Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

jeudi 7 février 2008

Les Mandanda, une dynastie de gardiens !

Une belle histoire s'est produite mardi 05 février dernier au stade municipal de Marbella en Espagne lors du match France A'-République Démocratique du Congo. La famille Mandanda a eu le bonheur de voir deux de ses enfants endosser le maillot national. Steve Mandanda portait le maillot bleu de l'équipe de France A', et Parfait Mandanda, le maillot blanc de la République Démocratique du Congo. En effet, le gardien de l'Olympique de Marseille, Steve , a croisé son frère, Parfait, alors qu'il cédait sa place à  la mi-temps. Le gardien de l'équipe réserve de Bordeaux, Parfait Mandanda, entrait alors sur la pelouse pour la République Démocratique du Congo. Que deux frères jouent en équipe nationale, la situation est assez courante, mais qu'ils portent le maillot national de deux pays différents et de plus au même poste, une telle situation est rarissime, voire inédite.

Steve Mandanda gardien de but de l'Olympique de Marseille

Chez les Mandanda, une fatrie insolite: un gardien peut en cacher un autre !

Les membres de la famille Mandanda, dont le père Franck M'pindi Mandanda et son épouse résident à  Champigny-sur-Marne dans le département de Val-de-Marne, pourraient très rapidement se croiser à  nouveau sur les terrains de ligue 1 et d'Europe:

1. Steve Mandanda, l'exemple

Âgé de 22 ans, club: Marseille. De son court passage sur les rings, Steve a conservé un look de boxeur. Mais c'est dans une cage de foot, à  Evreux, qu'il a été repéré. Steve Mandanda a appris le métier au Havre et cet été, il a effectué le grand saut à  Marseille. " Quand l'OM frappe à  ta porte, il faut être fou pour réfuser " déclare-t-il. Doublure de Carrasso, Mandanda est propulsé après la blessure du numéroun phocéen. Depuis, il règne dans ses buts grà¢ce à  de solides prestations le rapprochant des Bleus. Steve Mandanda " une perle ", selon son entraîneur Eric Gerets. Le " Lama des années 2010 " pour René Girard, le sélectionneur des Espoirs.

2. Parfait Mandanda, l'ambitieux

Agé de 18 ans, club: Bordeaux. D'abord défenseur, il est entré dans les buts à  11 ans, après un match avec le club d'Evreux. Parfait Mandanda n'en est plus ressorti. Ensuite, ce sera le centre de formation de Caen, puis Bordeaux cette saison, où il est stagiaire pro 1ere année. " A Caen, j'avais l'impression de stagner explique Parfait Mandanda. Ici, j'ai progressé " Au point d'avoir attiré l'attention de la selection congolaise. " Moi aussi, j'ai peux avoir ma chance. C'est motivant." Surnommé le " Singe " pour sa détente et son agilité, Parfait Mandanda doit travailler son jeu au pied et se montrer moins nerveux. Personne n'est parfait...

3. Riffi Mandanda, le bosseur

Âgé de 15 ans, club: Caen. La Cage l'a attiré dès la catégorie débutants. " Steve jouait déjà  dans les buts et je n'aimais pas courir !" sourit. Le troisième de la fratrie fait d'abord ses armes aux Lusitanos Saint-Maur, puis à  Vincennes avant de rejoindre Caen en Normandie. Il effectue sa deuxième saison, naviguant entre les 16 Nationaux et les 15 ans DH. Gabarit prometteur pour son âge 1,84m et 80 kg et dreadlocks sur le crâne, Riffi Mandanda ne passe pas inaperçu.

Lire la suite...

Partager sur : Partager