Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Julio Nzau

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 25 février 2019

King Julio Nzau, chanteur pentatonique de la Rumba !

King Julio Nzau chanteur pentatonique de la Rumba !

Rares sont des jeunes chanteurs congolais qui ont l'opportunité de passer par deux écoles de musiques, celle de Rochereau Tabu Ley et King Kester Emeneya. King Julio Nzau est le seul chanteur de sa génération qui a chanté avec les deux. Le style de Tabu Ley est identifiable par les mélomanes congolais, car il combine un admirable timbre avec une articulation recouvrant fréquemment à  une inspiration qui fait fort rare dans l`histoire de la musique congolaise. Parmi les centaines de disques produits dans différents labels, et qui constituent pour les collectionneurs des pièces historiques, citons quelques titres phares de sa discographie : Mokolo na kokufa - Mokrano - Gypsy - Mundi - Silikani Chérie Samba - Mongali - Sorozo - Seli Kutu - Ponce Pilate - Kinshasa - Ndaya paradis - Maze -Adios Tété - Kashama Nkoy - Djibebeke - Likala na moto - Libala ya 8 h du temps - Nganda Diallo - Ekeseni - Laisse-toi aimer - Nzale - Banda monument - Majolina, Kiyédi etc.

Quant à  King Kester Emeneya, "Maître, professeur des nuances et des notes,", l`intellectuel de la chanson était le chanteur le plus adoré de sa génération. Sa chanson Nzinzi (1987) est un chef-d'œ“uvre qui a constitué un tournant dans la carrière musicale. Drà´le à  la vie, King Kester Emeneya était un chanteur perfectionniste dans son métier. Il aimait les belles mélodies, les nuances et ne supportait pas que quelqu`un chante faux ! C'est toute cet héritage qu'à  hérité humblement King Julio Nzau qui excelle dans la chanson "Mayebo" dans l'album Le jour le plus long, où ils ne chantent qu'à  deux, lui et King Kester Emeneya. King Julio Nzau a une belle voix qui perce. Il doit la rendre singulière et reconnaissable parmi mille autres. Il ne chante plus aux cà´tés de ses deux mentors, ni de Rochereau Tabu Ley ni King Kester Emeneya, il seul au devant. A lui de creuser son sillon ! A King Julio Nzau de comprendre qu'il doit dépasser son "12ème Royaume" titre de son album, pour gagner, le Grand Congo, l'Afrique et le monde.

Lire la suite...

Partager sur : Partager