Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Lambert mende

Fil des billets Fil des commentaires

dimanche 19 mai 2019

RDC: Sans mandat, Lambert Mende, Vuvuzélateur et Goebbels du régime d'Alias Kabila, interpellé !

Lambert Mende Vuvuzélateur et Goebbels du régime d'Alias Kabila

Dans un Etat de droit, tous les citoyens sont égaux devant la loi. L`État, qui a compétence pour édicter le droit, est lui-même soumis aux règles juridiques, dont la fonction de régulation est ainsi affirmée et légitimée. Les Talibans et Tribaloethniques qui ont jubilé, ce dimanche, lors de l'interpellation de Lambert Mende Omanga, le Goebbels du régime d'Alias Kabila ont tort. Le Vuvuzélateur Mende, qui voulait prendre tranquillement son repas de midi vers 15h (Nous sommes en Afrique), à  son domicile du quartier GB, a été interpellé chez lui sans mandat pour une destination inconnue. Cet excès de zèle du nouveau régime de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est abus qui tend à  l'arbitraire. Nommé par Alias Kabila, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, qui est arrivé là  de la manière que l'on sait: deal puis NOMINATION ÉLECTORALE doit lui-même se conformer aux fondamentaux de l'Etat de droit et de la démocratie. Ce n'est pas parce que le régime de Tshilombo n'est pas légitime, qu'il faut introduire le règne de l'arbitraire et de la terreur pour terroriser des citoyens.

Interpellé, jeté dans une jeep comme un sac de manioc, tabasser à  la poitrine par des coups de crosse, y compris au dos... le régime de Félix Tshilombo Pétain Pétain Bizimingu se discrédite de plus en plus, lui-même. Si Mende doit être arrêter, il faut une plainte en bonne et due forme, et on doit lui donner les moyens de sa défense. Lambert Mende n'est pas le seul apparatchik du régime d'Alias Kabila, pourquoi lui? Pourquoi pas tous les dinosaures Mobutistes qui s'étaient mués en Mammouths Joséphistes, qui ont ruiné le pays ? Une justice sélective, à  la tête de qui ne plaît pas, est odieuse comme le deal de Tshilombo pour sa nomination électorale, en contournant le choix du peuple congolais.

Pour rappel, Etienne Tshisekedi, ministre de la justice de Mobutu avait justifier la pendaison des conjurés de la Pentecà´te à  pont Cabu, à  l'endroit où est érigé le stade des Martyrs. Il ne faudrait pas que Félix Tshilombo Pétain Bizimungu puisse penser que le peuple congolais, à  qui il a volé l'élection, va tout accepter, surtout sa dérive dictatoriale.

A-t-on eu besoin d'interpeller Lambert Mende de manière cavalière ? A Réveil FM International, nous ne soutenons pas Lambert Mende-Dieu seul sait le nombre d' articles où son fonctionnement a été farouchement dénoncé. Mais nous défendons l'Etat de droit, où chaque Congolais doit être respecté dans ses droits et devoirs. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu qui gère la RDC comme épicerie familiale ne doit pas se trouver de mission. Il a fait un deal avec Alias Kabila pour devenir son masque, clone et pantin, qu'il assume !

Qu'il ne fasse une fausse diversion. La première personne à  interpeller demeure Alias Kabila! Puis ses apparatchiks.

Lambert Mende est retourné chez lui courbatu pour avoir été tabassé. Lui et ses gardes corps étaient par des militaires et d'autres en civils, dans quatre jeeps l Le ministre de l'Intérieur du régime Tshilombo, Basil Olongo parle d'une convocation de Lambert Mende pour une affaire de trafic de diamant, tandis que l'intéressé parle d'un règlement de compte. Reste que Lambert Mende peut-il être interpellé sans que Félix Tshilombo Pétain Bizimungu soit au courant et donne son aval ? Si la réponse est Non, cela veut qu'il confirme son rà´le de pantin. Si la réponse est Oui, cela veut dire que sa dictature sera féroce plus que celle de Mobutu et d'Alias Kabila.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 5 janvier 2018

10 Questions à  Lambert Mende Omalanga, Vuvuzélateur national et médiocre perroquet !

Lambert Mende Omalanga, Vuvuzélateur national

Il irrite et agace mais il n'est pas un requin tueur. Fils égaré de la République, farfelu, fossoyeur et fanfaron, Lambert Mende Omalanga est le Vuvuzélateur national. Il a toujours biberonné au Johnny Walker pour se donner un semblant de courage. Il porte son Vuvuzéla comme un attaché caisse et prêt à  vuvuzéler. Lambert Mende Omalanga est le seul ministre du régime qui répond directement à  son téléphone sans intermédiaire. Avec ses journalistes "Coupagistes" et "Quado" qui le suivent comme des mouches, il claironne et trompette partout. Lambert Mende Omalanga est le Goebbels d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Dans les milieux des "Anamongo" on s`étonne d`entendre Lambert Mende Omalanga de gratifier Alias "Joseph Kabila" du titre de ``Kum`Ekanga» (Dieu, en langue tetela), alors que le même Vuvuzélateur se moquait hier de ce "chef minable" qui l`appelait ``Monsieur Lambert». Pour Lambert Mende Omalanga tout s`achète et tout se vend. Il est ministre de communication et médias, porte-parole du régime d'imposture et d'occupation, qui sévit en toute impunité, illégalité et illégitimité en République démocratique du Congo. Dix ans qu'il officie sur avenue Tabu-Ley (ex-Tombalbaye), à  Kinshasa. Ses "point de presse" hebdomadaires sont des shows, repris en direct sur la Radio-Télévision nationale congolaise (RTNC), média étatique au service des imposteurs. Avec emphase, il livre son regard sur l` actualité. S`ensuit un jeu de questions-réponses avec les journalistes "Coupagistes" et "Quado" qui reçoivent de l'argent de transport et frais de diffusion. Ancien exilé en Belgique avant de rejoindre le Mouvement criminel RDC-Goma, pro-rwandais, Lambert Mende est un Vuvuzélateur très amnésique, habitué à  jongler avec la vérité ! Depuis que le Cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa est monté au créneau et a dénoncé des barbares, incapacitaires et médiocres qui doivent dégager, Lambert Mende Omalanga a repris son treillis couleur sable de RCD-Goma, mouvement rebelle et criminel pro-rwandais. Il est devenu insomniaque, tient des propos "incohérents" et souffre d'une transpiration excessive. Lambert Mende Omalanga a décidé de retourner dans le maquis, non plus à  Okolo-Lodja dans le Sankuru, mais à  Kinshasa dans la commune de Matete en face de l'église Saint Alphonse. Pour mieux surveiller les catholiques, s'ils vont encore réclamer une marche pacifique, sans itinéraire. Notre reporter Kalonji Mandiangu Bukama l'a croisé entrain d'asticoter son Vuvuzéla, qui sort de plus en plus un son inaudible à  force de souffler dedans, depuis 2008. Lambert Mende Omalanga irrite, agace, énerve mais il n'est pas un requin comme d'autres figures du régime. Il a une posture et y tient. Il a bien voulu répondre à  notre interview imaginaire.

1. Réveil FM International: Pour les Congolais, vous êtes un menteur né, un vuvuzélateur impénitent et un perroquet médiocre...Vous les irritez, votre présence n'est pas la bienvenue ?

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: Je crois que les Congolais exagèrent un tout petit peu. Ils ne me connaissent pas assez et fantasment beaucoup. Le fait qu'à  cause des médias, je sois trop en vue, fais de moi une cible. Certes, nourrisson, j'ai commencé à  téter le mensonge à  partir des seins de ma mère. Le mensonge, c'est mon ADN, il est ma première et seconde nature. J'ai toujours aimé bluffer les autres par mes mensonges. Vous savez, je suis né en février 1953 à  Okolo dans le Sankuru. C'est après avoir obtenu mon diplà´me d`État-l`équivalent du baccalauréat-que j'ai quitté mon Sankuru natal. Je suis "Fils de paysan", troisième enfant d`une fratrie de onze. Je suis Tetela pure sucre.

Au début, j'ai enfariné mes copains et collègues pour m'amuser. Lorsque je suis arrivé à  Kinshasa pour m'essayer au droit, j'ai compris que je pouvais en vivre, avec mes années de galère d`étudiant qui marquent aussi mes premiers pas en politique. Je suis devenu Mobutiste par intérêt, passion et conviction. Dans la débrouille, je suis devenu un petit animateur à  la Voix du Zaïre de Mobutu et je réveillais les Zaïrois, aujourd'hui Congolais dans tout le pays, tà´t le matin, en chantant les louanges du Mouvement populaire de la révolution (MPR) naissant. J'étais chef de bureau au département de la jeunesse attaché au secrétariat général de la Jeunesse du Mouvement Populaire de la Révolution de 1976 à  1979. Je suis incorrigible et je ne sais plus si à  mon à¢ge si je peux encore changer.

Victor Djelo Empenge Osako, ministre de Mobutu Sese Seko

Au début des années 80, j'étais membre du cabinet du ministre de l`Enseignement supérieur Victor Djelo Empenge Osako. Un Tetela comme moi. Le ministre Victor Djelo Empenge Osaka-qui était professeur en droit constitutionnel à  l'université de Kinshasa, est malheureusement décédé le mardi 1er novembre 2011 dans l'appartement familial situé dans la commune de Molenbeek, à  Bruxelles-ayant constaté que les Tetela étions les abandonnés et mal- aimés de République, va accorder des bourses uniquement aux étudiants Tetela. La charité bien ordonnée commençant pas soi-même, je me suis attribué quelques bourses d'études à  moi tout seul.

Victor Djelo Empenge Osako, avant son AVC à  Kinshasa

à€ 27 ans, je me suis envoler pour la Belgique, plusieurs bourses d`études en poche. Deux ans plus tard, c'est-à -dire en 1982, le pot de rose fut découvert par Mobutu et ses services. En vacances au pays, mes bourses ont été retirées. Arrêté, par le Service national d`intelligence et de protection (SNIP), j'ai pu m'évader grà¢ce à  la la générosité de Koli Elombe, alors secrétaire d`État à  l`Enseignement. Retour en Belgique, je me mettrai au service d`Etienne Tshisekedi wa Mulumba - opposant déclaré. Opportuniste, j'ai toujours retourné ma veste du bon cà´té. Je me suis fait "racheté" par le président Mobutu pour 200.000 FB de l`époque et la promesse d`un poste ministériel au lendemain du discours du 24 avril 1990 annonçant le retour au pluralisme politique.

Cherchez Lambert Mende Omalanga sur cette photo. A l'époque il avait encore des cheveux, pas semi-chauve comme maintenant !

Je serai reçu par le Maréchal Mobutu Sese Seko dès mon arrivée à  Kinshasa. Et j'ai fait cette déclaration de manière publique que contrairement à  "Tshi-Tshi", "Mobutu était un véritable chef". Des cartons d'argent circulaient.

En 1994, la "Marche contre le gouvernement Kengo, troisième voie" sur le boulevard du 30 juin à  Kinshasa. On reconnaît sur cette photo (de gauche à  droite): Bampende Lukengo, Prof. Loka ne kongo, Christian Badibangi (+), Prof. Huit Mulongo, Eddy Mukuna (+), Me. Tunda, le Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga au téléphone, Tshibuabua Ashila Pasi, Roger Kizanga (+), Me. Ngoy Mukanku et Théophile Bemba Fundu. Photo Réveil FM International, archives

Un mois avant la chute de son régime, j'étais encore le vice-Premier ministre de Mobutu. Mais lorsque les troupes de Laurent-Désiré Kabila entrent à  Kinshasa, je m'étais tu, espérant déjà  pactiser avec les nouveaux maîtres du pays. Je suis l'homme de tous les régimes. En vain, les compagnons du Mzée Laurent-Désiré Kabila ne m'ont pas fait confiance. Je suis ambitieux, je ne suis pas là  pour jouer de seconde rà´le. En octobre 1998, j'ai adressé, depuis Bruxelles, une lettre à  James Kabarebe, pour prendre la tête de l`aile politique du RCD-Goma et succéder à  Laurent-Désiré Kabila à  la présidence après la victoire de ce parti.

Lambert Mende Omalanga en treillis militaire au RCD-Goma, pro-rwandais

En décembre de cette année-là , j'ai signé mon adhésion à  la rébellion criminelle du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD), soutenue par le Rwanda et l`Ouganda qui m`affecte le 26 janvier 1999 à  la tête de son département de l`Information, Presse et Communication et plus tard Ministre de l`Information, Presse et Affaires culturelles. C'est mon épisode en treillis militaire que j'affectionne. Je suis bon pour la ville mais pas pour la brousse. Avec mon Vuvuzéla, j'ai le monde à  mes pieds mais en brousse... Je m'étais rapproché du président Joseph Kabila lors de la transition 1+4=0. Cela fait dix ans que je suis son Vuvuzélateur. J'ai fais mieux que Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avec le Maréchal Mobutu.

Patrice Emery Lumumba, héros national

2. Réveil FM International: C'est à  Kisangani que Patrice Emery Lumumba a fait son nom de patriote et nationaliste, pas à  Lodja dans le Sankuru. Vous vous dites Lumumbiste, la majorité de congolais vous réfutent ce qualificatif...Etes-vous aussi un imposteur dans votre gouvernement ?

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: Les Congolais ne savent pas lire les signes de temps. Tout "Anamongo" est Lumumbiste. Tout Telela est Lumumbiste de la tête au pied. Nous sommes des Lumumbistes ancrés et sacrés. Patriotes et Nationalistes, nous les sommes. Nous sommes de Sankuru, donc Tetela donc Lumumbistes.

Bureau de Lodja, province de Sankuru

Léonard She Okitundu, notre vaillant ministre des Affaires étrangères, qui est incirconcis mais dont les détracteurs essayent de salir avec cette affaire de Anaconda de Ya She, est un grand Lumumbiste. Emery Okudji , le ministre des PTT et Nouvelles Technologies, qui a coupé l'internet et SMS dans tout le pays avant la marche pacifique des catholiques, est un pur Lumumbiste. Joseph Olenga Nkoy du Rassemblement aile-Kasa-Vubu, qui après avoir fustigé le régime, est devenu plus joséphiste que le Président Joseph Kabila, est un vrai Lumumbiste. Christophe Lutundula Apala Pen Apala qui est aujourd'hui au G7 qui a rallié le Rassemblement aile-Limete, après un rapport sur le pillage des minerais et ressources, dont plus personne n'entend parler, est un Lumumbiste au carré. Charles Okoto Lola Kokombe, ambassadeur en Ouganda, qui n'a jamais payé la prostitué sud-africaine qui lui avait fait des gà¢teries, est un Lumumbiste OYé Oyé Oyé !

L'hà´pital général de Lodja, province de Sankuru

Nous, les Tetela, on ne nous charrie pas. Sous la deuxième république de Mobutu, nous étions confondus aux Kasaïens or nous, nous sommes Tetela, pas Kasaïens. Qu'avons-nous fait ? Nous avons poussé à  fond, le passage de 11 à  26 provinces. Le Sankuru est aujourd'hui, une belle province avec des opportunités. Demain, si on nous enquiquine trop, nous devenons carrément "L'Etat de Sankuru" ! Il y en nous aucune récupération politique de Patrice Emery Lumumba. Il est nà´tre. Donc chez nous les Tetela, même les enfants qui sont dans le sein de leurs mamans sont des Lumumbistes.

Boulevard de Lodja, province de Sankuru

Nous sommes comme ça, nous les Anamongo. Nous ne nous entendons pas à  merveille mais nous sommes capables de faire bloc face aux éléments extérieurs. Seuls les Sankuriens sont des vrais Lumumbistes, les autres sont des imposteurs. Qui au Congo n'a pas chanté et dansé les chansons de Papa Wemba. Qui dans notre pays, n'a pas bougé sa tête et ses jambes, en écoutant la guitare de Franco Luambo Makiadi, que les compatriotes du Kongo-Central veulent nous disputer. Nous Tetela sommes des patriarcats, Franco Luambo avait un papa Tetela donc il est Lumumbiste.

Le Cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa

3. Réveil FM International: Le Cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, après la répression sanglante des chrétiens le dimanche 31 décembre 2017, a déclaré que les barbares, incapacitaires et médiocres doivent dégager...Pourquoi réagissez-vous comme si vous étiez concernés ?

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: Que nous veut le prélat Monsengwo, l'indigné de la République ? En 2011, lors de notre second hold-up électoral pour maintenir le Président Joseph Kabila au Pouvoir, il était monté au créneau. L'archevêque de Kinshasa avait contesté les résultats de la présidentielle dans notre pays, déclenchant l`ire du régime. J'avais ameuté mes gars: Lushima Ndjate et Makolokotambola dans l'émission "Congo Histoire", sur la RTNC-média étatique, n'avaient pas chà´mé. Avec des BI préparés par l'ANR, ils furent des attaques en règle contre Son Excellence Laurent Monsengwo. Malgré le lynchage médiatique, l`archevêque de Kinshasa tint bon, sans riposter. Le cardinal Laurent Monsengwo en a vu d`autres…

Conférence Nationale Souveraine (CNS), Mgr. Laurent Monsengwo, président, derrière lui, Jacques Matanda Mamboyo, l'enfant terrible de l'opposition à  l'époque

Dans les années 1990, en sa qualité de président de la Conférence épiscopale du Zaïre, le cardinal Laurent Monsengwo avait présidé les travaux de la Conférence nationale souveraine, jusqu`à  devenir président du Haut Conseil de la République-Parlement de transition. A l'époque, il avait du essuyer de nombreuses critiques. Laurent Monsengwo était accusé de rechercher une troisième voie, un troisième homme qui ne devait être ni Mobutu ni Tshisekedi, mais Kengo wa Dondo. Comme l'a affirmé, l`ancien ministre des Affaires étrangères Kamanda wa Kamanda, "Il voulait simplement trouver une voie médiane entre le radicalisme de Tshisekedi et l`intransigeance des faucons mobutistes".

Lambert Mende Omalanga à  la Conférence Nationale Souveraine (CNS) !

Primo: J'en veux énormément à  Son Excellence Mgr. Monsengwo Pansiya. Lors de deux ans de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) au palais du peuple retransmise en direct de la Voix du Zaïre, à  chaque fois que je prenais la parole je ne terminais jamais mes réflexions que le prélat-président de la CNS tapait son maillet et déclarait devant toute la République: "Monsieur Lambert Mende Omalanga, vous avez assez menti à  la République, je vous retire la parole !". Et pourtant, j'étais actif à  la Conférence Nationale Souveraine (CNS), comme délégué de mon parti, et je présidais le cartel ``Collectif Progressiste» membre de l`Union Sacrée de l`Opposition Radicale ; j'étais aussi, à  la CNS, rapporteur de la Commission des Biens Mal Acquis. J'a i été conseiller de la République en décembre 1992. En mars 1993, j'étais ministre de la Communication dans le gouvernement sous l'arbre d`Étienne Tshisekedi-non-agréé par le président Mobutu et à  ce titre, porte-parole de l`USORAL. Je n`ai jamais milité dans l`UDPS, à  aucun moment de ma vie, je suis militant Lumumbiste depuis l`Université de Kinshasa, jusqu`aujourd`hui. Il faut dire que depuis cette époque de la CNS, moi et l'homme de la robe blanche, calotte et mitre sur la tête, avec une grosse croix pectorale, ça ne marche pas. Aujourd'hui, c'est moi qui est le pouvoir. La vengeance n'est-elle pas un plat qui se mange froid ? C'est avec virulence et dernière que je réponds à  Son Excellence Monsengwo ! Le président Joseph Kabila cherchait 15 personnes pour l'aider car tous étions médiocres. Il est le premier à  le dire. Mais que cela sorte de la bouche du prélat, c'est inadmissible et inacceptable.

Un jeune Kinois, la bouche déchiquetée par des balles de la police-milice

Deuzio: Nous sommes un gouvernement des incompétents, incapacitaires et médiocres, c'est vrai. Depuis 16 ans de notre régime, nous balbutions. Les cinq chantiers et la révolution de la modernité sont bidon. Nous nous sommes beaucoup enrichis. Est-ce que c'est une raison pour nous étaler sur la place publique ? Faut-il pour autant nous jeter l`opprobre ? Faut-il nous pousser à  la vindicte populaire ? Le régime de Mobutu a vécu 32 ans, nous ne sommes qu'à  la moitié. Nous avons encore le temps. Son Excellence Laurent Monsengwo parle comme des Résistants-Patriotes-Combattants de Paris, Londres, Zurich, Ottawa...qui ont lancé une Fatwa contre nos artistes musiciens et cela marche. Ils ne jouent plus dans des grandes salles mythiques de Paris et Londres. Etre d'accord avec son dégagisme prà´né par le prélat, c'est accepter notre éjection. Ce serait un coup d'Etat par un soulèvement populaire. Or nous, nous sommes pour une remise et reprise entre le président sortant et celui qui doit entrer.

Cette fille est morte avec une balle dans la tête !

Tertio: Nous sommes entrés dans les églises pour protéger et encadrer des chrétiens. Dans sa lettre de demande à  l'hà´tel de ville de Kinshasa, pour une marche pacifique pour le 31 décembre 2017, le Comité laïc de coordination (CLC) fantomatique et "Sans Domicile Fixe" n'avait pas précisé l'itinéraire. Voyez-vous, quelle casse tête pour nos policiers-miliciens-mercenaires armés jusqu'aux dents. L'église catholique à  160 paroisses dans la capitale, comment encadrer la marche pacifique. La seule solution était de cadenasser les églises pour mieux compter les manifestants dans des paroisses. Les forces de l`ordre n`ont causé aucune perte en vies humaines ! Les morts que l'on dénombre sont des morts naturels qui étaient au mauvais place au mauvais moment. Pour nous contredire, selon un premier bilan de la Nonciature, plus de 170 paroisses touchées par la répression des marches des laïcs chrétiens. 134 paroisses encerclées et isolées par les forces de l'ordre et sécurité, 2 paroisses avec accès des fidèles et célébration des messes entravées, 5 Paroisses avec célébrations des messes interrompues par des forces de sécurité, 18 paroisses avec des clà´tures envahies par des forces de sécurité, 10 paroisses avec enclos perturbées par le lancement des gaz lacrymogène, 6 prêtres arrêtés. Au moins 5 morts dont 3 liés avec certaines paroisses. Les vérifications sont en cours pour les autres allégations...

Qu'a fait cette jeune fille pour mourir si jeune ?

Face à  la maturité du peuple congolais et à  la vigilance de nos forces de sécurité, la manœ“uvre s`est terminée en eau de boudin non sans quelques incidents ici et là  sur lesquels la Police Nationale s`est assez clairement expliquée hier dans le style sobre qui est le sien. Au regard du bilan de ces événements que nous avons tous vécus, le Gouvernement tient à  féliciter les forces de police et de sécurité qui, sur l`ensemble du territoire national, ont respecté le mot d`ordre de rigueur, de fermeté et de conformité au droit international humanitaire dans la gestion desdits événements.

Mabumucrates-Politicailleurs

4. Réveil FM International: Les opposants qui ont été nommés par Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale sont plus joséphistes que lui-même...Y a-t-il une opposition au Congo, dans la diaspora ?

Vuvuzélateur Lambert Mende : Pour être ministre des hydrocarbures puis de la Communication et médias, le téléphone rouge de Youweri Museveni Kanguta a plusieurs fois sonné chez le Président de la République. Je rends souvent compte en Ouganda. J'étais opposant de Mobutu, ce dernier savait entretenir ses opposants. Je suis sorti a plusieurs reprises de chez lui avec des cartons d'argent. Actuellement, ce sont des pseudos opposants qui eux-mêmes s'amènent. Sauf qu'il n'a plus des cartons d'argent, que miettes et promesses. La vraie opposition de notre pays, ce sont des résistants-patriotes-combattants qui nous guettent dans les aéroports lors de nos séjours en Europe. Moi j'avais pris l'habitude de me déguiser. A Paris, sur TV5, France 24, je ne suis jamais passé en direct, toujours en pré-enregistrement. J'ai échappé à  trois reprises à  la "Mutakalisation". Depuis que je suis interdit de séjour dans l'espace Schengen, ce n'est plus une préoccupation pour moi. Les patriotes-résistants-combattants sont dangereux. Nous nous avons besoin de l'opposition kinoise que nous enfarinons de temps à  autre. Les opposants qui se font acheter pour promesses, c'est du pain bénit pour nous. Je vous jure nous en avons encore pour longtemps, 16 ans minimum. Nous devons redresser le pays. Rien n'a été fait depuis Léopold II, nous sommes les premiers à  s'atteler à  la tà¢che.

5. Réveil FM International: La CENI est-elle vraiment indépendante ? Corneille Nangaa est-il vraiment libre ? Croyez-vous que nous aurons vraiment des élections libres, impartiales et indépendantes ?

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: Je sais que nous aurons des élections, en quelle année ? Je ne pourrais vous dire. La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) est la seule indépendante de toute l'Afrique. La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a enrà´lé 40 millions d'électeurs potentiels, sur les quelque 41 millions attendus sont déjà  inscrits sur les listes électorales depuis le début des opérations d'enregistrement des électeurs, le 31 juillet 2016. (Il tend deux photos à  notre reporter Kalonji Mandiangu Bukama)

Corneille Nangaa, président de la CENI au mariage du petit frère d'Aubin Minaku

Aubin Minaku

Voilà  Corneille Nangaa, président de la CENI, une présence remarquée et assumée, à  la fête du mariage du petit frère d'Aubin Minaku, le président de l'Assemblée nationale et Secrétaire Général de la Majorité Présidentielle. Notre duperie finira un jour par se savoir. Je passe mon temps à  trompeter que la CENI est indépendante devant vos confrères. C'est moi que l'on envoie à  la casse-pipe face aux journalistes et on ne me facilite pas la tà¢che. Vous savez, s'il y a élection présidentielle demain: Le Président Joseph Kabila va gagner haut la main. La CENI est entre nos mains, dans un pays où le délestage est le lot quotidien, nous avons imposé des machines à  voter, nous avons tout ce qu'il faut pour gagner mais nous voulons donner la chance aux observateurs internationaux de venir constater et acter notre victoire écrasante. Nous avons un boulevard devant nous: pas d'opposition, médias coupagistes, machines à  voter...Et Corneille Nangaa dîne tous les soirs avec un membre influent de la Majorité Présidentielle. Y compris le dimanche. Nous nous sommes organisés pour pour que cette ristourne d`agape présidentiel soit permanente jusqu'aux élections. Quel parti politique est en mesure de nourrir Corneille Nangaa tous les soirs durant trois ans ?

Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale

6. Réveil FM International: Pour vous, Patrice Emery Lumumba et Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale sont au même niveau ?

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: Dans votre question vous oubliez le Maréchal Mobutu qui a beaucoup fait pour moi. Je n'ai jamais été opposant à  Mobutu par convictions. Je suis un opportuniste, une girouette politique qui tourne dans le sens du vent. Mobutu a beaucoup fait mais il y avait aussi des contre-parties: il fallait que j'infiltre par exemple l'Usoral, faire des BI sur chaque acteur politique, pousser à  l'éclatement etc...Il faut me bien me suivre, moi je suis Lumumbiste depuis le sein de ma mère ! Patrice Emery Lumumba est notre héros national. Il est mort pour ce pays. Il a été plus populaire à  Kisangani que dans le Sankuru où il est né. Son gouvernement fut celui des patriotes et nationalistes. Il a défendu le Congo, sans armes. Il a toujours fait recours aux Nations-Unies, Lumumba n'a jamais fait appel aux armées de pays voisins pour résoudre nos problèmes. Il n'a gouverné que 6 mois...Son discours griffonné quelques minutes avant, prononcé devant le Roi Baudoin des Belges est mémorable ! Patrice Emery Lumumba s`était servi de sa parole pour convaincre le peuple congolais et se faire élire grà¢ce a son parti. Il n'a jamais vendu la Nation. Il était congolais pur. Il savait lavaleur de son pays sur les voisins pour ne pas se laisser faire. L`Armée nationale est restée égale à  elle-même. Elle ne connaissait pas des infiltrations rwandaises, ougandaises, tanzaniennes, zimbabwéennes ou angolaises.

Moi je vends mes services au président Joseph Kabila. Il est aphone, taiseux moi j'ai la gouaille. Je parle et le monde m'écoute. Avec le président Joseph Kabila, je suis pragmatique pas sentimental. Il paye et je fais le boulot. Je comble les failles de mon président, je falsifie l'histoire pour le défendre lui. Car moi, les Congolais me connaissent, mais lui demeure un illustre inconnu. Son allocution de fin d'année 2017, quelle platitude, le président Joseph kabila n'a même pas le courage de griffonner sur son discours les condoléances à  nos compatriotes décédés suite aux interventions musclées des forces de l'ordre dans des paroisses à  Kinshasa. Il y a eu de la casse des vaisselles. Officiellement, moi je dois parler de zéro mort, c'est mon job qui est exigeant. Je dois bluffer, enfariner...Mon job est le plus difficile dans ce gouvernement des médiocres. Patrice Emery Lumumba est entré dans l'histoire, moi je m'accroche à  son nom pour y entrer aussi. Cela fait 10 ans que je suis le ministre de Communication et des Médias. 10 ans ce n'est pas rien. Je suis dedans dans l'histoire. A 65 ans, je n'ai plus la force ni la volonté de vivre en exil surtout avec tous les patriotes-résistants-combattants éparpillés à  travers le monde. Mon histoire je l'écris ici et maintenant. Je protège l'imposture et l'occupation du régime du président Joseph Kabila par ricochet je protège mon job. Où sont les Mwenze Nkongolo, Raphaà«l Ngenda, Didier Mumengi, Abdoulaye Yérodia et autres qui se réclamaient des Mzéeïstes ? Ils n'ont pas su protéger le pouvoir, M'zée Laurent-Désiré Kabila a été assassiné et ils ont perdu. D'ailleurs moi, j'ai failli être arrêté par Gaà«tan Kakudji. C'est lui qui m'a poussé à  aller au RCD-Goma. Cela fait 50 ans que je fais partie du paysage politique du Congo. On ne badine pas avec moi. Le Président Joseph Kabila et moi, sommes liés pour la vie. Il est mon président et je suis son Goebbels !

Lambert Mende: Toko Tika Pouvoir Te !

7. Réveil FM International: Une info circule que vous auriez caché votre fortune dans un cercueil dans un cimetière à  Lodja...

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: Encore une Fake News ! Emery Okudji a coupé l'internet dans toute la République, pour permettre à  nos forces de l'ordre d'opérer à  "Huis clos" sans témoins gênants, voilà  que l'on m'accuse d'avoir coupé l'internet. Je soupçonne les journalistes étrangers de diffuser des Fake News sur moi pour me discréditer. J'ai le soutien indéfectible de mon président. Je suis l'une des pièces maîtresses de son régime. Pas facile de me déboulonner. D'ailleurs, depuis le 12 juillet 2017, j'avais pris un `` arrêté » durcissant les règles applicables aux correspondants étrangers à  Kinshasa. Désormais, tous `` leurs déplacements en dehors de la ville » seront soumis à  une `` autorisation préalable » du ministre, c'est-à -dire moi. Etes-vous déjà  aller à  Lodja ? Personne n'a jamais rien fait pour Lodja ! Ni Mobutu ni personne d'autre. Or c'est la contrée de notre héros national Patrice Emery Lumumba. Lodja est un village qui n'a le titre de chef lieu de province de Sankuru que de nom. Alors que les autres planquent des milliards dans les îles vierges britanniques, moi je penses que si je devais planqué ma fortune ce serait à  Lodja. D'ailleurs l'idée du cercueil n'est pas mal. Je peux affirmer ni infirmer cette information.

8. Réveil FM International: Avec tous vos mensonges médiatiques, avez-vous parfois des remords et regrets ?

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: (Il boit à  la "régalade" son Johnny Walker). Je suis un inquisiteur ! Je fais un sale boulot. Je donne l'image d'un homme sans foi ni loi qui enfarine tout un peuple pour faire gober des inepties et niaiseries. Mon plus grand regret est je suis Lumumbiste mais je ne me suis jamais recueilli à  l'endroit où Lumumba fut assassiné dans le Katanga. "La nuit est froide. Ce 17 janvier 1961 au Katanga, un commissaire de police belge prend Lumumba par le bras et le mène jusque devant un grand arbre. Un peloton d`exécution fort de quatre hommes se tient en attente, alors qu`une vingtaine de soldats, de policiers, d`officiers belges et de ministres katangais regardent en silence. Un capitaine belge donne l`ordre de tirer, et une salve énorme fauche Lumumba". Le commandant en chef de l`armée katangaise était un officier belge, qui pour cela, était formellement mandaté par le gouvernement belge. Et donc, ce sont ces officiers qui commandaient des soldats katangais, qui ont, plusieurs heures, frappé, torturé Lumumba et Maurice Mpolo, Joseph Okito, deux autres dirigeants nationalistes du Congo, et finalement, ils l'ont exécutés. Il y a deux frères, les deux frères Soete, dont le plus important était un commissaire de police. Ils ont détruit les corps, ils les ont coupés en morceaux et les ont fait disparaître dans un fut rempli d`acide sulfurique. Puisque la République n'a pas encore construit un mausolée pour Lulumba, nous projetons nous les Anamongo de le faire à  Lodja.

Ce n'est pas un regret mais soulagement. Je suis interdit de fouler mes pieds en Europe. Donc pour moi plus de risque de "Mutakalisation", plus besoin de se déguiser pour y aller. Si les patriotes-résistants-combattants veulent m'enquiquiner qu'ils viennent au Congo, nous allons régler ManoMano !

9. Réveil FM International: Dans l'affaire Anaconda de "Ya She" dont une plainte a été déposée à  Abidjan et l'Interpol saisit en Cà´te d'Ivoire, vous avez déclaré que "Ya She" Okitundu est un incirconcis, comment le savez-vous ?

Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga: Je ne réponds jamais à  une question idiote ! Laissez Interpol faire son travail. D'ailleurs, ce n'est pas à  moi de défendre Léonard She Okitundu qui est majeur et peut se défendre tout seul.

Lire la suite...

Partager sur : Partager