Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Journalistes

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 20 janvier 2022

BENA MPUKA : LE KONGO OCCUPÉ, AGRESSÉ ET ENVAHI, JOURNALISTES ET CHRONIQUEURS COLLABOS ET TRAÎTRES, AGENTS D'OCCUPATION AURONT UNE FATWA COMME LES MUSICIENS !

BENA MPUKA : LE KONGO OCCUPÉ, AGRESSÉ ET ENVAHI, JOURNALISTES ET CHRONIQUEURS COLLABOS, TRAÎTRES, AGENTS D'OCCUPATION AURONT UNE FATWA COMME DES MUSICIENS ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1642698267884.jpg, janv. 2022

Le Kongo est sous occupation. Il est agressé et envahi par des occupants ennemis : Ouganda, Rwanda et Burundi.

Des journalistes et chroniqueurs fourbes usent de l'expression, "église au milieu du village" pour cajoler, patauger et s'embourber dans leur collaborationnisme.

Et ils justifient une fausse neutralité ignorant que Mama Kongo doit être défendue. Si tu n'as pas eu le courage de défendre le Kongo, tu es inutile pour lui. Pourquoi voudrais-tu que le Kongo t'honore ?

Les journalistes et chroniqueurs "Caméléons" n'ont aucune mérite pour la nouvelle société Kongo. Ils doivent changer de métier. Ceux qui pour leurs intérêts égoïstes ont applaudi, encencé des occupants, ils répondront de leur traîtrise. La Libération pardon n'existe pas. 

Mama Kongo occupé, agressé et envahi mérite le patriotisme de tous ses fils et filles Kongo. 

Expression FOURBE :" Être Journaliste ou Chroniqueur, c'est être l'Église au milieu du village"!

Cette expression est fausse. Les églises au Kongo ne sont pas toutes construites au milieu  du village. Il y en a qui sont au début voire à la fin du village.

Les journalistes thuriféraires et les chroniqueurs Quados usent et abusent de cette fausse expression pour endormir le peuple Kongo.

Qui est ce journaliste Français qui a fait l'interview du Führer Adolphe Hitler pendant l'occupation allemande de la France ?

Le Kongo est sous occupation ougando-burundo-rwandaise. Paul Kagame, Hitler Noir a commis sur notre sol, des crimes de génocide, crimes contre l'humanité, crimes de terrorisme, crimes de guerre, crimes de sang...

18 millions de peuple Kongo ont été massacrés, tués, zigouillés par la soldatesque des occupants ennemis.

Et des journalistes et chroniqueurs Kongo vont à Kigali font des interviews du bourreau du peuple Kongo. Certains s'amusent à inviter Vincent Karega, le criminel ambassadeur rwandais, chassé de l'Afrique du Sud, sur leurs plateaux. Lui a droit de s'exprimer. Les fils et filles Kongo Kongo qui manifestent contre sa présence sur notre sol sont embastillés, tabassés et arrêtés par la police de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba.

Bourreau de notre peuple , pillard des richesses Kongo et receleur des ressources Kongo, Paul Kagame est venu à Kinshasa, officiellement à deux reprises, sans aucune réaction des journalistes et chroniqueurs. En solidarité avec notre peuple, la venue de Paul Kagame devrait signifier : Ecran noir de toutes les chaînes de télévision, radios silence, et journaux avec bandeau noir.

La complaisance des journalistes mangéristes et mangecrates et chroniqueurs mangeurs à tous les râteliers n'est plus à démontrer. Ils sont des accompagnateurs de l'occupation invasion et agression du Kongo.

A la Libération, aucun média failli n'émettra plus au Kongo Dia Ntotila. Ceux qui ont trahi le Kongo de TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes.

Le compteur sera remis à zéro pour tous les journaux, médias, sites internet au Kongo. Les traîtres et collabos seront traités comme tels et répondront de leurs actes de traîtrise.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 26 novembre 2020

Union sacrée: 150$ par journaliste "Coupagiste","Quado", thuriféraire-Djaleloïste!

Union sacrée: 150 $ par journaliste "Coupagiste","Quado", thuriféraire et Djaleloïstes!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-150 dollars.png, nov. 2020

















Corruption déguisée! Présidence usurpée de Tshilombo, les journalistes "Coupagistes", "Quado", thuriféraires et Djaleloïstes accrédités pour couvrir les consultations tshilombiennes ont reçu chacun 150 dollars, soit 15 dollars pour les 16 jours de l'union sacrée. S'accrédite-t-on-pour être payé? L'enfarineur est sorti du palais de la Nation avec deux doigts d'honneur en signe de V.

freddy-mulongo-150-dollars

Un journaliste s'accrédite pour couvrir l'événement pour son média. Un journaliste qui quémande sa pitance après avoir couvert un événement est un mercenaire. Le problème aujourd'hui en République démocratique du Congo, pour passer à a radio, à la télévision et même un article dans un journal qui ne tire même pas à 5000 exemplaires, il faut payer. L'information se monnaye. Conséquence, seuls ceux qui payent surtout les plus bourricots et médiocres sont encensés .La corruption fait-elle partie des anti-valeurs ? Oui ou non ? Doit combattre la corruption en usant de la corruption, en étant soi-même un corrompu corrupteur ? Nous apprenons de plusieurs sources indépendantes que les journalistes "Coupagistes", Quado", Thuriféraires et Djaleloïstes qui ont été accrédités à la présidence usurpée  et qui ont couvert les consultations tshilombiennes, ont reçu chacun la somme de 150 dollars, soit 15 dollars pour les 16 jours  de l'union sacrée. 

C'est Michel Kabanga qui s'enflamme sur son compte Facebook: "Union Sacrée : Consultations nationale ; Collation des journalistes accréditées aux consultations présidentielle 10$ par jour  150$ Pour 16 jours ( un jour non pris en compte) pire encore cette maudite sommes est parvenue aux journalistes à 00h41' disons que là aussi c'est toujours le FCC qui bloque!!!??? Il y a l'argent pour tout le monde dans ce pays sauf pour la presse. Monsieur le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, avant toute réforme après compilation des différents mémos, prière de commencer par la réforme de votre propre cabinet de travail de grâce.  ils sont plus pire que Satan.

freddy-mulongo-journalistes

Faut-il plaindre les journalistes congolais ? S'accréditer à un endroit ne veut pas dire qu'on y va pour se faire payer ! Une accréditation est une autorisation pour mieux faire son travail. Si un pays mérite ses hommes et femmes politiques, la nation mérite aussi de ses journalistes. Le pays va vaut l'eau à causer des comportements inciviques. Les journalistes Congolais jouent-ils leur rôle de chien de garde de la démocratie ? Un journaliste qui pleurniche pour les 150 dollars reçu de la présidence usurpée ? A ailleurs les journalistes paient de leurs poches, boissons, chambres d’hôtel et frais de voyage.  A mois humble avis, les Coupagistes, Quaod, Thuriféraires et Djaleloïstes marchent sur la tête. Ils font perdre à ce métier sa noblesse. Là ou il faut dénoncer , ils sont des chiens couchants. 

Tenez ! le 9è congrès de l'Union nationale de presse congolaise (UNPC), qui s'est tenu à Moanda, dans le Kongo-Central a été financé et parrainée par Denise Nyakeru, la compagne de Tshilombo Tshintu Tshifueba, à hauteur de 100.000 dollars. Quel est ce journaliste congolais qui a haussé le ton  face à cette corruption déguisée ? Comment cette femme de ménage dans les hôpitaux de Bruxelles, qui n'arrivait même pas à joindre le bout de mois, peut-elle parrainer le congrès de la presse, sachant bien que son fakwa de mari n'a aucune légitimité. Tshilombo a volé le destin du peuple congolais en faisant nommer par Alias Kabila. 

A l'instar du Sénégal et d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest, la RDC mérite une maison de la presse, des coopératives pour les intrants, équipements radio et télévision. L'aide indirect oui ! Et mille fois oui. La corruption en donnant l'argent aux journalistes, dix mille fois Non !

Les "Coupagistes", "Quado", "Djaleloïstes" sont des vrais moutons noirs dans la profession. Des commerçants doivent faire leurs commerces. Les journalistes doivent être libres et indépendants. ça coûte cher d'être libre et indépendant.

Lire la suite...

Partager sur : Partager