Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

mardi 31 décembre 2019

Négrophobie-Afrophobie Sud-africaine: Président de la CCRSA, Charlie Mingiedi agressé en décembre 2019 !

Charlie Mingiedi, président du CCRSA

Pendant que les uns et autres se préparent à  déboucher des bouteilles pour le réveillon de nouvel an 2020, Réveil FM International tient à  rappeler que Charlie Mingiedi, président de la Communauté Congolaise de l'Afrique du Sud (CCRSA) a été victime d'une agression qui aurait pu être dramatique. "C'était le jeudi 5 décembre 2019. J'ai été victime d'une agression par un groupe de bandits qui m'ont d'abord assommé et qui m'ont tout pris... à‡a s'est passé au centre-ville de Johannesburg à  19h. (...) L'un de nos membres était dans la difficulté et a demandé l'aide de la CCRSA et comme les autres membres du bureau n'étaient pas disponibles, j'étais obligé de faire cette démarche car il y avait une urgence. Arrivée en ville de Johannesburg, il n'y avait pas d'électricité. J'ai été donc obligé d'aller à  Sandton dans le Mall de Mandela Square où j'ai effectué la transaction sans problème. C'est en rentrant au centre-ville de Johannesburg que j' ai été attaquer par un groupe des inciviques non-identifiés. Attaqué au niveau de la nuque, je me suis retrouvé par terre. J'ai perdu connaissance durant quelques minutes. En tombant, je me suis mordu la langue qui a été perforée occasionnant une plaie béante. A mon réveil, j'étais par terre, à  même le sol... Il est impossible de dire si j'avais reçu au niveau de la nuque et du cou: des coups de poings, une planche, une barre de fer, un pot de fleur... Les urgentistes qui m'ont secouru se sont préoccupés surtout à  me rétablir dans ma santé. J'ai dà» passer un IRM et prendre des cachets pour mon rétablissement physique, psychologique et physiologique.

Qui en veut à  Charlie Mingiedi au point d'attenter à  sa vie ? "En tant que président du CCRSA, j'ai pris plusieurs positions pour soutenir, dans la légalité, les démarches de droit d'asile, de mes compatriotes et autres africains. Les exilés, réfugiés et demandeurs ont pour devoir de s'intégrer dans le pays d'accueil, en respectant les lois du pays qui les accueillent". (...) Avant mon agression, j'ai été victime des menaces pour le travail qu'abat la CCRSA abat pour le compte de la communauté. Les communiqués de la CCRSA font peur aux gens qui font souffrir les ressortissants congolais vivant en Afrique du sud, pas seulement les ressortissants congolais même aussi ceux de la diaspora africaine car la CCRSA défend tout ressortissant fait partie de la diaspora africaine dont la CCRSA est membre.

Le mandat de Charlie Mingiedi va jusqu'en avril 2020, agression et menaces le font-il peur ? "Je suis élu par la communauté. J'investis mon énergie pour défendre la communauté qui m'a élu. Je suis président de la CCRSA jusqu'à  la fin de mon mandat".

Lire la suite...

Partager sur : Partager