Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Katangais

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 18 mars 2020

RDC: Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, Kasaïen et faux Katangais !

RDC: Kabunda wa Kabunda, Kasaïen et faux Katangais !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kabunda wa Kabunda.jpg, mar. 2020

Il est renversant de suivre dans une vidéo où un professeur d'université déclare qu'il ne connaissait pas Jean-Marc Kabunda. C'est au tribunal de Matete qu'il appris qu'il était de Luiza, pas Katangais. Donc le juge n'aurait pas parlé, cet intellectuel n'aurait jamais su? Comment Kabunda wa Kabaunda a-t-il fait pour diriger l'Udps sans que les militants aient le backroung et la traçabilité de l'individu ? Même pour poster à un poste, on montre son CV ! Il n'y a pas du mal d'être Kasaïen ni Katangais. A quoi bon cacher et mentir sur ses origines alors que nous sommes tous Congolais ?

Les Baluba ne sont pas des tribalistes mais ceux de l'Udps sont extrêmement des Ethno-tribalistes patentés !
Plusieurs personnalités non Kasaiennes ont occupé le poste de Secrétaire Général de l'Udps: Valentin Mubake, Jacquemin Shabani, Remy Massamba, Albert Moleka...comme d'ailleurs ses prédécesseurs, le doyen Bruno Mavungu a été viré comme un mal propre de son poste de Secrétaire Général de l'Udps. Son remplaçant n'est autre que Kabunda Wa Kabunda né à Luiza dans le Kasaï-Occidental, aujourd’hui le Kasaï-Central.

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'est pas un Katangais mais un Kasaïen de Luiza qui s'est fait passer pour un Katangais pour occuper le poste de Secrétaire général de l'Udps. Malade et faible, Etienne Tshisekedi s'est fait enfariner par son fameux fils Angwalima Tshilombo qui pensait déjà au patricide.

En effet, Fauchés comme des rats, Angwalima Tshilombo et Samy Badibanga, deux checkuleurs, lors d'une rencontre dans un grand hôtel parisien avaient vendu l'Udps auprès de Moïse Katumbi. C'est alors que le choix de Kabunda wa Kabunda, le président Fédéral de l'Udps de Kamina va être actée. il fallait tout faire pour l'avaliser auprès de Ya Tshitshi. Ce qui fut fait.

Au fait, Angwalima Tshilombo n'avait pas une ambition présidentielle, mais d'être nommé premier ministre. C'est d'ailleurs Moïse Katumbi qui a financé le premier congrès de l'Udps, après 36 ans de fonctionnement où Tshilombo fut voté nuitamment à main levée comme à la Douma !

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'a rien d'un militant chevronné. Il avait une mission: faire élire coûte que coûte Tshilombo à la présidence de l'Udps. Âgé de 36 ans, il a commencé par s’engager à Kananga, dans le Kasaï-Occidental -aujourd’hui Kasaï-Central. Il a ensuite pris la présidence de la fédération provinciale de l’UDPS à Kamina et a été parachuté au Secrétariat Général de l'Udps.

L'Udps, parti familial des faussaires, malfaiteurs, Kulunas, inciviques, brigands et Wewas qui se comportent en hors-la-loi en toute impunité. Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'a pas formé ses militants. Un parti politique n'est pas seulement idéologique, c'est une école politique. Depuis la Nomination Électorale d'Angwalima Tshilombo où sont les cadres et élites de l'Udps ? Zéro ! Des faussaires qui défendent le putsch électoral ? Où des activistes des droits de l'homme qui se sont assis sur la neutralité pour défendre la fausseté ?

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda doit avoir honte d'accepter d'être un président intériminaire de l'Udps. C'est-à-dire un individu qui accepte de chauffer le fauteuil pour Angwalima Tshilombo !

Un parti fonctionne avec des élections. Si Jean-Marc Kabunda wa kabunda veut être légitime il doit se faire élire et pas être nommé. Udps, le plus grand parti politique du Congo ? Mon œil ! Angwalima Tshilombo est là pour piller le Congo. L'ancien pizzaïolo veut se remplir les poches et partir comme il est venu. C'est le plus grand voleur que le Congo n'ait jamais connu. Voleur du destin de tout un peuple, pillard des caisses de l'Etat. Le peuple d'abord slogan creux s'est transformé en le ventre d'abord. Quelle honte !

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda a lamentablement échoué.

Lire la suite...

jeudi 27 février 2020

RDC: Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda et Evêque Pascal Mukuna ne prenez pas en otage des Katangais et Kasaïens dans votre bataille des chiffonniers !

RDC: Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda et Evêque Pascal Mukuna ne prenez pas en otage des Katangais et Kasaïens dans votre bataille des chiffonniers !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mulunda 1.jpg, fév. 2020

Ce tweet de pasteur Daniel Ngoyi Mulunda m'a bouleversé. Si le compte est faux, il faut tout de suite le dénoncer. Mais s'il est vrai, c'est extrêmement grave.

Past. Mulunda-Nyanga
@PasteurMulunda
·
25 févr.
J’avertis Mukuna que s’il ose me toucher directement ou indirectement, il va compromettre la cohabitation entre Kasaiens et Katangais d’une part et entre les baluba du Kasai et du Katanga de l’autre. Ce feu va brûler nombreux. Katangais ouvrez les oreilles !

Quelles sont les leçons tirées de la chasse des Kasaïens au Katanga en 1992 sous la dictature de Mobutu ? Pourquoi vouloir refaire ce qui n'a jamais marché ? Pourquoi diviser un peuple qui est censé avoir un ancêtre commun: Ilunga Mbidi ? Ce sont les petits peuples qui subissent des décisions alambiquées prisent par des politiques inconscients.

Freddy Mulongo-Pascal Mukuna.jpg, fév. 2020

En Suisse, un grand Collabo et traître de la diaspora congolaise me traîne en justice. Bafwa Lwakale Mubengay, kasaïen, tribalo-ethnique patenté argue que je suis parmi les Katangais qui ont chassé les kasaîens au Katanga. Le Zobacrate le fait par haine, vengeance et par cupidité. Il a le même le culot de me réclamer 1 million de franc suisse parce que je suis journaliste katangais. Ce n'est pas Gabriel Kyungu wa Kumwanza, le fameux gouverneur de Mobutu et ami d'Angwalima Tshilombo, imposteur-usurpateur et voleur de destin de tout un peuple, qui l'a enfariné avec un une nomination bidon, qui est visé, mais moi, un Katangais qui n'a jamais occupé aucun poste politique au pays qui doit payer les erreurs des autres.

Le pasteur Daniel Ngoy Mulunda doit avoir honte de débiter les incongruités pareilles. Ancien président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), dans sa conscience devant Dieu et devant le miroir de l'histoire, Daniel Ngoy Mulunda doit dire la vérité des urnes de l'élection 2011. Qui a gagné ? C'est Etienne Tshisekedi wa Mulumba qui avait gagné mais lui a proclamé Alias Kabila !
Il a affirmé qu'il ne se reprochait de rien et qu'il écrivait un livre: "Les élections chaotiques de 2011, la vérité de Daniel Ngoy Mulunda" ! Avoir contribué au chaos dans un pays et ne se reprocher rien, quel toupet ?

Aucun Katangais ne vous délègue pour parler en son nom contre l’évêque Mukuna ou contre les kasaîens.

Après avoir soutenu le régime d'imposture d'Alias Kabila dans son imposture, soutenu Emmanuel Shadary, le faux dauphin du barbu de Kingakati, car le vrai dauphin était Angwalima Tshilombo, voilà que l'évêque Pascal Mukuna revient à la raison, demande pardon à la diaspora congolaise qui était en avance des informations d'après lui.

L'évêque Pascal Mukuna a lui au moins reconnu dans une repentance publique, le travail des Congolais de l'étranger, pour sauver le Congo, ce que le pasteur Daniel Ngoy Mulunda n'a jamais fait: reconnaître que lui s'était trompé.

Des vraies questions demeurent dans la démarche de l'évêque Pascal Mukuna: Comment peut-il dénoncer Alias Kabila, le père de la démocratie d'après Angwalima Tshilombo et ignorer qu'il est son partenaire et c'est Alias Kabila qui l'a nommé puisqu'il y a eu deal ? Angwalima Tshilombo, Monsieur 15%, n'a jamais gagné l'élection présidentielle de décembre 2018. On ne combat pas le mensonge avec des demi-vérités. Soutenir Tshilombo, c'est soutenir Alias Kabila ! Tshilombo est son masque, bouclier.

L'évêque Mukuna est président Citoyens pour l'éveil patriotique (CEP), son second Jean-Claude katende est kasaïen comme lui, cela ne pose aucun problème à ces deux tribalo-ethniques. Est-ce que l'éveil patriotique est uniquement une affaire des Baluba au Congo ? Il n'y a pas d'autres Congolais compétents et éveillés qui sont censés faire partie de l'équipe ?

Le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a son parti politique "Espace démocratique pour la bonne gouvernance" (EDG), à mourir de rire ! Membre fondateur du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), il a fait campagne pour Alias Kabila en 2006, se présentant comme son conseiller spirituel. Très vite cependant, il se détachera du PPRD pour se consacrer à son ONG, le Programme œcuménique de paix, transformation des conflits et réconciliation (Parec).

Controversée, cette ONG lance en 2005 un premier programme de récupération des armes dans le Nord-­Katanga. Elle offre alors des vélos et reçoit en échange environ 10 000 armes et matériels militaires divers. Mulunda récidive en 2009 à Kinshasa et, cette fois, c’est 100 dollars pour un fusil. Il revendique la récupération de 12 000 armes. L’opération suivante est lancée dans l’Est de la RDC en 2010, avec une récompense de 50 dollars. Où le pasteur Daniel Ngoy Mulunda trouve-t-il cet argent ?

D’abord dans la poche du ­président Kabila, qui lui a octroyé un don de 100 000 dollars. Les opérations du Parec, qui se déroulent en marge du programme national de désarmement, sont très médiatisées et suscitent de nombreuses critiques. Des soupçons pèsent sur les trafics qui permettraient à des militaires de vendre leurs armes contre 100 dollars puis de les récupérer ensuite.

Bref, l'évêque Pascal Mukuna et le pasteur Daniel Ngoyi Mukuna ne doivent pas prendre en otage Kasaïens et Katangais dans leur bataille des chiffonniers.

Les Congolais ont besoin des leaders réveillés, qui aiment le Congo et tous les Congolais, qui montrent le cap, qui ne sont ni tribalistes ni versatiles. Les éveilleurs de la 28è heure ne doivent pas penser effacer les efforts des éveilleurs de la 1ère heure qui continuent à s'époumoner sur l'instauration de la vraie démocratie au Congo.

L'évêque Pascal Mukuna doit clarifier sa position sur Tshilombo et être cohérent ! Quant au pasteur Daniel Ngoy Mulunda, il est grillé à vie...pas encore en enfer ! 

Lire la suite...