Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

lundi 3 janvier 2022

RDC : HOMMAGE À PAPA CELESTIN NGOY MANYONWE LUBENDE WA KYALWE !

RDC: HOMMAGE À PAPA CELESTIN NGOY MANYONWE LUBENDE WA KYALWE !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1641214915149.jpg, janv. 2022

Pourquoi en Occident, les cimetières sont propres bien entretenus. Les occidentaux honorent leurs parents et ancestres. Pourquoi les Fils et filles Kongo jetons nos morts et les oublions ? Que gagnons-nous à ignorer nos morts ? Avec des broussailles hautes comme en forêt, nos cimetières sont les repères de serpents, Kuluna et Shégués.

En oubliant nos morts, eux aussi nous oublient. Et lorsque nous décidons à aller le voir, ils se cachent. Leurs tombes sont introuvables.

La République démocratique du Congo est le seul pays au monde, où des agents immobiliers vendent des cimetières et de fameux propriétaires construisent sur des tombes sans l'état qui est protecteur des vivants et des morts, ne lève sont petit doigt pour stopper la profanation.

Paradoxe, nous prions pour la paix au Kongo mais nous profanons les tombes de ceux qui sont morts avant nous ? Le cimetière de Kinsuka n' a aujourd'hui que 13 m2 alors qu'il mesurait 100 ha ! A Lubumbashi, des cimetières sont rasés. Avec tous les espaces vides et inoccupés au Kongo, ce sont les cimetières qu'il faut occuper ?

Le "laissez les morts enterrer leurs morts" imposés par des CONQUISTADORS est une catastrophe pour nos familles Kongo. Nous jetons nos morts après l'enterrement et les oublions. Celui qui va au cimetière pour l'entretenir est supposé être un sorcier potentiel.

Apprenons à honorer nos grands hommes. Ceux qui ont marqué notre vie. Nous avons décidé en début de l'année 2022, de rendre un hommage à Papa Célestin Manyonwe. 

Cadre à la Banque Centrale du Zaïre, Papa Célestin Manyonwe a été un grand notable Katangais à Kinshasa. Sa présence était hautement remarquable dans des deuils Luba Katanga. Il a été organisateur groupe socio-culturel Bana Ba Mbidi à l'époque qui s'est transformé en Buluba I Bukata !

Je n'ai jamais oublié. Directeur Provicial de la Banque Centrale du Zaïre au Sud-Kivu, Papa Celestin Manyonwe et Maman Vicky son épouse, ma tante, m'avaient accompagné chez papa Jean Ruhigita à Bukavu. Papa Célestin Manyonwe me parlait toujours en Kiluba Katanga. Il rigolait avec moi de mon ignorance de ma langue maternelle, sans aucune méchanceté. Aujourd'hui je me rends compte de la perte énorme. 

NGOY MANYONWE LUBENDE wa KYALWE Célestin est né à KAYUMBA dans le KATANGA le 19 juin 1940, décédé à Johannesburg en République Sud Africaine le 3 Juillet 2010 après avoir eu un parcours lumineux et élogieux pour sa communauté et pour la

République Démocratique du Congo.

Père de six enfants, papa Manyonwe fut marié à MIZIBU BANZA KAYEMBE Victorine, sa veuve. 

Il commence ses études à KAFUMBE dans la chefferie de Museka, ensuite il continue au college St. George de Lubumbashi puis alla à Kaliémie d’où il sort avec un diplôme qui lui ouvre les portes de l’enseignement puis redacteur dans un journal du Nord-Katanga, il travailla aussi a Kamina comme redacteur.

Il travailla à Kalemie de 1963 à 1965 dans l’administration du gouvernement du

NORD-KATANGA. Il fait un bref passage à l’Assemblée où il est secrétaire de l’organe

délibérant établi à KAMINA. apres, il est selectionne pour poursuivre ses etudes supérieures à  Kinshasa où il est gradué en Linguistique francais. Il est affecté à  l’ecole normale de la Katuba à Lubumbashi en 1967.

Puis successivement 1968- 1969, il devient préfet d’ecole à Sandoa et de 1969-1971, il fut préfet au CAMP MASSART, actuel Camp VANGU) 1972. Il retourne à Kinshasa  comme fonctionnaire à l'office de route.

 En 1973, il est engagé à la Banque Centrale du Zaire. Et en 1976, il retourne aux études et décroche son diplôme de licence en Linguistique Française de l’Université Nationale Pédagogique alors Institut Nationale Pédagogique à Kinshasa.

En 1972, il est assistant de l’Administrateur Directeur Général de l’Office des Routes à Kinshasa ;

En 1973, il intègre la Banque Centrale du Congo où il fait carrière et finit Directeur avec maintes formations en Afrique et en Europe, et differentes fonctions:

-Responsable du Service de Formation,

-Gérant ou directeur Adjoint de la Banque Centrale à Kisangani,

-Gérant ou directeur titulaire de la Banque Centrale à Mbuji Mayi dans le Kasaï Oriental

-Directeur provincial a la Banque Centrale à Bukavu dans le Sud-Kivu ;

-Directeur de la Sécurité, puis des Services médicaux banque centrale Kinshasa

-Directeur provincial de la Banque Centrale au Katanga où il prend sa retraite en l’an 2000.

Son altruisme et sa serviabilité sont couronnés heureusement en l’an 2006 qui le voit

élu Député Provincial du KATANGA, dans la circonscription de Malemba-Nkulu pour le compte de l’Union National des Fédéralistes du Congo, UNAFEC, parti politique au sein dquel il a exercé les fonctions de Vice-Président en charge des Finances.

A Kinshasa, il est parmi les organisateurs du groupe socio-culturel BANA BA MBIDI qui deviendra plus tard BULUBA-I-BUKATA.

Il est également rassembleur des KATANGAIS dans toutes les villes où il a vécu pour raison de travail. Il est MULUBA sans attention au territoire d’origine et fidèlement KATANGAIS, ce qui lui fait de très bonnes et solides relations parmi les Hemba, Sanga, Lunda, Tabwa, Tshokwe, Ndembo,…

Il a été tellement honnête qu’il forçait le respect de qui l’approchait.

Lire la suite...

Partager sur : Partager