Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Kasaïens

Fil des billets Fil des commentaires

samedi 31 juillet 2021

RDC: Quinquennat volé, présidence usurpée de Tshilombo finira par un soulèvement !

RDC: Quinquennat volé, présidence usurpée de Tshilombo finira par un soulèvement !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshilombo Moyibi pe Fakwa.jpg, juil. 2021

C'est le régime le plus ubuesque et catastrophique que n'ait jamais connu la RDC. L'enjambeur de la clôture du palais présidentielle de la Nation est un incapaciataire. Tshilombo, le plus grand tribaliste, divisionniste et balkanisateur du Congo, son régime risque de se finir en eau de boudin. Le fameux fils putatif de Tshisekedi a le peuple sur son dos et n'a plus d'alliés. La colère gronde !

freddy-mulongo-tshilombo-moyibi-pe-fakwa

A l'allure où se précipite les choses et évenements, Tshilombo risque d'être  chassé de son pouvoir usurpé sans légitimité par un soulèvement populaire. Le peuple congolais en a marre et n'en peut plus ! A part ses Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewa...les Congolais ne regretteront pas sa chute !  Incroyable, le tribalisme est génétique chez. Ancien pizzaïolo de Bruxelles demeure un fieffé menteur, Tshilombo l'enfarnineur a cru se jouer de tout le monde. Comment Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba fait-il pour ne pas avoir honte? Il se  comporte en chef de bande et clan dans un pays à mosaïque d’ethniques.  C’est vraiment  le plus haut degré de la médiocrité.  Le voleur de destin du peuple congolais, qui n'est qu'un bénéficiaire d'une nomination électorale, est un troubadour qui se croit dans un cirque. Sans vision, ni cap ni programme, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le plus grand nullard du pays. Après avoir volé le destin de tout un peuple pour un enrichissement personnel, l'individu Tshilombo ne dirige et ne contrôle rien. Son état de droit n'est rien d'autre qu'un tribalisme exacerbé. Angwalima est un spécialiste des nominations tribales.

L'exode de Kasaïens s'accentue inexorablement depuis le hold-up électoral de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba sur le trône de Congo, par deal avec Alias Kabila ? Au début, de sa nomination électorale, les Bena Mpuka Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewa  péroraient à qui mieux mieux :"Bokomesana",  haineux, jaloux, aigris,  tribalistes, Muluba akomi na pouvoir... après deux ans et 5 mois de leur Gourou à tête du pays ne veulent pas "Komesana". Paupérisés à outrance,  ils fuient massivement le Grand Kasaï. Ils préfèrent vivre dans les autres provinces que la leur. Pourquoi  soutiennent- ils comme des Zombies, un imposteur-usurpateur-checkuleur-faussaire-traître et collabo: Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, un homme tribaliste qui court à sa perte avec son tribalisme exacerbé qui depuis sa nomination électorale n'a jamais mis ses pieds au Kasaï ?

Les Kasaïens souffrent. Affamés et abandonnés à eux-mêmes,  ils vivent et logent dans des Boutiques où ils dorment avec enfants, sans électricité, sans eau potable. Malgré toutes ces conditions,  ils applaudissent des Voleurs ! Dans une campagne électorale, le Grand Kasaï pèse combien ? L'incapacitaire Tshilombo est entrain de lamentablement échoué. N'oublions jamais que la RDC a 450 tribus ! Et Tshilombo pour son calamiteux bilan de sa présidence usurpée et son quinquennat volé sera seul face au peuple congolais. 

Reconnaissons que Mobutu durant son règne eut combattu le tribalisme jusqu'au sacrifice suprême. Après lui, surtout avec Tshilombo le fameux fils putatif de Tshisekedi: le népotisme, clientélisme, favoritisme et tribalisme sont devenus la règle du fonctionnement des institutions de la RDC. Tshilombo brise et détruit l'unité nationale.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. C'est incompréhensible qu'un garçon qui est né et grandi à Kinshasa dans la diversité culturelle et qui a séjourné à Bruxelles dans la communauté congolaise puisse se comporter en tribaliste, alors que son père a bénéficié du soutien de l'ensemble du peuple. C'est un sociopathe !

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Il ne faut plus prendre les gants avec ce groupuscule tribaliste, la RDC n'appartient pas à l'udps ni aux lubas, ils sont en train de semer les pets, ils vont récolter la merde. La victimisation ne marche plus, nous connaissons aujourd'hui les vrais tribalistes et traîtres.

 james gost @james_gost. Les balubas ont toujours gardé leur tribalisme même Mobutu n'avait pas tenté de modifier les codes tribale de balubas....J'ai un ami muluba né en France et grandi en France mais il est toujours aussi TRIBALISTE surtout depuis l'ascension de Tshilombo au pouvoir.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Je connais un compatriote depuis l'université de Nanterre il y a plus de 40 ans, c'est maintenant que je viens de découvrir que c'est un muluba, à cause de Tshilombo. Quelle sidération !

 Damien Muherya @MuheryaDamien. Ils sont très dangereux ces tribalistes de l'UDPS. La cohésion nationale est sérieusement menacée comme jamais.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Et ils seront les grands perdants, la RDC n'est pas le Rwanda avec deux tribus. Trop c'est trop !

 Boniface Musavuli @bkmusavuli. Il est possible que les Congolais ne connaissaient pas vraiment son père. Personnellement, je continue de m'interroger sur la haine qu'il avait à l'égard de Lumumba. Une haine à mort ! Un Congolais qui déteste Lumumba... je n'en connais pas beaucoup.

 Groupe KMK @Gadgetpourtous. La même haine que Tshombe avait , le point en commun ? E.Tshisekdi était proche de Kalonji le sécessionniste , très proche même ...

 Hervé Mosili @MosiliHerve. Le tribalisme est le symptôme de l'idiotie . Il est temps que le médiocres dégagent.

 LA RDC INSOUMISE @INSOUMISERDC. Je pense qu'il jouit de la mauvaise influence de sa mère.

 PARFAITEMENT IMPARFAITE @Bibishe6. Vous avez tout dit yaya, néanmoins lui-même est aussi tribaliste patenté. Que les médiocres dégagent.

 InSide Blue @inSdrc. Non c'est compréhensible....cela veut tout simplement dire que dans sa famille nucléique d'où il tire son éducation le tribalisme était roi....le reste n'était qu'hypocrisie et simulation.

 Franck Sando Kanda Diamala @sandokanda. C'est sa mère et l'entourage de sa mère qui le conduisent ainsi pour qu'il devienne cette bête tribaliste.

 Elias kabDduda @EliasKabduda. Il a mal choisit son entourage, malheureusement c'est la même qui le mènera à la ruine

 Boya Kiteti Loso @BoyaLoso. Je suis abasourdi par l’étroitesse d’esprit/tribalisme agressif de F. Tshisekedi malgré son passé en Belgique où il a vécu la plus grande partie de sa vie. Contre vents et marées, il poursuit une politique monoethnique dans TOUTES LES INSTITUTIONS DE LA RDC sans vergogne.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 27 février 2020

RDC: Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda et Evêque Pascal Mukuna ne prenez pas en otage des Katangais et Kasaïens dans votre bataille des chiffonniers !

RDC: Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda et Evêque Pascal Mukuna ne prenez pas en otage des Katangais et Kasaïens dans votre bataille des chiffonniers !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mulunda 1.jpg, fév. 2020

Ce tweet de pasteur Daniel Ngoyi Mulunda m'a bouleversé. Si le compte est faux, il faut tout de suite le dénoncer. Mais s'il est vrai, c'est extrêmement grave.

Past. Mulunda-Nyanga
@PasteurMulunda
·
25 févr.
J’avertis Mukuna que s’il ose me toucher directement ou indirectement, il va compromettre la cohabitation entre Kasaiens et Katangais d’une part et entre les baluba du Kasai et du Katanga de l’autre. Ce feu va brûler nombreux. Katangais ouvrez les oreilles !

Quelles sont les leçons tirées de la chasse des Kasaïens au Katanga en 1992 sous la dictature de Mobutu ? Pourquoi vouloir refaire ce qui n'a jamais marché ? Pourquoi diviser un peuple qui est censé avoir un ancêtre commun: Ilunga Mbidi ? Ce sont les petits peuples qui subissent des décisions alambiquées prisent par des politiques inconscients.

Freddy Mulongo-Pascal Mukuna.jpg, fév. 2020

En Suisse, un grand Collabo et traître de la diaspora congolaise me traîne en justice. Bafwa Lwakale Mubengay, kasaïen, tribalo-ethnique patenté argue que je suis parmi les Katangais qui ont chassé les kasaîens au Katanga. Le Zobacrate le fait par haine, vengeance et par cupidité. Il a le même le culot de me réclamer 1 million de franc suisse parce que je suis journaliste katangais. Ce n'est pas Gabriel Kyungu wa Kumwanza, le fameux gouverneur de Mobutu et ami d'Angwalima Tshilombo, imposteur-usurpateur et voleur de destin de tout un peuple, qui l'a enfariné avec un une nomination bidon, qui est visé, mais moi, un Katangais qui n'a jamais occupé aucun poste politique au pays qui doit payer les erreurs des autres.

Le pasteur Daniel Ngoy Mulunda doit avoir honte de débiter les incongruités pareilles. Ancien président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), dans sa conscience devant Dieu et devant le miroir de l'histoire, Daniel Ngoy Mulunda doit dire la vérité des urnes de l'élection 2011. Qui a gagné ? C'est Etienne Tshisekedi wa Mulumba qui avait gagné mais lui a proclamé Alias Kabila !
Il a affirmé qu'il ne se reprochait de rien et qu'il écrivait un livre: "Les élections chaotiques de 2011, la vérité de Daniel Ngoy Mulunda" ! Avoir contribué au chaos dans un pays et ne se reprocher rien, quel toupet ?

Aucun Katangais ne vous délègue pour parler en son nom contre l’évêque Mukuna ou contre les kasaîens.

Après avoir soutenu le régime d'imposture d'Alias Kabila dans son imposture, soutenu Emmanuel Shadary, le faux dauphin du barbu de Kingakati, car le vrai dauphin était Angwalima Tshilombo, voilà que l'évêque Pascal Mukuna revient à la raison, demande pardon à la diaspora congolaise qui était en avance des informations d'après lui.

L'évêque Pascal Mukuna a lui au moins reconnu dans une repentance publique, le travail des Congolais de l'étranger, pour sauver le Congo, ce que le pasteur Daniel Ngoy Mulunda n'a jamais fait: reconnaître que lui s'était trompé.

Des vraies questions demeurent dans la démarche de l'évêque Pascal Mukuna: Comment peut-il dénoncer Alias Kabila, le père de la démocratie d'après Angwalima Tshilombo et ignorer qu'il est son partenaire et c'est Alias Kabila qui l'a nommé puisqu'il y a eu deal ? Angwalima Tshilombo, Monsieur 15%, n'a jamais gagné l'élection présidentielle de décembre 2018. On ne combat pas le mensonge avec des demi-vérités. Soutenir Tshilombo, c'est soutenir Alias Kabila ! Tshilombo est son masque, bouclier.

L'évêque Mukuna est président Citoyens pour l'éveil patriotique (CEP), son second Jean-Claude katende est kasaïen comme lui, cela ne pose aucun problème à ces deux tribalo-ethniques. Est-ce que l'éveil patriotique est uniquement une affaire des Baluba au Congo ? Il n'y a pas d'autres Congolais compétents et éveillés qui sont censés faire partie de l'équipe ?

Le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a son parti politique "Espace démocratique pour la bonne gouvernance" (EDG), à mourir de rire ! Membre fondateur du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), il a fait campagne pour Alias Kabila en 2006, se présentant comme son conseiller spirituel. Très vite cependant, il se détachera du PPRD pour se consacrer à son ONG, le Programme œcuménique de paix, transformation des conflits et réconciliation (Parec).

Controversée, cette ONG lance en 2005 un premier programme de récupération des armes dans le Nord-­Katanga. Elle offre alors des vélos et reçoit en échange environ 10 000 armes et matériels militaires divers. Mulunda récidive en 2009 à Kinshasa et, cette fois, c’est 100 dollars pour un fusil. Il revendique la récupération de 12 000 armes. L’opération suivante est lancée dans l’Est de la RDC en 2010, avec une récompense de 50 dollars. Où le pasteur Daniel Ngoy Mulunda trouve-t-il cet argent ?

D’abord dans la poche du ­président Kabila, qui lui a octroyé un don de 100 000 dollars. Les opérations du Parec, qui se déroulent en marge du programme national de désarmement, sont très médiatisées et suscitent de nombreuses critiques. Des soupçons pèsent sur les trafics qui permettraient à des militaires de vendre leurs armes contre 100 dollars puis de les récupérer ensuite.

Bref, l'évêque Pascal Mukuna et le pasteur Daniel Ngoyi Mukuna ne doivent pas prendre en otage Kasaïens et Katangais dans leur bataille des chiffonniers.

Les Congolais ont besoin des leaders réveillés, qui aiment le Congo et tous les Congolais, qui montrent le cap, qui ne sont ni tribalistes ni versatiles. Les éveilleurs de la 28è heure ne doivent pas penser effacer les efforts des éveilleurs de la 1ère heure qui continuent à s'époumoner sur l'instauration de la vraie démocratie au Congo.

L'évêque Pascal Mukuna doit clarifier sa position sur Tshilombo et être cohérent ! Quant au pasteur Daniel Ngoy Mulunda, il est grillé à vie...pas encore en enfer ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager