Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Katebe Katoto

Fil des billets Fil des commentaires

dimanche 2 octobre 2016

Sénégal: Incroyable mais vrai, Moïse Katumbi champion toutes catégories au pays de Léopold Sédar Senghor !

Moïse Katumbi à  Berlin en Allemagne.Photo Réveil FM International

Incroyable mais vrai, deux politiques que les Sénégalais connaissent Etienne Tshisekedi pour sa lutte contre la dictature de Mobutu, mais surtout Moïse Katumbi qui est champion toutes catégories au pays de Léopold Sédar Senghor. Très populaire au près des Sénégalais, Moïse Katumbi l'est pour deux raisons: avoir été Gouverneur de la riche province du Katanga mais surtout pour son équipe le TP Mazembe ! Moïse Katumbi n'est pas un politicien professionnel. Il a sa marque de fabrique, il est parmi les rares politiciens congolais qui respectent la parole donnée. Moïse Katumbi n'es pas un politicailleur-fieffé menteur qui mentent à  longueur des journées et se servent du peuple pour leur ventre. Pour défendre un poste que ne font pas des ventripotents congolais ? Moïse Katumbi sait s'entourer des personnes qui enrichissent sa vision politique.

Monument de la Renaissance Africaine à  Dakar. Photo Réveil FM International

Le Sénégal comme la République démocratique du Congo sont en Afrique. L'image du Grand Congo au pays de Macky Sall est ternie, son étoile a déjà  pà¢li ! Alias Joseph Kabila n'aura plus l'occasion d'être reçu en tapis au Sénégal. "Ce petit président que le président Abdou Diouf a défendu contre vents et marrés, après une réélection chaotique de 2011, pour que le Président François Hollande aille à  Kinshasa en novembre 2012 pour le 12è Sommet de la Francophonie, a plus que déçu ici au Sénégal. Kabila tue des congolais comme des moutons ! Kabila a séquestré les "Y en a Marre à  Kinshasa et a voulu les échanger avec Paul Mwilambe, le policier qui a vu assassiner Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, n'est-ce pas du gangstérisme politique ?" déclare un politique sénégalais de premier plan dont nous taisons le nom. "A l'ère des réseaux sociaux, Kabila croit qu'il peut tuer les congolais à  huis clos sans que le monde soit au courant ?" déclare un autre politique. La société civile sénégalaise ne veut même pas entendre le nom d'hippolyte Kanambe Kazembere alias "Joseph Kabila" au Sénégal. L'incapacitaire de Kingakati donne l'image d'un sanguinaire-tyran même au Sénégal. Alias Joseph Kabila n'est bienvenu au Sénégal, les sénégalais risquent de le chasser à  coups de quolibets.

La Maison de la presse à  Dakar. Photo Réveil FM international

Au pays du Téranga, les sénégalais sont un peuple paisible, très solidaire. On peut t'inviter à  manger mêm si tu n'es qu'un passant. Lorsqu'on est au Sénégal, on est étonné de voir un peuple habitué à  parler, à  révendiquer sans que la foudre ne lui tombe sur la tête. Il est difficile de museler les sénégalais. Il est impossible de "Moutonner" le peuple sénégalais. Les intellectuels jouent leur rà´le, la société civile le sien, les chefs religieux aussi. Il est improbable qu'un Imposteur trà´ne au Sénégal.

A la cité, dans les quartiers populaires comme Pikine, Ngor... Macky Sall, le président sénégalais il est critiqué dans des journaux et médias, il n'envoie pas des militaires envahir des salles de rédaction, stations de radios et chaînes de télévisions. Le massacre de la population congolaise les 19 et 20 septembre est passé en boucle dans des médias sénégalais, donc les Sénégalais savent. Deux événements rebiffent les sénégalais face au zigouilleur impénitent de Kinshasa:

1. L'arrestation et séquestration des leaders des mouvements "Y'en a marre" sénégalais, "Balai citoyen" Burkinabé, à  Kinshasa dans sa banlieue-est le 15 mars 2015. Ils participaient à  un atelier organisé par le mouvement citoyen congolais Filimbi, ils avaient été interpellés au siège de l`ONG Ba jeune Maboko Na Maboko Pona Congo (Main dans la main pour le Congo) dans le quartier populaire de Masina. Cynique, le régime de Kinshasa va échouer dans sa volonté d'imposer au Sénégal qu'il livre Paul Mwilambwe, le policier involontaire de l'assassinat de Floribert Chebeya, qui s'est constitué prisonnier à  Dakar. Paul Mwilambwé contre la libération des "Y'en a marre", "Balai citoyen" ! Cette monnaie d'échange n'aura jamais eu, la France ayant mis son veto ! Il s`avère, d`après les sources concordantes, le service de renseignement militaire du régime d'imposture dirigé par le général-major Timothée Mukutu Kiyana, premier avocat près de l`auditorat général, avait organisé en appui avec l`ANR ( Agence Nationale de Renseignement), l`assassinat de Paul Mwilambwe à  Dakar, avant son procès. Le complot de l`assassinat ordi par les sbires de la kabilie, avait été déjoué par le service de renseignement du territoire Sénégal très actif, rendant, les poussifs inexpérimentés de Kinshasa furieux des bévues dévoilées, de leurs tontons Macoutes.

2. Au XIIIème Sommet de la Francophonie tenu à  Dakar, c`est la République démocratique du Congo qui devait passer le flambeau de la Francophonie au Sénégal. L`imposteur de Kinshasa qui dirige par défi, ayant écouté le discours du président français François Hollande qui déconseillaient les Dinosaures, Mammouths et autres Brontosaures politiques de ne pas céder aux sirènes de la présidence à  vie mais de croire à  l`alternance politique en Afrique…Quelques jours auparavant Blaise Campaoré du Burkina Fano venait de se faire éjecter par la rue. C`est par la petite porte que celui qui a dirigé de main de fer le Burkina Faso sortait par la petite porte. Très courroucé par le discours de François Hollande, alias Joseph Kabila, l`incapacitaire de Kingakati prenait ses cliques et claques, sans crier garde ni prévenir, il retournait à  Kinshasa. Et lors de la conférence de presse de l`élection de Michaà«lle Jean au poste de Secrétaire Général de l`OIF, le Kadogo était déjà  dans l`avion prêt à  atterrir à  l'aéroport international de N`djili.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 4 mai 2008

10 Questions à  Katebe Katoto !

Né à  Kashobwe, au Katanga, le 29 septembre 1944, Raphaà«l Katebe Katoto Soriano est le frère aîné du tout puissant gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi . Marié et père de cinq enfants, il est à  l`abri de besoins matériels, moralement irréprochable et de tempérament calme. Après sa formation à  la faculté des sciences économiques à  l'Université de Lubumbashi, l'homme a fait toute sa carrière dans l'agro-industrie (pêche),sous Mobutu, il n'a inspiré que le respect, faisant tout, de la pêche au gros à  celle du menu fretin, se lançant dans le grand et le petit commerce, allant de l'industrie à  la distribution de la soupe aux plus déshérités. Ses points d'attache de prédilection : Kalemie, Lubumbashi, Lac Moero, la Luapula. A l'époque, il a englouti un colossal investissement dans une soixantaine de camions-frigos. Durant trente ans Monsieur Katebe Katoto avait sponsorisé le club de football TP Englebert ou encore TP Mazembe par après. Avec cette équipe de football il avait remporté trois fois la coupe d`Afrique. Raphaà«l Katebe Katoto Soriano qui avait pris une part active au bon aboutissement du Dialogue inter-congolais à  Sun City , Afrique du Sud, dans le cadre d`une ``alliance», ASD (Alliance pour la sauvegarde du Dialogue inter-congolais) aux cà´tés de l`UDPS et de l`ex-rébellion du RCD-Goma, avait par la suite été nommé Sénateur de la Transition sur les bancs de l`ex-rébellion du RCD-Goma qu`il avait ralliée et dont il avait été élu 1er vice-président, mais avait refusé sans explication d`occuper son fauteuil. Le richissime Raphaà«l Katebe Katoto, président de l'Union des libéraux pour la Démocratie (ULD) vit en Europe. C'est ici l'occasion de remercier sincèrement Monsieur Didier Meo, le représentant de l'ULD en Allemagne qui nous a facilité la tà¢che pour cette interview.

Le richissime Katebe KATOTO président de l'Union des Libéraux pour la Démocratie (ULD)

1.Réveil FM: Avant, pendant et après le dialogue inter congolais de Sun-city en Afrique du sud, on parlait beaucoup de Katebe Katoto puis il y a eu le grand silence, la République Démocratique du Congo en 2006 a eu ses élections dites libres, démocratiques et transparentes, c'est toujours le silence, pourquoi cette apathie?

Katebe Katoto: Parler d`apathie c`est une impression fausse. Je suis peut-être moins médiatisé, mais je me suis procuré d`autres méthodes de travail, comme vous venez d`insinuer que le dialogue inter congolais en 2001 et les élections en 2006 sont passés, il faut aussi passer à  d`autres choses tout en s`adaptant aux exigences du moment. A l`Union des Libéraux pour la Démocratie, nous continuons à  œ“uvrer d`arrache-pied dans le silence pour aboutir assez vite à  l`édification d`une véritable démocratie participative en République Démocratique du Congo et pour le salut du peuple congolais. Dieu aidant l`ULD y arrivera. Dans le passé nous nous sommes tant engagé pour notre pays de plusieurs manières et les résultats escomptés se laissent voir. Monsieur Freddy MULONGO, vous avez de l`humour. Ce qui s`est passé au Congo, nous vous en prions, il ne faut pas qualifier cette comédie internationale de mauvais goà»t comme étant des élections libres, démocratiques et transparentes. Vous, les journalistes, vous êtes vous-même témoins et vous savez tout cela autant que nous, qu`il y a eu exclusion des électeurs congolais tant à  l`étranger qu`à  l`intérieur du pays. La manipulation du scrutin, les intimidations jusqu`aux arrestations arbitraires, des prohibitions d`entrée des certains témoins dans des bureaux de vote étaient à  l`ordre du jour, et plus encore. A tout cela s`ajoutaient, et c`est très grave, la corruption et le gà¢chis de l`argent du trésor public. J`espère que le parlement siégera un jour sur le financement des propagandes des candidats aux dites élections, tel est le cas dans chaque vraie démocratie.

2. Réveil FM: Qu'est-ce qui vous a empêché d'être candidat aux élections présidentielles de 2006? On sait que les moins fortunés que vous ont pu débourser les 50.000$ de caution à  la Commission Electorale Indépendante (CEI), pourquoi pas vous?

Katebe Katoto: J'avais déjà  répondu à  cette question à  vos collègues de la presse et je vous répète ma réponse d'alors. Nous à  l`ULD, nous avions déjà  constaté que cette présidentielle ne sera ni libre, ni transparente et ni démocratique. Nous savions déjà , que le processus électoral sera entaché de tricherie et de fraude. Voilà  les raisons pour lesquelles je n`avais pas participé à  cette présidentielle. On nous donne maintenant raison. En outre, une documentation claire sur la transparence de la gestion des toutes les cautions à  la Commission Electorale Indépendante n`a jamais été publiée.

3. Réveil FM: C'est quoi les grandes idées et valeurs que défendent l'Union des Libéraux pour la Démocratie?

Katebe Katoto: L`ULD est une des Forces Congolaises du Progrès, dont la raison d`être est d`une part de combattre tout système d`asservissement qui veut maintenir notre Peuple dans l`esclavage, la souffrance et la misère et de notre Patrie dans un état de sous-développement permanent; et d`autre part de respecter et faire respecter par tous (Congolais et Etrangers) la volonté souveraine de notre Peuple et de réaliser les attentes de notre Peuple.

Pour l`ULD, il faut un type d`Etat qui a pour vocation de gérer une économie basée sur l`innovation et l`esprit d`entreprise, susceptibles de permettre le développement des forces productives nationales, augmenter la valeur ajoutée globale, élargir l`assiette fiscale et doter l`Etat des moyens conséquents de sa politique sociale. Il faut l`existence d`un appareil judiciaire digne d`une démocratie, d`une police et d`une armée au service du peuple et de la nation, l`établissement d`une paix véritable dans l`ensemble du territoire congolais, et la création d`emploi. Il faut préparer l`avenir par un renforcement des divers constituants caractéristiques d`une économie moderne à  savoir : connaissances scientifiques et techniques, qualification de la main-d`œ“uvre, constitution d`un tissu industriel, mise sur pied d`une banque de données, de réseaux de communication, de structures de financement diversifiées, etc..

4. Réveil FM: Pourquoi avoir attendu la déclaration de Karl de Gucht, le ministre belge des affaires étrangères sur le niveau élevé de la corruptibilité des dirigeants Congolais actuels en République Démocratique du Congo pour lui emboîter le pas?

Katebe Katoto: Depuis lors et à  travers nos déclarations, dans nos conférences de presse, voire nos messages: nous avons toujours dénoncé, déploré et condamné la corruptibilité des dirigeants actuels de la République Démocratique du Congo. Sur ce point le Ministre belge des affaires étrangères a constaté la même chose comme nous. Après les élections nous avons voulu donner du temps aux gouvernants pour nous visualiser leur gouvernance, malheureusement nous constatons que la situation du peuple a empiré. Ce n`est pas la Belgique qui est en train d`amener la politique du rapport `` maîtres-esclaves » mais les gouvernants congolais à  l`égard de ces citoyens. Un maître ne donne presque rien à  ses esclaves.

Par contre la Coopération belge fait chaque année une aide de plus de 250 millions de dollars au gouvernement congolais. Et les gouvernants congolais ne donnent presque rien au peuple, qui leur a donné mandat de gouverner. Dans une vraie démocratie le pouvoir appartient au peuple, souverain primaire. Mais au Congo il y a le rapport `` maîtres-esclaves », où les maîtres sont les gouvernants actuels et les esclaves les citoyens congolais, qui n`ont rien.

5. Réveil FM: Pour la journée internationale de travail du 01 mai, le gouvernement congolais a distribué 6000 médailles aux travailleurs pour loyaux services, et le SMIG a été augmenté à  3 $ par jour ou 1600 fc par jour. N'est-ce pas paradoxal au moment où les députés sont à  4500$ et 6000$ pour les sénateurs par mois. Comment peut-on combattre la pauvreté en appauvrissant davantage les citoyens?

Katebe Katoto: On doit cesser de distraire l`opinion congolaise par des distributions des médailles et par des promulgations des lois qui n`améliorent pas le social du peuple. Vous le dites vous-même que tout cela est paradoxal. C`est vrai. Le peuple congolais et les forces démocratiques doivent réclamer la fin des injustices.

6. Réveil FM: Durant la transition le gouvernement s'était engagé avec les accords de Mbudi à  mieux payés les fonctionnaires, pourquoi Mbudi n'a jamais été appliqué?

Katebe Katoto: L`accord de Mbudi, signé le 12 février 2004 à  Mbudi dans la commune de Mont Ngafula entre le gouvernement de transition et les syndicats de l'administration publique et interprofessionnels, ne peut être appliqué suite à  la mauvaise gouvernance des dirigeants congolais. ULD pense qu`il est de l`intérêt des parties concernées de renégocier cet accord le plus vite possible.

7. Réveil FM: Il est de plus en plus difficile d'exercer le métier de journaliste en RDC, le 4 mai le monde célèbre la journée de la liberté de presse que pouvez vous dire à  tous ces journalistes congolais qui travaillent dans des conditions difficiles dont certains sont enfermés dans des prisons secrètes?.

Katebe Katoto: nous exigeons d'abord une réforme de la loi 002/96 du 22 juin 1996 qui régit la liberté de la presse en République Démocratique du Congo. Nous voulons plus de liberté pour la presse dans notre pays. Les diverses associations des journalistes doivent mettre en place des stratégies pour protéger leurs collègues en danger et pour pousser les gouvernants à  arriver vite à  cette réforme de loi. Et comme le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki Moon, l`ULD est pour la poursuite en justice des acteurs d`attaque contre les journalistes. L`ULD condamne les arrestations abusives des journalistes et demande aux gouvernants actuels de cesser avec ces pratiques des dictatures.

8.Réveil FM: Le fait d'être à  l'extérieur du pays n'est ce pas une auto exclusion des affaires politiques dans le pays?

Katebe Katoto: Quand vous parlez de l`auto exclusion, vous donnez l`impression de négliger les sorts réservés aux personnes qui pensent autrement que la politique sanguinaire au Congo. A notre connaissance, même vous les journalistes vous en êtes victimes. Nous ne croyons pas que l`on accepte de gaieté de coeur de vivre à  l'extérieur de son pays. je ne suis pas le premier ou le dernier à  procéder ainsi. Jadis, certains ont vécu en exil en Tanzanie. Et en ce moment précis, le Sénateur et Président national du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean Pierre Bemba vit aussi en dehors du pays. Le pourquoi, nous nous imaginons, est notoirement connu. En bref cette exclusion politique est non voulue.

En dépit de tout, cela n`empêche pas un défenseur des valeurs de continuer à  faire la politique pour son peuple, mais l`impact sur la population est bien sà»r très moindre, et c`est d`ailleurs une manoeuvre politique d`une dictature destinée à  éradiquer les avis contraires, dont on a besoin dans une démocratie.

9. Dans moins de six mois, les chinois vont construire une autoroute Lubumbashi-Kasumbalesa distante de 95 km. Peut-on faire plus pour le Katanga?

Katebe Katoto: On doit faire plus non seulement pour le Katanga mais pour tout le Congo. J`espère que pour ce projet le financement est totalement assuré. à€ notre avis, il s`agit là  d`un réaménagement d`un tronçon d`une route qui existe déjà .

10. Réveil FM: Quels sont vos analyses sur les vrais enjeux actuels de la RDC?

Katebe Katoto: Nos analyses à  ce sujet sont tellement incommensurables que le temps ne nous permettra pas à  les détailler toutes. Nonobstant, nous nous résumons en laissant tomber quelques unes. En République Démocratique du Congo il s`avère indispensable d`examiner objectivement les tenants et les aboutissants de la politique des gouvernants actuels. Cela nous laisse penser à  une phrase qui dit `` on ne sait pas là  où on va, mais on y va quand même ». La première chose qu`un peuple doit savoir, c`est que son vrai développement ne peut provenir que de ses propres efforts. Notre impression est qu`au Congo les gouvernants ont toujours tendance de spolier les richesses du peuple par l`entremise des étrangers.

Lire la suite...

Partager sur : Partager