-Unis s'est mis au travail. Il applique sa politique. Joe Biden a déjà signé une flopée de décrets détricotant la politique de son prédécesseur Donal Trump: stop du mur à la frontière mexicaine, accord de Paris sur le climat, politique migratoire…Tshilombo, l'incapacitaire enfarine.

freddy-mulongo-joe-biden

 Aux Etats-Unis, la Constitution est au dessus de tous les Américains. Joe Biden, le nouveau président des Etats-Unis est déjà au travail. Le 46è président étasunien a déjà signé dix-sept décrets revenant sur de nombreuses politiques de son prédécesseur Donald Trump: Environnement, immigration, santé, stop à la construction du mur à la frontière mexicaine, fin à l'interdiction d'entrée aux États-Unis pour les ressortissants de pays en majorité musulmans. Bureau ovale, des rideaux aux tapis, en passant par les portraits, rien n'a été laissé au hasard dans l'agencement du bureau présidentiel. Une manière pour le nouveau président Joe Biden d'effacer le mandat Trump et d'affirmer ses engagements via des choix hautement symboliques.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo

Depuis sa nomination électorale, après un odieux deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , Monsieur 15% enfarine, enfarine et enfarine. 2 ans à la tête du Congo sans bilan, zéro bilan... sauf pillage institutionnalisé des caisses de l'état, des coups bas, fourberies et roublardises. Le requin sur le trône du Congo n'a pas encore dévoilé tous ses enterloupes.  Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba n'est rien d'autre qu'un braqueur de la République. Il est un pillard qui ne fait que piller les caisses de l'état. Nommé à la présidence pour s'enrichir. Aves ses promesses alambiquées et tarabiscotées, l'ancien pizzaiolo mérite une palme d'or. En 2 ans de présidence usurpée, l'incapacitaire a échoue à tous les plans. Et il a pour mauvaise habitude de rouler tout le monde dans la farine. Après avoir renier sa signature à Genève, il a fait plusieurs deals dont celui d'être l'ambassadeur de l'occupation . Tribaliste patenté, avec 222 conseillers Kasaïens Bena Mpuka, Angwalima Tshilombo

Diaspora congolaise: C'est quoi le Ki Muana Mboka ?

Nous étions infiltrés par des tribaux, tribalisés et tribalistes. Aujourd'hui pour cacher leur trahison puisqu'ils soutiennent Angwalima Tshintuntu Tshifueba, faussaire, imposteur, usurpateur, traître et collabo...certains compatriotes par fourberie et roublardise évoque le ki "Muana Mboka" du putschiste Tshilombo.

Pardieu les : Edouard Mokolo, vuvuzélateur Lambert Mende, Alexis Ntambwe Mwamba, Toussaint Tshilombo Senga, "Momo" Modeste Mutinga...tous les Fossoyeurs de la République ne sont pas des Bana Mboka ?

Des mangéristes qui justifient leur forfaiture, leur soutien au hold-up de Tshilombo, grand voleur de destin, rêve et espoir du peuple congolais. Si Monsieur 15% avait gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, pourquoi a-t-il été contraint de faire la coalition FCC-Cach ? Joe Biden, le nouvel président Etats-Unis, le mercredi 20 janvier , après son investiture, une fois à la Maison Blanche, a signé des ordonnances présidentielles, qui montrent le changement et il compte appliquer sa politique. Les Etats-Unis qui avaient quitté les accords de Paris sur le climat, avec Donald Trump, ils y sont revenus dès le premier jour de Joe Biden.

Depuis qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a volé le destin du peuple congolais, l'Est de la République est toujours une poudrière. Des Congolais sont tués, massacrés comme des chiens, sans que Tshilombo Nabucondosor ne lève le doigt. Pas de communiqué officiel, pas des condoléances aux familles, pas de drapeau en berne...le traître et collabo Tshilombo a déjà scellé le destin du peuple congolais à Kigali. Au mémorial du génocide rwandais Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a signé dans le livre d'or que les 15 millions des morts Congolais les sont "Effets collatéraux". Donc les Congolais victimes de la soldatesque rwandaise sont des morts pour rien ?

Que Paul Kagame, dictateur rwandais, bourreau du peuple congolais, pillard et receleur des ressources de la RDC, puisse féliciter Angwalima Tshilombo pour la création de l'union sacrée-sucrée-salée n'est-ce pas interpellateur pour les fanatiques écervelés du collabo Muana Mboka ?

Au fait, le Congo a pour pseudo-président un Maréchal Pétain, tristement célèbre. Angwalima Tshilombo est un chien couchant, un collabo-traître qui s'autorise et se permet tout. Alias Kabila cachait ses accointances avec les agresseurs et ennemis du Congo. Mais Tshilombo est une vanne ouverte qui souille le sol congolais.

Muana Mboka Moyibi! Muana Mboka Traître! Muana Mboka Collabo !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 9 novembre 2020

RDC: Tshilombo rattrapé par son illégitimité et la vérité des urnes de Fayulu!

RDC: Tshilombo rattrapé par son illégitimité et la vérité des urnes de Fayulu!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM international

Freddy Mulongo-Biden.jpg, nov. 2020

Le péché originel de Tshilombo, c'est son illégitimité. Il est bénéficiaire d'une nomination électorale. Tshilombo avec ses 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il est autant tricheur et fraudeur qu'Alias Kabila qui l'a nommé. Par conséquent, il doit savoir que dissoudre le parlement va aussi l'emporter car il est issu de la même fraude électorale. Vérité des urnes!

freddy-mulongo-bidenL'illégitimité est le péché originel de Tshilombo. Cela le poursuivra toute sa vie. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle. Tshilombo a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale. C'est bizarre de le voir parler des députés et sénateurs FCC nommés. Mais Tshilombo oublie qu'il est issu de la même fraude électorale. Il avait signé le deal pour chauffer le fauteuil présidentiel jusqu'en 2023. Le checkuleur a un conflit personnel avec celui qui l'a nommé président. Alias Kabila l'a fait nommer pour garantir sa sécurité, ses avoirs et ses Mammouths Joséphistes. A peine deux ans, Tshilombo l'Enfarineur veut rompre son alliance avec Kabila. Et par un tour de passe-passe, Tshilombo a voulu congoliser son problème personnel avec Alias Kabila. Leur conflit  ne concerne pas la République. Tshilombo n'avait pas à enfariner le peuple congolais avec son deal. Il a fait ce deal pour ses intérêts personnels pas pour le Congo. Vivre des aides sociales belges pendant 30 ans et voir catapulter président du Congo, il y a pas photo. Pour le faussaire, son pari était gagné. Sauf qu'en devenant le plus grand voleur de destin du peuple congolais, Tshilombo sait qu'il est bon pour la poubelle de l'histoire. Illégitime, il n'est un "Ballados", pas président du Congo. Il va finir par voir Alias Kabila, son allié  et partenaire. "Je suis un gros poisson, pourquoi il ne me consulte pas" dixit Alias Kabila. Et les troubadours politicailleurs n'auront que leurs yeux pour pleurer. 

Aux Etats-Unis, l'élection présidentielle a révélé par exemple le comptage de bureau de vote par bureau de vote. Dans un Etat de droit, c'est comme cela que l'on agit. Pourquoi la CENI de Corneille Nangaa et la Cour Constitutionnelle ont refusé cela à Martin Fayulu ? Pourquoi alors Alias Kabila, lorsqu'il reçoit Tshilombo à Kingakati, c'est toujours dans un bureau où sont affichés les vrais résultats de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018: Martin Fayulu 62,8%, Emmanuel Shadary 18% , Felix Tshisekedi 15% ! Et lorsqu'on va sur le cite de la CENI, c'est comme si la République démocratique du Congo n'a pas connu des élections, le 30 décembre 2019. Il y a rien sur ce site aucun résultat, d'aucun bureau de vote ! Mais on peut y lire ceci: 

La Commission Electorale Nationale Indépendante a rendu public, le 19 septembre 2018, la Décision N°032/CENI/BUR/18 portant publication de la liste définitive des candidats à l'élection présidentielle.

Veuillez trouver l'intégralité du contenu dans le document ci-joint.

Et voici la liste des candidats de l'élection présidentielle qui s'affiche, sans tenir compte de plusieurs désistements dont ceux du "Moyibicrate" Kin Kiey Mulumba "Kabila désir", "Masimanimba désir" ou encore Vital Kamerhe qui s'est rallié à Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba avec CACH.

Où sont les résultats de la CENI, bureau de vote par bureau de vote ? Comment peut-on se moquer ainsi  de tout un peuple? Avec ce qui vient de se passer aux Etats-Unis, Tshilombo doit faire profil bas.  Il est fruit d'une fraude électorale. Il n'a jamais gagné l'élection présidentielle au Congo. Il ne peut se faire passer pour un bon et Alias Kabila pour un mauvais. Les deux sont liés. Ils sont deux bandits de la République. Ils ont volé le destin du peuple congolais. Si Alias Kabila va à la CPI, la cellule de Tshilombo sera voisine à celle du barbu de Kingakati. Les Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes doivent le savoir. Tshilombo est le problème de la RDC. Il est autant le problème qu'alias Kabila. Leur sort est lié ! 

freddy-mulongo-ceni-listes
freddy-mulongo-ceni-listes-1


"Pour le scrutin présidentiel de 2020, aux Etats-Unis, cela représente 158 millions d'électeurs, dont un peu plus de 100 millions ont voté par anticipation. Coté grands électeurs, en 2016, Donald Trump l'avait emporté avec 306 grands électeurs, mais sans la majorité du vote populaire : ce dernier ne lui donnait que 47% des voix et Hillary Clinton avait obtenu 3 millions de votes de plus que lui. Avec 290 grands électeurs au compteur pour le moment, il reste loin du score exceptionnel de 1984, quand Reagan avait raflé 525 des 538 grands électeurs".

"En nombre de voix,  Joe Biden et Donald Trump battent tous les records. Joe Biden a été élu 46 président des Etats-Unis grâce à quelque 74,5 millions d'Américains. Un chiffre inédit dans l'histoire du pays : jusque-là, c'est Barack Obama qui avait remporté le plus de voix, en 2008, avec 69,5 millions de bulletins. Biden l'emporte donc avec 4 millions de voix de plus que son rival. Même si Donald Trump sort perdant, ses 70,4 millions de voix sont aussi une performance et il échoue tout de même avec 7 millions de votes de plus que lors de sa victoire en 2016. Pour Biden, c'est 8,6 millions de plus que la précédente candidature démocrate, portée par Hillary Clinton".

Lire la suite...

Partager sur : Partager