Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Kofi Annan

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 27 septembre 2018

Palais des Nations: Des centaines de personnes rendent hommage à  Annan à  l'ONU à  Genève!

L`héritage d`Annan est infini et son influence l`est aussi, selon Michael Moller, Directeur de l'ONU à  Genève

Après les funérailles au Ghana et la cérémonie la semaine dernière au siège de l`ONU à  New York, le personnel de l`ONU à  Genève a rendu hommage jeudi à  l`ancien Secrétaire général de l`ONU, Kofi Annan, aux cà´tés de sa famille, de diplomates, et de dignitaires genevois. ONU et Genève internationale se sont retrouvées pour un hommage à  Kofi Annan décédé le 18 aoà»t à  Berne. Environ 700 personnes ont assisté jeudi à  une cérémonie au Palais des Nations. La Suisse a relevé la "résonance" de l'ex-secrétaire général dans le monde actuel.

A la salle des Assemblées du Palais des Nations à  Genève, l`ambiance était solennelle. Si c`est avant tout pour rendre hommage à  l`ancien Secrétaire général de l`ONU, le public venu nombreux au siège genevois de l`ONU a voulu avant tout célébrer la vie de Kofi Annan. Une façon de rappeler que cette perte immense, Kofi Annan, ne se conjugue pas au passé, mais laisse un héritage à  consolider dans le futur.

`` J`ai cà´toyé Kofi Annan pendant près de 40 ans. Je l`ai vu gravir les échelons. J`ai été témoin, parfois de près ou de loin, de son travail. Je me suis souvent tourné vers lui pour des conseils et j`ai appris de lui, toujours », a rappelé le Directeur général du Bureau de l`ONU à  Genève. Pour Michael Moller, l`ancien patron de l`ONU a été pour lui, mais aussi pour beaucoup de monde, `` le dirigeant pour lequel nous étions dévoués corps et à¢me. Le mentor auprès duquel nous pouvions toujours trouver conseil et l`ami auprès de qui nous étions fier de nous tenir ».

L`héritage d`Annan est infini et son influence l`est aussi, selon Michael Moller. `` Depuis sa soudaine disparition, deux sentiments se sont emparés de moi. Plus que tout autre, la tristesse et la douleur de sa perte. Tous ensemble ici, nous constituons la famille de Kofi Annan et nous sommes unis dans notre chagrin », a ajouté M. Moeller, non sans rappeler `` l`immense reconnaissance d`avoir eu la chance de le connaître, reconnaissance de tout ce qu`il a pu entreprendre. Son héritage est infini et son influence l`est, je crois, tout autant ».

A cet égard, il a rappelé que dans `` un monde où beaucoup de dirigeants réagissent impulsivement ou même aveuglement, l`absence de son leadership responsable et raisonné au service de la réussite collective et non de l`action individuelle, laisse un vide immense ». Un vide particulièrement notoire ici à  Genève car bien qu`il fut le fils dévoué et fier de l`Afrique, il était aussi citoyen genevois. `` Il y a étudié et travaillé. Il a choisi d`y passer ses dernières années. Il aimait Genève, la ville qui lui doit beaucoup et pour laquelle il a fait beaucoup », a indiqué Michael Moller.

"Il aimait Genève, la ville pour laquelle il a beaucoup fait et qui lui doit tant", a affirmé le directeur général de l'ONU à  Genève. Parmi "ce qui me manquera le plus" figure "son optimisme contagieux", a ajouté Michael Mà¸ller, proche de M. Annan.

Micheline Calmy-Rey, ancienne présidente de la Confédération suisse

Evidemment le canton de Genève et la Suisse lui doivent beaucoup. Une reconnaissance pour son engagement en faveur de la Genève internationale et des valeurs fondamentales qui la mobilisent, à  savoir la paix et le dialogue. Mais pas seulement. L`ancienne présidente de la Confédération suisse a décliné la carte de visite du patron de l`ONU. `` Autorité morale, habile diplomate, homme d`état expérimenté, Kofi Annan a été l`artisan d`un changement capital aux Nations Unies, a fait remarquer Micheline Calmy-Rey. Non plus un fief exclusif des Etats, mais un lieu de concertation qui incluait la société civile ainsi que les milieux académiques et privés ».

Récemment encore, lors d`une fête marquant son 80e anniversaire, Kofi Annan avait d`ailleurs `` partagé son inquiétude sur l`état du monde ». `` Alors que nous cherchons à  organiser notre réponse aux défis de notre temps, Kofi Annan nous laisse un riche héritage. Après un demi-siècle au service des Nations Unies, il est resté engagé pour la paix et pour la dignité humaine. Au sein du Groupe des `` Anciens » et aussi avec sa Fondation, il a mis son habileté et son poids moral au service d`une diplomatie préventive et efficace », a-t-elle ajouté. `` Kofi, aujourd`hui, nous sommes tous et toutes là , réunis pour te porter hommage et pour te dire merci. Merci pour ce que tu as été, et merci, parce que tu as tant fait », a conclu Micheline Calmy-Rey. "Merci pour ce que tu as été, merci parce que tu as tant fait", a affirmé l'ancienne présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey qui représentait le Conseil fédéral. L'héritage de celui qui a dirigé les Nations Unies de 1997 à  2006 "résonne particulièrement aujourd'hui" alors que "la gouvernance mondiale se voit bousculée par quelques hommes forts".

Ovationnée par une salle debout, la veuve de M. Annan, Nane, a elle partagé avec une certaine émotion "l'inspiration" que continuera, selon elle, à  apporter l'ancien secrétaire général. Ces dernières semaines, des hommages avaient convergé du monde entier.

A Genève, outre la famille, la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta, le maire Sami Kanaan et la communauté des ambassadeurs auprès de l'ONU étaient présents dans les travées. L'ancien émissaire de l'ONU sur la Syrie Lakhdar Brahimi, qui avait succédé dans ce mandat au Ghanéen, le président du Forum économique mondial (WEF) Klaus Schwab, le banquier Ivan Pictet ou encore les membres de la Fondation Kofi Annan participaient également.

L'ancien secrétaire général a établi les droits de l'homme au centre de la "légitimité internationale", soutenant notamment le lancement du Conseil des droits de l'homme porté par la Suisse, a rappelé Mme Calmy-Rey. Elle a affirmé que le Ghanéen avait sorti l'ONU d'un bastion entre Etats pour l'élargir à  la société civile et aux entreprises.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 23 septembre 2018

Funérailles de Kofi Annan: Roger Bongos témoigne !

Kofi Annan a été honoré par le Ghana !

Rédacteur en chef d'Afrique Rédaction, journaliste d'investigation, notre confrère Roger Bongos est le journaliste congolais qui a couvert les funérailles à  Accra, dans la capitale ghanéenne, de Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU et prix Nobel de la paix. Invité par la présidence du Ghana. Le pays de Kwame Nkrumah, nous y avons été lors de la visite officielle de l'ancien Premier ministre Manuel Valls en octobre 2016. Dans un voyage officiel, on n'a pas le temps de tout voir et tout saisir. A son retour, Roger Bongos a répondu à  nos questions.

1. Réveil FM International: Vous avez couvert les funérailles de Kofi Annan, ancien SG de l'ONU et prix Nobel de la paix, avec le recul quelles sont vos impressions ?

Roger Bongos: Au point de vue sécuritaire, j`ai été surpris de voir que le protocole n`a pas été très regardant les codes sécuritaires inhérents au terrorisme et a permis à  tout le monde de faire son travail, tout en étant très pro. Tous à  l`unisson pour rendre un dernier hommage à  celui qui fut, l`un des artisans de l`émergence du Ghana. Un symbole emblématique du rayonnement de la Nation ghanéenne, n`en déplaise à  ceux qui déversent leur venin en disant qu`il n`a jamais rien fait pour l`avènement d`une hypothétique paix en Afrique. Avait-il, les moyens de sa politique ou la liberté d`action ?

Les présidents: Nana Akufo-Addo (Ghana), Alassane Ouattara (Cà´te d'Ivoire) et son épouse, Antonio Guterres, SG de l'ONU

George Weah, Président du Liberia

Nous allons en parler ! Etant secrétaire général de Nations Unies, comme Paul Kagamé fait aujourd`hui à  la tête de l`Union Africaine, avait introduit son pays au concert des Nations, comme il est dit, dans un vieux dicton : `` la charité bien ordonnée commence par soi-même ». Ce cercle fermé des Nations sà»res et prospères a favorisé le Ghana, devenant de fait ce qu`il est aujourd`hui, émergent ! Les drapeaux étaient en berne et toute la ville d`Accra a arboré le portrait de cet homme exceptionnel d`après le sentiment de ghanéens. J`ai baladé mon micro au marché `` Makola Market », dans une unanimité sans contestation aucune, tout le monde saluait, le parcours élogieux de cet homme, et surtout son sens du patriotisme.

Le Président Nana Akufo-Addo du Ghana rend hommage à  Kofi Annan

Des hauts dignitaires religieux entourent le cercueil de Kofi Annan

Pourquoi avoir salué son patriotisme ? Simplement, il fut l`un d`excellents ambassadeurs de son pays à  l`international. Un véritable lobbyiste pour son pays. Ce que Abdou Diouf a fait, lorsqu`il était à  la francophonie, Kaberuka à  la BAD. Cet ancien patron de la Banque africaine a octroyé un nombre incalculable de crédits au Rwanda.

Quoique, beaucoup de présidents n`ont pas pu faire le déplacement pour son ultime hommage, mais les grands noms de ce monde et dignitaires du continent étaient tous là  ou représentés. La cérémonie au Centre international de conférences d`Accra avait débuté dans une matinée très clairsemée et cette journée a marqué de son emprunte l`histoire africaine, la fin d`une époque, d`une période où un homme a été dans l`excellence et dans la grande probité professionnelle. La fin de trois jours de deuil national, avait fait baisser la tension, avec des embouteillages à  n`est plus finir et une très forts hausse de prix de produits dans la capitale.

Les marchants de sommeil, profitant de cette semaine endeuillée pour assommer d`un coup de massue, ceux qui se sont accourus pour rendre le dernier hommage à  celui qui a eu une bonne presse nationale, et une presse mitigée, moins dithyrambique par ses détracteurs.

Un rappel historique, d`un parcours élogieux avec un background incontesté en lisant sa biographie dans une brochure éditée avec du papier glacé, et distribuée à  tous les invités VIP.

John Kufour, ancien Président Ghanéen et Roger Bongos

Samia, la fille de Kwame Nkrumah et Roger Bongos

Kofi Annan a dirigé l`ONU de 1997 à  2006 et a été le premier Subsaharien à Â parvenir dans une grande compétence à  ce poste, comme l`a indiqué l`actuel secrétaire général visiblement très affecté par la disparition de son prédécesseur, et ami. Il est décédé le 18 aoà»t à  l`à¢ge de 80 ans à  son domicile en Suisse, après une brève maladie. Il fut inhumé, comme, il a exigé, d`un enterrement privé dans le cimetière militaire de la capitale à  Burma Camp `` CEMETERY FOR HONOURS » où d`ailleurs, le Vice président Attah, de l`époque du président John Mahama a été également enterré avec des honneurs de la République.

Tous ces anciens présidents, étaient tous là  et le président nouvellement l`a rendu un hommage digne de son rang. Il dira que, l`illustre disparu était :`` l`un des hommes les plus illustres de sa génération ». Cela explique, la maturité politique et la vision non étriquée de ces politiciens aguerris, en ayant dans leur vue pour l`intérêt suprême de la nation, le patriotisme dans vrai le sens du terme.

Les Ghanéens étaient là , bien présents dans un recueillement propre dans leur us et traditions. Un hommage à  Kofi Annan devant son cercueil, recouvert du drapeau national, mardi et mercredi, au son, rites et mélodie traditionnelle. Comme disait un journaliste local : `` un pays qui ne sait pas rendre hommage à  ses héros, à  ses penseurs, à  ses figures charismatiques, et surtout à  ses martyrs est voué à  la ruine et à  la disparition idéologique ».

2. Que répondez-vous à  ceux qui disent que Kofi Annan n'a rien fait pour le Ghana et l'Afrique ?

Roger Bongos: Dans tout ce qu`on réalise dans sa vie, on se bute souvent à  ses détracteurs et surtout à  ceux qui ne savent pas mesurer l`importance d`une mission à´ combien planétaire. Il fut secrétaire général de 1997 à  2006 et a été le premier Subsaharien à  occuper ce poste. Donc, il faillait prendre ses marques, des décisions impopulaires et imposer son emprunte. Ce qu`il fut fait avec quelques regrets ! En lisant sa biographie et en suivant des multiples vénérations faites à  son endroit, le jugement sans fondement fait son encontre, serait tout simplement une assourdissante ignorance de ceux qui déversent leur insanité sans preuves. On ne peut pas plaire à  tout le monde ! Mon père disait, je cite : `` les choses d`une grande importance et d`une grande complexité ne peuvent pas être traitées à  la légère, avec des réflexions de bazar » fin de citation ! Kofi Annan a sauvé le Ghana parce que, son pays dépendait presque de la Cà´te d`Ivoire (savon, huiles, l`électricité et des produits de la grande consommation, allant jusqu` à  la dentifrice), jusqu`à  la crise ivoirienne de 2002. Avec l`incitation des délocalisations des grandes institutions économiques telles que : Nestle, Boeing au Ghana. Des grandes banques ont eu l`apport, garanties des Nations Unies et des grandes institutions des accords de Bretton Woods, pour déverser leur crédit au Ghana et c`est grà¢ce à  Kofi Annan. Dixit les ghanéens…

Ce que nous devions savoir, au regard des enjeux et tensions politico-militaires durant les deux mandats de l`ancien président américain, le terriblement va-t`en guerre GWB, Bush junior, les Nations Unions ont été sans euphémisme de ma part, sous les bottes des américains pour faire passer leurs résolutions au Conseil de Sécurité in fine d`attaquer l`Irak. Rappelez-vous, comment la France avait été isolée avec son non (veto) à  l`intervention militaire contre l`Irak. C`était à  l`automne 2002. A l`ONU, la bataille faisait rage autour de l`Irak. L`administration américaine, à  l`époque celle de George W. Bush, était déterminée à  faire plier Irak, pour des intérêts et velléités qu`on connaît aujourd`hui les visées. Les autres membres permanents du Conseil de sécurité, la grande Russie, la Chine avaient également dit Niet à  toute idée d`intervention sans avoir la preuve formelle de l`existence des armes de destruction massive détenues par l`Irak. Ces shiisme politique n`a pas été bénéfique au secrétaire général de l`époque, à  l`occurrence, Kofi Annan. Il en perdait le sommeil…

Le patriote Kofi Annan en avait terriblement souffert de cette injustice infligée à  un état dit souverain. D`après des confidences que j`ai pu recevoir de la presse ghanéenne, il en a été très affecté et très amer, tout le long de sa carrière. George W Bush, l`avait fait porter le chapeau qui était plus grand que sa tête. N`a t`il pas dit en privé que : `` la diplomatie internationale est une souricière pour des gens probes » ? Kofi Annan s`est trouvé dans une position, une posture extraordinairement inconfortable où il n`avait pas une marge de manœ“uvre sur ces enjeux aux contours et dimensions obscures. Opposé à  une guerre fabriquée de toutes pièces et qu`il jugerait `` illégale »plus tard…Il recevra la foudre des Etats-Unis ! Ce qui lui restait à  faire, c`est de s`occuper de l`émergence de son pays, en évitant de s`attirer des ennuis avec le `` rebelle » qui était à  la tête des Etats-Unis, Walker Bush. Il quittera l`Organisation des Nations Unis très amer, mais silencieux comme un bon diplomate apprivoisé…

Se sentait-il complice indirect des massacres perpétrés en Irak ? Je tiens à  rappeler, il y a eu, plus de 4 500 000 morts y compris 700 000 enfants morts sous les bombardements menés par la coalition, supervisés par les Etats-Unis ? Qui sait !

3. Réveil FM International: Vous l'avez fait, c'est donc facile d`interviewer les anciens présidents ghanéens ? Sont-ils si accessibles que ça ?

Roger Bongos Le symbole de la démocratie, c`est d`avoir l`accès aux institutions de la Nation sans restriction et surtout avoir la disponibilité, de ceux qui servent ces institutions et de ceux qu`ils ont servie. Dans l`ADN d`un homme politique ghanéen, il y a, la disponibilité, héritée de sa culture anglo-saxonne. Sa liberté, son indépendance de penser et d`agir favorisent ces entrées dans la haute sphère politique. La transition démocratique au Ghana est à  l`image du dernier scrutin présidentiel, où le président actuel, Nana Akufo-Addo a remporté l`élection présidentielle ghanéenne avec 53,8 % des voix, pas avec un score à  la soviétique. Le Ghana est le 2 ème producteur d`or du continent après l`Afrique du Sud et 2 ème producteur mondial de cacao après la Cà´te d`Ivoire. Avec un PIB de 35,9 milliards de dollars en 2015 (33,8 milliards d`euros), le Ghana est aussi la 2 ème économie de la CEDEAO, juste derrière le Nigeria et devant la Cà´te d`Ivoire. Au cours des dix dernières années, le taux de croissance annuel moyen a été de 6,7 %. Devenu producteur de pétrole en 2010, le pays est aussi riche en diamants, bauxite et manganèse. Par conséquent, ce pays a besoin d`une bonne presse avec une bonne visibilité. La presse, les médias ont une place de choix dans les arcanes politiques. Lorsqu`ils ont su que je venais, pour couvrir les obsèques de Kofi Annan et que je suis avant tout africain et de surcroît accrédité en France comme journaliste, j`ai eu porte ouverte sur l`ensemble des institutions y compris la présidence de la république. Chose qu`on ne verra jamais dans états caporaux de l`Afrique francophone, les Attias et Cie font leur loi.

Un indicateur qui m`a beaucoup étonné, c`est mon reportage dans leur marché central. Je n`ai jamais été vilipendé ou agressé comme dans d`autres pays de l`Afrique francophone. Encore moins la présence la police pour m`interdire de filmer, au pire pour me rançonner. Ils étaient tous disponibles et parlaient ouvertement de leur exigence en matière politique. J`ai manqué de peu, l`interview avec le président de la république qui avait un agenda chargé, bloqué pour des raisons des obsèques de Kofi Annan. Après, inhumation, de l`ancien général des Nations-Unis, il prenait son avion pour aller à  l`intérieur du pays. J`ai eu par ailleurs, l`opportunité de faire l`interview de deux anciens présidents, Jerry Rawlings, le président qui a marqué de son emprunte, l`émergence démocratique de son pays, John Kufuor. La première interview s`est déroulée cordialement dans la résidence de l`ancien président, John Kufuor et la seconde, chez celui qui a été intransigeant avec la corruption, le clientélisme et la gabegie, dans un pays qui était dans une instabilité chronique et par une persistance d`oscillation entre l`ordre constitutionnel et l`ordre prétorien. Sacré expérience !

4. Réveil FM International: Que pense le peuple ghanéen de ses dirigeants ? La liberté d'expression est-elle de mise ? Les ghanéens vivent-ils en démocratie ?

Roger Bongos Lorsque je suis arrivé à  Accra, en descendant dans un hà´tel du groupe Accor, à  ma grande surprise, je me suis retrouvé dans ma chambre avec une flopée de journaux locaux et internationaux. La qualité des journaux, avec des illustrations en couleur comportant plusieurs pages, une trentaine, m`a fait penser tout de suite à  la presse anglaise, où les British sont très friands de la lecture et des tabloïdes. Une vraie culture anglo-saxonne qui pousse les journalistes à  être très performants. D`ailleurs, en regardant leurs télévisions respectives, je me suis vite rendu compte de la qualité de leur production journalistique, leurs émissions proposées et JT. Les deux journaux phares, beaucoup lus, c`est : Dailly telegraph et BFT (Business Financial Times)…L`économie a une place prépondérante au Ghana. Lorsqu`on se promène dans des rues de la capitale, même dans des quartiers les plus reculés, on a des banques, oui des vraies banques de proximité. Et la presse n`hésite pas à  titiller les hommes politiques et les milieux des affaires au Ghana. En interviewant, un journaliste ghanéen, il me fera simplement un commentaire laconique : `` en Afrique francophone, la presse locale est gérée par les gens peu recommandables, un conglomérat de néocolonialistes qui ne veulent pas l`émergence de l`Afrique francophone ».

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 14 septembre 2018

Funérailles de Kofi Annan, Antonio Guterres rend hommage à  un dirigeant exceptionnel

Aux funérailles de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, ce jeudi à  Accra, au Ghana, son pays d'origine, son successeur actuel, Antà³nio Guterres, a rendu hommage à  un "dirigeant exceptionnel".

"Kofi Annan était à  la fois unique et l'un des nà´tres", a dit M. Guterres dans un discours.

"C'était un dirigeant mondial exceptionnel - et c'était aussi une personne dans laquelle presque tout le monde pouvait se reconnaître (...) Comme peu de nos jours, Kofi Annan pouvait rassembler les gens, les mettre à  l'aise et les réunir vers un objectif commun pour notre humanité commune".

"Il avait cette voix douce, cette cadence qui faisait sourire et penser à  de la musique. Mais ses mots étaient fermes et sages. Et parfois, plus la situation était grave, plus cette voix était douce", a ajouté l'actuel chef de l'ONU.

Décédé samedi 18 aoà»t 2018, à  l'à¢ge de 80 ans, Kofi Annan a été à  la tête de l'ONU de janvier 1997 à  décembre 2006.

Premier secrétaire général issu des rangs des fonctionnaires de l'organisation mondiale, il a débuté sa carrière onusienne en 1962. Il a notamment été en poste à  l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à  Genève, à  la Commission économique pour l'Afrique (CEA) à  Addis Abeba et a dirigé le Département des opérations de maintien de la paix à  New York.

Sa veuve, Nane Annan, a parlé avec éloquence des liens étroits de son mari avec le Ghana et de la façon dont "il était toujours excité de rentrer chez lui". "Lorsqu'il arrivait, il aspirait l'air" et "semblait si heureux et satisfait", a-t-elle raconté lors des funérailles, soulignant la "force intérieure" de son défunt mari.

"Puisses-tu reposer en paix et que ta sagesse et ta compassion continuent à  nous inspirer et à  nous guider", a-t-elle conclu.

"Kofi Annan était courageux", a déclaré M. Guterres. "Et comme son prédécesseur Dag Hammarskjold, il avait un sens presque mystique du rà´le des Nations Unies en tant que force du bien".

Selon le secrétaire général, cela s'est traduit par "un bilan remarquable", prenant pour l'exemple l'initiative des Objectifs du millénaire pour le développement. "Il a ouvert les portes des Nations Unies, rapprochant l'Organisation des gens du monde entier et nouant des contacts avec de nouveaux partenaires pour protéger l'environnement, défendre les droits de l'homme et lutter contre le VIH/sida et d'autres maladies mortelles", a-t-il souligné.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 19 août 2018

RDC: Kofi Annan n'a jamais teint ses cheveux blancs !

Kofi Annan est mort

Ils sont nombreux des hommes politiques africains qui teignent leurs cheveux pour tricher avec leur à¢ge. En République démocratique du Congo le système "Yombo" est à  la mode. Contrairement à  Léonbitch Kengo Wa Dondo, 83 ans, président du Sénat illégitime, ancien dinosaure Mobutiste, né le 22 mai 1935, qui triche avec ses cheveux, en se teignant du "Yombo", Kofi Annan, l'ancien Secrétaire Général de l'ONU et prix Nobel de la paix, qui est mort samedi à  80 ans, n'a jamais teint ses cheveux blancs. Kofi Annan transpirait une autorité naturelle, il était reconnaissable par ses cheveux blancs qui en Afrique symbolise la sagesse.

Diplomate de carrière, Kofi Annan a contribué à  rendre l'ONU plus présente sur la scène internationale pendant ses deux mandats, de 1997 à  2007. Le drapeau de l'ONU, la bannière bleu des Nations Unies, a été abaissée au siège de l'ONU à  New York en hommage à  Koffi Annan, le 7e Secrétaire général de l'Organisation décédé samedi 18 aoà»t 2018.

L'actuel secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a salué en son prédécesseur ``une force qui guidait vers le bien» et il a présenté ses sincères condoléances `` à  tous ceux qui pleurent la perte de ce fier fils d`Afrique qui est devenu un champion mondial de la paix et de l`humanité tout entière ».

Emmanuel Macron, le Président français a twitté: "Kofi Annan, ancien secrétaire général de l`ONU et prix Nobel de la Paix, a quitté ce monde pendant la nuit. La France lui rend hommage. Nous n`oublierons jamais son regard calme et résolu, ni la force de ses combats."

C'est avec une immense tristesse que la famille Annan et la Fondation Kofi Annan annoncent que Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies et lauréat du Nobel de la paix, est décédé paisiblement samedi 18 aoà»t après une courte maladie", a annoncé sa fondation dans un communiqué à  Genève.

Léonbitch Kengo Wa Dondo à  son à¢ge se teint toujours les cheveux, quel exemple pour la jeunesse ?

Seuls des amnésiques croient en l'individu Kengo. Le sénat des applaudisseurs godillots qu'il préside au palais du peuple, est illégitime depuis 2011. Nulle n'ignore que lors des élections Louis Michel 2006, des individus ont corrompu des députés provinciaux avec de l'argent, vélos, motos, groupes électrogènes...pour devenir des sénateurs. Qui ignore que Léon Lobitch Kengo wa dondo faux candidat président de la République à  l'élection président de 2011, n'avait obtenu que 4% ! Il est retourné au perchoir du Sénat comme si de rien n'était.

L'édenté de la Gare du Nord à  Paris, Monsieur 4% préside encore et toujours le Sénat dont aucun congolais n'est mesure de citer ne fut-ce qu'une seule loi qui touche à  son bien être.

Politicailleur, repu sans vergogne, Léobitch Kengo wa Dondo est un Dinosaure mobutiste, opportuniste et mangeur à  tous les rà¢teliers, qui est actuellement un Mammouth du joséphisme. Après la chute du Maréchal Mobutu, lui qui a tout obtenu du Zaïre ne s'était pas privé d'arguer qu'il était au service d'un ami c'est-à -dire Mobutu Sese Seko et qu'il n'était pas Zaïrois.

Il ne suffit pas de colorer ses cheveux et d'occuper des hautes fonctions, que retiendrons un jour de Léonbitch Kengo Wa Dondo ? Pas grand chose, il est passé de la dictature Mobutu à  l'imposture d'Alias Joseph Kabila sans ménagement. Il a été le président du sénat illégitime, homme impavide aux souffrances du peuple congolais, qui adorait les arcanes du pouvoir et les ors de la dictature.

Lire la suite...

Partager sur : Partager